Archives mars 2021

    • UNIVCAMP 2021 – 10 ans de collaboration et de co fabrication
    • Publié le 15 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • Mention de Master Management de l’innovation de l’Université Gustave Eiffel et ses deux spécialités : Immobilier Tertiaire (MIPI) et Master Numérique (MITIC) UNIVCAMP est un événement annuel proposé par les étudiants des Masters en Management de l’innovation – Immobilier tertiaire (Master MIPI) –  Numérique (Master MITIC) en collaboration avec d’acteurs publics ou privés dans une logique d’open innovation. Les partenaires 2021 sont :  Natixis, l’Université Gustave Eiffel, SPIE facilities, BNP Paribas, la Fondation du Sport Français, Seine et Marne Attractivité, Ville de Noisy-le-Grand, Sodexo-Adecco, Ceetrus et Engie Solutions. UNIVCAMP est l’occasion de découvrir de nouveaux services imaginés par la nouvelle génération, d’échanger autour des vidéos, présentations, maquettes, prototypes, business model et de repérer les talents de demain. Chaque projet présenté lors d’UNIVCAMP répond à quatre attentes qui seront évaluées par un conseil académique et professionnel (CAP) constitué pur l’occasion : – Innovation de service : dans un esprit d’amélioration de l’existant, ou de disruption les projets TIPI proposent pour leur commanditaire un nouveau service ; – Numérique : dimension incontournable des innovations d’aujourd’hui, le numérique est présent dans toutes les propositions ; – Immobilier tertiaire : dimension concrète et palpable, le patrimoine immobilier est imaginé comme un vecteur de valeur dans l’innovation de service ; – Responsabilité: chaque projet est réfléchi au travers de ce prisme. Vous découvrirez 10 nouveaux services qui créent ou consolident des rapports vertueux entre les personnes au niveau d’un écosystème : territoire, ville, quartier, ensemble de bâtiments, bâtiment.  Repris sous le terme d’urbanité, les finalités des services imaginés par la promotion 2021 se définissent autour de 3 thèmes cette année : prendre soin de tous – inclure tous les publics écouter – prendre en compte les besoins de chacun respecter la planète comme déjà l’année dernière ! UNIVCAMP s’adresse à des professionnels, enseignants, chercheurs des domaines du numérique et ou de l’immobilier tertiaire et toute personne préoccupée par la ville de demain, par des propositions de services nouveaux réalistes et responsables et par les talents qui les portent. La 10ème édition d’UNIVCAMP se tiendra pour la 2ème année à distance le jeudi 15 avril 2021 de 10h à 12h. Il suffit de s’inscrire pour recevoir un peu avant l’évènement le lien de connexion https://www.weezevent.com/univcamp-2021-10eme-edition Quels sont les projets ? WELL’COMM Facilitez l’intégration des employés prestataires d’exploitation d’immeubles par un accueil et des formations digitalisés  – En partenariat avec ENGIE SOLUTIONS ON’OFF Préservez un équilibre professionnel et personnel sain à la maison avec une application tertiaire de bien-être salarial – En partenariat avec NATIXIS   HELLO CREATIVITY  Accéder tous à un lieu collaboratif avec des outils digitaux et innovants – En partenariat avec l’Université Gustave Eiffel CHAMPEAUX’LABTrouvez toutes les solutions les plus fab en zone rurale ! – En partenariat avec Seine et Marne Attractivités DIGIBORN Accédez à une information personnalisée pour tous, depuis une borne innovant – En partenariat avec Ville de Noisy-Le-Grand KAMELEROOM Donnez-nous vos univers, nous créons votre espace personnalisé, responsable et innovant en un clic ! – En partenariat avec Université Gustave Eiffel SHARITY  Connectez-vous à la plateforme participative innovante de services professionnels et solidaires – En […]
    • Journée d’étude « Progression des usages : du tourisme innovant au smart tourisme »
    • Publié le 1 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • L’Université Gustave Eiffel et le laboratoire Dicen-IDF organisent une journée d’étude consacrée à l’émergence de l’innovation dans le tourisme. Cette journée souhaite interroger le renouvellement des destinations et des pratiques touristiques à travers les transformations portées par le numérique. Avec une approche pluridisciplinaire, nous tenterons d’illustrer les dynamiques du secteur associées aux différentes dimensions de l’innovation. Le tourisme est un secteur d’activité en perpétuelle évolution où l’innovation devient indispensable pour accompagner les besoins des acteurs et les demandes des visiteurs. Selon Ducroquet et Viallon (2017), cette innovation peut être envisagée sous différentes dimensions : engendrée par la technologie, caractérisée par une nouvelle offre, de nouveaux espaces, ou simplement construite par le sentiment du touriste face à une activité jusqu’alors inconnue de ses pratiques habituelles. Avec une injonction à l’innovation portée par le numérique, il n’est plus possible d’assurer durablement la rentabilité ou la pérennisation des activités touristiques sans prendre en compte l’apparition des nouvelles technologies. En