Archives type

    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation : saison 2016-17
    • Publié le 5 octobre 2016 par Louise Merzeau dans
    • → Accès direct à la prochaine séance Fondé par Sens Public en 2008, à l’initiative de Gérard Wormser et Marcello Vitali Rosati, le séminaire a bénéficié du soutien de l’Iri pendant plusieurs années. Depuis la rentrée 2015, le laboratoire Dicen-IDF, dans le cadre des travaux de l’axe 4, a rejoint l’organisation du séminaire, qui se déroulera désormais au Cnam pour sa partie parisienne.  Informations pratiques Les séances ont lieu le jeudi de 17h30 à 19h30 (heure de Paris) – de 11h30 à 13h30 (heure québécoise) À Paris : Cnam 2 rue Conté, 75003 Paris, M° Arts-et-Métiers Salle 33.3.20 (au fond à gauche de la cour, 3e étage, porte en face de l’ascenseur) À Montréal : Université de Montréal – salle C-8041 (Pavillon Lionel-Groulx) Une captation vidéo des interventions et des échanges sera visible en direct et en différé sur Youtube et sur le site de Dicen-IDF. Contacts Nicolas Sauret Louise Merzeau Marcello Vitali Rosati → Consulter le site du séminaire → télécharger l’affiche Argumentaire saison 2016-2017 : L’éditorialisation, entre maîtrise et déprise Grâce à l’intervention de nombreux chercheurs et praticiens du numérique, et en adoptant chaque année une grille de lecture particulière (la notion de profil l’année dernière, les dynamiques d’élaboration et de circulation des savoirs l’année précédente, ou encore les écritures numériques avec une approche littéraire), notre séminaire a questionné la notion d’éditorialisation et a évalué l’étendue de ses implications. L’ayant défini comme l’ensemble des opérations, dispositifs, acteurs ou médiations nécessaires à l’intégration et la valorisation des ressources au sein de l’environnement numérique, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à l’interaction entre contenus (ou  ressources), environnement technique (réseau, serveurs, plateformes, CMS, algorithmes, moteurs de recherche…), aspects formels et structurels (hypertexte, multimédia, métadonnées) et pratiques (annotation, commentaires, recommandations). D’année en année, le séminaire a élargi l’acception du mot, allant jusqu’à lui conférer une dimension ontologique, en considérant que l’éditorialisation permet de penser l’espace numérique et plus largement de renouveler une pensée de la production du réel. Nous cherchons désormais à poursuivre l’exploration de ces processus d’édition ouverts dans l’espace et le temps, pour mieux comprendre comment ils renouvellent l’élaboration et la transmission des savoirs. Parmi les différents enjeux que nous souhaitons interroger, la place des usagers dans les processus d’éditorialisation fera l’objet d’une attention particulière. Quels sont les nouveaux rapports entre individus, collectifs et producteurs de contenus (entreprises, institutions, développeurs etc.) ? Qu’est-ce qui relève encore d’une maîtrise des dispositifs dans l’éditorialisation, et faut-il accorder une valeur aux formes de “déprise” qu’elle impose aux utilisateurs ? Quelle est la marge de l’usage face aux logiques normatives qui structurent l’environnement ? Afin d’écarter toute essentialisation du fait numérique, le séminaire de cette année voudrait mener ces questionnements à travers l’analyse d’expériences concrètes. Nous tenons en effet à considérer la matérialité des traces et des écritures, en même temps que la réalité des pratiques et des contextes, pour mettre en relief la variété des processus d’éditorialisation. On examinera notamment comment ces processus sont susceptibles de transformer ou révoquer les sectorialisations traditionnelles (ex : […]
    • Journée d’étude – Valorisation sur HAL de la production des laboratoires dans l’environnement de la science ouverte
    • Publié le 16 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • Journée de recherche co-organisée par le laboratoire GERIICO, Université de Lille, le laboratoire DICEN-IDF-CNAM et le GIS Réseau URFIST La journée est dédiée à l’analyse de l’utilisation de HAL par les unités et communautés de recherche. L’équipe du projet HAL/LO présentera ses analyses et enquêtes en cours ; d’autres interventions porteront sur les pratiques des chercheurs, sur le dépôt des revues en SHS et sur le cadre politique de la voie verte de l’Open Access. Le CCSD de son côté participera à la journée en présentant son projet de développement. L’objectif de cette journée est de discuter les résultats des différentes études sur HAL, d’échanger sur les pratiques individuelles et institutionnelles, et d’ouvrir de nouvelles pistes et perspectives pour de futures recherches sur les archives ouvertes. La journée aura lieu en visio-conférence via Zoom le 6 mai 2021, de 9h30 à 16h30. Le lien de connexion sera envoyé à la suite de l’inscription. Programme et inscriptions :  https://sygefor.reseau-urfist.fr/#/training/9112/10538
    • UNIVCAMP 2021 – 10 ans de collaboration et de co fabrication
    • Publié le 15 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • Mention de Master Management de l’innovation de l’Université Gustave Eiffel et ses deux spécialités : Immobilier Tertiaire (MIPI) et Master Numérique (MITIC) UNIVCAMP est un événement annuel proposé par les étudiants des Masters en Management de l’innovation – Immobilier tertiaire (Master MIPI) –  Numérique (Master MITIC) en collaboration avec d’acteurs publics ou privés dans une logique d’open innovation. Les partenaires 2021 sont :  Natixis, l’Université Gustave Eiffel, SPIE facilities, BNP Paribas, la Fondation du Sport Français, Seine et Marne Attractivité, Ville de Noisy-le-Grand, Sodexo-Adecco, Ceetrus et Engie Solutions. UNIVCAMP est l’occasion de découvrir de nouveaux services imaginés par la nouvelle génération, d’échanger autour des vidéos, présentations, maquettes, prototypes, business model et de repérer les talents de demain. Chaque projet présenté lors d’UNIVCAMP répond à quatre attentes qui seront évaluées par un conseil académique et professionnel (CAP) constitué pur l’occasion : – Innovation de service : dans un esprit d’amélioration de l’existant, ou de disruption les projets TIPI proposent pour leur commanditaire un nouveau service ; – Numérique : dimension incontournable des innovations d’aujourd’hui, le numérique est présent dans toutes les propositions ; – Immobilier tertiaire : dimension concrète et palpable, le patrimoine immobilier est imaginé comme un vecteur de valeur dans l’innovation de service ; – Responsabilité: chaque projet est réfléchi au travers de ce prisme. Vous découvrirez 10 nouveaux services qui créent ou consolident des rapports vertueux entre les personnes au niveau d’un écosystème : territoire, ville, quartier, ensemble de bâtiments, bâtiment.  Repris sous le terme d’urbanité, les finalités des services imaginés par la promotion 2021 se définissent autour de 3 thèmes cette année : prendre soin de tous – inclure tous les publics écouter – prendre en compte les besoins de chacun respecter la planète comme déjà l’année dernière ! UNIVCAMP s’adresse à des professionnels, enseignants, chercheurs des domaines du numérique et ou de l’immobilier tertiaire et toute personne préoccupée par la ville de demain, par des propositions de services nouveaux réalistes et responsables et par les talents qui les portent. La 10ème édition d’UNIVCAMP se tiendra pour la 2ème année à distance le jeudi 15 avril 2021 de 10h à 12h. Il suffit de s’inscrire pour recevoir un peu avant l’évènement le lien de connexion https://www.weezevent.com/univcamp-2021-10eme-edition Quels sont les projets ? WELL’COMM Facilitez l’intégration des employés prestataires d’exploitation d’immeubles par un accueil et des formations digitalisés  – En partenariat avec ENGIE SOLUTIONS ON’OFF Préservez un équilibre professionnel et personnel sain à la maison avec une application tertiaire de bien-être salarial – En partenariat avec NATIXIS   HELLO CREATIVITY  Accéder tous à un lieu collaboratif avec des outils digitaux et innovants – En partenariat avec l’Université Gustave Eiffel CHAMPEAUX’LABTrouvez toutes les solutions les plus fab en zone rurale ! – En partenariat avec Seine et Marne Attractivités DIGIBORN Accédez à une information personnalisée pour tous, depuis une borne innovant – En partenariat avec Ville de Noisy-Le-Grand KAMELEROOM Donnez-nous vos univers, nous créons votre espace personnalisé, responsable et innovant en un clic ! – En partenariat avec Université Gustave Eiffel SHARITY  Connectez-vous à la plateforme participative innovante de services professionnels et solidaires – En […]
    • Les nouvelles formes entrepreneuriales et leurs dispositifs collaboratifs
    • Publié le 7 avril 2021 par Manuel Zacklad dans
    • Cycle de séminaires : 16 Mars – De nouvelles formes managériales et entrepreneuriales ? 18 Mai – Enjeux de l’évaluation de la performance et de l’impact social 1er Juillet – Les dispositifs collaboratifs à vocation 30 Septembre –  ESS : évaluation ? L’ESS bousculée et repensée ? Séminaire 1 – 16 Mars (14h-18h) : De nouvelles formes managériales et entrepreneuriales Présentation De nouvelles formes entrepreneuriales et leurs dispositifs collaboratifs cherchent à répondre en se réinventant, aux enjeux actuels suscités par l’urgence écologique et la montée des inégalités. Face au défi écologique, inédit dans l’histoire humaine, et aux problématiques sociales et technologiques, le capitalisme néolibéral a commencé à être remis en question depuis une décennie. Les nouvelles formes de contestation utilisent des dispositifs originaux, éloignées de celles promues traditionnellement par les partis et les syndicats ; Occupy WallStreet, los “Indignados”, la remunicipalisation de l’eau notamment à Naples, l’occupation de la place Taksim à Istanbul, les printemps arabes, le mouvement des Gilets Jaunes, Extinction Rébellion, etc. proposent des critiques acerbes du fonctionnement de l’économie et des entreprises contemporaines (Sitrin & Azzellini, 2014) vers des formes démocratiques “sauvage” (Lefort, 1961) ou “insurgente” (Abensour, 2004). Paradoxalement, ces mouvements contestataires, voire insurrectionnels, surgissent à une époque de diversification et de profusion de formes organisationnelles alternatives et le retour du concept d’utopie (Bregman, 2017; Picard & Lanuza, 2016) : – Création de dispositifs gestionnaires socio environnementaux pour les entreprises commerciales : Responsabilité sociale des entreprises/organisations, label B Corp, Entreprise à Mission, l’agrément ESUS, etc. – Regain d’intérêt pour des formes alternatives d’entreprise et d’entrepreneuriat : retour de la thématique des communs (Coriat, 2010; Dardot & Laval, 2015), renouveau des entreprises de l’économie sociale (SCIC, SCOP), développement d’une économie plurielle (Aznar & Faugère, 1997; Laville & Cattani, 2006) et solidaire (Laville, 2016), forme d’entrepreneuriat social, social business, économie de la fonctionnalité (Gaglio et al., 2011), etc. – Médiatisation de nouvelles formes managériales post autoritaires (Picard, 2015) : sociocratie, holacratie, entreprises libérées, entreprises opales, etc. portée par des nouveaux gourous du management (Robertson, Laloux, Getz). Des expérimentations émergent au sein de l’ESS. Elles accentuent cependant les contradictions sous-jacentes et déjà présentes (Draperi, 2010), ce qui entrave aujourd’hui toute tentative de penser une théorie générale de l’économie sociale et solidaire (Draperi, 2012; Hiez & Lavillunière, 2013; Laville, 2016). En effet, si les discours généraux qui cadrent les doctrines ne sont pas ancrés dans des dispositifs d’action précis ils ont souvent peu d’effets, voire ils se retournent contre l’intention de leurs promoteurs. Les travaux en sciences humaines et sociales et notamment en sciences de l’information et de la communication (SIC) invitent ainsi à ne jamais séparer la question de l’activité ou de la pratique, celle de la transformation des individus et des collectifs et celle de l’aménagement des milieux d’activités dans leurs dimensions techniques, notamment numérique, spatiale et temporelle. .Ces approches peinent à prendre en considération les travaux qui montrent l’importance de la prise en compte des “effets de dispositifs” (Pernet et al. 2017) pour expliquer les changements de “régime de conversation” qui rendent possible […]
    • UNIVCAMP 2021 – 10 ans de collaboration et de co-fabrication
    • Publié le 2 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • UNIVCAMP est un événement annuel proposés par les étudiants des Masters en Management de l’innovation – Immobilier tertiaire (Master MIPI) –  Numérique (Master MITIC) en collaboration avec d’acteurs publics ou privés dans une logique d’open innovation. Les partenaires 2021 sont :  Natixis, l’Université Gustave Eiffel, SPIE facilities, BNP Paribas, la Fondation du Sport Français, Seine et Marne Attractivité, Ville de Noisy-le-Grand, Sodexo-Adecco, Ceetrus et Engie Solutions. UNIVCAMP est l’occasion de découvrir de nouveaux services imaginés par la nouvelle génération, d’échanger autour des vidéos, présentations, maquettes, prototypes, business model et de repérer les talents de demain. Vous découvrirez 10 nouveaux services qui créent ou consolident des rapports vertueux entre les personnes au niveau d’un écosystème : territoire, ville, quartier, ensemble de bâtiments, bâtiment.  Repris sous le terme d’urbanité, les finalités des services imaginés par la promotion 2021 se définissent autour de 3 thèmes cette année : prendre soin de tous – inclure tous les publics écouter – prendre en compte les besoins de chacun respecter la planète comme déjà l’année dernière ! La 10ème édition d’UNIVCAMP se tiendra pour la 2ème année à distance le jeudi 15 avril 2021 de 10h à 12h. Il suffit de s’inscrire pour recevoir un peu avant l’évènement le lien de connexion https://www.weezevent.com/univcamp-2021-10eme-edition Retrouvez tous les projets sur https://www.univcamp.fr/
    • Journée d’étude « Progression des usages : du tourisme innovant au smart tourisme »
    • Publié le 1 avril 2021 par Claudia DA RE dans
    • L’Université Gustave Eiffel et le laboratoire Dicen-IDF organisent une journée d’étude consacrée à l’émergence de l’innovation dans le tourisme. Cette journée souhaite interroger le renouvellement des destinations et des pratiques touristiques à travers les transformations portées par le numérique. Avec une approche pluridisciplinaire, nous tenterons d’illustrer les dynamiques du secteur associées aux différentes dimensions de l’innovation. Le tourisme est un secteur d’activité en perpétuelle évolution où l’innovation devient indispensable pour accompagner les besoins des acteurs et les demandes des visiteurs. Selon Ducroquet et Viallon (2017), cette innovation peut être envisagée sous différentes dimensions : engendrée par la technologie, caractérisée par une nouvelle offre, de nouveaux espaces, ou simplement construite par le sentiment du touriste face à une activité jusqu’alors inconnue de ses pratiques habituelles. Avec une injonction à l’innovation portée par le numérique, il n’est plus possible d’assurer durablement la rentabilité ou la pérennisation des activités touristiques sans prendre en compte l’apparition des nouvelles technologies. En se basant sur ce besoin constant de réinvention des acteurs, il devient nécessaire d’affiner les connaissances du secteur pour répondre aux demandes et aux exigences toujours croissantes des visiteurs. La littérature internationale conceptualise ces transformations récentes autour des termes smart (Shafiee, 2019, Boes & al, 2015, Gretzel & al, 2015). Quand le smart tourism tachera de se concentrer sur le renouvellement de l’expérience touristique, la smart destination prendra de la hauteur pour conceptualiser la gestion des territoires touristiques (Fabry & Blanchet, 2019). Le concept smart suscite un engouement relativement peu étudié en France, tant au sein de la communauté des chercheurs qu’auprès des politiques publiques. Cependant, bien qu’il n’existe aucune définition officiellement admise, l’utilisation à outrance du terme smart contribue à le vider de son sens (Wolfram 2012). Ce nouveau concept nous invite à réfléchir à ce sujet et à questionner les caractéristiques qui le composent. Les termes smart peuvent parfois être remis en cause là où la technologie n’est plus suffisante pour améliorer le quotidien de vie des habitants et les expériences touristiques. Si le numérique apporte une connaissance plus précise des territoires alors il doit conduire à une maîtrise plus fine des destinations. Ainsi qu’elle soit portée par les transformations du secteur ou les concepts académiques smart, l’innovation suppose un renouvellement de l’expérience touristique, une adaptation des acteurs face aux conséquences que peuvent apporter les nouvelles technologies et une remise en question des liens entre visiteurs, résidents et territoires. De plus, la crise sanitaire est venue accélérer les mutations portées par le numérique révélant des mécanismes en construction et des besoins intrinsèques aux acteurs. Dans cet appel interdisciplinaire, nous souhaitons questionner l’innovation du point de vue technologique, sociétal et territorial. Programme de la journée d’étude 13h30 : Accueil et introduction AXE 1 : QUESTIONNER LES CONCEPTS 13h40 – 14h00 : La gestion intelligente des destinations tirée par les émotions et les small data. Nathalie Fabry & Sylvain Zeghni, Laboratoire Dicen-IDF, Laboratoire LVMT, Université Gustave Eiffel. 14h00 -14h20 : Imaginaires et discours autour de la smart destination sur les sites web institutionnels. Naïma Aïdi, Laboratoire Dicen-IDF, Université […]
    • 8 avril 2021- Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française.
    • Publié le 29 mars 2021 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
        Séminaire : Les Nouveaux Paradigmes des Archives, Jeudi 8 avril 14h00-17h00 en visio-conférence. Inscription auprès de Regards croisés sur les singularités des archives audiovisuelles. L’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française. Des fonds audiovisuels relevant des mêmes thématiques peuvent être dispersés dans des collections ou des institutions différentes dans lesquels ils sont traités selon des logiques singulières. Comment les chercheurs accèdent-ils à ces fonds? Comment le numérique est-il envisagé pour ménager l’accessibilité à l’ensemble de ces fonds? Nous prenons l’exemple des archives du bicentenaire de la Révolution française, pour faire un état des lieux des initiatives, 30 ans après l’événement. Table ronde animée par Martine Sin Blima-Barru. Responsable du Département de l’archivage électronique et des archives audiovisuelles, Archives Nationales Annie Duprat. Professeure des Université émérite en Histoire moderne. Université Versailles St-Quentin-en-Yvelines IECI – Institut d’études culturelles et internationales Laboratoire centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) Patrick Garcia. Historien, professeur d’histoire à l’université de Cergy-Pontoise, à l’ESPE de l’académie de Versailles et chercheur associé permanent à l’Institut d’histoire du temps présent Jean Noël Jeanneney. Ancien secrétaire d’Etat, historien, président de la mission du Bicentenaire de la Révolution française et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen Agnès Magnien. Conservatrice générale du patrimoine, directrice des collections à l’INA, auteure de Le bicentenaire de la Révolution : répertoire numérique détaillé des archives de la Mission du Bicentenaire / Agnès Étienne-Magnien, Anne-Claude Lamur-Baudreu, Archives nationales. Côme Semien. Maître de conférences en Histoire moderne à l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne Xavier Sené. Conservateur des bibliothèques, adjoint de la directrice de l’audiovisuel à la BnF   Consultez le programme 2021 Les captations des sessions 2019 et 2020 sont librement consultables sur le site. https://nparchive.hypotheses.org/  
    • Journée d’étude « Émergence des nouvelles approches communicationnelles et collaboratives contemporaines dans les organisations liées à la numérisation : Perspectives épistémologiques et méthodologiques. »
    • Publié le 23 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • La journée d’étude doctorales s’inscrit dans la thématique 1 du laboratoire « Coopération et actions collectives médiatisées », sous la supervision des responsables Pr Manuel Zacklad, Pr Sylvie Parrini-Alemanno et Pr François Silva. Le Pr Jean-Luc Bouillon du laboratoire Prefics Rennes 2, en sera l’invité extérieur. Elle est organisée par Carisia ONDO et Bolaty Eva YAO, doctorantes au CNAM de Paris. L’objectif de cette journée est de présenter les approches communicationnelles de différents chercheurs actuels en communication organisationnelle. Les intervenants sont invités à exposer leurs approches théoriques, méthodologiques et conceptuelles. Ils expliciteront la façon dont ils mobilisent ces approches dans tout type d’organisation allant des entreprises aux organisations publiques et solidaires. Pendant longtemps, la communication a été et continue d’être mobilisée selon des approches fonctionnaliste, systémique, symbolique ou encore culturelle. Sur le plan académique, une approche semble se détacher des précédentes visions, considérant la communication comme un processus organisant et proposant ainsi de comprendre les phénomènes organisationnels à travers une lecture communicationnelle. La question qui se pose alors, est de savoir ce qu’elles apportent à la compréhension du fonctionnement des activités organisationnelles communicationnelles et managériales orientées vers la transition et la transformation numérique. Depuis quelques années, plusieurs notions liées à la transformation et à l’innovation collaborative et/ou numériques surgissent des différentes organisations. On entend parler d’innovation au niveau des plateformes numériques, innovation des pratiques managériales, transformation de la culture et de la communication organisationnelle, etc. Autant de notions qui font référence à la nouveauté et à la rupture par rapport à des pratiques organisationnelles dites traditionnelles. Qu’est-ce qu’il y a derrière ces notions d’innovation, de transformation numérique en termes de pratiques empiriques ? Peut-on effectivement parler d’innovation et de rupture ? L’enjeu de cette journée est d’essayer d’apporter des réponses à ces questions. Il s’agira concrètement de l’exposé des propositions de grilles de lecture méthodologique et conceptuelle en lien avec ces approches communicationnelles des organisations pour aborder ces différentes problématiques et notamment celle liées avec l’innovation. Pour informations contacter : Carisia ONDO : Bolaty Eva YAO :   Programme de la Journée Première Partie : TABLE RONDE 9h – 9h30 – Intervention de l’Invité Jean-Luc Bouillon, Professeur en sciences de l’information et de la Communication, Université Rennes 2/ PREFICS, Codirecteur du laboratoire PREFICS :  Réflexion sur les approches communicationnelles des organisations : théorie, méthodologie 9h30 – 10h – Intervention de Manuel Zacklad, Professeur, CNAM/ DICEN et Responsable du Laboratoire Dicen-CNAM : L’organisation et les conversations médiatisées : renouvellement de l’approche communicationnelle des organisations (ACO) par la sémiotique des transactions coopératives 10h -10h30 – Intervention de Sylvie Alemanno, Professeur, CNAM/ DICEN, Permanente du Laboratoire Dicen-CNAM : Une introduction sur la notion de champs et domaine en communication organisationnelle 10h30-11h00 – Intervention de François Silva, Professeur, Permanent au Laboratoire DICEN/CNAM & Directeur de la Recherche et du Corps Professoral de l’ICD Business School : Nouvelles pratiques managériales au sein des entreprises 11h00-11h10 – Pause 11h10 – 11h40 – Intervention de Orelie Desfriches Doria, Maître de conférences à l’Université Paris 8: Questions relatives aux connaissances métiers en situation de transactions coopératives :  approches […]
    • CIDE 22 – Appel à communications
    • Publié le 15 mars 2021 par Evelyne Broudoux dans
    • CiDE.22 22e édition du Colloque International sur le Document Electronique Données Documents Connaissances : perspectives de recherche et d’enseignement 9-10 décembre 2021 Cnam -Paris-France Appel à Communication CIDE 22 propose de questionner le développement des sciences de l’information en tant que discipline (autonome dans les pays anglo-saxons et associée aux sciences de la communication en France) et les professions adossées. Il s’agit aussi d’examiner les évolutions contextuelles et les stratégies de développement futur. Nous ne sommes plus face à des bouleversements sociaux, culturels ou politiques induits par la généralisation des TIC mais bien au milieu de ce processus de changement. La récente pandémie a notamment accru la visibilité de thématiques traditionnelles des sciences de l’information. La culture et l’éthique de l’information, l’accessibilité des contenus et l’expérience utilisateur, la diffusion d’informations ouvertes, la gouvernance des diverses données, la fiabilité des informations, l’importance prise par l’information de santé ou la question des inégalités numériques sont autant de sujets mis en lumière à travers la crise du SARS-CoV-2. CIDE 22 propose de revenir sur les fondements des sciences de l’information en s’interrogeant sur leur rapport aux sciences de la communication, aux sciences des données, aux humanités numériques mais aussi à d’autres disciplines (sémiotique, sciences du langage, science informatique, sciences de gestion et du management, histoire, etc.). En France, diverses initiatives ont été lancées en ce sens. Les réflexions autour du document ont été renouvelées par divers groupes de recherche (RTP-DOC et Pédauque, l’école de Toulouse, etc.) ; l’ISKO a réuni des spécialistes pour discuter de l’apport des pionniers francophones aux fondements épistémologiques de la science de l’information ; la CpDirsic et la SFSIC ont identifié des permanences et des évolutions thématiques en SIC. Dans la continuité de ces travaux, nous souhaitons promouvoir une réflexion collective sur notre domaine de recherche. Il s’agit aussi d’apporter un regard critique sur la structure de nos enseignements et les compétences attendues des professionnels de l’information. Sont concernées par ce colloque toutes les recherches, théoriques, conceptuelles ou expérimentales, qui s’inscrivent dans la perspective des études sur les données, l’information, le document et les connaissances. Une mise en perspective internationale et une analyse des spécificités des sciences de l’information par rapport aux autres sciences interpellées par ces mêmes thématiques seront appréciées. Dans ce cadre général, les thèmes du colloque 2021 sont : Environnement et écologie des DDC (données documents et connaissances) Gouvernance des données et de l’information Politiques publiques Ethique et droit en contexte Sécurité et souveraineté des DDC Economie des DDC (valeurs, modèles et stratégies) Plateformes numériques Culture et maitrise des DDC (données documents et connaissances) Compétences info-documentaires (info-data, info-doc et info-média) Qualité et évaluation des données et de l’information Désinformation et Influences Normes, modèles et référentiels en contexte (Frbr, RDA,Cidoc-CRM, etc.) Ingénierie des DDC Ingénierie linguistique, sémantique, intelligence artificielle Métadonnées et Architecture de l’information Organisation des connaissances Web de données et applicatifs documentaires Recherche d’information : outils et services Intelligence artificielle et services d’information Veille et gestion des connaissances Capitalisation des connaissances : dispositifs et processus Analyse stratégique des données et de l’information […]
    • Journée d’étude « Progression des usages : du tourisme innovant au smart tourisme »
    • Publié le 11 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • Jeudi 1 avril 2021 – L’Université Gustave Eiffel et le laboratoire Dicen-IDF organisent une journée d’étude consacrée à l’émergence de l’innovation dans le tourisme. Cette journée souhaite interroger le renouvellement des destinations et des pratiques touristiques à travers les transformations portées par le numérique. Avec une approche pluridisciplinaire, nous tenterons d’illustrer les dynamiques du secteur associées aux différentes dimensions de l’innovation. L’événement aura lieu le jeudi 1 avril 2021 de 13h30 à 17h00 en distanciel. Pour consulter le programme de la journée d’étude et contacter les organisateurs : https://smarttourism.sciencescall.org/
    • Émergence des nouvelles approches communicationnelles et collaboratives contemporaines dans les organisations liées à la numérisation : Perspectives épistémologiques et méthodologiques.
    • Publié le 2 mars 2021 par Claudia DA RE dans
    • Journée d’étude doctorale – 23 mars 2021 de 9h00 à 16h00. L’objectif de cette journée doctorale d’étude est de présenter les approches communicationnelles de différents chercheurs actuels en communication organisationnelle. Pendant longtemps, la communication a été et continue d’être mobilisée selon des approches fonctionnaliste, systémique, symbolique ou encore culturelle. Sur le plan académique, une approche semble se détacher des précédentes visions, considérant la communication comme un processus organisant et proposant ainsi de comprendre les phénomènes organisationnels à travers une lecture communicationnelle. La question qui se pose alors, est de savoir ce qu’elles apportent à la compréhension du fonctionnement des activités organisationnelles communicationnelles et managériales orientées vers la transition et la transformation numérique. Pour cette journée d’étude, les intervenants sont invités à exposer leurs approches théoriques, méthodologiques et conceptuelles. Ils expliciteront la façon dont ils mobilisent ces approches dans tout type d’organisation allant des entreprises aux organisations publiques et solidaires. Organisée par Carisia Ondo et Bolaty Eva Yao, doctorantes au CNAM, cette journée s’inscrit dans la thématique 1 du laboratoire « Coopération et actions médiatisées », sous la supervision des responsables Pr Manuel Zacklad, Pr Sylvie Parrini-Alemanno et Pr François Silva. Le Pr Jean-Luc Bouillon du laboratoire Prefics Rennes 2, en sera l’invité extérieur.
    • Lancement du FabPart Lab
    • Publié le 8 février 2021 par Claudia DA RE dans
    • Lancement du FabPart Lab
      Lancement du FabPart Lab Médiation, participation et valorisation numérique des mémoires et patrimoines 8 février 2021, 11h30 En ligne https://fplab.parisnanterre.fr/lancement.html Inscriptions Avez-vous une idée de projet de valorisation, médiation ou participation numérique ? Voulez-vous un conseil à propos de votre projet en cours ? Voulez-vous en savoir plus sur nos actions ? Le FabPart Lab explore et met en œuvre la fabrique de la participation du Labex Les passés dans le présent. Il est un lieu de rencontre, d’échange et d’expérimentation autour de la participation, de la médiation et de la valorisation numériques des mémoires et des patrimoines dans le cadre du Labex Les passés dans le présent et plus largement au sein de monde académique et professionnel de la culture. Les activités du FabPart Lab visent à construire une réflexivité autour de toutes les phases d’un projet : conception, collecte des données, modélisation et documentation, traitement, valorisation et diffusion. Lors de son lancement, les différentes actions du FabPart Lab seront présentées : Une permanence tous les lundis 12h – 14h pour nous rencontrer, nous proposer un projet ou nous demander des conseils ; Le sprint, un dispositif d’accompagnement dédié à la mise en route d’un projet ; Un programme d’ateliers théoriques et pratiques pour échanger autour des enjeux de la participation, médiation et valorisation numériques ; Une base de connaissances construite à travers nos ateliers sur les différentes phases de la recherche et les outils et services concernés. Le FabPart Lab est un projet financé dans le cadre du Labex Les passés dans le présent (réf. ANR-11-LABX-0026-01). Direction : Claude Mussou et Marta Severo Coordination : Nicolas Sauret Contact et inscriptions :         Site web : https://fplab.parisnanterre.fr/
    • Annonce de soutenance d’HDR : Documentalité des collectes de mémoires
    • Publié le 5 janvier 2021 par Claire Scopsi dans
    • bandeau blog passerelle.hypothese.org
      Claire Scopsi, Maitre de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication au Cnam Paris a le plaisir de vous annoncer sa soutenance d’habilitation à diriger des recherches, sur le thème : Documentalité des collectes de mémoires Identification d’un genre narratif, mémoriel, numérique et anthologique L’avant propos, l’introduction et le sommaire détaillé du mémoire sont disponibles ici . Le texte complet du mémoire sera mis en ligne sur HAL après la soutenance. La séance se déroulera le mardi 12 janvier 2021 de 9h15 à 13h00, EN LIGNE La séance est publique, pour y assister veuillez  le signaler à : , un lien de connexion vous sera envoyé individuellement. Composition du jury Présidente du jury: Marta Severo, Pr. En SIC (Université Paris Nanterre) Garant : Manuel Zacklad, PTC En SIC (Cnam Paris) Rapporteurs Maurizio Ferraris Pr. de philosophie (Université de Turin) Paul Rasse, Pr. en SIC (Université de Nice Sophia Antipolis) Geneviève Vidal, MCF HDR en SIC (Université Sorbonne Paris Nord) Examinateur: Henri Hudrisier, MCF-HDR en SIC émérite (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)  
    • Avis de soutenance de thèse de Majda NABIGH
    • Publié le 18 décembre 2020 par Webmaster dans
    • MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE DOCTORAT Avis de Soutenance Madame Majda NABIGH Sciences humaines et humanités nouvelles spécialité Sciences de l’information et de la communication Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés Intelligence territoriale et développement régional : Etude de la région de Dakhla-Oued Ed-Dahab au sud du Maroc Conception d’un modèle général pour la mise en place d’un dispositif d’intelligence territoriale régional dirigés par Madame Evelyne BROUDOUX et Madame Ghislaine CHARTRON Soutenance prévue le vendredi 18 décembre 2020 à h00 Lieu :   292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, France (ou visioconférence) Salle : 17.2.20, accès 292 rue Saint-Martin (ou visioconférence) Composition du jury proposé Mme Ghislaine CHARTRON Conservatoire national des arts et métiers Co-directrice de thèse Mme Evelyne BROUDOUX Conservatoire national des arts et métiers Directrice de thèse Mme Najima DAOUDI Ecole des Sciences de l’Information Co-encadrante de thèse M. Driss GUERRAOUI Université Mohammed V de Rabat-Agdal Examinateur M. Christian  MARCON Université de Poitiers Rapporteur M. David  DOUYERE Université de Tours Rapporteur M. Georges PHAM MINH Invité Mots-clés : mutualisation,compétitivité territoriale,processus d’intelligence territoriale,développement régional,Intelligence territoriale,développement durable, Résumé : Notre travail de thèse vise à proposer un modèle général et complet pour la mise en place d’un dispositif d’intelligence territoriale régional qui peut être adopté et adapté dans différent contextes. Les décideurs territoriaux, qui ne sont pas forcément des professionnels de l’intelligence territoriale, ont besoin d’un cadre méthodologique qui peut servir de référence et les guider dans le processus de conduite d’un projet de mise en place d’un dispositif d’intelligence territoriale. Nous avons constaté dans le cadre de notre recherche qu’il n’existe pas d’approches méthodologiques uniques pour la conduite d’un tel projet comme pour la veille qui est cadrée par la norme AFNOR XP X50-053 « Prestations de veille – prestations de veille et prestations de mise en place d’un système de veille ». Les expériences menées par certains pays tiennent compte des spécificités locales sans pour autant dévoiler l’approche adoptée pour la réalisation d’un tel projet. Nous avons essayé à travers notre recherche d’analyser la littérature dédiée à l’intelligence territoriale dont différentes expériences et travaux académiques, puis nous avons étudié les spécificités de la région de Dakhla Oued Ed-Dahab pour construire un modèle général et complet qui peut être appliqué dans différents contextes. Nous avons qualifié notre modèle de global au vu qu’il propose à la fois : Le processus de mise en place d’un dispositif d’intelligence territoriale régional avec une description détaillée de chaque étape et son aboutissement La forme organisationnelle à adopter pour structurer son dispositif d’intelligence territorial régional avec une définition détaillée de la composition et des missions de chaque composante organisationnelle La structure et les composantes pour bâtir un système d’information régional d’intelligence territoriale Plusieurs modèles pour la gestion au niveau régional de la cartographie des secteurs stratégiques ; de la cartographie des risques stratégiques ; du tableau de bord des projets stratégiques de développement ; des indicateurs sociaux et économiques ; des indicateurs de performance ; d’une base de compétences et de connaissances régionales […]
    • Séminaire visio Les Nouveaux paradigmes de l’archive : Des lacs de données pour quelles archives ?
    • Publié le 15 décembre 2020 par Claire Scopsi dans
    • Logo du séminaire Nouveaux Paradigmes de l'archive
      Le séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive, partenariat entre le Labex HASTEC, les Archives Nationales, le laboratoire Dicen-IDF Cnam Paris, l’Ecole Nationale des Chartes (Centre Jean Mabillon) propose sa 5ème séance 2020 le mardi 15 décembre,  10h00-12h30 : Des lacs de données pour quelles archives ? Séance en visio conférence. Pour recevoir le lien, inscrivez-vous auprès de Les séances sont captées et diffusées en ligne sur le site : https://nparchive.hypotheses.org/ Le choix par l’Ina d’une architecture de Lac de données a propulsé le terme dans le domaine du patrimoine audiovisuel. Nous proposons d’éclaircir le principe des « Datalake » et d’en évaluer la portée pour les institutions patrimoniales ; s’agit-il d’un modèle précurseur offrant la solution idéale pour le stockage des données volumineuses ou d’un modèle adapté à certaines missions, certains types de fonds, certains volume mais « maléfique » pour la valorisation des données?. Il s’agit ici de comprendre en quoi l’architecture de stockage des données interagit avec l’environnement professionnel et les usages attendus et en quoi il est lié aux progrès des algorithmes et du machine learning. Intervenants – Anne Laurent (Université de Montpellier (LIRMM et Institut de Science des Données de Montpellier) : Lacs de données : définitions et principes généraux Anne Laurent est co-auteur de : Laurent, A., Laurent, D., & Madera, C. (2020). Data lakes, Wiley-ISTE ,https://onlinelibrary.wiley.com/doi/book/10.1002/9781119720430 – Gautier Poupeau (Ina) Data Architect à l’Institut National de l’Audiovisuel. Chargé de cours à l’Ecole Nationale des Chartes. Le lac de données de l’Ina, une infrastructure technique au service de la gouvernance des données Animation : Martine Sin Blima-Barru et Violette Lévy Retrouvez les captations des  précédente séances  : Données, métadonnées, documents ? Questions sémantiques Le tout et la partie : L’agrégation des données numériques et leur conservation pérenne L’intelligence artificielle au service de l’archivage et de l’analyse des archives Regards ethnologiques sur les mutations des professions et des pratiques patrimoniales et documentaires
    • Séminaire visio Les Nouveaux paradigmes de l’archive : Des lacs de données pour quelles archives ?
    • Publié le 8 décembre 2020 par Claire Scopsi dans
    • Logo du séminaire Nouveaux Paradigmes de l'archive
      Le séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive, partenariat entre le Labex HASTEC, les Archives Nationales, le laboratoire Dicen-IDF Cnam Paris, l’Ecole Nationale des Chartes (Centre Jean Mabillon) propose sa 5ème séance 2020 le mardi 15 décembre,  10h00-12h30 : Des lacs de données pour quelles archives ? Séance en visio conférence. Pour recevoir le lien, inscrivez-vous auprès de Les séances sont captées et diffusées en ligne sur le site : https://nparchive.hypotheses.org/ Le choix par l’Ina d’une architecture de Lac de données a propulsé le terme dans le domaine du patrimoine audiovisuel. Nous proposons d’éclaircir le principe des « Datalake » et d’en évaluer la portée pour les institutions patrimoniales ; s’agit-il d’un modèle précurseur offrant la solution idéale pour le stockage des données volumineuses ou d’un modèle adapté à certaines missions, certains types de fonds, certains volume mais « maléfique » pour la valorisation des données?. Il s’agit ici de comprendre en quoi l’architecture de stockage des données interagit avec l’environnement professionnel et les usages attendus et en quoi il est lié aux progrès des algorithmes et du machine learning. Intervenants – Anne Laurent (Université de Montpellier (LIRMM et Institut de Science des Données de Montpellier) : Lacs de données : définitions et principes généraux Anne Laurent est co-auteur de : Laurent, A., Laurent, D., & Madera, C. (2020). Data lakes, Wiley-ISTE ,https://onlinelibrary.wiley.com/doi/book/10.1002/9781119720430 – Gautier Poupeau (Ina) Data Architect à l’Institut National de l’Audiovisuel. Chargé de cours à l’Ecole Nationale des Chartes. Le lac de données de l’Ina, une infrastructure technique au service de la gouvernance des données Animation : Martine Sin Blima-Barru et Violette Lévy Retrouvez les captations des  précédente séances  : Données, métadonnées, documents ? Questions sémantiques Le tout et la partie : L’agrégation des données numériques et leur conservation pérenne L’intelligence artificielle au service de l’archivage et de l’analyse des archives Regards ethnologiques sur les mutations des professions et des pratiques patrimoniales et documentaires
    • Avis de soutenance de thèse de Nicolas Sauret
    • Publié le 20 novembre 2020 par Nicolas Sauret dans
    • La thèse «De la revue au collectif : la conversation comme dispositif d’éditorialisation des communautés savantes en lettres et sciences humaines» sera soutenue par Nicolas Sauret le vendredi 20 novembre 2020 à 14h en visioconférence.
    • Avis de soutenance de thèse de doctorat de Zhao Alexandre HUANG
    • Publié le 16 novembre 2020 par Lucile Desmoulins dans
    • Zhao Alexandre est membre du DICEN-Idf et inscrit à l’École Doctorale ‘Cultures et Sociétés’ de la COMUE Université Paris-Est. La soutenance de sa thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication se tiendra le lundi 16 novembre 2020 à 9h30 en visioconférence du fait des mesures sanitaires liées à la pandémie de la Covid-19. Cette thèse s’intitule : Servir le soft power et la diplomatie publique à la chinoise : analyse communicationnelle de l’Institut Confucius de l’Université de Nairobi Le jury de cette thèse sera composé de : Amos DAVID, Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, COMUE Université Paris-Est – Laboratoire DICEN-IDF, Directeur de thèse Lucile DESMOULINS, Maîtresse de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Gustave Eiffel – Laboratoire DICEN-IDF, Co-directrice de thèse Dominique BESSIERES, Maître de conférences hors-classe (HDR) en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Rennes 2 – Laboratoire PREFICS, Rapporteur Gilles ROUET, Professeur des Universités en Sciences de Gestion, Université Paris-Saclay – Laboratoire LAREQUOI, Rapporteur Olivier GALIBERT, Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Bourgogne Franche-Comté – Laboratoire CIMEOS, Examinateur Alina Elena DOLEA, Senior Lecturer en Science de la Communication, Bournemouth University (Royaume-Uni), Examinatrice Séverine ARSENE, Adjunct Assistant Professor en Sciences Politiques et Études chinoises, The Chinese University of Hong Kong (Hong Kong, Chine) – Laboratoire MÉDIALAB, Examinatrice Liens permettant d’assister à la soutenance en direct : Partie 1 (soutenance) : https://youtu.be/1yMoHY31jNc Partie 2 (annonce des résultats) : https://youtu.be/HfEaLzQuQJQ    Lien vers les publications de Zhao Alexandre Huang sur HAL.
    • Annonce de la soutenance de thèse de doctorat de Zhao Alexandre HUANG : lundi 16 novembre 9h30
    • Publié le 10 novembre 2020 par Lucile Desmoulins dans
    • Zhao Alexandre est membre du DICEN-Idf et inscrit à l’École Doctorale ‘Cultures et Sociétés’ de la COMUE Université Paris-Est. La soutenance de sa thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication se tiendra le lundi 16 novembre 2020 à 9h30 en visioconférence du fait des mesures sanitaires liées à la pandémie de la Covid-19.  Cette thèse s’intitule :   Servir le soft power et la diplomatie publique à la chinoise : analyse communicationnelle de l’Institut Confucius de l’Université de Nairobi   Le jury de cette thèse sera composé de : Amos DAVID, Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, COMUE Université Paris-Est – Laboratoire DICEN-IDF, Directeur de thèse Lucile DESMOULINS, Maîtresse de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Gustave Eiffel – Laboratoire DICEN-IDF, Co-directrice de thèse Dominique BESSIERES, Maître de conférences hors-classe (HDR) en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Rennes 2 – Laboratoire PREFICS, Rapporteur Gilles ROUET, Professeur des Universités en Sciences de Gestion, Université Paris-Saclay – Laboratoire LAREQUOI, Rapporteur Olivier GALIBERT, Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Bourgogne Franche-Comté – Laboratoire CIMEOS, Examinateur Alina Elena DOLEA, Senior Lecturer en Science de la Communication, Bournemouth University (Royaume-Uni), Examinatrice Séverine ARSENE, Adjunct Assistant Professor en Sciences Politiques et Études chinoises, The Chinese University of Hong Kong (Hong Kong, Chine) – Laboratoire MÉDIALAB, Examinatrice Liens permettant d’assister à la soutenance en direct : Partie 1 (soutenance) : https://youtu.be/1yMoHY31jNc Partie 2 (annonce des résultats) : https://youtu.be/HfEaLzQuQJQ  Lien vers les publications de Zhao Alexandre Huang sur HAL.
