Archives de l’auteur : Evelyne Broudoux

Appel à participation : Conférence Document Numérique et Société

La 5e conférence Document Numérique et Société se déroulera sur les valeurs et les enjeux de l’Open data et du Big data à l’Ecole des Sciences de l’Information de Rabat, au Maroc, les 4 et 5 mai prochains.

Programme

lundi 4 mai 2015

09:00 – 10:30
Discours de bienvenue – Officiels

10:30 – 10:45
Pause-café

10:45 – 11:30
Présentations Entreprises

11:30 – 12:00
Anonymisation des données et protection de la vie privée : questionnements récents, propositions actuarielles, Conférencier invité : Michel BERA, Chaire de Modélisation Statistique du Risque, CNAM

12:00 – 13:30
Déjeuner

13:30 – 15:00
Enjeux épistémologiques

13:30 – 14:00
› Big Data et machinisation de la médiation symbolique
Maude BONENFANT, Marc MENARD, André MONDOUX, Maxime OUELLET, Université du Québec à Montréal

14:00 – 14:30
› La controverse épistémologique Big Data face à la réalité de l’appropriation de nouveaux paramètres par les acteurs métier en entreprise Anna NESVIJEVSKAIA, Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère du Numérique, DICEN-IDF, EA7339, CNAM-Paris

14:30 – 15:00
› L’ambiguïté épistémologique des big data : le cas de la donnée web en sciences sociales
Eglantine SCHMITT, Connaissance et Organisation des systèmes techniques, COSTECH EA 2223, Compiègne

15:00 – 15:15
Pause-café

15:15 – 15:45
› Datavisualisation : Principes, enjeux et perspectives pour les systèmes de connaissances de demain Béatrice ARRUABARRENA,  Paragraphe (EA349), Paris 8

15:45 – 16:15
› Open, Big, Collaboration : trois paradigmes de l’innovation au 21ème siècle – Fidelia IBEKWE-SANJUAN, IRSIC, EA4262, Aix-Marseille Université – AMU; Françoise PAQUIENSEGUY ELICO, EA 4147, Lyon

16:15 – 16:30
Rafraichissements

16:30 – 18:00
Enjeux sociétaux

16:30 – 17:00
› De quoi l’Open Data est-il le nom ? Yohan BARRES, COSTECH, EA 2223, Compiègne

17:00 – 17:30
› Transparence et big data : revers et infortunes Hélène JEANNIN, Orange Labs, Issy les Moulineaux

17:30 – 18:00
› Gouverner par les données ? La plateforme de diffusion de données comme instrument de gouvernement – Antoine COURMONT, Centre d’études européennes de Sciences Po, EA4459, Paris

mardi 5 mai 2015

09:00 – 10:30
Enjeux sociétaux

09:00 – 09:30
› Asymétries, enjeux géopolitiques des données
Ghislaine CHARTRON, Evelyne BROUDOUX, DICEN-IDF, EA7339, CNAM-Paris

09:30 – 10:00
› DataCite au service des données scientifiques – identifié pour valoriser – Herbert GRUTTEMEIER, Institut de l’information scientifique et technique , CNRS-Nancy

10:00 – 10:30
› La datavisualisation comme outil de pilotage et d’évaluation de la recherche scientifique médicale Hanae LRHOUL, ESI-Rabat et DICEN-IDF ; Ghislaine CHARTRON, DICEN-IDF (EA7339) ; Ahmed BACHR, ESI-Rabat ; Othman BENAMMAR, Université Hassan II Casablanca

10:30 – 10:45
Pause-café

10:45 – 11:15
› Vers une stratégie basée sur les apprenants et le Big Data pour améliorer le processus d’apprentissage en ligne – Sbihi, BOUBKER Ecole des Sciences de l’Information-Rabat

11:15 – 11:45
› Les politiques locales en matière d’Open Data au prisme des dispositifs numériques d’innovation de services: l’intelligence territoriale en perspectives Jean-Baptiste LE CORF, DICEN-IDF (EA7339)

11:45 – 12:15
› Un modèle Big Data orienté vers la cyberdémocratie – Youssef TAHER, Centre d’orientation et de planification de l’éducation, Rabat

12:15 – 12:45
› De l’intention à la valeur dans l’exploitation des données ouvertes  Slim TURKI,, Luxembourg Institute of Science and Technology  (LIST) ,  Muriel FOULONNEAU, Centre de Recherche Public Henri Tudor, Luxembourg.