se basant sur ce besoin constant de réinvention des acteurs, il devient nécessaire d’affiner les connaissances du secteur pour répondre aux demandes et aux exigences toujours croissantes des visiteurs. La littérature internationale conceptualise ces transformations récentes autour des termes smart (Shafiee, 2019, Boes & al, 2015, Gretzel & al, 2015). Quand le smart tourism tachera de se concentrer sur le renouvellement de l’expérience touristique, la smart destination prendra de la hauteur pour conceptualiser la gestion des territoires touristiques (Fabry & Blanchet, 2019). Le concept smart suscite un engouement relativement peu étudié en France, tant au sein de la communauté des chercheurs qu’auprès des politiques publiques. Cependant, bien qu’il n’existe aucune définition officiellement admise, l’utilisation à outrance du terme smart contribue à le vider de son sens (Wolfram 2012). Ce nouveau concept nous invite à réfléchir à ce sujet et à questionner les caractéristiques qui le composent. Les termes smart peuvent parfois être remis en cause là où la technologie n’est plus suffisante pour améliorer le quotidien de vie des habitants et les expériences touristiques. Si le numérique apporte une connaissance plus précise des territoires alors il doit conduire à une maîtrise plus fine des destinations. Ainsi qu’elle soit portée par les transformations du secteur ou les concepts académiques smart, l’innovation suppose un renouvellement de l’expérience touristique, une adaptation des acteurs face aux conséquences que peuvent apporter les nouvelles technologies et une remise en question des liens entre visiteurs, résidents et territoires. De plus, la crise sanitaire est venue accélérer les mutations portées par le numérique révélant des mécanismes en construction et des besoins intrinsèques aux acteurs. Dans cet appel interdisciplinaire, nous souhaitons questionner l’innovation du point de vue technologique, sociétal et territorial. Programme de la journée d’étude 13h30 : Accueil et introduction AXE 1 : QUESTIONNER LES CONCEPTS 13h40 – 14h00 : La gestion intelligente des destinations tirée par les émotions et les small data. Nathalie Fabry & Sylvain Zeghni, Laboratoire Dicen-IDF, Laboratoire LVMT, Université Gustave Eiffel. 14h00 -14h20 : Imaginaires et discours autour de la smart destination sur les sites web institutionnels. Naïma Aïdi, Laboratoire Dicen-IDF, Université […]
    • 8 avril 2021- Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française.
    • Publié le 29 mars 2021 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
        Séminaire : Les Nouveaux Paradigmes des Archives, Jeudi 8 avril 14h00-17h00 en visio-conférence. Inscription auprès de Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française. Des fonds audiovisuels relevant des mêmes thématiques peuvent être dispersés dans des collections ou des institutions différentes dans lesquels ils sont traités selon des logiques singulières. Comment les chercheurs accèdent-ils à ces fonds? Comment le numérique est-il envisagé pour ménager l’accessibilité à l’ensemble de ces fonds? Nous prenons l’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française, pour faire un état des lieux des initiatives, 30 ans après l’événement. Table ronde animée par Martine Sin Blima-Barru. Responsable du Département de l’archivage électronique et des archives audiovisuelles, Archives Nationales Annie Duprat. Professeure des Université émérite en Histoire moderne. Université Versailles St-Quentin-en-Yvelines IECI – Institut d’études culturelles et internationales Laboratoire centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) Patrick Garcia. Historien, professeur d’histoire à l’université de Cergy-Pontoise, à l’ESPE de l’académie de Versailles et chercheur associé permanent à l’Institut d’histoire du temps présent Jean Noël Jeanneney. Ancien secrétaire d’Etat, historien, président de la mission du Bicentenaire de la Révolution française et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen Agnès Magnien. Conservatrice générale du patrimoine, directrice des collections à l’INA, auteure de Le bicentenaire de la Révolution : répertoire numérique détaillé des archives de la Mission du Bicentenaire / Agnès Étienne-Magnien, Anne-Claude Lamur-Baudreu, Archives nationales. Côme Semien. Maître de conférences en Histoire moderne à l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne Xavier Sené. Conservateur des bibliothèques, adjoint de la directrice de l’audiovisuel à la BnF   Consultez le programme 2021 Les captations des sessions 2019 et 2020 sont librement consultables sur le site. https://nparchive.hypotheses.org/  
    • Journée d’étude « Émergence des nouvelles approches communicationnelles et collaboratives contemporaines dans les organisations liées à la numérisation : Perspectives épistémologiques et méthodologiques. »
