Archives pour la catégorie Actualités

Séminaire de l’axe Data, médiation, valorisation

Thématique : ata

Au Cnam – 14h00 – 17h00 (possiblement sur Zoom) S’inscrire

Inscription obligatoire

Le séminaire « data, médiation, valorisation » du Laboratoire DICEN-IdF se tiendra le 2 juin prochain au CNAM. Il portera sur les travaux de collecte, de qualification, d’analyse, de valorisation et de visualisation de données.L’objectif est d’aborder les données sous plusieurs angles : la donnée elle-même, ses usages et bien sûr les enjeux sociétaux qui y sont liés : droit, éthique, morale…

Chaque présentation durera environ 15-20 minutes suivi d’échanges avec les participants.

Journée d’étude – Valorisation sur HAL de la production des laboratoires dans l’environnement de la science ouverte

Thématique : ublication

Journée de recherche co-organisée par le laboratoire GERIICO, Université de Lille, le laboratoire DICEN-IDF-CNAM et le GIS Réseau URFIST

La journée est dédiée à l’analyse de l’utilisation de HAL par les unités et communautés de recherche. L’équipe du projet HAL/LO présentera ses analyses et enquêtes en cours ; d’autres interventions porteront sur les pratiques des chercheurs, sur le dépôt des revues en SHS et sur le cadre politique de la voie verte de l’Open Access. Le CCSD de son côté participera à la journée en présentant son projet de développement. L’objectif de cette journée est de discuter les résultats des différentes études sur HAL, d’échanger sur les pratiques individuelles et institutionnelles, et d’ouvrir de nouvelles pistes et perspectives pour de futures recherches sur les archives ouvertes.

La journée aura lieu en visio-conférence via Zoom le 6 mai 2021, de 9h30 à 16h30. Le lien de connexion sera envoyé à la suite de l’inscription.

Programme et inscriptions :  https://sygefor.reseau-urfist.fr/#/training/9112/10538

Les nouvelles formes entrepreneuriales et leurs dispositifs collaboratifs

Thématiques : oopérationponsable de la thématique

Cycle de séminaires :

  • 16 Mars – De nouvelles formes managériales et entrepreneuriales ?
  • 18 Mai – Enjeux de l’évaluation de la performance et de l’impact social
  • 1er Juillet – Les dispositifs collaboratifs à vocation
  • 30 Septembre –  ESS : évaluation ? L’ESS bousculée et repensée ?

Séminaires « Les nouvelles formes entrepreneuriales et leurs dispositifs collaboratifs » (en savoir plus...)

Séminaire 1 – 16 Mars (14h-18h) : De nouvelles formes managériales et entrepreneuriales

Présentation

De nouvelles formes entrepreneuriales et leurs dispositifs collaboratifs cherchent à répondre en se réinventant, aux enjeux actuels suscités par l’urgence écologique et la montée des inégalités. Face au défi écologique, inédit dans l’histoire humaine, et aux problématiques sociales et technologiques, le capitalisme néolibéral a commencé à être remis en question depuis une décennie. Les nouvelles formes de contestation utilisent des dispositifs originaux, éloignées de celles promues traditionnellement par les partis et les syndicats ; Occupy WallStreet, los “Indignados”, la remunicipalisation de l’eau notamment à Naples, l’occupation de la place Taksim à Istanbul, les printemps arabes, le mouvement des Gilets Jaunes, Extinction Rébellion, etc. proposent des critiques acerbes du fonctionnement de l’économie et des entreprises contemporaines (Sitrin & Azzellini, 2014) vers des formes démocratiques “sauvage” (Lefort, 1961) ou “insurgente” (Abensour, 2004).

Paradoxalement, ces mouvements contestataires, voire insurrectionnels, surgissent à une époque de diversification et de profusion de formes organisationnelles alternatives et le retour du concept d’utopie (Bregman, 2017; Picard & Lanuza, 2016) :

– Création de dispositifs gestionnaires socio environnementaux pour les entreprises commerciales : Responsabilité sociale des entreprises/organisations, label B Corp, Entreprise à Mission, l’agrément ESUS, etc.

– Regain d’intérêt pour des formes alternatives d’entreprise et d’entrepreneuriat : retour de la thématique des communs (Coriat, 2010; Dardot & Laval, 2015), renouveau des entreprises de l’économie sociale (SCIC, SCOP), développement d’une économie plurielle (Aznar & Faugère, 1997; Laville & Cattani, 2006) et solidaire (Laville, 2016), forme d’entrepreneuriat social, social business, économie de la fonctionnalité (Gaglio et al., 2011), etc.

– Médiatisation de nouvelles formes managériales post autoritaires (Picard, 2015) : sociocratie, holacratie, entreprises libérées, entreprises opales, etc. portée par des nouveaux gourous du management (Robertson, Laloux, Getz).

