Archives du mot-clé Patrimoine

Les ateliers du FabPart Lab : automne 2021

Pour cette rentrée, le FabPart Lab ouvre enfin ses portes et vous accueille en présentiel à l’Université Paris Nanterre aux séances d’atelier et à la permanence hebdomadaire.
Une diffusion vidéo sera maintenue pour les ateliers.

Les ateliers se déroulent au bâtiment Weber à l’Université Paris Nanterre.

Programme des ateliers FabPart Lab pour l’automne 2021

Plus d’informations sur le site fplab.parisnanterre.fr.

Le FabPart Lab explore et met en œuvre la fabrique de la participation du Labex Les passés dans le présent.
Il est un lieu de rencontre, d’échange et d’expérimentation autour de la participation, de la médiation et de la valorisation numériques des mémoires et des patrimoines dans le cadre du Labex Les passés dans le présent et plus largement au sein de monde académique et professionnel de la culture. Les activités du FabPart Lab visent à construire une réflexivité autour de toutes les phases d’un projet : conception, collecte des données, modélisation et documentation, traitement, valorisation et diffusion.

Le FabPart Lab est réalisé dans le cadre du labex Les passés dans le présent et a donc bénéficié de l’aide de l’État géré par l’ANR au titre du programme Investissements d’avenir (référence ANR-11-LABX-0026-01).

8 avril 2021- Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française.

Thématique : ditorialisation

visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive

 

Séminaire : Les Nouveaux Paradigmes des Archives,

Jeudi 8 avril 14h00-17h00 en visio-conférence.

Inscription auprès de claire.scopsi@lecnam.net

Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française.

Des fonds audiovisuels relevant des mêmes thématiques peuvent être dispersés dans des collections ou des institutions différentes dans lesquels ils sont traités selon des logiques singulières. Comment les chercheurs accèdent-ils à ces fonds? Comment le numérique est-il envisagé pour ménager l’accessibilité à l’ensemble de ces fonds? Nous prenons l’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française, pour faire un état des lieux des initiatives, 30 ans après l’événement.

Table ronde animée par Martine Sin Blima-Barru. Responsable du Département de l’archivage électronique et des archives audiovisuelles, Archives Nationales

  • Annie Duprat. Professeure des Université émérite en Histoire moderne. Université Versailles St-Quentin-en-Yvelines IECI – Institut d’études culturelles et internationales Laboratoire centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC)
  • Patrick Garcia. Historien, professeur d’histoire à l’université de Cergy-Pontoise, à l’ESPE de l’académie de Versailles et chercheur associé permanent à l’Institut d’histoire du temps présent
  • Jean Noël Jeanneney. Ancien secrétaire d’Etat, historien, président de la mission du Bicentenaire de la Révolution française et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen
  • Agnès Magnien. Conservatrice générale du patrimoine, directrice des collections à l’INA, auteure de Le bicentenaire de la Révolution : répertoire numérique détaillé des archives de la Mission du Bicentenaire / Agnès Étienne-Magnien, Anne-Claude Lamur-Baudreu, Archives nationales.
  • Côme Semien. Maître de conférences en Histoire moderne à l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne
  • Xavier Sené. Conservateur des bibliothèques, adjoint de la directrice de l’audiovisuel à la BnF

 

Consultez le programme 2021

Les captations des sessions 2019 et 2020 sont librement consultables sur le site. https://nparchive.hypotheses.org/


 

Lancement du FabPart Lab

Thématiques : ditorialisationesponsable de la thématiqueponsable de la thématique

Lancement du

FabPart Lab

Médiation, participation et valorisation numérique des mémoires et patrimoines

8 février 2021, 11h30

En ligne fplab.parisnanterre.fr/lancement.html
Inscriptions fplab@liste.parisnanterre.fr

Avez-vous une idée de projet de valorisation, médiation ou participation numérique ?
Voulez-vous un conseil à propos de votre projet en cours ?
Voulez-vous en savoir plus sur nos actions ?

Le FabPart Lab explore et met en œuvre la fabrique de la participation du Labex Les passés dans le présent.