    • Avis de soutenance de thèse de Nicolas Sauret
    • Publié le 9 novembre 2020 par Nicolas Sauret dans
    • La thèse « De la revue au collectif : la conversation comme dispositif d’éditorialisation des communautés savantes en lettres et sciences humaines » sera soutenue par Nicolas Sauret le vendredi 20 novembre 2020 à 14h en visioconférence.
    • Séminaire Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive : séances 3 et 4 Mardi 3 novembre (en visio)
    • Publié le 28 octobre 2020 par Claire Scopsi dans
    • Logo du séminaire Nouveaux Paradigmes de l'archive
      Ce mardi 3 novembre, le séminaire Nouveaux Paradigmes de l’Archive  (organisé par Le Labex Hastec, Le Dicen-idf Cnam Paris, les Archives Nationales et le centre Jean Mabillon de l’Ecole Nationale des Chartes) vous propose 2 séances de séminaire Les deux séances ont lieu en visio-conférence. (limite 25 participants) Pour participer, envoyez un mail à en précisant : Matin ou Après -midi. Vous recevrez le lien pour vous connecter. Les séances sont enregistrées et seront diffusées dans la rubrique « Captations des séances » du site https://nparchive.hypotheses.org/ 9h30-12h30 L’intelligence artificielle au service de l’archivage et de l’analyse des archives. Le développement des technologies d’intelligence artificielle constitue une opportunité pour les services d’archives et les archivistes. Nous proposons d’interroger l’état de l’art mais aussi les enjeux éthiques et scientifiques de cette option et les formes que prennent ces initiatives. Evelyne Broudoux (Dicen-IDF): Introduction, revue des problématiques Marie-Anne Chabin (Consultante et Professeure associée Université Paris 8) : Evaluation de l’utilisation de l’intelligence artificielle dans le traitement des cahiers de doléances du Grand Débat National Stéphane Pouyllau (TGIR HUMA-NUM) et Nicolas Sauret (Dicen-IDF et HUMA-NUM) : Les enjeux de l’IA. Etudes de cas et pistes de mise en œuvre. Animation : Evelyne Broudoux, Edouard Vasseur   ************************************************************************************************************* 14h00-17h00 Regards ethnologiques sur les mutations des professions et des pratiques patrimoniales et documentaires Des chercheurs observent les professionnels du patrimoine et de la documentation. Ils interrogent la temporalité des métiers, leur rôle de médiateur ou leur relation avec leur environnement, les usagers, les institutions. Ils s’interrogent sur les malentendus du regard porté sur ces métiers de l’invisibilité dont le public n’appréhende pas toujours la technicité. Nous leur demanderons quels fondamentaux identitaires survivent aux mutations numériques. Anna Tible (doctorante et ATER en Information-Communication au LabSIC-Université Paris 13. « Documentaliste audiovisuel : Histoire d’un métier à connotation féminine, des années 1950 à nos jours ». Bérénice Waty (Chargée de mission Coordination Recherche et Études doctorales ComUE Université Paris Lumières – UPL ) « L’ethnographie des bibliothécaires et de leurs publics ». Yael Kreplac et Natalia La Valle : « Approches praxéologiques des institutions muséales, pratiques ordinaires de mise en exposition, de conservation, de restauration et de documentation ». Animation : Clothilde Roullier, Claire Scopsi
    • Data and Digital Humanities
    • Publié le 15 octobre 2020 par Gérald Kembellec dans
    • Humanités numériques
      La 2ème conférence internationale « Digital Tools and Uses », https://ddh20.sciencesconf.org/ dont le Laboratoire est partenaire, s’est tenue les 15 et 16 octobre 2020 en ligne. Dans ce cadre, Gérald Kembellec a organisé un Workshop sur les enjeux de la donnée en contexte des humanités numériques. Cet événement est en lien avec la thématique « Data, médiation, valorisation » du Laboratoire, avec des réflexions sur les modèles, les méthodes de traitement des données des humanités : quels sont les particularités disciplinaires, est-il possible et souhaitable de penser cet aspect des humanités de manière interdisciplinaire ? Programme et vidéos de la conférence 1st session, October 15, 2020, from 10 a.m. to 12 a.m. (Paris/Amsterdam/Turin time): Introduction, by Gérald Kembellec (Live session) Keynote presentation « Applied humanities in a data-enabled society » (live), by Eveline Wandl-vogt, Austrian Academy of Sciences Q&A. Long paper “Use cases of virtual reality to visualize a database, how useful is VR for archaeology researchers?”, by Bernard Quinio Université Paris Nanterre, France, Nicolas Boulbes, Université de Perpignan, France, Pauline de Pechpeyrou Université Paris Est Créteil Paris, France and Baptiste Kotras, Université Paris Nanterre, France Q&A. Long paper, “Standardizing linguistic data: method and tools for annotating (pre-orthographic) French”, by Simon Gabay, Universities of Neuchâtel and Genève, Switzerland, Thibault Clérice and Jean-Baptiste Camps, École des Chartes, Paris, France, Jean-Baptiste Tanguy, Sorbonne Université, Paris, France and Matthias Gille-Levenson, École normale supérieure de Lyon, France Q&A. Long paper, “CORPUS 17: a philological French corpus for the 17th century”, by Simon Gabay, Universités de Neuchâtel et de Genève, Switzerland, Alexandre Bartz, École des Chartes, Paris, France and Yohann Deguin, Université de Rennes, France. 2nd session, October 15, 2020, from 2 p.m. to 4 p.m. (Paris/Amsterdam/Turin time): Q&A. Short paper, “Long term preservation of TEI Corpora” by Nicolas Larrousse and Michel Jacobson, Huma-Num / CNRS, Paris, France Q&A. Long paper “Creating and questioning research-oriented digital outputs to manuscript metadata: A case-based methodological investigation”, by Diandra M. Cristache, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Tours, France (transcript available) Q&A. Short paper : “Data Lakes for Digital Humanities”, by Jérôme Darmont, Cécile Favre, Sabine Loudcher and Camille Noûs, Université de Lyon, Bron, France Q&A. Short paper, “Interoperability and discursive process about categories”, by Orélie Desfriches-Doria, Université Paris 8, Saint-Denis, France, Josquin Debaz and Waldir Lisboa Rocha Filho, EHESS, Paris, France Q&A. Short paper, “Towards Big Religious Data : RESILIENCE Research Infrastructure for Data on Religion in the Digital Age”, by Marco Büchler, Institut für Angewandte Informatik, Leipzig, Germany, Sarah Riegert, Westfälische Wilhelms-Universität Münster, Germany, Federico Alpi and Francesca Cadeddu, Fondazione per le scienze religiose, Bologna, Italy. 3rd Session, (in French, video abstract available in english) October 16, 2020, from 2 p.m. to 4 p.m. : Q&A. Short paper, “Du registre au numérique : 100 ans de recherche sur la répression de la sorcellerie autour d’Ac 29”, Gwendolin Ortega, Université de Saint-Gall and Université de Lausanne, Suisse. Show video abstract in english Q&A. Long paper, “L’Impact des Humanités Numériques dans la Cohérence d’un entrepôt numérique : une triangulaire entre […]
    • 7e conférence » Document numérique & Société »
    • Publié le 28 septembre 2020 par Fanny Essiyé dans
    • L’axe  » Data, médiation, valorisation » annonce la 7e conférence « Document numérique & Société « Humains et données : création, médiation, décision, narration qui aura lieu le 28 et 29 septembre 2020 à l’Université de Lorraine (site de Nancy)   Cette septième conférence Document numérique & Société a pour objectif de contribuer à ces questionnements au moment où les enjeux ne se situent plus tant au niveau de la production de nouvelles données mais fondamentalement désormais au niveau de leur valorisation dans les activités humaines et sociétales.
    • Humains et données : création, médiation, décision, narration
    • Publié le 10 septembre 2020 par Evelyne Broudoux dans
    • 7e conférence Document Numérique et Société LUNDI 28 SEPTEMBRE 2020 9h00 Accueil des participant·es 9h30 Allocutions d’ouverture : Jacques Walter, directeur du Centre de recherche sur les médiations (Crem, Université de Lorraine) Évelyne Broudoux (Dicen-IdF, INTD-Cnam) Ghislaine Charton (Dicen-IdF, INTD-Cnam), Brigitte Simonnot (Crem, Université de Lorraine) Les médiations, intermédiations, remédiations des données Modération : Brigitte Simonnot (Crem, Université de Lorraine) 10h00 Data librarian et services aux chercheurs en bibliothèque universitaire : de nouvelles médiations en émergence Florence Thiault (Prefics, Université Rennes 2) 10h45 Fonction documentaire de preuve et données numériques Arthur Perret (Mica, Université Bordeaux Montaigne) 11h30 Objets connectés pour la médiation de savoirs. Modèle Données – Représentations – Interactions Aymeric Bouchereau (Elliadd, Université de Franche-Comté), Ioan Roxin (Elliadd, Université de Franche-Comté) 12h15 Pause déjeuner Modération : Ghislaine Charton (Dicen-IdF, INTD-Cnam) 14h00 Après le déluge. Les sciences sociales face à la multiplication des données numériques Etienne Ollion (Sage, CNRS, Université de Strasbourg) La création de services numériques innovants autour de l’ouverture des données et leur appropriation 15h00 Wikidata et les Gafam : partenariat et appropriation des données pour le développement d’assistants personnels intelligents Marie-Noëlle Doutreix (Elico, Université Claude Bernard Lyon 1, Université Lumière Lyon 2, Université Jean Moulin Lyon 3, Institut d’études politiques de Lyon, Enssib) ; Aymeric Bouchereau (Elliadd, Université de Franche-Comté) 15h45 Pause Modération : Lise Verlaet (Lerass, Université Paul-Valéry Montpellier 3) 16h00 Entrepôts de données de recherche : mesurer l’impact de l’open science à l’aune de la consultation des jeux de données déposés Violaine Rebouillat (Dicen-IdF, INTD-Cnam) 16h45 Le dépôt légal et l’art numérique : vers la définition d’un nouveau régime documentaire Cécile Martin (Lamia, Université des Antilles), Alexandre Wauthier (École universitaire de recherche ArTec, Bibliothèque nationale de France) 17h30 Cartographier l’expertise des chercheurs et les accompagner vers la science ouverte : le cas de l’outil SOVisuHAL David Reymond (Imsic, Aix-Marseille Université, Université de Toulon), Clara Galliano (Imsic, Aix-Marseille Université, Université de Toulon) 18h30   Cocktail MARDI 29 SEPTEMBRE 2020 8h45 Accueil des participant·es Le sens et les représentations des données, les pratiques narratives fondées sur les données Modération : Évelyne Broudoux (Dicen-IdF, INTD-Cnam), Angeliki Monnier (Crem, Université de Lorraine) 9h00 Art et technique des données sans fins Antoine Moreau (Elliadd, Université de Franche-Comté) 9h45 Flux de données et narration en art numérique. Lucette, Gare de Clichy Françoise Chambefort (Elliadd, Université de Franche-Comté) 10h30 Pause 10h45 Plateforme Nature-Isère : raconter la nature à partir de données naturalistes issues de dispositifs participatifs Emilie Kohlmann (Gresec, Université Grenobles Alpes), Marie Cambone (Gresec, Université Grenobles Alpes) 11h30 Visualisation de données et espace d’exposition : enjeux et pratiques Chiara Rubessi (Litt&Arts, Université Grenobles Alpes) 12h15 Quand le substantif data n’est rien et son adjectif est tout… Une enquête sur les représentations discursives des temporalités de la donnée à l’œuvre dans des articles scientifiques Agnieszka Smolczewska Tona (Elico, Université Claude Bernard Lyon 1, Université Lumière Lyon 2, Université Jean Moulin Lyon 3, Institut d’études politiques de Lyon, Enssib) 13h00 Clôture de la conférence 13h15 Déjeuner
    • Projet de recherche « Regard sur la publication scientifique francophone »
    • Publié le 6 juillet 2020 par Webmaster dans
    • Étude réalisée pour la DGLF/ Ministère de la Culture Durée : 2018-2020 Partenaires : Groupement français des Industries de l’Information et des connaissances (GFII), DICEN-Idf/CNAM Cette étude a permis de livrer un panorama de la recherche francophone au travers des revues sur les portails WOS, SCOPUS et corpus HCERES, tant en sciences médicales qu’en sciences humaines et sociales. L’étude quantitative livre 3 corpus de données, compare les dynamique de représentativité des revues francophones au sein de ces corpus, elle propose aussi l’amorce d’une étude qualitative auprès de rédacteurs de revues concernant les stratégies pour soutenir les publications francophones à l’international. Contacts : Ghislaine Chartron Adresse : https://www.gfii.fr/fr/  (publication en ligne à venir)  
    • UNIVCAMP 2020 – 9ème édition – 16 juin 2020
    • Publié le 16 juin 2020 par Claudie Meyer dans
    • Bonne nouvelle ! UNIVCAMP est bien reporté au mardi 16 juin 2020 de 11h à 12h. UNIVCAMP 2020 prendra une forme plus numérique : présentation et réactions sur les projets d’innovation de service en ligne et webinaire. Pour participer au Webinaire UNIVCAMP 2020, il vous suffit de cliquer ici
    • Conférence Data and digital humanities
    • Publié le 25 avril 2020 par Gérald Kembellec dans
    • Logo of ACM International Conference Proceedings Series
      La 2ème conférence internationale « Digital Tools and Uses », https://ddh20.sciencesconf.org/ dont le Laboratoire est partenaire, va se tenir en octobre 2020 en Tunisie. Dans ce cadre, Gérald Kembellec organise un Workshop sur les enjeux de la donnée en contexte des humanités numériques. Cet événement est en lien avec la thématique « Data, médiation, valorisation » du Laboratoire, avec des réflexions sur les modèles, les méthodes de traitement des données des humanités : quels sont les particularités disciplinaires, est-il possible et souhaitable de penser cet aspect des humanités de manière interdisciplinaire ? Les membres du Laboratoire intéressés par le sujet sont invités à se rapprocher de Gérald Kembellec pour toute information complémentaire. Conférence internationale sur les humanités numériques The digital humanities offer a particularly rich research field of studies for data processing, apart from those of the hard sciences and the social sciences. Indeed, the humanities are rarely subject to privacy principles (privacy by design, GDPR…) that affect most social science works and are not just about digital or binary data. Moreover, in DH the data pre-exist and are most often already known if they are not collected and formalized. In this specific context, we propose in this track to question the practices resulting from the constitution of corpus and uses of data in humanities. This track is intended to be interdisciplinary to cover various aspects of the humanities that use various models, methods and analyses for the cross-fertilization of knowledge. With regard to the reuse of research-generated data, its implementation is encouraged with developments in open and reproducible science. For example, we propose to analyze links between political and social injunctions to data sharing, the requirements of funding organizations and the reality of Humanities issues. We also wish to discuss methods of controlling the quality of the data whether they are “captured” (i.e. Drucker’s “capta”) or “produced” as well as the possibility of “linking” them with each other and with authoritative organisms, vocabularies, and description schemes. So, what will be the new uses of research data to consider in Humanities? When and how to prepare to share the data produced? Finally, what are the pitfalls to avoid? Main topics : Contributions may address one or more of the following topics Visualization of humanities data for the answer to scientific questions (questions of ethics, graphic semiology …). Mathematics and humanities (statistics, clustering …). Natural Language Processing (NLP) and the humanities. Emergence of research questions in humanities through digital methods. Cartography and the humanities. Data identified and linked in humanities (LOD). Methodology and modeling in digital humanities: the importance of maieutic (Socratic method). Practices of sharing data from digital humanities. Multidisciplinary point of view dealing with humanities’ data: Methodological and epistemic negotiations. Scientific Committee Kmar BENDANA, University of la Manouba, Tunisia Frédéric CLAVERT, University of Luxembourg, Luxembourg, Luxembourg Marija DALBELLO, Rutgers School of Information and Communication, United States Frédéric DARBELLAY, University of Genève, Switzerland Martin GRANDJEAN, University of Lausanne, Switzerland Olivier LE DEUFF, University of Bordeaux-Montaigne, France Ingrid MAYEUR, University of […]
    • Data, territoire et tourisme : une application au développement local
    • Publié le 23 avril 2020 par Claudia DA RE dans
    • Le prochain séminaire de l’axe « Intelligence économique, décision et Territoires » se tiendra le 23 avril 2020 par vidéo-conférence. Le séminaire enquête, d’un côté, le rôle du tourisme dans le développement local et, de l’autre, l’apport de data au tourisme. A ce jour sont prévues les interventions de : Cyril BLANCHET (Dicen-Idf, UGE), « Exploitation des données touristiques pour l’attractivité des destinations : revue de la littérature. » Christian BOURRET et Sylvie MERCIER (Dicen-Idf, UGE), « Thermalisme et développement local » Nathalie FABRY (Dicen-Idf, UGE) et Sylvain ZEGHNI (LVMT, UGE): « De la Smart city à la wise city » SI vous êtes intéressés à suivre le séminaire, merci d’adresser un mail à
    • Projet de recherche OPAHH IIIF
    • Publié le 21 avril 2020 par Webmaster dans
    • Projet de recherche Dicen-IdF issu de l’appel à projets de recherche 2019 du Labex Les passés dans le présent. Durée : 2020-2023 Partenaires : Archives Nationales, Bibliothèque nationale de France, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis OPAHH iiif a pour objectif d’offrir aux chercheurs en humanités numériques et aux professionnels du patrimoine (Musées, bibliothèques, archives) un outil ergonomique, contributif et ouvert pour faciliter, accélérer, approfondir leurs phases d’analyse d’images et de vidéos et rendre réutilisables leurs résultats par la communauté scientifique via le format d’échange IIIF. Contacts : Gilles Bertin, Claire Scopsi  @Annotate4images Outil d’annotation d’images fixes et de publication IIIF Annotate : Version stable : voir projet e-ReColNat Version ß : contacter Gilles Bertin
    • Projet de recherche E-ReColNat
    • Publié le 21 avril 2020 par Webmaster dans
    • Projet de recherche issu de l’appel à projets « Infrastructures Nationales en Biologie et Santé » du programme Investissements d’Avenir Durée : 2012-2019, prolongé à 2023 Partenaires : Muséum national d’Histoire naturelle, Université Montpellier 2, Université Clermont-Auvergne, Université de Bourgogne, IRD, INRA, CNAM, Tela Botanica, Agoralogie E-ReColNat a pour objectif de réunir l’ensemble des données des collections françaises d’histoire naturelle sur une même plateforme informatique, au service de la recherche et de l’expertise sur la biodiversité. Contacts : Gilles Bertin, Manuel Zacklad Adresses : recolnat.org Outil d’annotation d’images et de publication IIIF Annotate : Version stable : recolnat.org/annotate Version ß : voir projet OPAHH IIIF
    • Data, territoire et tourisme : une application au développement local
    • Publié le 8 avril 2020 par Claudia DA RE dans
    • Le prochain séminaire de l’axe « Intelligence économique, décision et Territoires » : Data, territoire et tourisme : une application au développement local, se tiendra le 23 avril 2020 en vidéo-conférence de 14h00 à 17h00. Le séminaire enquête, d’un côté, le rôle du tourisme dans le développement local et, de l’autre, l’apport de data au tourisme. A ce jour sont prévues les interventions de : Cyril BLANCHET (Dicen-Idf, UGE), « Exploitation des données touristiques pour l’attractivité des destinations : revue de la littérature. » Christian BOURRET et Sylvie MERCIER (Dicen-Idf, UGE), « Thermalisme et développement local » Nathalie FABRY (Dicen-Idf, UGE) et Sylvain ZEGHNI (LVMT, UGE): « De la Smart city à la wise city » SI vous êtes intéressés à écouter le séminaire, merci d’adresser un mail à
    • Séminaire data 2020 (reporté)
    • Publié le 9 mars 2020 par Gérald Kembellec dans
    • Au Cnam – 09h15 – 12h30 Le séminaire « data, médiation, valorisation » du Laboratoire DICEN-IDF se tiendra le 25 mars, prochain au CNAM, Il portera sur les travaux de collecte, de qualification, d’analyse, de valorisation et de visualisation de données. L’objectif est d’aborder les données sous plusieurs angles : la donnée elle-même, ses usages et bien sûr les enjeux sociétaux qui y sont liés : droit, éthique, morale… Toutes les contributions sont bienvenues : il suffit de proposer un résumé d’une page maximum (avec une courte bibliographie en cas d’intervention extérieure au laboratoire, sur proposition d’un membre du Laboratoire). Chaque présentation durera environ 20 minutes suivi d’échanges avec les participants. Les propositions des doctorants sont encouragées, surtout s’il y a un enjeu de présentation scientifique ultérieure lors d’un congrès (comme Doc Soc, Data and Digital Humanities) ou encore du séminaire doctoral. Programme Introduction (cliquer pour le détail) Gérald Kembellec et Karim Fraoua 09h30 – 10h00 Le projet GUSTAVIZZ, Claudie Meyer, Ludovic Collin, Lou Harmonie – (cliquer pour le détail) Le basculement d’une formation d’une approche connaissances à une approche compétence s’opère sur la base de nombreuses données qui n’ont pas de sens de manière autonome. Cela soulève des problèmes techniques notamment de représentation des données disponibles mais également des questions informationnelles et communicationnelles sur ce que l’on donne à voir. Quelle est l’intention (dessein) de la représentation graphique des données (dessin) ? mais aussi quel est l’intention de ceux qui vont utiliser les données ? Ainsi le recours à la data visualisation pour aborder le basculement d’une formation à l‘approche compétence présente un caractère innovant technique et info-communicationnel. Le degré de complexité augmente si l’on considère le nombre potentiel des utilisateurs comme les parties prenantes du projet de conception et leurs profils variés. Innover quand des profils, des intérêts et des visions différentes sont en jeu ne facilitent pas toujours le travail collectif. Cette communication s’intéresse principalement aux parties prenantes amont qui interviennent dans le projet de conception. La question reste à savoir comment s’approprier de manière collective des objets numériques complexes et abstraits ? quelle intelligibilité des représentations est à l’œuvre ? Les parties prenantes du projet à ce stade pressentent l’importance du dialogue et la possibilité de déplacer leurs points de vue et pratiques respectives dans le déroulement du projet Après une présentation du projet et de ses enjeux, nous aborderons le choix de la datavisualisation et les questions associées. Nous traiterons de la collecte des données, la visualisation et les connaissances dans le cas de ce projet, les points clés de la construction des représentations et les questions techniques vécues à ce stade du projet. 10h00 – 10h30 La question de la négociation interdisciplinaire sur les données des humanités – Gérald Kembellec (cliquer pour le détail) Cette communication a pour objectif de présenter l’apport méthodologique indéniable d’un traitement documentaire numérique sur les données cartographiques d’un projet recherche en humanités. Cette démonstration se fera à travers l’analyse réflexive d’un projet d’humanités numériques situé en Histoire : le projet en […]
    • Science ouverte, séminaire ouvert du laboratoire
    • Publié le 24 février 2020 par Ghislaine Chartron dans
    • Le prochain séminaire  de l’axe « Publication et communication scientifique » du laboratoire DICEN-Idf  sera consacré à la science ouverte.  24 février 2020 de 14h à 17h Au Cnam Paris – salle 33.3.20, 2 rue Conté, 75003 Paris Programme animé par G. Chartron : Joachim SCHÖPFEL, MCF, Université de Lille, « La question des revues dans la science ouverte : une approche fonctionnelle » Emile GAYOSO, Post-doctorant du laboratoire DICEN-Idf, « Présentation de deux enquêtes réalisées pour le Comité de suivi de l’édition scientifique du MESRI : la présence en ligne des publications récentes en SHS et les pratiques d’auto-diffusion des chercheurs ». Violaine REBOUILLAT, Docteur du laboratoire DICEN-Idf, , « Ouverture des données de la recherche : de la vision politique aux pratiques des chercheurs » Vous êtes cordialement invité, bien à vous Ghislaine Chartron
    • MasterClass et journée d’étude « Analyser le web : de l’existence des méthodes aux possibilités de l’accès ».
    • Publié le 13 février 2020 par Armen Khatchatourov dans
    • MasterClass et journée d’étude « Analyser le web : de l’existence des méthodes aux possibilités de l’accès ». Pour éclaircir les enjeux de la recherche dans le domaine des études digitales, trois points liés à la manipulation des données seront abordés : le recueil, l’interopérabilité et l’accessibilité.   A l’Université de Bordeaux Montaigne, avec Bruno Bachimont, Patrick Baudry, Fabrice Papy, Amar Lakel, Maryse Carmes, Nathalie Pinède, Jean-Max Noyer, Éric Guichard, Pierre-Antoine Chardel, Franck Cormerais, Armen Khatchatourov  
    • 7e conférence  » Document numérique & Société »
    • Publié le 5 février 2020 par Fanny Essiyé dans
    •   L’axe  » Data, médiation, valorisation » annonce la 7e conférence « Document numérique & Société «  Humains et données : création, médiation, décision, narration qui aura lieu le 28 et 29 septembre 2020 à l’Université de Lorraine (site de Nancy)   Cette septième conférence Document numérique & Société a pour objectif de contribuer à ces questionnements au moment où les enjeux ne se situent plus tant au niveau de la production de nouvelles données mais fondamentalement désormais au niveau de leur valorisation dans les activités humaines et sociétales. Le concept « Homme-Données » sera au coeur de cette conférence qui contribuera à développer un espace et un réseau interdisciplinaire de recherche, pour permettre aux chercheuses et chercheurs s’intéressant aux développements de services innovants à partir des données mais aussi à leur réception, à leurs conditions d’appropriation ou d’acceptabilité par les usagers, d’échanger sur leurs approches. Pour plus d’informations et envoyer vos appels à communications, vous pouvez consulter le site Doc-Soc.    
    • Editorialiser l’image animée : séminaire de l’axe « Editorialisation »
    • Publié le 5 février 2020 par Claire Scopsi dans
    • visuel studio
      Le prochain séminaire  de l’axe « Editorialisation » sera consacré à l’éditorialisation de la vidéo et de l’image animée en généralle 05/02 de 10h  à 12h en salle 33.3.20 CNAM, 2 rue Conté, 75003 ParisIntervenantes :–  Aurélie LEDOUX, MCF, Université Paris Nanterre, La « preuve par l’image » : de la contre-histoire au complotisme– Hélène FLECKINGER, MCF,  Université Paris 8, «  Histoire du cinéma et humanités numériques » : méthodes et enjeux des annotations
    • Editorialiser l’image animée : séminaire de l’axe « Editorialisation »
    • Publié le 31 janvier 2020 par Claire Scopsi dans
    • visuel studio
      Le prochain séminaire  de l’axe « Editorialisation » sera consacré à l’éditorialisation de la vidéo et de l’image animée en généralle 05/02 de 10h  à 12h en salle 33.3.20 CNAM, 2 rue Conté, 75003 ParisIntervenantes :–  Aurélie LEDOUX, MCF, Université Paris Nanterre, La « preuve par l’image » : de la contre-histoire au complotisme– Hélène FLECKINGER, MCF,  Université Paris 8, «  Histoire du cinéma et humanités numériques » : méthodes et enjeux des annotations
    • Science ouverte, séminaire ouvert du laboratoire
    • Publié le 31 janvier 2020 par Fanny Essiyé dans
    • Le prochain séminaire  de l’axe « Publication et communication scientifique » du laboratoire DICEN-Idf  sera consacré à la science ouverte.  24 février 2020 de 14h à 17h Au Cnam Paris – salle 33.3.20, 2 rue Conté, 75003 Paris   Programme animé par Ghislaine Chartron Les intervenants seront les suivants : Joachim SCHÖPFEL, MCF, Université de Lille, « La question des revues dans la science ouverte : une approche fonctionnelle ».Vous pouvez consulter sa présentation ici.   Emile GAYOSO, Post-doctorant du laboratoire DICEN-Idf, « Présentation de deux enquêtes réalisées pour le Comité de suivi de l’édition scientifique du MESRI : la présence en ligne des publications récentes en SHS et les pratiques d’auto-diffusion des chercheurs ». Vous pouvez consulter sa présentation ici.   Violaine REBOUILLAT, Docteur du laboratoire DICEN-Idf, , « Ouverture des données de la recherche : de la vision politique aux pratiques des chercheurs ». Vous pouvez consulter sa présentation ici.  
    • Atelier Explorations numériques des archives de l’INA
    • Publié le 22 janvier 2020 par Antonin Segault dans
    • Du 16 au 20 décembre 2019, l’atelier Explorations numériques des archives de l’INA s’est tenu dans les locaux de l’Inathèque, sur le site de la Bibliothèque François Mitterrand. Organisé à l’initiative de Marta Severo et Antonin Segault dans le cadre de l’EUR ArTeC (Universités Paris 8 et Paris Nanterre), cet atelier a réuni des chercheurs, des doctorants, des étudiants, dont plusieurs membres de Dicen. Pendant une semaine, les participants ont pu consulter et manipuler les corpus de l’INA issus du dépôt légal de l’audiovisuel et du web, afin d’étudier le développement et l’évolution des imaginaires associés à l’informatique. Quatre groupes ont abordé des thématiques spécifiques : la vision prospective du monde informatisé des années 2000 dans les reportages des Actualités Françaises (presse filmée diffusée dans les salles de cinéma) de 1940 à 1969 l’évolution de la présence et la représentation des personnages féminins dans un corpus de publicités TV relatives à l’informatique et au jeu vidéo de 1980 à 2010 les différentes figures des hackers et des bricoleurs présentées dans les journaux télévisés au fil de l’évolution des technologies informatiques et télématiques et de leurs contextes d’usage le développement des discours et des imaginaires relatifs l’intelligence artificielle et à son usage dans différents domaines, à travers des corpus de télévision et d’archives du web L’atelier a été introduit par deux conférences : Valérie Schafer (Université du Luxembourg) est revenue sur les imaginaires du Minitel en France, de son introduction jusqu’à la nostalgie consécutive à son retrait, puis Bilel Benbouzid (Paris Est – Marne La Vallée) a présenté les fondements des programmes de police prédictive depuis les promesses des années 1960 jusqu’au dernières controverses. Il s’est conclut par des restitutions publiques dont les supports de présentation sont disponibles ci-après : mip_ina-artec_groupe2_compressed.pdf mip_ina-artec_groupe3_compressed.pdf mip_ina-artec_groupe4_compressed.pdf Les documents audivisuels des fonds de l’INA restant soumis au régime du droit d’auteur, la vidéo produite par le premier groupe (Actualités Française) ne peut en revanche pas être diffusée.
    • Séminaire Nouveaux Paradigmes de l’Archive. Séance 6 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques
    • Publié le 19 décembre 2019 par Evelyne Broudoux dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      Séance 6 – 19 décembre 2019 – 10h00-12h30 – Amphi Abbé Grégoire Cnam Paris, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris Narration 2 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques Les interfaces graphiques représentent un double-rôle dans l’accès aux documents, aux fragments et aux données. D’une part, elles sont la couche informationnelle que les utilisateurs manipulent pour accéder et parcourir les structures hébergeant la matière documentaire, elles représentent donc un lieu de circulation, de découverte, de mise en lien dont la conception requiert des compétences à la fois graphiques et organisationnelles. L’ergonomie des interfaces répond alors à la vérification des exigences de qualité dans le cadre d’une architecture de l’information prédéfinie. D’autre part, dans le cas de l’accès à des contenus organisés de manière complexe, ou générés par des opérations algorithmiques, les interfaces graphiques doivent s’adapter à la transformation des espaces résultant des actions des usagers, en particulier lorsqu’il s’agit d’opérations d’écrilecture, c’est-à-dire de lecture outillée supposant des gestes scripturaires laissant des traces reliées à des savoirs disciplinaires et professionnels spécialisés. C’est donc un véritable récit qui est à orchestrer, une narration qui doit guider les usagers autant dans leurs explorations que dans la réalisation d’opérations exigeant des gestes savants. Participants     Alberic Chemana, Designer-Enseignant, Université de Nantes : Dispositifs d’interfaces graphiques numériques.     Martin Morard, Historien, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes : Glossae Scripturae Sacrae-electronicae (Gloss-e : édition électronique des gloses de la Bible latine)     Pierre Cubaud, Professeur d’informatique, Cnam : Explorer des grands corpus numérisés par des interfaces immersives, augmentées ou réparties. Quelques exemples. Animation : Evelyne Broudoux et Yann Potin
    • Séminaire Nouveaux Paradigmes de l’Archive. Séance 6 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques
    • Publié le 18 décembre 2019 par Evelyne Broudoux dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      Séance 6 – 19 décembre 2019 – 10h00-12h30 – Amphi Abbé Grégoire Cnam Paris, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris Narration 2 – Interfaces graphiques et sémiologies numériques Les interfaces graphiques représentent un double-rôle dans l’accès aux documents, aux fragments et aux données. D’une part, elles sont la couche informationnelle que les utilisateurs manipulent pour accéder et parcourir les structures hébergeant la matière documentaire, elles représentent donc un lieu de circulation, de découverte, de mise en lien dont la conception requiert des compétences à la fois graphiques et organisationnelles. L’ergonomie des interfaces répond alors à la vérification des exigences de qualité dans le cadre d’une architecture de l’information prédéfinie. D’autre part, dans le cas de l’accès à des contenus organisés de manière complexe, ou générés par des opérations algorithmiques, les interfaces graphiques doivent s’adapter à la transformation des espaces résultant des actions des usagers, en particulier lorsqu’il s’agit d’opérations d’écrilecture, c’est-à-dire de lecture outillée supposant des gestes scripturaires laissant des traces reliées à des savoirs disciplinaires et professionnels spécialisés. C’est donc un véritable récit qui est à orchestrer, une narration qui doit guider les usagers autant dans leurs explorations que dans la réalisation d’opérations exigeant des gestes savants. Participants     Alberic Chemana, Designer-Enseignant, Université de Nantes : Dispositifs d’interfaces graphiques numériques.     Martin Morard, Historien, Institut de Recherche et d’Histoire des Textes : Glossae Scripturae Sacrae-electronicae (Gloss-e : édition électronique des gloses de la Bible latine)     Pierre Cubaud, Professeur d’informatique, Cnam : Explorer des grands corpus numérisés par des interfaces immersives, augmentées ou réparties. Quelques exemples. Animation : Evelyne Broudoux et Yann Potin
    • Avis de soutenance de thèse de Violaine Rebouillat
    • Publié le 3 décembre 2019 par Violaine Rebouillat dans
    • Ouverture des données de la recherche : de la vision politique aux pratiques des chercheurs Thèse présentée et soutenue publiquement par Violaine Rebouillat Le mardi 3 décembre 2019 à 9h30 Au Cnam, 2 rue Conté, 75003 Paris, salle 31.2.85 (accès 31, 2e étage, salle 85)   Composition du jury : Mme PAGANELLI Céline – Professeur, Université Paul Valéry (examinatrice) Mme CHARTRON Ghislaine – Professeur, Cnam (directrice de thèse) M. SCHÖPFEL Joachim – Maître de conférences, Université de Lille (co-encadrant de thèse) M. IHADJADENE Madjid – Professeur, Université Paris 8 (rapporteur) M. LIQUETE Vincent – Professeur, Université de Bordeaux (rapporteur) M. DACOS Marin – Conseiller pour la science ouverte, Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (membre invité)    
    • Entre amnésie et hypermnésie. Effacements, tris et disparitions
    • Publié le 14 novembre 2019 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      5ème séance du séminaire « Les Nouveaux Paradigmes de l’Archive », organisé par le LabEx HASTEC, le laboratoire Dicen-IDF Le Cnam Paris et les Archives Nationales . le mardi 19 novembre- 10h00-12h30 Archives Nationales, Site de Pierrefitte, Salle des commissions 3 et 4 https://nparchive.hypotheses.org/
    • AAC JUSQU’AU 10 NOV. 19 – Métamorphoses de l’action citoyenne – 5e édition colloque international Agadir – SFSIC
    • Publié le 30 octobre 2019 par Chloé Terminarias dans
    • MIGRINTER (CNRS- UMR 7301) de l’Université de Poitiers et LARLANCO de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, en partenariat avec la SFSIC, l’Association marocaine des sciences de l’information et de la communication et l’action intégrée Toubkal de Campus France, organisent du 1ier au 3 avril 2020, la cinquième édition du colloque international pluridisciplinaire d’Agadir : Métamorphoses de l’action citoyenne Bilan d’une décennie de recherche sur les réseaux numériques Propositions à transmettre avant le 10/11/2019 Colloque labellisé SFSIC Consulter l’appel à communication Les contributions pourront aborder sans exclusive des problématiques en lien avec les axes suivants (liste non exhaustive) : Réseaux sociaux numériques et TIC : constances et évolutions des formes et modalités d’expression, d’engagement, de contestation, etc. Métamorphose de l’action citoyenne au contact des TIC : formes langagières, énonciatives, sémiotiques, sociales, culturelles, artistiques, religieuses, commerciales, divergences intergénérationnelles, etc. Identités et réseaux numériques : mobilisations citoyennes autour des questions migratoires, nouvelles formes de mobilité, de migration, d’exil, expériences migratoires, etc. Médias traditionnels et numérique : évolution de l’offre, du regard des publics, des stratégies commerciales, etc. Dispositifs sociotechniques comme alternatives au débat public : constitution de « contre-publics concurrents », nouvelles formes de gestion du territoire, d’implication des citoyens, de délibération, etc. Transversalités des approches et méthodes en SHS pour saisir la complexité des mouvements sociaux. Bilan, apport et avancées de la recherche en SIC/SHS sur les différents liens entre mouvements sociaux et réseaux numériques. Calendrier et Modalités pratiques Date limite de soumission des propositions de communication de 2 500 signes avec le nom de l’auteur, fonction et adresse électronique, numéro de l’axe : 10 novembre 2019 Les propositions seront évaluées en double aveugle. Elles doivent être envoyées aux adresses suivantes : ; Date de notification de la décision du comité scientifique : 2 décembre 2019 Date d’envoi des articles complets (25 000 signes espaces compris) : 2 février 2020 Date de notification de la décision du comité scientifique : 3 mars 2020 Publication des Actes d’Agadir 2020 (ouvrage en version papier) : pour le colloque Langue du colloque Français (possibilité de faire des propositions en arabe et en anglais) Conférenciers invités Valérie Jeanne-Perrier, Celsa, Sorbonne Université Françoise Paquienséguy, Sciences Po Lyon Serge Proulx, Université du Québec à Montréal
    • Séminaire Nouveaux Paradigmes de l’Archive. Séance 4 – Instruments de recherche et nouvelles formes de narrations
    • Publié le 25 juin 2019 par Claire Scopsi dans
    • Séance 4 –  25 juin, 10h00-12h30 Archives Nationales, Site de Pierrefitte, salles de commission 3 et 4 Informations d’accès Narration 1 –Instruments de recherche et nouvelles formes de narrations Le numérique pose de façon démultipliée la question de la granularité de l’information et l’accès aux fonds d’archives peut en être bouleversé. Lorsque chaque dossier, registre – ou document d’une façon générale – fait l’objet d’une description dans une base de données, le rôle de l’instrument de recherche – ou disons de l’inventaire pour employer un terme plus commun -, outil de mise en évidence de la structure du ou des fonds se redéfinit : la succession de notices de même format, assortie d’un formulaire de recherche pointu, invite le chercheur à faire fi de l’architecture de l’ensemble archivistique. Parallèlement, l’instrument de recherche “traditionnel” tend à être de moins en moins lu dans sa continuité pour être moissonné par des indexations globales qui en font simplement ressortir quelques îlots, au gré des demandes de l’utilisateur à la machine. Se pose alors la question de l’avenir de ce type d’outil :  est-il devenu obsolète ou, au contraire, doit-il être renforcé pour évoluer vers un outil de narration du passé ou d’édition critique, conférant un sens à un ensemble de documents organisés ? Cette seconde hypothèse conduit à se demander si l’on peut envisager une convergence entre les instruments de recherche papier et numériques actuels et les outils d’éditorialisation et d’exposition en ligne. Se pose également la question des méthodes d’exploitation des instruments de recherche en ligne lors des opérations de numérisation de fonds : jusqu’où l’image du document doit-elle être ancrée à sa description ? Ces questions que les archivistes sont amenés à se poser dans leurs pratiques méritent également d’être abordées du point de vue de la perception que le chercheur a de la narration transmise et de l’histoire que lui-même commence à générer à partir de la fréquentation des outils de description mis à sa disposition. Participants – Yann Potin , Archives Nationales – Jérôme Denis, professeur à Mines-Paris Tech, auteur du livre Le travail invisible des données (http://www.csi.mines-paristech.fr/equipe/chercheurs/jerome-denis/)  nous parlera en sociologue de l’écrit et de l’information des manières dont l’imaginaire totalisant des données affecte ou commande leur perception sociale. – Louis Hincker, professeur d’histoire contemporaine à Clermont-Ferrand (http://chec.uca.fr/article540.html) nous parlera de la manière dont “les” chercheurs et chercheuses en histoire perçoivent comment se racontent les inventaires d’archives.   Animation : Claire Scopsi et Clotilde Roullier  
    • La communication à l’épreuve et au secours de la santé au travail : regards académiques sur la prévention des risques professionnels
    • Publié le 20 juin 2019 par Lucile Desmoulins dans
    • JOURNEE D’ÉTUDES DICEN-IDF – 20 JUIN 2019 – 9H30 / 17H Programme complet : 2019_JournéedétudesDICEN-Idf_CommunicationSantéTravail_20juin2019V3 Pour plus de détails pratiques et mieux connaître le programme et les objectifs de la journée, téléchargez le pdf ci-dessus. Inscription gratuite et obligatoire. La priorité est donnée aux membres du DICEN-Idf, ainsi qu’aux adhérents des organisations partenaires. Merci de confirmer votre présence avant le 8 juin à l’adresse: UPEM.DICEN.ComSST20juin @ gmail.com 9h30 Mot d’accueil, Christian Bourret (UPEM, DICEN-Idf) Conférence introductive : Histoire des regards académiques sur les communications au travail et le management, la construction de problèmes et de solutions, Pierre Delcambre (Univ. de Lille, GERIICO) 10H30/12H30 L’INFORMATION SUR LA SANTE AU TRAVAIL Paysage et usages des sources d’information sur les risques professionnels, Séverine Hanriot-Colin (ingénieur de prévention, OPPBTP), Héloïse Ducrocq (formatrice HSE, professeur de l’EN de Biotechnologies) Fabriquer et diffuser des fiches-métiers sur les risques professionnels d’une association de médecins du travail et de préventeurs, Pierrette Trilhe, Gérard Gâches et Daniel Thuaire pour Bossons futé Le travail invisible derrière les fiches Bossons-futé, Étudiants de la Licence professionnelle QHSSE encadrés par Eloria Vigouroux-Zugasti (UPEM-Ifis) Les articles sur la SST sur le wikipedia francophone : ‘convergence agonistique’ entre communication institutionnelle et vulgarisation scientifique d’utilité publique, Marie-Noëlle Doutreix (Univ. de Lorraine-Metz, CREM), Lucile Desmoulins (UPEM-Ifis, DICEN-Idf)          Pause déjeuner : 12h30/14h 14H /17H COMMUNICATION, SANTE PHYSIQUE ET PSYCHIQUE AU TRAVAIL Une approche communicationnelle de la santé au travail ? Autour de la sortie du n°106 de la Revue Sciences de la sociét, Laurent Morillon (Univ. de Toulouse, LERASS, animateur de l’équipe Organicom et de l’axe santé) Techniques d’influence et de communication dans le domaine de la prévention des risques professionnels : quels usages, et pour quelles fins ?, Odile Camus & Virginie Althaus (Univ. de Rouen, CRFDP, équipe Risques Psycho-Sociaux) Miser sur le levier de la promesse de QVT et de bien-être en entreprise pour recruter des profils « digital natives », Camille Coulon, Sarah Brémond (étudiantes Master 2 IE-ILMS, UPEM-IFIS) Performance économique dans les approches et démarches Qualité de Vie au Travail, Lucile Desmoulins (UPEM-Ifis, DICEN-Idf)
    • Wikipédia et les wikis, objets de médiation et de transmission des savoirs
    • Publié le 26 mai 2019 par Marta Severo dans
    • 18 juin 2019, amphithéâtre Gaston Planté, CNAM, Paris Journée d’étude portée par l’EA DICEN, dans le cadre des projets ANR Collabora et Wikipatrimoine (Labex Les Passés dans le présent) 9h30 – Introduction, Lionel Barbe, Université Paris Nanterre, et Marta Severo, Université Paris Nanterre/IUF 9h45 – Première session. Wikipédia : outil d’innovation pédagogique. Utiliser Wikipédia en classe, Mathieu Denel, Wikimédia France Projet collaboratif sur Wikipédia comme moteur de l’ouverture des données : l’exemple des voies de Lyon, Benoît Prieur, Université Paris Nanterre 10h30 – 15 ans après. Pratique et analyse subjectives d’un contributeur et chercheur sur Wikipédia,Alexandre Moatti, Université Paris-Diderot 11h15 – Pause 11h45 – Deuxième session. Citer Wikipédia : de bons et des mauvais usages. Que révèle l’usage de références à Wikipédia dans les billets de blog des chercheurs ? Camille Claverie, Université Paris Nanterre et Elsa Poupardin, Université de Strasbourg Wikipédia a-t-elle droit de cité à l’université ? Barbara Sémel, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Cartographie des chaînes de télévision en continu dans le monde à partir des données de Wikipedia, Denis Teyssou, Medialab R&D Agence France-Presse 12h45 – Pause déjeuner 14h15 – Troisième session. Construction et transmission des savoirs. Enjeux institutionnels et normatifs de contribution aux notices Wikipédia sur les risques professionnels : une symbiose entre innovation pédagogique et recherche-action, Marie-Noëlle Doutreix, Université Paris 3, et Lucile Desmoulins, Université Paris-Est Marne-la-Vallée Constituer et valoriser des corpus littéraires numériques avec Wikisource, Philippe Gambette, Université Paris-Est Marne-la-Vallée Nadège Lechevrel, Eptica, Caroline Trotot, Université Paris-Est Marne-la-Vallée Devenir wikipédien : des carrières de contributeurs ?, Léo Joubert, Aix-Marseille Université 15h15 – Quatrième session. Usages controversés de Wikipédia. Collaborative Authorship and Neutral Point of View. Ideological Biases of Wikipedia, Krzysztof Gajewski, Polish Academy of Sciences Controversial scientific issues in Wikipedia: a comparative study across language versions,Eduard Aibar, Universitat Oberta de Catalunya Y a-t-il de l’espace pour les climato-sceptiques sur Wikipédia? Une étude de cas sur 93 articles de Wikipédia en portugais, Bernardo Esteves Gonçalves da Costa, Universidade Federal do Rio de Janeiro, et Henrique Luiz Cukierman, Universidade Federal do Rio de Janeiro Wikipedia, le cours STS que chacun peut améliorer, Alexandre Hocquet, Université de Lorraine 16h30 Conclusion, Lionel Barbe, Université Paris Nanterre Lieu : Amphithéâtre Gaston Planté, CNAM2 rue Conté, 75003 ParisMétro Arts et Métiers Inscriptions : https://www.eventbrite.com/e/wikipedia-et-les-wikis-objets-de-mediation-et-de-transmission-des-savoirs-journee-detudes-tickets-62255442705 Programme : Télécharger le programme en version pdf
    • Les nouveaux paradigmes de l’archive : Permanence des missions et nouvelles techniques de la preuve
    • Publié le 22 mai 2019 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      Séance 3 – Mercredi 22 mai, 10h00-12h30 Amphithéâtre Abbé Grégoire Cnam Paris, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris  télécharger le plan d’accès Entrée libre sur inscription auprès de Rappel les programmes et captations du séminaire sont diffusées sur le blog : https://nparchive.hypotheses.org/ A l’heure du numérique et de ses réseaux, l’authenticité du document, la fiabilité de ses copies, qui constituent la preuve par l’original réinterrogent ce qui fait autorité. La technologie Blockchain qui représente une nouvelle manière d’administrer la preuve est un modèle de désintermédiation décentralisée reposant sur un protocole de cryptographie et qui permet à des organisations autonomes distribuées de réaliser des transactions infalsifiables. La blockchain est un réseau ouvert et décentralisé. Cette décentralisation qui repose sur la confiance est susceptible de poser des problèmes d’autorité lorsque des conflits surviennent, par exemple au sujet des contenus illégaux ou mettant en danger la vie privée des individus. Une gouvernance de la blockchain est donc indispensable avant d’envisager sa mise en place. Quel retour d’expérience au sein des Archives ? La question de l’articulation de cette technologie avec la stratégie d’archivage de l’Etat sera posée. Le séminaire examinera comment s’établit la confiance dans la sphère publique, depuis le processus d’authentification de la décision politique, jusqu’à la fiabilisation de l’information administrative, au long des opérations d’organisation, de sélection et de transfert et de réutilisation des objets à archiver. Comment garantir une base documentaire et informationnelle de qualité pour appuyer la prise de décision administrative ? Quels sont les besoins qui caractérisent les différents groupes d’utilisateurs, au-delà du trio initial « administration, citoyen, chercheur » ? Ces interrogations, bien que d’ordre technique, ont des incidences sur les conditions de la transmission d’informations de référence et sur l’exercice de la citoyenneté face au développement l’e-administration. Participants ·       Evelyne Broudoux, Chercheuse au Dicen-IDF, introduction scientifique : « Ce qui fait autorité dans la blockchain. » ·       Antoine Meissonnier, Conservateur du patrimoine, Chef du service des archives du ministère de la Justice)  ·       Klara Sok, doctorante au Dicen-IDF, Cnam Paris (thème de la thèse : La technologie blockchain et les évolutions de l’intermédiation : intermédiation, désintermédiation, réintermédiation) . Animation : Evelyne Broudoux et Françoise Lemaire
    • Revue ATIC – Appel à communication
    • Publié le 22 avril 2019 par Manuel Zacklad dans
    • Suite au séminaire La revue à comité de lecture Approches Théoriques en Information Communication  ATIC Lance un nouvel appel à contribution : Rationalisation(s) : entre critique et émancipation  Ancien appels Transition numérique, une approche info-communicationnelle L’innovation collaborative aux prises avec les dispositifs info-communicationnels
    • Revue ATIC – appel à Communication
    • Publié le 22 avril 2019 par Manuel Zacklad dans
    • Suite au séminaire Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? La revue à comité de lecture ATIC lance deux appels à contribution Transition numérique, une approche info-communicationnelle L’innovation collaborative en débat
    • UNIVCAMP 2019
    • Publié le 9 avril 2019 par Chloé Terminarias dans
    • Édition 2019 Les services pour fabriquer les écosystèmes responsables de la ville de demain UNIVCAMP 2019 se déroulera le mardi 09 avril à l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services (IFIS) de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) de 09h00 à 16h00. L’ouverture se fera à la médiathèque du Val d’Europe. UNIVCAMP adresse les défis de la société collaborative dans le domaines du numérique et de l’immobilier. UNIVCAMP est à la fois un : évènement collaboratif organisé par les étudiants des Masters Innovation de l’Université Paris Est Marne-La-Vallée pour répondre aux défis sociétaux dans les domaines du numérique et de l’immobilier. incubateur d’idées, un espace intermédiaire entre l’enseignement et la recherche. espace interactif pour l’expérimentation et l’innovation favorisant de nouvelles interactions autour de la coopération qui repose sur le développement de projets multidisciplinaires. Découvrez les projets TIPI 2019 *TIPI : T pour Technologies, I pour Immobiliers et PI pour Projets d’Innovation      Déroulé de la journée      Accès RER A – Station Val d’Europe Consultez le plan d’accès      Plus d’informations Rendez vous sur WWW.UNIVCAMP.FR
    • Séminaire Dicen « Data, médiation, valorisation »
    • Publié le 27 mars 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Au Conservatoire National des Arts et Métiers 292 Rue Saint-Martin 75003 Paris Salle 17.2.14, de 13h30 à 17h30. 13h30 – Session 1 : Les données de la recherche, problématiques de production et d’usage (modératrice : Camille Claverie) – 13h30 – Gérald Kembellec : Quelques rappels sur les questions institutionnelles liées à la collecte, la l’analyse, la transformation et le partage des données de la recherche. (10 minutes de présentation et 5 de discussion) ; – 13h45 – Joumana Boustany : Nous présentera les résultats de son enquête sur les données de la recherche ; (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 14h25 – Olivier Champalle : Les traces numériques comme objet de connaissances. Quels moyens pour : l’analyse de traces, la capitalisation et l’extraction automatique des connaissances sur le terrain des learning analytics (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 15h15 – Pause 15h30 Session 2 – Autorité de la donnée, les algorithmes au service de la gouvernance, de l’influence et du marketing (modératrice : Béa Arruabarréna) – 15h30 – Karim Fraoua : La datascience appliquée au domaine du marketing : la décision aidée par les données (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h10 – Lucile Desmoulins, Camille Alloing (IAE de Poitiers) et Vanessa Mohli (Les Bornées Digital Company) : Une analyse de l’imbrication entre influence et donnée(s) : Médiations et négociations dans les agences de communication « influenceurs » (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h50 – Maryse Carmes : L’instauration de l’algorithmie dans l’action publique (20 minites de présentation et 10 de discussion) ; 17h30 précise – Clôture
    • Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ?
