Archives du mot-clé web de données

Séminaire Dicen « Data, médiation, valorisation »

Thématique : ata

Au Conservatoire National des Arts et Métiers

292 Rue Saint-Martin
75003 Paris
Salle 17.2.14, de 13h30 à 17h30.

13h30 – Session 1 : Les données de la recherche, problématiques de production et d’usage (modératrice : Camille Claverie)

– 13h30 – Gérald Kembellec :

Quelques rappels sur les questions institutionnelles liées à la collecte, la l’analyse, la transformation et le partage des données de la recherche. (10 minutes de présentation et 5 de discussion) ;

– 13h45 – Joumana Boustany :

Nous présentera les résultats de son enquête sur les données de la recherche ; (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

– 14h25 – Olivier Champalle :

Les traces numériques comme objet de connaissances. Quels moyens pour : l’analyse de traces, la capitalisation et l’extraction automatique des connaissances sur le terrain des learning analytics (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

15h15 – Pause

15h30 Session 2 – Autorité de la donnée, les algorithmes au service de la gouvernance, de l’influence et du marketing (modératrice : Béa Arruabarréna)

– 15h30 – Karim Fraoua :

La datascience appliquée au domaine du marketing : la décision aidée par les données (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

– 16h10 – Lucile Desmoulins, Camille Alloing (IAE de Poitiers) et Vanessa Mohli (Les Bornées Digital Company) :

Une analyse de l’imbrication entre influence et donnée(s) : Médiations et négociations dans les agences de communication « influenceurs » (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

– 16h50 – Maryse Carmes :

L’instauration de l’algorithmie dans l’action publique (20 minites de présentation et 10 de discussion) ;

17h30 précise – Clôture

Programme de la demi-journée du 27 mars de séminaire Dicen pour la Thématique « Data, médiation, valorisation »

Thématiques : esponsable de la thématiqueata

Au Conservatoire National des Arts et Métiers
292 Rue Saint-Martin
75003 Paris
Salle 17.2.14, de 13h30 à 17h30.

13h30 – Session 1 : Les données de la recherche, problématiques de production et d’usage (modératrice : Camille Claverie)

– 13h30 – Gérald Kembellec :

Quelques rappels sur les questions institutionnelles liées à la collecte, la l’analyse, la transformation et le partage des données de la recherche. (10 minutes de présentation et 5 de discussion) ;

– 13h45 – Joumana Boustany :

Nous présentera les résultats de son enquête sur les données de la recherche ; (entre 20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

– 14h25 – Olivier Champalle :

Les traces numériques comme objet de connaissances. Quels moyens pour : l’analyse de traces, la capitalisation et l’extraction automatique des connaissances sur le terrain des learning analytics (entre 20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

15h15 – Pause

15h30 Session 2 – Autorité de la donnée, les algorithmes au service de la gouvernance, de l’influence et du marketing (modératrice : Béa Arruabarréna)

– 15h30 – Karim Fraoua :

La datascience appliquée au domaine du marketing : la décision aidée par les données (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

– 16h10 – Lucile Desmoulins, Camille Alloing (IAE de Poitiers) et Vanessa Mohli (Les Bornées Digital Company) :

Une analyse de l’imbrication entre influence et donnée(s) : Médiations et négociations dans les agences de communication « influenceurs » (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

– 16h50 – Maryse Carmes :

L’instauration de l’algorithmie dans l’action publique (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ;

17h30 précise – Clôture

La version anglaise d’ « écrilecture scientifique » est publiée

Thématiques : ataponsable de la thématique

http://eu.wiley.com/WileyCDA/WileyTitle/productCd-1786301253.html

Couverture de la version anglaise de l'ouvrage coordonné par Évelyne Broudoux et Gérald Kembellec sur l'Ecrilecture scientifique

Couverture de la version anglaise de l’ouvrage coordonné par Évelyne Broudoux et Gérald Kembellec sur l’Ecrilecture scientifique


Ce livre est introduit par Manuel Zacklad. Vous y retrouverez des chapitres de collègues du Dicen : Thomas Bottini, Évelyne Broudoux et Gérald Kembellec, Lisa Chupin, Camille Claverie et Annaïg Mahé.

JE d’inauguration de la base « Bibliographies de critiques d ’art francophones »

Thématiques : esponsable de la thématiqueata

Journée inaugurale

Initié en 2014 le programme de recherche Bibliographies de critiques d’arts francophones réunit une équipe interdisciplinaire d’historiens de l’art, de l’architecture, du cinéma, de la photographie et de spécialistes des sciences de l’information et de communication. S’inscrivant dans la dynamique des humanités numériques, il a pour objectif de valoriser la recherche dans le domaine de la critique d’art par le biais d’une interface et d’une base de données (cf. Hackathon organisé le 3 février 2017). Il met ainsi à disposition des chercheurs les bibliographies primaires d’auteurs ayant exercé la critique d’art, issues de travaux de recherche préexistants et éditées par l’équipe de recherche. Le programme est centré sur une période allant du milieu du XIXe siècle à la fin des années 1930, bornes chronologiques bien entendu poreuses en fonction de l’activité de chaque auteur, qui sera toujours considérée dans son ensemble.

Portant sur les critiques d’art francophones, le site est susceptible d’accueillir des acteurs des scènes artistiques françaises, belges ou suisses, tout en prenant également en compte le contexte colonial.

