Archives 2021

    • Le principe d’incertitude comme force motrice dans la production d’un récit métropolitain
    • Publié le 14 décembre 2021 par Bruno Cohen dans
    • Les objectifs et les modalités d’animation imaginés pour cette mission ne doivent rien au hasard. Lors des célébrations culturelles précédemment évoquées, j’avais eu l’occasion avec d’autres de concevoir l’évènement Moments d’invention 2013. Celui-ci mêlait arts, sciences et économie autour du devenir humain, urbain et numérique. La nouvelle mission va se saisir de ces contenus pour favoriser l’analyse des usages numériques (applications, plateformes, réseaux sociaux) et autres dispositifs locaux (clusters, fablabs, repair cafés, tiers-lieux). Dans la foulée, prenant à contre-pied la croyance selon laquelle seules les solutions technologiques peuvent résoudre les crises de toutes sortes, elle s’interroge sur ce que pourrait être une politique publique locale, construite autour d’un numérique revisité, favorisant, par exemple, de nouvelles dynamiques citoyennes et urbaines, et garantissant l’équité d’accès aux services et aux ressources publiques. En quoi cette mission fait-elle alors émerger un nouvel état d’esprit métropolitain ? En quoi peut-on parler d’incertitude au cours de cette séquence ? À cette époque, il s’agit surtout d’y voir clair quant aux modalités selon lesquelles cet environnement numérique influerait sur les représentations de chacun et sur les conditions de la démocratie locale. En parallèle, le passage attendu au statut de métropole oblige l’intercommunalité à se réinvestir dans l’écriture de son projet politique, en mobilisant une dynamique territoriale structurée autour de l’idée de société métropolitaine… Dans L’Observatoire 2021/2 (N° 58), pages 99 à 101 e principe d’incertitude comme force motrice dans la production d’un récit métropolitain
    • Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique
    • Publié le 23 novembre 2021 par Claudia DA RE dans
    • Mardi 23 novembre 2021 de 13h30 à 17h30                                                                                           Le séminaire se tiendra au format hybride en visio et en présentiel.                                            Visio : Le lien Zoom sera envoyé aux personnes inscrites peu avant le séminaire (lien d’inscription à venir).                                                                                                                                              Présentiel : Université Gustave Eiffel, IFIS, bâtiment Erasme, 6-8 cours du Danube 77700 Serris – salle 120 Inscription obligatoire à l’adresse suivante : https://framadate.org/s8ibOXo2yYmcDURC Le séminaire vise à faire un état des lieux sur la notion protéiforme de « risque » et à offrir une ouverture conceptuelle. L’objectif de ce séminaire est double. Il s’agit d’une part d’établir une typologie des nouveaux risques que rencontrent les acteurs économiques et les territoires en proie à la transition numérique, mais aussi sanitaire et écologique. Au-delà de la typologie des risques, il s’agira d’autre part, de questionner les concepts à mobiliser pour rendre compte des nouveaux enjeux et risques. Dans quelle mesure, les concepts de résilience, de (cyber) sécurité, de sureté, de protection, voire d’anti-fragilité aident-ils à appréhender la complexité des écosystèmes ? Dans une démarche de recherche-action transdisciplinaire partant des Sciences de l’Information et de la Communication, ce premier séminaire souhaite faire un « brainstorming » sur la perception des risques de quelques acteurs de terrain que sont les caisses de sécurité sociale, la gendarmerie, les pompiers et les gestionnaires de patrimoine et ouvrir des pistes pour des recherches futures. Programme de la première séance 14h00 Accueil des participants 14h15 Nathalie FABRY et Christian BOURRET – Présentation du cycle des séminaires et introduction à la journée. 14h45 Cyrille HUSSON, Directeur Comptable et Financier de la Caf de Seine-et-Marne – La notion de risque dans la sécurité sociale : aperçu rapide. 15h30 MDC Stéphane MORTIER, Gendarme, Direction générale de la gendarmerie nationale – La mission de sécurité économique de la gendarmerie nationale, l’agilité au service de la continuité en temps de crise. 16h15 Nathalie FABRY et Christian BOURRET – Conclusions 16h30 Discussion
    • Collecter les mémoires en ligne du confinement.
    • Publié le 20 novembre 2021 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
        Séminaire Les Nouveaux paradigmes de l’Archive 7 Décembre 2021 9h30-12h30  Ecole Nationale des Chartes Salle Léopold-Delisle 65, rue de Richelieu, Paris 2e La séance se tiendra aussi via Teams.  merci de vous inscrire auprès de pour obtenir le lien.   Collecter les mémoires en ligne du confinement.  Autour de la question des mémoires en ligne du Covid et du confinement, nous nous interrogerons sur les pratiques de collectes « à chaud » de témoignages, de documents et de flux de données. Comment concilier les missions et les outils archivistiques avec cette nouvelle forme de constitution de fonds ?   9h45 : Accueil et introduction : Edouard Vasseur et Claire Scopsi 10h00- 10h40 Pascal Tanésie et Alexandre Faye (BNF – Département du dépôt légal, Service du dépôt légal numérique) « Le dépôt légal du web et l’organisation des collectes de sites français liés au confinement et à la crise sanitaire ». 10h40- 11h20 Rosine Lheureux (Directrice des Archives départementales du Val-de-Marne) : L’opération « Mémoires du confinement », une collecte en territoire. 11h 30-12h10 Sarah Gensburger (PhD-HDR, Directrice de Recherche au CNRS Paris Nanterre University – ENS Paris-Saclay) et Louis Gabrysiak (Docteur en sociologie, Institut des sciences sociales du politique, Paris Nanterre) : « L’ANR ArchiCOvid.Des archives résilientes ? Dynamiques sociales et logiques professionnelles à l’origine de la collecte des traces de la pandémie en France. Présentation du projet et du questionnaire destiné aux collecteurs ». 12h10-12h30 Discussion avec les participants _________________ Retrouvez les captations des séminaires 2021 : Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française – https://nparchive.hypotheses.org/799 Le web-documentaire : une valorisation narrative des archives – https://nparchive.hypotheses.org/777 La conservation des données de la recherche : état de l’art, labels et processus de professionnalisation – https://nparchive.hypotheses.org/813
    • Séminaire Data, médiation, valorisation
    • Publié le 19 novembre 2021 par Gérald Kembellec dans
    • JE Data 2022