    • Publié le 26 mars 2019 par Manuel Zacklad dans
    • Revue ATIC – Approches Théoriques en Information Communication Séminaire « Approches croisées en sciences de l’information et de la communication pour aborder les enjeux contemporains » le 26 mars 2019 au CNAM sur le thème : Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? Organisé par les laboratoires en SIC : Dicen-IdF (Paris), CIMEOS (Dijon), IMS-Rudii (Bordeaux), Préfics (Rennes) Coordonné par les Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène CNAM – 292, rue St Martin – salle 21.2.23 (accès 21 – 2eme étage – n° 23) – Participation libre Programme 9h30 – Accueil des participants 9h45 – 10h00 – Mot d’introduction et présentation de la journée : Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène ***** 10.00-11h30 – Première table ronde : Réseaux sociaux et plateformes : comment la socialité est conditionnée par les plateformes et réciproquement Olivier Galibert (CIMEOS, Dijon) Transition numérique : vers la fin du lien communautaire en ligne ? Tama Rchicka (IL&C, Université catholique de Louvain) Plateformes collaboratives : Et si on traitait des angles morts de leur conception ? Marta Severo (Dicen-IdF, Paris Nanterre)  Plateformes contributives culturelles à travers un regard info-communicationnel. Camille Imhoff (Dicen-IdF, CNAM) Ce que la plateforme de réseau social d’entreprise nous apprend sur l’innovation collaborative dans les grandes organisations contemporaines : confrontation des attentes et des pratiques Antoine Henry (IRSIC, université Aix-Marseille) La construction d’un dispositif info-communicationnel comme catalyseur de transformations organisationnelles ***** 11h30-13h – Deuxième table ronde : Innovation collaborative et rôle de la participation dans la transformation  Manuel Zacklad (Dicen-IdF, CNAM) L’innovation collaborative condition de la transformation numérique Ingrid Fasshauer (Dicen-IdF, UPEM) Living lab : collaborer pour démocratiser l’innovation ? Clément Mabi (Costech/Equipe EPIN, UTC Compiègne) Pour une approche « écologique » des technologies numériques. Analyse communicationnelle des nouveaux écosystèmes de l’intérêt général Benjamin Lorre (LabSIC, Université Paris 13) Mutations du travail à l’ère du numérique : le cas des espaces de co-working Mei Menassel (Laboratoire DEVISU – Université Polytechnique des Hauts de France) Le projet C2L3PLAY : Entre nouveaux espaces collaboratifs et démarches créatives 13h-14h15 – Pause Déjeuner ***** 14h15-15h45 – Troisième table ronde : Complémentarité de points de vue pour appréhender la transformation numérique des organisations Sylvie Alemanno (Dicen-IdF, CNAM) Information organisationnelle transitive numérique : transformation des pratiques professionnelles et des sociabilités professionnelles Madjid Ihadjadene, Dijana Lekic et Anna Lezon (Paragraphe, Paris8) La dimension documentaire de la transformation numérique des organisations Marc-Eric Bobiller Chaumon  (CRTD, CNAM) L’acceptation des technologies dans les transitions numériques Etienne-Armand Amato (Dicen-IdF, Paris-Est, Marne-La-Vallée) Les décideurs face à la transition numérique : quelles approches différenciées des représentations et discours pour des formations-recherches transformatrices Nathalie Pinède (MICA, Université de Bordeaux) Les dimensions humaines de l’industrie du futur : perspectives de recherche transdisciplinaire 15h45-16h00 – Clôture de la journée °°°°°° Présentation du séminaire La « transition numérique » des organisations est une tendance lourde depuis plusieurs années. Elle ne se confond pas avec le long procès d’informatisation de la production industrielle et tertiaire qui se poursuit en parallèle. Elle correspond à une triple transformation des filières, du management et du travail : Au niveau des filières de production, l’irruption des nouveaux […]
    • Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ?
    • Publié le 6 mars 2019 par Fanny Essiyé dans
    • Appel à contribution (préparant un appel de la revue ATIC) Séminaire « Approches croisées en sciences de l’information et de la communication pour aborder les enjeux contemporains » le 26 mars 2019 au CNAM sur le thème : Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? Organisé par les laboratoires en SIC : Dicen-IdF (Paris), CIMEOS (Dijon), IMS-Rudii (Bordeaux), Préfics (Rennes) Coordonné par les Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène Présentation La « transition numérique » des organisations est une tendance lourde depuis plusieurs années. Elle ne se confond pas avec le long procès d’informatisation de la production industrielle et tertiaire qui se poursuit en parallèle. Elle correspond à une triple transformation des filières, du management et du travail : Au niveau des filières de production, l’irruption des nouveaux acteurs du numérique dont les fameux GAFAM, impose un repositionnement stratégique à de très nombreuses entreprises privées, publiques, sociales et solidaires. Celle-ci doivent transformer leurs modèles d’affaire et repenser leurs relations au sein de nouvelles dynamiques servicielles exploitant les réseaux numériques. Au niveau du management – entendu ici comme relatif à l’organisation des entreprises et aux modalités de coordination, de contrôle, de régulation et d’incitation des salariés et des partenaires – la généralisation des dispositifs info-communicationnels numériques et les transformations culturelles associées ont changé la donne comme en témoignent les nombreuses publications professionnelles sur les « nouvelles générations » et l’agilité. Le management doit aujourd’hui s’appuyer sur des agencements collectifs explicitement revendiqués, réseaux, communautés d’intérêt, de pratique ou d’action (Galibert 2016), groupes de travail en mode agile, qui utilisent ces dispositifs pour renouveler les formes d’influence et de coopération (Alemanno 2015, Zacklad 2015). Enfin, au niveau du travail et de l’activité, médiatisés sur les plans cognitif et affectif par des dispositifs info-communicationnels mêlant des aspects liés à la tâche et les aspects sociaux, de nombreuses évolutions apparaissent. Elles mettent l’accent sur les dimensions créatives et relationnelles des performances professionnelles via des médiations sensibles ancrées dans des dispositifs transmédia de plus en plus sophistiqués (espaces collaboratifs, laboratoires d’innovation, etc.) qui articulent outils numériques et ancrage dans les espaces des milieux d’activité (Zacklad 2018). C’est aussi à ce niveau que se lisent les enjeux d’acceptabilité située (Bobiller-Chaumon & Clot 2016) et que l’on peut évaluer ce que les dispositifs numériques apportent à l’activité mais aussi ce qu’ils empêchent et défont. Les sciences de l’information et de la communication sont idéalement placées pour rendre compte des bouleversements introduits par la transition numérique et ce à différents niveaux. En effet, la généralisation du numérique rend totalement inséparables les enjeux qui étaient traditionnellement ceux de l’information, de la mise en forme du savoir, de son classement, de la découverte de nouveaux domaines et ceux de la communication, de l’engagement des interlocuteurs, de la compréhension réciproque, de la diffusion à large échelle de systèmes de représentation au service de messages politiques, citoyens, commerciaux. Mais il ne s’agit pas que d’une juxtaposition des problématiques. Nous pensons que l’époque actuelle offre l’opportunité de nouvelles articulations conceptuelles entre ces deux courants qui permettent d’offrir un éclairage original sur […]
    • Séminaire Dicen : Le triangle de l’intelligence à l’ère numérique: Remédier Franklin Ford
    • Publié le 27 février 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Dominique Trudel
      Le 27 février, présentation du chercheur canadien Dominique Trudel[1] au Cnam d’une intervention : « Le triangle de l’intelligence à l’ère numérique: Remédier Franklin Ford ». Gratuit, sur inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-seminaire-dicen-le-triangle-de-lintelligence-a-lere-numerique-remedier-franklin-ford-56703070410   Ses recherches, ancrées en sciences de l’information et de la communication, abordent des problématiques info communicationnelles très présentes au laboratoire Dicen (analyse de médias sociaux, valorisation de données, archivistique, médiation, archive mémorielle…), qui peuvent entrer en résonance avec les thématiques « Éditorialisation, patrimonialisation, autorité » et « Data, médiation, valorisation ». Son projet de recherche actuel porte sur les travaux de Franklin Ford (1849-1918) [2], philosophe, essayiste et journaliste qui fut un proche de John Dewey avec qui il élabora le projet journalistique Thought News. L’originalité de la démarche consiste en un travail de ré-éditorialisation et de remédiation des écrits du penseur au moyen d’un bot micro-blogueur sur Twitter[3]. Anatomy of a bot Our « bot » is a couple of simple Python scripts. It feeds on textual data, the collection of which required a fair amount of legwork: we have patiently gathered what we could find of Ford’s written production, thanks to the magic of inter-library loan; and digitized it with the help of high-tech marvels such as dusty microfilm scanners and smartphone OCR apps. @franklinfordbot’s home in Montreal A first script parses that textual data into sentences that are subsequently filtered according to a list of keywords (which is indebted to our close reading of the texts). Going from distant to close reading, we then proceed to read all those sentences and edit them slightly for readability and to make sure that they fit with Twitter 140-character format. A second script then tweets the selected sentences, at random intervals, geolocated with the pieces of information we could assemble from Ford’s biography (for instance, excerpts from his correspondence with Holmes are tagged with the GPS coordinates of Columbia University; snippets from the Draft of Action, with that of the University of Michigan campus at Ann Arbor). A complete list of the sources used is available here , and it will be updated along the way. Les chercheurs en info-doc, plus généralement en info-com, ceux en Histoire des sciences, les curieux de toutes sortes sont les bienvenus à ce séminaire du laboratoire. [1] Dominique Trudel est McF au Département des arts et lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi où il enseigne dans le domaine des médias émergents. Ses recherches portent notamment sur l’histoire de la recherche en communication, sur l’histoire des médias et les théories médiatiques. [2] https://www.franklinford.org/about-1 [3] id Twitter: @franklinfordbot , documentation du projet https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/21670811.2018.1514273
    • PROGRAMME | 14 & 15 mars | Conférence Data Value Chain in Science & Territories
    • Publié le 26 février 2019 par Chloé Terminarias dans
    • Conférence Data Value Chain in Science and Territories organisée par le laboratoire Dicen-IDF, le comité Codata France, l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services La conférence se déroulera les 14 et 15 mars 2019 sur le site de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et la médiathèque du Val d’Europe. Les journées s’organiseront autour des sessions : PROGRAMME & AFFICHE Consulter le programme de la conférence Data Value Chain in Science & Territories Consulter l’affiche de la conférence Data Value Chain in Science & Territories DATES & HORAIRES Du jeudi 14 au vendredi 15 mars 2019 De 09h00 à 17h00 ACCÈS Ouverture à la Médiathèque du Val d’Europe & Sessions à l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée Station Val d’Europe RER A (direction Marne-la-Vallée Chessy) PLUS D’INFORMATIONS CONTACTEZ NOUS RENDEZ VOUS SUR WWW.CODATA-FRANCE.ORG
    • Programme de la demi-journée du 27 mars de séminaire Dicen pour la Thématique « Data, médiation, valorisation »
    • Publié le 15 janvier 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Au Conservatoire National des Arts et Métiers 292 Rue Saint-Martin 75003 Paris Salle 17.2.14, de 13h30 à 17h30. 13h30 – Session 1 : Les données de la recherche, problématiques de production et d’usage (modératrice : Camille Claverie) – 13h30 – Gérald Kembellec : Quelques rappels sur les questions institutionnelles liées à la collecte, la l’analyse, la transformation et le partage des données de la recherche. (10 minutes de présentation et 5 de discussion) ; – 13h45 – Joumana Boustany : Nous présentera les résultats de son enquête sur les données de la recherche ; (entre 20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 14h25 – Olivier Champalle : Les traces numériques comme objet de connaissances. Quels moyens pour : l’analyse de traces, la capitalisation et l’extraction automatique des connaissances sur le terrain des learning analytics (entre 20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 15h15 – Pause 15h30 Session 2 – Autorité de la donnée, les algorithmes au service de la gouvernance, de l’influence et du marketing (modératrice : Béa Arruabarréna) – 15h30 – Karim Fraoua : La datascience appliquée au domaine du marketing : la décision aidée par les données (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h10 – Lucile Desmoulins, Camille Alloing (IAE de Poitiers) et Vanessa Mohli (Les Bornées Digital Company) : Une analyse de l’imbrication entre influence et donnée(s) : Médiations et négociations dans les agences de communication « influenceurs » (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h50 – Maryse Carmes : L’instauration de l’algorithmie dans l’action publique (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 17h30 précise – Clôture
    • 17 janvier – Séminaire Editorialisation, patrimonialisation, autorité
    • Publié le 7 janvier 2019 par Chloé Terminarias dans
    • 17 janvier 2019, 15h – 17h, CNAM Salle 35.1.53 Politiques d’autorité de la mémoire A travers l’observation de deux dispositifs « image comme document » et « encyclopédie comme document », ce séminaire vise à explorer les différentes politiques d’autorité à l’oeuvre dans le design d’un récit sur le passé. 15h Introduction 15h15 Wikipédia comme dispositif d’autorité mémoriel, Gilles Sahut, LERASS, Université de Toulouse 2 16h Document comme preuve numérique :  circulation et réutilisation (titre provisoire), André Gunthert, EHESS, Paris   17h30 – 19h30, CNAM, Salle 31.2.85 Séminaire Editorialisation et écritures numériques (séance animée par DICEN en visioconférence avec l’Université de Montréal) Dario Rodighiero (EPFL), Architectures et connaissances : cartographier une communauté scientifique Inscriptions : https://goo.gl/forms/AiB448axiFLrWVTb2
    • Avis de soutenance de thèse Danielle Bebey
    • Publié le 19 décembre 2018 par Fanny Essiyé dans
    • Thèse : Design d’expériences transmédia pour l’engagement en formation (DEEXTEF) Présentée et soutenue publiquement le mercredi 19 Décembre,de 9h à 12h par Danielle Bebey. Lieu de la soutenance : Salon d’Honneur – 2, rue Conté, 75003 Paris. Membres du jury : Manuel Zacklad (DICEN IDF). Directeur de la thèse Christian Bourret (DICEN IDF) Philippe Bonfils (I3M) Sophie Pène (DICEN IDF) Résumé : Notre thèse porte sur le design de dispositifs transmédia pour l’engagement en formation. Il s’agit de 4 modèles conceptuels permettant d’exploiter de manière innovante des dispositifs transmédia existants. Ceci dans le but de renforcer et/ ou d’assurer l’engagement en formation pour adultes. Nous nous sommes inspirés des théories sur l’engagement de plusieurs chercheurs en sciences humaines et sociales. Nous avons également établi un dialogue entre les théories sur les dispositifs transmédia de Zacklad et Jenkins. Nous abordons cette démarche en faisant l’hypothèse que l’engagement peut être renforcé si nous nous inspirons de pratiques caractéristiques de la vie personnelle des populations (jeu, échanges, etc.). Ce qui permet de proposer des régimes d’engagement et donc des formes de participation basées sur des préférences manifestes. Nous mesurons la satisfaction des apprenants, leur implication, leur évolution entre autres. Pour ce faire, nous établissons une recherche mixte qui permet de faire une triangulation entre la statistique descriptive, les entretiens de groupe et l’observation participante. Cette recherche-action suit la théorie ancrée et ses méthodes d’analyse. Elle donne lieu à des phases de conception et de test des dispositifs développés. A partir du cadre d’analyse de l’activité des apprenants, notre enquête met en avant différentes formes de médiation hybride. Il se consolide, à l’issu des apprentissages collaboratifs, une culture du numérique, une responsabilisation de l’apprenant et une cohésion de groupe en plus d’autres indicateurs de performance sociale Page de Danielle Bebey
    • Séminaire Insertion professionnelle des doctorants en sciences de l’information et de la communication
    • Publié le 17 décembre 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Le séminaire Insertion professionnelle des doctorants en sciences de l’information et de la communication se tiendra le mercredi 20 février 2019 de 14H à 17H au CNAM, 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, Salle 21.2.31. Première session (14H-15H30) La pluridisciplinarité dans la recherche Manuel Zacklad, Professeur au Cnam et directeur du DICEN-IDF La procédure de qualification en sciences de l’information et de la communication Sylvie Parrini-Alemanno, Professeure au Cnam, laboratoire DICEN-IDF La refonte du parcours doctoral, la valorisation des activités professionnelles et de recherche Elsa Chachkine, Maître de conférences, membre de la direction de l’ED Abbé Grégoire, en charge du parcours doctoral au Cnam Deuxième session (15H30-17H00) Travailler son CV de recherche Hervé Borensztein, Consultant RH et membre extérieur du conseil de l’ED Abbé Grégoire Financer son parcours doctoral Laurent Sovet, Maître de conférences en Psychologie à l’Université Paris Descartes La valorisation de ses compétences et les possibles débouchés en agence Raphaël Haddad, Docteur et chef d’entreprise PROGRAMME Téléchargez le programme DATE & HORAIRES Mercredi 20 février 2019 de 14H à 17H LIEU CNAM, 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, Salle 21.2.31. PLUS D’INFOS Rendez-vous sur https://refdocsic.org/    
    • Séminaire Dicen – « L’open science en Europe : politiques, dispositifs, usages »
    • Publié le 12 octobre 2018 par Emile Gayoso dans
    • Le Dicen-IdF a répondu à l’Appel à manifestation d’intérêt publié par le Ministère de l’Enseignement et de la Recherche le 16 juin 2017 sur le « suivi de l’édition scientifique en France dans le contexte de la Loi pour une République numérique », et le projet de recherche proposé par Ghislaine Chartron et défendu par Emile Gayoso a été retenu par le Comité de suivi de l’édition scientifique (CSES). L’enquête doit permettre de mesurer la disponibilité en libre accès des publications scientifiques françaises en SHS, de mieux comprendre le rôle des différents services des Universités dans la promotion de l’auto-archivage ainsi que l’évolution des pratiques des chercheurs vis-à-vis de Hal mais aussi des sites de réseaux sociaux académiques (ResearchGate, Academia). Une des dimensions du travail avec le Comité de suivi de l’édition scientifique consiste à réaliser une veille sur les politiques de l’open access en Europe. Cette matinée d’étude sera ainsi l’occasion de restituer ce travail de veille (ce sera l’objet de la communication d’Emile Gayoso) tout en faisant le lien entre cette collaboration avec le CSES et les thématiques de recherche du laboratoire Dicen IdF. Ainsi, Ghislaine Chartron proposera une rétrospective des différentes initiatives et cadrages européens en matière d’open science jusqu’aux plus récentes liées notamment au « Plan S ». L’analyse chronologique conduira  à discuter de façon critique les politiques engagées. Camille Claverie et Annaïg Mahé quant à elles proposeront une étude de la présence en ligne des chercheurs en sciences sociales en comparant les usages de deux plateformes : Hal-ShS et Hypotheses. Les deux intervenantes ont d’ailleurs publié en 2017 dans la Revue française des sciences de l’information et de la communication un article concernant les « Pratiques de dépôts en libre accès en sciences humaines et sociales » qui peut être librement consulté ici : Lien vers article en ligne 9h-9h30 : Café et accueil des participants 9H30 : « L’Open Science au prisme de la Commission européenne », Ghislaine Chartron, Professeur de sciences de l’information et de la communication, titulaire de la Chaire « Ingénierie doculentaire » du CNAM, laboratoire Dicen IdF. 10h15 : « Etat des lieux des politiques de l’open access en Europe », Emile Gayoso, postdoctorant Dicen IdF (CNAM) – CSES (MESRI). 11h : « Science ouverte et présence numérique des chercheurs en sciences humaines et sociales. Une étude exploratoire à partir de deux plateformes en ligne : Hal-Shs et Hypotheses.org » Camille Claverie, maître de conférences à Paris X Nanterre, Dicen IdF et Annaïg Mahé, maître de conférence au CNAM, Dicen IdF. 11h45-12h30 : Débat général avec la salle.  
    • Digital Tools & Uses Congress
    • Publié le 3 octobre 2018 par Gérald Kembellec dans
    • Affiche de la conférence DTU 2018
      Inscriptions About The first international Digital Tools & Uses Congress is a multidisciplinary conference devoted to study the uses and development of digital tools. It aims at assembling five interrelated symposia : 1) Web Studies, 2) Challenges of IoT, 3) Recommender Systems, 4) Archives and social networks, The intention of this consortium is to approach a common object of study from different perspectives to enrich the discussion and collaboration between participants. Each one of the congresses aforementioned has already taken place separately. The endeavor is now to consolidate relationships that bring together theory and practice, technics and humanities, human and artificial agents, sciences and arts. Scholars and practitioners will gather in one place and learn from each other within an inviting environment, blurring boundaries between disciplines and schools. For this reason, each one of the five independent symposia is presented below as a track of the Digital Tools & Uses Congress and will take place simultaneously during the three days of the Congress. We are thankful to the amazing partners and international colleagues that have accepted to accompany us in this endeavor. We expect this first edition of the Digital Tools & Uses Congress to offer a wide variety of insights and scientific developments at the crossing point of sciences and humanities
    • Appel à communication : 6e conférence Document Numérique et Société
    • Publié le 27 septembre 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • Colloque international 6ème conférence Document numérique & Société INFORMATION-COMMUNICATION : LE RECOURS A L’ETHIQUE EN CONTEXTE NUMÉRIQUE les 27 et 28 septembre 2018 à l’Institut de la Communication et des Médias (Echirolles organisé par Dicen-Idf (Cnam) et le Gresec (Université Grenoble Alpes)  Appel à communications Résumés jusqu’au 15 décembre Si l’éthique est régulièrement convoquée dans de nombreux secteurs professionnels (santé, politique, environnement, etc.), sa référence est devenue fréquente dans les échanges issus d’autres domaines et ses enjeux ont aujourd’hui capté l’attention des pratiques informationnelles et communicationnelles ainsi que pour les métiers qui les représentent : journalistes, analystes, bibliothécaires, documentalistes. La vie quotidienne et les activités professionnelles sont maintenant largement rythmées par l’usage de réseaux sociaux numériques et la fourniture d’informations se voudrait hautement personnalisée par des plateformes qui façonnent les échanges. La prise de décision est guidée par l’utilisation d’algorithmes, les données massives alimentent l’apprentissage automatisé pendant que les informations et données personnelles se négocient sur le marché de l’information par les plateformes et les courtiers de données. Les citoyens, les organisations professionnelles apparaissent de plus en plus sollicités par des consultations numériques ouvertes à tous, prônant la transparence avant la prise de décision politique et la promulgation de nouveaux textes juridiques… Est-ce un renouveau des pratiques démocratiques ? De multiples formes surveillance imprègnent la vie publique et celle privée de notre vie quotidienne et posent un certain nombre de problèmes. Cette profusion appelle l’élaboration de typologies afin d’identifier leurs caractéristiques et d’apprécier leur portée. Et les conséquences de la personnalisation à outrance des services informationnels restent encore à évaluer. Dans ce sens, les questions éthiques qui intéressent le document et ses « écosystèmes », en ce qu’ils formalisent des liens sociaux (Pédauque, 2006) méritent une attention renouvelée : la déontologie, la confidentialité de l’information, la pluralité, les débats, la propriété intellectuelle, les biens communs, la liberté intellectuelle, sont des thématiques que l’on pourra convoquer. Dans l’édition 2018 de la conférence Document numérique & Société, nous sollicitons des propositions qui approfondissent ces questions concernant l’éthique dans le domaine de l’information et de la communication sous l’angle des logiques d’acteurs, des stratégies et des pratiques informationnelles et communicationnelles. Axe 1 – Régulations et auto-régulations au sein des industries de la culture et de l’information ainsi que des industries de la communication. A travers le choix de codes de déontologie, de chartes, de groupes de travail, de commissions ou de recommandations, les professions de l’information et de la communication tendent, depuis plusieurs années, à définir des bonnes pratiques et à faire évoluer les cadres d’usages et les cadres juridiques. La référence à l’éthique pourrait alors se dresser comme un rempart face aux développements marchands des industries de la culture, de l’information et de la communication dans une économie mondialisée, ou alors permettre d’engager des négociations équilibrées entre les parties prenantes. Ainsi les codes, chartes, déclarations, recommandations, nouvelles lois dont les évolutions sont à étudier, représentent une mobilisation des acteurs, une construction collective pour redéfinir les positionnements dans un marché de plus en plus concurrentiel, ces documents participant […]
    • Avis de soutenance de thèse de doctorat – Khardiatou Kane
    • Publié le 25 septembre 2018 par Fanny Essiyé dans
    • Documentation numérique en Afrique: Évaluation de l’offre et des usages en sciences humaines à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Présentée et soutenue publiquement le mardi 25 Septembre,de 14h à 18h par Khardiatou Kane. Au CNAM, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris, salle visio 17.1.07 (accés, 17 au 1er étage, salle 7) Membres du jury : Mme Ghislaine CHARTRON – Conservatoire National des Arts et Métiers – Directrice de la thèse M. Mohamed HASSOUN – Université de Lyon – École Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques (ENSSIB) – Rapporteur M. Ahmeth NDIAYE – Ecole de Bibliothècaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) – Rapporteur Mme Dominique CARTELLIER – IUT2 – Université Grenoble Alpes – Examinatrice M. Bernard DIONE – Ecole de Biblitohècaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) – Examinateur Résumé de la thèse : Les bibliothèques universitaires des pays d’Afrique francophone sont confrontées à un défi en matière d’offre documentaire dans un contexte marqué par un manque de moyens financiers, une augmentation des coûts de la documentation, et certaines formes organisationnelles peu efficientes. Cette thèse vise dans un premier temps, à partir d’enquêtes et de recueils de données diversifiées, à dresser l’état de l’offre documentaire papier et numérique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, en Sciences humaines et sociales (SHS), tout en soulignant des points de comparaison avec d’autres universités francophones subsahariennes. Les résultats visent à quantifier et à qualifier cette offre, à pointer les nouvelles dynamiques dans le cadre de la documentation numérique avec différents types d’acteurs. Par ailleurs, les bibliothécaires cherchent à s’appuyer pleinement sur l’Open Access tant au niveau de l’accès à des ressources qu’au niveau de la valorisation des fonds locaux. L’information numérique est de plus en plus perçue comme le meilleur moyen de satisfaire les besoins en information de la communauté universitaire de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Néanmoins, elle est souvent confrontée à des problèmes d’accès à l’information mais également d’usage des ressources documentaires. Cette recherche s’intéresse, dans une seconde partie, à l’appréciation de l’usage des ressources numériques, une appréciation qui se fera comparativement entre plusieurs disciplines de l’UCAD et entre enseignants et étudiants de ladite université. Des recommandations sont formulées pour tenter d’y améliorer les services documentaires. Mots clés : Offre documentaire,Evaluation des ressources documentaires,Évaluation des usages,libre Accés,Afrique subsaharienne,Bibliothèque Universitaire de Dakar Page de Khardiatou Kane
    • European Conference on Information Literacy (ECIL) 2018
    • Publié le 24 septembre 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Organized by the Department of Information Management of Hacettepe University, the Department of Information and Communication Sciences of Zagreb University, the Information Literacy Association, and the Department of Information and Communication Studies at the University of Oulu, the European Conference on Information Literacy ( ECIL) will take place in Oulu, Finland, from 24-27 September 2018   More information on http://ecil2018.ilconf.org/ IMPORTANT DATES First call: November 2017 Second call: December 2017 Third call: 15 January 2018 Abstract submission deadline: 15 February 2018 Notification of acceptance for abstracts: 24  March 2018 Deadline for submitting final versions of abstracts: 7 April 2018 Authors’ notification on final decision on abstract category: 20 April 2018 Registration starts: May 2018 Full-text submission deadline: 15 May 2018 Notification of acceptance for full-texts: 15 June 2018 Deadline for submitting final versions of full-texts: 3 July 2018 Early registration deadline: 15 June 2018 Author registration deadline: 30 June 2018 Conference sessions: 24-27 September 2018
    • Séminaire Dicen – « L’open science en Europe : politiques, dispositifs, usages »
    • Publié le 21 septembre 2018 par Emile Gayoso dans
    • Le Dicen-IdF a répondu à l’Appel à manifestation d’intérêt publié par le Ministère de l’Enseignement et de la Recherche le 16 juin 2017 sur le « suivi de l’édition scientifique en France dans le contexte de la Loi pour une République numérique », et le projet de recherche proposé par Ghislaine Chartron et défendu par Emile Gayoso a été retenu par le Comité de suivi de l’édition scientifique (CSES). L’enquête doit permettre de mesurer la disponibilité en libre accès des publications scientifiques françaises en SHS, de mieux comprendre le rôle des différents services des Universités dans la promotion de l’auto-archivage ainsi que l’évolution des pratiques des chercheurs vis-à-vis de Hal mais aussi des sites de réseaux sociaux académiques (ResearchGate, Academia). Une des dimensions du travail avec le Comité de suivi de l’édition scientifique consiste à réaliser une veille sur les politiques de l’open access en Europe. Cette matinée d’étude sera ainsi l’occasion de restituer ce travail de veille (ce sera l’objet de la communication d’Emile Gayoso) tout en faisant le lien entre cette collaboration avec le CSES et les thématiques de recherche du laboratoire Dicen IdF. Ainsi, Ghislaine Chartron proposera une rétrospective des différentes initiatives et cadrages européens en matière d’open science jusqu’aux plus récentes liées notamment au « Plan S ». L’analyse chronologique conduira  à discuter de façon critique les politiques engagées. Camille Claverie et Annaïg Mahé quant à elles proposeront une étude de la présence en ligne des chercheurs en sciences sociales en comparant les usages de deux plateformes : Hal-ShS et Hypotheses. Les deux intervenantes ont d’ailleurs publié en 2017 dans la Revue française des sciences de l’information et de la communication un article concernant les « Pratiques de dépôts en libre accès en sciences humaines et sociales » qui peut être librement consulté ici : Lien vers article en ligne 9h-9h30 : Café et accueil des participants 9H30 : « L’Open Science au prisme de la Commission européenne », Ghislaine Chartron, Professeur de sciences de l’information et de la communication, titulaire de la Chaire « Ingénierie doculentaire » du CNAM, laboratoire Dicen IdF. Transparents de la présentation de G. Chartron : GC-AO-CE-oct-18 10h15 : « Etat des lieux des politiques de l’open access en Europe », Emile Gayoso, postdoctorant Dicen IdF (CNAM) – CSES (MESRI) Transparents de la présentation d’E. Gayoso : Diaporama – Etat des lieux d’open access en UE – Gayoso E. 11h : « Science ouverte et présence numérique des chercheurs en sciences humaines et sociales. Une étude exploratoire à partir de deux plateformes en ligne : Hal-Shs et Hypotheses.org » Camille Claverie, maître de conférences à Paris X Nanterre, Dicen IdF et Annaïg Mahé, maître de conférence au CNAM, Dicen IdF. Transparents de la présentation d’A. Mahé et C. Claverie : OpenScienceAM-CC_VF 11h45-12h30 : Débat général avec la salle.
