Archives décembre 2020

    • Avis de soutenance de thèse de Majda NABIGH
    • Publié le 18 décembre 2020 par Webmaster dans
    • MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE DOCTORAT Avis de Soutenance Madame Majda NABIGH Sciences humaines et humanités nouvelles spécialité Sciences de l’information et de la communication Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés Intelligence territoriale et développement régional : Etude de la région de Dakhla-Oued Ed-Dahab au sud du Maroc Conception d’un modèle général pour la mise en place d’un dispositif d’intelligence territoriale régional dirigés par Madame Evelyne BROUDOUX et Madame Ghislaine CHARTRON Soutenance prévue le vendredi 18 décembre 2020 à h00 Lieu :   292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, France (ou visioconférence) Salle : 17.2.20, accès 292 rue Saint-Martin (ou visioconférence) Composition du jury proposé Mme Ghislaine CHARTRON Conservatoire national des arts et métiers Co-directrice de thèse Mme Evelyne BROUDOUX Conservatoire national des arts et métiers Directrice de thèse Mme Najima DAOUDI Ecole des Sciences de l’Information Co-encadrante de thèse M. Driss GUERRAOUI Université Mohammed V de Rabat-Agdal Examinateur M. Christian  MARCON Université de Poitiers Rapporteur M. David  DOUYERE Université de Tours Rapporteur M. Georges PHAM MINH Invité Mots-clés : mutualisation,compétitivité territoriale,processus d’intelligence territoriale,développement régional,Intelligence territoriale,développement durable, Résumé : Notre travail de thèse vise à proposer un modèle général et complet pour la mise en place d’un dispositif d’intelligence territoriale régional qui peut être adopté et adapté dans différent contextes. Les décideurs territoriaux, qui ne sont pas forcément des professionnels de l’intelligence territoriale, ont besoin d’un cadre méthodologique qui peut servir de référence et les guider dans le processus de conduite d’un projet de mise en place d’un dispositif d’intelligence territoriale. Nous avons constaté dans le cadre de notre recherche qu’il n’existe pas d’approches méthodologiques uniques pour la conduite d’un tel projet comme pour la veille qui est cadrée par la norme AFNOR XP X50-053 « Prestations de veille – prestations de veille et prestations de mise en place d’un système de veille ». Les expériences menées par certains pays tiennent compte des spécificités locales sans pour autant dévoiler l’approche adoptée pour la réalisation d’un tel projet. Nous avons essayé à travers notre recherche d’analyser la littérature dédiée à l’intelligence territoriale dont différentes expériences et travaux académiques, puis nous avons étudié les spécificités de la région de Dakhla Oued Ed-Dahab pour construire un modèle général et complet qui peut être appliqué dans différents contextes. Nous avons qualifié notre modèle de global au vu qu’il propose à la fois : Le processus de mise en place d’un dispositif d’intelligence territoriale régional avec une description détaillée de chaque étape et son aboutissement La forme organisationnelle à adopter pour structurer son dispositif d’intelligence territorial régional avec une définition détaillée de la composition et des missions de chaque composante organisationnelle La structure et les composantes pour bâtir un système d’information régional d’intelligence territoriale Plusieurs modèles pour la gestion au niveau régional de la cartographie des secteurs stratégiques ; de la cartographie des risques stratégiques ; du tableau de bord des projets stratégiques de développement ; des indicateurs sociaux et économiques ; des indicateurs de performance ; d’une base de compétences et de connaissances régionales […]
    • Séminaire visio Les Nouveaux paradigmes de l’archive : Des lacs de données pour quelles archives ?