Des expérimentations émergent au sein de l’ESS. Elles accentuent cependant les contradictions sous-jacentes et déjà présentes (Draperi, 2010), ce qui entrave aujourd’hui toute tentative de penser une théorie générale de l’économie sociale et solidaire (Draperi, 2012; Hiez & Lavillunière, 2013; Laville, 2016).

En effet, si les discours généraux qui cadrent les doctrines ne sont pas ancrés dans des dispositifs d’action précis ils ont souvent peu d’effets, voire ils se retournent contre l’intention de leurs promoteurs.

Les travaux en sciences humaines et sociales et notamment en sciences de l’information et de la communication (SIC) invitent ainsi à ne jamais séparer la question de l’activité ou de la pratique, celle de la transformation des individus et des collectifs et celle de l’aménagement des milieux d’activités dans leurs dimensions techniques, notamment numérique, spatiale et temporelle. .Ces approches peinent à prendre en considération les travaux qui montrent l’importance de la prise en compte des “effets de dispositifs” (Pernet et al. 2017) pour expliquer les changements de “régime de conversation” qui rendent possible la transition (Zacklad 2020). Ceux-ci s’appuient de manière fortement intriquée sur trois types de dispositifs :

Front Page

– info-communicationnels matériels, permettant l’accès aux conversations

–  signifiants, permettant le partage du sens et de la signification

– narratifs/cognitifs permettant l’engagement dans l’action.

Ainsi la question des pratiques démocratiques qui permettent la constitution de collectifs soudés, par exemple, ne peut pas être séparée des questions de l’asymétrie d’information. Celle-ci est le plus souvent relative aux problèmes à traiter, notamment ceux des métiers et de leurs contraintes comme à ceux de la répartition de la valeur. De même, les enjeux du métier comme ceux des pratiques délibératives ne peuvent être séparés de celles des dispositifs collaboratifs qui permettent le partage des informations et des connaissances comme celui des émotions et de la reconnaissance mutuelle des intervenants. C’est le propre des innovations sociales que de proposer de nouvelles modalités d’action et d’intervention au plan politique, cognitif et pratique.

Cependant, les frontières entre ces pratiques restent aujourd’hui floues et les relations entre les formes alternatives sont encore aujourd’hui peu étudiées par la littérature (un travail sur la RSE au sein de l’ESS a ainsi été initié par le RIUESS).

L’objectif de ce séminaire est d’ouvrir un débat à la fois académique et professionnel :

– Comment ces courants et de ces pratiques entrent ils en relation ?

– Sont-ils complémentaires ou bien contradictoires ? • Par quels dispositifs s’inscrivent-ils dans le réel organisationnel et managérial ?

– Dans quelle mesure de tels dispositifs viennent questionner les conceptions traditionnelles de l’entreprise et de l’organisation du travail ?

– Ces formes peuvent-elles être de véritables sources de transformation ou restent-elles de simples effets de mode ?

UNIVCAMP 2021 – 10 ans de collaboration et de co-fabrication

Thématique : ntelligence

UNIVCAMP est un événement annuel proposés par les étudiants des Masters en Management de l’innovation – Immobilier tertiaire (Master MIPI) –  Numérique (Master MITIC) en collaboration avec d’acteurs publics ou privés dans une logique d’open innovation.

Les partenaires 2021 sont :  Natixis, l’Université Gustave Eiffel, SPIE facilities, BNP Paribas, la Fondation du Sport Français, Seine et Marne Attractivité, Ville de Noisy-le-Grand, Sodexo-Adecco, Ceetrus et Engie Solutions.

UNIVCAMP est l’occasion de découvrir de nouveaux services imaginés par la nouvelle génération, d’échanger autour des vidéos, présentations, maquettes, prototypes, business model et de repérer les talents de demain.

Vous découvrirez 10 nouveaux services qui créent ou consolident des rapports vertueux entre les personnes au niveau d’un écosystème : territoire, ville, quartier, ensemble de bâtiments, bâtiment.  Repris sous le terme d’urbanité, les finalités des services imaginés par la promotion 2021 se définissent autour de 3 thèmes cette année :

  • prendre soin de tous – inclure tous les publics
  • écouter – prendre en compte les besoins de chacun
  • respecter la planète comme déjà l’année dernière !

La 10ème édition d’UNIVCAMP se tiendra pour la 2ème année à distance le jeudi 15 avril 2021 de 10h à 12h.

Il suffit de s’inscrire pour recevoir un peu avant l’évènement le lien de connexion

https://www.weezevent.com/univcamp-2021-10eme-edition

Retrouvez tous les projets sur https://www.univcamp.fr/

8 avril 2021- Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française.