Programme de la JE critiques d'arts francophones



L’interface est hébergée sur le serveur de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Mis en ligne en décembre 2016, il continuera d’être alimenté régulièrement à la fois par l’ajout de nouveaux critiques et par l’actualisation des documents pour les critiques déjà référencés.

Il propose un répertoire monographique permettant d’accéder à une page par critique, comprenant trois documents téléchargeables : la bibliographie primaire du critique, signée du (des) chercheur(es) qui l’ont élaborée et éditée par l’équipe de recherche du projet, une bibliographie secondaire sur le critique, une liste des sources d’archives identifiées. Les corpus complets sont privilégiés : les références bibliographiques sont relatives aussi bien aux beaux‑arts qu’à l’architecture, aux arts décoratifs, à l’affiche, à la photographie, au cinéma, mais aussi à la littérature ou à la politique si les critiques ont écrit sur ces sujets. Les textes eux‑mêmes ne seront pas numérisés.
Le site propose également une base de données comprenant l’ensemble des références présentes dans les bibliographies primaires des auteurs. Ceci représente environ 20 000 références à l’ouverture du site, couvrant une large période, du début du XIXe siècle au deuxième tiers du XXe siècle.
Cette base de données permet une recherche simple et une recherche avancée dans les champs de titre et complément de titre, auteur et pseudonyme, année de publication et type de publication (article, préface, monographie, etc.).
Le site comprend également un annuaire répertoriant les coordonnées des chercheurs ayant collaboré à une ou plusieurs pages consacrées à un critique, proposant ainsi un vaste panorama des chercheurs travaillant sur la critique d’art.
L’interopérabilité du site avec les technologies du Web de données est assurée, permettant une forte interaction avec les plateformes comme Isidore (plateforme d’accès aux ressources scientifiques, CNRS) ou Hal (Hyper Archives en Ligne, CNRS) et les solutions logicielles de gestion de références bibliographiques comme Zotero ou Mendeley.

Télécharger le programme.

Workshop-Hackathon

Pour l’ouverture du site et de la base de connaissances « Bibliographies de critiques d’art francophones » ( http://critiquesdart.univ-paris1.fr/) début février 2017, un Workshop sous forme de Hackathon est organisé par l’équipe afin de familiariser les chercheurs avec ce nouveau dispositif.

Il s’agira alors non seulement d’apprendre à utiliser toutes les potentialités de la base grâce à un éclairage à la fois du côté de l’histoire de l’art, de la prosopographie et des humanités numériques mais aussi de commencer à constituer des objets de recherche. Sur inscription dans la limite des places disponibles.

Télécharger le programme.

Les jeux de données issus de la base sont mis à disposition pour permettre aux chercheurs intéressés, quelle que soit leur discipline, de constituer des corpus à analyser (http://critiquesdart.univ-paris1.fr/opendata.php).

DataViz des pseudonymes des critiques d'rt

Différents pseudonymes utilisés par les critiques d’art

DataViz à partir des jeux de données
Période et volume de collaboration des critiques à des revues.

Le web de données pour les professionnels de l’information

Logo DiCen

Amphithéâtre A Fabry-Perot – Accès 4, rue Saint-Martin – 75003 PARIS

Manifestation professionnelle et scientifique organisée par l’ADBS, le Laboratoire Dicen-IdF et le CNAM.

Le web sémantique permet d’identifier et d’interconnecter les documents et les objets et d’offrir une meilleure interopérabilité, réutilisation et ré-exploitation des informations. Ce web de données est déjà très présent dans différents secteurs comme la médecine, le droit, la culture et les bibliothèques.

Dans cet univers, comment se positionnement les professionnels de l’information et de documentation ? Ces technologies se traduisent-elles par de nouvelles pratiques et de nouvelles missions ?

Autant de questions auxquelles répondra la conférence proposée par l’ADBS. Donnant suite au numéro d’I2D Information, Données & Documents consacré au Web de données, elle entend sensibiliser les professionnels de l’information à ces questions et leur permettre de prendre toute leur place, par leur savoir-faire documentaire, au processus de sémantisation.

  • 09 H 00 – 09 H 30 Accueil
  • 09 H 30 – 09 H 45 « Web de données et modèles documentaires »
    Gérald Kembellec, maître de conférences en sciences de l’information (INTD-CNAM), Camille Claverie, maître de conférences en sciences de l’information (Université Paris Ouest Nanterre), coordinateurs du dossier de juin 2016 de la revue I2D consacré au web de données.
  • 09 h 45 – 10 H 00 « S’approprier le web de données. L’essentiel en 15 minutes »
    Gautier Poupeau, architecte de données (INA)
  • 10 h 00 – 10 h 10 Échanges
  • 10 H 10 – 10 H 25 « Des graphes pour exposer ses données »
    François-Xavier Bois, fondateur de Kernix, agence spécialisée dans le développement web et mobile, responsable de son pôle R&D
  • 10 H 25 – 10 H 35 Échanges
  • 10 H 35 – 11 H 00 PAUSE
  • 11 H 00 – 11 h 15 « Sémantiser ses contenus. Pourquoi ? Comment ?»
    Thomas Francart, Consultant web de données – Fondateur de la société Sparna.
  • 11 H 15 – 11 H 25 Échanges
  • 11 H 25 – 11 H 40 « Ecrire avec une machine à calculer, écrire pour une machine à calculer »
    Stéphane Crozat, enseignant-chercheur en ingénierie des documents numériques à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC), Laboratoire Costech
  • 11 H 40 – 12 H 45 Échanges
  • 11 H 45 – 12 H 00 Questions / réponses