Archives décembre 2019

    • Séminaire Nouveaux Paradigmes de l’Archive. Séance 6 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques
    • Publié le 19 décembre 2019 par Evelyne Broudoux dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      Séance 6 – 19 décembre 2019 – 10h00-12h30 – Amphi Abbé Grégoire Cnam Paris, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris Narration 2 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques Les interfaces graphiques représentent un double-rôle dans l’accès aux documents, aux fragments et aux données. D’une part, elles sont la couche informationnelle que les utilisateurs manipulent pour accéder et parcourir les structures hébergeant la matière documentaire, elles représentent donc un lieu de circulation, de découverte, de mise en lien dont la conception requiert des compétences à la fois graphiques et organisationnelles. L’ergonomie des interfaces répond alors à la vérification des exigences de qualité dans le cadre d’une architecture de l’information prédéfinie. D’autre part, dans le cas de l’accès à des contenus organisés de manière complexe, ou générés par des opérations algorithmiques, les interfaces graphiques doivent s’adapter à la transformation des espaces résultant des actions des usagers, en particulier lorsqu’il s’agit d’opérations d’écrilecture, c’est-à-dire de lecture outillée supposant des gestes scripturaires laissant des traces reliées à des savoirs disciplinaires et professionnels spécialisés. C’est donc un véritable récit qui est à orchestrer, une narration qui doit guider les usagers autant dans leurs explorations que dans la réalisation d’opérations exigeant des gestes savants. Participants     Alberic Chemana, Designer-Enseignant, Université de Nantes : Dispositifs d’interfaces graphiques numériques.     Martin Morard, Historien, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes : Glossae Scripturae Sacrae-electronicae (Gloss-e : édition électronique des gloses de la Bible latine)     Pierre Cubaud, Professeur d’informatique, Cnam : Explorer des grands corpus numérisés par des interfaces immersives, augmentées ou réparties. Quelques exemples. Animation : Evelyne Broudoux et Yann Potin
    • Science ouverte, séminaire ouvert du laboratoire
    • Publié le 19 décembre 2019 par Ghislaine Chartron dans
    • Le prochain séminaire  de l’axe « Publication et communication scientifique » du laboratoire DICEN-Idf  sera consacré à la science ouverte REPORTE  à Janvier à cause des grèves de transports le 19/12 de 9h30 à 13h en salle 31.2.85, CNAM, 2 rue Conté, 75003 Paris Programme  animé par G. Chartron : Joachim SCHÖPFEL, MCF, Université de Lille, « La question des revues dans la science ouverte : une approche fonctionnelle » Emile GAYOSO, Post-doctorant du laboratoire DICEN-Idf, « Présentation de deux enquêtes réalisées pour le Comité de suivi de l’édition scientifique du MESRI : la présence en ligne des publications récentes en SHS et les pratiques d’auto-diffusion des chercheurs ». Violaine REBOUILLAT, Docteur du laboratoire DICEN-Idf, , « Ouverture des données de la recherche : de la vision politique aux pratiques des chercheurs » Vous êtes cordialement invité, bien à vous Ghislaine Chartron
    • Séminaire Nouveaux Paradigmes de l’Archive. Séance 6 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques
    • Publié le 18 décembre 2019 par Evelyne Broudoux dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      Séance 6 – 19 décembre 2019 – 10h00-12h30 – Amphi Abbé Grégoire Cnam Paris, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris Narration 2 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques Les interfaces graphiques représentent un double-rôle dans l’accès aux documents, aux fragments et aux données. D’une part, elles sont la couche informationnelle que les utilisateurs manipulent pour accéder et parcourir les structures hébergeant la matière documentaire, elles représentent donc un lieu de circulation, de découverte, de mise en lien dont la conception requiert des compétences à la fois graphiques et organisationnelles. L’ergonomie des interfaces répond alors à la vérification des exigences de qualité dans le cadre d’une architecture de l’information prédéfinie. D’autre part, dans le cas de l’accès à des contenus organisés de manière complexe, ou générés par des opérations algorithmiques, les interfaces graphiques doivent s’adapter à la transformation des espaces résultant des actions des usagers, en particulier lorsqu’il s’agit d’opérations d’écrilecture, c’est-à-dire de lecture outillée supposant des gestes scripturaires laissant des traces reliées à des savoirs disciplinaires et professionnels spécialisés. C’est donc un véritable récit qui est à orchestrer, une narration qui doit guider les usagers autant dans leurs explorations que dans la réalisation d’opérations exigeant des gestes savants. Participants     Alberic Chemana, Designer-Enseignant, Université de Nantes : Dispositifs d’interfaces graphiques numériques.     Martin Morard, Historien, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes : Glossae Scripturae Sacrae-electronicae (Gloss-e : édition électronique des gloses de la Bible latine)     Pierre Cubaud, Professeur d’informatique, Cnam : Explorer des grands corpus numérisés par des interfaces immersives, augmentées ou réparties. Quelques exemples. Animation : Evelyne Broudoux et Yann Potin