Thématique : ditorialisation

visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive

 

Séminaire : Les Nouveaux Paradigmes des Archives,

Jeudi 8 avril 14h00-17h00 en visio-conférence.

Inscription auprès de claire.scopsi@lecnam.net

Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française.

Des fonds audiovisuels relevant des mêmes thématiques peuvent être dispersés dans des collections ou des institutions différentes dans lesquels ils sont traités selon des logiques singulières. Comment les chercheurs accèdent-ils à ces fonds? Comment le numérique est-il envisagé pour ménager l’accessibilité à l’ensemble de ces fonds? Nous prenons l’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française, pour faire un état des lieux des initiatives, 30 ans après l’événement.

Table ronde animée par Martine Sin Blima-Barru. Responsable du Département de l’archivage électronique et des archives audiovisuelles, Archives Nationales

  • Annie Duprat. Professeure des Université émérite en Histoire moderne. Université Versailles St-Quentin-en-Yvelines IECI – Institut d’études culturelles et internationales Laboratoire centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC)
  • Patrick Garcia. Historien, professeur d’histoire à l’université de Cergy-Pontoise, à l’ESPE de l’académie de Versailles et chercheur associé permanent à l’Institut d’histoire du temps présent
  • Jean Noël Jeanneney. Ancien secrétaire d’Etat, historien, président de la mission du Bicentenaire de la Révolution française et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen
  • Agnès Magnien. Conservatrice générale du patrimoine, directrice des collections à l’INA, auteure de Le bicentenaire de la Révolution : répertoire numérique détaillé des archives de la Mission du Bicentenaire / Agnès Étienne-Magnien, Anne-Claude Lamur-Baudreu, Archives nationales.
  • Côme Semien. Maître de conférences en Histoire moderne à l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne
  • Xavier Sené. Conservateur des bibliothèques, adjoint de la directrice de l’audiovisuel à la BnF

 

Consultez le programme 2021

Les captations des sessions 2019 et 2020 sont librement consultables sur le site. https://nparchive.hypotheses.org/


 

Journée d’étude « Progression des usages : du tourisme innovant au smart tourisme »

Thématique : ntelligence

Jeudi 1 avril 2021 – L’Université Gustave Eiffel et le laboratoire Dicen-IDF organisent une journée d’étude consacrée à l’émergence de l’innovation dans le tourisme. Cette journée souhaite interroger le renouvellement des destinations et des pratiques touristiques à travers les transformations portées par le numérique. Avec une approche pluridisciplinaire, nous tenterons d’illustrer les dynamiques du secteur associées aux différentes dimensions de l’innovation.

L’événement aura lieu le jeudi 1 avril 2021 de 13h30 à 17h00 en distanciel.

Pour consulter le programme de la journée d’étude et contacter les organisateurs : https://smarttourism.sciencescall.org/

Émergence des nouvelles approches communicationnelles et collaboratives contemporaines dans les organisations liées à la numérisation : Perspectives épistémologiques et méthodologiques.

Thématique : oopération

Journée d’étude doctorale – 23 mars 2021 de 9h00 à 16h00. L’objectif de cette journée doctorale d’étude est de présenter les approches communicationnelles de différents chercheurs actuels en communication organisationnelle. Pendant longtemps, la communication a été et continue d’être mobilisée selon des approches fonctionnaliste, systémique, symbolique ou encore culturelle. Sur le plan académique, une approche semble se détacher des précédentes visions, considérant la communication comme un processus organisant et proposant ainsi de comprendre les phénomènes organisationnels à travers une lecture communicationnelle. La question qui se pose alors, est de savoir ce qu’elles apportent à la compréhension du fonctionnement des activités organisationnelles communicationnelles et managériales orientées vers la transition et la transformation numérique.

Pour cette journée d’étude, les intervenants sont invités à exposer leurs approches théoriques, méthodologiques et conceptuelles. Ils expliciteront la façon dont ils mobilisent ces approches dans tout type d’organisation allant des entreprises aux organisations publiques et solidaires. Organisée par Carisia Ondo et Bolaty Eva Yao, doctorantes au CNAM, cette journée s’inscrit dans la thématique 1 du laboratoire « Coopération et actions médiatisées », sous la supervision des responsables Pr Manuel Zacklad, Pr Sylvie Parrini-Alemanno et Pr François Silva. Le Pr Jean-Luc Bouillon du laboratoire Prefics Rennes 2, en sera l’invité extérieur.

Lancement du FabPart Lab

Thématiques : ditorialisationesponsable de la thématiqueponsable de la thématique

Lancement du

FabPart Lab

Médiation, participation et valorisation numérique des mémoires et patrimoines

8 février 2021, 11h30

En ligne fplab.parisnanterre.fr/lancement.html
Inscriptions fplab@liste.parisnanterre.fr

Avez-vous une idée de projet de valorisation, médiation ou participation numérique ?
Voulez-vous un conseil à propos de votre projet en cours ?
Voulez-vous en savoir plus sur nos actions ?

