Archives 2022

    • Retour sur le traitement des captations du procès des attentats du 13 novembre 2015
    • Publié le 3 juillet 2022 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      Séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive L’archivage des procès filmés : de la captation à l’accès aux images mercredi 6 juillet 2022    9h30 – 11h30 Présentiel aux Archives Nationales, site de Pierrefitte, salles des commissions 1 et 2 et en visio : https://teams.microsoft.com/l/meetup-join/19%3ameeting_NWI4Y2UzODktNTliNi00ODRiLWJiMTctOTY4OTliN2FmYTZk%40thread.v2/0?context=%7b%22Tid%22%3a%22b323bcb4-6d58-4f25-87bf-6366c3d689af%22%2c%22Oid%22%3a%22f80e8e88-8326-411e-bd1b-ad5e8a5a954d%22%7d En cas de difficulté de connexion envoyez un message à pour recevoir un lien direct (Avant le début de la session). Table ronde : Retour sur le traitement des captations du procès des attentats du 13 novembre 2015 Martine Sin Blima Barru Introduction et animation Romane Gorce diplômée du Master d’Histoire de l’Art – Photographie et Cinéma de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Auteur d’un Mémoire sur le filmage du procès des attentats du 13 novembre, « procès historique » filmé « pour l’histoire » Claire Scopsi chercheuse au Dicen-IDF Cnam Paris. Projet OPAHH (Labex les Passés dans le Présent), co-conceptrice du logiciel Annotate-s Event. Aurore Juvenelle chargée de mission aux Archives Nationales sur les archives audiovisuelles de la Justice du procès V13.      
    • Soutenance HDR de Maryse Carmes « Habiter les hybrides. Une écosophie des métrologies distribuées ». 
    • Publié le 28 juin 2022 par Claudia DA RE dans
    • Soutenance de l’HDR de Maryse Carmes en Sciences de l’Information et de la Communication, le 28 juin à 14h00 au CNAM. Celle-ci se tiendra dans l’amphithéâtre Fabry Perot, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris, Métro Réaumur-Sébastopol (ligne 4) ou Arts et Métiers (Ligne 3 et 11). A droite, après le porche principal de la cour d’honneur. Titre : Habiter les hybrides. Une écosophie des métrologies distribuées.  Sémiopolitiques des milieux et des données   en contexte d’urgence écologique  Jury : M. Yves BOISVERT, Professeur titulaire, École Nationale d’Administration publique, Québec, Canada, Rapporteur M. Franck CORMERAIS, Professeur des Universités, Université Bordeaux-Montaigne, Rapporteur Mme Brigitte JUANALS, Professeure des Universités, Aix Marseille Université, Rapporteuse Mme Maud PELISSIER-THERIOT, Maitresse de conférences, HDR, Université de Toulon Mme Sophie PENE, Professeure des Universités, Université de Paris, garante, laboratoire DICEN IDF M. Jean-Max NOYER, Professeur émérite, Université Toulon-Marseille Mme Antonella TUFANO, Professeure des Universités, Université Paris 1 M. Manuel ZACKLAD, Professeur Titulaire de la Chaire Expressions et Cultures au Travail, CNAM Paris
    • Avis soutenance de thèse de Carisia Rébecca ONDO
    • Publié le 28 juin 2022 par Claudia DA RE dans
    • CNAM de Paris, 292 rue Saint Martin 75003 Paris, salle 17.1.07 le mardi 28 juin 2022 10h00 à 13h00. Pendant ces dernières années, j’ai en effet mené une étude sur l’impact de la numérisation sur le management dans les entreprises actuelles. À partir de l’élaboration du concept de Bricolage Expérientiel, j’ai exploré les pratiques managériales émergentes de ces dix dernières années. Majoritairement considérées comme étant des pratiques rationnelles modernes, je montre au contraire que depuis plusieurs décennies, les entreprises innovent avec des pratiques différentes dans une volonté de dépasser les pratiques traditionnelles tayloriennes. Pour cela, j’ai énoncé trois hypothèses à partir de mon concept du Bricolage Expérientiel comme démarche de développement de nouvelles pratiques managériales à l’ère de la numérisation. Au bout d’entretiens semi-directifs, ces hypothèses ont été relativement confirmées dans la mesure où il apparaît que les entreprises convergent effectivement vers l’innovation managériales liée à la numérisation, mais en plus des pratiques culturelles relationnelles, d’encadrement coconstructif et de postures collégiales des acteurs, on a souligné l’émergence d’autres formes de pratiques tout autant considérables. Ce qui nous a amené à conclure que l’entreprise actuelle converge vers l’hybridation de pratiques focalisées sur une culture, un mode d’encadrement et de postures mixtes constitutives à la fois de pratiques traditionnelles tayloriennes, de pratiques d’intelligence collective et d’intrapreneuriat. La tendance organisationnelle actuelle est donc marquée par une hybridation, par un mélange de pratiques managériales dont la pérennité reste à questionner.