12:45 – 14:00
Déjeuner

14:00 – 15:30
Enjeux techniques

14:00 – 14:30
› MapReduce algorithm for optimizing Big Electronic Records indexing process – Siham YOUSFI, Ecole des Sciences de l’information ESI / Computer Science Department, EMI School, Mohammed V University

14:30 – 15:00
› Reconstruire le sens associé à l’archive : mobilisations sémiotique et documentaire du Linked Open Data Lénaïk LEYOUDEC, Connaissance et Organisation des systèmes techniques, COSTECH EA 2223, Compiègne

15:00 – 15:30
› Big data for improving open e-government services – Fouad NAFIS, Siham YOUSFI, Computer Science Department, EMI School, et ESI, Rabat

15:30 – 15:45
Pause-café

15:45 – 16:15
› Adaptation normative des Big data en e-Learning  Mokhtar BEN HENDA, MICA EA-4426, Bordeaux

16:15 – 16:45
› Big-Learn : Vers un outil basé sur le Big Data pour améliorer les recherches au sein d’un environnement E-Learning  KARIM AOULAD ABDELOUARIT, Université Abdelmalek Essaâdi , Tétouan

16:45 – 17:45
Enjeux industriels et professionnels

16:45 – 17:15
› Urban Open Data et innovation participative : quelle stratégie durable pour le Grand Lyon ? Martine Vila-Raimondi, Valérie LAROCHE, ELICO, EA 4147, Lyon

17:15 – 17:45
› Fouille de données spatio-temporelle Application à un système de modélisation des déplacements touristiques. EROL Elisabeth, Centre de Recherche en Economie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée, Faculté de Droit et d’Economie, Martinique.

Soutenance de thèse de Hans Dillaerts

Intitulée Libre accès à la communication scientifique et contexte français : prospective, développement et enjeux pour la créativité et l’interdisciplinarité ? Hans Dillaerts soutiendra sa thèse le 6 décembre 2012 au Cnam, salle 37.2.43 – 2 rue Conté, 75003 Paris.

Résumé

« Dans le cadre du développement international du mouvement du libre accès aux publications scientifiques, cette thèse analyse plus précisément la situation française dans le contexte européen. Cette analyse a été menée à travers une démarche de recherche-action, au sein d’un groupe d’acteurs du Groupement français des industries de l’information (GFII) concernés par le libre accès.

Nous cherchons tout d’abord à mettre en évidence les forces motrices du développement du libre accès en nous appuyant sur une méthodologie prospective développée au LIPSOR/CNAM.

Les résultats nous ont conduit à contribuer à la conception d’un site d’information dont la finalité est l’affichage des politiques des éditeurs nationaux en matière d’auto-archivage afin d’accompagner les pratiques de dépôts au niveau national. L’analyse prospective a en effet révélé l’importance des embargos pour les équilibres financiers des éditeurs.

De façon plus distanciée, nous amorçons également une réflexion sur l’impact réel du libre accès sur deux moteurs semblant jouer un rôle croissant dans l’économie de la connaissance, à savoir la créativité et l’interdisciplinarité. »

 

Appel à communication 4e conférence internationale de Document numérique et Société

Diversification et renouvellement des médiations

APPEL A COMMUNICATIONS 4e conférence internationale de Document numérique et Société Diversification et renouvellement des médiations — 29-30 avril 2013, Zagreb, Croatie 

doc-soc-vf_1341227175599
Titre: doc-soc-vf_1341227175599 (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: doc-soc-vf_1341227175599.doc
Taille: 41 KB
doc-soc-vf_1341227185332
Titre: doc-soc-vf_1341227185332 (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: doc-soc-vf_1341227185332.pdf
Taille: 195 KB

Date limite de soumission des propositions : 31 juillet 2012

Depuis 2006, la conférence « Document numérique et Société » s’est donnée pour mission d’apporter des éclairages sur les dimensions économiques et sociétales de la notion de « document numérique » à travers l’observation de la boucle reliant la production à la réception, de l’analyse de l’offre à celle des usages.

Après avoir favorisé en 2008 les observations et les retours des pratiques de terrain mais aussi les réflexions plus théoriques sur les concepts et les modèles qui continuent de renouveler l’étude du champ documentaire, la conférence de 2010 avait choisi d’approfondir la dimension politique du document.

La quatrième conférence qui se tiendra 29 et 30 avril 2013 à l’Université de Zagreb (Croatie) se donne plus spécifiquement pour objectif d’examiner les évolutions en phase avec le développement sociotechnique du web habituellement défini selon trois couches :

  • le web1 en tant que portail : « read only » que l’on peut résumer au web d’accès aux documents ;
  • le web2 en tant que plate-forme participative : « read and write », qui hybride publication et conversation et qui interconnecte les internautes, que l’on nomme le web social ;
  • le web3 en tant qu’écosystème informationnel : « linked data », où les objets traitent et génèrent des données qu’ils communiquent. Les ressources concernées sont intra et extradocumentaires (documents et fragments documentaires, individus, entités, conversations, logiciels, etc.) ; il s’agit du web des objets documentaires communicants.