Le FabPart Lab explore et met en œuvre la fabrique de la participation du Labex Les passés dans le présent.

Il est un lieu de rencontre, d’échange et d’expérimentation autour de la participation, de la médiation et de la valorisation numériques des mémoires et des patrimoines dans le cadre du Labex Les passés dans le présent et plus largement au sein de monde académique et professionnel de la culture. Les activités du FabPart Lab visent à construire une réflexivité autour de toutes les phases d’un projet : conception, collecte des données, modélisation et documentation, traitement, valorisation et diffusion.

Lors de son lancement, les différentes actions du FabPart Lab seront présentées :

  • Une permanence tous les lundis 12h – 14h pour nous rencontrer, nous proposer un projet ou nous demander des conseils ;
  • Le sprint, un dispositif d’accompagnement dédié à la mise en route d’un projet ;
  • Un programme d’ateliers théoriques et pratiques pour échanger autour des enjeux de la participation, médiation et valorisation numériques ;
  • Une base de connaissances construite à travers nos ateliers sur les différentes phases de la recherche et les outils et services concernés.

Le FabPart Lab est un projet financé dans le cadre du Labex Les passés dans le présent (réf. ANR-11-LABX-0026-01).

Lancement du FabPart LabProgramme du lancement du 8 février

  • Introduction par Ghislaine Glasson Deschaumes et Emmanuel Grimaud
  • Quelques mots sur la philosophie du projet par Claude Mussou et Marta Severo
  • Présentation des actions du FabPart Lab
  • Échange avec les participants sur les besoins en termes de contribution et de participation

Programme 2021 des prochains ateliers du FabPart Lab

  • 15 février, 12h Atelier découverte : La conception d’un projet
  • 1 mars, 12h Atelier découverte : La collecte des données
  • 8 mars, 14h Atelier pratique : Pauline Gourlet, Outils et méthodes pour la documentation d’un terrain de recherche
  • 15 mars, 12h Atelier découverte : A l’écoute de vos projets
  • 19 mars, 10h30 Atelier théorique : Judith Revel, Archives du commun ? Conservation patrimoniale et valorisation participative
  • 22 mars, 12h Atelier Découverte : A l’écoute de vos projets
  • 29 mars, 10h30 Atelier théorique : Julien Schuh et Cyril Bruneau, Machine et deep learning appliqués aux SHS
  • 12 avril, 14h Atelier théorique : Claire Scopsi, Documentation et valorisation des témoignages
  • 3 mai, 14h Atelier théorique : Faire de la recherche avec les archives audiovisuelles (avec l’INA)
  • 10 mai, 12h Atelier Découverte : La modélisation et la documentation

Annonce de soutenance d’HDR : Documentalité des collectes de mémoires

Thématique : ditorialisation

bandeau blog passerelle.hypothese.org

Claire Scopsi, Maitre de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication au Cnam Paris a le plaisir de vous annoncer sa soutenance d’habilitation à diriger des recherches, sur le thème :

Documentalité des collectes de mémoires

Identification d’un genre narratif, mémoriel, numérique et anthologique

L’avant propos, l’introduction et le sommaire détaillé du mémoire sont disponibles ici . Le texte complet du mémoire sera mis en ligne sur HAL après la soutenance.

La séance se déroulera le mardi 12 janvier 2021 de 9h15 à 13h00, EN LIGNE

La séance est publique, pour y assister veuillez  le signaler à : claire.scopsi@lecnam.net, un lien de connexion vous sera envoyé individuellement.

Composition du jury

Présidente du jury:

    Marta Severo, Pr. En SIC (Université Paris Nanterre)

Garant :

    Manuel Zacklad, PTC En SIC (Cnam Paris)

Rapporteurs

    Maurizio Ferraris Pr. de philosophie (Université de Turin)
    Paul Rasse, Pr. en SIC (Université de Nice Sophia Antipolis)
    Geneviève Vidal, MCF HDR en SIC (Université Sorbonne Paris Nord)

Examinateur:

    Henri Hudrisier, MCF-HDR en SIC émérite (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)

 

Colloque – La fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques.

Thématique : ditorialisation

30 novembre – 1 décembre 2020

Colloque organisé par le laboratoire Dicen-IdF dans le cadre du projet ANR COLLABORA en collaboration avec le Labex Les Passés dans le Présent et de l’EUR ArTec

Inscriptions et liens de connexion : https://collabora.sciencesconf.org/

Contact
Pour toute question : collabora@sciencesconf.org