    • Soutenance HDR de Maryse Carmes « Habiter les hybrides. Une écosophie des métrologies distribuées ».
    • Publié le 23 juin 2022 par Claudia DA RE dans
    • Soutenance de l’HDR de Maryse Carmes en Sciences de l’Information et de la Communication, le 28 juin à 14h00 au CNAM. Celle-ci se tiendra dans l’amphithéâtre Fabry Perot, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris, Métro Réaumur-Sébastopol (ligne 4) ou Arts et Métiers (Ligne 3 et 11). A droite, après le porche principal de la cour d’honneur. Titre : Habiter les hybrides. Une écosophie des métrologies distribuées.  Sémiopolitiques des milieux et des données   en contexte d’urgence écologique  Jury : M. Yves BOISVERT, Professeur titulaire, École Nationale d’Administration publique, Québec, Canada, Rapporteur M. Franck CORMERAIS, Professeur des Universités, Université Bordeaux-Montaigne, Rapporteur Mme Brigitte JUANALS, Professeure des Universités, Aix Marseille Université, Rapporteuse Mme Maud PELISSIER-THERIOT, Maitresse de conférences, HDR, Université de Toulon Mme Sophie PENE, Professeure des Universités, Université de Paris, garante, laboratoire DICEN IDF M. Jean-Max NOYER, Professeur émérite, Université Toulon-Marseille Mme Antonella TUFANO, Professeure des Universités, Université Paris 1 M. Manuel ZACKLAD, Professeur Titulaire de la Chaire Expressions et Cultures au Travail, CNAM Paris
    • Séminaire « Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique »
    • Publié le 7 juin 2022 par Claudia DA RE dans
    • Séance du 7 juin 2022, de 14h à 16h. Sophie Huberson, délégué général au SNELAC avec une intervention – Sites de loisirs: de la cartographie du risque à la menace Les sites de loisirs, d’attractions et culturels reçoivent des millions de visiteurs chaque année. La sécurité des visiteurs et des collaborateurs constitue la priorité, essentielle au développement et à la réussite du secteur. La qualité de l’accueil et du divertissement est indissociable de son corollaire : la sécurité. Pour l’assurer, les exploitants doivent dresser une cartographie des risques qui englobe l’entièreté du « parcours du visiteur » : en amont de sa visite (sécurité digitale) et tout au long de son parcours lors de sa venue sur site (sécurité technique, sanitaire, sûreté, etc.). Quand le risque se transforme en menace, la préparation à la gestion de crise et à la continuité d’activité sont déterminantes. Face à la mutation de menaces existantes et à l’apparition de nouvelles menaces, les exploitants adaptent leurs moyens de résistance et de résilience pour que la visite de leurs sites demeure le loisir le plus sûr hors de chez soi. Richard Cantin, laboratoire Génie Civil et Bâtiment, ENTPE – Patrimoine et changement climatique. Le changement climatique en cours a de nombreux impacts sur l’homme et son habitat. Il engendre des risques pour les bâtiments et révèle de nouveaux défis pour la conservation et la réhabilitation du patrimoine bâti.  Pour transmettre aux générations futures cet héritage du passé aujourd’hui menacé, il est nécessaire d’appréhender la complexité des relations entre les bâtiments et des conditions climatiques changeantes. Afin de décrire l’influence du changement climatique sur le patrimoine bâti, il est possible, à l’aide d’exemples en France et dans le monde, de caractériser plusieurs impacts. La connaissance de ces impacts est de nature à favoriser le développement des capacités de résilience et d’adaptation des sociétés face au changement climatique. Le séminaire se déroule au format hybride. L’inscription est obligatoire, je vous remercie de bien vouloir indiquer votre nom et adresse mail au moment de l’inscription pour pouvoir recevoir le lien zoom: https://framadate.org/81zA1pJZAAGkPFPW
    • Séminaire « Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique »
    • Publié le 2 juin 2022 par Claudia DA RE dans