Il est un lieu de rencontre, d’échange et d’expérimentation autour de la participation, de la médiation et de la valorisation numériques des mémoires et des patrimoines dans le cadre du Labex Les passés dans le présent et plus largement au sein de monde académique et professionnel de la culture. Les activités du FabPart Lab visent à construire une réflexivité autour de toutes les phases d’un projet : conception, collecte des données, modélisation et documentation, traitement, valorisation et diffusion.

Lors de son lancement, les différentes actions du FabPart Lab seront présentées :

  • Une permanence tous les lundis 12h – 14h pour nous rencontrer, nous proposer un projet ou nous demander des conseils ;
  • Le sprint, un dispositif d’accompagnement dédié à la mise en route d’un projet ;
  • Un programme d’ateliers théoriques et pratiques pour échanger autour des enjeux de la participation, médiation et valorisation numériques ;
  • Une base de connaissances construite à travers nos ateliers sur les différentes phases de la recherche et les outils et services concernés.

Le FabPart Lab est un projet financé dans le cadre du Labex Les passés dans le présent (réf. ANR-11-LABX-0026-01).

Lancement du FabPart LabProgramme du lancement du 8 février

  • Introduction par Ghislaine Glasson Deschaumes et Emmanuel Grimaud
  • Quelques mots sur la philosophie du projet par Claude Mussou et Marta Severo
  • Présentation des actions du FabPart Lab
  • Échange avec les participants sur les besoins en termes de contribution et de participation

Programme 2021 des prochains ateliers du FabPart Lab

  • 15 février, 12h Atelier découverte : La conception d’un projet
  • 1 mars, 12h Atelier découverte : La collecte des données
  • 8 mars, 14h Atelier pratique : Pauline Gourlet, Outils et méthodes pour la documentation d’un terrain de recherche
  • 15 mars, 12h Atelier découverte : A l’écoute de vos projets
  • 19 mars, 10h30 Atelier théorique : Judith Revel, Archives du commun ? Conservation patrimoniale et valorisation participative
  • 22 mars, 12h Atelier Découverte : A l’écoute de vos projets
  • 29 mars, 10h30 Atelier théorique : Julien Schuh et Cyril Bruneau, Machine et deep learning appliqués aux SHS
  • 12 avril, 14h Atelier théorique : Claire Scopsi, Documentation et valorisation des témoignages
  • 3 mai, 14h Atelier théorique : Faire de la recherche avec les archives audiovisuelles (avec l’INA)
  • 10 mai, 12h Atelier Découverte : La modélisation et la documentation

Colloque – La fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques.

Thématique : ditorialisation

30 novembre – 1 décembre 2020

Colloque organisé par le laboratoire Dicen-IdF dans le cadre du projet ANR COLLABORA en collaboration avec le Labex Les Passés dans le Présent et de l’EUR ArTec

Inscriptions et liens de connexion : https://collabora.sciencesconf.org/

Contact
Pour toute question : collabora@sciencesconf.org

 

Séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive : séances 3 et 4 Mardi 3 novembre (en visio)

Thématique : ditorialisation

Logo du séminaire Nouveaux Paradigmes de l'archiveCe mardi 3 novembre, le séminaire Nouveaux Paradigmes de l’Archive  (organisé par Le Labex Hastec, Le Dicen-idf Cnam Paris, les Archives Nationales et le centre Jean Mabillon de l’Ecole Nationale des Chartes) vous propose 2 séances de séminaire

Les deux séances ont lieu en visio-conférence. (limite 25 participants) Pour participer, envoyez un mail à claire.scopsi@lecnam.net en précisant : Matin ou Après -midi.
Vous recevrez le lien pour vous connecter.
Les séances sont enregistrées et seront diffusées dans la rubrique « Captations des séances » du site https://nparchive.hypotheses.org/

9h30-12h30

L’intelligence artificielle au service de l’archivage et de l’analyse des archives.

Le développement des technologies d’intelligence artificielle constitue une opportunité pour les services d’archives et les archivistes. Nous proposons d’interroger l’état de l’art mais aussi les enjeux éthiques et scientifiques de cette option et les formes que prennent ces initiatives.

