Le laboratoire DICEN-IdF (EA 7339)

Le laboratoire Dicen-IDF (Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ere Numérique – Paris, Ile-de-France) est une unité de recherche multi-tutelles (EA 7339) entre le Conservatoire National des Arts et Métiers, l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense. Ce regroupement permet de constituer une unité de taille significative dans le domaine des Sciences de l’Information et de la Communication sur l’Île-de-France.
DICEN-IDF est membre de la CPDirSIC et des 3 LabEx CAPhaStecLes passés dans le présent.

Le laboratoire est organisé selon huit thématiques :

      Thématiques transversales

  • Coopération et action collective médiatisée

  • Éditorialisation, Documentarisation, Traçabilité

  • Intelligence Stratégique, Décision, Data (IS2D)

  • Fabriques des interfaces

      Thématiques sectorielles

  • Littératie et apprentissage : institutions, dispositifs, données

  • Publication, Édition, Données

  • Territoire, Interactions, Médiations

  • Patrimoines, culture, archives

Notre projet

Au-delà d’un intérêt partagé pour les différentes problématiques de recherche et d’échanges stimulants sur les croisements de perspective autorisés par les différents domaines d’investigation, l’unité profonde du laboratoire se situe dans la posture de recherche adoptée par la majorité de ses chercheurs qui relève, dans bon nombre de projets, d’une posture que l’on pourrait qualifier de « recherche-intervention ». En effet, les recherches sont le plus souvent justifiées par la prise en compte de problématiques de nature socio-économiques ou plus largement sociétales et conduites dans un dialogue avec les porteurs de ces préoccupations : entreprises, institutions patrimoniales, représentant de filières économiques, secteur social et solidaire, pouvoir publics, associations professionnelles…

Cet attachement à la recherche partenariale n’exclut nullement l’adoption d’une perspective critique. Au contraire, elle tend selon nous à la crédibiliser. De la même manière, il n’y a pas pour nous de coupure tranchée entre l’implication dans l’intervention et la production de connaissances théoriques. Au contraire, on pourrait dire de manière un peu paradoxale, dans le champ des SIC comme dans les champs scientifiques qui sont plus définis par leur attachement à un objet d’étude que par la référence à une tradition disciplinaire mono-méthode et mono-modèle, la confrontation avec ces objets dans le cadre de demande d’intervention est souvent la condition de la production de connaissances originales en mesure de déplacer les frontières établies. Cette vision est, nous semble-t-il, cohérente avec la définition des SIC comme inter-discipline en mesure de mobiliser différents angles d’approches pour traiter d’une question et innover tant conceptuellement qu’en matière de recommandations.

Pr Manuel Zacklad
Directeur de DICEN-IDF

Consulter l’organigramme de DICEN-IdF et les écoles doctorales.