      Journée d’étude de la thématique « Data, médiation, valorisation » Co-animée par Béa Arruabarrena, Gérald Kembellec et Karim Fraoua (poster une déclaration d’intention ou poser une question) « Place des données dans les sciences de l’information et de la communication : usages, usagers et applications » La journée d’études spéciale « data, médiation, valorisation » du Laboratoire DICEN-IdF se tiendra le 15 avril prochain au CNAM. Nous y discuterons les phénomènes data sous plusieurs angles disciplinaires : Info-communicationnel comme axe d’ancrage bien sûr, mais aussi en convoquant des postures issues notamment de l’anthropologie, de la sociologie ou même de la philosophie. L’objectif de cette journée d’étude est faire un état des travaux de recherche interne au Laboratoire DICEN-IdF sur le phénomène des datas par leurs contributions épistémologiques, méthodologiques et appliquées s’intéressent aux problématiques de data dans leurs rapports entre humains et société au regard des enjeux sociotechniques, sociocognitifs, organisationnels, socioéconomiques, politiques et éthiques qu’elles soulèvent. A l’heure où la mise en données des activités humaines par n’a jamais été aussi importante, les technologies numériques produisent des données de manière de plus en plus massive, qui elles obligent à repenser les relations humaines, le fonctionnement de la société et les modalités de la production de nouveaux savoirs appuyés sur les contenus. Ces avancées majeures impactent nos réflexions sur la relation humaine au sens de l’interface humain-machine que ce soit par l’extension technologique de l’IOT (et des objets connectés), l’émergence de l’intelligence artificielle, le Web sémantique, le traitement des données massives, mettant en œuvre des algorithmes et des méthodes d’analyse quantitative de données de plus en plus sophistiqués, telles que le Machine Learning pour la prédiction et le Deep Learning pour la reconnaissance faciale ou encore le traitement automatique des langues avec par exemple. Toutes ces évolutions technologiques ont un impact d’ordre cognitif et anthropologique non seulement dans leur conception (design) basés sur les ressorts de la psychologie cognitive et sociale, et les récentes découvertes des neurosciences que dans leurs usages où les dispositifs data interviennent désormais dans toutes nos décisions. Ces innovations technologiques occasionnent également le développement de nouvelles formes de « gouvernementalité » pour la société, telles qu’on peut le voir avec l’utilisation des traces comportementales, ou encore avec l’intensification de plateforme de données, des API et l’automatisation des procédures portés par l’action publique par exemple. La question de l’impact de la donnée est aussi cruciale sur la production de savoir pour les recherches en sciences sociales. Ce sont aussi les questionnements éthiques tant sur le plan de la protection des données que celui de la protection des personnes qui sont convoqués. Ce séminaire sera organisé en deux parties. Dans une première partie, il s’agira d’aborder les travaux d’ordre théorique et méthodologique visant à problématiser d’un point de vue disciplinaire, la médiation et de la valorisation des données et les enjeux associés au sein de notre société. Nous questionnerons alors la manière dont on peut analyser les dispositifs producteurs ou consommateurs de données comme « objets frontières » entre les […]
    • Approches dispositives en information communication
    • Publié le 17 novembre 2021 par Claudia DA RE dans
    • Séminaire DICEN – Projet de numéro de la revue ATIC  CNAM                                                                                                                                                2, rue de Conté – 75003                                                                                                                     Salle : 30.-1.21                                                                                                                                    Accès 30 – Niveau -1. Salle 21. Présentation de la journée / Introduction de la matinée / Caroline Courbières & Vincent Liquète 9h30-9h45 (en présentiel) Karel Soumagnac Approches dispositives de l’activité des usagers : retour sur le positionnement de projets de recherche en info-communication 9h45-10h05 (en présentiel)    + échanges 10 minutes Clara Galliano Dispositifs d’accès à l’information et communication des connaissances 10h15-10h35 (en distanciel) + échanges 10 minutes Pause 11h-11h15 Stéphane Bénassi Penser l’audiovisuel d’organisation à l’heure des réseaux sociaux 11h15-11h35 (en distanciel) + échanges 10 minutes 11h45-12h15 Discussion générale, réactions Déjeuner Reprise  14h Sarah Labelle Stratégies des médiations dispositives et consécration de l’agir ingénieur 14h05-14h25 (en distanciel) + échanges 10 minutes Susan Kovacs Analyses dispositives en SIC à la lumière de l’approche critique du document 14h35-14h55 + échanges 10 minutes Mabrouka El Hachani Médiation des savoirs à travers une approche dispositive 15h05-15h25   + échanges 10 minutes 15h35-16h15 Discussion / conclusion de la journée / Point sur la publication du numéro d’ATIC  
    • Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique
    • Publié le 28 octobre 2021 par Claudia DA RE dans
    • Mardi 23 novembre 2021 de 13h30 à 17h30                                                                                       Le séminaire se tiendra au format hybride en visio et en présentiel.                                            Visio : Le lien Zoom sera envoyé aux personnes inscrites peu avant le séminaire (lien d’inscription à venir).                                                                                                                                    Présentiel : Université Gustave Eiffel, IFIS, bâtiment Erasme, 6-8 cours du Danube 77700 Serris – salle 120 Inscription obligatoire à l’adresse suivante : https://framadate.org/s8ibOXo2yYmcDURC Le séminaire vise à faire un état des lieux sur la notion protéiforme de « risque » et à offrir une ouverture conceptuelle. L’objectif de ce séminaire est double. Il s’agit d’une part d’établir une typologie des nouveaux risques que rencontrent les acteurs économiques et les territoires en proie à la transition numérique, mais aussi sanitaire et écologique. Au-delà de la typologie des risques, il s’agira d’autre part, de questionner les concepts à mobiliser pour rendre compte des nouveaux enjeux et risques. Dans quelle mesure, les concepts de résilience, de (cyber) sécurité, de sureté, de protection, voire d’anti-fragilité aident-ils à appréhender la complexité des écosystèmes ? Dans une démarche de recherche-action transdisciplinaire partant des Sciences de l’Information et de la Communication, ce premier séminaire souhaite faire un « brainstorming » sur la perception des risques de quelques acteurs de terrain que sont les caisses de sécurité sociale, la gendarmerie, les pompiers et les gestionnaires de patrimoine et ouvrir des pistes pour des recherches futures. Programme de la première séance 14h00 Accueil des participants 14h15 Nathalie FABRY et Christian BOURRET – Présentation du cycle des séminaires et introduction à la journée. 14h45 Cyrille HUSSON, Directeur Comptable et Financier de la Caf de Seine-et-Marne – La notion de risque dans la sécurité sociale : aperçu rapide. 15h30 MDC Stéphane MORTIER, Gendarme, Direction générale de la gendarmerie nationale – La mission de sécurité économique de la gendarmerie nationale, l’agilité au service de la continuité en temps de crise. 16h15 Nathalie FABRY et Christian BOURRET – Conclusions 16h30 Discussion  
    • Approches dispositives en information communication
    • Publié le 28 octobre 2021 par Claudia DA RE dans
