Archives mai 2022

    • Séminaire « Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique »
    • Publié le 31 mai 2022 par Claudia DA RE dans
    • Patrick Cansell, ARTEM Formation et Bruno Tricotet, capitaine des sapeurs-pompiers au SDIS77  Cyber et (h)activisme – vers la crise hybride S’il existe de nombreuses définitions de ce qu’est une crise – et nous balayerons certains concepts dominants dans le monde des entreprises et des institutions – il importe de prendre la mesure des ruptures à l’œuvre dans le mode opératoire des organisations activistes. Il s’agit non seulement de dénoncer un acteur au comportement jugé inapproprié de leur point de vue, mais aussi désormais de déstabiliser ledit acteur dans le cadre de manœuvres ambitieuses et foudroyantes. Nous étudierons dans un premier temps des cas « traditionnels » et « asymétriques », tel que Greenpeace vs Mattel, qui déploie en juin 2011 une stratégie habile d’encerclement d’une cible « molle », prisonnière de la nature de son activité (les jouets) et de son corollaire, les clients de sa marque (les enfants). De tels cas servent souvent de référence en matière de crise réputationnelle orchestrée par des mouvements activistes. Nous comparerons ces pratiques de référence avec l’évolution des modes opératoires observables depuis quelques années, qui évoluent selon deux axes principaux : radicalisation et hybridation. Contrairement à la stratégie habituelle d’encerclement, les dimensions de l’action (terrain, médias traditionnels, réseaux sociaux) s’interpénètrent désormais dans un « art opératif » nouveau. Qui plus est, la dimension cyber (popularisée sous le terme d’ « hacktivisme ») n’intervient plus comme un type d’action à part entière, autonome voire complémentaire à d’autres actions, mais comme l’une des fonctions clefs de cet action hybride : atteinte aux activités, saturation des systèmes, renseignement et vol de données sensibles… Cette hybridation génère une inversion du rapport de force. L’objectif de cette présentation sera de dresser un modèle des risques générés par ce mode opératoire hybride, particulièrement versatile, qui ne vise plus un objectif tactique (obtenir un changement de posture sur un sujet donné, par exemple) mais un objectif plus profond, « politico-stratégique », ce qui remet de facto en question la capacité des organisations à encaisser ces chocs. Le séminaire se tiendra en visio sur zoom. Le lien sera envoyé aux personnes inscrites peu avant le séminaire. L’inscription est obligatoire. Je vous remercie de bien vouloir indiquer votre nom et adresse mail au moment de l’inscription pour pouvoir recevoir le lien zoom : https://framadate.org/81zA1pJZAAGkPFPW
    • 31 mai : Post-Conference of the ICA Public Diplomacy Interest Group “Disruption in Public Diplomacy. Emerging Research and Changing Practices”
    • Publié le 31 mai 2022 par Zhao Alexandre Huang dans
    • Dates : Mardi 31 mai 2022 – 09:15 – 17:00 Lieu : Auditorium Dumézil – Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris Post-Conference of the ICA Public Diplomacy Interest Group  “Disruption in Public Diplomacy. Emerging Research and Changing Practices” Sponsors: Université Paris Nanterre, DICEN-IDF Laboratory, ANR Collabora Project, Culture Media Lab, Institut National des langues et civilisations orientales (INALCO), PLIDAM Laboratory Since the number of places is limited, please register for physical or online attendance.   09:15 – 09.30 Welcome Coffee 09:30 – 09.45 Welcome & Introduction Alina Dolea (Bournemouth University; Chair, ICA Public Diplomacy Interest Group) Marta Severo (University of Paris Nanterre, Deputy Director of the Dicen-IDF laboratory) 09:45 – 11:45 “Emerging Scholars and New Research Directions in Public Diplomacy” Chair: R.S. Zaharna (American University) Isabelle Karlsson (Lund University, Sweden) Topic: Developing an understanding of (contesting) publics: the case of Sweden’s public diplomacy and feminist foreign policy. Osama S. Albishri (University of Florida, US) Topic: Did Their Words Matter? A Study of 40 Years of the U.S.