Evelyne Broudoux (Dicen-IDF): Introduction, revue des problématiques

Marie-Anne Chabin (Consultante et Professeure associée Université Paris 8) : Evaluation de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le traitement des cahiers de doléances du Grand Débat National

Stéphane Pouyllau (TGIR HUMA-NUM) et Nicolas Sauret (Dicen-IDF et HUMA-NUM) : Les enjeux de l’IA. Etudes de cas et pistes de mise en œuvre.

Animation : Evelyne Broudoux, Edouard Vasseur

 

*************************************************************************************************************

14h00-17h00

Regards ethnologiques sur les mutations des professions et des pratiques patrimoniales et documentaires

Des chercheurs observent les professionnels du patrimoine et de la documentation. Ils interrogent la temporalité des métiers, leur rôle de médiateur ou leur relation avec leur environnement, les usagers, les institutions. Ils s’interrogent sur les malentendus du regard porté sur ces métiers de l’invisibilité dont le public n’appréhende pas toujours la technicité. Nous leur demanderons quels fondamentaux identitaires survivent aux mutations numériques.

Anna Tible (doctorante et ATER en Information-Communication au LabSIC-Université Paris 13. « Documentaliste audiovisuel : Histoire d’un métier à connotation féminine, des années 1950 à nos jours ».

Bérénice Waty (Chargée de mission Coordination Recherche et Études doctorales ComUE Université Paris Lumières – UPL ) « L’ethnographie des bibliothécaires et de leurs publics ».

Yael Kreplac et Natalia La Valle : « Approches praxéologiques des institutions muséales, pratiques ordinaires de mise en exposition, de conservation, de restauration et de documentation ».

Animation : Clothilde Roullier, Claire Scopsi

Data, territoire et tourisme : une application au développement local

Thématique : ntelligence

Le prochain séminaire de l’axe « Intelligence économique, décision et Territoires » : Data, territoire et tourisme : une application au développement local, se tiendra le 23 avril 2020 en vidéo-conférence de 14h00 à 17h00.

Le séminaire enquête, d’un côté, le rôle du tourisme dans le développement local et, de l’autre, l’apport de data au tourisme.

A ce jour sont prévues les interventions de :

  • Cyril BLANCHET (Dicen-Idf, UGE), « Exploitation des données touristiques pour l’attractivité des destinations : revue de la littérature. »
  • Christian BOURRET et Sylvie MERCIER (Dicen-Idf, UGE), « Thermalisme et développement local »
  • Nathalie FABRY (Dicen-Idf, UGE) et Sylvain ZEGHNI (LVMT, UGE): « De la Smart city à la wise city »

SI vous êtes intéressés à écouter le séminaire, merci d’adresser un mail à dicenidf.labo@gmail.com

Bulletin de l’AFAS. Sonorités n° 44 : dossier spécial « Mémoires Immigrées »

Sonorités – le BCouverture de la revue Sonorités- bulletin de l Afas numero 44ulletin de l’AFAS est une publication semestrielle qui rassemble articles, brèves et informations destinés aux membres de l’Association française des détenteurs de documents sonores et  audiovisuels. La revue s’intéresse à  l’utilisation de la source orale à travers l’ensemble des sciences humaines, aux acquis scientifiques et culturels du témoignage oral, à ses enjeux.

Accédez au numéro 44 sur la palteforme 0penEdition :

https://journals.openedition.org/afas/3134

 

La collecte de mémoires comme acte militant ?

abstraction rouge

Séminaire joint Fab’mem (Dicen-idf Cnam/Paris) et Cité des mémoires étudiantes

Le jeudi 31 mai 2018 de 15h00 à 17h00

A la Maison des Sciences de l‘Homme Paris Nord , salle 40720, avenue George Sand – 93210 La Plaine St-Denis

Mo Front Populaire (ligne 12) Plan

Entrée libre sur inscription à  ">claire.scopsi@lecnam.net

Collecter des traces de passé, les archiver, les exposer, les publier en ligne ou dans une émission de radio, peut être la manifestation d’un acte militant. C’est l’occasion de relayer un message, d’animer un réseau, mais lesquels ? C’est aussi l’occasion de réactiver des liens et des causes. Comment gère-t-on cet aspect des collectes, tout en préservant l’éthique archivistique ?