    • Séminaire DICEN – Projet de numéro de la revue ATIC – le mercredi 17 novembre 2021 au CNAM (Paris)                                                                                                                                      2, rue de Conté – 75003                                                                                                                     Salle : 30.-1.21                                                                                                                                    Accès 30 – Niveau -1. Salle 21. Présentation de la journée / Introduction de la matinée / Caroline Courbières & Vincent Liquète 9h30-9h45 (en présentiel) Karel Soumagnac Approches dispositives de l’activité des usagers : retour sur le positionnement de projets de recherche en info-communication 9h45-10h05 (en présentiel)    + échanges 10 minutes Clara Galliano Dispositifs d’accès à l’information et communication des connaissances 10h15-10h35 (en distanciel) + échanges 10 minutes Pause 11h-11h15 Stéphane Bénassi Penser l’audiovisuel d’organisation à l’heure des réseaux sociaux 11h15-11h35 (en distanciel) + échanges 10 minutes 11h45-12h15 Discussion générale, réactions Déjeuner Reprise  14h Sarah Labelle Stratégies des médiations dispositives et consécration de l’agir ingénieur 14h05-14h25 (en distanciel) + échanges 10 minutes Susan Kovacs Analyses dispositives en SIC à la lumière de l’approche critique du document 14h35-14h55 + échanges 10 minutes Mabrouka El Hachani Médiation des savoirs à travers une approche dispositive 15h05-15h25    + échanges 10 minutes 15h35-16h15 Discussion / conclusion de la journée / Point sur la publication du numéro d’ATIC  
    • La conservation des données de la recherche : état de l’art, labels et processus de professionnalisation (séminaire visio) 21 octobre
    • Publié le 12 octobre 2021 par Claire Scopsi dans
    • Séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive, (organisé par Le Labex Hastec, Le Dicen-idf Cnam Paris, les Archives Nationales et le centre Jean Mabillon de l’Ecole Nationale des Chartes) Jeudi 21 octobre 2021 9h30-11h00, en visio-conférence. Inscription auprès de La conservation des données de la recherche : état de l’art, labels et processus de professionnalisation 9h30 Claire Scopsi Introduction 9h40 Paolo Lai (Inist Cnrs Responsable du département valoriser les données de recherche). La plateforme e-learning DoRANum https://doranum.fr/. Développer les compétences pour mettre en œuvre (ou accompagner) l’écosystème technique FAIR des données 10h20 Véronique Ginouvès (Phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme) et Annick Boissel (archiviste indépendante) Pour un Plan de gestion rétrospectif: retour d’expérience avec le fonds de l’anthropologue Jean-Pierre Olivier de Sardan à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Animation Claire Scopsi Les captations des sessions 2019, 2020 et 2021 sont librement consultables sur le site. https://nparchive.hypotheses.org/
    • 7th ECIL conference – online 20-23 September 2021
    • Publié le 20 septembre 2021 par Claudia DA RE dans
    • Information Literacy in a Post-Truth Era being the main theme, ECIL aims to bring together researchers, information professionals, media specialists, educators, policy makers and all other related parties from around the world to exchange knowledge and experience and discuss recent developments and current challenges in both theory and practice. The European Conference on Information Literacy (ECIL) is organized by the Department of Information Management of Hacettepe University, Department of Information and Communication Sciences of Zagreb University and the Information Literacy Association. This year the conference is co-organized by University of Bamberg. DICEN-IdF is sponsor of the 2021 edition. Find the preliminary programme at https://www.conftool.com/ecil2021/sessions.php For further informations please contact Joumana Boustany :  
    • Les ateliers du FabPart Lab : automne 2021
    • Publié le 10 septembre 2021 par Nicolas Sauret dans
    • Pour cette rentrée, le FabPart Lab ouvre enfin ses portes et vous accueille en présentiel à l’Université Paris Nanterre aux séances d’atelier et à la permanence hebdomadaire. Une diffusion vidéo sera maintenue pour les ateliers. Les ateliers se déroulent au bâtiment Weber à l’Université Paris Nanterre. Programme des ateliers FabPart Lab pour l’automne 2021 16 septembre 2021 – atelier pratique de 9h30 à 11h Méthodologie de l’entretien #1 Collecter les données pérennes, avec Claire Scopsi 30 septembre 2021 – atelier pratique de 9h30 à 11h Méthodologie de l’entretien #2 L’analyse chrono-thématique, une alternative à la transcription, avec Claire Scopsi 21 octobre 2021 – atelier pratique de 9h30 à 11h Retour sur la Plateforme collaborative pour les enjeux sociétaux – PLACES, avec Alessia Smaniotto et Pierre Mounier 8 novembre 2021 – atelier pratique de 14h à 16h Prise en main de la boîte à outil ModOAP, avec Julien Schuh 25 novembre 2021 – atelier théorique de 9h30 à 11h Retour sur la plateforme collaborative Oscahr, avec Julie Morgen 9 décembre 2021 – atelier théorique de 9h30 à 11h Comment profiter d’une IA pour faire des études cinématographiques ? Réflexions sur une expérience pratique, avec Beatriz Tadeo Fuca Plus d’informations sur le site fplab.parisnanterre.fr. Le FabPart Lab explore et met en œuvre la fabrique de la participation du Labex Les passés dans le présent. Il est un lieu de rencontre, d’échange et d’expérimentation autour de la participation, de la médiation et de la valorisation numériques des mémoires et des patrimoines dans le cadre du Labex Les passés dans le présent et plus largement au sein de monde académique et professionnel de la culture. Les activités du FabPart Lab visent à construire une réflexivité autour de toutes les phases d’un projet : conception, collecte des données, modélisation et documentation, traitement, valorisation et diffusion. Le FabPart Lab est réalisé dans le cadre du labex Les passés dans le présent et a donc bénéficié de l’aide de l’État géré par l’ANR au titre du programme Investissements d’avenir (référence ANR-11-LABX-0026-01).
    • 7th ECIL conference – online 20-23 September 2021
    • Publié le 3 septembre 2021 par Claudia DA RE dans
    • Information Literacy in a Post-Truth Era being the main theme, ECIL aims to bring together researchers, information professionals, media specialists, educators, policy makers and all other related parties from around the world to exchange knowledge and experience and discuss recent developments and current challenges in both theory and practice. The European Conference on Information Literacy (ECIL) is organized by the Department of Information Management of Hacettepe University, Department of Information and Communication Sciences of Zagreb University and the Information Literacy Association. This year the conference is co-organized by University of Bamberg. DICEN-IdF is sponsor of the 2021 edition. Find the preliminary programme at https://www.conftool.com/ecil2021/sessions.php For further informations please contact Joumana Boustany :
    • Parution de l’ouvrage « Les labs internes : de l’innovation au design »
    • Publié le 25 août 2021 par Manuel Zacklad dans
    • Les labs internes
      Cet ouvrage présente les résultats intermédiaires du programme de recherche « Observatoire des labs d’Innovation » né de la collaboration initiée depuis plusieurs années entre le collectif Codesign-it et le Conservatoire national des arts et métiers (au laboratoire Dicen, Manuel Zacklad, Béa Arruabarrena et Naïk Guezel). Après un historique de l’émergence des labs internes dans les grandes entreprises et une présentation de la démarche de recherche intervention, il introduit une typologie des innovations qu’ils contribuent à faciliter (produit-service, organisationnelle, managériale, collaborative). Il présente ensuite l’originalité de la production de cette innovation analysée comme basée sur une plateforme d’innovation expérientielle dédiées à la résolution des problèmes de conception. Enfin, il présente une typologie des activités de design mises en œuvre par les labs pour permettre la résolution de ces problèmes de conception : design de solution, de relation et de milieu. Il sera bientôt disponible en ligne ou dès à présent en version papier.