    • APPEL A COMMUNICATIONS – Data Value Chain in Science & Territories
    • Publié le 7 septembre 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Conférence Data Value Chain in Science and Territories organisée par le laboratoire Dicen-IDF, le comité Codata France, l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services La conférence se déroulera les 14 et 15 mars 2019 sur le site de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et la médiathèque du Val d’Europe. Les contributions interdisciplinaires, en ingénierie ou en sciences humaines et sociales, devraient discuter du paradigme des données en tant que source d’information, de connaissances et de divers indicateurs. Si vous le souhaitez, vous pouvez nous faire part de vos propositions (5 000 à 6 000 caractères) jusqu’au 05 novembre 2018 via Conftool   DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – THÈMES PRINCIPAUX Acquisition de données: IoT (Internet des objets), réseaux intelligents, open data, capteurs, qualité des données, sécurité des données, protection des données et confidentialité, … Typologies de données: caractérisation des différents types de données Qualité des données: référentiels de données, nettoyage des données, validation des données, éthique, données manquantes Traitement des données: normalisation, interopérabilité, modélisation des données, visualisation Extraction de connaissances: data mining, data analytics Médiation des données: interopérabilité, gestion des données dans les organisations, interfaces Data services: plateformes de traitement de données, industrialisation du traitement des données, data literacy Domaines d’application: santé publique et politique sociale, santé intelligente, tourisme intelligent, génie civil, … DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – COMITÉS D’ORGANISATION & SCIENTIFIQUE Consulter la liste des membres des comités d’organisation et scientifique   DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – TÉLÉCHARGER L’APPEL A COMMUNICATIONS Télécharger l’AAC en français Télécharger l’AAC en anglais PLUS D’INFORMATIONS Cliquer ici
    • Bulletin de l’AFAS. Sonorités n° 44 : dossier spécial « Mémoires Immigrées »
    • Publié le 8 juillet 2018 par Claire Scopsi dans
    • Sonorités – le Bulletin de l’AFAS est une publication semestrielle qui rassemble articles, brèves et informations destinés aux membres de l’Association française des détenteurs de documents sonores et  audiovisuels. La revue s’intéresse à  l’utilisation de la source orale à travers l’ensemble des sciences humaines, aux acquis scientifiques et culturels du témoignage oral, à ses enjeux. Accédez au numéro 44 sur la palteforme 0penEdition : https://journals.openedition.org/afas/3134  
    • DOCTORIALES 2018 DU LABORATOIRE DICEN‐IDF
    • Publié le 4 juillet 2018 par Chloé Terminarias dans
    • DOCTORIALES 2018 DU LABORATOIRE DICEN-­IDF Mercredi 4 juillet 2018 Salle 21.2.31 Cnam, 292 Rue Saint-­‐Martin 75003 PARIS PARTICIPEZ A LA JOURNÉE Consulter le lien Hangout Code wifi : Compte: dicen / Mot de passe: D1c3n04! PROGRAMME 9h30 Accueil Café (Merci à Eva et Gisèle) 10h Ouverture Pr Manuel Zacklad, Directeur du laboratoire DICEN-­IDF 10h10 Denis Teisseire, première inscription en thèse, 2015 Approche de la genèse instrumentale des « objets numériques » dans le discours des préfets : Principaux résultats Manuel Zacklad Directeur à DICEN-­IDF Maryse Carmes Relecteur-­‐discutant proposé 10h45 Majda Nabigh (Hangout), première inscription en thèse, 2015 Intelligence territoriale & développement régional : Vers un dispositif au profit de la région de Dakhla­‐Oued Ed‐Dahab Ghislaine Chartron Responsable à DICEN‐IDF Evelyne Broudoux Relecteur-­‐discutant proposé 11h20 Chloé Girard, première inscription en thèse, 2016 Fabrication numérique et assignabilité du discours. L’exemple du texte logiciel Année de Manuel Zacklad Directeur Gérald Kembellec Relecteur-­‐discutant proposé 11h55 Jean-­Louis Soubret, première inscription en thèse, 2016 An ontology of design thinking for book publishing and books Ghislaine Chartron Responsable à DICEN­‐IDF Gilles Garel Relecteur-­‐discutant proposé Déjeuner 12h30-­14h au LABORATOIRE DICEN-IDF Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ere Numérique 14h00 Eva YAO, première inscription en thèse, 2016 L’environnement de travail digital et la communication intra-­organisationelle Sylvie Alemanno Responsable à DICEN­‐IDF François Silva Relecteur-­‐discutant proposé 14h35 Joumana Younis, première inscription en thèse, 2016 Apports et limites des technologies numériques dans l’émergence des nouvelles pratiques managériales François Silva Responsable à DICEN­‐IDF Sylvie Alemanno Relecteur-­‐discutant proposé 15h10 Gruez Lucas, première inscription en thèse, 2015 La salle de classe, une arène publique traversée par le numérique Sophie Pène Responsable à DICEN­‐IDF Relecteur-­‐discutant proposé en attente 15h45 Jessica Gheller, première inscription en thèse, 2015 L’évaluation des parcours de soin : un levier pour l’amélioration contributive des écosystèmes, intégrant les émotions des patients. Christian Bourret Directeur Adjoint à DICEN-­IDF Sylvie Alemanno Relecteur-­‐discutant proposé 16h20 Carisia ONDO, première inscription en thèse, 2016 Place de la FRH face au développement des communautés de pratiques s’appuyant sur les notions de collaboratifs. Quelles démarches expérientielles de bricolage et d’apprentissage? François Silva Responsable à DICEN‐IDF Christian Bourret Relecteur-­‐discutant proposé 17h10 Clôture par le Pr Christian Bourret Directeur Adjoint du laboratoire DICEN-­IDF TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME Cliquez ici pour télécharger en pdf le programme des doctoriales 2018 du laboratoire DICEN-IDF
    • JOURNÉE ÉTUDE RECHERCHE Transformations numériques dans l’entreprise
    • Publié le 15 juin 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Transformations numériques dans l’entreprise : Pratiques, objectifs, conditions de réussite Thématiques croisées DICEN-IDF: Dispositifs numériques d’action collective et de coopération Intelligence Économique et Stratégique, Data, Décision (IES2D) Territoire, Interactions, Médiations Mardi 19 juin de 9h30 à 12h30 CNAM, 292 rue Saint Martin Paris 3ème M° Arts et Métiers Salle 21.1.05 L’Institut Erasme et le laboratoire DICEN du CNAM souhaitent engager un travail d’observation auprès de responsables d’entreprises engagées dans des phases de transformation, et notamment de développement de projets numériques. Dans ce cadre, ils organisent un premier séminaire sur le thème : Transformations numérique : pratiques, objectifs, conditions de réussite. Ce séminaire s’adresse à des responsables d’entreprise désireux de prendre du recul sur les expériences qu’ils mènent et à des chercheurs travaillant sur les transformations dans les entreprises en lien avec le numérique. Ce séminaire leur propose de les confronter à celles conduites dans d’autres entreprises et au regard d’universitaires experts dans le domaine numérique, en vue d’approfondir et d’enrichir leurs pratiques. Des responsables de plusieurs entreprises (Orange, Shiseido, ENGIE, Vinci, ….) ont été sollicités pour témoigner. Trois universitaires, François Silva et Sylvie Alemanno du CNAM-DICEN, chercheur/se au Laboratoire du Dicen-CNAM, Olivier Galibert du labo CIMEOS de l’Université de Dijon, réagiront aux témoignages et dégageront quelques éléments clés sur la base de leurs travaux de recherche. A l’issue de cette matinée, un document soulignant les convergences, les enseignements utiles et les points d’attention pourra être élaboré, dans le respect de la confidentialité des échanges. A travers ce séminaire, nous souhaitons expérimenter une forme nouvelle de recherche-action afin de donner des grilles de lecture pour comprendre ce nouveau phénomène d’émergence de pratiques innovantes dans les organisations. Si nous trouvons probant l’expérience de ce séminaire, nous développerons avec la même méthode un cycle de séminaires programmés au cours de la prochaine année qui pourrait déboucher sur différentes actions : colloques, projets éditoriaux… GRILLE D’ÉCHANGE Les apports de chacun pourront concerner une fonction ou un service dans lesquels des tâches ont été ou vont être automatisées/numérisées et s’organiser autour des questions suivantes : Quelle est l’origine du projet ? Comment a-t-il été mis en place ? Avec quelles intentions et quels objectifs ? Dans le contexte économique / concurrentiel, quel avantage va apporter le numérique ? Quelles tâches ont été automatisées / numérisées / dématérialisées ? Quelles tâches demeurent ? Quelles nouvelles tâches sont apparues ? Quel redéploiement vers du conseil ou des fonctions relationnelles ? Sur quoi se fait la productivité ? Quels gains ont été réalisés (confidentialité, temps, sécurité, fiabilité, capitalisation des données, lien social interne, …) ? Quels gains constatés en matière de relations clients, rapidité et niveau de service ? Jusqu’où se fait l’automatisation ? Qui a accès aux données automatisées ? L’automatisation facilite-t-elle une externalisation ? Place et rôle du management dans ces changements ? Comment ce projet modifie-t-il les pratiques managériales ? Ce projet change t il les pratiques, voire des métiers ? Comment le changement a été vécu par les salariés concernés ? Quelles formations ont été mises […]
    • 3e séminaire « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 14 juin 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 3e séminaire (CNAM, Paris) : jeudi 14 juin 2018 (10h-13h) Salle 35.1.53. 2 rue Conté, 75003 Paris (accès 35, 1e étage, salle 53). Présence numérique dans l’écosystème scientifique : autorialité et les carnets d’Hypothèses. Discussion introduite par Evelyne Broudoux (CNAM) avec Annaïg Mahé (Urfist-ENC), Elsa Poupardin (Urfist-université de Strasbourg) et Camille Prime-Claverie (université Paris-Nanterre) Les formes sémantisées automatisables des citations scientifiques, par Gérald Kembellec (CNAM)
    • Colloque international « Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle »
    • Publié le 11 juin 2018 par Webmaster dans
    • Colloque international « Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle » Les 11 et 12 juin 2018 Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) – Paris 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, France Salle des TEXTILES-Entrée 3-1er étage Ce colloque international propose d’interroger les interactions entre chercheurs et communicateurs à partir de quatre axes : « Des tensions aux accords épistémologiques », « Quand la science est mobilisée par les communicateurs », « Les compromis lors des recherches impliquées, appliquées et actions » et « Éthique du chercheur impliqué ». Le colloque présentera à la fois le point de vue de chercheurs et de professionnels de la communication sur ces questions. Programme : Inscription, incluant les pauses café et les déjeuners pour les deux jours : 50 € pour les doctorants, 100 € pour les enseignants, chercheurs et professionnels. Inscription au : https://resiproc2018.sciencesconf.org/ Pour plus d’informations, se référer au site resiproc.org
    • Séminaire « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 6 juin 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 3e séminaire (Hastec-CNAM, Paris) : jeudi 14 juin 2018 (10h-13h) Salle 35.1.53. 2 rue Conté, 75003 Paris (accès 35, 1e étage, salle 53). Présence numérique dans l’écosystème scientifique : autorialité et les carnets d’Hypothèses. Discussion introduite par Evelyne Broudoux (CNAM) avec Annaïg Mahé (Urfist-ENC), Elsa Poupardin (Urfist-université de Strasbourg) et Camille Prime-Claverie (université Paris-Nanterre) Les formes sémantisées automatisables des citations scientifiques, par Gérald Kembellec (CNAM) Avec la participation d’Aurélien Berra (Université de Paris-Nanterre) et Pierre-Antoine Fabre (Ehess)
    • COLLOQUE INTERNATIONAL Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle
    • Publié le 5 juin 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Colloque international Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle Les 11 et 12 juin 2018 Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) – Paris 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, France Arts et Métiers, Réaumur-Sébastopol Salle des TEXTILES-Entrée 3-1er étage Ce colloque international propose d’interroger les interactions entre chercheurs et communicateurs à partir de quatre axes : « Des tensions aux accords épistémologiques », « Quand la science est mobilisée par les communicateurs », « Les compromis lors des recherches impliquées, appliquées et actions » et « Éthique du chercheur impliqué ». Le colloque présentera à la fois le point de vue de chercheurs et de professionnels de la communication sur ces questions. INSCRIPTIONS Inscription, incluant les pauses café et les déjeuners pour les deux jours : 50 € pour les doctorants, 100 € pour les enseignants, chercheurs et professionnels. Inscription au : https://resiproc2018.sciencesconf.org/ PROGRAMME Consultez ICI le programme de l’évènement. PLUS D’INFOS Pour plus d’informations, se référer au site resiproc.org
    • La collecte de mémoires comme acte militant ?
    • Publié le 30 mai 2018 par Claire Scopsi dans
    • abstraction rouge
      Séminaire joint Fab’mem (Dicen-idf Cnam/Paris) et Cité des mémoires étudiantes Le jeudi 31 mai 2018 de 15h00 à 17h00 A la Maison des Sciences de l‘Homme Paris Nord , salle 40720, avenue George Sand – 93210 La Plaine St-Denis Mo Front Populaire (ligne 12) Plan Entrée libre sur inscription à   Collecter des traces de passé, les archiver, les exposer, les publier en ligne ou dans une émission de radio, peut être la manifestation d’un acte militant. C’est l’occasion de relayer un message, d’animer un réseau, mais lesquels ? C’est aussi l’occasion de réactiver des liens et des causes. Comment gère-t-on cet aspect des collectes, tout en préservant l’éthique archivistique ? Autour des cas pratiques et des témoignages des associations Génériques (archives et mémoires de l’immigration), Bobines féministes (Mouvement de Libération des Femmes) nous tenterons de dresser un état de lieux des fonds militants en France et de répondre aux questions suivantes :  Les archives des mouvements militants sont-elles des archives comme les autres ? Les fonds des mouvements militants ont-ils des compositions particulières : éphémères, documents amateurs, document numériques, captations, témoignages oraux… Nécessitent-ils un traitement particulier ? Quels types de valorisation peut-on réaliser ? Les archivistes des mouvements militants sont-ils-elles des archivistes comme les autres ? : Faut-il être militant pour archiver les mouvements militants ? Sinon, quelle empathie et quelle déontologie ? Quelles méthodes spécifiques développe-t-on pour collecter et conserver ce type d’archives (recours aux réseaux, méthodes participatives…) ? Quelle collaboration avec les institutions patrimoniales ? Performativité des collectes de mémoires des mouvements militants : Qu’apportent les collectes de mémoires militantes et leur valorisation aux mouvements eux-mêmes? Permettent-ils de relancer un réseau, une action ? De transmettre les causes aux plus jeunes ? Collecter et archiver les mémoires peut-il changer le regard (du public, des institutions) porté sur le mouvement ? Programme de la table ronde : 15h00 -15h20 Introduction Claire Scopsi (Dicen-idf)- Jean Philippe Legois(CME) 15h20-16h00 Tatiana Sagatni, archiviste – chargée de projets association Génériques.- discutante Ioanna Kasapi (CME) 16h00 16h40 : Hélène Fleckinger et Nadja Ringart (Bobines Féministes) – discutante Claire Scopsi Portail Studens des mémoires étudiantes : http://www.studens.info/ Site de Génériques : http://www.generiques.org/ Présentation de Bobines féministes : http://www.labex-arts-h2h.fr/IMG/pdf/bobines.pdf  
    • Amateurs et institutions. Des Académies aux plateformes numériques.
    • Publié le 29 mai 2018 par Marta Severo dans
    • ette journée d’étude vise à réunir des chercheur.e.s de différentes disciplines pour réfléchir sur les rapports entre institutions et amateurs d’art, de patrimoine et de culture. La comparaison entre différents contextes historiques, sociaux, politiques et techniques permettra de construire un regard transversal et de tisser un fil rouge entre le rôle de l’amateur face aux institutions académiques à l’époque moderne et les passionnés qui interviennent aujourd’hui sur les réseaux sociaux.
    • 2e séminaire Hastec « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 4 mai 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 2e séminaire (URFIST-ENC, Paris) : vendredi 4 mai 2018 (10h-13h) Salle Jules-Quicherat (1er étage), Ecole nationale des chartes L’autorité des textes quand les humanités deviennent numériques. Comment le travail avec des corpus numériques, en particulier lorsqu’ils sont mis en ligne, change-t-il le statut des sources ? Discussion introduite par Martin Morard (IRHT), avec la participation notamment d’Aurélien Berra Wikipédia et les liens unissant confiance, crédibilité et autorité des sources, par Gilles Sahut (Université de Toulouse) Autorité et constitution des savoirs sur la plateforme de carnets de recherche Hypothèses. Quel est le régime d’autorité des billets publiés sur un blog scientifique en sciences humaines et sociales et comment l’étudier ? Discussion introduite par Pierre Mounier (OpenEdition)
    • Séminaire « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 30 avril 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 2e séminaire (URFIST-ENC, Paris) : vendredi 4 mai 2018 (10h-13h) Salle Jules-Quicherat (1er étage), Ecole nationale des chartes, 65 rue de Richelieu, 75002 Paris. L’autorité des textes quand les humanités deviennent numériques. Comment le travail avec des corpus numériques, en particulier lorsqu’ils sont mis en ligne, change-t-il le statut des sources ? Discussion introduite par Martin Morard (IRHT), avec la participation notamment d’Aurélien Berra Wikipédia et les liens unissant confiance, crédibilité et autorité des sources, par Gilles Sahut (Université de Toulouse) Autorité et constitution des savoirs sur la plateforme de carnets de recherche Hypothèses. Quel est le régime d’autorité des billets publiés sur un blog scientifique en sciences humaines et sociales et comment l’étudier ? Discussion introduite par Pierre Mounier (OpenEdition)
    • Séminaire – Interfaces – Visualisation de la donnée
    • Publié le 22 mars 2018 par Gérald Kembellec dans
    • Programme du séminaire Interfaces – 22 mars 2018 – Visualisation de la donnée Au Cnam, accès 21 (on peut y arriver par l’accès 17) étage 1, salle 05 (21.1.05) salle 24 (21.1.24), 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris. Avec l’appel national à la gréve, nous proposons à ceux qui le souhaitent de nous rejoindre à l’url suivante : https://appear.in/dicen-idf. Nous essaierons également d’enregistrer les interventions et de mettre à disposition les présentations. (Plan d’accès) Introduction (Gérald Kembellec, Camille Claverie 5 minutes) (1) Enjeux et opportunités de la datavisualisation, approches épistémologique et historique, interagir avec les données (Etienne Armand Amato, 45 min avec questions) (2) L’écosystème de la datavisualisation (Béa Arruabarrena, 45 min avec questions) (3) Data Journalisme et/ou systèmes de recommandation, traitement et visualisation, cartographie (Marzia Antenore, 45 min avec questions); (4) Cartographie des compétences en milieux professionnels (Serge Casasus, 45 min avec questions)
    • Séminaire Valorisation de la donnée
    • Publié le 22 mars 2018 par Chloé Terminarias dans
    • De 09h30 à 12h30 Cnam Paris 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris Accès 21, 1er étage, salle 05 (21.1.05) SÉMINAIRE VALORISATION DE LA DONNÉE Programme de la matinée INTRODUCTION Ghislaine CHARTRON, Professeur, CNAM Chaîne de valeur de la donnée et nouveaux défis de la médiation   INTERVENTIONS Stéphane DONNÉ, Responsable du pôle des statistiques de prestations légales à la ‎Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF) Big Data & protection sociale Anna NESVIJEVSKAIA, Doctorante (CNAM) Thème de recherche : Quel est l’impact du phénomène Big Data sur l’évolution des métriques pour la stratégie des organisations ?   TEMPS D’ÉCHANGES En présence de Christian BOURRET, Joumana BOUSTANY, Ghislaine CHARTRON, Stéphane DONNÉ & Anna NESVIJEVSKAIA  
    • Conférence : Journals publishing in the UK
    • Publié le 21 mars 2018 par Jean-Louis Soubret dans
    • Chers collègues   Le laboratoire DIicen IDF accueillera Angus Phillips, Director of the Centre for Publishing ay Oxford Brookes University pour une conférence qu’il donnera sur « Journals publishing in the UK » Nous serions heureux de vous y accueillir
    • Calendrier Conseils Dicen-IdF
    • Publié le 21 mars 2018 par Claudia DA RE dans
    • Conseils d’octobre 2020 à octobre 2021 au Cnam Paris PROCHAINS CONSEILS VENDREDI 20 MARS 2020 De 14h30 à 16h30 – salle à venir MARDI 12 MAI 2020 De 14h30 à 16h30 – 31.2.85 MARDI 23 JUIN 2020 De 14h30 à 16h30 – 31.2.85 VENDREDI 02 OCTOBRE 2020 De 14h30 à 16h30 – salle à venir MERCREDI 02 DÉCEMBRE 2020 De 10h00 à 12h00 – zoom LUNDI 15 MARS 2021 De 9h30 à 12h00 – zoom MERCREDI 02 JUIN 2021 De 9h30 à 12h00 – salle à venir MARDI 29 JUIN 2021 De 16h00 à 18h00 – salle à venir MARDI 14 SEPTEMBRE 2021 De 14h30 à 16h30 – salle à venir     DERNIER CONSEIL JEUDI 30 JANVIER 2020 De 14h30 à 16h30 – 31.2.85 MERCREDI 02 OCTOBRE 2019 De 14h30 à 17h00 – salle 35.1.52    
    • Journée d’étude Org&Co
    • Publié le 19 mars 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Journée d’étude Org&Co « Intelligence stratégique et territoire » Organisée par le laboratoire Dicen-IdF et le groupe de recherche Org&Co de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication le 11 Octobre 2017 à 08h45 à Marne-La Vallée IFIS – 6, cours du Danube 77700 SERRIS RER A – Station Val d’Europe L’équipe de MARNE-LA-VALLÉE du laboratoire Dicen-IdF, en association avec le groupe de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication Org&Co de la SFSIC, organise une journée d’étude sur l’Intelligence Stratégique et le territoire Il s’agit de rendre compte des réflexions théoriques, épistémologiques et méthodologiques dans le champ de la communication organisationnelle de ce courant des SIC. Ce séminaire, co-organisé avec le groupe de la SFSIC Org&Co, présente certains développements contemporains de ces approches L’accès au séminaire est gratuit sur inscription dans la limite des places disponibles. Programme 09h00-09h30 Accueil 09h30 – 10h00 Introduction : Christian BOURRET, Directeur adjoint de DICEN IDF, Sylvie PARRINI ALEMANO, animatrice scientifique Org&Co, Nathalie FABRY Directrice de l’IFIS 10h00-10h30 Philippe CLERC Intelligence Economique et coopération internationale 10h30-11h00 Discussion 11h00-11h30 Nicolas MOINET L’Intelligence Economique territoriale : une histoire de Communauté stratégique de connaissance. 11h30-12h00 Discussion 12h00 – 14h00 Pause déjeuner 14h00-14h30 Estibaliz HERNANDEZ ELENO Un exemple de smart city : Bilbao 14h30-14h45 Discussion 14h45-15h15 Claudie MEYER, Christian BOURRET, Joumana BOUSTANY Plates-formes et territoires : le cas de la protection sociale 15h15-15h30 Discussion 15h30-16h00 Nathalie FABRY Tourisme et smart destinations 16h00-16h15 Discussion 16h15-16h30 Pause 16h 30-17h00: Clôture de la journée Christian BOURRET, Directeur adjoint DICEN IDF, Sylvie PARRINI ALEMANO, animatrice scientifique Org&Co, Nathalie FABRY, Directrice de l’IFIS Vous pouvez télécharger le programme et la présentation des intervenants ICI
    • Soutenance de thèse de Camille Imhoff
    • Publié le 16 mars 2018 par Webmaster dans
    • « Penser la collaboration dans les organisations à partir des communautés virtuelles sur le réseau social d’entreprise. Rapports sociaux et modes de régulation émergents : continuités, contradictions et/ou ruptures ». Présentée et soutenue publiquement le vendredi 16 mars, à 9h, par Camille Imhoff au CNAM, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris, salle 21.1.08 (accès 21, 1er étage, salle 08) Membres du jury : M. Jean-Luc BOUILLON, Professeur, Université de Rennes 2, Examinateur M. Franck FISCHBACH, Professeur, Université de Strasbourg, Rapporteur M. Olivier GALIBERT, Professeur, Université de Bourgogne, Rapporteur M. Stéphane HABER, Professeur, Université Paris Nanterre, Co-directeur de thèse M. Luca PALTRINIERI, Maître de conférences, Université de Rennes 1, Examinateur Mme Sylvie PARRINI-ALEMANNO, Professeure, Cnam, Examinatrice M. François SILVA, Professeur, Kedge et Chercheur, Cnam, Co-directeur de thèse La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement convié.e.s. Je vous remercie de m’informer de votre présence afin d’en faciliter l’organisation. RESUME : Il semble admis aujourd’hui, tant dans les discours d’entreprise, la littérature managériale et de conseil que dans les études scientifiques, que la performance des organisations repose essentiellement sur la capacité à innover, à constituer une intelligence collective, à capitaliser sur les savoirs et pratiques des collaborateurs dans une société de l’information. Pour cela, les plateformes collaboratives de type réseau social d’entreprise (RSE) se déploient massivement afin d’offrir un outil performant pour la formalisation, la centralisation et la gestion des connaissances. Les plateformes de RSE s’inscrivent dans la continuité des transformations des organisations vers des organisations collaboratives, dans le sens où la collaboration désigne un mode d’activité collective où les interactions se font directement, sans intermédiaire, par opposition à la coordination extérieure des tâches. Mais si les RSE et les pratiques communautaires en ligne sont au cœur des problématiques stratégiques des organisations contemporaines du fait de leur dimension informationnelle et cognitive, nous pensons que ce n’est que parce qu’ils permettent prioritairement et plus fondamentalement la construction de nouvelles formes communicationnelles, relationnelles et subjectives comme condition d’émergence d’une intelligence collective. Cependant, la collaboration au sein de communautés en ligne semble à première vue relativement spécifique et cela pour deux raisons. Premièrement parce qu’il s’agit de pratiques collaboratives se référant à un idéal communautaire dans un contexte organisé, hiérarchisé avec des règles instituées. Dès lors, nous nous demanderons ce que la catégorie de communauté virtuelle désigne dans un contexte organisé, sur le réseau social d’entreprise, entre cadre institutionnel résurgent et pratiques émergentes. Fonctionne-t-elle comme une catégorie descriptive et/ou normative et/ou performative ? Deuxièmement, il s’agit de pratiques collaboratives spécifiques parce qu’il s’agit d’une collaboration animée et que les problématiques d’animation sur les communautés en ligne semblent être prioritaires pour permettre et assurer la collaboration. En effet, le rôle du community manager, manager / animateur / gestionnaire de la communauté virtuelle apparaît comme central dans les stratégies de collaboration en organisation et cela non seulement dans le lancement, l’alimentation, l’incitation à la logique collaborative, derrière l’apparence de spontanéité et de prise en main par les acteurs, mais également et de façon plus structurelle, dans l’instrumentalisation marketing et managériale de la socialisation. Nous reviendrons, dans un premier moment, sur le cadre […]
    • Séminaire Nouvelles pratiques managériales
    • Publié le 15 mars 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Séminaire Nouvelles communautés numériques : vers des pratiques managériales émancipatrices ? Entre émergence et rationalisation Co-organisé avec le laboratoire du CIMEOS de l’Université de Dijon Deux journées : Jeudi 15 mars au Cnam Paris Les outils collaboratifs comme vecteurs du commun : quelles nouvelles pratiques ? Jeudi 05 juillet à Dijon Communautés en ligne et néo management : le commun en tension Présentation Les organisations développent de nouvelles pratiques managériales dont les technologies numériques constituent un levier. Utilisant les intranets et parfois des Réseaux Socio-Numériques Hors les murs de l’entreprise, de nouvelles communautés en ligne ont émergé depuis quelques années dans le monde professionnel, entrainant parfois des processus de professionnalisation autour de nouveaux métiers (Community Manager par exemple), tout comme de nouvelles pratiques managériales. Ces pratiques managériales s’accompagnent de discours prescripteurs de rupture mettant en avant des dimensions conviviales et émancipatrices qui doivent nous interroger, notamment dans l’analyse de leur contenu et de leur pouvoir performatif. La question de l’instrumentalisation communautaire managériale à l’ère du numérique nous interroge ainsi sur l’émergence de communs correspondants à chaque fois à l’existence de nouveaux collectifs plus ou moins organisés, disposant parfois de leur propre gouvernance, instituant de nouvelles formes de socialisation au travail. Questionnements Les deux journées de recherche autour de l’émergence des communautés numériques permettront d’approfondir les notions de commun, de communautés et de nouvelles pratiques managériales à l’œuvre. Au-delà du nécessaire cadrage théorique entre l’idée de communauté et l’idée du commun à l’ère du numérique, nous interrogerons les nouvelles pratiques managériales qui opérationnalisent cette tension « commun-communautaire », particulièrement dans les champs scientifiques  des sciences de la gestion, du management et de la communication organisationnelle. Quel partage de connaissance ? Quels sont ces nouveaux collectifs de travail ? Comment fonctionnent-ils ? Quelles en sont les formes participatives, coopératives et les nouveaux modes de régulation, de coordination, de gouvernance ? Quelles nouvelles compétences, quels nouveaux métiers apparaissent dans ce contexte ? Chercheurs et professionnels L’objectif de ce séminaire est qu’à partir d’un cadrage conceptuel apporté par les chercheurs et de leurs approches critiques, des professionnels d’entreprises donneront un retour critique afin de valider un certain nombre de concepts et de démarche qui sont en train d’émerger dans le monde du travail autour des communautés numériques.      
    • Construction de l’autorité numérique
    • Publié le 14 mars 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 1er séminaire (CNAM, Paris) : mercredi 14 mars 2018 de 10h à 13h – Salle Boris Vian : salle 37.2.43. Cnam – 2, rue Conté – 75003 Paris Accès 37 – 2ème étage – salle 43 Les composantes de l’autorité : confiance, croyance, fiabilité. Discussion introduite par Gloria Origgi (EHESS). L’autorité des textes prémodernes. Quels sont les facteurs linguistiques, textuels, culturels et sociaux de la confiance accordée à l’écrit ? Discussion introduite par Paul Bertrand (Université de Louvain), avec la participation notamment de Stéphane Lamassé, Yann Potin et Pierre-Antoine Fabre.
    • Séminaire Editorialisation
    • Publié le 12 mars 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • La prochaine séance du séminaire Edito18 sera ce mardi 13 mars avec la conférence de Thierry Bardini (Professeur, Département de communication, Université de Montréal), intitulée “Pour une médiologie critique : Prémisses d’une archéologie médiatique du temps réel” (ci-dessous le résumé). Rendez-vous au CNAM (2, rue conté) à 17h30 en salle C.33.3.20. Le wiki de la séance : http://dicen-idf.org/wiki/doku.php?id=seminiaire:18:programme#conference_1 Prise de note : https://mypads.framapad.org/mypads/?/mypads/group/edito17-18-8y6xot7v6/pad/view/edito18-conference-13mars-2018-xw6xtt78c Pour une médiologie critique : Prémisses d’une archéologie médiatique du temps réelCette contribution propose d’articuler une médiologie critique autour de trois concepts centraux : mode/modalité/modulation, récursivité, et cause formelle. Cependant, le sens de « critique » mobilisé ici ne renvoie pas exclusivement à celui associé aux travaux fondateurs de l’école de Francfort. En fait, il s’agit plutôt de référer le sens que la thermodynamique donne à ce terme : pour celle-ci, un état critique correspond à une transition de phase de deuxième ordre, où, au point critique, on ne peut distinguer les deux phases du corps affecté par la transition de phase (Bardini 2014). L’introduction de ce vocabulaire hérité de la physique suit les intuitions de Gilbert Simondon (1958, 2005), qu’il s’agira ici de mettre à jour.Ceci consiste à réévaluer et à compléter son modèle ontogénétique à la lueur de phénomènes contemporains dont il ne pouvait certes pas avoir conscience. Il s’agit en particulier de se demander dans quelle mesure l’écologie médiatique contemporaine nécessite sa mise à jour par l’introduction de deux modes d’existence distincts, mais de plus en plus miscibles, pour qualifier les formes de vie (individuations vitales, psychiques et collectives) : les modes d’existence analogues et numériques. L’état critique de l’écologie médiatique contemporaine qui me préoccupe particulièrement, c’est ce moment où, justement, les phases ou modalités analogiques et numériques de nos existences se mêlent et se confondent en une seule réalité. Alors que nous pensons encore la réalité comme susceptible d’être « virtuelle » ou « augmentée » par les moyens technologiques d’une panoplie de media informatisés, il me semble crucial de nous interroger sur l’espace-temps particulier et sur les singuliers entrelacs de présence et d’absence, que ces appareils médiatiques rendent possibles.
    • Séminaire « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 2 mars 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 1er séminaire (CNAM, Paris) : mercredi 14 mars 2018 de 10h à 13h – Salle Boris Vian : salle 37.2.43. Cnam – 2, rue Conté – 75003 Paris Accès 37 – 2ème étage – salle 43 Les composantes de l’autorité : confiance, croyance, fiabilité. Discussion introduite par Gloria Origgi (EHESS). L’autorité des textes prémodernes. Quels sont les facteurs linguistiques, textuels, culturels et sociaux de la confiance accordée à l’écrit ? Discussion introduite par Paul Bertrand (Université de Louvain), avec la participation notamment de Stéphane Lamassé, Yann Potin et Pierre-Antoine Fabre.
    • SÉMINAIRE Urgence, Hyperconnexion et laisse électronique des cadres
    • Publié le 8 février 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Vous souhaitez vous rendre au séminaire ? Consultez notre plan d’accès Le jeudi 08 février prochain, se tiendra, sur le site du Val d’Europe, à l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services (IFIS) de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, le séminaire « Urgence, hyperconnexion et laisse électronique des cadres ». Présenté par Valérie CARAYOL, ce séminaire traitera notamment de notre dépendance aux technologies.
    • Atelier 3 – séminaire Ecritures numériques et editorialisation
    • Publié le 23 janvier 2018 par Marta Severo dans
    • Le troisième atelier Edito18, coordonné par Chloé Girard et Jérôme Valluy, sera autour de l’article « Les fake news, miroir grossissant de luttes d’influences » de Louise Merzeau (Ina Global, mai 2017). Pour que la discussion soit des plus intéressantes, je vous rappelle qu’il est essentiel que chacun lise et annote le texte en amont de la séance, en suivant les orientations proposées par Chloé et Jérôme : L’article de Louise part des fake news mais ça n’est pas son sujet ni le nôtre ici : “Quel que soit l’angle sous lequel on les observe, c’est sur l’énigme du médium que ces fausses nouvelles conduisent notre regard. Corps conducteur, milieu, organe : comment les idées se propagent-elles, comment leur circulation transforme-t-elle la réalité, comment le pouvoir s’incarne-t-il dans cette puissance de propagation ?”. “Avant d’être un effondrement de la vérité, la crise des fake news est le signe d’une redistribution des circuits de la confiance”. Nous nous en tiendrons ici à “comment les idées se propagent-elles”, à “la source et le lit” par lesquels naissent et se propagent les (dés)information dans le numérique. Comment schématiser l’une et l’autre dans ce milieu ? Environnement-source : autorités centralisées : les plus nombreuses (sites classiques, d’information et autres, blogs et comptes Twitter) délibératives : archétype de Wikipedia, pas forcément très reproduit.* auteurs : nommés anonymes : part très très amplifiée dans le numérique, culture du pseudo. Environnement-lit : schéma affinitaire (bouche à oreille, rumeur) : part très, très amplifiée dans le numérique, culture du rebond, schéma radial : encore très important, information allant des sources centralisées vers les lecteurs. Relativement au schéma des média classiques et mass media les nouveautés du milieu numérique semblent concerner surtout : l’amplification de l’anonymat de la source, l’amplification de rebond de lecteur à réseau affinitaire. Comment construire la confiance dans ce milieu ? Il semble que Louise se contredise dans cet article : elle écrit d’abord “Plus encore que la source, c’est le lit par où s’écoule l’information qui conditionne sa crédibilité” pour en arriver à la notion de co-construction délibérative de la “vérité” qui montre au contraire que c’est le mode de construction de la source qui est important. Peut-on donc imaginer des “journaux d’information” (au sens le plus large) délibératifs ? Est-ce qu’une rédaction, nommée, n’est pas déjà une source délibérative à petite échelle ? Est-ce que ça n’est pas la culture de la source qu’il faut développer ? Les blogs persos comme les comptes de réseaux sociaux ont donné la parole à chacun, ce qui est très certainement à saluer, mais ce sont des paroles parfois anonymes et la plupart de temps hors réseau, au sens où elles s’expriment sans aucune délibération avant parution (co-auteurs, responsables éditoriaux, correcteurs, relecteurs…) ? Cela nous amène à nuancer la notion de réseau, qui possède au moins deux facettes : réseau de co-auteurs, relecteurs, éditeurs (qui sont aussi des relecteurs), correcteur, etc. réseau de lecteurs. Un grand nombre de discours, dans le numérique, n’ont peu ou pas de la première. D’où l’importance de soutenir […]
    • Inscription au congrès DTU et programme
    • Publié le 4 janvier 2018 par Gérald Kembellec dans
    • Visuel de la conférence
      Inscription à DTU Programme Programme de la conférence A propos Les inscriptions sont ourvertes ici (gratuit). Le premier congrès international Digital Tools & Uses est une conférence multidisciplinaire internationale consacrée à l’étude des usages et du développement des outils numériques. Sur Twitter : #dtucparis Il vise à réunir 4 symposiums interdépendants: 1) les études sur le Web (digital studies), 2) les défis de l’IoT (IoT challenges), 3) les systèmes de recommandation (Interdisciplinary Workshop on Recommender Systems aka InWoRS’2018), 4) les archives, bibliothèques et les réseaux sociaux (International conference on Libraries and Archives in the Digital Humanities Era aka CIBAHN’2018), et L’intention de ce congrès est d’aborder un objet d’étude commun à partir de différentes perspectives afin d’enrichir la discussion et la collaboration entre les participants. Chacun des congrès susmentionnés a déjà eu lieu séparément les années passées. L’objectif est maintenant de consolider les relations qui rassemblent la théorie et la pratique, les techniques et les humanités, les agents humains et artificiels, les sciences et les arts. Les chercheurs et les praticiens se réuniront et apprendront les uns des autres dans un environnement accueillant, gommant les frontières entre les disciplines et les écoles. Pour cette raison, chacun des cinq symposiums indépendants est présenté ci-dessous comme une axe du Congrès Digital Tools & Uses et aura lieu simultanément pendant les trois jours du congrès. Nous sommes reconnaissants envers les partenaires exceptionnels et les collègues internationaux qui ont accepté de nous accompagner dans cette entreprise. Nous nous attendons à ce que cette première édition du Digital Tools & Uses Congress offre une grande variété d’idées et de développements scientifiques à l’intersection des STM et des Sciences humaines. Publication Programme de la conférence Une sélection des meilleurs articles seront invités à publier des versions étendues sous la forme de chapitres de livres sous la série Digital Tools & Uses à ISTE & Wiley (index par http://onlinelibrary.wiley.com/). Il est à noter que le laboratoire Dicen-IdF est étroitement associé à l’organisation et à la tenue globale du congrès et plus particulièrement aux thématiques Libraries and Archives in the Digital Humanities Era et Interdisciplinary Workshop on Recommender Systems
    • Nouvelles approches de l’évaluation territoriale des parcours de santé
    • Publié le 22 décembre 2017 par Chloé Terminarias dans
    • Ce mercredi 20 décembre s’est tenu l’atelier de travail sur l’évaluation territoriale des parcours de santé. Actuellement, il n’existe que peu de méthode d’évaluation d’impact au niveau local des espaces collectifs en santé, notamment concernant les pratiques coopératives en territoire centrées sur les soins primaires (réseaux de santé, atelier santé ville, contrat local de santé, autres dispositifs de la politique de la ville, etc.). L’objectif de cette rencontre entre chercheurs universitaires et animateurs de terrain est de faire un état des lieux des connaissances et d’envisager des pistes de travail pour observer les parcours de santé. Exposés des travaux de recherche Christian BOURRET – Laboratoire Dicen-Idf, Université de Marne la Vallée Approches évaluatives des inégalités sociales et territoriales de santé, évaluation du système de santé au regard des enjeux des dossiers partagés et de l’étude des collectifs stratégiques d’acteurs. Fabienne MARTIN-JUCHAT et Valérie LEPINE – Laboratoire GRESEC, Université Grenoble Alpes Approche, méthodes, et enjeux, de la prise en compte du corps affectif, des émotions, et des sentiments des usagers et patients dans l’analyse des relations interpersonnelles et des systèmes d’action collective. Discussion avec Jessica GHELLER, doctorante au Dicen-Idf Programme Cliquer ICI pour consulter le programme.  
    • Soutenance de thèse
    • Publié le 21 décembre 2017 par Hanae Lrhoul dans
    • Hanae LRHOUL soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés: La production scientifique des chercheurs de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca : mesures, cartographie et enjeux du libre accès. La thèse est dirigée par Madame Ghislaine CHARTRON
    • Soutenance de thèse de Hanae Lrhoul
    • Publié le 21 décembre 2017 par Webmaster dans
    • faculte de medecine et de pharmacie de Casablanca
      Hanae Lrhoul soutiendra publiquement ses travaux de thèse en Sciences de l’information et de la communication intitulés : La production scientifique des chercheurs de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca : mesures, cartographie et enjeux du libre accès. dirigés par Madame Ghislaine Chartron Jury Mme Ghislaine Chartron, Conservatoire National des Arts et Métiers, Directeur de these M. Eric Boutin, Université de Toulon, Rapporteur Mme Chérifa Boukacem Zeghmouri, Université de Lyon, Rapporteur M. Joachim Schöpfel, Université de Lille 3, Examinateur M. Ahmed Bachr, Ecole des sciences de l’Information/Rabat, CoDirecteur de these M. Mohamed Barkaoui, Université Hassan II Casablanca, Examinateur  
    • Appel à communications RESIPROC 2018
    • Publié le 18 décembre 2017 par Webmaster dans
    • RESIPROC
      Le Colloque international RESIPROC 2018 sur : Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle aura lieu les 11 et 12 juin 2018 au CNAM à Paris. Il est soutenu par les laboratoires Dicen (EA 7339) et LERASS (EA 827) et la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication. Voici l’appel à communications :  
    • Atelier 2 – Séminaire Écritures numériques et éditorialisation
    • Publié le 4 décembre 2017 par Chloé Terminarias dans
    • Atelier animé par Servanne Monjour & Mattéo Tréléani (à distance de Montréal) – Lundi 4 décembre : 17h30 – 19h30 – CNAM, accès rue Conté, salle 33.3.20 En préparation du deuxième atelier edito18, Servanne Monjour et Matteo Treleani nous proposent de travailler autour de l’article « L’intelligence des traces » de Louise Merzeau (Intellectica, 2013). Dans cet article, Louise Merzeau encourage à penser la trace numérique au-delà du seul paradigme indiciaire : nos traces ne sont plus seulement un symptôme ou le résultat d’un impensé (utilisé afin de tracer et de mesurer l’usager), mais elles constituent une écriture à part entière. Ainsi envisagée selon un paradigme performatif, la trace apparaît comme un élément d’agencement, comme une sorte de brique pouvant œuvrer à la « construction d’espaces communs de connaissance et de mémoire ». C’est à partir de cette conception de la trace numérique que nous souhaitons orienter les débats autour de la problématique spatiale posée dans le séminaire : entre risque d’expropriation (identitaire, notamment) et possibilités d’aménagement (d’un territoire (?) numérique), comment la trace permet-elle de penser les modalités d’un environnement ou d’un habitat numérique?
    • Soutenance de la thèse de Lisa Chupin
    • Publié le 1 décembre 2017 par Manuel Zacklad dans
    • Le 1er décembre à 14h30, Mme Lisa Chupin soutiendra sa thèse de doctorat intitulée : Enjeux communicationnels de la conception de dispositifs de médiation documentaire augmentée pour les herbiers numérisés Devant un jury composé de : Mme Marie Després-Lonnet (Rapporteur) Mme Florence Millerand (Rapporteur) Mme Brigitte Simonnot Mme Geneviève Vidal Mr Manuel Zacklad (Directeur)  
    • INFORMATION-COMMUNICATION : LE RECOURS A L’ETHIQUE EN CONTEXTE NUMÉRIQUE
    • Publié le 27 novembre 2017 par Evelyne Broudoux dans
    • Appel à Communications jusqu’au 15 décembre 6ème conférence Document numérique & Société Les 27 et 28 septembre 2018 à l’Institut de la Communication et des Médias (Echirolles) organisé par Dicen-Idf (Cnam) et le Gresec (Université Grenoble Alpes)   Si l’éthique est régulièrement convoquée dans de nombreux secteurs professionnels (santé, politique, environnement, etc.), sa référence est devenue fréquente dans les échanges issus d’autres domaines et ses enjeux ont aujourd’hui capté l’attention des pratiques informationnelles et communicationnelles ainsi que pour les métiers qui les représentent : journalistes, analystes, bibliothécaires, documentalistes. La vie quotidienne et les activités professionnelles sont maintenant largement rythmées par l’usage de réseaux sociaux numériques et la fourniture d’informations se voudrait hautement personnalisée par des plateformes qui façonnent les échanges. La prise de décision est guidée par l’utilisation d’algorithmes, les données massives alimentent l’apprentissage automatisé pendant que les informations et données personnelles se négocient sur le marché de l’information par les plateformes et les courtiers de données. Les citoyens, les organisations professionnelles apparaissent de plus en plus sollicités par des consultations numériques ouvertes à tous, prônant la transparence avant la prise de décision politique et la promulgation de nouveaux textes juridiques… Est-ce un renouveau des pratiques démocratiques ? De multiples formes surveillance imprègnent la vie publique et celle privée de notre vie quotidienne et posent un certain nombre de problèmes. Cette profusion appelle l’élaboration de typologies afin d’identifier leurs caractéristiques et d’apprécier leur portée. Et les conséquences de la personnalisation à outrance des services informationnels restent encore à évaluer. Dans ce sens, les questions éthiques qui intéressent le document et ses « écosystèmes », en ce qu’ils formalisent des liens sociaux (Pédauque, 2006) méritent une attention renouvelée : la déontologie, la confidentialité de l’information, la pluralité, les débats, la propriété intellectuelle, les biens communs, la liberté intellectuelle, sont des thématiques que l’on pourra convoquer. Dans l’édition 2018 de la conférence Document numérique & Société, nous sollicitons des propositions qui approfondissent ces questions concernant l’éthique dans le domaine de l’information et de la communication sous l’angle des logiques d’acteurs, des stratégies et des pratiques informationnelles et communicationnelles. Axe 1 – Régulations et auto-régulations au sein des industries de la culture et de l’information ainsi que des industries de la communication. A travers le choix de codes de déontologie, de chartes, de groupes de travail, de commissions ou de recommandations, les professions de l’information et de la communication tendent, depuis plusieurs années, à définir des bonnes pratiques et à faire évoluer les cadres d’usages et les cadres juridiques. La référence à l’éthique pourrait alors se dresser comme un rempart face aux développements marchands des industries de la culture, de l’information et de la communication dans une économie mondialisée, ou alors permettre d’engager des négociations équilibrées entre les parties prenantes. Ainsi les codes, chartes, déclarations, recommandations, nouvelles lois dont les évolutions sont à étudier, représentent une mobilisation des acteurs, une construction collective pour redéfinir les positionnements dans un marché de plus en plus concurrentiel, ces documents participant aux équilibres recherchés, à l’ajustement des professions (journalistes, communicants, documentalistes…). […]
    • Atelier 1 – Séminaire Ecritures numériques et éditorialisation
    • Publié le 13 novembre 2017 par Marta Severo dans
    • La première séance du Séminaire Ecritures numériques et éditorialisation se tiendra le 13 novembre 2017 à 17h30, au CNAM. La séance sera animé par Nicolas Sauret et Gérard Wormser.  Pour avoir plus d’information pour le protocole de participation consulter la page du seminaire.  
