Atelier Explorations numériques des archives de l’INA

Thématique : ditorialisation

Du 16 au 20 décembre 2019, l’atelier Explorations numériques des archives de l’INA s’est tenu dans les locaux de l’Inathèque, sur le site de la Bibliothèque François Mitterrand. Organisé à l’initiative de Marta Severo et Antonin Segault dans le cadre de l’EUR ArTeC (Universités Paris 8 et Paris Nanterre), cet atelier a réuni des chercheurs, des doctorants, des étudiants, dont plusieurs membres de Dicen.

Pendant une semaine, les participants ont pu consulter et manipuler les corpus de l’INA issus du dépôt légal de l’audiovisuel et du web, afin d’étudier le développement et l’évolution des imaginaires associés à l’informatique. Quatre groupes ont abordé des thématiques spécifiques :

  1. la vision prospective du monde informatisé des années 2000 dans les reportages des Actualités Françaises (presse filmée diffusée dans les salles de cinéma) de 1940 à 1969
  2. l’évolution de la présence et la représentation des personnages féminins dans un corpus de publicités TV relatives à l’informatique et au jeu vidéo de 1980 à 2010
  3. les différentes figures des hackers et des bricoleurs présentées dans les journaux télévisés au fil de l’évolution des technologies informatiques et télématiques et de leurs contextes d’usage
  4. le développement des discours et des imaginaires relatifs l’intelligence artificielle et à son usage dans différents domaines, à travers des corpus de télévision et d’archives du web

L’atelier a été introduit par deux conférences : Valérie Schafer (Université du Luxembourg) est revenue sur les imaginaires du Minitel en France, de son introduction jusqu’à la nostalgie consécutive à son retrait, puis Bilel Benbouzid (Paris Est – Marne La Vallée) a présenté les fondements des programmes de police prédictive depuis les promesses des années 1960 jusqu’au dernières controverses.

Il s’est conclut par des restitutions publiques dont les supports de présentation sont disponibles ci-après :

Les documents audivisuels des fonds de l’INA restant soumis au régime du droit d’auteur, la vidéo produite par le premier groupe (Actualités Française) ne peut en revanche pas être diffusée.