    • Protection sociale, santé et territoires à l’ère numérique : Essai d’une lecture SiC
    • Publié le 14 juin 2021 par Claudia DA RE dans
    • Tag Cloud recommandation
      Séminaire des axes Coopération et action collective médiatisée et Intelligence économique, décision & Territoires.Mardi 15 juin 2021, de 14h00 à 17h30 sur zoom. Quel paradigme info-communicationnel numérique préside à la notion de protection sociale en France ? Nous discuterons des apports de l’anthropologie sur l’aménagement des politiques publique en matière de protection et des recherches en santé plus généralement et notre approche en communication organisationnelle qui peut combiner les trois dimensions Protection sociale-Résilience-Territoire(s). Nous sommes attachés à un double positionnement d’interdisciplinarité autour des SIC et de transdisciplinarité (intégrer les connaissances des acteurs de terrain et les « savoirs expérientiels » des professionnels, des bénéficiaires, des aidants. Les concepts mobilisés sont interaction, écosystèmes, intelligence territoriale, dispositifs, confiance organisationnelle, relations numériques (vs intelligence numérique). Pour obtenir le lien zoom, merci d’adresser un mail à
    • 21 juin 2021 – Le web-documentaire : une valorisation narrative des archives
    • Publié le 8 juin 2021 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      Séminaire  Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive Lundi 21 juin 2021 9h30-12h30  en visio-conférence. Inscription auprès de Le web-documentaire : une valorisation narrative des archives Le web-documentaire s’est installé dans le paysage médiatique. Comment le secteur du patrimoine aborde-t-il ce genre éditorial et pour quel objectif? Quelles sont les méthodes, les options de narration, les bonnes pratiques et les formations. 9h30 Clothilde Roullier (Archives nationales) : Prologue. « Valoriser les archives par le web-documentaire ou valoriser les archives par l’exposition ? ». 9h40 Evelyne Broudoux (Maîtresse de conférences-HDR au Dicen-IDF Cnam Paris). « Panorama et actualité du web-documentaire d’archives ». 10h10 Clément Puget (Maître de conférences en Cinéma et audiovisuel à l’Université de Bordeaux-Montaigne, historien de formation et coresponsable du Master parcours « Documentaire et archives », membre de l’unité de recherche CLARE – ARTES (EA 4593) membre du Groupe d’Etudes sur la Guerre (GER)) : « Webdocumentaire et Histoire, enjeux et perspectives à travers les exemples d’ »Apocalypse. 10 destins » et « 17.10.61 »». 10h40-10h50 pause 10h50 Hélène Fleckinger (Historienne du Cinéma, ESTCA, Université Paris 8): « Les « Leçons de cinéma » du Festival international de films de femmes de Créteil. Réflexions sur un projet en cours de valorisation d’archives orales de femmes de cinéma par la réalisation d’un web-documentaire ». 11h20 Ambre Payen-Gallen (Archiviste. Mission des archives et du patrimoine culturel conjointe aux ministères chargés de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur): « Archives publiques, médias sociaux et contenu vidéographique (2011-2019) : une médiation adaptée ?, présentation de la démarche de recherche et des conclusions du mémoire réalisé dans le cadre du Master 1 Archives d’Angers ». Animation : Clothilde Roullier et Evelyne Broudoux Séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive,   Lundi 21 juin 2021 9h30-12h30 en visio-conférence.   Inscription auprès de   Le web-documentaire : une valorisation narrative des archives   Le web-documentaire s’est installé dans le paysage médiatique. Comment le secteur du patrimoine aborde-t-il ce genre éditorial et pour quel objectif? Quelles sont les méthodes, les options de narration, les bonnes pratiques et les formations.   9h30 Clothilde Roullier (Archives nationales) : Prologue. « Valoriser les archives par le web-documentaire ou valoriser les archives par l’exposition ? ». 9h40 Evelyne Broudoux (Maîtresse de conférences-HDR au Dicen-IDF Cnam Paris). « Panorama et actualité du web-documentaire d’archives ». 10h10 Clément Puget (Maître de conférences en Cinéma et audiovisuel à l’Université de Bordeaux-Montaigne, historien de formation et coresponsable du Master parcours « Documentaire et archives », membre de l’unité de recherche CLARE – ARTES (EA 4593)) : « Webdocumentaire et Histoire, enjeux et perspectives à travers les exemples d’ »Apocalypse. 10 destins » et « 17.10.61 »».   10h40-10h50 pause 10h50 Hélène Fleckinger (Historienne du Cinéma, ESTCA, Université Paris 8): « Les « Leçons de cinéma » du Festival international de films de femmes de Créteil. Réflexions sur un projet en cours de valorisation d’archives orales de femmes de cinéma par la réalisation d’un web-documentaire ». 11h20 Ambre Payen-Gallen (Archiviste. Mission des archives et du patrimoine culturel conjointe aux ministères chargés de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur): « Archives publiques, médias sociaux et contenu vidéographique (2011-2019) : une médiation adaptée ?, présentation de la démarche de recherche et des conclusions du mémoire réalisé dans le cadre du […]
    • Colloque Territoire(s) & Sécurité(s)
    • Publié le 3 juin 2021 par Claudia DA RE dans
    • Organisé par le Centre de recherche de l’École de la gendarmerie nationale (CREOGN), l’Université Gustave Eiffel et le laboratoire DICEN-IdF. Destiné aux chercheurs de toutes les disciplines en France ou à l’étranger ayant travaillé ou travaillant sur la sécurité des territoires, ce colloque vise à encourager la diversité des approches en mêlant les expériences de terrain et les recherches autour de la notion de sécurité. Il s’agit d’ouvrir les communications possibles aux divers sens que peut prendre le terme de « sécurité », dans ses dimensions prospectives et rétrospectives. Le défi de notre temps est bien là : penser tout à la fois les réseaux virtuels, l’identité territoriale et les nouveaux territoires de la sécurité. Inscription gratuite mais obligatoire sur : https://cts-2021.sciencesconf.org/registration PROGRAMME DE LA JOURNÉE 09h30  Ouverture du colloque Manuel Tunon de Lara, président de la Conférence des présidents d’université Jean-Yves Daniel, directeur scientifique de la Gendarmerie nationale 09h50 Territoires, intelligences & sécurité : approche diachronique Présidence : CDT Benoît Haberbusch, CREOGN De la proximité géographique à la proximité sociale ? L’évolution du modèle gendarmique de sécurité du territoire du XIXe au XXIe siècle. Jean-Noël LUC, professeur émérite des universités en histoire, Sorbonne Université La sécurité des territoires et la complexification des interactions socio-spatio-temporelles. Thierry Saint-Gerand, Professeur des universités en géographie, univ. Caen ; Mohand Medjkane, Ingénieur de recherche, univ. Caen ; Éliane Propeck, Professeur des universités en géographie, univ. De Strasbourg Gouvernance de la smart city et sécurité : essai de futurologie. Nathalie FABRY, Maître de conférences en sciences de l’information et la communication, Univ. Eiffel et Sylvain ZEGHNI, Maître de conférences HDR en sciences de gestion, Univ. Eiffel 11h20 Keynote : Sécurité, résilience et gestion de crise : le rôle du Haut fonctionnaire de défense et de sécurité Mario PAIN, administrateur général, chef du service du haut fonctionnaire de défense et de sécurité à l’administration centrale du Ministère de la transition écologique et du Ministère de la cohésion des territoires 11h40 Qui fait la police dans les territoires ?  Présidence : Sylvain ZEGHNI, Univ. Eiffel L’intelligence sociétale au service de la sécurité territoriale : axes de réflexion. Pierre FOURNIE, doctorant laboratoire Dicen IDF, Univ. Eiffel L’entreprise acteur de la sécurité des territoires ? Colonel Philippe DAVADIE, Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, docteur en sciences de gestion Paris II La place des acteurs privés dans la sécurisation des territoires. Bertrand PAUVERT, Maître de conférences HDR en droit public, univ. de Mulhouse 13h00 Repas 14h00 L’intelligence économique, un enjeu crucial au cœur des territoires  Présidence : Jean-François Nativité, Gendarmerie Intelligence Économique et Territoires. Pistes de réflexions sur les actions et potentialités de la Gendarmerie nationale. Le cas du Couserans. Christian BOURRET, professeur des universités en sciences de l’information et de la communication, Univ. Eiffel La sécurité économique, un territoire d’action concurrentiel au sein de la gendarmerie nationale. Gendarme Stéphane MORTIER, Gendarmerie, Centre sécurité économique et protection des entreprises, docteur en sciences de gestion   14h50 Nouveaux territoires numériques, progrès technologiques, quels impacts pour la sécurité ? Présidence : Thomas FRESSIN, CREOGN & Univ. Eiffel Les territoires intelligents : […]
    • Colloque Territoire(s) & Sécurité(s)
    • Publié le 18 mai 2021 par Claudia DA RE dans
    • 3 juin 2020 de 9h30 à 18h sur zoom. Organisé par le Centre de recherche de l’École de la gendarmerie nationale (CREOGN), l’Université Gustave Eiffel et le laboratoire DICEN-IdF. Destiné aux chercheurs de toutes les disciplines en France ou à l’étranger ayant travaillé ou travaillant sur la sécurité des territoires, ce colloque vise à encourager la diversité des approches en mêlant les expériences de terrain et les recherches autour de la notion de sécurité. Il s’agit d’ouvrir les communications possibles aux divers sens que peut prendre le terme de « sécurité », dans ses dimensions prospectives et rétrospectives. Le défi de notre temps est bien là : penser tout à la fois les réseaux virtuels, l’identité territoriale et les nouveaux territoires de la sécurité. Inscription gratuite mais obligatoire sur : https://cts-2021.sciencesconf.org/registration Pour consulter le programme de la journée : https://cts-2021.sciencesconf.org/resource/page/id/2
    • Séminaire de l’axe Data, médiation, valorisation
    • Publié le 7 mai 2021 par Claudia DA RE dans
    • Au Cnam – 14h00 – 17h00 (possiblement sur Zoom) S’inscrire Inscription obligatoire Le séminaire « data, médiation, valorisation » du Laboratoire DICEN-IdF se tiendra le 2 juin prochain au CNAM. Il portera sur les travaux de collecte, de qualification, d’analyse, de valorisation et de visualisation de données.L’objectif est d’aborder les données sous plusieurs angles : la donnée elle-même, ses usages et bien sûr les enjeux sociétaux qui y sont liés : droit, éthique, morale… Chaque présentation durera environ 15-20 minutes suivi d’échanges avec les participants.