    • Publié le 23 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • La journée d’étude doctorales s’inscrit dans la thématique 1 du laboratoire « Coopération et actions collectives médiatisées », sous la supervision des responsables Pr Manuel Zacklad, Pr Sylvie Parrini-Alemanno et Pr François Silva. Le Pr Jean-Luc Bouillon du laboratoire Prefics Rennes 2, en sera l’invité extérieur. Elle est organisée par Carisia ONDO et Bolaty Eva YAO, doctorantes au CNAM de Paris. L’objectif de cette journée est de présenter les approches communicationnelles de différents chercheurs actuels en communication organisationnelle. Les intervenants sont invités à exposer leurs approches théoriques, méthodologiques et conceptuelles. Ils expliciteront la façon dont ils mobilisent ces approches dans tout type d’organisation allant des entreprises aux organisations publiques et solidaires. Pendant longtemps, la communication a été et continue d’être mobilisée selon des approches fonctionnaliste, systémique, symbolique ou encore culturelle. Sur le plan académique, une approche semble se détacher des précédentes visions, considérant la communication comme un processus organisant et proposant ainsi de comprendre les phénomènes organisationnels à travers une lecture communicationnelle. La question qui se pose alors, est de savoir ce qu’elles apportent à la compréhension du fonctionnement des activités organisationnelles communicationnelles et managériales orientées vers la transition et la transformation numérique. Depuis quelques années, plusieurs notions liées à la transformation et à l’innovation collaborative et/ou numériques surgissent des différentes organisations. On entend parler d’innovation au niveau des plateformes numériques, innovation des pratiques managériales, transformation de la culture et de la communication organisationnelle, etc. Autant de notions qui font référence à la nouveauté et à la rupture par rapport à des pratiques organisationnelles dites traditionnelles. Qu’est-ce qu’il y a derrière ces notions d’innovation, de transformation numérique en termes de pratiques empiriques ? Peut-on effectivement parler d’innovation et de rupture ? L’enjeu de cette journée est d’essayer d’apporter des réponses à ces questions. Il s’agira concrètement de l’exposé des propositions de grilles de lecture méthodologique et conceptuelle en lien avec ces approches communicationnelles des organisations pour aborder ces différentes problématiques et notamment celle liées avec l’innovation. Pour informations contacter : Carisia ONDO : Bolaty Eva YAO :   Programme de la Journée Première Partie : TABLE RONDE 9h – 9h30 – Intervention de l’Invité Jean-Luc Bouillon, Professeur en sciences de l’information et de la Communication, Université Rennes 2/ PREFICS, Codirecteur du laboratoire PREFICS :  Réflexion sur les approches communicationnelles des organisations : théorie, méthodologie 9h30 – 10h – Intervention de Manuel Zacklad, Professeur, CNAM/ DICEN et Responsable du Laboratoire Dicen-CNAM : L’organisation et les conversations médiatisées : renouvellement de l’approche communicationnelle des organisations (ACO) par la sémiotique des transactions coopératives 10h -10h30 – Intervention de Sylvie Alemanno, Professeur, CNAM/ DICEN, Permanente du Laboratoire Dicen-CNAM : Une introduction sur la notion de champs et domaine en communication organisationnelle 10h30-11h00 – Intervention de François Silva, Professeur, Permanent au Laboratoire DICEN/CNAM & Directeur de la Recherche et du Corps Professoral de l’ICD Business School : Nouvelles pratiques managériales au sein des entreprises 11h00-11h10 – Pause 11h10 – 11h40 – Intervention de Orelie Desfriches Doria, Maître de conférences à l’Université Paris 8: Questions relatives aux connaissances métiers en situation de transactions coopératives :  approches […]
    • CIDE 22 – Appel à communications
    • Publié le 15 mars 2021 par Evelyne Broudoux dans
    • CiDE.22 22e édition du Colloque International sur le Document Electronique Données Documents Connaissances : perspectives de recherche et d’enseignement 9-10 décembre 2021 Cnam -Paris-France Appel à Communication CIDE 22 propose de questionner le développement des sciences de l’information en tant que discipline (autonome dans les pays anglo-saxons et associée aux sciences de la communication en France) et les professions adossées. Il s’agit aussi d’examiner les évolutions contextuelles et les stratégies de développement futur. Nous ne sommes plus face à des bouleversements sociaux, culturels ou politiques induits par la généralisation des TIC mais bien au milieu de ce processus de changement. La récente pandémie a notamment accru la visibilité de thématiques traditionnelles des sciences de l’information. La culture et l’éthique de l’information, l’accessibilité des contenus et l’expérience utilisateur, la diffusion d’informations ouvertes, la gouvernance des diverses données, la fiabilité des informations, l’importance prise par l’information de santé ou la question des inégalités numériques sont autant de sujets mis en lumière à travers la crise du SARS-CoV-2. CIDE 22 propose de revenir sur les fondements des sciences de l’information