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation : saison 2017-18
    • Publié le 9 novembre 2017 par Marta Severo dans
    • Environnement, milieu, espace et architecture Inscription au séminaire « Ecritures numériques et éditorialisation » (cycle 2017-18) Télécharger le programme Site web du séminaire http://seminaire.sens-public.org/ Wiki du séminaire https://www.dicen-idf.org/wiki/doku.php?id=seminiaire:18:presentation Les précédents cycles du séminaire se sont attachés à articuler la notion d’éditorialisation avec différentes pratiques de l’édition numérique, en questionnant tant la production et la diffusion des savoirs (archive, bibliothèque, édition savante) que le journalisme ou les grandes plateformes du web.En éclairant de manière récurrente les liens entre espace, environnement et éditorialisation, ces séances sont venues interroger les travaux récents de définition et de conceptualisation de l’éditorialisation. Pour Marcello Vitali-Rosati, « l’éditorialisation désigne l’ensemble des dynamiques qui produisent et structurent l’espace numérique. Ces dynamiques sont les interactions des actions individuelles et collectives avec un environnement numérique particulier. » [1]. Dans cette définition, l’éditorialisation participe à la structuration de l’espace numérique et dès lors aux conditions même de la construction de connaissances, rejoignant en quelque sorte ce que Jeffrey Schnapp a conceptualisé avec le knowledge design [2].Louise Merzeau a montré de son côté le lien entre les dispositifs d’éditorialisation et l’arrangement de milieux transitionnels, qu’elle associe à un environnement-support [3], et au milieu transmédiatique. « Outre qu’il réintroduit du temps sédimenté dans le geste collaboratif, cet « étoilement applicatif » met en évidence la structure transmédiatique du milieu dans lequel les formes de la participation sont désormais appelées à s’exercer. […] Entre média et boîte à outils, cet « environnement-support » (Zacklad, 2013) marque l’avènement de pratiques d’écriture-lecture spécifiquement numériques, où nous voyons la marque d’une culture digitale en train de se constituer. » [4] En l’articulant avec les notions de milieu, d’espace, de territoire, d’écosystème, nous chercherons à déterminer en quoi l’éditorialisation permet de mieux comprendre cette « culture digitale ».Notre exploration théorique investira ainsi deux champs d’étude : environnement, écosystème, milieu territoire, espace, architecture Nous souhaitons proposer une formule en ateliers, invitant les participants au séminaire à un travail proactif d’annotation collaborative autour d’un corpus de textes récents. Il s’agira de mettre ces textes en perspective avec la théorie de l’éditorialisation et d’inscrire celle-ci dans une pensée du milieu et de l’espace « comme une perspective possible pour une refondation du collectif à l’ère des réseaux ».Nous nous emploierons en particulier à éclairer l’œuvre que nous a laissé Louise Merzeau et à poursuivre ainsi la contribution toujours lumineuse et inspirante de notre collègue.Chaque champ sera clôturé par une séance de conférence. Calendrier Les séances se dérouleront en duplex au CNAM de 17h30 à 19h30 et à l’Université de Montréal de 11h30 à 13h30, aux dates suivantes : Champ environnement, écosystème, milieu 13 novembre 2017 : atelier 1Organisateurs : Nicolas Sauret & Gérard Wormser 4 décembre 2017 : atelier 2Organisateurs : Servanne Monjour & Matteo Treleani 23 janvier 2018 : atelier 3Organisateurs : Chloé Girard & Jérôme Valluy 13 mars 2018 : conférence de Thierry Bardini Champ territoire, espace, architecture 10 avril 2018 : atelier 4Organisateurs : Emmanuel Château-Dutier & Enrico Agostini Marchese 15 mai 2018 : atelier 5Organisateurs : Marcello Vitali-Rosati & Évelyne Broudoux 5 juin 2018 : conférence Lionel Ruffel Informations pratiques CNAM salle 33.3.20 (entrée par la 2 rue Conté, Paris 3ème) les jeudis de 17h30 à 19h30 Protocole des ateliers Les ateliers […]
    • Soutenance de thèse de Lisa Chupin
    • Publié le 4 novembre 2017 par Manuel Zacklad dans
    • Le 1er décembre à 14h30, Mme Lisa Chupin soutiendra sa thèse de doctorat intitulée : Enjeux communicationnels de la conception de dispositifs de médiation documentaire augmentée pour les herbiers numérisés Devant un jury composé de : Mme Marie Després-Lonnet (Rapporteur) Mme Florence Millerand (Rapporteur) Mme Brigitte Simonnot Mme Geneviève Vidal Mr Manuel Zacklad (Directeur)
    • Rencontre Acteurs / Chercheurs : Quelles politiques pour les quartiers défavorisés ?
    • Publié le 4 octobre 2017 par Chloé Terminarias dans
    • La Fédération CNRS Travail Emploi et Politiques Publiques (TEPP), en partenariat avec l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE) organise une RENCONTRE ACTEURS / CHERCHEURS Quelles politiques pour les quartiers défavorisés ? Vendredi 13 octobre 2017 à 09h30 PROGRAMME DE LA JOURNÉE Présentation du rapport de l’OCDE : « AMÉLIORER LES PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES ET LE BIEN-ÊTRE DES HABITANTS DES QUARTIERS DÉFAVORISÉS » Nicola Brandt, Senior Economiste à l’OCDE Suivie d’une table ronde avec : Mustapha Belhocine, auteur de Précaire !, Eric Briat, Chef du service de la ville et de la cohésion urbaine CGET Yannick L’Horty, Professeur à l’UPEM, membre du Conseil d’Analyse Economique, Valérie Renaud, Directrice d’établissement scolaire, St Ouen Dominique Sopo, Président de SOS Racisme Tiziana Zumbo Vital, Maire Adjointe de St. Ouen Télécharger le programme en cliquant ICI. LIEU Université Paris-Est Marne-la-Vallée Amphithéâtre A4, Bâtiment Rabelais Boulevard Descartes, 77420 Champs-sur-Marne INSCRIPTION Entrée libre après inscription sur le lien : www.Tepp.eu/conf CONTACT
    • Libre accès aux publications et sciences ouvertes en débat
    • Publié le 24 septembre 2017 par Ghislaine Chartron dans
    • Les acteurs qui organisent la médiation de la communication scientifique, sociétés savantes, éditeurs, presses, bibliothèques sont aujourd’hui sommés de « se réinventer » pour converger vers une science ouverte soutenue par de nombreuses politiques publiques et acteurs divers de la « transformation numérique ». Les enthousiasmes sont nombreux et on le comprend, qui pourrait s’opposer à l’idée d’une littérature scientifique en complet libre accès, de façon universelle ? Aussi, l’idée de l’open access est généralement soutenue par les chercheurs eux-mêmes. Mais la phase opérationnelle pose la dure réalité de la soutenabilité économique et des impacts potentiels sur tous les acteurs qui prenaient jusque-là en charge ces services. Pragmatiques et militants n’ont souvent pas la même vision… Suite…  
    • Quelles plateformes numériques pour la collecte et la valorisation des mémoires, de la culture et du patrimoine?
    • Publié le 21 septembre 2017 par Chloé Terminarias dans
    • 21 septembre 2017 Au Conservatoire National des Arts et Métiers 292 rue Saint Martin -75003 Paris Amphithéâtre Jean Fourastié Entrée libre sur inscription par mail à envoyer à  :  Réunir des documents numérisés, audiovisuels ou iconographiques et enregistrer des témoignages pour rendre compte du passé, valoriser un patrimoine bâti ou immatériel, promouvoir les savoir-faire et les valeurs d’une entreprise ou d’une institution est une pratique aujourd’hui courante Il existe une véritable demande sociale de ces mémoires  et un réel débouché économique pour ces recueils de témoignages du passé, mais il n’existe pas d’offre technologique intégrée permettant d’organiser, de classifier, et de publier ces recueils sur le web  sous forme de parcours 3D, de web-documentaires, d’expositions, diffusées ou de les intégrer en réalité augmentée à des visites de lieux, et de développer la participation des visiteurs à l’enrichissement et l’annotation de ces collectes multimedia. II n’y  a pas de solution entre le « bricolage » à l’aide des cms standards (Spip, Joomla ou WordPress, imparfaitement adaptés, et les systèmes développés sur-mesure et non réutilisables. Nous proposons dans cette journée de faire dialoguer les praticiens des collectes de mémoires, les chercheurs en humanités numériques et les sociétés de développement du numérique et du multimedia, pour poser l’état de l’art international dans le domaine de la modélisation du patrimoine mémoriel, les plateformes participatives et les expositions multimedia afin de susciter des partenariats pour le montage de projets de développement d’une plateforme intégrée. intervenants :   9h30 Claire Scopsi (Maitre de conférences au Dicen-IDF Cnam Paris) Introduction 9h40 – Stéphane Pouyllau (Ingénieur de recherche au CNRS, directeur technique d’Huma-Num) : L’édition de bibliothèques numériques en SHS : le service NAKALONA d’Huma-Num (www.nakalona.fr) 10h20  – Bastien Guerry (Service du Patrimoine, ministère de la Cultur – https://bzg.fr/) et Marta Severo (Maitre de conférences au Dicen-IDF Paris Nanterre) : Un Inventaire participatif du patrimoine national des orgues. 11h00-11h30 pause et présentations libres  des applications Muséocube – Passerelle de mémoires- et Passerelle des Mémoires. 11h30 – Gerald Kembellec (Maitre de conférences au Dicen-IDF Cnam Paris) et Lucie Lachenal (doctorante en Histoire de l’Art à Paris 1) : Modélisation et développement d’un dispositif d’accès aux bibliographies de critiques d’art francophones orienté prosopographie par le Web de données. https://www.dicen-idf.org/membre/gerald-kembellec/ 12h10 – 12h10 Sébastien Caquard Associate Professor of Geography and Director of the Geomedia Lab (https://www.concordia.ca/artsci/geography-planning-environment/faculty.html?fpid=sebastien-caquard) and  Rodolphe Gonzales post-doctoral fellow at The Center for Oral History (CHORN) and at the Geomedia lab (Concordia University Montreal). Mapping  “histoires de vie“ 12h50-14h30 Pause déjeuner  14h30  Julien BROUILLARD (Chargé de développement Innovation numérique & urbaine –Dédale) CityTelling / Lire, comprendre et écrire la ville avec ses habitants www.citytelling.fr 15h10 -. Philippe Hanus  (fondation FACIM, coordinateur éditorial du projet Traverse, chercheur associé au LARHRA) et Ulrich Fischer( Memoways, vidéaste et assistant maîtrise d’ouvrage du projet Traverse) : Présentation du projet Traverse : patrimoines franco-suisses en partage https://www.traverse-patrimoines.com. 15h50 -16h10 pause et présentations libres  des applications Muséocube – Passerelle de mémoires- et Passerelle des Mémoires. 16h10 – Alessandro Cattunar : Présentation de projets d’histoire orales et de leur valorisation multimedia : Le […]
    • Les 26e Rencontres Nationales de l’Économie Territoriale
    • Publié le 15 septembre 2017 par Chloé Terminarias dans
    • Les Rencontres Nationales de l’Économie Territoriale se sont déroulées en Seine-et-Marne du 13 au 15 septembre 2017 au Val d’Europe, sur le thème « Mutations et transitions en cours : quelles ouvertures pour le développement économique ? » Dicen-IdF était partenaire de cet évènement avec l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et intervenait sur la question du numérique sur les territoires. Pour visualiser et télécharger le programme, veuillez cliquer ICI. Plus d’informations sur : http://www.economie-territoriale.fr/  
    • Séminaire La donnée Twitter : de la collecte à l’interprétation
    • Publié le 14 septembre 2017 par Gérald Kembellec dans
    • Demi-journée co-organisée par les thématiques “Fabrique des interfaces” et “Patrimoines, cultures, archives”

      Image Twitter Les données issues des médias sociaux forment un matériau brut, constitué de millions de micro-communications qui composent un maillage informationnel tant par les acteurs qui y contribuent que par les thématiques abordées et les “descripteurs” qui y sont associés. Nous mettrons ici la focale sur la plateforme Twitter que nous aborderons sous plusieurs aspects ; celui de la collecte des informations et de l’intermédiation, mais aussi la manière de faire parler le corpus par des méthodes d’analyse et de regroupement. Si les méthodes traditionnellement convoquées font appel aux sciences statistiques, à la sociologie et à l’informatique, ce séminaire du laboratoire Dicen fera le lien avec les sciences de l’information et de la communication dans les thématiques documentaires et archivistiques, mais aussi sur les techniques de visualisation informationnelle.
    • Doctorales de Dicen-IDF
    • Publié le 11 septembre 2017 par Manuel Zacklad dans
    • Lundi 11 septembre 2017 de 9h00 à 18h30 Au 2 rue de Conté, salle 31.2.85, accès 31 Journée à l’initiative du Conseil de Laboratoire du DICEN-IdF, En collaboration avec les écoles doctorales Abbé Grégoire (ED 546 CNAM), Connaissances, Langages, Modélisation (ED 139 Université Paris Ouest Nanterre la Défense) et Cultures et Sociétés (ED 529 Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Comité d’organisation : Lisa CHUPIN (présidente), Camille IMHOFF, Chloé GIRARD, Danielle BEBEY, Eva BOLATY, Denis TEISSEIRE.  
    • « 180 secondes pour Louise » : comité d’organisation
    • Publié le 6 septembre 2017 par Webmaster dans
    • Le comité d’organisation de la Cérémonie d’hommage à Louise Merzeau est composé de : Marta Severo (Dicen-IDF/ Université Paris Nanterre)  — Coprésidente du comité Manuel Zacklad (Dicen-IDF / CNAM) — Coprésident du comité Claude Mussou (INA) Gilles Bertin (Dicen-IDF / CNAM) Claire Scopsi (Dicen-IDF / CNAM) Evelyne Broudoux (Dicen-IDF / CNAM) Lucile Desmoulins (Dicen-IDF / UPEM) Chloé Girard (Dicen-IDF / Nanterre) Gérald Kembellec (Dicen-IDF / CNAM) Chloé Terminarias (Dicen-IDF / UPEM) Et aussi… Béatrice Arruabarrena (Dicen-IDF / CNAM)  Christian Bourret (Dicen-IDF / UPEM) Camille Claverie (Dicen-IDF / Nanterre)  Claudie Meyer (Dicen-IDF / UPEM)  Sylvie Alemanno (Dicen-IDF / CNAM)  Camille Paloque-Berges (HT2S / CNAM) Nicolas Sauret (Dicen-IDF / Nanterre)  Etienne-Armand Amato (Dicen-IDF / UPEM)
    • « 180 secondes pour Louise » : liste des intervenants
    • Publié le 6 septembre 2017 par Webmaster dans
    • Ouverture de la cérémonie (animation, Marta Severo et Manuel Zacklad)   Olivier Faron – 17h10 – Administrateur du Cnam Jean-François Balaudé – 17h15 – Président de Paris Nanterre Laurent Vallet – 17h20 – Président de l’Ina   Participants   Manuel Zacklad – Directeur du laboratoire Dicen-IDF Christian Bourret – Directeur adjoint du laboratoire Dicen-IDF Milad Douéihi  – Titulaire de la chaire d’humanisme numérique, collège des Bernardins David Buxton – Directeur du département Info-Com à Paris Nanterre Marc Hiver – Enseignant-Chercheur HDR département Info-Com Nanterre Nicole Boulestreau – Professeur de lettre de Louise à l’Université (texte lu par Sylvie Deschâtres) Françoise Gaillard – Philosophe et Médiologue Claude Mussou – Responsable de l’Inathèque, Ina (enregistrement vidéo) Bruno Bachimont – Professeur à l’UTC Ana Doldan Montiel – Collectif SavoirCom1 Lionel Barbe – Enseignant-Chercheur au département Info-Com à Paris Nanterre Béatrice Galinon-Mélénec – Professeur en SIC (texte lu par David Douyère) Rahima Ait-Hamouda – Etudiante de Louise et doctorante Camille Paloque-Berges –  Chercheuse Cnam, pour le groupe Web 90 (ISCC) Nicolas Sauret – Doctorant de Louise Vincent Puig – Directeur exécutif de l’IRI David Douyere – Professeur en SIC (CPDirSic) Carole Masson et Sylvie Deschâtres – Amies très proches de Louise – projection de photos
    • « 180 secondes pour Louise »
    • Publié le 5 septembre 2017 par Claude Mussou dans
    • « 180 secondes pour Louise » Cérémonie d’hommages à Louise Merzeau Mercredi 27 septembre de 17h00 à 21h15 au CNAM, Amphithéâtre Abbé Grégoire, 292, rue St Martin, 75003 Paris Lors de cette cérémonie, des membres de sa famille, ainsi que de ses nombreux cercles professionnels et amicaux, lui rendront hommage. Louise aimait les gageures et les facéties. Brillante rhéteuse, elle aurait souri de l’exercice imposé pour cet hommage.  Parce que nous sommes si nombreux à chérir sa mémoire, le temps de parole sera compté. « Je me souviens… » Proches, amis, collègues, collaborateurs, doctorants, étudiants…  tous ceux à qui elle manque tant sont invités à faire le portrait de « leur Louise » en 3 minutes chrono. Liste des prises de paroles actualisée Si vous souhaitez proposer un témoignage, merci d’adresser un mail à : La cérémonie d’hommages sera suivie d’un pot de l’amitié. L’inscription pour participer ou assister à la cérémonie est obligatoire. Elle s’effectue à l’adresse suivante https://www.weezevent.com/180secondespourlouise ou en remplissant le formulaire ci-dessous. Le comité d’organisation est présidé par Manuel Zacklad (Dicen-IDF / CNAM) et Marta Severo (Dicen-IDF/ Paris Nanterre). Vous pouvez télécharger le carton d’invitation ici.
    • Louise Merzeau nous a quittés
    • Publié le 16 juillet 2017 par Webmaster dans
    • Louise Merzeau, directrice adjointe du laboratoire pour Paris-Nanterre, est décédée soudainement dans la nuit du 15 juillet 2017 aux premières heures. Tous les membres du laboratoire sont peinés au plus haut point de cette perte immense sur les plans humain et scientifique. Nous vous tiendrons au courant des évènements en son hommage.   Cérémonie d’hommage « 180 secondes pour Louise » :  Le 27 septembre de 17h00 à 21h15 au CNAM, Amphi Abbé Grégoire, 292, rue St Martin, 75003 Paris. Information et participation à la cérémonie d’hommage « 180 secondes pour Louise »   Cérémonie religieuse : Une cérémonie religieuse pour Louise Merzeau aura lieu le : samedi 16 septembre à 15h au Temple protestant de Cozes (Rampe du Temple  – 17120 – Cozes) Levée du corps et obsèques :  La levée du corps a eu lieu le mercredi 19 juillet à 13h45 à la chambre mortuaire de l’hôpital Tenon : 4, rue de la Chine 20e – pavillon Achard, Métro Gambetta Le convoi est parti pour la Charente-Maritime où l’enterrement a eu lieu au cimetière de Cozes.  
    • Colloque chercheurs-acteurs « Quel modèle social pour le XXIe siècle ? »
    • Publié le 16 juin 2017 par Chloé Terminarias dans
    • Alors que dans la crise multiple que nos sociétés traversent, l’État social est remis en cause, des chercheurs et des acteurs se réunissent, autour de leurs idées et expériences, pour partager le modèle social de demain. Ce colloque est porté par la Chaire ESS de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM), l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services (IFIS) et les laboratoires Dicen-IDF et Erudite. INSCRIPTIONS Colloque ouvert à tous. Inscriptions gratuites et obligatoires. Pour procéder à votre inscription, veuillez cliquer ICI. Il est préférable de vous inscrire avant le mercredi 31 mai. PROGRAMME Disponible en consultation et téléchargement ICI. DATE & LIEU Vendredi 16 et Samedi 17 juin 2017 08h30 – 17h00 Médiathèque du Val d’Europe 2, place d’Ariane 77700 SERRIS POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS – CONTACT Chloé TERMINARIAS 01 60 95 78 25
    • European Conference on Information Literacy (ECIL) 2017
    • Publié le 24 mai 2017 par Manuel Zacklad dans
    • Workplace Information Literacy FEATURED Posted on November 22, 2016 by Orçun Madran The European Conference on Information Literacy (ECIL) is initiated and organized by the Department of Information Management of Hacettepe University and Department of Information and Communication Sciences of Zagreb University. The fifth ECIL conference, the main theme of which is Workplace Information Literacy. ECIL 2017 is co-organized by IFIS / Université Paris-Est Marne-la-Vallée, IUT Paris Descartes and Dicen IdF and held from 18-21 September 2017 in Saint-Malo France. DOWNLOAD THE FINAL PROGRAMME HERE
    • Publié le 24 mai 2017 par Manuel Zacklad dans
    • Atelier interdisciplinaire sur les systèmes de recommandation / Interdisciplinary Workshop on Recommender Systems Les systèmes de recommandation atteignent aujourd’hui leur maturité avec une indéniable omniprésence tant sur les médias sociaux, que dans les plateformes collaboratives ou de vente en ligne. Après deux journées d’études interdisciplinaires au Cnam sur le sujet en 2012 et 2015, nous sommes heureux de vous convier à proposer une contribution à notre premier atelier interdisciplinaire sur les systèmes de recommandation qui aura lieu à Paris les 22 et 23 mai 2017. AISR 2017  
    • Colloque ACFAS « Organisations collaboratives »
    • Publié le 23 mai 2017 par Manuel Zacklad dans
    • Plusieurs chercheurs du thème coopération ont présenté leurs travaux à l’occasion du colloque de l’ACFAS à Montréal : Organisations collaboratives : de l’analyse des pratiques sociales et professionnelles aux questionnements théoriques Accès au colloque ACFAS  
    • Atelier interdisciplinaire sur les systèmes de recommandation / Interdisciplinary Workshop on Recommender Systems
    • Publié le 22 mai 2017 par Gérald Kembellec dans
    • gratuit pour les enseignants et chercheurs des Universités et grandes Ecoles partenaires, inscription requise. (formulaire d’inscription) Programme Lundi 22 mai matin, Session 1 : Recommandation et éthique, aspects légaux et normatifs de l’usage des données sociales 09h00-9h15 : Ghislaine Chartron, « Les GAFA et nos données personnelles, quels usages? » 09h15-10h30 : Sylvie Arbouy et Fabrice Del Taglia Chefs de projet AFNOR : « Quelle norme pour les évaluations sociales AFNOR – ISO? (retours sur la genèse de la norme ISO/DIS 20488 et NF Z74-501) » 10h30-10h50 : pause 10h50-11:35 : Geoffrey Delcroix, CNIL, « Positions et réflexions de la CNIL sur l’usage des données personnelles dans les systèmes de recommandation » 11h35-12h20: Sarah Markiewicz, « L’implémentation à la source et de haute qualité: le phénomène by default-design«  Déjeuner après-midi, Session 2 : Recommandations et e-Learning 14h15-15h00 : Marie Sacksick, « Recommendation Systems for Learning – Challenges and Solutions » 15h00-15h45 : Sophie Pène, « Les enseignants face à l’adaptive learning Pour un design confié aux communautés de pratiques » 15h45-16h00 : Pause café Session 3 : Recommandations pour les RH 16h00-16h45 : Annette Casagrande, Fabrizio Gotti et Guy Lapalme, Cerebra, un système de recommandation de candidats pour l’e-recrutement Session 4 : Posters 16h45-17h30 session posters (liste en validation). Événement social Diner Mardi 23 mai matin, Session 5 : Recommandation et Modèles 09h00-9h30 : Accueil 09h30-10h30 : Zahra Vahidi Ferdousi, Elsa Negre and Dario Colazzo Context Factors in Context-Aware Recommender System 10h30-10h50 : pause 10h50-11:35 : Charles-Emmanuel Dias, Vincent Guigue et Patrick Gallinari Text-based collaborative filtering for cold-start soothing and recommendation enrichment 11h35-12h20 : Joseph Pellegrino, Flexible recommender systems based on graphs Déjeuner après-midi Session 6 : Recommandation et stratégie 14h15-15h00 : Quentin Grossetti, Cédric Du Mouza et Nicolas Travers Tweet, « Retweet et Follower : que recommander et à qui ? » 15h00-15h45 : Elena Viorica Epure, Camille Salinesi et Benjamin Kille, Devising News Recommendation Strategies with Process Mining Support 15h45-16h : pause Session 7 : Cloture 16h-16h15 : comité (membres extérieurs), Attribution du prix du Poster étudiant 16h15-16h45 : Table ronde interdisciplinaire, remarques de clôture I. Appel à participations Voir sur le site de l’événement [Date étendue au 8 mars 2017] Les systèmes de recommandation atteignent aujourd’hui leur maturité avec une indéniable omniprésence tant sur les médias sociaux, que dans les plateformes collaboratives ou de vente en ligne. Après deux journées d’études interdisciplinaires au Cnam sur le sujet en 2012 et 2015, nous sommes heureux de vous convier à proposer une contribution à notre premier atelier interdisciplinaire sur les systèmes de recommandation qui aura lieu à Paris les 22 et 23 mai 2017. Les actes seront édités à l’issue de la tenue de cet atelier. Le format des communications est un format court : 20 000 signes en français, ou en anglais, pour un article (6 pages max. avec les illustrations en format IEEE) et 6 000 signes pour les présentations accompagnant les posters (recto-verso IEEE). Les formats de fichiers acceptés seront les .pdf, .doc, .docx, .rtf. Les axes thématiques seront principalement (mais non exclusivement) les suivants : Culture, médias et […]
    • Maurizio Ferraris : Documentalité et documedialité, Le 9 juin de 14h00 à 17h00
    • Publié le 15 mai 2017 par Claire Scopsi dans
    • Maurizio Ferraris : Documentalité et documedialité Le 9 juin de 14h à 17h Cnam, rue Saint-Martin, Paris 3e, Studio de Cours 21.1.16 M° Arts-et-Métiers Le 9 juin nous recevons le Pr Maurizio Ferraris, philosophe théoréticien, directeur du Centre interuniversitaire d’ontologie théorique et appliquée de l’Université de Turin. Grammatologue – il a collaboré avec Jacques Derrida –, il développe une vision de la société actuelle comme une société de l’enregistrement fondée sur le document écrit bien plus que sur la communication. Il conçoit l’époque actuelle, marquée par le web, comme une période d’intensification des actions d’enregistrements sous forme de traces qui engagent les individus. Maurizio Ferraris est responsable pour le  Collège d’études mondiales de la Fondation Maison des sciences de l’homme du projet DOCUMEDIALITY : WEB, NEW MEDIA, AND NEW PERSPECTIVES IN ONTOLOGY, auquel Dicen-idf est associé pour le chapitre 5 The Archives of the Future. Cette séance est l’occasion de confronter nos concepts de document, de trace, d’enregistrement, de preuve avec la vision originale du philosophe. Pour mieux connaitre Maurizio Ferraris et son œuvre : https://maurizioferraris.it/ Pour préparer cette séance, Maurizio Ferraris nous recommande la lecture de son ouvrage : Mobilisation totale [« Mobilitazione Totale »], PUF, 2016, 152 p. (ISBN 978-2130736370) https://www.puf.com/content/Mobilisation_totale Nous vous signalons également : Documentality: Why It Is Necessary to Leave Traces, 2012, Oxford University Press Pour une grammatologie comme science positive. Entretien avec Maurizio Ferraris, professeur de philosophie théorétique à l’Université de Turin. E-dossiers de l’audiovisuel INA.<http://www.ina-expert.com/e-dossier-de-l-audiovisuel-sciences-humaines-et-sociales-et-patrimoine-numerique/pour-une-grammatologie-comme-science-positive.html> Documentality as the Construction of Social Reality (Draft) en ligne : https://www.academia.edu/27884711/Documentality_as_the_Construction_of_Social_Reality Programme de la séance 14h00 -15h00 Introduction par Claire Scopsi et Marta Severo Présentation de quelques concepts de la documentalité 15h00 pause 15h15 : intervention de Maurizio Ferraris : Documentalité et documedialité Copernic a révélé la structure de l’univers, Darwin l’origine de l’homme et Freud les fondements de la conscience. Le Web, ce révolutionnaire sans père fondateur, (le « père » du Web, n’est assurément pas Tim Berners-Lee) a révélé les structures profondes de la réalité sociale, avec une évidence jamais encore atteinte. Il a montré que la réalité sociale n’a pas seulement besoin de communications mais, plus encore d’enregistrements, en portant à notre regard, précisément depuis l’explosion de l’écriture à laquelle nous assistons depuis 3 décennies, le rôle non pas accessoire, mais constitutif, que jouent les documents dans la construction de la réalité sociale. J’appelle « documédialité » cette situation car elle est la fusion entre la dimension des média, qui sont désormais individualisés par les média sociaux (chacun étant devenu un « broadcaster » potentiel), et de la « documentalité », la couche documentaire qui est à la base de la construction de la réalité sociale. Se Copernico ha rivelato la struttura dell’universo, Darwin le origini dell’uomo, e Freud i fondamenti della coscienza, il Web, questo rivoluzionario senza padre fondatore (il “padre” del Web non è certo Tim Berners-Lee) ha rivelato le strutture profonde della realtà sociale, con una evidenza mai prima raggiunta. Ha mostrato che la realtà sociale non ha bisogno solo di comunicazioni, ma, ancor più, di registrazioni, mettendoci sotto gli occhi, per l’appunto con esplosione […]
    • Production et transmission des savoirs à l’ère du numérique et de l’économie de la contribution – Séminaire doctoral ED139
    • Publié le 9 mai 2017 par Louise Merzeau dans
    • Séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED139 de Paris Nanterre Séance organisée par le laboratoire Dicen-IDF Rencontre avec Vincent Puig Co-fondateur et directeur exécutif de l’IRI Mardi 25 avril 2017, 14h-16h Université Paris Nanterre Bâtiment A, salle A 304 RER A Nanterre université Ouvert à tous – chercheurs, doctorants, étudiants À l’occasion de la publication du rapport Réseaux de savoirs. Production et transmission des savoirs à l’ère du numérique et de l’économie de la contribution réalisé par l’Institut de recherche et d’innovation du Centre Pompidou (IRI) pour l’UNSA, nous avons invité Vincent Puig à venir présenter cette recherche dans le cadre du séminaire transversal de l’ED139 « Connaissance, langage, modélisation », consacré cette année à la recherche(en)action. « Dans le contexte d’une mutation globale de la société à travers la technologie numérique, l’enjeu contemporain majeur pour les institutions du savoir (à commencer par l’école) est double. Il s’agit d’une part d’évaluer dans quelle mesure ces institutions peuvent être réinventées dans le sens d’une acculturation et d’une appropriation de ces nouveaux outils. Mais il s’agit aussi d’investir une réflexion inter-institutionnelle et transdisciplinaire autour des transformations épistémologiques et épistémiques dont s’accompagne la révolution technologique que nous vivons aujourd’hui. [lire la suite] Au vu des analyses et conclusions très riches de cette étude, nous pensons que vous pourriez avoir plaisir à venir discuter avec nous des perspectives que le numérique autorise ou exige dans le domaine de la formation. Ce pourrait être également l’occasion de découvrir d’autres projets conduits par l’IRI dans le domaine de l’innovation pédagogique ou plus généralement de l’organologie des connaissances. version intégrale du rapport • IMPORTANT : Pour les doctorants de Dicen-IDF, ce séminaire peut être validé au titre de la formation doctorale auprès de l’ED 139 de Paris Nanterre ou de l’ED Abbé Grégoire du Cnam (crédits alloués pour toute participation). Merci de signaler votre intention de participer au séminaire en envoyant un mail à l’organisatrice • → Visiter le site de l’ED 139 « Connaissance, langage, modélisation » → Visiter le site de L‘IRI
    • Production et transmission des savoirs à l’ère du numérique et de l’économie de la contribution – Séminaire doctoral ED139
    • Publié le 29 avril 2017 par Louise Merzeau dans
    • Séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED139 de Paris Nanterre Séance organisée par le laboratoire Dicen-IDF Rencontre avec Vincent Puig Co-fondateur et directeur exécutif de l’IRI Mardi 25 avril 2017, 14h-16h Université Paris Nanterre Bâtiment A, salle A 304 RER A Nanterre université Ouvert à tous – chercheurs, doctorants, étudiants À l’occasion de la publication du rapport Réseaux de savoirs. Production et transmission des savoirs à l’ère du numérique et de l’économie de la contribution réalisé par l’Institut de recherche et d’innovation  du Centre Pompidou (IRI) pour l’UNSA, nous avons invité Vincent Puig à venir présenter cette recherche dans le cadre du séminaire transversal de l’ED139 « Connaissance, langage, modélisation », consacré cette année à la recherche(en)action. « Dans le contexte d’une mutation globale de la société à travers la technologie numérique, l’enjeu contemporain majeur pour les institutions du savoir (à commencer par l’école) est double. Il s’agit d’une part d’évaluer dans quelle mesure ces institutions peuvent être réinventées dans le sens d’une acculturation et d’une appropriation de ces nouveaux outils. Mais il s’agit aussi d’investir une réflexion inter-institutionnelle et transdisciplinaire autour des transformations épistémologiques et épistémiques dont s’accompagne la révolution technologique que nous vivons aujourd’hui. [lire la suite] Au vu des analyses et conclusions très riches de cette étude, nous pensons que vous pourriez avoir plaisir à venir discuter avec nous des perspectives que le numérique autorise ou exige dans le domaine de la formation. Ce pourrait être également l’occasion de découvrir d’autres projets conduits par l’IRI dans le domaine de l’innovation pédagogique ou plus généralement de l’organologie des connaissances. version intégrale du rapport • IMPORTANT : Pour les doctorants de Dicen-IDF, ce séminaire peut être validé au titre de la formation doctorale auprès de l’ED 139 de Paris Nanterre ou de l’ED Abbé Grégoire du Cnam (crédits alloués pour toute participation). • → Visiter le site de l’ED 139 « Connaissance, langage, modélisation » → Visiter le site de L‘IRI
    • Séminaire thème « Publication, Edition, Données »
    • Publié le 25 avril 2017 par Annaïg Mahé dans
    • Intervention de Christophe Boudry : Applications des méthodes bibliométriques en biologie/médecine Cette présentation se propose d’aborder les applications des méthodes bibliométriques appliquées à la biologie/médecine à travers différents exemples. Ces méthodes bibliométriques se mettent en œuvre par l’application d’analyses quantitatives ou qualitatives d’un corpus d’articles scientifiques afin de de cartographier et caractériser des domaines disciplinaires ou sous-disciplinaires, mais également d’accéder d’autres paramètres intrinsèques aux publications comme leur statut par rapport à l’Open Access, ou par rapport aux digital object identifier (DOI)… Cette intervention abordera des éléments de méthodologie (bases bibliographiques interrogées, récupération de données à traiter…), et présentera, à travers différents exemples les divers paramètres auxquels il est possible d’accéder via ces méthodes (e.g. évolution temporelle du nombre d’articles publiés, « core journals », analyse des mots-clés, analyse des pays les plus productifs…) Christophe Boudry est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à Caen (CFCB/Université de Caen) et Paris (URFIST de Paris/Ecole nationale des Chartes) . Il est également chercheur associé à l’équipe DICEN. http://urfist.enc.sorbonne.fr/qui-sommes-nous-/equipe/christophe-boudry http://urfist.enc.sorbonne.fr/qui-sommes-nous/equipe/christophe-boudry/production-scientifique
    • Pouvoir d’agir – Séminaire doctoral ED139
    • Publié le 25 avril 2017 par Louise Merzeau dans
    • Séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED139 de Paris Nanterre Séance organisée par le laboratoire Dicen-IDF Pouvoir d’agir : Rencontre avec Jacques-François Marchandise Cofondateur, directeur de la recherche et de la prospective de la Fing et délégué général depuis le 1er janvier 2017. Focalisant sur la question du pouvoir d’agir, Jacques-François Marchandise présentera la Fing sous l’angle de son postulat « le potentiel transformateur des technologies quand elles sont entre les mains du plus grand nombre ». À titre d’exemple, il reviendra sur la démarche annuelle, collective et créative, qui convie depuis 2010 décideurs, chercheurs et innovateurs à formuler ensemble les Questions Numériques des années à venir – et à imaginer les manières d’y répondre. Le cycle de cette année, consacré au ThinkSmall, fournira quelques cas démontrant l’utilité de faire travailler ensemble des chercheurs de différentes disciplines et d’identifier des questions d’acteurs (Etat, collectivités, grandes entreprises, startups, acteurs associatifs, acteurs de l’ESR…). •   Mardi 25 avril 2017, 14h-16h Université Paris Nanterre Bâtiment A, salle A 304 RER A Nanterre université Ouvert à tous – chercheurs, doctorants, étudiants – sans inscription • IMPORTANT : Pour les doctorants de Dicen-IDF, ce séminaire peut être validé au titre de la formation doctorale auprès de l’ED 139 de Paris Nanterre ou de l’ED Abbé Grégoire du Cnam (crédits alloués pour toute participation). • → Visiter le site de l’ED 139 « Connaissance, langage, modélisation » → Visiter le site de La Fing
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation – plateformes
    • Publié le 20 avril 2017 par Louise Merzeau dans
    • Plateformes et production de contenu. Entre créativité et contrôle Intervenant : Olivier Ertzscheid (@affordanceinfo), Maître de conférences en SIC à l’IUT de la Roche s/Yon et chercheur associé à Dicen-IDF, auteur du blog Affordance.info et de L’Appétit des géants, à paraître chez C&F éditions. Voir page du séminaire
    • UNIVCAMP 2017
    • Publié le 18 avril 2017 par Claudie Meyer dans
    • Former ses collaborateurs de demain : nouveaux lieux & outils, nouvelles façons de travailler ensemble Les étudiants du Master Management de l’Innovation proposent un condensé d’innovations numériques et d’aménagements d’espaces pour : repenser des lieux intelligents de travail, de vie et de formation dans une approche responsable connecter l’université et l’entreprise se former tout au long de la vie découvrir les attentes des nouvelles générations Des projets concrets appliqués à l’Université du futur Venez enrichir votre veille, réseauter, repérer les talents de demain formés à l’agilité, échanger avec les étudiants, les enseignants, les chercheurs de l’université…. en vous inscrivant ici Déroulé de la journée 9h00 – 9h30 : Accueil 9h30 – 11h00 : Master class | échanges dynamiques 11h00- 13h30 : Ateliers | déjeuner sur le pouce 13h : Conventions de partenariat en présence du président de l’université, de l‘ARSEG & d’APROMA Explorez l’Innovation > en participant à la Master Class avec : Jean-Claude RUANO BORBALAN, socio historien, Professeur du Cnam, il dirige le laboratoire HT2S et préside l’Institut Européen d’Education et de Politique Sociale. Manuel ZACKLAD est Professeur en sciences de l’information et de la communication au CNAM et dirige le laboratoire DICEN-Idf commun au CNAM, à l’UPEM et à Paris-Ouest. Ses recherches portent sur la transformation numérique des organisations et l’innovation 2.0. > en assistant au programme de 10 Ateliers TIPI ! #InnovativeServices #Coworking #OpenKnowledge #Trasmissiondesavoir #Restauration #Compétences #Coconception #Séminairesinnovants #Connexions #Coimagination #SchoolLab #Immersion #apprentissageparlespairs
    • Pouvoir d’agir – Séminaire doctoral ED139
    • Publié le 16 avril 2017 par Louise Merzeau dans
    • Séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED139 de Paris Nanterre Séance organisée par le laboratoire Dicen-IDF Pouvoir d’agir : Rencontre avec Jacques-François Marchandise Cofondateur, directeur de la recherche et de la prospective de la Fing et délégué général depuis le 1e janvier 2017. Focalisant sur la question du pouvoir d’agir, Jacques-François Marchandise présentera la Fing sous l’angle de son postulat « le potentiel transformateur des technologies quand elles sont entre les mains du plus grand nombre ». À titre d’exemple, il reviendra sur la démarche annuelle, collective et créative, qui convie depuis 2010 décideurs, chercheurs et innovateurs à formuler ensemble les Questions Numériques des années à venir – et à imaginer les manières d’y répondre. Le cycle de cette année, consacré au ThinkSmall, fournira quelques cas démontrant l’utilité de faire travailler ensemble des chercheurs de différentes disciplines et d’identifier des questions d’acteurs (Etat, collectivités, grandes entreprises, startups, acteurs associatifs, acteurs de l’ESR…). • Mardi 25 avril 2017, 14h-16h Université Paris Nanterre Bâtiment A, salle A 304 RER A Nanterre université Ouvert à tous – chercheurs, doctorants, étudiants – sans inscription • IMPORTANT : Pour les doctorants de Dicen-IDF, ce séminaire peut être validé au titre de la formation doctorale auprès de l’ED 139 de Paris Nanterre ou de l’ED Abbé Grégoire du Cnam (crédits alloués pour toute participation). • → Visiter le site de l’ED 139 « Connaissance, langage, modélisation » → Visiter le site de La Fing
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation – archives
    • Publié le 6 avril 2017 par Louise Merzeau dans
    • L’archive éditorialisée (de la ressource originale à son appropriation) Intervenants : Antoine Courtin (@seeksanusername), Ingénieur de recherche à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), responsable de la Cellule d’ingénierie documentaire du département des études et de la recherche. Jeffrey Schnapp (@jaytiesse), fondateur du Metalab de Harvard Voir page du séminaire
    • JE d’inauguration de la base « Bibliographies de critiques d ’art francophones »
    • Publié le 31 mars 2017 par Gérald Kembellec dans
    • Journée inaugurale Initié en 2014 le programme de recherche Bibliographies de critiques d’arts francophones réunit une équipe interdisciplinaire d’historiens de l’art, de l’architecture, du cinéma, de la photographie et de spécialistes des sciences de l’information et de communication. S’inscrivant dans la dynamique des humanités numériques, il a pour objectif de valoriser la recherche dans le domaine de la critique d’art par le biais d’une interface et d’une base de données (cf. Hackathon organisé le 3 février 2017). Il met ainsi à disposition des chercheurs les bibliographies primaires d’auteurs ayant exercé la critique d’art, issues de travaux de recherche préexistants et éditées par l’équipe de recherche. Le programme est centré sur une période allant du milieu du XIXe siècle à la fin des années 1930, bornes chronologiques bien entendu poreuses en fonction de l’activité de chaque auteur, qui sera toujours considérée dans son ensemble. Portant sur les critiques d’art francophones, le site est susceptible d’accueillir des acteurs des scènes artistiques françaises, belges ou suisses, tout en prenant également en compte le contexte colonial. L’interface est hébergée sur le serveur de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Mis en ligne en décembre 2016, il continuera d’être alimenté régulièrement à la fois par l’ajout de nouveaux critiques et par l’actualisation des documents pour les critiques déjà référencés. Il propose un répertoire monographique permettant d’accéder à une page par critique, comprenant trois documents téléchargeables : la bibliographie primaire du critique, signée du (des) chercheur(es) qui l’ont élaborée et éditée par l’équipe de recherche du projet, une bibliographie secondaire sur le critique, une liste des sources d’archives identifiées. Les corpus complets sont privilégiés : les références bibliographiques sont relatives aussi bien aux beaux‑arts qu’à l’architecture, aux arts décoratifs, à l’affiche, à la photographie, au cinéma, mais aussi à la littérature ou à la politique si les critiques ont écrit sur ces sujets. Les textes eux‑mêmes ne seront pas numérisés. Le site propose également une base de données comprenant l’ensemble des références présentes dans les bibliographies primaires des auteurs. Ceci représente environ 20 000 références à l’ouverture du site, couvrant une large période, du début du XIXe siècle au deuxième tiers du XXe siècle. Cette base de données permet une recherche simple et une recherche avancée dans les champs de titre et complément de titre, auteur et pseudonyme, année de publication et type de publication (article, préface, monographie, etc.). Le site comprend également un annuaire répertoriant les coordonnées des chercheurs ayant collaboré à une ou plusieurs pages consacrées à un critique, proposant ainsi un vaste panorama des chercheurs travaillant sur la critique d’art. L’interopérabilité du site avec les technologies du Web de données est assurée, permettant une forte interaction avec les plateformes comme Isidore (plateforme d’accès aux ressources scientifiques, CNRS) ou Hal (Hyper Archives en Ligne, CNRS) et les solutions logicielles de gestion de références bibliographiques comme Zotero ou Mendeley. Télécharger le programme.