Autour des cas pratiques et des témoignages des associations Génériques (archives et mémoires de l’immigration), Bobines féministes (Mouvement de Libération des Femmes) nous tenterons de dresser un état de lieux des fonds militants en France et de répondre aux questions suivantes : 

Les archives des mouvements militants sont-elles des archives comme les autres ?

  • Les fonds des mouvements militants ont-ils des compositions particulières : éphémères, documents amateurs, document numériques, captations, témoignages oraux…
  • Nécessitent-ils un traitement particulier ? Quels types de valorisation peut-on réaliser ?

Les archivistes des mouvements militants sont-ils-elles des archivistes comme les autres ? :

  • Faut-il être militant pour archiver les mouvements militants ? Sinon, quelle empathie et quelle déontologie ?
  • Quelles méthodes spécifiques développe-t-on pour collecter et conserver ce type d’archives (recours aux réseaux, méthodes participatives…) ? Quelle collaboration avec les institutions patrimoniales ?

Performativité des collectes de mémoires des mouvements militants :

  • Qu’apportent les collectes de mémoires militantes et leur valorisation aux mouvements eux-mêmes? Permettent-ils de relancer un réseau, une action ? De transmettre les causes aux plus jeunes ?
  • Collecter et archiver les mémoires peut-il changer le regard (du public, des institutions) porté sur le mouvement ?

Programme de la table ronde :

  • 15h00 -15h20 Introduction Claire Scopsi (Dicen-idf)- Jean Philippe Legois(CME)
  • 15h20-16h00 Tatiana Sagatni, archiviste – chargée de projets association Génériques.- discutante Ioanna Kasapi (CME)
  • 16h00 16h40 : Hélène Fleckinger et Nadja Ringart (Bobines Féministes) – discutante Claire Scopsi

Portail Studens des mémoires étudiantes : http://www.studens.info/

Site de Génériques : http://www.generiques.org/

Présentation de Bobines féministes : http://www.labex-arts-h2h.fr/IMG/pdf/bobines.pdf

 

Publication : La médiation des mémoires en ligne. Les Cahiers du numérique vol 12/3

 

La médiation des mémoires en ligne
sous la direction de Rémy Besson, Claire Scopsihttp://lcn.revuesonline.com/resnum.jsp?editionId=3147
 LISTE DES ARTICLES POUR LE VOL 12/3 – 2016
Sommaire  [GRATUIT]
– pp.5-6
Les auteurs  [GRATUIT]
– pp.7-8
Introduction  [GRATUIT]
Rémy BESSON, Claire SCOPSI – pp.9-13
Mise en exposition et mobilisation numériques des mémoires des bastides du sud-ouest
Jessica DE BIDERAN, Patrick FRAYSSE – pp.15-29
Stimuler la patrimonialisation socio-culturelle par des plateformes du web. Étude de cas du site lyonnais de Montluc
Christine MICHEL, Marie-Thérèse TÉTU, Pierre-Antoine CHAMPIN,, Laetitia POT – pp.31-50
Enregistrement et diffusion numérique de témoignages. Approche historiographique et exemple en contexte muséal
Alain LAMBOUX-DURAND – pp.51-73
Mémoires végétales informatisées. Ou comment les banques d’archives orales en ligne transforment les modalités de la transmission
Maëlle MÉRIAUX – pp.75-91
Mémoires d’une culture vidéoludique sur la plateforme YouTube. Expériences de vidéastes amateurs et patrimonialisation du jeu vidéo
Boris URBAS – pp.93-114
Les mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français de 1999 à 2014
Sophie GEBEIL – pp.115-138
Archivage de répétitions et médiations du spectable vivant. Le cas du projet spectable en ligne(s)
Joëlle LE MAREC, Nicolas SAURET – pp.139-164
Summary/Abstracts  [GRATUIT]
– pp.165-168

 