    • Séance du 7 juin 2022, de 14h à 16h. Sophie Huberson, délégué général au SNELAC avec une intervention – Sites de loisirs: de la cartographie du risque à la menace Les sites de loisirs, d’attractions et culturels reçoivent des millions de visiteurs chaque année. La sécurité des visiteurs et des collaborateurs constitue la priorité, essentielle au développement et à la réussite du secteur. La qualité de l’accueil et du divertissement est indissociable de son corollaire : la sécurité. Pour l’assurer, les exploitants doivent dresser une cartographie des risques qui englobe l’entièreté du « parcours du visiteur » : en amont de sa visite (sécurité digitale) et tout au long de son parcours lors de sa venue sur site (sécurité technique, sanitaire, sûreté, etc.). Quand le risque se transforme en menace, la préparation à la gestion de crise et à la continuité d’activité sont déterminantes. Face à la mutation de menaces existantes et à l’apparition de nouvelles menaces, les exploitants adaptent leurs moyens de résistance et de résilience pour que la visite de leurs sites demeure le loisir le plus sûr hors de chez soi. Richard Cantin, laboratoire Génie Civil et Bâtiment, ENTPE – Patrimoine et changement climatique. Le changement climatique en cours a de nombreux impacts sur l’homme et son habitat. Il engendre des risques pour les bâtiments et révèle de nouveaux défis pour la conservation et la réhabilitation du patrimoine bâti.  Pour transmettre aux générations futures cet héritage du passé aujourd’hui menacé, il est nécessaire d’appréhender la complexité des relations entre les bâtiments et des conditions climatiques changeantes. Afin de décrire l’influence du changement climatique sur le patrimoine bâti, il est possible, à l’aide d’exemples en France et dans le monde, de caractériser plusieurs impacts. La connaissance de ces impacts est de nature à favoriser le développement des capacités de résilience et d’adaptation des sociétés face au changement climatique. Le séminaire se déroule au format hybride. L’inscription est obligatoire, je vous remercie de bien vouloir indiquer votre nom et adresse mail au moment de l’inscription pour pouvoir recevoir le lien zoom: https://framadate.org/81zA1pJZAAGkPFPW
    • Séminaire « Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique »
    • Publié le 31 mai 2022 par Claudia DA RE dans
    • Patrick Cansell, ARTEM Formation et Bruno Tricotet, capitaine des sapeurs-pompiers au SDIS77  Cyber et (h)activisme – vers la crise hybride S’il existe de nombreuses définitions de ce qu’est une crise – et nous balayerons certains concepts dominants dans le monde des entreprises et des institutions – il importe de prendre la mesure des ruptures à l’œuvre dans le mode opératoire des organisations activistes. Il s’agit non seulement de dénoncer un acteur au comportement jugé inapproprié de leur point de vue, mais aussi désormais de déstabiliser ledit acteur dans le cadre de manœuvres ambitieuses et foudroyantes. Nous étudierons dans un premier temps des cas « traditionnels » et « asymétriques », tel que Greenpeace vs Mattel, qui déploie en juin 2011 une stratégie habile d’encerclement d’une cible « molle », prisonnière de la nature de son activité (les jouets) et de son corollaire, les clients de sa marque (les enfants). De tels cas servent souvent de référence en matière de crise réputationnelle orchestrée par des mouvements activistes. Nous comparerons ces pratiques de référence avec l’évolution des modes opératoires observables depuis quelques années, qui évoluent selon deux axes principaux : radicalisation et hybridation. Contrairement à la stratégie habituelle d’encerclement, les dimensions de l’action (terrain, médias traditionnels, réseaux sociaux) s’interpénètrent désormais dans un « art opératif » nouveau. Qui plus est, la dimension cyber (popularisée sous le terme d’ « hacktivisme ») n’intervient plus comme un type d’action à part entière, autonome voire complémentaire à d’autres actions, mais