    • Journée d’étude – Valorisation sur HAL de la production des laboratoires dans l’environnement de la science ouverte
    • Publié le 16 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • Journée de recherche co-organisée par le laboratoire GERIICO, Université de Lille, le laboratoire DICEN-IDF-CNAM et le GIS Réseau URFIST La journée est dédiée à l’analyse de l’utilisation de HAL par les unités et communautés de recherche. L’équipe du projet HAL/LO présentera ses analyses et enquêtes en cours ; d’autres interventions porteront sur les pratiques des chercheurs, sur le dépôt des revues en SHS et sur le cadre politique de la voie verte de l’Open Access. Le CCSD de son côté participera à la journée en présentant son projet de développement. L’objectif de cette journée est de discuter les résultats des différentes études sur HAL, d’échanger sur les pratiques individuelles et institutionnelles, et d’ouvrir de nouvelles pistes et perspectives pour de futures recherches sur les archives ouvertes. La journée aura lieu en visio-conférence via Zoom le 6 mai 2021, de 9h30 à 16h30. Le lien de connexion sera envoyé à la suite de l’inscription. Programme et inscriptions :  https://sygefor.reseau-urfist.fr/#/training/9112/10538
    • UNIVCAMP 2021 – 10 ans de collaboration et de co fabrication
    • Publié le 15 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • Mention de Master Management de l’innovation de l’Université Gustave Eiffel et ses deux spécialités : Immobilier Tertiaire (MIPI) et Master Numérique (MITIC) UNIVCAMP est un événement annuel proposé par les étudiants des Masters en Management de l’innovation – Immobilier tertiaire (Master MIPI) –  Numérique (Master MITIC) en collaboration avec d’acteurs publics ou privés dans une logique d’open innovation. Les partenaires 2021 sont :  Natixis, l’Université Gustave Eiffel, SPIE facilities, BNP Paribas, la Fondation du Sport Français, Seine et Marne Attractivité, Ville de Noisy-le-Grand, Sodexo-Adecco, Ceetrus et Engie Solutions. UNIVCAMP est l’occasion de découvrir de nouveaux services imaginés par la nouvelle génération, d’échanger autour des vidéos, présentations, maquettes, prototypes, business model et de repérer les talents de demain. Chaque projet présenté lors d’UNIVCAMP répond à quatre attentes qui seront évaluées par un conseil académique et professionnel (CAP) constitué pur l’occasion : – Innovation de service : dans un esprit d’amélioration de l’existant, ou de disruption les projets TIPI proposent pour leur commanditaire un nouveau service ; – Numérique : dimension incontournable des innovations d’aujourd’hui, le numérique est présent dans toutes les propositions ; – Immobilier tertiaire : dimension concrète et palpable, le patrimoine immobilier est imaginé comme un vecteur de valeur dans l’innovation de service ; – Responsabilité: chaque projet est réfléchi au travers de ce prisme. Vous découvrirez 10 nouveaux services qui créent ou consolident des rapports vertueux entre les personnes au niveau d’un écosystème : territoire, ville, quartier, ensemble de bâtiments, bâtiment.  Repris sous le terme d’urbanité, les finalités des services imaginés par la promotion 2021 se définissent autour de 3 thèmes cette année : prendre soin de tous – inclure tous les publics écouter – prendre en compte les besoins de chacun respecter la planète comme déjà l’année dernière ! UNIVCAMP s’adresse à des professionnels, enseignants, chercheurs des domaines du numérique et ou de l’immobilier tertiaire et toute personne préoccupée par la ville de demain, par des propositions de services nouveaux réalistes et responsables et par les talents qui les portent. La 10ème édition d’UNIVCAMP se tiendra pour la 2ème année à distance le jeudi 15 avril 2021 de 10h à 12h. Il suffit de s’inscrire pour recevoir un peu avant l’évènement le lien de connexion https://www.weezevent.com/univcamp-2021-10eme-edition Quels sont les projets ? WELL’COMM Facilitez l’intégration des employés prestataires d’exploitation d’immeubles par un accueil et des formations digitalisés  – En partenariat avec ENGIE SOLUTIONS ON’OFF Préservez un équilibre professionnel et personnel sain à la maison avec une application tertiaire de bien-être salarial – En partenariat avec NATIXIS   HELLO CREATIVITY  Accéder tous à un lieu collaboratif avec des outils digitaux et innovants – En partenariat avec l’Université Gustave Eiffel CHAMPEAUX’LABTrouvez toutes les solutions les plus fab en zone rurale ! – En partenariat avec Seine et Marne Attractivités DIGIBORN Accédez à une information personnalisée pour tous, depuis une borne innovant – En partenariat avec Ville de Noisy-Le-Grand KAMELEROOM Donnez-nous vos univers, nous créons votre espace personnalisé, responsable et innovant en un clic ! – En partenariat avec Université Gustave Eiffel SHARITY  Connectez-vous à la plateforme participative innovante de services professionnels et solidaires – En […]
    • Les nouvelles formes entrepreneuriales et leurs dispositifs collaboratifs
    • Publié le 7 avril 2021 par Manuel Zacklad dans
    • Cycle de séminaires : 16 Mars – De nouvelles formes managériales et entrepreneuriales ? 18 Mai – Enjeux de l’évaluation de la performance et de l’impact social 1er Juillet – Les dispositifs collaboratifs à vocation 30 Septembre –  ESS : évaluation ? L’ESS bousculée et repensée ? Séminaire 1 – 16 Mars (14h-18h) : De nouvelles formes managériales et entrepreneuriales Présentation De nouvelles formes entrepreneuriales et leurs dispositifs collaboratifs cherchent à répondre en se réinventant, aux enjeux actuels suscités par l’urgence écologique et la montée des inégalités. Face au défi écologique, inédit dans l’histoire humaine, et aux problématiques sociales et technologiques, le capitalisme néolibéral a commencé à être remis en question depuis une décennie. Les nouvelles formes de contestation utilisent des dispositifs originaux, éloignées de celles promues traditionnellement par les partis et les syndicats ; Occupy WallStreet, los “Indignados”, la remunicipalisation de l’eau notamment à Naples, l’occupation de la place Taksim à Istanbul, les printemps arabes, le mouvement des Gilets Jaunes, Extinction Rébellion, etc. proposent des critiques acerbes du fonctionnement de l’économie et des entreprises contemporaines (Sitrin & Azzellini, 2014) vers des formes démocratiques “sauvage” (Lefort, 1961) ou “insurgente” (Abensour, 2004). Paradoxalement, ces mouvements contestataires, voire insurrectionnels, surgissent à une époque de diversification et de profusion de formes organisationnelles alternatives et le retour du concept d’utopie (Bregman, 2017; Picard & Lanuza, 2016) : – Création de dispositifs gestionnaires socio environnementaux pour les entreprises commerciales : Responsabilité sociale des entreprises/organisations, label B Corp, Entreprise à Mission, l’agrément ESUS, etc. – Regain d’intérêt pour des formes alternatives d’entreprise et d’entrepreneuriat : retour de la thématique des communs (Coriat, 2010; Dardot & Laval, 2015), renouveau des entreprises de l’économie