    • Formation Zotero
    • Publié le 31 mars 2017 par Annaïg Mahé dans
    • Objectifs : Apprendre à utiliser Zotero avec objectif prioritaire d’intégrer ses propres références pour être en mesure de les exporter (vers Hal notamment). Seront vues également l’utilisation basique de Zotero ainsi que son intégration dans un logiciel de traitement de texte (pour citer dans le texte et produire une bibliographie). Formation ouverte à tous les membres de Dicen Nombre de places : 14 Inscription : Merci de remplir le doodle suivant pour indiquer si : – vous serez présent(e) le matin – vous serez présent(e) l’après-midi – vous ne serez pas disponible mais intéressé(e) par une session ultérieure http://doodle.com/poll/nrpagnbde4eceiqg
    • Parution d’un numéro de la revue I2D, avec un dossier thématique sur les données de santé
    • Publié le 20 mars 2017 par Danielle Dufour-Coppolani dans
    • I2D, n° 3, septembre 2016. Dossier : Écosystème de santé : de nouveaux modes de régulation de l’information,Volume 53, N° 3, paru le 30 septembre 2016 Le système de santé français se transforme sur le plan structurel et organisationnel. L’écosystème de la santé voit ainsi l’affirmation d’une structure en réseau dont l’urbanisation numérique s’étend. Les informations médicales sont présentes dans les différents dispositifs de cet ensemble complexe et un grand nombre d’acteurs sont concernés par le partage de l’information structurée de santé qui le constitue. Que ce soit sur le plan de la diffusion de l’information, de l’architecture des systèmes d’information, de l’identité numérique ou de l’hébergement de données sensibles, la maîtrise de la gestion de l’information dans le secteur de la santé est porteuse d’enjeux économiques et juridiques mais aussi de réelles perspectives pour les métiers de l’information.  
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation – journalisme
    • Publié le 16 mars 2017 par Louise Merzeau dans
    • Journalisme (faire métier de journaliste dans l’environnement numérique) Intervenants : Denis Teyssou (@dteyssou), journaliste et Responsable du MediaLab de l’Agence France Presse (AFP) depuis juin 2007. Juliette Maeyer (@juliettedm) professeure adjointe au département de Communication de l’Université de Montréal Voir page du séminaire
    • Séminaire thème « Publication, Edition, Données »
    • Publié le 28 février 2017 par Annaïg Mahé dans
    • Intervention de Marc Bertin : Structure des articles scientifiques et contextes de citations : de la fouille textuelle à l’évaluation de la recherche Marc Bertin est maître de conférences à l’Université de Toulouse Ph.D in Mathematics, Computer Sciences and Application to Humanities ORCID : http://orcid.org/0000-0003-1803-6952 Mendeley : http://www.mendeley.com/profiles/marc-bertin/ ResearchGate : http://www.researchgate.net/profile/Marc_Bertin/
    • Séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED139 : La recherche (en) action
    • Publié le 22 février 2017 par Louise Merzeau dans
    • Argumentaire La recherche-action se donne pour objectif, en plus de la compréhension, l’action et la transformation des pratiques dans les champs concernés : transformer la réalité tout en produisant des connaissances qui questionnent et documentent ces transformations. Elle vise à combiner la recherche fondamentale – travail sur les concepts, les aspects théoriques, les controverses scientifiques… – avec une démarche applicative – préconisations, prototypage, conception d’objets et réalisation de démonstrateurs. En sciences humaines et sociales, cette méthode de recherche défend l’idée d’une spécificité par rapport à ceux des sciences exactes, notamment dans leur rapport à la contextualisation des expérimentations, à l’implication des acteurs et aux finalités mêmes de la science. Du côté des sciences dures, elle est envisagée comme une introduction au monde de la recherche et développement (R&D) dans les entreprises et l’industrie. Apparue dans les années 1930 avec l’École de Chicago, cette démarche a depuis évolué, dans ses protocoles comme dans ses enjeux. Elle connaît aujourd’hui un regain d’intérêt, en particulier parce qu’elle représente une alternative aux discours de l’expertise, que la société en crise réclame, mais qui éloignent la recherche de sa visée d’émancipation et d’autonomisation des individus. La recherche (en) action s’avère plus que jamais importante pour assurer à la recherche française un leadership au plan européen ou international, sans renoncer à l’excellence académique. Elle s’inscrit dans une tendance à la professionnalisation des formations, tout en réitérant leur attachement aux travaux des équipes et laboratoires de recherche au sein de l’université. Traversant des domaines très variés, ce séminaire présentera quelques exemples de recherche (en) action, en mettant à chaque fois en évidence la nature du tressage entre questionnement épistémologique et modalités d’intervention. Qu’il s’agisse de son espace-temps, de ses ressources, de ses dispositifs ou de ses régimes d’autorités, la recherche (en) action présente des spécificités dont la recherche doctorale demeure encore trop souvent éloignée. Ce séminaire donnera la parole à différents types d’intervenants : chercheurs, directeurs scientifiques de grandes entreprises R&D, ingénieurs, représentants d’institutions, doctorants. Ils présenteront leur expérience et leur point de vue sur des projets mettant en collaboration monde industriel, monde académique et société civile. Ces séances permettront ainsi de comprendre comment la recherche (en) action permet de conduire des projets scientifiques d’envergure – en créant de la connaissance fondamentale, des théories, des modèles, de nouvelles méthodologies d’analyse et d’expérimentation, en levant des verrous technologiques et en développant de nouveaux bancs expérimentaux. L’ambition de ce séminaire est d’amener ainsi les doctorants de diverses disciplines à entrevoir les activités de recherche et la conduite de projets scientifiques dans une logique de collaboration avec le monde non académique. Ce faisant, nous pensons qu’il pourra également contribuer à une meilleure intégration des nouveaux ingénieurs et docteurs dans les entreprises et les laboratoires R&D. Programme – mardi 24 janvier 2017 #1 – 14h-16h – Salle A305 Science participative en botanique : l’expérience des herbonautes Intervenante : Lisa Chupin (Doctorante au laboratoire Dicen-IDF sous la direction de Manuel Zacklad). – mardi 24 janvier 2017 #2 – 16h-18h – Salle A305 […]
    • Avis de soutenance
    • Publié le 9 février 2017 par Fleur Nadine Ndjock dans
    • Soutenance de thèse de NADINE NDJOCK Thème :  Observatoire dynamique comme outil d’aide à la décision appliqué au système éducatif cas du Cameroun.  -Approche de l’Intelligence Économique- Date :  jeudi 09 février 2017 à 14h00 Lieu :   IFIS – Institut Francilien d’Ingénierie des Services (UPEM) 6-8 cours du danube 77700 Serris salle 120 Devant le jury composé de : Amos DAVID Professeur Université de Lorraine Directeur de thèse Christian  BOURRET Professeur Université Paris-Est Marne-La-Vallée Examinateur Laïd  BOUZIDI Professeur IAE- Lyon3 Examinateur Mohamed  HASSOUN Professeur ENSSIB-Lyon Rapporteur Vincent  MEYER Professeur Université de Nice Rapporteur Gabriella SALZANO Maître de conférences Université Paris Est-Marne-la-Vallée Examinateur Résumé : L’objectif de ce travail est d’appliquer le concept d’observatoire à un système éducatif comme outil d’aide à la décision basé sur la visualisation de l’information. Pour cela, nous avons développé l’Observatoire Dynamique appliqué au Système Éducatif (ODSE) que nous avons appliqué au système éducatif camerounais. Notre démarche descriptive part du fait que pour décider, il faut comprendre et pour comprendre, il faut observer et analyser. D’une manière ou d’une autre, l’intelligence repose sur le processus d’observation. La prise de décision intervient alors après la compréhension de son environnement. Aussi, l’observation se transforme-t-elle en connaissances avec le sens donné aux choses et la détermination de ce qu’il faut faire. Or l’analyse et la compréhension de l’environnement diffèrent d’un individu à autre ; la prise de décision est alors influencée par des facteurs externes telles les pressions politiques, culturelles et/ou sociales. Sachant que c’est l’information dont on dispose orientant le processus et le choix de la résolution d’un problème décisionnel, nous avons pensé qu’il est important de disposer d’un outil qui éclaire le décideur dans le processus décisionnel pour une prise de position rapide et sans risque ou tout au moins en minimisant la part d’incertitude dans la prise de décision. Cet outil offrant la transparence dans le traitement, la clarté dans le processus de collecte et la communication de l’information et la précision dans la prise de décision qui est basée sur des informations fiables. Tel un observatoire, il sert d’instrument de veille et de pilotage à travers lequel, le décideur observe, analyse et oriente sa décision en fonction du comportement d’un ou de plusieurs indicateurs. Le résultat restitué sous une forme visuelle permet de générer des indicateurs à partir de la masse de données dont dispose le décideur. Notre travail a été guidé par le concept d’intelligence économique qui offre une méthodologie de mise en œuvre d’un processus rationnel par l’utilisation de l’information et il se situe au niveau des approches du choix satisfaisant et du processus rationnel de décision exposés par Falque et Bougon . Mots clés : Observatoire, système d’information, processus décisionnel, intelligence économique, système éducatif, indicateur, tableau de bord, visualisation de l’information.
    • Workshop-Hackathon
    • Publié le 3 février 2017 par Gérald Kembellec dans
    • Pour l’ouverture du site et de la base de connaissances « Bibliographies de critiques d’art francophones » ( http://critiquesdart.univ-paris1.fr/) début février 2017, un Workshop sous forme de Hackathon est organisé par l’équipe afin de familiariser les chercheurs avec ce nouveau dispositif. Il s’agira alors non seulement d’apprendre à utiliser toutes les potentialités de la base grâce à un éclairage à la fois du côté de l’histoire de l’art, de la prosopographie et des humanités numériques mais aussi de commencer à constituer des objets de recherche. Sur inscription dans la limite des places disponibles. Télécharger le programme. Les jeux de données issus de la base sont mis à disposition pour permettre aux chercheurs intéressés, quelle que soit leur discipline, de constituer des corpus à analyser (http://critiquesdart.univ-paris1.fr/opendata.php). Période et volume de collaboration des critiques à des revues.
    • Livre Ecrilecture augmentée dans les communautés scientifiques
    • Publié le 27 janvier 2017 par Gérald Kembellec dans
    • Couverture de l'ouvrage "Ecrilecture augmentée dans les communautés scientifiques"
      Ecrilecture augmentée dans les communautés scientifiques Humanités numériques et construction des savoirs Février 2017, ISTE éditions, Londres ISSN : 978-1-78405-220-1 eISNN : 978-1-78405-220-0 Résumé Les pratiques liées aux usages de lecture « savante » se sont perpétuées au cours des siècles et les annotations sont elles-mêmes devenues objets d’études, comme plus-values des textes originaux et documents. Historiquement reconnues depuis le XIIe siècle, les premières techniques de lecture dites « savantes » réunissaient la lecture et l’écriture dans un processus de lettrure, mêlant lecture attentive et commentaire. Le web a transformé cette activité par l’ajout de couches techniques concernant à la fois les processus d’écriture et de lecture, mais aussi la circulation des textes, leur augmentation potentielle et réalisée, leur diffusion et leur réception. Cet ouvrage a pour objectif d’examiner à l’heure de l’écrilecture informatisée les conditions matérielles de co-construction des savoirs scientifiques et leur augmentation. Sont donc présentés ici des études et retours d’expérience concernant les processus intellectuels instrumentés, les espaces de critique ouverts, l’édition savante collaborative, les modalités de circulation et de médiatisation des savoirs, les techniques élaborées et les outils employés. Coordonnateurs : (afficher/cacher) Evelyne BROUDOUX Dicen-IdF CNAM LabEx HASTEC (ANR‐10‐LABX‐85) Paris Gérald KEMBELLEC CNAM Dicen-IdF LabEx HASTEC (ANR‐10‐LABX‐85) Paris Auteurs : (afficher/cacher) Francesco BERETTA Pôle Histoire numérique, Larha-CNRS UMR5190 CNRS Lyon Thomas BOTTINI Dicen-IdF CNAM Paris Evelyne BROUDOUX Dicen-IdF CNAM LabEx HASTEC (ANR‐10‐LABX‐85) Paris Lisa CHUPIN Dicen-IdF CNAM Paris Camille CLAVERIE Dicen-IdF Université Paris-Ouest Nanterre Viviane CLAVIER Gresec Université Grenoble-Alpes Grenoble Hans DILLAERTS Ceric-Lerass Université de Montpellier 3 Montpellier Marc JAHJAH Cresat Université de Haute-Alsace Mulhouse Gérald KEMBELLEC CNAM Dicen-IdF LabEx HASTEC (ANR‐10‐LABX‐85) Paris Rosemonde LETRICOT Larha-CNRS UMR5190 Université Jean Moulin Lyon 3 Lyon Annaïg MAHÉ URFIST de Paris Université Paris-Sorbonne Dicen-IdF Paris Céline PAGANELLI Université de Montpellier 3 Ceric-Lerass Montpellier Lise VERLAET Université de Montpellier 3 Ceric-Lerass Montpellier Manuel ZACKLAD CNAM Dicen-IdF Paris
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation : bibliothèque
    • Publié le 19 janvier 2017 par Louise Merzeau dans
    • De la bibliothèque au web et réciproquement Les bibliothèques jouent un rôle privilégié dans le paysage dessiné par l’éditorialisation. Si l’accès et la circulation des contenus demeurent au cœur de sa mission, la bibliothèque en tant qu’institution doit également se transformer pour intégrer la problématique de l’appropriation. Elle se doit ainsi d’investir des dispositifs physiques et numériques susceptibles d’accueillir les pratiques récentes et existantes tout en en favorisant de nouvelles. Nous porterons la réflexion sur cet équilibre entre dispositif et usage nécessaire à tout lieu de savoir. Intervenants : Benoît Epron, chercheur à l’Enssib, Responsable du Master Publication numérique Catherine Bernier et Nino Gabrielli (Bibliothèque de l’Université de Montréal) Voir page du séminaire
    • Séminaire Fab’mem mardi 17 janvier 2017 : « Crowdsourcing, crowdfunding et bibliothèques numériques» avec Mathieu Andro
    • Publié le 17 janvier 2017 par Claire Scopsi dans
    • Le mardi  17 janvier 2017,  16h30-18h30 Au Conservatoire des Arts et Métiers, Amphi Paul Painlevé 292 rue Saint – Martin – 75003 Paris, M°Réaumur-Sébastopol Accès libre, merci de confirmer votre inscription à :  Invité : Mathieu Andro, Ingénieur gestion des connaissances, text mining à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). Docteur en sciences de l’information, Laboratoire Paragraphe, Paris 8. « Crowdsourcing, crowdfunding et bibliothèques numériques». Documenter  les fonds photographiques du débarquement (PhotosNormandie) en ligne sur Flick’R, Parrainer la numérisation de précieux enregistrements sonores (association des amis de la BNF), contribuer à la création d’une base de données scientifique à partir des millions de photos des plantes provenant des herbiers français (Herbonautes), apporter une contribution financière via Kiss Kiss Bank Bank pour la valorisation du fonds Ricoeur (Fondation Paul Ricoeur). Les internautes se voient de plus en plus invités à participer selon des modalités diverses à des projets patrimoniaux et les institutions culturelles n’hésitent plus à se lancer. Pourquoi et comment associer les internautes à un projet  de mémoires numériques ? Comment financer  un projet par le crowdfunding ? Que peut-on en attendre ? Autour de l’exemple du projet de numérisation à la demande par crowdfunding Numalire, Mathieu Andro analyse les différentes méthodes développées dans le domaine des sciences et de la culture pour  faire appel à la participation des internautes. Il s’interroge sur la rentabilité de ces pratiques et leur évolution sociale : assiste-ton  à une « uberisation » du secteur de la culture ?
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation : édition
    • Publié le 15 décembre 2016 par Louise Merzeau dans
    • De l’édition à l’éditorialisation (faire métier d’éditeur dans l’environnement numérique) Intervenants : @GuylaineBeaudry (directrice de la Bibliothèque de Concordia, créatrice d’Érudit et créatrice d’Érudit et des nouvelles presses numériques de Concordia Hervé Le Crosnier @hervelc (éditeur multimédia chez C&F éditions, enseignant-chercheur à l’Université de Caen, ancien conservateur des bibliothèques) Voir page du séminaire
    • Séminaire recherche Dicen IDF / IFIS
    • Publié le 13 décembre 2016 par Chloé Terminarias dans
    • PROGRAMME 09h00              Accueil 09h10              Ouverture de Christian BOURRET 09h15              Étienne-Armand AMATO Recherche-innovation et formation-recherche : des méthodologies d’investigation des réalités numériques OU comment et pourquoi étudier les représentations du « numérique » grâce aux ateliers d’investigation pédagogique et installations de réalité virtuelle 09h35              Kaouther AZOUZ Le web de données et la mutation de données et la mutation des lieux de savoir. Étude de cas d’Alexandre-Olivier Exquemelin et Abu Al-Qasim Al-Sabbi 10h15              Questions 10h40              Pause 09h55              Karina BARRANTES Réseaux Sociaux, Communautés de Pratique et Apprentissage Informel en entreprise. Quels enjeux de partage ? Étude de cas comparative chez AXA France et AXA Mexique 10h50              Émeline SEIGNOBOS Rhétorique, performativité et influence des écrits professionnels du conseil (intelligence économique, relations publiques, lobbying) 11h10             Solange KURPIEL Modes de gestion des médias alternatifs web : vers l’économie de l’information en réseau et la multiplication des sources de revenus 11h30              Zhao HUANG Le renouveau de la diplomatie de la Chine en Afrique à l’ère numérique 11h50              Questions et conclusion LIEU Institut Francilien d’Ingénierie des Services 6-8 Cours du Danube 77700 SERRIS Station Val d’Europe – RER A INFOS Pour plus d’informations, contacter Chloé Terminarias,
    • Parution: Publier,éditer, éditorialiser (DeBoeck)
    • Publié le 20 novembre 2016 par Ghislaine Chartron dans
    • Nouveaux enjeux de la production numérique Directeur d´ouvrage : Lisette Calderan, Pascale Laurent, Hélène Lowinger, Jacques Millet 2016 – 176 pages En différentes contributions, cet ouvrage propose un regard sur les spécificités de la publication aujourd’hui, et notamment celles liées au numérique.  http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807306653-publier-editer-editorialiser Contribution Dicen-Idf :  Edition et publication des contenus : regard transversal sur la transformation des modèles (G. Chartron), chapitre 1
    • Le web de données pour les professionnels de l’information
    • Publié le 10 novembre 2016 par Gérald Kembellec dans
    • Le web sémantique permet d’identifier et d’interconnecter les documents et les objets et d’offrir une meilleure interopérabilité, réutilisation et ré-exploitation des informations. Ce web de données est déjà très présent dans différents secteurs comme la médecine, le droit, la culture et les bibliothèques. Dans cet univers, comment se positionnement les professionnels de l’information et de documentation ? Ces technologies se traduisent-elles par de nouvelles pratiques et de nouvelles missions ?
    • Publication : La médiation des mémoires en ligne. Les Cahiers du numérique vol 12/3
    • Publié le 28 septembre 2016 par Claire Scopsi dans
    •   La médiation des mémoires en ligne sous la direction de Rémy Besson, Claire Scopsihttp://lcn.revuesonline.com/resnum.jsp?editionId=3147  LISTE DES ARTICLES POUR LE VOL 12/3 – 2016 • Sommaire  [GRATUIT] – pp.5-6 • Les auteurs  [GRATUIT] – pp.7-8 • Introduction  [GRATUIT] Rémy BESSON, Claire SCOPSI – pp.9-13 • Mise en exposition et mobilisation numériques des mémoires des bastides du sud-ouest Jessica DE BIDERAN, Patrick FRAYSSE – pp.15-29 • Stimuler la patrimonialisation socio-culturelle par des plateformes du web. Étude de cas du site lyonnais de Montluc Christine MICHEL, Marie-Thérèse TÉTU, Pierre-Antoine CHAMPIN,, Laetitia POT – pp.31-50 • Enregistrement et diffusion numérique de témoignages. Approche historiographique et exemple en contexte muséal Alain LAMBOUX-DURAND – pp.51-73 • Mémoires végétales informatisées. Ou comment les banques d’archives orales en ligne transforment les modalités de la transmission Maëlle MÉRIAUX – pp.75-91 • Mémoires d’une culture vidéoludique sur la plateforme YouTube. Expériences de vidéastes amateurs et patrimonialisation du jeu vidéo Boris URBAS – pp.93-114 • Les mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français de 1999 à 2014 Sophie GEBEIL – pp.115-138 • Archivage de répétitions et médiations du spectable vivant. Le cas du projet spectable en ligne(s) Joëlle LE MAREC, Nicolas SAURET – pp.139-164 • Summary/Abstracts  [GRATUIT] – pp.165-168  
    • Séminaire interne
    • Publié le 21 septembre 2016 par Webmaster dans
    • Nous aurons notre séminaire de rentrée (consacré en grande partie au projet de notre nouvelle organisation) mercredi 21 septembre de 9h30 à 14h : 31.2.85 2, rue Conté – accès 31 sur le plan ci-dessous, à gauche en entrant dans la cour, 2ième étage Il sera suivi d’un déjeuner en commun : inscriptions closes à ce repas (pour vérifier la vôtre, voir doodle que Manuel vous a envoyé le 11 juillet à 8h44) Attention, ne vous inscrivez au repas que si vous êtes certain-e d’y participer (budget labo !)
    • Parution d’un numéro de la revue I2D, avec un dossier thématique sur le Web de données
    • Publié le 6 juillet 2016 par Gérald Kembellec dans
    • Parution d’un numéro de la revue I2D, avec un dossier thématique sur le Web de données sous la co-direction de Gérald Kembellec et Camille Claverie pour l’ADBS. DOSSIER. Web de données et création de valeurs : le champ des possibles, Dossier réalisé sous la direction de Camille PRIME-CLAVERIE (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) et Gérald KEMBELLEC (Cnam), introduction page(s) 28 à 29 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – WEB DE DONNÉES, UN ENJEU POUR LES BIBLIOTHÈQUES, page(s) 30 à 41 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Le web de données en contexte bibliothécaire, Gérald KEMBELLEC, page(s) 30-31 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Comprendre les standards du web de données, Bruno MENON, page(s) 32-34 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – De la SDN à la Nuit debout : les métadonnées et les enjeux de gouvernance internationale, Vincent BOULET, page(s) 35-36 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Web de données et bibliothèques : l’évolution du modèle d’agrégation des données, Emmanuelle BERMÈS, page(s) 37 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Démarche et usage de données liées pour le registre ReLIRE, Benjamin DUHAMEL, page(s) 38-39 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Des APIs Istex et Base pour les bibliothèques d’enseignement supérieur de Saint-Étienne, Caroline BRULEY, David VARENNE, page(s) 40-41 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – WEB DE DONNÉES, CULTURE ET RECHERCHE, page(s) 42 à 53 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – Linked science et web de données, Camille PRIME-CLAVERIE, page(s) 42-43 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – Isidore Suggestion, des recommandations de lecture pour les blogs de science, Stéphane POUYLLAU, page(s) 44 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – Des textes augmentés avec les données du Web, Thomas FRANCART, page(s) 45 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – Le développement du web des données culturelles. Les enjeux pour le ministère de la Culture et de la Communication, Bertrand SAJUS, Marie-Véronique LEROI, page(s) 46-47 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – L’enjeu du web de données pour les éditeurs, Jean-Paul JORDA, page(s) 48 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – L’enjeu du web de données pour l’édition scientifique, Lise VERLAET, Hans DILLAERTS, page(s) 49 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – DBpédia.fr : retour sur la publication de données de la culture française, […]
    • Colloque : Une nouvelle histoire de la critique d’art à la lumière des humanités numériques ?
    • Publié le 6 juillet 2016 par Gérald Kembellec dans
    • Logo du projet critiques
      Une nouvelle histoire de la critique d’art à la lumière des humanités numériques ? (du milieu du XIXe siècle à l’Entre-deux-guerres) Lien sur Calenda Colloque organisé par Anne-Sophie Aguilar (Paris 1, HiCSA), Eléonore Challine (ENS Cachan), Christophe Gauthier (Ecole nationale des Chartes), Marie Gispert (Paris 1, HiCSA), Gérald Kembellec (CNAM, Dicen-IdF), Lucie Lachenal (Paris 1, HiCSA), Eléonore Marantz (Paris 1, HiCSA), Catherine Méneux (Paris 1, HiCSA). Paris, galerie Colbert de l’INHA le 18 mai 2017 et École des Chartes le 19 mai 2017 LE PROGRAMME DE RECHERCHE « BIBLIOGRAPHIES DE CRITIQUES D’ART FRANCOPHONES » Initié en 2014 et soutenu par le Labex CAP, la Comue Hésam, l’HiCSA et l’Université Paris 1, le programme de recherche « Bibliographies de critiques d’art francophones » réunit une équipe interdisciplinaire d’historiens de l’art, de l’architecture, du cinéma, de la photographie et de spécialistes des sciences de la communication et de l’information. Il a pour objectif de valoriser la recherche dans le domaine de la critique d’art en mettant à disposition des chercheurs les bibliographies primaires de critiques d’art existantes. Les références bibliographiques seront relatives aussi bien aux beaux-arts qu’à l’architecture, aux arts décoratifs, à l’affiche, à la photographie, au cinéma, mais aussi à la littérature ou à la politique si les critiques ont écrit sur ces sujets. Le socle de ce programme est la réalisation d’un site internet. Ce site contiendra un répertoire monographique permettant d’accéder à une page par critique, comprenant des documents .pdf téléchargeables (bibliographie primaire du critique, bibliographie sur le critique, sources d’archives), signés par les chercheurs qui les ont élaborés et édités par l’équipe du programme de recherche ; il ouvrira également sur une base de données répertoriant l’ensemble des références présentes dans les bibliographies primaires des critiques d’art mises en ligne ; enfin, le site proposera un annuaire des chercheurs ayant collaboré au projet. Ce site internet sera lancé fin décembre 2016 et sera présenté au public et aux spécialistes lors d’une journée d’étude inaugurale le 3 février 2017. Outil pratique mis à disposition des chercheurs, il soulève également un certain nombre de questionnements théoriques. Ce colloque souhaite donc à la fois exploiter les possibilités de la base et réfléchir à ses répercussions dans l’approche de la critique d’art. APPEL A COMMUNICATIONS Compris dans un premier temps comme un simple outil d’une histoire de la réception des œuvres, les écrits relevant de la critique d’art ont souvent été cités sans tenir compte du contexte de leur énonciation et surtout de l’identité de leurs auteurs. Si les études monographiques de qualité se sont récemment multipliées, on observe que la médiation des connaissances sur la critique d’art continue de passer par des corpus fragmentés et des anthologies. Aujourd’hui, les outils numériques permettent d’aller plus loin, et de proposer des modèles d’organisation et de diffusion du savoir qui envisagent différemment la critique d’art, loin de son statut de simple marginalia de l’œuvre commentée. Partant de ce constat, le programme de recherche Bibliographies de critiques d’art francophones (Labex CAP, HeSam université, Université Paris […]
    • Séminaire interne fin d’année
    • Publié le 28 juin 2016 par Webmaster dans
    • Cnam, 292 rue Saint Martin Salle principale de réunion : 21.2.32 Salles complémentaires pour réunions d’axes/projets : 21.2.23, 21.2.37 et 21.2.43
    • Place de la virtualité et du relationnel et synthèse des séances — Séminaires « Émergence des nouveaux collectifs de travail »
    • Publié le 7 juin 2016 par Webmaster dans
    • Les séances s’organiseront comme suit : Introduction sur l’émergence des nouveaux collectifs de travail : quelles gouvernances et quels managements ? Quelles régulations ? (mercredi 9 mars) (François Silva et Camille Imhoff). Salle 37.1.49, salle des conseils. Don et contre don dans le relationnel managérial (mardi 29 mars) (Jean Edouard Grésy). Salle 31.2.85. Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques (mardi 17 mai) (Manuel Zacklad). Salle 31.2.87. Espaces et lieux : place de la virtualité et du relationnel et Synthèse des séminaires (mardi 7 juin). Salle 31.2.85. À chaque fois ce séminaire aura lieu de 9h30 à 12h30 au CNAM, 2 rue Conté, Paris 3e, métro Arts-et-métiers ou Réaumur Sébastopol.
    • Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques — Séminaires « Émergence des nouveaux collectifs de travail »
    • Publié le 17 mai 2016 par Webmaster dans
    • Les séances s’organiseront comme suit : Introduction sur l’émergence des nouveaux collectifs de travail : quelles gouvernances et quels managements ? Quelles régulations ? (mercredi 9 mars) (François Silva et Camille Imhoff). Salle 37.1.49, salle des conseils. Don et contre don dans le relationnel managérial (mardi 29 mars) (Jean Edouard Grésy). Salle 31.2.85. Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques (mardi 17 mai) (Manuel Zacklad). Salle 31.2.87. Espaces et lieux : place de la virtualité et du relationnel et Synthèse des séminaires (mardi 7 juin). Salle 31.2.85. À chaque fois ce séminaire aura lieu de 9h30 à 12h30 au CNAM, 2 rue Conté, Paris 3e, métro Arts-et-métiers ou Réaumur Sébastopol.
    • Journée doctorale
    • Publié le 9 mai 2016 par Lisa Chupin dans
    • L’objectif de cette journée organise le 9 mai 2016 au CNAM dans le cadre du séminaire doctoral est de faire un point sur l’avancée des travaux de chaque doctorant et de faire bénéficier les doctorants des retours des permanents du laboratoire. La participation est obligatoire sauf autorisation expresse du directeur (notamment pour les doctorants à l’étranger). Il sera demandé à tous les doctorants une communication orale sur l’avancée de leur recherche. Cette communication peut porter sur un état de l’art, la construction d’une problématique, des analyses empiriques, ou encore exposer un chapitre de thèse… Les doctorants à partir de la deuxième année devront produire un texte de quelques pages (entre 15 000 et 20 000 signes) qui sera relu par un ou deux membres permanents du laboratoire. Les doctorants de première année peuvent se contenter de leur présentation orale (10 à 15’). Envoi des communications au plus tard le 21 mars 2016.
    • Atelier Pratiques et enjeux de l’éditorialisation pour les “passés dans le présent”
    • Publié le 11 avril 2016 par Louise Merzeau dans
    • • 6e Atelier du labex Les Passés dans le Présent • Une partie substantielle des travaux du labex Les passés dans le présent porte sur l’exploitation de fonds numérisés ou nativement numériques. Une fois numérisées, les ressources ne peuvent être simplement diffusées sur Internet : elles doivent être formatées, indexées, enrichies, agrégées, partagées… en un mot éditorialisées. Afin d’accompagner ces travaux, le labex souhaite donc entamer une réflexion sur l’éditorialisation, conçue comme l’ensemble des opérations, dispositifs, acteurs ou médiations nécessaires à l’intégration et la valorisation des ressources au sein de l’environnement numérique. C’est pour initier cette réflexion que nous vous invitons à cet Atelier labex destiné à croiser vos pratiques, vos questions, vos terrains avec ceux d’intervenants ayant mené à bien des projets d’éditorialisation dans différents domaines. Autour de quelques opérations clés (annotation, scénarisation, appropriation, représentation), chaque session sera l’occasion de présenter des cas concrets, d’échanger sur les bonnes pratiques et d’esquisser ensemble des réponses pratiques et théoriques. Comité scientifique Ghislaine Glasson Deschaumes (Labex Les Passés dans le présent), Lionel Maurel, université Paris Lumières), Louise Merzeau (université Paris Ouest – Dicen-IDF), Nicolas Sauret (Paris Ouest – Dicen-IDF – Labex Les Passés dans le présent). → Site du labex Passés dans le présent → Fil Twitter de la journée #editoPP Programme Session #1 Annotation Les pratiques d’annotation sont au cœur de l’activité du chercheur, que ce soit l’annotation de données, de textes ou d’archives. Dans la mesure où l’annotation constitue un lien de continuité entre la lecture et l’écriture, les dispositifs d’annotation dans l’environnement numérique incarnent un rôle particulier dans l’éditorialisation des ressources, favorisant la circulation et l’interprétation de ces ressources. Bertrand Lafont, Projet Assyronline Humanités numériques et assyriologie Cuneiform digital library cdli wiki Vincent Puig (Iri), Dispositif Polemictweet Polemictweet Ligne de temps Digital studies PolemicTweet: Video Annotation and Analysis through Tagged Tweets Digital Studies, Organologie des savoirs et technologies de la connaissances, sous la direction de Bernard Stiegler. Fyp 2014 Paul-Emile Geoffroy, Bernard Stiegler : Protocole d’une pratique de catégorisation contributive à l’attention des étudiants de pharmakon.fr. Atelier Edition contributive 2014 Vincent Puig : Pratiques contributives à l’âge des données. Le tournant numérique des Sciences Humaines et Sociales, Pessac, MSHA, 2015 Louise Merzeau (2013). Éditorialisation collaborative d’un événement. Communication et organisation, (43), 105–122. Session #2 Scénarisation L’indexation fine et la fragmentation des contenus numériques ont ouvert de nouvelles pistes d’écriture qui consistent en l’agencement spatial et temporel d’éléments multimodaux (ou multimédia) dans un même document. Du CD-ROM au webdocumentaire, ce premier niveau d’éditorialisation relève dans une certaine mesure du montage (editing). Si cette écriture scénarisée organise effectivement l’accès et la consultation des ressources, elle ne constitue cependant qu’un aspect de l’éditorialisation, au risque de se figer dans un objet clos. Céline Lèvre (BDIC), Cartable numérique Bibliothèque numérique de la BDIC Cartable virtuel Images actives du CRDP de Versailles Nicolas Prévôt, Webdocumentaire Inouï, projet Patrimoine musical des Nanterriens projet labex Le patrimoine musical des Nanterriens Centre de Recherche en Ethnomusicologie Session #3 Appropriation L’appropriation constitue le véritable enjeu de l’éditorialisation. Au-delà […]
    • Don et contre don dans le relationnel managérial — Séminaires « Émergence des nouveaux collectifs de travail »
    • Publié le 29 mars 2016 par Webmaster dans
    • Les séances s’organiseront comme suit : Introduction sur l’émergence des nouveaux collectifs de travail : quelles gouvernances et quels managements ? Quelles régulations ? (mercredi 9 mars) (François Silva et Camille Imhoff). Salle 37.1.49, salle des conseils. Don et contre don dans le relationnel managérial (mardi 29 mars) (Jean Edouard Grésy). Salle 31.2.85. Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques (mardi 17 mai) (Manuel Zacklad). Salle 31.2.87. Espaces et lieux : place de la virtualité et du relationnel et Synthèse des séminaires (mardi 7 juin). Salle 31.2.85. À chaque fois ce séminaire aura lieu de 9h30 à 12h30 au CNAM, 2 rue Conté, Paris 3e, métro Arts-et-métiers ou Réaumur Sébastopol.
    • Séminaire : avatars jouables et environnements temps réels : quels partages à l’intersection des mondes ?
    • Publié le 17 mars 2016 par Étienne Armand Amato dans
    • JEUDI 17 MARS 17H30-20H30 CNAM, 2 RUE CONTE, SALON D’HONNEUR Dans le cadre du programme Confluence « Avatar interactif en réalité virtuelle » http://www.hesam.eu/blog/2015/06/19/avatar-immersif-en-realite-simulee/ Les avatars sont des figures potentiellement fédératrices en ce qu’ils conjuguent divers enjeux d’usage collectif, avec de nouvelles interactions professionnelles ou de loisirs et des questions identitaires plus personnelles. En rassemblant des publics et en invitant des points issus aussi bien du grand public que des spécialistes, ce séminaire offre un moment de partage propice à la construction d’une autre culture commune du numérique.   La modalité originale de ce séminaire est d’être de libre parole, sans invité annoncé, bien que plusieurs personnalités de la culture numérique s’y retrouveront. Cela, afin que s’affirme une expression des réflexions et des besoins d’éclairage que suscite cette thématique. Inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-avatars-jouables-et-environnements-temps-reels-quels-partages-a-lintersection-des-mondes-22742172450 Public(s) visé(s) : Chercheurs, mastérants, professionnels de la création 3D, du design, de la communication, amateurs du numériques ILLUSTRATION DE YANN MINH Mettre un hologramme flottant devant son visage, avec le portrait d’un autre
    • Avatars jouables et environnements temps réels : quels partages à l’intersection des mondes ?
    • Publié le 14 mars 2016 par Étienne Armand Amato dans
    • JEUDI 17 MARS 17H30-20H30 CNAM, 2 RUE CONTE, SALON D’HONNEUR Dans le cadre du programme Confluence « Avatar interactif en réalité virtuelle » http://www.hesam.eu/blog/2015/06/19/avatar-immersif-en-realite-simulee/ Les avatars sont des figures potentiellement fédératrices en ce qu’ils conjuguent divers enjeux d’usage collectif, avec de nouvelles interactions professionnelles ou de loisirs et des questions identitaires plus personnelles. En rassemblant des publics et en invitant des points issus aussi bien du grand public que des spécialistes, ce séminaire offre un moment de partage propice à la construction d’une autre culture commune du numérique. Inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-avatars-jouables-et-environnements-temps-reels-quels-partages-a-lintersection-des-mondes-22742172450 Public(s) visé(s) : Chercheurs, mastérants, professionnels de la création 3D, du design, de la communication, amateurs du numériques  
    • Émergence des nouveaux collectifs/communautés de travail dans les organisations à l’ère du numérique — Introduction
    • Publié le 9 mars 2016 par Webmaster dans
    • Les séances s’organiseront comme suit : Introduction sur l’émergence des nouveaux collectifs de travail : quelles gouvernances et quels managements ? Quelles régulations ? (mercredi 9 mars) (François Silva et Camille Imhoff). Salle 37.1.49, salle des conseils. Don et contre don dans le relationnel managérial (mardi 29 mars) (Jean Edouard Grésy). Salle 31.2.85. Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques (mardi 17 mai) (Manuel Zacklad). Salle 31.2.87. Espaces et lieux : place de la virtualité et du relationnel et Synthèse des séminaires (mardi 7 juin). Salle 31.2.85. À chaque fois ce séminaire aura lieu de 9h30 à 12h30 au CNAM, 2 rue Conté, Paris 3e, métro Arts-et-métiers ou Réaumur Sébastopol.