comme l’une des fonctions clefs de cet action hybride : atteinte aux activités, saturation des systèmes, renseignement et vol de données sensibles… Cette hybridation génère une inversion du rapport de force. L’objectif de cette présentation sera de dresser un modèle des risques générés par ce mode opératoire hybride, particulièrement versatile, qui ne vise plus un objectif tactique (obtenir un changement de posture sur un sujet donné, par exemple) mais un objectif plus profond, « politico-stratégique », ce qui remet de facto en question la capacité des organisations à encaisser ces chocs. Le séminaire se tiendra en visio sur zoom. Le lien sera envoyé aux personnes inscrites peu avant le séminaire. L’inscription est obligatoire. Je vous remercie de bien vouloir indiquer votre nom et adresse mail au moment de l’inscription pour pouvoir recevoir le lien zoom : https://framadate.org/81zA1pJZAAGkPFPW
    • 31 mai : Post-Conference of the ICA Public Diplomacy Interest Group “Disruption in Public Diplomacy. Emerging Research and Changing Practices”
    • Publié le 31 mai 2022 par Zhao Alexandre Huang dans
    • Dates : Mardi 31 mai 2022 – 09:15 – 17:00 Lieu : Auditorium Dumézil – Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris Post-Conference of the ICA Public Diplomacy Interest Group  “Disruption in Public Diplomacy. Emerging Research and Changing Practices” Sponsors: Université Paris Nanterre, DICEN-IDF Laboratory, ANR Collabora Project, Culture Media Lab, Institut National des langues et civilisations orientales (INALCO), PLIDAM Laboratory Since the number of places is limited, please register for physical or online attendance.   09:15 – 09.30 Welcome Coffee 09:30 – 09.45 Welcome & Introduction Alina Dolea (Bournemouth University; Chair, ICA Public Diplomacy Interest Group) Marta Severo (University of Paris Nanterre, Deputy Director of the Dicen-IDF laboratory) 09:45 – 11:45 “Emerging Scholars and New Research Directions in Public Diplomacy” Chair: R.S. Zaharna (American University) Isabelle Karlsson (Lund University, Sweden) Topic: Developing an understanding of (contesting) publics: the case of Sweden’s public diplomacy and feminist foreign policy. Osama S. Albishri (University of Florida, US) Topic: Did Their Words Matter? A Study of 40 Years of the U.S.-Iran Relationship and Rhetoric in the Context of U.S. Elections İlknur Gümüş (Nisantasi University, Turkey) Topic: Digital Cultural Diplomacy: Netflix Platform Denis Kolesnyk (Laboratoire Dicen-IDF, France). Topic: Winning at Russian Hybrid Warfare in Poland: Myth or Reality Alicia Fjällhed (Lund University, Sweden). Topic: A Strategic Research Agenda for the Study of Disinformation in Public Diplomacy Felicia Istad (Korea University, Seoul). Topic: Intent and Motivation Among Non-State Actors in Public Diplomacy (online presentation) Matt Erlandsen (Santiago de Chile). Topic: Why Are You so Obsessed With Me? Online Incivility Against Women Diplomats (online presentation) Respondents: The PhD presentations will be matched with senior scholars 11:45 – 13:15 Lunch break – outdoor picnic (Pique-nique place Jardin de Tuileries / Pont des Arts) 13:15 – 14:45 Round table discussion “Reflections on Public Diplomacy and the war in Ukraine” Moderator: Steve Pike (Syracuse University) Participants: Nicholas Cull (University of Southern California), Nadia Kaneva (University of Denver), Alina Dolea (Bournemouth University), Ilan Manor (Tel Aviv University), Zhao Alexandre Huang (Paris Nanterre University), Mylène Hardy (INALCO), Olivier Arifon (Catholic University of Lille) 14.45 – 15:15 Coffee break 15:15 – 16:45 “Cultural and Digital Diplomacy” Moderator: Ilan Manor (Tel Aviv U) Participants: Amb. Simona-Mirela Miculescu (Délégation permanente de la Roumanie auprès de l’UNESCO), Delphine Gamburg, (Ministre-Conseiller, Israel’s Embassy to France), Vered Heller (Cultural Attache, Israel’s Embassy to France), Paul Chaine (Château de Versailles), Professor Christian Lequesne (Science Po) 16:45 – Closing remarks Phillip Arceneaux (Miami U, Secretary of ICA Public Diplomacy Interest Group) Steve Pike (Syracuse University, incoming Chair of ICA Public Diplomacy Interest Group) Post-conference organizers: Alina Dolea (Bournemouth U) Zhao Alexandre Huang (Paris Nanterre U) Ilan Manor (Tel Aviv U), Phillip Arceneaux (Miami U) Mylène Hardy (INALCO)  