Journée d’étude – Former aux collectes de Mémoires – vendredi 18 mars 2016

 Vendredi 18 mars 2016

9h30-17h00

Conservatoire National des Arts et Métiers

 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris

M° Réaumur-Sébastopol

Amphi Robert Faure (Z)

Entrée libre sur inscription par mail à claire.scopsi@lecnam.net

 

Constituer un réseau d’échange, de réflexion sur les méthodes des collectes de mémoires

Le 10 avril 2014 le projet Mediatore della Memoria, financé par la région Emilie Romagne, a permis d’organiser une première journée d ‘étude consacrée à une rencontre entre chercheurs et associations français et italiens, afin de partager et comparer les expériences et les méthodes de collectes de témoignages oraux. Les textes des deux conférences introductives sont publiés dans le numéro 41 du Bulletin de l’AFAS http://afas.revues.org/2936. Cette première expérience a confirmé la richesse d’une confrontation des expériences françaises et étrangères et la présence d’un public varié d’étudiants, historiens, associations, archivistes ou documentalistes audiovisuels, a montré la pertinence d’une approche plurielle ouverte aux milieux académiques institutionnels et associatifs.

La collaboration se poursuit dans le cadre du projet « Passerelle de Mémoires » qui bénéficie d’un financement de la région Ile-de-France pour la réalisation d’une plateforme web de formation en ligne, destinée aux associations porteuses de projets de mémoire http://passerelle.hypotheses.org/.

Cette seconde session a pour thème « former aux témoignages oraux et collectes de mémoire ». Nous souhaitons y faire le point sur les compétences et méthodes des acteurs des projets de mémoire, en questionnant les programmes des formations universitaires diplômantes, des stages de formation continue et des guides méthodologiques.

En septembre 2015, l’université Paris Est Créteil Val de Marne annonce l’ouverture d’un  Master « Histoire Publique ». Au même moment l’université de Modène et Reggio Emilia annonce l’ouverture du premier Master d’Histoire publique italien. Il nous semble important de profiter de cette occasion pour comparer les deux approches et d’évoquer comment les historiens des deux pays répondent à la demande sociale et médiatique de mémoire. Nous ferons ensuite le point sur les formations destinées aux enseignants, associations et particuliers en Belgique, Italie et France : quelles compétences transférer pour favoriser la collaboration entre les citoyens et les professionnels de la mémoire et du patrimoine ? Quels sont les enjeux d’une transmission éducative auprès des jeunes ?

Programme :

9h30  Accueil des participants

10h00 M. Lorenzo Bertucelli (Universita degli studi di Modena e Reggio Emilia) – ouverture du Master2 d’histoire publique, le contexte italien.

10h40 Mme Catherine Brice (université de Paris Est Créteil Val de Marne) – ouverture du Master2 d’histoire publique, le contexte français.

11h20 Pause

11h30 Romain THOMAS, (Maitre de conférences Université Paris-Ouest) et Rosa Olmos (BDIC) Le Diplôme universitaire « Médiations du passé : histoire, patrimoine, mémoire » du Labex les passés dans le présent. Quelles compétences mobiliser dans la conduite des politiques culturelles et de citoyenneté ?

12h10 Jean-Luc Delon (Aexpmil – Les Jardins Numériques) Présentation de la plateforme MUSEOCUBE : les expositions interactives du « Centre virtuel d’Histoire orale et populaire de l’Immigration italienne ».

12h30 Déjeuner autour d’un buffet

14h00 Claire Scopsi (Laboratoire Dicen-Idf Cnam) Le projet Passerelle de Mémoires d’île de France : une plateforme audiovisuelle pédagogiques pour sensibiliser les associations à la conduite de projets de mémoire durables.

14h40 Philippe Marchal association Les Territoires de la Mémoire (Belgique) : quelles actions pédagogiques auprès des jeunes et des enseignants

15h20 Pause

15h30 Laurence Bourgade, Archives départementales du Val de Marne. Quels savoir-faire et compétences pour les acteurs des Archives orales ?

16h10 Antonio Canovi, « Laboratorio Geostorico Tempo Presente » de Reggio Emilia » : Explorations géohistoriques et transmission éducative.

17H00 Fin de la journée.