sociale (SCIC, SCOP), développement d’une économie plurielle (Aznar & Faugère, 1997; Laville & Cattani, 2006) et solidaire (Laville, 2016), forme d’entrepreneuriat social, social business, économie de la fonctionnalité (Gaglio et al., 2011), etc. – Médiatisation de nouvelles formes managériales post autoritaires (Picard, 2015) : sociocratie, holacratie, entreprises libérées, entreprises opales, etc. portée par des nouveaux gourous du management (Robertson, Laloux, Getz). Des expérimentations émergent au sein de l’ESS. Elles accentuent cependant les contradictions sous-jacentes et déjà présentes (Draperi, 2010), ce qui entrave aujourd’hui toute tentative de penser une théorie générale de l’économie sociale et solidaire (Draperi, 2012; Hiez & Lavillunière, 2013; Laville, 2016). En effet, si les discours généraux qui cadrent les doctrines ne sont pas ancrés dans des dispositifs d’action précis ils ont souvent peu d’effets, voire ils se retournent contre l’intention de leurs promoteurs. Les travaux en sciences humaines et sociales et notamment en sciences de l’information et de la communication (SIC) invitent ainsi à ne jamais séparer la question de l’activité ou de la pratique, celle de la transformation des individus et des collectifs et celle de l’aménagement des milieux d’activités dans leurs dimensions techniques, notamment numérique, spatiale et temporelle. .Ces approches peinent à prendre en considération les travaux qui montrent l’importance de la prise en compte des “effets de dispositifs” (Pernet et al. 2017) pour expliquer les changements de “régime de conversation” qui rendent possible […]
    • UNIVCAMP 2021 – 10 ans de collaboration et de co-fabrication
    • Publié le 2 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • UNIVCAMP est un événement annuel proposés par les étudiants des Masters en Management de l’innovation – Immobilier tertiaire (Master MIPI) –  Numérique (Master MITIC) en collaboration avec d’acteurs publics ou privés dans une logique d’open innovation. Les partenaires 2021 sont :  Natixis, l’Université Gustave Eiffel, SPIE facilities, BNP Paribas, la Fondation du Sport Français, Seine et Marne Attractivité, Ville de Noisy-le-Grand, Sodexo-Adecco, Ceetrus et Engie Solutions. UNIVCAMP est l’occasion de découvrir de nouveaux services imaginés par la nouvelle génération, d’échanger autour des vidéos, présentations, maquettes, prototypes, business model et de repérer les talents de demain. Vous découvrirez 10 nouveaux services qui créent ou consolident des rapports vertueux entre les personnes au niveau d’un écosystème : territoire, ville, quartier, ensemble de bâtiments, bâtiment.  Repris sous le terme d’urbanité, les finalités des services imaginés par la promotion 2021 se définissent autour de 3 thèmes cette année : prendre soin de tous – inclure tous les publics écouter – prendre en compte les besoins de chacun respecter la planète comme déjà l’année dernière ! La 10ème édition d’UNIVCAMP se tiendra pour la 2ème année à distance le jeudi 15 avril 2021 de 10h à 12h. Il suffit de s’inscrire pour recevoir un peu avant l’évènement le lien de connexion https://www.weezevent.com/univcamp-2021-10eme-edition Retrouvez tous les projets sur https://www.univcamp.fr/
    • Journée d’étude « Progression des usages : du tourisme innovant au smart tourisme »
    • Publié le 1 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • L’Université Gustave Eiffel et le laboratoire Dicen-IDF organisent une journée d’étude consacrée à l’émergence de l’innovation dans le tourisme. Cette journée souhaite interroger le renouvellement des destinations et des pratiques touristiques à travers les transformations portées par le numérique. Avec une approche pluridisciplinaire, nous tenterons d’illustrer les dynamiques du secteur associées aux différentes dimensions de l’innovation. Le tourisme est un secteur d’activité en perpétuelle évolution où l’innovation devient indispensable pour accompagner les besoins des acteurs et les demandes des visiteurs. Selon Ducroquet et Viallon (2017), cette innovation peut être envisagée sous différentes dimensions : engendrée par la technologie, caractérisée par une nouvelle offre, de nouveaux espaces, ou simplement construite par le sentiment du touriste face à une activité jusqu’alors inconnue de ses pratiques habituelles. Avec une injonction à l’innovation portée par le numérique, il n’est plus possible d’assurer durablement la rentabilité ou la pérennisation des activités touristiques sans prendre en compte l’apparition des nouvelles technologies. En se basant sur ce besoin constant de réinvention des acteurs, il devient nécessaire d’affiner les connaissances du secteur pour répondre aux demandes et aux exigences toujours croissantes des visiteurs. La littérature internationale conceptualise ces transformations récentes autour des termes smart (Shafiee, 2019, Boes & al, 2015, Gretzel & al, 2015). Quand le smart tourism tachera de se concentrer sur le renouvellement de l’expérience touristique, la smart destination prendra de la hauteur pour conceptualiser la gestion des territoires touristiques (Fabry & Blanchet, 2019). Le concept smart suscite un engouement relativement peu étudié en France, tant au sein de la communauté des chercheurs qu’auprès des politiques publiques. Cependant, bien qu’il n’existe aucune définition officiellement admise, l’utilisation à outrance du terme smart contribue à le vider de son sens (Wolfram 2012). Ce nouveau concept nous invite à réfléchir à ce sujet et à questionner les caractéristiques qui le composent. Les termes smart peuvent parfois être remis en cause là où la technologie n’est plus suffisante pour améliorer le quotidien de vie des habitants et les expériences touristiques. Si le numérique apporte une connaissance plus précise des territoires alors il doit conduire à une maîtrise plus fine des destinations. Ainsi qu’elle soit portée par les transformations du secteur ou les concepts académiques smart, l’innovation suppose un renouvellement de l’expérience touristique, une adaptation des acteurs face aux conséquences que peuvent apporter les nouvelles technologies et une remise en question des liens entre visiteurs, résidents et territoires. De plus, la crise sanitaire est venue accélérer les mutations portées par le numérique révélant des mécanismes en construction et des besoins intrinsèques aux acteurs. Dans cet appel interdisciplinaire, nous souhaitons questionner l’innovation du point de vue technologique, sociétal et territorial. Programme de la journée d’étude 13h30 : Accueil et introduction AXE 1 : QUESTIONNER LES CONCEPTS 13h40 – 14h00 : La gestion intelligente des destinations tirée par les émotions et les small data. Nathalie Fabry & Sylvain Zeghni, Laboratoire Dicen-IDF, Laboratoire LVMT, Université Gustave Eiffel. 14h00 -14h20 : Imaginaires et discours autour de la smart destination sur les sites web institutionnels. Naïma Aïdi, Laboratoire Dicen-IDF, Université […]
    • 8 avril 2021- Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française.