    • Séminaire « Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique »
    • Publié le 18 mai 2022 par Claudia DA RE dans
    • Séance du mardi 31 mai 2022, 14h00 – 16h00 sur zoom. Patrick Cansell, ARTEM Formation et Bruno Tricotet, capitaine des sapeurs-pompiers au SDIS77  Cyber et (h)activisme – vers la crise hybride S’il existe de nombreuses définitions de ce qu’est une crise – et nous balayerons certains concepts dominants dans le monde des entreprises et des institutions – il importe de prendre la mesure des ruptures à l’œuvre dans le mode opératoire des organisations activistes. Il s’agit non seulement de dénoncer un acteur au comportement jugé inapproprié de leur point de vue, mais aussi désormais de déstabiliser ledit acteur dans le cadre de manœuvres ambitieuses et foudroyantes. Nous étudierons dans un premier temps des cas « traditionnels » et « asymétriques », tel que Greenpeace vs Mattel, qui déploie en juin 2011 une stratégie habile d’encerclement d’une cible « molle », prisonnière de la nature de son activité (les jouets) et de son corollaire, les clients de sa marque (les enfants). De tels cas servent souvent de référence en matière de crise réputationnelle orchestrée par des mouvements activistes. Nous comparerons ces pratiques de référence avec l’évolution des modes opératoires observables depuis quelques années, qui évoluent selon deux axes principaux : radicalisation et hybridation. Contrairement à la stratégie habituelle d’encerclement, les dimensions de l’action (terrain, médias traditionnels, réseaux sociaux) s’interpénètrent désormais dans un « art opératif » nouveau. Qui plus est, la dimension cyber (popularisée sous le terme d’ « hacktivisme ») n’intervient plus comme un type d’action à part entière, autonome voire complémentaire à d’autres actions, mais comme l’une des fonctions clefs de cet action hybride : atteinte aux activités, saturation des systèmes, renseignement et vol de données sensibles… Cette hybridation génère une inversion du rapport de force. L’objectif de cette présentation sera de dresser un modèle des risques générés par ce mode opératoire hybride, particulièrement versatile, qui ne vise plus un objectif tactique (obtenir un changement de posture sur un sujet donné, par exemple) mais un objectif plus profond, « politico-stratégique », ce qui remet de facto en question la capacité des organisations à encaisser ces chocs. Le séminaire se tiendra en visio sur zoom. Le lien sera envoyé aux personnes inscrites peu avant le séminaire. L’inscription est obligatoire. Je vous remercie de bien vouloir indiquer votre nom et adresse mail au moment de l’inscription pour pouvoir recevoir le lien zoom : https://framadate.org/81zA1pJZAAGkPFPW
    • 8e conférence Document numérique et Société
    • Publié le 10 mai 2022 par Annaïg Mahé dans
    • La 8e conférence Document numérique et Société : « Communication scientifique et science ouverte : opportunités, tensions et paradoxes » se tiendra les 23 et 24 juin 2022 à Liège (Belgique). Programme prévisionnel : https://docsoc2022.sciencesconf.org/resource/page/id/6 Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 5 juin : https://forms.gle/MbeSXBHH3TGbAwty7 Informations pour le séjour à Liège : https://docsoc2022.sciencesconf.org/resource/page/id/3  
    • Séminaire « Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique »
    • Publié le 19 avril 2022 par Claudia DA RE dans
