Jessica Gheller

Membre doctorant.e

École Doctorale Cultures et Sociétés (ED529), Université Paris-Est (lien)

Rattachement : Université Paris Est Marne-la-Vallée

Établissement : Université de Paris Est Marne-la-Vallée

 

Direction de thèse : Christian Bourret

Présentation des activités de recherche

Thèmes de recherche développés

Ce travail se situe dans une approche de la dynamique d’évolution du système de santé français à partir du rôle des organisations d’interface entre acteurs, en insistant sur la coordination des parcours de santé et l'aide au développement des territoires. Mes recherches concernent les nouvelles méthodes d'évaluation des organisations d'interface en santé comme levier d’amélioration des dynamiques territoriales en santé. Il s'agit de comprendre comment mettre en place de nouvelles méthodes d'évaluation des transformations des organisations territoriales de santé, à partir des parcours de santé, afin d'élaborer avec les acteurs du domaine de nouvelles approches de l'évaluation des organisations d'interface en santé. La recherche-action mobilise des méthodes qualitatives appliquées aux processus de modernisation et de transformation mise en œuvre par les politiques actuelles de transformation du système de santé, tels qu'observable à l'échelle des territoires.

Une approche systémique et interactionniste du système des relations entre acteurs

Les recherches relatives à la coordination des parcours de santé, montrent que bien souvent, seule la réalisation et les résultats font l’objet d’évaluation, alors que les succès des expériences reposent sur une dynamique sociale, des relations et des réseaux relationnels entre les acteurs. Ces mêmes recherches mettent donc en évidence l’importance de l'étude des propriétés relationnelles et communicationnelles des dispositifs de coordination, pour faire émerger de nouvelles dimensions nécessaires à l'évaluation des organisations d'interface en santé.

Un cadrage territorial

Dans ce travail, l'évaluation est comprise comme la capacité d'appréciation des acteurs, intrinsèquement liée aux questions soulevées par le champ de l’innovation, voire de l'intelligence collective, notamment sur les territoires. Considérant le territoire comme un système d’information et de communication porteur de dynamiques de transformation des pratiques individuelles et collectives, il est principalement question de l'aide au développement des services d'aide et de soin par le capital immatériel et informationnel des acteurs sociaux en interaction.

L'étude des logiques invisibles des interfaces et cloisonnement organisationnelles

A travers la notion d'évaluation contributive, ces travaux de recherches rencontrent les concepts de situation de communication, de contextualisation de l'information et de communications émergentes, dans le but de rendre visible des dynamiques de transformation des territoires de santé, comprise entre deux dynamiques opposées :
  • de ruptures / discontinuité organisationnelle génératrice d’inflexion dans les parcours de santé des patients d'une part,
  • d'interface / frontière organisationnelle génératrice de coopération et de construction de connaissances partagées,
Il s'agit pour nous d'aborder également  la question de la capacité des territoires à développer une mémoire des innovations. C'est pourquoi nous mobilisons les concepts de mémoire partagée (dynamique instituante, partagée entre le local et le national) et de mémoire modélisée (apprentissage, prescription et transmission), afin de rendre compte des dynamique de recomposition des formes organisationnelles par la mobilisation collective de normes, caractérisées par leurs caractères instable, évolutif, adaptatif.

Points forts des activités de recherche

  • Analyse des méthodes d'évaluation du domaine et de leur rôle en matière de transformation des territoires de santé et de pratique, ainsi que sur les organisations en réseaux,
  • Mise en évidence du rôle et des logiques d'actions des acteurs sociaux dédiés à l'émergence de nouvelles pratiques de coopérations territoriales, à l'induction de changement et de nouveaux comportements orienté vers la coopération,
  • Contribution au renouvellement des cadres d'évaluation du domaine, par de nouvelles dimensions restituant les dynamiques d'évolution des organisations locales de santé à des dynamiques concernant les valeurs, l'échange, le partage, les transformations des conduites des acteurs sociaux,
  • Analyse de la contribution des dispositifs sociotechniques en santé (dossiers partagés et services numérique d'appui à la coordination) au développement des coopérations territoriales en santé.

Partenariats :

Mise en place de conventions de partenariat avec l'Union Nationale des Réseaux de Santé (UNR.Santé) et le Groupement de Coopération Sanitaire Maison des Réseaux de Santé Isère (GCS MRSI). Dans le cadre de ces partenariats, la thèse est menée sous la responsabilité de Dr Gérard Mick, Praticien Hospitalier, Administrateur Général du Groupement de Coopération Sanitaire Maison des Réseaux de Santé Isère (GCS MRSI), Président de la Fédération des dispositifs d'appui et de ressources à la coordination des parcours de santé complexes (FACS).

Autres activités

  • Intervenante au Master M2 Économie Sociale et Solidaire, parcours Santé et Médico-social -  Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM), Institut Francilien d'Ingénierie des Services (IFIS).
  • Chef de projet en santé publique et organisation en réseau au sein d'un cabinet de médecine générale intégrant une dimension de recherche, dans une logique de réduction des inégalités sociales de santé et d'aide au développement des services d'aide et de soins - 31000 Toulouse.
  • Animatrice du site contributif de veille et de partage de connaissances DAC-Santé, en vue de donner une visibilité concernant les multiples initiatives, dynamiques, outils & savoir-faire, publications, débats et analyses liés à la coordination, l’appui et l’intégration des services d’aide et de soins dans le système de santé français.

Publications

  • GHELLER (Jessica), BOURRET (Christian), MICK (Gérard),Propositions pour de nouvelles approches d’évaluation contributive des parcours de santé à partir des organisations d’interface , in Grenier C. (dir.), Oiry E. (dir.), Les Organisations innovantes dans le champ de la santé (titre provisoire), ISTE éditions, à paraître en 2020.
  • GHELLER (Jessica), BOURRET (Christian), MICK (Gérard), Éléments de réflexions pour une méthode d’évaluation contributive des innovations organisationnelles en santé, intégrant l’ensemble des acteurs des parcours de santé, dont les patients et leur entourage, 8° Colloque Santé | Innovons pour innover : savoir mobiliser de nouveaux outils conceptuels et méthodologiques pour transformer durablement le champ de la santé, Marseille, 20-21 mai 2019.
  • GHELLER (Jessica), BOURRET (Christian), MICK (Gérard), « Enjeux de données dans une méthode d’évaluation des parcours de santé intégrant l’expérience des patients et de leur entourage », International Conference Data Value Chain in Science and Territories, 14 – 15 mars 2019, pp. 105-112.

Publications

idHal non défini.

Pas encore de publication recensée.