-Iran Relationship and Rhetoric in the Context of U.S. Elections İlknur Gümüş (Nisantasi University, Turkey) Topic: Digital Cultural Diplomacy: Netflix Platform Denis Kolesnyk (Laboratoire Dicen-IDF, France). Topic: Winning at Russian Hybrid Warfare in Poland: Myth or Reality Alicia Fjällhed (Lund University, Sweden). Topic: A Strategic Research Agenda for the Study of Disinformation in Public Diplomacy Felicia Istad (Korea University, Seoul). Topic: Intent and Motivation Among Non-State Actors in Public Diplomacy (online presentation) Matt Erlandsen (Santiago de Chile). Topic: Why Are You so Obsessed With Me? Online Incivility Against Women Diplomats (online presentation) Respondents: The PhD presentations will be matched with senior scholars 11:45 – 13:15 Lunch break – outdoor picnic (Pique-nique place Jardin de Tuileries / Pont des Arts) 13:15 – 14:45 Round table discussion “Reflections on Public Diplomacy and the war in Ukraine” Moderator: Steve Pike (Syracuse University) Participants: Nicholas Cull (University of Southern California), Nadia Kaneva (University of Denver), Alina Dolea (Bournemouth University), Ilan Manor (Tel Aviv University), Zhao Alexandre Huang (Paris Nanterre University), Mylène Hardy (INALCO), Olivier Arifon (Catholic University of Lille) 14.45 – 15:15 Coffee break 15:15 – 16:45 “Cultural and Digital Diplomacy” Moderator: Ilan Manor (Tel Aviv U) Participants: Amb. Simona-Mirela Miculescu (Délégation permanente de la Roumanie auprès de l’UNESCO), Delphine Gamburg, (Ministre-Conseiller, Israel’s Embassy to France), Vered Heller (Cultural Attache, Israel’s Embassy to France), Paul Chaine (Château de Versailles), Professor Christian Lequesne (Science Po) 16:45 – Closing remarks Phillip Arceneaux (Miami U, Secretary of ICA Public Diplomacy Interest Group) Steve Pike (Syracuse University, incoming Chair of ICA Public Diplomacy Interest Group) Post-conference organizers: Alina Dolea (Bournemouth U) Zhao Alexandre Huang (Paris Nanterre U) Ilan Manor (Tel Aviv U), Phillip Arceneaux (Miami U) Mylène Hardy (INALCO)  
    • Séminaire « Risques et concepts associés à l’ère de la transformation numérique, sanitaire et écologique »
    • Publié le 18 mai 2022 par Claudia DA RE dans
    • Séance du mardi 31 mai 2022, 14h00 – 16h00 sur zoom. Patrick Cansell, ARTEM Formation et Bruno Tricotet, capitaine des sapeurs-pompiers au SDIS77  Cyber et (h)activisme – vers la crise hybride S’il existe de nombreuses définitions de ce qu’est une crise – et nous balayerons certains concepts dominants dans le monde des entreprises et des institutions – il importe de prendre la mesure des ruptures à l’œuvre dans le mode opératoire des organisations activistes. Il s’agit non seulement de dénoncer un acteur au comportement jugé inapproprié de leur point de vue, mais aussi désormais de déstabiliser ledit acteur dans le cadre de manœuvres ambitieuses et foudroyantes. Nous étudierons dans un premier temps des cas « traditionnels » et « asymétriques », tel que Greenpeace vs Mattel, qui déploie en juin 2011 une stratégie habile d’encerclement d’une cible « molle », prisonnière de la nature de son activité (les jouets) et de son corollaire, les clients de sa marque (les enfants). De tels cas servent souvent de référence en matière de crise réputationnelle orchestrée par des mouvements activistes. Nous comparerons ces pratiques de référence avec l’évolution des modes opératoires observables depuis quelques années, qui évoluent selon deux axes principaux : radicalisation et hybridation. Contrairement à la stratégie habituelle d’encerclement, les dimensions de l’action (terrain, médias traditionnels, réseaux sociaux) s’interpénètrent désormais dans un « art opératif » nouveau. Qui plus est, la dimension cyber (popularisée sous le terme d’ « hacktivisme ») n’intervient plus comme un type d’action à part entière, autonome voire complémentaire à d’autres actions, mais comme l’une des fonctions clefs de cet action hybride : atteinte aux activités, saturation des systèmes, renseignement et vol de données sensibles… Cette hybridation génère une inversion du rapport de force. L’objectif de cette présentation sera de dresser un modèle des risques générés par ce mode opératoire hybride, particulièrement versatile, qui ne vise plus un objectif tactique (obtenir un changement de posture sur un sujet donné, par exemple) mais un objectif plus profond, « politico-stratégique », ce qui remet de facto en question la capacité des organisations à encaisser ces chocs. Le séminaire se tiendra en visio sur zoom. Le lien sera envoyé aux personnes inscrites peu avant le séminaire. L’inscription est obligatoire. Je vous remercie de bien vouloir indiquer votre nom et adresse mail au moment de l’inscription pour pouvoir recevoir le lien zoom : https://framadate.org/81zA1pJZAAGkPFPW
    • 8e conférence Document numérique et Société
    • Publié le 10 mai 2022 par Annaïg Mahé dans
    • La 8e conférence Document numérique et Société : « Communication scientifique et science ouverte : opportunités, tensions et paradoxes » se tiendra les 23 et 24 juin 2022 à Liège (Belgique). Programme prévisionnel : https://docsoc2022.sciencesconf.org/resource/page/id/6 Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 5 juin : https://forms.gle/MbeSXBHH3TGbAwty7 Informations pour le séjour à Liège : https://docsoc2022.sciencesconf.org/resource/page/id/3