    • Publié le 15 décembre 2020 par Claire Scopsi dans
    • Logo du séminaire Nouveaux Paradigmes de l'archive
      Le séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive, partenariat entre le Labex HASTEC, les Archives Nationales, le laboratoire Dicen-IDF Cnam Paris, l’Ecole Nationale des Chartes (Centre Jean Mabillon) propose sa 5ème séance 2020 le mardi 15 décembre,  10h00-12h30 : Des lacs de données pour quelles archives ? Séance en visio conférence. Pour recevoir le lien, inscrivez-vous auprès de Les séances sont captées et diffusées en ligne sur le site : https://nparchive.hypotheses.org/ Le choix par l’Ina d’une architecture de Lac de données a propulsé le terme dans le domaine du patrimoine audiovisuel. Nous proposons d’éclaircir le principe des « Datalake » et d’en évaluer la portée pour les institutions patrimoniales ; s’agit-il d’un modèle précurseur offrant la solution idéale pour le stockage des données volumineuses ou d’un modèle adapté à certaines missions, certains types de fonds, certains volume mais « maléfique » pour la valorisation des données?. Il s’agit ici de comprendre en quoi l’architecture de stockage des données interagit avec l’environnement professionnel et les usages attendus et en quoi il est lié aux progrès des algorithmes et du machine learning. Intervenants – Anne Laurent (Université de Montpellier (LIRMM et Institut de Science des Données de Montpellier) : Lacs de données : définitions et principes généraux Anne Laurent est co-auteur de : Laurent, A., Laurent, D., & Madera, C. (2020). Data lakes, Wiley-ISTE ,https://onlinelibrary.wiley.com/doi/book/10.1002/9781119720430 – Gautier Poupeau (Ina) Data Architect à l’Institut National de l’Audiovisuel. Chargé de cours à l’Ecole Nationale des Chartes. Le lac de données de l’Ina, une infrastructure technique au service de la gouvernance des données Animation : Martine Sin Blima-Barru et Violette Lévy Retrouvez les captations des  précédente séances  : Données, métadonnées, documents ? Questions sémantiques Le tout et la partie : L’agrégation des données numériques et leur conservation pérenne L’intelligence artificielle au service de l’archivage et de l’analyse des archives Regards ethnologiques sur les mutations des professions et des pratiques patrimoniales et documentaires
    • Séminaire visio Les Nouveaux paradigmes de l’archive : Des lacs de données pour quelles archives ?
    • Publié le 8 décembre 2020 par Claire Scopsi dans
    • Logo du séminaire Nouveaux Paradigmes de l'archive
      Le séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive, partenariat entre le Labex HASTEC, les Archives Nationales, le laboratoire Dicen-IDF Cnam Paris, l’Ecole Nationale des Chartes (Centre Jean Mabillon) propose sa 5ème séance 2020 le mardi 15 décembre,  10h00-12h30 : Des lacs de données pour quelles archives ? Séance en visio conférence. Pour recevoir le lien, inscrivez-vous auprès de Les séances sont captées et diffusées en ligne sur le site : https://nparchive.hypotheses.org/ Le choix par l’Ina d’une architecture de Lac de données a propulsé le terme dans le domaine du patrimoine audiovisuel. Nous proposons d’éclaircir le principe des « Datalake » et d’en évaluer la portée pour les institutions patrimoniales ; s’agit-il d’un modèle précurseur offrant la solution idéale pour le stockage des données volumineuses ou d’un modèle adapté à certaines missions, certains types de fonds, certains volume mais « maléfique » pour la valorisation des données?. Il s’agit ici de comprendre en quoi l’architecture de stockage des données interagit avec l’environnement professionnel et les usages attendus et en quoi il est lié aux progrès des algorithmes et du machine learning. Intervenants – Anne Laurent (Université de Montpellier (LIRMM et Institut de Science des Données de Montpellier) : Lacs de données : définitions et principes généraux Anne Laurent est co-auteur de : Laurent, A., Laurent, D., & Madera, C. (2020). Data lakes, Wiley-ISTE ,https://onlinelibrary.wiley.com/doi/book/10.1002/9781119720430 – Gautier Poupeau (Ina) Data Architect à l’Institut National de l’Audiovisuel. Chargé de cours à l’Ecole Nationale des Chartes. Le lac de données de l’Ina, une infrastructure technique au service de la gouvernance des données Animation : Martine Sin Blima-Barru et Violette Lévy Retrouvez les captations des  précédente séances  : Données, métadonnées, documents ? Questions sémantiques Le tout et la partie : L’agrégation des données numériques et leur conservation pérenne L’intelligence artificielle au service de l’archivage et de l’analyse des archives Regards ethnologiques sur les mutations des professions et des pratiques patrimoniales et documentaires