    • Séance du 19 avril 2022, 14h00 – 16h00 Lucile Desmoulins, laboratoire DICEN-IdF Université Gustave Eiffel et Zineb Serghini, Université Catholique de Lille – Risques financiers et réputationnels des stratégies d’influence qualifiées d’astroturfing. L’astroturfing est une activité communicationnelle stratégique intégrée à des stratégies commerciales ou d’influence politique dont les objectifs sont de manipuler des processus de décision (achat, vote, formulation d’un texte réglementaire) en simulant l’émergence spontanée ou la montée en puissance rapide d’un mouvement d’opinion ou d’un groupe mobilisé autour d’un plaidoyer. Cette pratique s’appuie sur des usurpations ou des fabriques de fausses identités numériques notamment sur les plateformes de média social. Illégales ou opaques, ce qui contrevient à l’ensemble des codes déontologiques professionnels, les pratiques d’astroturfing supposent a minima un manque délibéré de transparence sur les sponsors d’une personne, d’une organisation ou d’un mouvement d’opinion porteur d’un plaidoyer. D’après Viavoice pour Syntec Conseil en Relations Publics, 89 % des Français considèrent que les fake news peuvent avoir un effet important sur la renommée d’une société ou d’une marque. Une organisation marchande ou politique pourrait-elle aussi devoir assumer de lourds coûts réputationnels en cas de dévoilement de pratiques d’astroturfing ? Cette communication s’articulera tout d’abord autour d’une réflexion sur les modalités de dévoilement des pratiques d’astroturfing en lien avec leur médiatisation et ensuite d’une analyse du poids relatif des coûts réputationnels et des coûts financiers de la mise en œuvre de ces pratiques. Le séminaire se tiendra au format hybride en visio et en présentiel. Visio : Le lien Zoom sera envoyé aux personnes inscrites peu avant le séminaire. Présentiel : Université Gustave Eiffel, IFIS, bâtiment Erasme, 6-8 cours du Danube 77700 Serris – salle 120 L’inscription est obligatoire dans les deux cas. Si vous souhaitez participer en distanciel, je vous remercie de bien vouloir indiquer votre nom et adresse mail au moment de l’inscription pour pouvoir recevoir le lien zoom : https://framadate.org/DfhAPvQuB7xHUAiH
    • UNIVCAMP 2022 – 11 ans de collaboration et de co-fabrication
    • Publié le 14 avril 2022 par Claudia DA RE dans
    • UNIVCAMP est un événement annuel proposé par les étudiants des Masters en Management de l’innovation – Immobilier tertiaire (Master MIPI) –  Numérique (Master MITIC) en collaboration avec des acteurs publics ou privés dans une logique d’open innovation. Les partenaires 2022 sont :  BNP REPM, CPAM77, Engie solutions, Communauté d’Agglomération Paris-Vallée de la Marne, Maire de Chelles, Mairie de Magny-le-Hongre, Natixis, Opendatasoft, SEM Aménagement 77, Ville de Paris, UNIVCAMP est l’occasion de découvrir de nouveaux services imaginés par la nouvelle génération, d’échanger autour des vidéos, présentations, maquettes, prototypes, business model et de repérer les talents de demain. C’est aussi l’occasion de questionner les rapports crées ou consolidés par ces nouveaux services dans l’écosystème d’un territoire, d’une ville, d’un quartier, d’un ensemble de bâtiments, ou d’un bâtiment.  Repris sous le terme d’urbanité, les finalités des services imaginés par la promotion 2022 se définissent autour de 3 thèmes cette année : Vivre en harmonie Réduire les inégalités Préserver l’environnement Chaque service présenté lors d’UNIVCAMP répond à quatre attentes qui seront évaluées par un conseil académique et professionnel (CAP) constitué pur l’occasion : – Innovation de service : Dans un esprit d’amélioration de l’existant, ou de disruption les projets TIPI proposent pour leur commanditaire un nouveau service ; – Numérique : dimension incontournable des innovations d’aujourd’hui, le numérique est présent dans toutes les propositions ; – Immobilier tertiaire : dimension concrète et palpable, le patrimoine immobilier est imaginé comme un vecteur de valeur dans l’innovation de service ; – Responsabilité: Chaque projet est réfléchi au travers de ce prisme. UNIVCAMP s’adresse à des professionnels, enseignants, chercheurs des domaines du numérique et ou de l’immobilier professionnel et toute personne préoccupée par la ville de demain, par des propositions de services nouveaux réalistes et responsables et par les talents qui les portent. La 11ème édition d’UNIVCAMP se tiendra en phygital le jeudi 14 avril 2022 de 10h à 12h. Inscription obligatoire sur le site web d’UNIVCAMP