    • Nouveaux collectifs de coproduction de corpus numériques
    • Publié le 7 mars 2016 par Lisa Chupin dans
    • Journée d’étude 7 mars 2016 Nouveaux collectifs de coproduction de corpus numériques :  communs de la connaissance, communautés épistémiques et au-delà Sur Twitter : #nccpcn Inscription demandée pour faciliter l’organisation : avant le 28 février 2016 (voir bas de page) La journée aura lieu en salle 21.2.23 (Veuillez noter le changement par rapport à la salle initialement annoncée) Texte de cadrage Nous souhaitons réunir des chercheurs proposant des approches complémentaires pour saisir les enjeux des situations où des collectifs d’acteurs coproduisent et constituent des corpus numériques élaborés à des fins de conservation et de valorisation patrimoniale ou de production de connaissances scientifiques. Qu’il s’agisse de bases de données, bases bibliographiques, collections numériques ou corpus annotés, ces ensembles sont le plus souvent issus de la numérisation de documents (documents d’archive, collections patrimoniales de bibliothèques, d’archives ou de musées). La constitution de ces corpus numériques requiert la coopération et la collaboration de différents acteurs issus d’institutions culturelles et des milieux de la recherche, mais aussi parfois la contribution directe d’internautes par l’intermédiaire de plateformes numériques, qui médiatisent des pratiques de partage d’information (Proulx, Garcia, Heaton, p. 2) dont il s’agira de questionner les spécificités. Nous souhaitons fédérer des réflexions caractérisant ces pratiques individuelles et collectives mobilisées autour de la constitution et de l’exploitation de ces nouveaux dispositifs de médiation de l’information scientifique et du patrimoine numérisé. Pensons, par exemple, aux plateformes de crowdsourcing orientées vers des projets patrimoniaux (Ridge, 2014) ou académiques (Dunn et Hedges, 2014). Ces travaux participent à la compréhension de l’émergence de nouveaux publics des institutions culturelles et de nouveaux processus de patrimonialisation ; ils participent aussi à la compréhension des collectifs impliqués dans la production des savoirs mobilisant des corpus librement partagés (en science de la nature, histoire, généalogie). Les réflexions issues de différentes disciplines – notamment : sociologie et histoire des sciences et des techniques, anthropologie, sciences de l’information et de la communication – pourront nous aider à questionner les enjeux et les pratiques de ces nouveaux collectifs à partir de différentes problématiques, en particulier : en quoi les pratiques de ces collectifs peuvent-elles constituer de nouveaux « communs de la connaissance »? Conduisent-elles à la production de nouvelles interprétations des documents et corpus numérisés ? Nous serons attentifs notamment aux thématiques suivantes : les rapports de pouvoir et de savoir entre acteurs impliqués dans la co-construction de corpus ; la spécificité des pratiques documentaires qu’ils mobilisent ; les relations de ces collectifs aux communautés, organisations et réseaux épistémiques déjà existants ; les formes des mobilisations et des dispositifs utilisés pour constituer les corpus ; ou encore, les formes d’appropriation et d’interprétation des documents par les différents publics qui les utilisent, tout au long de la constitution des corpus et aussi, une fois qu’ils sont stabilisés. Programme 9h30 Accueil 9h45 Introduction 10h-11h10 Première session Nouveaux collectifs de coproduction de corpus numériques : communs de la connaissance, communautés épistémiques et au-delà Discutante : Florence Millerand (UQAM, LabCMO) – Serge Proulx (Professeur associé Télécom ParisTech, Professeur UQAM, LabCMO) « Éléments de définition de la catégorie « communautés épistémiques ». Pour penser […]
    • Journée d’étude – Former aux collectes de Mémoires – vendredi 18 mars 2016
    • Publié le 23 février 2016 par Claire Scopsi dans
    •  Vendredi 18 mars 2016 9h30-17h00 Conservatoire National des Arts et Métiers  292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris M° Réaumur-Sébastopol Amphi Robert Faure (Z) Entrée libre sur inscription par mail à   Constituer un réseau d’échange, de réflexion sur les méthodes des collectes de mémoires Le 10 avril 2014 le projet Mediatore della Memoria, financé par la région Emilie Romagne, a permis d’organiser une première journée d ‘étude consacrée à une rencontre entre chercheurs et associations français et italiens, afin de partager et comparer les expériences et les méthodes de collectes de témoignages oraux. Les textes des deux conférences introductives sont publiés dans le numéro 41 du Bulletin de l’AFAS http://afas.revues.org/2936. Cette première expérience a confirmé la richesse d’une confrontation des expériences françaises et étrangères et la présence d’un public varié d’étudiants, historiens, associations, archivistes ou documentalistes audiovisuels, a montré la pertinence d’une approche plurielle ouverte aux milieux académiques institutionnels et associatifs. La collaboration se poursuit dans le cadre du projet « Passerelle de Mémoires » qui bénéficie d’un financement de la région Ile-de-France pour la réalisation d’une plateforme web de formation en ligne, destinée aux associations porteuses de projets de mémoire http://passerelle.hypotheses.org/. Cette seconde session a pour thème « former aux témoignages oraux et collectes de mémoire ». Nous souhaitons y faire le point sur les compétences et méthodes des acteurs des projets de mémoire, en questionnant les programmes des formations universitaires diplômantes, des stages de formation continue et des guides méthodologiques. En septembre 2015, l’université Paris Est Créteil Val de Marne annonce l’ouverture d’un  Master « Histoire Publique ». Au même moment l’université de Modène et Reggio Emilia annonce l’ouverture du premier Master d’Histoire publique italien. Il nous semble important de profiter de cette occasion pour comparer les deux approches et d’évoquer comment les historiens des deux pays répondent à la demande sociale et médiatique de mémoire. Nous ferons ensuite le point sur les formations destinées aux enseignants, associations et particuliers en Belgique, Italie et France : quelles compétences transférer pour favoriser la collaboration entre les citoyens et les professionnels de la mémoire et du patrimoine ? Quels sont les enjeux d’une transmission éducative auprès des jeunes ? Programme : 9h30  Accueil des participants 10h00 M. Lorenzo Bertucelli (Universita degli studi di Modena e Reggio Emilia) – ouverture du Master2 d’histoire publique, le contexte italien. 10h40 Mme Catherine Brice (université de Paris Est Créteil Val de Marne) – ouverture du Master2 d’histoire publique, le contexte français. 11h20 Pause 11h30 Romain THOMAS, (Maitre de conférences Université Paris-Ouest) et Rosa Olmos (BDIC) Le Diplôme universitaire « Médiations du passé : histoire, patrimoine, mémoire » du Labex les passés dans le présent. Quelles compétences mobiliser dans la conduite des politiques culturelles et de citoyenneté ? 12h10 Jean-Luc Delon (Aexpmil – Les Jardins Numériques) Présentation de la plateforme MUSEOCUBE : les expositions interactives du « Centre virtuel d’Histoire orale et populaire de l’Immigration italienne ». 12h30 Déjeuner autour d’un buffet 14h00 Claire Scopsi (Laboratoire Dicen-Idf Cnam) Le projet Passerelle de Mémoires d’île de France : une plateforme audiovisuelle pédagogiques pour sensibiliser les associations à la conduite de projets de mémoire durables. 14h40 Philippe Marchal association Les Territoires […]
    • Séminaire interne – Traces éphémères
    • Publié le 16 février 2016 par Webmaster dans
    • Séance de séminaire proposée par l’axe 4 (Traçabilité, identités et mémoires numériques) Argumentaire Alors qu’on ne peut plus ne pas laisser de traces, quelles places et quelles fonctions l’environnement numérique accorde-t-il à l’éphémère ? Les revendications d’un droit à l’oubli (désormais entré dans la pratique) et le succès des applications où les contenus échangés sont censés rester éphémères ont attiré l’attention sur une (nouvelle ?) demande de non-traçabilité, qui reste à interroger. Recherche de confidentialité, de tranquillité, de légèreté, écriture mobile, nouvelle littératie numérique ou simplement dernière promesse d’un marché des données qui épouse au plus près l’évolution des usages ? Parallèlement, l’évolution des techniques de numérisation et de captation comme des logiques médiatiques semble réduire chaque jour davantage la distance qui séparait le temps de l’archive de l’éphémère. Quantité d’objets infocommunicationnels destinés à ne pas durer (tracts, tags, fresques, tweets…) sont désormais documentés et agrégés au même titre que des contenus pensés d’emblée comme pérennes. L’archive est alors sommée de s’adapter aux éphémères, jusqu’à  devoir se constiter en temps quasi réel. En quoi les logiques d’archivage et de documentation sont-elles affectées par ces évolutions ? Et que nous apprennent les éphémères dans une culture de la trace numérique ? Telles sont quelques-uns des questions que nous voudrions soulever lors de cette séance, où nous vous proposerons 3 interventions. Programme Louise Merzeau (Dicen-IDF) Tout tracer, même l’éphémère (Introduction) Laurence Allard, Maître de conférences, Sciences de la Communication, IRCAV-Paris 3/Lille 3, sociologue des usages numériques – http://culturesexpressives.fr/doku.php Chasser l’éphémère, une vie sous capture d’écran A travers des corpus de photos et vidéos mobiles (snaps et live) confectionnés à partir d’applications mobiles, nous interrogerons l’offre d’images mobiles dites éphémères ainsi que leurs braconnages qui modèlent notamment chez les jeunes usages une forme de vie socio-numérique que l’on peut décrire  « sous capture d’écran ».  La compréhension de ces jeux avec le temps agencés à travers les narrations made by mobile suppose de défaire le mythe des images éphémères au profit d’une conception de la vie connectée en termes de synchronicité expressive. Valérie Schafer (Docteur en histoire HDR, spécialiste d’histoire des télécommunications et de l’informatique et des questions de patrimonialisation du numérique, pilote du projet ANR Web90) et Zeynep Pehlivan (Ingénieur de recherche à l’Ina), De #jesuischarlie à #offenturen : archivage du patrimoine nativement numérique face aux attentats. Quelles sont les traces numériques laissées par la réactivité aux attentats ? Comment a été envisagé leur processus de captation et d’archivage en temps réel ? Comment documenter ce type de corpus pour la recherche ? Dans un 1er temps,Valérie Schafer présentera ce projet récemment validé par le CNRS, notamment pour le situer dans le contexte européen de la fabrique du patrimoine nativement numérique, confrontée aux disruptions de l’événement. Dans un second temps, après une rapide introduction sur l’archivage du web à l’ina, Zeynep Pehlivan se focalisera sur la collection Twitter de l’InaTHEQUE (spécialement sur les attentats) et sur ses enjeux techniques. Son intervention se terminera par une démonstration de l’interface de consultation des tweets archivés qui […]
    • 4ème séance du séminaire fab’mem : Lénaïk LEYOUDEC
    • Publié le 26 janvier 2016 par Claire Scopsi dans
    • Invité : Lénaïk LEYOUDEC (doctorant Cifre, COSTECH) « Assister la mémoire familiale via l’éditorialisation de l’archive ». En nous présentant son travail de thèse mené au sein de Perfect Memory, LénaÏk Leyoudec, nous invitera à réfléchir aux processus de transmission des contextes d’intelligibilité des films de famille. Au-delà de la transmission des supports et des procédés mis en œuvre pour leur pérénisation, comment s’opère la transmission des informations permettant d’en maintenir le sens ?Des solutions techniques d’enrichissement sémantiques sont-elles mobilisables pour reconstruire ces mémoires familiales ?  
    • Séminaire interne — Les plateformes numériques en question
    • Publié le 21 janvier 2016 par Webmaster dans
    • Le séminaire fait écho à la richesse des productions actuelles sur les plateformes dans de très nombreuses disciplines. Il propose de réfléchir, à partir de cas actuels de plateformes, aux enjeux et aux questions à se poser d’un point de vue des sciences de l’information et de la communication. Séminaire Dicen-IDF (programme provisoire Version 3 du 11 janvier 2016) Jeudi 21 janvier 14h00 – 18h00 CNAM 2 rue Conté – salon d’honneur (37.1.52) Foisonnement des questionnements : une opportunité pour les SIC, Claudie MEYER, Maître de conférences en système d’information, Université Paris-Est Marne-la Vallée, laboratoire Dicen-idf ; Ghislaine CHARTRON, Professeur en SIC, CNAM, Laboratoire DICEN, idf. Un monde de plateformes ? (14h15 -15h40) Un monde de plateformes ? (14h15 -15h40) Christophe BENAVENT, Professeur des université en Marketing, Université Paris Ouest Nanterre, laboratoire Centre des études et de recherches sur les organisations et la stratégie (CEROS). Débat avec la salle : 40’ Pause 20’ Etudes de cas (16h- 17h40) De quoi la co-innovation est-elle le nom ? Le cas des plateformes d’entreprise d’idéation et de bêta-test, Emile GAYOSO, Docteur en sociologie, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Laboratoire Techniques Territoires Sociétés (LATTS). Des plateformes de formation aux plateformes sociales, Maria MERCANTI, Maître de conférences- HDR en marketing, CNAM, Laboratoire DICEN-idf. Débat avec la salle : 40’ Pistes de questionnements SIC, Amos DAVID, professeur des universités en SIC, université de Lorraine, laboratoire DICEN-idf. Lieu : 2 rue Conté, Salon d’honneur, Accès 37, 1er étage, salle n°37.1.52
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation
    • Publié le 19 décembre 2015 par Louise Merzeau dans
    • Les technologies numériques ont profondément changé notre culture. Il ne s’agit pas simplement de nouveaux outils mis à notre disposition : les pratiques numériques ont modifié notre façon d’habiter le monde. L’analyse du monde numérique doit donc être en premier lieu une réflexion sur la culture numérique et non seulement sur les outils. Pareillement, avec le changement des supports, des modalités de publication, des mécanismes de visibilité, d’accessibilité et de circulation des contenus, c’est l’ensemble de notre rapport au savoir qui se trouve remis en question. En particulier, dans l’espace d’action qu’est aujourd’hui Internet, l’écriture occupe une place centrale. L’espace du web est un espace d’écriture. Interroger les pratiques d’écriture à l’ère numérique devient donc fondamental. Qu’est-ce qu’écrire ? Quelles sont aujourd’hui les modalités de l’écriture ? Quels sont les dispositifs de structuration et d’agencement des contenus en ligne ? Que devient l’auteur ? Quels modèles économiques faut-il imaginer ? Autant de questions auxquelles le séminaire voudra apporter réponse, en développant une réflexion théorique qui s’appuiera sur l’examen d’un certain nombre de cas d’étude significatifs dans le domaine des pratiques de l’écriture numérique. L’équipe de recherche responsable du séminaire a été fondée en 2008 par Gérard Wormser et Marcello Vitali Rosati. Le laboratoire Dicen-IDF, dans le cadre des travaux de l’axe 4, a rejoint l’organisation et l’animation du séminaire depuis la rentrée 2015. L’activité du séminaire a contribué à la définition et à la diffusion du terme « éditorialisation ». Éditorialisation : Ensemble des pratiques d’organisation et de structuration de contenus sur le web. Ces pratiques sont les principes de l’actuelle production et circulation du savoir. La différence principale entre le concept d’édition et celui d’éditorialisation et que le dernier met l’accent sur les dispositifs technologiques qui déterminent le contexte d’un contenu et son accessibilité. Toutes les séances sont conduites en duplex avec l’université de Montréal, et le séminaire recourt au dispositif PolemicTweet, qu permet de suivre le fil Twitter, de le catégoriser et le synchroniser avec la captation vidéo. Programme Le site du séminaire les archives PolemicTweet du séminaire
    • Du chamanisme aux avatars numériques : gestes et passages entre les mondes
    • Publié le 16 décembre 2015 par Étienne Armand Amato dans
    • Séance commune entre le séminaire « Indian Gestothèque » de l’ENSCI-Les Ateliers et le projet thématique « Avatar immersif en réalité simulée » (Confluence, heSam, DICEN-IDF) Mercredi 16 décembre 2015 de 17h à 20h A  l’ENSCI, Les Ateliers 48 Rue Saint-Sabin, 75011 Paris * Accès gratuit sur simple réservation :  http://bit.ly/1lIDeeW «Du chamanisme aux avatars numériques : gestes et passages entre les mondes » 17h : Ouverture et présentation de la séance par Armand Behar, artiste, enseignant et directeur des programmes Création et Technologie contemporaine, ENSCI-Les Ateliers. http://www.ensci.com/blog/phenorama 17h15 : « A propos d’Andrea – gestes et récits », par Natacha Nisic, artiste plasticienne et cinéaste, auteure du « catalogue de gestes » (1995) 17h35 : « Du chamanisme aux avatars numériques, quels passages entre les mondes ? » par Anne Dubos, anthropologue (Lutin-Userlab) et Visual Artist (Little Heart Movement), dont la recherche problématise la transmission du geste et ses possibles représentations numériques. 17h55 : Discussion intermédiaire suivie d’une pause 18h30 : « Esthétique du passage entre le réel et le virtuel : illusionnisme et présence » par Judith Guez, artiste – chercheuse en réalité virtuelle et mixte, associée à l’équipe Image Numérique et Réalité Virtuelle (INREV) de l’Université Paris 8. 18h50: « Performer la condition numérique par l’avatar : de l’immersion intensive au jumelage des corps », par Claire Sistach, artiste numérique et cyberexploratrice et Soizic Sanson, artiste numérique et vidéaste. 19h10-20h : Discussion finale suivie d’un dialogue avec la salle Questionnement de cet interséminaire Depuis l’aube de l’humanité, le voyage imaginaire ou symbolique des mondes parallèles par l’intermédiaire d’entités secondes ou originales semble une constante chez l’homme. Mobilisant des gestes et des pratiques aux techniques corporelles adaptées, les cultures humaines nous offrent un panel d’exemples qui interrogent la relation à des objets de médiation entre les mondes. Ce séminaire sera l’occasion de présenter des cas d’observation ethnographiques où les techniques du corps les plus traditionnelles seront mises en regard des performances immersives les plus connectées. Il sera dans ce contexte utile de saisir en quoi la démarche artistique, en observation ethnographique ou expérimentation numérique, peuvent ouvrir de nouvelles perspectives à la production de savoirs, voire régénérer l’investigation universitaire ou la création industrielle. Indian Gestothèque
 : archive du geste théâtral entre notation et captation numérique http://www.ensci.com/blog/phenorama/2015/11/01/nouveau-programme-indian-gesthoteque/   L’étude des théâtres indiens met en évidence la variation des techniques de jeu de l’acteur dans le temps et dans l’espace. D’une ville à l’autre, d’une école à l’autre, on observe des modulations dans les techniques de jeu. La recherche d’Anne Dubos, anthropologue et artiste, accueillie en résidence au sein de la plateforme d’expérimentations phénOrama/Ensci – Les Ateliers, tend à mesurer les conséquences et les enjeux de traçabilité du geste de l’acteur au sein des politiques patrimoniales de conservation. Au-delà de la conception d’une méthode d’analyse graphique appliquée à la transmission du geste de l’acteur, l’enjeu de son travail repose sur la génération de nouveaux outils d’archivage en 2, 3 ou 4 dimensions du geste de l’acteur. Elle a pour objectif de constituer une bibliothèque interactive de gestes numériques. A la croisée des compétences disciplinaires (anthropologie, performance, arts visuels, arts numériques, biomécanique, informatique, neurosciences, psychologie cognitive, géographie), le séminaire de recherche Indian Gesthothèque, permettra à une équipe transdisciplinaire de collaborer en vue d’enrichir les capacités de chacun dans la conception d’un problème commun : la captation du geste […]
    • Atelier critique du Cnam « Work and ownership in Digital Labor »
    • Publié le 8 décembre 2015 par Webmaster dans
    • Trebor Sholz, New School of New York Sébastien Broca, Paris VIII, CEMTI Marie-Anne Dujarier, Sorbonne-Nouvelle, LISE Maud Simonet, CNRS, IDHES Chairman: Jacob Matthews,Paris VIII, CEMTI In 2013, Trebor Scholz edited a collective book (Digital Labor. The Internet as Playground and Factory, Routledge) which presents the latest research on digital labor. In France, sociologists also analyse transformation of work (employment, volunteering, activity, professions…) and ownership induced by these new forms of production, exchange and consumption. This session, organized by the Critical Workshop of the CNAM, offers to confront American and French research on these issues. 14 h 30 – 17 h 30 at the Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM). Tuesday, 8 th December 2015 Salon d’honneur (2 rue Conté, Gate 39, first floor) English session    
    • 3ème séance du séminaire fab’mem : Jean-Barthélemi Debost
    • Publié le 3 décembre 2015 par Claire Scopsi dans
    • Invité : Jean-Barthélemi Debost (Historien, Directeur réseau et partenariat du Musée national de l’histoire de l’immigration,). « Méthodologies des répertoires de projets de mémoire ». Il n’est pas rare de voir la notion de mémoire associée aux termes « frénésie », « obsession », « explosion » voire »overdose », laissant entendre que notre époque vivrait un excès presque pathologique de retour sur le passé. Mais qu’en est-il réellement ?Si les célébration officielles peuvent être facilement repérées, comment peut-on évaluer le nombre et la nature des projets  mémoriels menés par des associations, des collectifs d’habitants, des institutions locales ? Jean Barthélémi Debost, auteur d’un Répertoire analytique des actions de terrain travaillant l’histoire et/ou la mémoire de populations et/ou de territoires,  partagera son expérience, ses méthodes et ses réflexions sur l’identification, la description et la catégorisation des projets mémoriels.
    • Séminaire interne — Mémoires collectives : archives, traces, empreintes
    • Publié le 24 novembre 2015 par Webmaster dans
    • Du souvenir à l’histoire, de la trace à l’archive, de la data au patrimoine, la mémoire parcourt divers états, matériels ou immatériels dont les dimensions spatiales et temporelles s’interpénètrent. Les travaux présentés ici, achevés, en cours ou en émergence, interrogent le numérique comme vecteur de relation au passé intervenant à différents stades de la remémoration scientifique. Ils se proposent comme un support de débat et d’échanges sur les concepts et les définitions du document comme support de mémoire. Avec (par ordre de chronologie mémorielle) : « Du souvenir à l’Histoire : chronologie mémorielle des archives orales » Claire Scopsi (Maitre de conférences Dicen-IDF Le Cnam) « D’une trace vers une data, la construction d’un corpus de mémoire nativement numérique » Camille Paloque-Berges (Ingénieure de recherche HT2S Le Cnam) et Gerald Kembellec (Maitre de conférences Dicen-IDF Le Cnam) « De la collection à la base de données : La médiation de l’archive comme terrain transdisciplinaire. » Nicolas Sauret (doctorant Dicen-IDF Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Université de Montréal) « D’où vient ce spécimen ? » La documentarisation participative des herbiers numérisés comme relocalisation du spécimen de collection dans l’histoire et la mémoire d’un territoire. » Lisa Chupin (doctorante Dicen-IDF Le Cnam) Eléments de bibliographie Bachimont, B. (2010). La présence de l’archive : réinventer et justifier. intellectica. Association Pour La Recherche Sur La Cognition, (53-54), pp.281–309. http://doi.org/<hal-00769664> Ferraris, M., & Davies, R. (2013). Documentality: why it is necessary to leave traces. New York: Fordham Univ. Press. Halbwachs, M. (1925). cadres sociaux de la mémoire. Chicoutimi: J.-M. Tremblay. Retrieved fromhttp://www.uqac.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/classiques/Halbwachs_maurice/cadres_soc_memoire/cadres_soc_memoire.html Joutard, P. (2013). Histoire et mémoires, conflits et alliance. Paris: La Découverte. Lambert, E., Trouche, D., & Collectif. (2011). Sciences de la Société, N° 78, 2009 : Art, mémoire et territoire. Toulouse: Presses Universitaires du Mirail. Merzeau, L. (2011, November 9). Pour une médiologie de la mémoire. Université de Nanterre – Paris X. Retrieved fromhttps://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00904667/document Parret, H. (2004). Vestige, archive et trace : Présences du temps passé. Protée, 32(2), 37. http://doi.org/10.7202/011171ar Ricoeur, P. (2003). La Mémoire, l’Histoire, l’Oubli. Retrieved August 20, 2015, from http://www.seuil.com/livre-9782020563321.htm Treleani, M (2015).Retrieved September 3, 2015, from http://www.parcoursnumeriques-pum.ca/preface-38 Lieu Cnam, 2 rue Conté — Salle 31.2.85
    • Séminaire ouvert « Avatar immersif en réalité simulée »
    • Publié le 16 novembre 2015 par Étienne Armand Amato dans
    • Premier séminaire ouvert (au laboratoire DICEN-IDF) Lundi 16 novembre 2015 / 17h-20h /CNAM Salle des Textiles. 292 rue Saint-Martin, 75003, accès 3 au-dessus du Café/restaurant des techniques  => Accès gratuit sur simple réservation sur : http://bit.ly/20oBbgf « Interroger l’avatar numérique et l’immersion iconique avec les Sciences de l’Information et de la Communication »   16h30 : Accueil autour d’un goûter en salle des Textiles, accès principal de la rue Saint-Martin, accès 3, 292 rue Saint-Martin, 75003, premier étage au-dessus du Café/restaurant des techniques 17h : Allocution d’ouverture de Manuel ZACKLAD, Directeur du Laboratoire DICEN-IDF, Professeur du CNAM. 17h15 : « Les 30 ans de l’avatar, une figure emblématique et paradoxale », présentation de lancement du projet HESAM par son porteur Étienne Armand AMATO, Maître de Conférences en SIC, DICEN-IDF/IFIS/UPEM. 17h30 : « De l’image interactive à l’avatar numérique » par Étienne PERÉNY, Maître de Conférences Hors Classe Honoraire en SIC, chercheur au laboratoire Paragraphe/IDEFI-CréaTIC/Université Paris 8. 17h45 : Conférence-invitée « Se dédoubler avec un avatar : le point de vue des neurosciences » par Alain BERTHOZ, professeur émérite au Collège de France, chercheur en physiologie de la perception et de l’action. 18h15-19h15 : Table ronde sur le thème du séminaire, avec plusieurs contributeurs de l’ouvrage collectif :               Les avatars jouables des mondes numériques. Théories, terrains et témoignages de pratiques interactives (2013, Hermès Science Lavoisier). Alain BERTHOZ (Préfacier), Étienne PERENY (Dirs), chercheur en communication, Étienne Armand AMATO (Dirs), Jean-François Lucas (auteur), chercheur et docteur en sociologie et Thomas Gaon (auteur), psychologue clinicien et chercheur, co-fondateur de l’OMNSH. 19h15-20h : Débats ouverts de recherche avec le public en vue de produire des premiers axes de synergie. RVSP Prochaines dates : – Séance 2 : le mercredi 16 décembre, 17h à l’ENSCI Les Ateliers, en partenariat avec le séminaire « Indian Gestothèque » conçu par Anne Dubos, phénOrama saison 2015/2016.  Janvier 2015, à l’Ensam Paris Tech, avec l’équipe du salon Laval Virtual, février à l’ENSCI, Mars Workshop à VRIC pendant Laval Virtual.   Contextes et enjeux http://www.hesam.eu/blog/2015/06/19/avatar-immersif-en-realite-simulee En 2016, officiellement, ce seront les 30 ans des avatars nés avec l’informatique. En effet, en 1986, l’univers ludique en ligne HABITAT de LucasArt Entertainement Company emploie commercialement ce terme pour désigner un protagoniste valant pour soi piloté pour vivre l’univers et rencontrer autrui. Aujourd’hui, il est banal d’utiliser une telle créature interactive pour évoluer dans des mondes de pures images programmées, car des centaines de millions d’humains y recourent à loisir durant leur maturation, de l’enfance à la postadolescence, voire tout au long de la vie. Manipuler un avatar engendre des phénomènes encore mal élucidés de projection, d’identification, d’implication, d’intervention, de présence ou encore de socialisation. Cette profusion de termes indique la complexité nécessaire pour la moindre immersion dans un environnement iconique rendu habitable et praticable, pour aussi bien se mouvoir, agir, communiquer, travailler, apprendre, créer… L’immersion grâce à un avatar contrôlé en temps réel suscite un nombre croissant d’investigations et de parutions scientifiques en game design, en psychologie, en sociologie, en philosophie, en ergonomie et en informatique, sans compter les expérimentations plus appliquées dans divers domaines : éducation et formation, santé et défense, publicité et communication, loisir et culture… Actuellement, la […]
    • Présentation du projet Valona
    • Publié le 8 octobre 2015 par Webmaster dans
    • Présentation du projet Valona (VALOrisation NArrative des fonds éditoriaux et audiovisuel) aux auditions du FUI 21 de Cap Digital. Le projet Valona est piloté par Presstalis / Zeens avec comme partenaires l’INA, le CNAM Dicen-IDF, l’ISEP, Semiotag et son produit Youtag et Science Po Paris.
    • Big data – Open data, actes de la conférence Document numérique et société
    • Publié le 23 septembre 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Big data - Open data, actes de la conférence Document numérique et société
      Big data – Open data Quelles valeurs? Quels enjeux? Sous la direction de : Evelyne Broudoux, Ghislaine Chartron Collection : Information & Stratégie Editeur : De Boeck Supérieur Du Big Data à l’Open Data, les enjeux techniques, sociétaux et industriels de l’exploitation massive de données informationnelles en ligne. Depuis 2006, la conférence « Document numérique et société » se donne pour mission d’apporter des éclairages sur les transformations des dispositifs d’information à l’ère numérique, en privilégiant la dimension sociale. Cette 5e édition se focalise sur l’effervescence autour du Big data et de l’Open data qui anime autant les milieux d’affaires que les gouvernements et les scientifiques. Elle s’explique par l’interconnexion généralisée transformant l’économie des services et les internautes en fournisseurs de données, mais également par l’importance grandissante de l’internet des objets et, d’une manière générale, par les capacités computationnelles qui traitent désormais l’information sur toute sa chaîne de production-diffusion et transformation. Cet ouvrage rassemble les textes présentés lors du colloque de Rabat les 4 et 5 mai 2015, des recherches théoriques, expérimentales et des analyses critiques qui s’inscrivent dans la perspective des études sur le phénomène du Big data et de l’Open data en termes d’enjeux pour nos sociétés et de création de valeurs. Pour les professionnels de la documentation ; pour les chercheurs et enseignants en information et documentation ; pour les étudiants en Humanités numériques.
    • 2eme Séance Séminaire Fabriques de mémoires
    • Publié le 22 septembre 2015 par Claire Scopsi dans
    • Le Dicen-idf  Cnam Paris (EA 7339) a le plaisir de vous annoncer la 2ème séance du séminaire fabriques de mémoires (fab’mem) consacré aux méthodes et techniques des collectes de mémoires à l’ère numérique. Le Mardi 22 Septembre  2015,  16h30-19h00 Au Conservatoire des Arts et Métiers, Amphi C (Abbé Grégoire ) !!!!ATTENTION salle susceptible de changer !!!!!!!!!!!!! 292 rue Saint Martin – 75003 Paris M° Arts et Métiers ou Réaumur-Sébastopol Accès libre, merci de confirmer votre inscription à :  Invitée : Michèle Gellereau* :  De la collecte de la mémoire des amateurs aux pratiques de médiation : témoignages autour des objets de guerre en musée, l’exemple des projets TEMICS et TEMUSE 14-45″.  *Professeur émérite en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Lille3. Membre du laboratoire GERiiCO. Par  « collectes de mémoires, nous désignons toute action individuelle ou collective visant à recueillir des témoignages du passé ou du présent pour les conserver, les partager, les transmettre, les mettre en valeur. En raison de plusieurs facteurs ( popularité des matériels de captation numérique, développement du concept de patrimoine immatériel par l’UNESCO, émergence des applications de gestion de contenu et de publication multimédia sur le web), de nombreuses collectes sont lancées par des professionnels des archives, des musées ou des bibliothèques, des professionnels indépendants (historiens privés, « écrivains publics », biographes) ou des amateurs dans le cadre de projets associatifs ou familiaux. Ces collectes peuvent être patrimonialisées par des institutions comme le sont par exemple les films de famille (Ciclic, Cinémathèque de Bretagne), ou la galerie des dons  du Musée de l’histoire de l’immigration à Paris où « chaque visiteur souhaitant confier le parcours migratoire de sa famille est invité à offrir au musée une part de son histoire personnelle, qu’elle soit individuelle ou collective, intime et singulière. » Elles peuvent être valorisées pour créer des expositions, documentaires, livres ou animations artistiques, ou s’intégrer la scénographie d’un musée. Avec Michèle Gellereau, nous nous interrogerons sur le rôle des amateurs et collectionneurs d’objets et leur relation avec l’institution mémorielle ou patrimoniale. Quel rôle jouent-ils dans la conservation et la sauvegarde des objets, la transmission du sens attaché aux objets, et la médiation entre le public et l’institution ?
    • Appel à communications : Médiation des mémoires en ligne
    • Publié le 18 juillet 2015 par Claire Scopsi dans
    • Appel à publication pour un numéro de  Les Cahiers du Numérique (http://lcn.revuesonline.com) Médiation des mémoires en ligne sous la direction de Claire Scopsi et Rémy Besson Intention de soumission : 25/09/2015 Ce numéro des Cahiers du Numérique propose de questionner, à l’heure du numérique, l’évolution des pratiques professionnelles et amateur de collecte et de valorisation des mémoires filmées qu’elles concernent l’histoire contemporaine, la sociologie, l’anthropologie, l’ethnomusicologie ou encore l’action culturelle et l’intermédialité (liste non exhaustive). Les contributions, transdisciplinaires,    éclaireront la manière dont le numérique conduit à reconsidérer les différentes étapes de cette mise en mémoire. Qu’est‐ce qui change quant la valorisation des entretiens est à la portée du plus grand nombre ? Qu’est‐ce qui évolue quand les récits mémoriels filmés sont intégrés à des plateformes plurimédia ? Quels usages sont fait de ces images par les individus, par les groupes de mémoires et par les institutions ? Est‐ce que cela transforme la façon dont les communautés mobilisent le support mémoriel qu’est l’acteur de l’histoire filmé ? Quels matériaux pour l’histoire ou la sociologie peuvent être ainsi produits ? Cela n’est pas uniquement à interroger d’un point de vue technologique, mais aussi en termes de pratiques et d’usages artistiques, culturels et sociaux desdites technologies. Il s’agira ainsi, de se demander ce qui fait rupture au tournant du XXIème siècle, ainsi que ce qui relève de l’ordre de la continuité.   AXES DE PROPOSITIONS POSSIBLES (LISTE NON EXHAUSTIVE) Pour exemple, les contributions proposées pourront porter sur :    ‐ Des dispositifs socio‐techniques de collecte ou de valorisation (archives ouvertes, scénographies muséales, pratiques d’amateurs). ‐ Des interprétations sémiopragmatiques et/ou génétiques de corpus d’entretiens filmés créés au format numérique ou numérisés. ‐ Des enjeux mémoriels qui se sont cristallisés autours d’usages artistiques, culturels ou sociaux des images animées partagées sur le web. ‐ Des pratiques et usages amateurs de ces images animées portant sur la mémoire. ‐ Des réflexions méthodologiques, épistémologiques ou historiographiques impliquant une prise en compte des effets de rupture et continuité impliquées par l’émergence de l’époque du numérique dans le domaine de la captation d’entretiens filmés avec des acteurs de l’histoire.   Texte complet de l’appel sur le site de la revue (suivez le lien) Comité de lecture du numéro Michael Bourgatte (Institut Catholique de Paris, Atelier du Numérique) / EA 7403, Evelyne Broudoux (Conservatoire National des Arts et Métiers, Dicen-IDF) Florence Descamps(Ecole Pratique des Hautes Etudes, Histara) Michèle Gellereau (Université de Lille3, Geriico) Véronique Ginouves (Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme) Louise Merzeau (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Dicen-IDF) Roger Odin (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, IRCAV) Viva Paci (Université du Québec à Montréal) Marcelo Vitali-Rosati (Université de Montréal) Calendrier Intention de soumission :                                              25/09/2015 Notification aux auteurs :                                              10/10/2015 Date limite de soumission :                                           20/12/2015 Date de notification d’acceptation aux auteurs :      1/02/2016 Date de la version finale :                                              15/03/2016 Remise éditeur :                                                              avril 2016 Parution du numéro spécial :                                       juin 2016 Recommandations aux auteurs Les intentions de soumission (6000 caractères, espaces compris, plan et références bibliographiques non compris) […]

  • Warning: Parameter 1 to Page_columnist_page_transition::_exec_cspc_trans_ordinary() expected to be a reference, value given in /var/alternc/html/c/cnam/dicenidf.org/wp-content/plugins/page-columnist/page-columnist.php on line 155
    • Appel à communication : Écrilecture augmentée dans les communautés scientifiques
    • Publié le 9 juillet 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Humanités numériques et construction des savoirs (extension de la date de soumission de résumé) Le web et les technologies associées au lien hypertexte sont à l’origine d’environnements de lecture enrichie dont nous avons commencé à établir une photographie sous plusieurs angles : celui de l’innovation logicielle et ceux des usages actuels et à venir. Cette lecture enrichie qui repose sur des actes scripturaux nous a incités à reprendre le concept d’écrilecture théorisé par Pedro Barbosa dans sa thèse de 1992 et né de la rencontre des pratiques littéraires créatrices avec l’ordinateur. Alain Vuillemin l’avait repris pour caractériser ce nouveau comportement du lecteur entraîné dans des manipulations créatrices face à l’écran. Nous situons l’écrilecture dans l’évolution des pratiques historiques de construction de l’érudition et pensons à la « lettrure » observée dès le moyen âge qui, comme le rappelle Emmanuel Souchier, désignait une seule et même activité. Réservées à une élite de « lettrés », la lecture et l’écriture étaient pensées comme un seul processus, constitué par des actions liées et complémentaires dans lesquelles l’activité de lecture, hautement structurante, permettait au récepteur de la connaissance construite de devenir acteur par l’enrichissement des idées transmises. Ce procédé intervenait par capitalisation intellectuelle et agrégation avec sa réflexion dans une transformation scripturale et pouvait être matérialisé sur le support physique au moyen de marginalia, notes de bas de page et autres annotations. Aujourd’hui, les processus d’écrilecture sont soutenus par de multiples fonctionnalités logicielles et rendus autonomes par raisonnement computationnel sur la sémantique. Les pratiques liées aux usages de lecture « savante » se sont perpétuées au cours des siècles et les annotations sont elles-mêmes devenues objets d’études, comme plus-values des textes originaux ou documents à part entière. Les enrichissements peuvent être observés sous un angle épistémologique par la construction de l’autorité, ou sous des éclairages philologiques, paléographiques sur les documents originaux ou encore prosopographiques en éditorialisant les biographies et bibliographies d’auteurs enrichies de notices d’autorité. Si nous observons, par exemple les collections léguées à des musées et bibliothèques, les notes manuscrites ajoutées par leurs propriétaires aident à la réception située des œuvres, à comprendre leurs inspirations et l’interprétation spécifique qu’ils avaient des ouvrages étudiés. Le commentaire, la critique implicite ou explicite des écrits sont en effet de précieux atouts pour juger, en complément de l’œuvre, de la compréhension d’un auteur sur des écrits antérieurs et de sa réception sur le sujet traité, tout du moins la manière de le traiter. La posture épistémologique émerge donc parfois de manière implicite par l’analyse des corpus d’annotation, mais parfois aussi de manière très explicite par la critique annotée dans les ouvrages étudiés. D’une manière générale, l’écrilecteur est un sélectionneur, un acteur qui de par ses pratiques est directement associé à la transformation du texte lu et plus généralement des documents – sous la forme d’annotations et de commentaires. En effet, la typologie documentaire fait ressortir la pluralité de matérialités d’objets observés et des grilles de lecture associées. Si un certain nombre d’outils d’écrilecture ont été élaborés ces […]
    • fabmem 26 mai 2015 : les vidéos des interventions
    • Publié le 5 juillet 2015 par Claire Scopsi dans
    • Logo du projet Passerelle de Mémoires
      Les vidéos des interventions du séminaire fabmem consacré à L’articulation entre récit et document oral : les récits de mémoire filmés sont-ils des documents ou des fictions ? sont en ligne  sur le site du projet Passerelle de Mémoires : http://passerelle.hypotheses.org/39    
    • Séminaire fin d’année
    • Publié le 29 juin 2015 par Webmaster dans
    • Rendez-vous à 10h00 autour d’un café à la cafétéria de la rue de Conté pour nous dispatcher. Notre séminaire de fin d’année Matin, travail par axes, 10h à 12h30 Déjeuner restaurant Cnam 12h30 à 14h — Restaurant Cnam au 2 rue Conté (35 repas ont été réservés ce jeudi 25 à 16h) Après-midi, travail en commun, 14h à 17h – Salle 31.2.85 (2 rue Conté) Plan d’accès
    • Séminaire « Innovation urbaine et ville numérique »
    • Publié le 4 juin 2015 par Webmaster dans
    • Innovations urbaines et ville numérique Séminaire Dicen-IDF organisé par M Zacklad et C. Meyer Jeudi 4 juin 14h00 – 17h30 – CNAM – 2, rue Conté — Salle 31.2.85 Comment se repense la ville à partir des initiatives numériques urbaines ? (14h00 -15h25) Itinéraire d’une ville connectée, Eric Legale, Directeur général d’Issy Média, ville d’Issy-les-Moulineaux. Incarnations et évaluations d’une Ville Intelligente. L’expérience de Rennes et de l’Open Data, Maryse Carmes, Maître de conférences CNAM, DICEN-IdF. Projets numériques d’aujourd’hui pour quelle ville numérique de demain ? Claudie Meyer, Maître de conférences Université Paris-Est-Marne-la-Vallée, DICEN-IdF. ·Débat avec la salle : 40’ Pause Cadres conceptuels et typologies pour appréhender les innovations urbaines ? (15h50 – 17h30) Collaborative, intelligente, résiliente ? Les imaginaires de la ville connectée, Valérie Peugeot, Vice-présidente du Conseil national du numérique, prospectiviste à Orange Labs. Tendances urbaines et mutations technologiques : causalité ou simultanéité des processus ? Maxime Schirrer , Maître de conférences CNAM, LIRSA. Villes / Cerveau(x) / Intelligences Collectives/ Modes d’existences, Jean-Max Noyer, Professeur Université de Nice Sophia-Antipolis, I3M. Ville et sérendipité des (tiers) lieux : les approches transmédia de l’organisation des connaissances,  Manuel Zacklad, Professeur CNAM, DICEN-IdF. Débat avec la salle : 40’   2 rue Conté — Salle 31.2.85
    • Séminaire « Innovation urbaine et ville numérique »
    • Publié le 4 juin 2015 par Webmaster dans
    • Innovations urbaines et ville numérique Séminaire Dicen-IDF organisé par M Zacklad et C. Meyer Jeudi 4 juin 14h00 – 17h30 – CNAM – 2, rue Conté — Salle 31.2.85 Comment se repense la ville à partir des initiatives numériques urbaines ? (14h00 -15h25) Itinéraire d’une ville connectée, Eric Legale, Directeur général d’Issy Média, ville d’Issy-les-Moulineaux. Incarnations et évaluations d’une Ville Intelligente. L’expérience de Rennes et de l’Open Data, Maryse Carmes, Maître de conférences CNAM, DICEN-IdF. Projets numériques d’aujourd’hui pour quelle ville numérique de demain ? Claudie Meyer, Maître de conférences Université Paris-Est-Marne-la-Vallée, DICEN-IdF. ·Débat avec la salle : 40’ Pause Cadres conceptuels et typologies pour appréhender les innovations urbaines ? (15h50 – 17h30) Collaborative, intelligente, résiliente ? Les imaginaires de la ville connectée, Valérie Peugeot, Vice-présidente du Conseil national du numérique, prospectiviste à Orange Labs. Tendances urbaines et mutations technologiques : causalité ou simultanéité des processus ? Maxime Schirrer , Maître de conférences CNAM, LIRSA. Villes / Cerveau(x) / Intelligences Collectives/ Modes d’existences, Jean-Max Noyer, Professeur Université de Nice Sophia-Antipolis, I3M. Ville et sérendipité des (tiers) lieux : les approches transmédia de l’organisation des connaissances,  Manuel Zacklad, Professeur CNAM, DICEN-IdF. Débat avec la salle : 40’  
    • Ouverture du séminaire fabriques de mémoires (fab’mem)
    • Publié le 26 mai 2015 par Claire Scopsi dans
    • En marge du projet « Passerelle de Mémoires d’île de France » (http://passerelle.hypotheses.org/) qui élabore une plateforme numérique d’outils pédagogiques et méthodologiques destinés aux porteurs de projets de collectes de mémoires, le séminaire fab’mem s’adresse aux archivistes, documentalistes, historiens amateurs, documentaristes, artistes, étudiants, chercheurs, animateurs, artistes, associations ou particuliers concernés par les entretiens oraux, les collectes de témoignages et de documents destinés à construire une mémoire. Il propose aux praticiens et aux théoriciens  d’aborder la collecte de mémoire filmée comme un genre en soi comportant ses contraintes, ses modes d’élaboration et pouvant conduire à des formes de narrations spécifiques. En effet, le numérique modifie les conditions de captation en offrant des matériels de plus en plus abordables et massivement appropriés par le public amateur. Le Web 2.0 offre aux témoignages filmés des possibilités de valorisation peu coûteuses. On observe donc, dans les projets en cours, une tension entre l’objectif de préservation d’une mémoire « pour l’histoire ou la micro histoire » et l’objectif de donner à voir cette mémoire selon les normes professionnelles du récit audiovisuel. Entre image-preuve et image-spectacle, quel espace d’innovation peut-on ménager pour la valorisation des mémoires ? Il s’agit donc de  questionner la pertinence, les limites et les potentialités de l’outil audio-visuel dans ce que Ricoeur nomme la « représentation historienne », c’est-à-dire dans la construction narrative et rhétorique d’une relation des faits passés. 1ère séance : L’articulation entre récit et document oral : les récits de mémoire filmés sont-ils des documents ou des fictions ?  mardi 26 mai 2015,  16h30-19h00 Au Conservatoire des Arts et Métiers, salle 31.1 .53 2, rue Conté – 75003 Paris M° Arts et Métiers Accès libre, merci de confirmer votre inscription à : Intervenants : Rémy Besson, historien, Post-doctorant à LLA-CREATIS, Toulouse 2 – Le Mirail. « Du montage du film Shoah (1985), à la réalisation d’une archive en ligne.». http://remybesson.blogspot.fr/ Roselyne Orofiamma psychosociologue et chercheur (Cnam), http://cdft.cnam.fr/ressources-/bibliographies-et-dossiers/dossiers-auteurs/publications-de-roselyne-orofiamma-713523.kjsp Lorsqu’elle a recours à l’audiovisuel, comment la « représentation historienne » (Paul Ricoeur), peut-elle résoudre la tension entre la préservation de la mémoire ou du témoignage et sa mise en spectacle sur le web, sur un écran de cinéma ou de télévision, dans une scénographie d’exposition, de musée ou une installation artistique? Les praticiens de l’histoire orale refusent la mise en scène pour rechercher une neutralité de forme et la capture d’une parole authentique, mais celle-ci n’est-elle pas illusoire ?  A l’inverse Régine Robin (1986) proclame, contre les formes stéréotypées des récits de vie, que « seule la fiction permet de dire du vrai » et revendique des récits qui prennent en compte le langage comme matière signifiante. L’entretien de mémoire filmé et sa valorisation publique accentuent le risque de « fausse nouvelle » (Marc Bloch) tout comme la conscience de porter au public la mémoire d’un groupe peut contraindre le témoin à mettre en scène son récit. Ainsi, introduire un medium pour enregistrer, capter puis représenter un entretien, est un acte fort qui transforme le principe de collecte d’entretien pour l’histoire.  Quel est le rôle du récit de vie filmé dans la reconstruction d’un fait passé ? Quel type de récit le témoignaire peut-il […]
    • 7th International Conference on Qualitative and Quantitative Methods in Libraries
    • Publié le 26 mai 2015 par Joumana Boustany dans
    • Qualitative and Quantitative Methods (QQM) are proved more and more popular tools for Librarians, because of their usefulness to the everyday professional life. QQM aim to the assessment and improvement of the services, to the measurement of the functional effectiveness and efficiency. QQM are the mean to make decisions on fund allocation and financial alternatives. Librarians use also QQM in order to determine why and when their users appreciate their services. This is the start point of the innovation involvement and the ongoing procedure of the excellent performance. Systematic development of quality management in libraries requires a detailed framework, including the quality management standards, the measurement indicators, the self-appraisal schedules and the operational rules. These standards are practice-oriented tools and a benchmarking result. Their basic function is to express responsibly the customer (library user) -supplier (library services) relationship and provide a systematic approach to the continuous change onto excellence. The indoor and outdoor relationships of libraries are dependent of their communication and marketing capabilities, challenges, opportunities and implementation programmes. Site de la conférence : http://www.isast.org/qqml2015.html
    • Le Profil : une passerelle entre passé et présent
    • Publié le 21 mai 2015 par Louise Merzeau dans
    • Journée d’étude Journée consacrée à la présentation des travaux réalisés pendant l’année de préfiguration du projet PROFIL (Partage,Reconstitution et Organisation de Fictions identitaires en Ligne), dans le cadre du labex Passés dans le présent 20 mai 2015, MAE, Université Paris Ouest, Nanterre Programme 10h Louise Merzeau Ouverture 10h30 Camille Paloque-Berges et Haud Gueguen Généalogie de la notion de profil 11h35 Lionel Barbe et Antoine Courtin Profils fictifs de personnages publiques sur Twitter : entre communication et médiation 12h10 Aranthell 14-18 : mise en scène de l’archive, création au service de la mémoire Pause déjeuner 14h30 Nicolas Sauret Typologie des dispositifs profilaires d’éditorialisation 14h50 Gilles Bertin Éléments de techniques de narration et de genèses de personnages en fiction 15h10 Table ronde animée par Nicolas Sauret Du profil fictif à la fiction participative : rencontre avec des joueurs-auteurs d’Anarchy.fr 15h50 Julien Hage Des matériaux « historiques » numériques pour les profils ? : biographèmes, régimes d’historicité et présence numérique • Archive du fil Twitter • Les captations vidéos seront mises en ligne sur le carnet de recherche du projet
    • Devenirs urbains, de Maryse Carmes et Jean-Max Noyer
    • Publié le 15 mai 2015 par Webmaster dans
    • Le processus d’urbanisation est protéiforme. Les transformations qui affectent les écologies urbaines, en particulier sous les conditions de l’extension du milieu numérique sont profondes. La place grandissante des infrastructures des réseaux numériques et leurs traductions contrastées en termes d’organisation politique et économique, l’explosion de l’Internet des objets, la prolifération des interfaces nomades, et la production compulsionnelle de « Data », tout cela travaille les modes de gouvernance, les modes d’existence ainsi que les processus de subjectivation qui les accompagnent. En prenant comme point d’appui la question des « smart cities », des « data cities », cet ouvrage examine tout d’abord les tensions qui parcourent les divers modèles politiques, organisationnels des villes et le rapport entre interfaces urbaines et techno-politiques d’infrastructure décentralisée. En réunissant différentes perspectives (de chercheurs, d’urbanistes, de responsables de projets) et à partir de nombreux exemples à travers le monde, sont interrogées les formes d’actualisation des intelligences et des modes d’existence dans la « ville numérique ». Est notamment examinée la convergence entre la MOBIlité du téléphone devenu ordinateur et l’ubiQUITE d’Internet devenu 2.0 et ses effets urbains. L’analyse concrète de cas spécifiques (Ville de Rennes et Région Nord-Pas de Calais) dessine une réflexion sur l’évolution des gouvernances urbaines où se négocie une véritable rupture de l’économie politique des territoires. De façon plus théorique, de nouvelles notions pour dire les états successifs et en tension de l’urbanisation sont énoncées et discutées. Ouvrant sur la ville émotionnelle comme milieu de l’expérience de soi, une perspective anthropologique de l’intime invite à penser la ville comme agencement désirant, milieu riche de production de subjectivités, à la traversée de la prolifération des interfaces et objets nomades. Enfin, éloigné des réflexions sur les formes « datacentriques » de l’Urbain, un regard aigu est porté sur les pratiques urbaines, prises dans une autre histoire, en Algérie. De Maryse Carmes et Jean-Max Noyer, éd Presses des Mines — 10/2014 – ISBN : 978235671373 Voir plus : http://www.pressesdesmines.com/territoires-numeriques/devenirs-urbains.html#sthash.fTPBqdQL.dpuf
    • Troisième séance du séminaire : Outils d’écrilecture augmentée sur le web pour les communautés scientifiques
    • Publié le 12 mai 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Livre connecté
      Mardi 12 mai 17h00-18h30 Paris I Sorbonne (Salle D617, 1 rue Victor Cousin – Paris 5ème): Isidore, plateforme de signalement de données enrichies pour la recherche. Retour sur les enjeux de la qualité des métadonnées dans la diffusion du savoir, (Stéphane Pouyllau, CNRS, Direction TGIR Huma-Num) ISIDORE est une plateforme de recherche permettant l’accès aux données numériques des sciences humaines et sociales (SHS). Ouverte à tous et en particulier aux enseignants, chercheurs, doctorants et étudiants, elle s’appuie sur les principes du web de données et donne accès à des données en accès libre (open access). ISIDORE est une réalisation dela très grande infrastructure de recherche Huma-Num (CNRS, Aix-Marseille Université, Campus Condorcet) et mise en œuvre par le centre pour la communication scientifique directe (CCSD/CNRS). « Les Guides de Paris (les historiens des arts et les corpus numériques) » – Production d’un état de l’art des outils d’annotation de corpus textuels – (Johanna Daniel, Emmanuel Chateau) Face à des corpus de grande ampleur, l’annotation collaborative apparaît comme une solution pour fédérer et décupler la force de travail des chercheurs. Cependant, les outils d’annotation actuellement disponibles satisfont-ils les exigences de rigueur et de pérennité des SHS ? Quelles évolutions induisent-ils dans les pratiques traditionnelles d’édition de texte ? Quelles perspectives nouvelles offrent-ils ? Ces différents aspects seront évoqués à travers l’exemple des Guides de Paris, un projet d’édition numérique porté par Marianne Cojeannot-Leblanc au sein du Labex les Passés dans le présent (Université Paris Ouest Nanterre La Défense).