    • Publié le 29 mars 2021 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
        Séminaire : Les Nouveaux Paradigmes des Archives, Jeudi 8 avril 14h00-17h00 en visio-conférence. Inscription auprès de Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française. Des fonds audiovisuels relevant des mêmes thématiques peuvent être dispersés dans des collections ou des institutions différentes dans lesquels ils sont traités selon des logiques singulières. Comment les chercheurs accèdent-ils à ces fonds? Comment le numérique est-il envisagé pour ménager l’accessibilité à l’ensemble de ces fonds? Nous prenons l’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française, pour faire un état des lieux des initiatives, 30 ans après l’événement. Table ronde animée par Martine Sin Blima-Barru. Responsable du Département de l’archivage électronique et des archives audiovisuelles, Archives Nationales Annie Duprat. Professeure des Université émérite en Histoire moderne. Université Versailles St-Quentin-en-Yvelines IECI – Institut d’études culturelles et internationales Laboratoire centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) Patrick Garcia. Historien, professeur d’histoire à l’université de Cergy-Pontoise, à l’ESPE de l’académie de Versailles et chercheur associé permanent à l’Institut d’histoire du temps présent Jean Noël Jeanneney. Ancien secrétaire d’Etat, historien, président de la mission du Bicentenaire de la Révolution française et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen Agnès Magnien. Conservatrice générale du patrimoine, directrice des collections à l’INA, auteure de Le bicentenaire de la Révolution : répertoire numérique détaillé des archives de la Mission du Bicentenaire / Agnès Étienne-Magnien, Anne-Claude Lamur-Baudreu, Archives nationales. Côme Semien. Maître de conférences en Histoire moderne à l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne Xavier Sené. Conservateur des bibliothèques, adjoint de la directrice de l’audiovisuel à la BnF   Consultez le programme 2021 Les captations des sessions 2019 et 2020 sont librement consultables sur le site. https://nparchive.hypotheses.org/  
    • Journée d’étude « Émergence des nouvelles approches communicationnelles et collaboratives contemporaines dans les organisations liées à la numérisation : Perspectives épistémologiques et méthodologiques. »
    • Publié le 23 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • La journée d’étude doctorales s’inscrit dans la thématique 1 du laboratoire « Coopération et actions collectives médiatisées », sous la supervision des responsables Pr Manuel Zacklad, Pr Sylvie Parrini-Alemanno et Pr François Silva. Le Pr Jean-Luc Bouillon du laboratoire Prefics Rennes 2, en sera l’invité extérieur. Elle est organisée par Carisia ONDO et Bolaty Eva YAO, doctorantes au CNAM de Paris. L’objectif de cette journée est de présenter les approches communicationnelles de différents chercheurs actuels en communication organisationnelle. Les intervenants sont invités à exposer leurs approches théoriques, méthodologiques et conceptuelles. Ils expliciteront la façon dont ils mobilisent ces approches dans tout type d’organisation allant des entreprises aux organisations publiques et solidaires. Pendant longtemps, la communication a été et continue d’être mobilisée selon des approches fonctionnaliste, systémique, symbolique ou encore culturelle. Sur le plan académique, une approche semble se détacher des précédentes visions, considérant la communication comme un processus organisant et proposant ainsi de comprendre les phénomènes organisationnels à travers une lecture communicationnelle. La question qui se pose alors, est de savoir ce qu’elles apportent à la compréhension du fonctionnement des activités organisationnelles communicationnelles et managériales orientées vers la transition et la transformation numérique. Depuis quelques années, plusieurs notions liées à la transformation et à l’innovation collaborative et/ou numériques surgissent des différentes organisations. On entend parler d’innovation au niveau des plateformes numériques, innovation des pratiques managériales, transformation de la culture et de la communication organisationnelle, etc. Autant de notions qui font référence à la nouveauté et à la rupture par rapport à des pratiques organisationnelles dites traditionnelles. Qu’est-ce qu’il y a derrière ces notions d’innovation, de transformation numérique en termes de pratiques empiriques ? Peut-on effectivement parler d’innovation et de rupture ? L’enjeu de cette journée est d’essayer d’apporter des réponses à ces questions. Il s’agira concrètement de l’exposé des propositions de grilles de lecture méthodologique et conceptuelle en lien avec ces approches communicationnelles des organisations pour aborder ces différentes problématiques et notamment celle liées avec l’innovation. Pour informations contacter : Carisia ONDO : Bolaty Eva YAO :   Programme de la Journée Première Partie : TABLE RONDE 9h – 9h30 – Intervention de l’Invité Jean-Luc Bouillon, Professeur en sciences de l’information et de la Communication, Université Rennes 2/ PREFICS, Codirecteur du laboratoire PREFICS :  Réflexion sur les approches communicationnelles des organisations : théorie, méthodologie 9h30 – 10h – Intervention de Manuel Zacklad, Professeur, CNAM/ DICEN et Responsable du Laboratoire Dicen-CNAM : L’organisation et les conversations médiatisées : renouvellement de l’approche communicationnelle des organisations (ACO) par la sémiotique des transactions coopératives 10h -10h30 – Intervention de Sylvie Alemanno, Professeur, CNAM/ DICEN, Permanente du Laboratoire Dicen-CNAM : Une introduction sur la notion de champs et domaine en communication organisationnelle 10h30-11h00 – Intervention de François Silva, Professeur, Permanent au Laboratoire DICEN/CNAM & Directeur de la Recherche et du Corps Professoral de l’ICD Business School : Nouvelles pratiques managériales au sein des entreprises 11h00-11h10 – Pause 11h10 – 11h40 – Intervention de Orelie Desfriches Doria, Maître de conférences à l’Université Paris 8: Questions relatives aux connaissances métiers en situation de transactions coopératives :  approches […]
    • CIDE 22 – Appel à communications
    • Publié le 15 mars 2021 par Evelyne Broudoux dans
    • CiDE.22 22e édition du Colloque International sur le Document Electronique Données Documents Connaissances : perspectives de recherche et d’enseignement 9-10 décembre 2021 Cnam -Paris-France Appel à Communication CIDE 22 propose de questionner le développement des sciences de l’information en tant que discipline (autonome dans les pays anglo-saxons et associée aux sciences de la communication en France) et les professions adossées. Il s’agit aussi d’examiner les évolutions contextuelles et les stratégies de développement futur. Nous ne sommes plus face à des bouleversements sociaux, culturels ou politiques induits par la généralisation des TIC mais bien au milieu de ce processus de changement. La récente pandémie a notamment accru la visibilité de thématiques traditionnelles des sciences de l’information. La culture et l’éthique de l’information, l’accessibilité des contenus et l’expérience utilisateur, la diffusion d’informations ouvertes, la gouvernance des diverses données, la fiabilité des informations, l’importance prise par l’information de santé ou la question des inégalités numériques sont autant de sujets mis en lumière à travers la crise du SARS-CoV-2. CIDE 22 propose de revenir sur les fondements des sciences de l’information en s’interrogeant sur leur rapport aux sciences de la communication, aux sciences des données, aux humanités numériques mais aussi à d’autres disciplines (sémiotique, sciences du langage, science informatique, sciences de gestion et du management, histoire, etc.). En France, diverses initiatives ont été lancées en ce sens. Les réflexions autour du