    • Séminaire « Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique »
    • Publié le 11 avril 2022 par Claudia DA RE dans
    • Séance du 19 avril 2022, 14h00 – 16h00 Lucile Desmoulins, laboratoire DICEN-IdF Université Gustave Eiffel et Zineb Serghini, Université Catholique de Lille – Risques financiers et réputationnels des stratégies d’influence qualifiées d’astroturfing. L’astroturfing est une activité communicationnelle stratégique intégrée à des stratégies commerciales ou d’influence politique dont les objectifs sont de manipuler des processus de décision (achat, vote, formulation d’un texte réglementaire) en simulant l’émergence spontanée ou la montée en puissance rapide d’un mouvement d’opinion ou d’un groupe mobilisé autour d’un plaidoyer. Cette pratique s’appuie sur des usurpations ou des fabriques de fausses identités numériques notamment sur les plateformes de média social. Illégales ou opaques, ce qui contrevient à l’ensemble des codes déontologiques professionnels, les pratiques d’astroturfing supposent a minima un manque délibéré de transparence sur les sponsors d’une personne, d’une organisation ou d’un mouvement d’opinion porteur d’un plaidoyer. D’après Viavoice pour Syntec Conseil en Relations Publics, 89 % des Français considèrent que les fake news peuvent avoir un effet important sur la renommée d’une société ou d’une marque. Une organisation marchande ou politique pourrait-elle aussi devoir assumer de lourds coûts réputationnels en cas de dévoilement de pratiques d’astroturfing ? Cette communication s’articulera tout d’abord autour d’une réflexion sur les modalités de dévoilement des pratiques d’astroturfing en lien avec leur médiatisation et ensuite d’une analyse du poids relatif des coûts réputationnels et des coûts financiers de la mise en œuvre de ces pratiques. Le séminaire se tiendra au format hybride en visio et en présentiel. Visio : Le lien Zoom sera envoyé aux personnes inscrites peu avant le séminaire. Présentiel : Université Gustave Eiffel, IFIS, bâtiment Erasme, 6-8 cours du Danube 77700 Serris – salle 120 L’inscription est obligatoire dans les deux cas. Si vous souhaitez participer en distanciel, je vous remercie de bien vouloir indiquer votre nom et adresse mail au moment de l’inscription pour pouvoir recevoir le lien zoom : https://framadate.org/DfhAPvQuB7xHUAiH
    • UNIVCAMP 2022 – 11 ans de collaboration et de co-fabrication
    • Publié le 16 mars 2022 par Claudia DA RE dans
    • UNIVCAMP est un événement annuel proposé par les étudiants des Masters en Management de l’innovation – Immobilier tertiaire (Master MIPI) –  Numérique (Master MITIC) en collaboration avec des acteurs publics ou privés dans une logique d’open innovation. Les partenaires 2022 sont :  BNP REPM, CPAM77, Engie solutions, Communauté d’Agglomération Paris-Vallée de la Marne, Maire de Chelles, Mairie de Magny-le-Hongre, Natixis, Opendatasoft, SEM Aménagement 77, Ville de Paris, UNIVCAMP est l’occasion de découvrir de nouveaux services imaginés par la nouvelle génération, d’échanger autour des vidéos, présentations, maquettes, prototypes, business model et de repérer les talents de demain. C’est aussi l’occasion de questionner les rapports crées ou consolidés par ces nouveaux services dans l’écosystème d’un territoire, d’une ville, d’un quartier, d’un ensemble de bâtiments, ou d’un bâtiment.  