en s’interrogeant sur leur rapport aux sciences de la communication, aux sciences des données, aux humanités numériques mais aussi à d’autres disciplines (sémiotique, sciences du langage, science informatique, sciences de gestion et du management, histoire, etc.). En France, diverses initiatives ont été lancées en ce sens. Les réflexions autour du document ont été renouvelées par divers groupes de recherche (RTP-DOC et Pédauque, l’école de Toulouse, etc.) ; l’ISKO a réuni des spécialistes pour discuter de l’apport des pionniers francophones aux fondements épistémologiques de la science de l’information ; la CpDirsic et la SFSIC ont identifié des permanences et des évolutions thématiques en SIC. Dans la continuité de ces travaux, nous souhaitons promouvoir une réflexion collective sur notre domaine de recherche. Il s’agit aussi d’apporter un regard critique sur la structure de nos enseignements et les compétences attendues des professionnels de l’information. Sont concernées par ce colloque toutes les recherches, théoriques, conceptuelles ou expérimentales, qui s’inscrivent dans la perspective des études sur les données, l’information, le document et les connaissances. Une mise en perspective internationale et une analyse des spécificités des sciences de l’information par rapport aux autres sciences interpellées par ces mêmes thématiques seront appréciées. Dans ce cadre général, les thèmes du colloque 2021 sont : Environnement et écologie des DDC (données documents et connaissances) Gouvernance des données et de l’information Politiques publiques Ethique et droit en contexte Sécurité et souveraineté des DDC Economie des DDC (valeurs, modèles et stratégies) Plateformes numériques Culture et maitrise des DDC (données documents et connaissances) Compétences info-documentaires (info-data, info-doc et info-média) Qualité et évaluation des données et de l’information Désinformation et Influences Normes, modèles et référentiels en contexte (Frbr, RDA,Cidoc-CRM, etc.) Ingénierie des DDC Ingénierie linguistique, sémantique, intelligence artificielle Métadonnées et Architecture de l’information Organisation des connaissances Web de données et applicatifs documentaires Recherche d’information : outils et services Intelligence artificielle et services d’information Veille et gestion des connaissances Capitalisation des connaissances : dispositifs et processus Analyse stratégique des données et de l’information […]
    • Journée d’étude « Progression des usages : du tourisme innovant au smart tourisme »
    • Publié le 11 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • Jeudi 1 avril 2021 – L’Université Gustave Eiffel et le laboratoire Dicen-IDF organisent une journée d’étude consacrée à l’émergence de l’innovation dans le tourisme. Cette journée souhaite interroger le renouvellement des destinations et des pratiques touristiques à travers les transformations portées par le numérique. Avec une approche pluridisciplinaire, nous tenterons d’illustrer les dynamiques du secteur associées aux différentes dimensions de l’innovation. L’événement aura lieu le jeudi 1 avril 2021 de 13h30 à 17h00 en distanciel. Pour consulter le programme de la journée d’étude et contacter les organisateurs : https://smarttourism.sciencescall.org/
    • Émergence des nouvelles approches communicationnelles et collaboratives contemporaines dans les organisations liées à la numérisation : Perspectives épistémologiques et méthodologiques.
    • Publié le 2 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • Journée d’étude doctorale – 23 mars 2021 de 9h00 à 16h00. L’objectif de cette journée doctorale d’étude est de présenter les approches communicationnelles de différents chercheurs actuels en communication organisationnelle. Pendant longtemps, la communication a été et continue d’être mobilisée selon des approches fonctionnaliste, systémique, symbolique ou encore culturelle. Sur le plan académique, une approche semble se détacher des précédentes visions, considérant la communication comme un processus organisant et proposant ainsi de comprendre les phénomènes organisationnels à travers une lecture communicationnelle. La question qui se pose alors, est de savoir ce qu’elles apportent à la compréhension du fonctionnement des activités organisationnelles communicationnelles et managériales orientées vers la transition et la transformation numérique. Pour cette journée d’étude, les intervenants sont invités à exposer leurs approches théoriques, méthodologiques et conceptuelles. Ils expliciteront la façon dont ils mobilisent ces approches dans tout type d’organisation allant des entreprises aux organisations publiques et solidaires. Organisée par Carisia Ondo et Bolaty Eva Yao, doctorantes au CNAM, cette journée s’inscrit dans la thématique 1 du laboratoire « Coopération et actions médiatisées », sous la supervision des responsables Pr Manuel Zacklad, Pr Sylvie Parrini-Alemanno et Pr François Silva. Le Pr Jean-Luc Bouillon du laboratoire Prefics Rennes 2, en sera l’invité extérieur.