document ont été renouvelées par divers groupes de recherche (RTP-DOC et Pédauque, l’école de Toulouse, etc.) ; l’ISKO a réuni des spécialistes pour discuter de l’apport des pionniers francophones aux fondements épistémologiques de la science de l’information ; la CpDirsic et la SFSIC ont identifié des permanences et des évolutions thématiques en SIC. Dans la continuité de ces travaux, nous souhaitons promouvoir une réflexion collective sur notre domaine de recherche. Il s’agit aussi d’apporter un regard critique sur la structure de nos enseignements et les compétences attendues des professionnels de l’information. Sont concernées par ce colloque toutes les recherches, théoriques, conceptuelles ou expérimentales, qui s’inscrivent dans la perspective des études sur les données, l’information, le document et les connaissances. Une mise en perspective internationale et une analyse des spécificités des sciences de l’information par rapport aux autres sciences interpellées par ces mêmes thématiques seront appréciées. Dans ce cadre général, les thèmes du colloque 2021 sont : Environnement et écologie des DDC (données documents et connaissances) Gouvernance des données et de l’information Politiques publiques Ethique et droit en contexte Sécurité et souveraineté des DDC Economie des DDC (valeurs, modèles et stratégies) Plateformes numériques Culture et maitrise des DDC (données documents et connaissances) Compétences info-documentaires (info-data, info-doc et info-média) Qualité et évaluation des données et de l’information Désinformation et Influences Normes, modèles et référentiels en contexte (Frbr, RDA,Cidoc-CRM, etc.) Ingénierie des DDC Ingénierie linguistique, sémantique, intelligence artificielle Métadonnées et Architecture de l’information Organisation des connaissances Web de données et applicatifs documentaires Recherche d’information : outils et services Intelligence artificielle et services d’information Veille et gestion des connaissances Capitalisation des connaissances : dispositifs et processus Analyse stratégique des données et de l’information […]
    • Journée d’étude « Progression des usages : du tourisme innovant au smart tourisme »
    • Publié le 11 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • Jeudi 1 avril 2021 – L’Université Gustave Eiffel et le laboratoire Dicen-IDF organisent une journée d’étude consacrée à l’émergence de l’innovation dans le tourisme. Cette journée souhaite interroger le renouvellement des destinations et des pratiques touristiques à travers les transformations portées par le numérique. Avec une approche pluridisciplinaire, nous tenterons d’illustrer les dynamiques du secteur associées aux différentes dimensions de l’innovation. L’événement aura lieu le jeudi 1 avril 2021 de 13h30 à 17h00 en distanciel. Pour consulter le programme de la journée d’étude et contacter les organisateurs : https://smarttourism.sciencescall.org/
    • Émergence des nouvelles approches communicationnelles et collaboratives contemporaines dans les organisations liées à la numérisation : Perspectives épistémologiques et méthodologiques.
    • Publié le 2 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • Journée d’étude doctorale – 23 mars 2021 de 9h00 à 16h00. L’objectif de cette journée doctorale d’étude est de présenter les approches communicationnelles de différents chercheurs actuels en communication organisationnelle. Pendant longtemps, la communication a été et continue d’être mobilisée selon des approches fonctionnaliste, systémique, symbolique ou encore culturelle. Sur le plan académique, une approche semble se détacher des précédentes visions, considérant la communication comme un processus organisant et proposant ainsi de comprendre les phénomènes organisationnels à travers une lecture communicationnelle. La question qui se pose alors, est de savoir ce qu’elles apportent à la compréhension du fonctionnement des activités organisationnelles communicationnelles et managériales orientées vers la transition et la transformation numérique. Pour cette journée d’étude, les intervenants sont invités à exposer leurs approches théoriques, méthodologiques et conceptuelles. Ils expliciteront la façon dont ils mobilisent ces approches dans tout type d’organisation allant des entreprises aux organisations publiques et solidaires. Organisée par Carisia Ondo et Bolaty Eva Yao, doctorantes au CNAM, cette journée s’inscrit dans la thématique 1 du laboratoire « Coopération et actions médiatisées », sous la supervision des responsables Pr Manuel Zacklad, Pr Sylvie Parrini-Alemanno et Pr François Silva. Le Pr Jean-Luc Bouillon du laboratoire Prefics Rennes 2, en sera l’invité extérieur.
    • Lancement du FabPart Lab
    • Publié le 8 février 2021 par Claudia DA RE dans
    • Lancement du FabPart Lab
      Lancement du FabPart Lab Médiation, participation et valorisation numérique des mémoires et patrimoines 8 février 2021, 11h30 En ligne https://fplab.parisnanterre.fr/lancement.html Inscriptions Avez-vous une idée de projet de valorisation, médiation ou participation numérique ? Voulez-vous un conseil à propos de votre projet en cours ? Voulez-vous en savoir plus sur nos actions ? Le FabPart Lab explore et met en œuvre la fabrique de la participation du Labex Les passés dans le présent. Il est un lieu de rencontre, d’échange et d’expérimentation autour de la participation, de la médiation et de la valorisation numériques des mémoires et des patrimoines dans le cadre du Labex Les passés dans le présent et plus largement au sein de monde académique et professionnel de la culture. Les activités du FabPart Lab visent à construire une réflexivité autour de toutes les phases d’un projet : conception, collecte des données, modélisation et documentation, traitement, valorisation et diffusion. Lors de son lancement, les différentes actions du FabPart Lab seront présentées : Une permanence tous les lundis 12h – 14h pour nous rencontrer, nous proposer un projet ou nous demander des conseils ; Le sprint, un dispositif d’accompagnement dédié à la mise en route d’un projet ; Un programme d’ateliers théoriques et pratiques pour échanger autour des enjeux de la participation, médiation et valorisation numériques ; Une base de connaissances construite à travers nos ateliers sur les différentes phases de la recherche et les outils et services concernés. Le FabPart Lab est un projet financé dans le cadre du Labex Les passés dans le présent (réf. ANR-11-LABX-0026-01). Direction : Claude Mussou et Marta Severo Coordination : Nicolas Sauret Contact et inscriptions :         Site web : https://fplab.parisnanterre.fr/
    • Annonce de soutenance d’HDR : Documentalité des collectes de mémoires
    • Publié le 5 janvier 2021 par Claire Scopsi dans
    • bandeau blog passerelle.hypothese.org
      Claire Scopsi, Maitre de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication au Cnam Paris a le plaisir de vous annoncer sa soutenance d’habilitation à diriger des recherches, sur le thème : Documentalité des collectes de mémoires Identification d’un genre narratif, mémoriel, numérique et anthologique L’avant propos, l’introduction et le sommaire détaillé du mémoire sont disponibles ici . Le texte complet du mémoire sera mis en ligne sur HAL après la soutenance. La séance se déroulera le mardi 12 janvier 2021 de 9h15 à 13h00, EN LIGNE La séance est publique, pour y assister veuillez  le signaler à : , un lien de connexion vous sera envoyé individuellement. Composition du jury Présidente du jury: Marta Severo, Pr. En SIC (Université Paris Nanterre) Garant : Manuel Zacklad, PTC En SIC (Cnam Paris) Rapporteurs Maurizio Ferraris Pr. de philosophie (Université de Turin) Paul Rasse, Pr. en SIC (Université de Nice Sophia Antipolis) Geneviève Vidal, MCF HDR en SIC (Université Sorbonne Paris Nord) Examinateur: Henri Hudrisier, MCF-HDR en SIC émérite (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)