Repris sous le terme d’urbanité, les finalités des services imaginés par la promotion 2022 se définissent autour de 3 thèmes cette année : Vivre en harmonie Réduire les inégalités Préserver l’environnement Chaque service présenté lors d’UNIVCAMP répond à quatre attentes qui seront évaluées par un conseil académique et professionnel (CAP) constitué pur l’occasion : – Innovation de service : Dans un esprit d’amélioration de l’existant, ou de disruption les projets TIPI proposent pour leur commanditaire un nouveau service ; – Numérique : dimension incontournable des innovations d’aujourd’hui, le numérique est présent dans toutes les propositions ; – Immobilier tertiaire : dimension concrète et palpable, le patrimoine immobilier est imaginé comme un vecteur de valeur dans l’innovation de service ; – Responsabilité: Chaque projet est réfléchi au travers de ce prisme. UNIVCAMP s’adresse à des professionnels, enseignants, chercheurs des domaines du numérique et ou de l’immobilier professionnel et toute personne préoccupée par la ville de demain, par des propositions de services nouveaux réalistes et responsables et par les talents qui les portent. La 11ème édition d’UNIVCAMP se tiendra en phygital le jeudi 14 avril 2022 de 10h à 12h. Inscription obligatoire sur le site web d’UNIVCAMP
    • Enjeux de l’indexation à l’heure de l’intelligence artificielle
    • Publié le 23 février 2022 par Claire Scopsi dans
    • forme abstraite
      Séminaire Dicen, thème Editorialisation, patrimonialisation, autorité  9 mars 2022 14h00-17h00  Modalité : présentiel + accès à distance 2 rue Conté Salle 30-1-16 au 1er SOUS SOL dans le « bâtiment » au centre de la cour face au porche.   Programme  (les temps d’intervention comprennent les échanges avec la salle)   14h00-14h30 Evelyne Broudoux Indexation et autorité 14h30-15h15 Muriel Amar L’indexation comme une pratique (professionnelle) de construction publique du sens (titre provisoire) De ce point de vue, l’indexation repose sur deux fondements linguistiques : la thématisation (construction des thèmes et nomination des thèmes) et la référenciation (accès par des mots à un univers de choses : on utilise des mots en indexation non pour ce qu’ils signifient mais pour leur capacité à désigner des choses – informations, documents, segments, ressources etc.). Plusieurs manières de thématiser et de référencer conduisent à identifier deux types d’indexation, l’une lexicale l’autre discursive : ces deux types d’indexation sont saisis dans les pratiques en fonction des contextes documentaires (nécessité ou non d’intermédiaire humain et textuel notamment). C’est le contexte documentaire (corpus clos/corpus ouvert, données massives, données sélectives, etc.) qui pèse sur le choix d’un type d’indexation (humaine, automatique, mixte ; lexicale ou discursive dans la typologie que je propose). Dans tous les cas de figures, un travail de petites mains, dont le caractère invisible et inachevé, collectif et donc peu identifiable fait partie de la réussite…   Pause 15h30-16H00 Claire Scopsi Donner accès aux captations des procès  filmés des attentats du 13 novembre 2015 : indexation ou intelligence artificielle ? Le contexte légal des procès filmés et les caractéristiques du procès dit « des attentats du Bataclan » (9 mois de procès, 7 caméras). Volumétrie des captations et problématique des points d’accès aux Archives Nationales et les raisons du choix d’une indexation manuelle. Le dispositif d’indexation mis au point avec Annotate, et son articulation avec une éventuelle opération de reconnaissance automatique de la parole. 16h00-16h15 Gilles Bertin : Annoter les partitions de la Bnf avec Annotate. Présentation des annotations internes aux partitions numérisées de la Bnf avec Annotate. L’objectif est de produire des corpus annotés pour l’apprentissage profond de la reconnaissance automatique des partitions. 16h15-17h00 Romain Bigay : Le taggage collaboratif des webradios musicales (sujet provisoire)