    • 5e conférence « Document numérique et Société »
    • Publié le 4 mai 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Open data, Big data : quelles valeurs, quels enjeux ? 4 et 5 mai 2015 – Rabat – Maroc. L’internet des objets, l’interconnexion généralisée transformant les services et les comportements des internautes en fournisseurs de données et d’une manière générale les évolutions technologiques liées aux capacités computationnelles qui traitent l’information sur toute sa chaîne de transformation nous pressent d’interroger l’effervescence actuelle autour du « Big Data », qui anime autant les milieux d’affaires que les gouvernements et les scientifiques d’origine disciplinaire variée. Buzzword ayant le vent en poupe ces trois dernières années, le « Big Data » souvent désigné comme une « mine d’or » qualifiant un « océan mondial de données » révèle la prise de conscience de l’expansion rapide d’un nouvel univers constitué par des données dont le traitement formerait un monnayable eldorado. Le « Big Data » vise ainsi l’exploitation massive de données informationnelles présentes, fabriquées ou générées en ligne, dans des cadres juridiques en cours de définition et de négociation. Au terme « Big Data », se trouve fréquemment associé « Open Data » qui apparaît comme une condition associée, au moins dans la sphère publique. Dans le domaine de la recherche, le mouvement du libre accès aux résultats scientifiques – que ce soit les textes ou les données – est en phase avec cet enjeu majeur d’exploration et d’interconnexion sans limites de ces données, au cœur des promesses du datamining. Les démocraties se sont emparées elles-aussi de cet idéal d’ouverture et construisent un accès renouvelé aux données publiques projetant des valeurs de transparence, de participation citoyenne,  de soutien à l’innovation économique. Ceci démarre en 2009 par l’ouverture du site data.gov de l’Open Government d’Obama, puis encouragé par l’Union Européenne le mouvement se traduit en France par le développement actuel de la « Plateforme ouverte des données publiques françaises », data.gouv.fr. Il en est de même pour le Maroc à travers sa plateforme dédiée aux données publiques (data.gov.ma). Ainsi, la France se classe 10e sur 77 dans le baromètre 2013 de l’Open Data Institute  et le Maroc 40e . Enfin, autre phéno­mène et non des moindres en terme de prolifération des données, celles livrées gratuitement par les internautes sur les réseaux sociaux, services, blogs, sites web d’agrégation d’informations vidéos, images, textes…et potentiellement exploitables par le marketing et tous les services dont les objectifs reposent sur la réalisation de prévisions. Au sein des entreprises, de nombreux projets voient le jour dont les visées vont d’une simple optimisation des performances à une transformation profonde des modèles d’affaires. La visualisation de données devient un enjeu associé à l’efficience du pilotage. La possibilité d’une prise de décision en temps réel et l’enrichissement des données habituelles par de nouvelles sources de granularités plus fines permettent d’ajuster la relation continue avec le client, de concevoir des produits et services affinés en fonction du profil et des besoins. Enfin, nombreuses sont les opportunités liées à l’accès, au volume et à la nature des données pour les gouvernements à travers la santé, la sécurité, le climat, l’urbanisme, les médias, l’emploi et autres domaines qui structurent profondément une société, voire les […]
    • Nouveaux Espaces de travail – Ville Numérique – Open Data : UNIVCAMP édition 2015
    • Publié le 15 avril 2015 par Claudie Meyer dans
    • UNICAMP édition 2015 : 2 jours pour fabriquer ensemble la société nouvelle société collaborative Professionnels, académiques, chercheurs et étudiants, venez chercher et trouver ensemble, dans un temps limité, des solutions aux questions posées par la nouvelle société collaborative. En s’appuyant sur toutes les compétences en présence, UNIVCAMP permet, en une journée, de transformer les idées en projets jusqu’à la conception de maquettes de produits ou de services en s’appuyant sur toutes les compétences en présence.. Thèmes de l’édition 2015 : Mercredi 15 avril Jeudi 16 avril #Bureau du futur : L’innovation technologique transforme les espaces de travail et les campus universitaires ! #Gare 2.0 : Et si votre gare se transformait aussi en lieu de travail, de services et d’échanges ! #Télécentres et coworking : de nouveaux espaces dans les territoires, regroupant animations et services innovants? #ville numérique : L’innovation numérique est- elle toujours au service de la ville de demain ? #open data : Quels outils d’aide à la décision pour l’aménagement des territoires à base de données ouvertes. Depuis 4 ans, les Masters MIPI (immobilier d’entreprise) et MITIC (technologies de l’information) organisent à l’UNIVersité le barCAMP UNIVCAMP. Dans l’édition 2015, avec 5 ateliers collaboratifs UNIVCAMP est l’occasion : D’explorer les nouveaux horizons de la ville de demain, D’exploiter le gisement des open data, D’imaginer les nouveaux espaces et modes de collaboration au travail. UNICAMP des Masters Mipi-Mitic offre une expérience intense de la collaboration tout azimut dans un esprit créatif, ouvert et concret. MERCI DE VOUS INSCRIRE SUR LE SITE : http://www.univcamp.fr/ @Univcamp En partenariat avec le laboratoire Dicen-idf, le Syntec numérique sur l’Atelier « ville numérique », SNCF Développement, IT77 et la direction immobilière de l’université sur les ateliers concernant les espaces de vie/espaces de travail, la CCI du 77 et le SAN du Val d’Europe pour Open data C. Meyer, S. Mercier, I. Fasshauer,  C. Bourret, membres de Dicen-idf
    • Séminaire interne
    • Publié le 13 avril 2015 par Webmaster dans
    • 14h-17h — Salle 31.2.85 Cnam, 2 rue Conté (accès 31 à gauche en rentrant dans la cour, 2e étage puis tout de suite à droite)  
    • Deuxième séance du séminaire : Outils d’écrilecture augmentée sur le web pour les communautés scientifiques
    • Publié le 31 mars 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Livre connecté
      Deuxième Séance A l’université de Paris Ouest Nanterre, mardi 31 mars 17h00-18h30, Paris X, Nanterre, Salle A304 au 3ème étage du bâtiment A. Déroulé de la séance Présentations en vidéo (Powerpoint + audio) Présentation du projet d’humanités numériques ReNom par Marie-Luce Demonet, (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, CNRS / Université François-Rabelais, Tours). Le projet ReNom (2012-2014) avait pour objectif de construire un site attractif et utile pour des lecteurs, des chercheurs et des touristes intéressés par la visite de lieux chargés d’histoire, et habités par des auteurs connus de la littérature française, comme Rabelais et Ronsard. A partir d’un corpus Rabelais en partie traité dans le site Epistemon des Bibliothèques Virtuelles Humanistes, et encodé en XML/TEI, l’idée était de proposer une géolocalisation des lieux mentionnés dans les textes, et des fiches prosopographiques, grâce à un logiciel de traitement des entités nommées. Pour le corpus Ronsard, il s’agissait d’utiliser la technique du wordspotting pour extraire ces informations à partir du texte en mode image. Les résultats de cette expérience, peuvent être exploités en termes d’écriture/lecture augmentée. Lecture Savante et outils nomades, par Cheikh Ba (Laboratoire Dicen, Université Paris Ouest). Dans le cadre de ses recherches, Cheikh Ba présenter les pratiques d’écriture-lecture observées sur écran notamment sur les tablettes.
    • Le programme DocSoc 2015 est disponible
    • Publié le 27 mars 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Open data, Big data : quelles valeurs, quels enjeux ? Ecole des sciences de l’information de Rabat, Maroc. 4 et 5 mai 2015 5e conférence « Document numérique et Société » —————– http://docsoc2015.sciencesconf.org/program Inscriptions: http://docsoc2015.sciencesconf.org/resource/page/id/6
    • Appel à participation : Conférence Document Numérique et Société
    • Publié le 26 mars 2015 par Evelyne Broudoux dans
    • La 5e conférence Document Numérique et Société se déroulera sur les valeurs et les enjeux de l’Open data et du Big data à l’Ecole des Sciences de l’Information de Rabat, au Maroc, les 4 et 5 mai prochains. Programme lundi 4 mai 2015 09:00 – 10:30 Discours de bienvenue – Officiels 10:30 – 10:45 Pause-café 10:45 – 11:30 Présentations Entreprises 11:30 – 12:00 Anonymisation des données et protection de la vie privée : questionnements récents, propositions actuarielles, Conférencier invité : Michel BERA, Chaire de Modélisation Statistique du Risque, CNAM 12:00 – 13:30 Déjeuner 13:30 – 15:00 Enjeux épistémologiques 13:30 – 14:00 › Big Data et machinisation de la médiation symbolique Maude BONENFANT, Marc MENARD, André MONDOUX, Maxime OUELLET, Université du Québec à Montréal 14:00 – 14:30 › La controverse épistémologique Big Data face à la réalité de l’appropriation de nouveaux paramètres par les acteurs métier en entreprise Anna NESVIJEVSKAIA, Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère du Numérique, DICEN-IDF, EA7339, CNAM-Paris 14:30 – 15:00 › L’ambiguïté épistémologique des big data : le cas de la donnée web en sciences sociales Eglantine SCHMITT, Connaissance et Organisation des systèmes techniques, COSTECH EA 2223, Compiègne 15:00 – 15:15 Pause-café 15:15 – 15:45 › Datavisualisation : Principes, enjeux et perspectives pour les systèmes de connaissances de demain Béatrice ARRUABARRENA,  Paragraphe (EA349), Paris 8 15:45 – 16:15 › Open, Big, Collaboration : trois paradigmes de l’innovation au 21ème siècle – Fidelia IBEKWE-SANJUAN, IRSIC, EA4262, Aix-Marseille Université – AMU; Françoise PAQUIENSEGUY ELICO, EA 4147, Lyon 16:15 – 16:30 Rafraichissements 16:30 – 18:00 Enjeux sociétaux 16:30 – 17:00 › De quoi l’Open Data est-il le nom ? Yohan BARRES, COSTECH, EA 2223, Compiègne 17:00 – 17:30 › Transparence et big data : revers et infortunes Hélène JEANNIN, Orange Labs, Issy les Moulineaux 17:30 – 18:00 › Gouverner par les données ? La plateforme de diffusion de données comme instrument de gouvernement – Antoine COURMONT, Centre d’études européennes de Sciences Po, EA4459, Paris mardi 5 mai 2015 09:00 – 10:30 Enjeux sociétaux 09:00 – 09:30 › Asymétries, enjeux géopolitiques des données – Ghislaine CHARTRON, Evelyne BROUDOUX, DICEN-IDF, EA7339, CNAM-Paris 09:30 – 10:00 › DataCite au service des données scientifiques – identifié pour valoriser – Herbert GRUTTEMEIER, Institut de l’information scientifique et technique , CNRS-Nancy 10:00 – 10:30 › La datavisualisation comme outil de pilotage et d’évaluation de la recherche scientifique médicale Hanae LRHOUL, ESI-Rabat et DICEN-IDF ; Ghislaine CHARTRON, DICEN-IDF (EA7339) ; Ahmed BACHR, ESI-Rabat ; Othman BENAMMAR, Université Hassan II Casablanca 10:30 – 10:45 Pause-café 10:45 – 11:15 › Vers une stratégie basée sur les apprenants et le Big Data pour améliorer le processus d’apprentissage en ligne – Sbihi, BOUBKER Ecole des Sciences de l’Information-Rabat 11:15 – 11:45 › Les politiques locales en matière d’Open Data au prisme des dispositifs numériques d’innovation de services: l’intelligence territoriale en perspectives Jean-Baptiste LE CORF, DICEN-IDF (EA7339) 11:45 – 12:15 › Un modèle Big Data orienté vers la cyberdémocratie – Youssef TAHER, Centre d’orientation et de planification de l’éducation, Rabat 12:15 – 12:45 › De l’intention à la valeur dans l’exploitation des données ouvertes  Slim TURKI,, Luxembourg Institute of Science and […]
    • Jeudi 26 mars : Journée d’étude PraTIC « A distance : quelles conditions technologiques »
    • Publié le 23 mars 2015 par Étienne Armand Amato dans
    • La seconde PraTIC du cycle 2015 qui se tient jeudi prochain à Gobelins, l’école de l’image. Elle aborde et revisite une thématique transversale, la présence et action à distance, en convoquant des expériences et des points de vue issus de champs complémentaires. Merci d’avance de rediffuser cette information aux personnes concernées (étudiants, chercheurs, entrepreneurs, artistes, etc.). Vous pouvez dès maintenant vous inscrire en ligne, pour aider à sa bonne organisation. Inscription en ligne : http://ccir.efm.me/itw/answer/s/nbma4g0cwc/k/t9wy9e9lka Programme détaillé en ligne : http://recherche.gobelins.fr/manifestations/journeespratic/pratic2015b Evénènement Facebook : https://www.facebook.com/events/629365720529543 — MATIN — 9 h 00 – 9 h 15  Accueil 9 h 15 – 9 h 30  Présentation de la problématique 9 h 30 – 10 h 00 Conférence d’ouverture Panorama du travail et du management à distance Par Anca Boboc, sociologue dans le département des sciences sociales (SENSE) d’Orange Labs 10 h 00 – 10 h 30 La production à distance : l’audiovisuel entre dématérialisation et flux tendus Par Emmanuel Joubard, consultant pour Pôle Média Grand Paris, société 42 Consulting 10 h 30 – 11 h 00  Pause 11 h 00 – 11 h 30 Wikipédia, ou le paradoxe d’une communauté en ligne de production de connaissance à distance Par Lionel Barbe, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, laboratoire Dicen-IDF, Université Paris Ouest 11 h 30 – 12 h 00 Les herbiers collaboratifs, au service du télétravail des botanistes Par Lisa Chupin, doctorante en sciences de l’information et de la communication, Ater au Cnam, laboratoire Dicen-IDF — APRÈS-MIDI — 14 h 00 – 14h 30 Piloter un drone militaire : enjeux et réalités à distance Par Caroline Moricot, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Cetcopra (Centre d’étude des techniques, des connaissances et des pratiques) 15 h 00 – 15 h 30 L’engagement subjectif dans le jeu vidéo : présence immersive, implication et responsabilité Par Delphine Soriano, doctorante en informatique au laboratoire Cédric du Cnam de Paris 15 h 30 – 16 h 00  Pause 16 h 00 – 16 h 30 Perception visuelle et effet de présence : les bénéfices de la stéréoscopie en question Par Laure Leroy , maître de conférence à l’Université Paris 8, laboratoire Paragraphe 16 h 30 – 17 h 00 3D-LIVE, un partage à distance de l’expérience sportive du ski, du golf et du jogging Par Benjamin Poussard, équipe Présence & innovation, Arts et Métiers ParisTech, Laval 17 h 00 – 17 h 30  Débat et conclusion Thématique : Grâce à l’interconnexion généralisée entre des appareils informatiques fixes et mobiles, il est devenu banal de communiquer en permanence et à tout propos. Selon le point de vue, nous avons le sentiment de nous rapprocher de ce qui nous est lointain, personnes ou objets, ou bien de les amener jusqu’à nous.Cette journée d’étude PraTIC ambitionne de mettre à jour les mécanismes, fonctions, et modalités qui rendent possibles ces déplacements à la fois cognitifs et corporels, relevant aussi bien du symbolique que du réel. Les journées d’étude PraTIC : Depuis 2008, les journées d’étude PraTIC (Pratiques des Technologies de l’Information et de la Communication) questionnent les dispositifs […]
    • UNIVCAMP édition 2015 : nouveaux espaces de travail, ville numérique, open Data
    • Publié le 18 mars 2015 par Webmaster dans
    • Professionnels, académiques, chercheurs et étudiants, venez chercher et trouver ensemble, dans un temps limité, des solutions aux questions posées par la nouvelle société collaborative. UNIVCAMP permet, en une journée, de transformer les idées en projets jusqu’à la conception de maquettes de produits ou de services en s’appuyant sur toutes les compétences en présence.
    • Café virtuel des doctorants DICEN-IdF
    • Publié le 17 mars 2015 par Lisa Chupin dans
    • La cyber-réunion est bien sûr ouverte à d’autres doctorants qui voudraient nous rejoindre. Toutes les infos sur le blog (http://2didf.blogspot.fr/2015/03/rendez-vous-doctorants-2015.html), et contact par la mailing liste des doctorants (doc   –   dicen   @   cnam.fr).
    • Séminaire Ecrilecture
    • Publié le 13 mars 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Livre connecté
      Programme mardi 10 mars 17h30-19h00, Cnam, Paris, Salle 35-1-53. Ouverture par Manuel Zacklad supports disponibles : Présentation du projet (Évelyne Broudoux, Gérald Kembellec), L’apport de la sémantique dans l’écriture scientifique augmentée, (Thomas Francart) mardi 31 mars 17h00-18h30, Paris X, Nanterre, Salle A304 au 3ème étage du bâtiment A. : Le projet Renom (Marie-Luce Demonet, Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, CNRS/ Université François-Rabelais, Tours). Lecture Savante et outils nomades (Cheikh Ba), Présentations en vidéo (Powerpoint + audio) mardi 12 mai 17h00-18h30, Paris I Sorbonne (Salle D617, 1 rue Victor Cousin – Paris 5ème): Isidore, plateforme de signalement de données enrichies pour la recherche. retour sur les enjeux de la qualité des métadonnées dans la diffusion du savoir, (Stéphane Pouyllau, CNRS, Direction TGIR Huma-Num) et Les Guides de Paris (les historiens des arts et les corpus numériques) – Production d’un état de l’art des outils d’annotation de corpus textuels – (Johanna Daniel, Emmanuel Chateau) mardi 2 juin 17h00-18h30, ENC Urfist : Les figures du livre numérique « augmenté » au prisme d’une rhétorique de la réception‪ (Alexandra Saemmer), Clôture du séminaire et pôt
    • Séminaire « Organisation : risque professionnel et surveillance »
    • Publié le 13 mars 2015 par Webmaster dans
    • Lieu : Cnam, 2 rue Conté, Salle des conseils (1er étage accès 39, plan d’accès ci-dessous) « De la sousveillance à l’interveillance expertale et citoyenne en matière d’évaluation des risques. Autour de l’accessibilité des données » François ALLARD-HUVER, CELSA-GRIPIC. François est ATER et doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paris-Sorbonne, CELSA. Ses recherches portent sur la transparence dans les dispositifs sociotechniques d’évaluation et de gestion du risque, en particulier lors de l’« Affaire Séralini », ainsi que sur la question de la parrhesia dans les médias informatisés. « Big brother et small brothers: intrusion et éthique à l’heure du numérique » François SILVA, DICEN-IDF « Régime de connectivité et discrimination numérique dans l’entreprise » Maryse CARMES, DICEN-IDF « La vidéosurveillance, l’image et la donnée » Bruno GIRARD, UNICE-I3M. Bruno est chercheur au sein du laboratoire de recherche i3M, Information Milieux Médias Médiations à l’Université Nice Sophia Antipolis – Université de Toulon. Il travaille sur la supervision du travail et la super-vision des comportements, ainsi que sur les risques propres aux systèmes de vidéosurveillance à partir d’un double ancrage théorique dans les SIC et les études cinématographiques.
    • Séminaire : Outils d’écrilecture augmentée sur le web pour les communautés scientifiques
    • Publié le 10 mars 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Le web et les technologies associées au lien hypertexte sont à l’origine d’environnements de lecture enrichie dont nous nous proposons d’établir une photographie sous l’angle de l’innovation logicielle et sous l’angle des usages actuels et à venir dans les communautés scientifiques concernées par la génétique et la compréhension des textes. Le livre numérique en prise avec la “réalité augmentée”, l’externalisation et la diversification des annexes : images illustratives, informations bibliographiques, jeux de données et données postpubliées conduisent à la publication scientifique augmentée entrainant des modifications de la lecture, immersive ou analytique, proche/distante (close and distant reading) qui méritent d’être analysées.
    • 2ème journée d’études sur les systèmes de recommandation
    • Publié le 6 mars 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Tag Cloud recommandation
      2ème journée d’études sur les systèmes de recommandation Amphithéâtre Jean Baptiste SAY (Y), Accès 1, CNAM – 292, rue Saint Martin, Paris, 75003. Métro Réaumur Sébastopol L’INTD, les laboratoires Dicen et Paragraphe vous invitent à la deuxième journée d’études interdisciplinaire sur les systèmes de recommandation. La première journée d’études sur les systèmes de recommandation avait réuni des experts de la recherche et de l’industrie autour des thématiques liées à la recommandation. Ces pistes de réflexion avaient ouvert la voie au premier ouvrage interdisciplinaire sur le sujet publié en français chez ISTE et en anglais chez Wiley and Sons[1]. Nous proposons dans cette deuxième journée de poursuivre notre observation aux prismes des SIC, du markéting, de l’algorithmie et de l’informatique pour mieux décrypter ce phénomène dans ses nombreuses implications industrielles Des spécialistes poseront un questionnement sur les limites déontologiques et légales qui sont directement induites par la recommandation Le LiveTweet de la journée. Programme de la matinée Modération Gérald Kembellec 9h00-9h15 Accueil autour du petit déjeuner 9h15-9h30 Ouverture de session Gérald Kembellec, CNAM, Laboratoire DICEN (support). 9h30-10h15 Recommandation et digital marketing Maria Mercanti-Guérin, CNAM, Laboratoire LIRSA, Paris (support). 10h15-11h00 AntVoice : la recommandation prédictive Alban Peltier, Société AntVoice, Paris (support). 11h00-11h15 Pause 11h15-12h00 Les recommandeurs pour les chercheurs Kris Jack, Société Mendeley (Reed Elsevier), Londres (support). 12h00-12h45 La recommandation TV, entre promesse de découverte et de personnalisation Maxime Paul, Société Canal +, Paris (support). Programme de l’après midi Modération Imad Saleh, Paris 8, Laboratoire Paragraphe, Saint-Denis 14h00-14h45 La recommandation en contexte industriel, approches récentes et futures. Frank Meyer (conférencier invité), Orange Labs, Lannion. (support 1, support 2). 14h45-15h30 Alertes floue : vers une sémantique floue en géolocalisation. Mohammed-Amine Abchir, Deveryware, Paris (support). 15h30-15h45 Pause Modération Ghislaine Chartron 15h45-16h30 « Dis moi qui tu es, je te dirais ce que tu vas aimer » : collecte de données personnelles, promesses de personnalisation et choix des utilisateurs. Geoffrey Delcroix, Direction des Technologies et de l’innovation, CNIL, Paris (support). 16h45-17h30 La recommandation algorithmique à la lumière de la GAFAnomics. Ghislaine Chartron, CNAM, Laboratoire DICEN, Paris (support). Renseignements :
    • « Journée d’Etude PraTIC » De l’imprimé à l’écran : l’édition en mutation numérique
    • Publié le 12 février 2015 par Étienne Armand Amato dans
    •                                                              Depuis 2008, les journées d’étude PraTIC (Pratiques des Technologies de l’Information et de la Communication) questionnent les dispositifs numériques et interactifs, tout en suivant leurs évolutions de fond. Leur originalité est de croiser les regards des acteurs issus de l’entreprise, de l’industrie, de la formation professionnelle, de l’université, de l’art et du design. Ils présentent leurs retours d’expériences, analyses et visions, afin de stimuler le débat et dresser des perspectives autour d’une thématique de pointe. Elles sont organisées par GOBELINS, l’école de l’image (CCI Paris Île-de-France), adossée au Laboratoire DICEN-IDF (Dispositif d’Information et de Communication à l’Ère Numérique d’Île-De-France) et avec le soutien de l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines). Notre civilisation de l’écrit, profondément transformée il y a plusieurs siècles par la révolution de l’imprimerie, subit une lame de fond que l’expression de « mutation numérique » résume à elle seule. Cette journée d’étude au cœur des enjeux et spécialités de GOBELINS, l’école de l’image, tentera de saisir les évolutions récentes et structurelles à travers plusieurs cas concrets. INSCRIPTION : http://ccir.efm.me/itw/answer/m8TOkIEKqKHpvzxZznL4Tg — MATIN — 9 h 00 – 9 h 15 Accueil 9 h 15 – 9 h 30 Présentation de la problématique 9 h 30 – 10 h 00 Conférence d’ouverture Les trois écritures : langue, nombre, code… D’une mutation à l’autre Par Clarisse Herrenschmidt, linguiste, archéologue et anthropologue, spécialiste des civilisations antiques de l’Iran et des régions limitrophes, chercheure au CNRS jusqu’à 2012 À un moment d’apparente accélération, que tirez de l’histoire de l’écriture depuis l’invention des premiers signes notant des nombres puis des mots, vers 3300 avant notre ère en Mésopotamie et en Iran, jusqu’à Internet, en passant par la monnaie frappée ? L’ouvrage Les Trois écritures : langue, nombre, code (Gallimard, 2007) permet de saisir notamment cette troisième phase dans laquelle nous sommes entrés, et mieux comprendre ce qui advient de l’écriture avec l’informatique. 10 h 00 – 10 h 30 Enjeux du prototypage et de l’industrialisation numérique d’une filière : le point de vue de l’éditeur Par Benjamin Goldenstein, responsable de projets numériques, Éditions Belin L’éditeur, au cœur d’une filière en plein bouleversement. Difficile de consolider ses acquis et d’anticiper, particulièrement dans le domaine de l’éducation, alors que se redéfinissent les « interfaces homme-texte » autrefois entièrement maîtrisées par les maisons d’édition. Comment se négocie la vague de fond de la numérisation de la société, qui invite ces dernières à repenser leurs pratiques éditoriales, leurs modes de production, de diffusion, de commercialisation ? En tant qu’éditeur scolaire depuis 1777, à travers son expérience et quelques cas concrets, les éditions Belins partageront leur regard, fruit de projets de R&D engagés depuis 2009 à travers plusieurs partenariats. 10 h 30 – 11 h 00 Pause 11 h 00 – 11 h 30 Littérature jeunesse : du papier au livre numérique enrichi Par Axelle de […]
    • J.E mutations du système d’information
    • Publié le 30 janvier 2015 par Gérald Kembellec dans
    • Le CNAM-INTD organise le 30 janvier prochain une journée d’études autour des mutations du (des) système(s) d’information : évolution des services, des objets adressés, de la gouvernance, voire du concept même de système d’information. Nous souhaitons croiser les regards des différentes parties prenantes (DSI, métiers, consultants, éditeurs…). Cette journée d’études destinée en priorité aux auditeurs du CNAM sera ouverte sur l’extérieur en fonction des places disponibles. Le titre définitif et le programme seront communiqués prochainement. Après avoir été informatique puis numérique, le système d’information se veut aujourd’hui digital traduisant l’évolution supposée du hardware et du software au “peopleware”.. Mais derrière ces variations sémantiques, qu’en est-il de la réalité des mutations en cours ? Correspondent-elles à des changements structurels ou à des effets marketing ? Quelles sont les modalités de convergence observées entre les composants du système d’information ? Comment se négocie la redistribution des rôles parmi les différents acteurs dans le(s) SI d’aujourd’hui ? Quels modes et stratégies d’accompagnement au changement peuvent ou doivent être mises en place. Cette journée d’études, animée par de nombreux acteurs des SI se propose d’explorer ces pistes de réflexion et d’éclairer le positionnement des professionnels de l’information dans un contexte d’investissement tendu en matière de ressources techniques et humaines. Accès : Amphi Z, accès 1 par la rue St Martin. Métro Réaumur-Sébastopol. Renseignements : – – Le matin Contextes d’évolution du SI (Modérateur Gérald Kembellec) 09h00 : Accueil, café 09h15 : Ouverture de la journée, Ghislaine Chartron (CNAM-INTD) 09h30 : ECM et SI d’entreprise, quelles convergences ? Gonzague Chastenet (OUROUK) 10h15 : Transformation du SI et management des RH, Patrick Storhaye (Flexity) 11h00 : Pause 11h15 : L’éco-système d’information documentaire : lieu (espace?) d’innovations, Philippe Bourdenet (Université du Maine) 12h00 : Périphériques portables et mutations, Béa Arruabarrena (CNAM-INTD) 12h45 : Pause déjeuner L’après-midi Conduite du changement : accompagnement, gouvernance, compétences (Modérateur Loïc Lebigre) 14h00 : Les mutations induites par l’utilisation d’un ERP, Pradeepa Thomas-Benjamin (Intec, Direction du numérique du Cnam) 14h30 : L’importance des processus métiers dans le SI, Samira Cherfi (Cnam) 15h00 : Pause 15h15 : Regards croisés sur la gouvernance de l’information, Jean-Pascal Perrein (Gouvinfo), Arnaud Jules (Orange), Diane Sciandra (EADS) 16h45 : Quel accompagnement (conseil, formation, compétences) pour les transformations du SI ? Table ronde métier avec une ouverture prospective : Loic Lebigre et Gérald Kembellec avec Charles Huot (GFII, Cap-Digital), Alpha Diallo, (Help Management, Université Paris 8), Marie-Christine du Ranquet (Total). 17h30 : Clôture de la journée
    • Journée d’étude « Dispositifs de lecture savante (humanisme et numérique) »
    • Publié le 22 janvier 2015 par Webmaster dans
    • Qu’est-ce qu’une pratique savante de lecture au XXIe siècle ? Quels sont les dispositifs qui la rendent possible ? Comment se redéfinit-elle dans la culture de l’internet et des données ? Autant de questions qui seront posées lors de cette rencontre sur l’évolution de nos pratiques de lecture, autour des effets de rupture ou de continuité avec les modèles hérités de l’ordre des livres. Organisée par le laboratoire Dicen-IDF (axe 4), l‘UMR 7041 ArScAn-THEMAM et l’UFR Phillia de Paris ouest Nanterre La Défense, en partenariat avec l’Iri, Sens Public et l’université de Montréal, cette journée d’étude tiendra lieu de séminaire du laboratoire Dicen-IDF. À partir de 17h, la rencontre sera prolongée par le séminaire Écritures numériques et éditorialisation (Iri / Sens Public / Université de Montréal) en liaison vidéo avec le Canada. → Programme et argumentaire Accès En voiture : – Tunnel de La Défense par le Pont de Neuilly – Sortie direction La Garenne-Colombes – 1er feu tout droit, départementale D992 Boulevard de la Mission Marchand – 3ème rue à gauche, avenue Léonard de Vinci – Parking : 8, avenue Léonard de Vinci – 92400 Courbevoie En Bus : – Ligne 73, Arrêt Léonard de vinci, – Lignes 45, 141, 144, 159, 160, 161, 174, 178, 246, 258, 262, 272, 275, 276, 278, 360, 378, 541, Arrêt « La Défense Grande Arche » En RER A : Arrêt La Défense – Grande Arche En Tramway : ligne T2, arrêt Faubourg de l’Arche ou La Défense En train : Lignes J, L, U, arrêt La Défense – Grande Arche En Métro : Ligne 1, arrêt La Défense – Grande Arche Orientation Une fois arrivé à La Défense, passer entre la Grande Arche et le Cnit, puis prendre la passerelle à gauche : l’entrée du Pôle est en face
    • Le travail académique du chercheur dans différents contextes
    • Publié le 10 décembre 2014 par Lisa Chupin dans
    • Intervention de Jean-François Blanchette, professeur associé au département Information Studies de l’UCLA, dans le cadre du séminaire des doctorants DICEN IdF L’intervention sera centrée sur les pratiques académiques  (le peer review, l’écriture, la lecture, la gouvernance des institutions, le financement, etc.), notamment en sciences de l’information et de la communication. La séance s’adresse tout particulièrement aux doctorants en SIC quel que soit leur laboratoire de rattachement. Elle a pour objectif de favoriser les échanges sur les pratiques académiques dans différents contextes et de mutualiser des ressources documentant en particulier le cas français. Plus d’informations sur le blog des doctorants DICEN IdF : http://2didf.blogspot.fr
    • Séminaire inter axes « Tangibilité et intangibilité du numérique »
    • Publié le 26 novembre 2014 par Webmaster dans
    • Tangibilité et intangibilité du numérique : matérialité des abstractions logicielles et travailleurs invisibles de la donnée 26 novembre 2014 de 14h00 à 16h45 au Cnam, 292 rue Saint-Martin, salle 21.1.13 (plan accès ci-dessous) La dématérialisation n’aura pas lieu: pratiques de l’abstraction dans les piles logicielles 14h00 – 15h15 Jean-François Blanchette, Associate Professeur Dept. of Information Studies, UCLA – Professeur invité DICEN-IDF Organiser le partage de données en SHS : du travail invisible au digital labor 15h30 – 16h45 Jean-Christophe Plantin, Chercheur postdoctoral, School of Information & Dept. of Communication Studies, University of Michigan
    • Séminaire doctorants
    • Publié le 14 novembre 2014 par Webmaster dans
    • Journée des doctorants du laboratoire Lieu : Cnam, 2 rue Conté, Amphi Planté, Accès 35, 1er étage (plan accès ci-dessous) 1/ Synthèse des propositions pour le séminaire des doctorants DICEN pour 2014-2015. 2/ Présentation des travaux des doctorants présents, notamment : Victoria Pérès-Labourdette Lembé : L’exploitation des traces dans les lieux de savoirs numériques : discours, processus et pratiques de l’anonymat. Tatiana Domingues : La coopération et l’organizing dans la veille collaborative Cheikh Ba : Pratiques de lecture savante et tablettes. Klara Sok : Autour du bitcoin Badara Diallo : Falsifiabilité des documents et identité numérique Anne-Laure Reboul. Lisa Chupin : Appréhender les pratiques liées aux collections naturalistes numérisées. 3/ Échange avec les permanents, en vue de l’organisation du séminaire des doctorants avec entre autres des séances associant chacune des doctorants et un chercheur permanent de DICEN. 4/ Démonstration-spectacle autour de l’illusion numérique : Thierry Collet (plus d’info sur http://www.lephalene.com/#about)  
    • L’offre de livres numériques à destination des bibliothèques de lecture publique : un regard international
    • Publié le 6 novembre 2014 par Gérald Kembellec dans
    • Séance 4 : la situation en Suisse Date de l’événement:Jeudi, 6. Novembre 2014 – 13:00 Organisateur(s):  enssib, laboratoires DICEN-CNAM et ELICO, Arald Type d’événement:  Séminaires Cet événement international analysera la situation du livre numérique en bibliothèque de lecture publique en France et à l’étranger.Plusieurs experts du domaine partageront les résultats d’études réalisées en Amérique du Nord et en Europe. Organisées et animées par Benoît EPRON (enssib-ELICO), Hans DILLAERTS (Université Paul Valéry – LERASS CERIC), Antoine FAUCHIÉ (ARALD) et Ghislaine CHARTRON (DICEN-CNAM), toutes les séances seront construites autour de l’intervention d’une personnalité invitée suivie d’un débat avec les organisateurs puis d’un temps de questions-réponses. Ce séminaire interrogera : L’articulation entre l’offre éditoriale commerciale et celles des bibliothèques : à l’instar du livre papier, quels modèles économiques et législatifs seront nouvellement définis pour le livre numérique ? Quel dialogue entre éditeurs et bibliothèques ? Les modalités d’acquisitions : dans le marché du livre numérique, quelle place tiendront les librairies ? Le financement des acquisitions de livres numériques, les modalités de l’intervention publique ; Les compétences professionnelles des bibliothécaires : technicité, formats, supports de lecture mais aussi politiques d’acquisition ; La bibliothèque comme acteur politique et culturel de la médiation de collections de livres numériques. Ce séminaire est ouvert à tous, professionnels et chercheurs, intéressés par ces questions. Il se déroule à l’enssib (pour s’y rendre). Programme complet
    • Venez tester les herbiers numériques collaboratifs !
    • Publié le 10 octobre 2014 par Lisa Chupin dans
    • Le 10 octobre 2014, à l’occasion du 220e anniversaire du CNAM, seront présentés les dispositifs de science participative étudiés par le laboratoire DICEN, partenaire de l’infrastructure eRecolnat. Il s’agit autant de faire découvrir ces sites que d’appuyer nos développements ultérieurs sur des retours des usagers. Juniperus Virgiana. A découvrir sur le site américain Notes From Nature… Le projet sera présenté plus précisément à 11h30, 12h30 et 18h, mais pour pourrez découvrir les sites tout l’après-midi.      
    • Séminaire « L’offre de livres numériques à destination des bibliothèques publiques » – Situation aux USA
    • Publié le 2 octobre 2014 par Gérald Kembellec dans
    • Cet événement international analysera la situation du livre numérique en bibliothèque de lecture publique en France et à l'étranger. Plusieurs experts du domaine partageront les résultats d’études réalisées en Amérique du Nord et en Europe. Organisées et animées par Benoît EPRON (enssib-ELICO), Hans DILLAERTS (Université Paul Valéry - LERASS CERIC), Antoine FAUCHIÉ (ARALD) et Ghislaine CHARTRON (DICEN-CNAM), toutes les séances seront construites autour de l’intervention d’une personnalité invitée suivie d’un débat avec les organisateurs puis d’un temps de questions-réponses. Ce séminaire interrogera : L’articulation entre l’offre éditoriale commerciale et celles des bibliothèques : à l’instar du livre papier, quels modèles économiques et législatifs seront nouvellement définis pour le livre numérique ? Quel dialogue entre éditeurs et bibliothèques ? Les modalités d’acquisitions : dans le marché du livre numérique, quelle place tiendront les librairies ? Le financement des acquisitions de livres numériques, les modalités de l’intervention publique ; Les compétences professionnelles des bibliothécaires : technicité, formats, supports de lecture mais aussi politiques d’acquisition ; La bibliothèque comme acteur politique et culturel de la médiation de collections de livres numériques. Ce séminaire est ouvert à tous, professionnels et chercheurs, intéressés par ces questions. I
    • Nouvel ouvrage : Les moteurs et systèmes de recommandation
    • Publié le 5 septembre 2014 par Gérald Kembellec dans
    • Couverture de la version française de l'ouvrage
      Parution d’un ouvrage sous la direction de Gérald Kembellec, Ghislaine Chartron et Imad Saleh chez ISTE Éditions dans la collection « Systèmes d’information, web et informatique ubiquitaire ». 228 pages. ISBN : 978-1-78405-041-2 (papier) ISBN : 978-1-78406-041-1 (ebook) cet ouvrage a été traduit en anglais ISBN : 978-1-84821-768-3 (paper) ISBN : 978-1-11905-425-2 (Online) DOI : 10.1002/9781119054252 Résumé Plébiscités par les différentes plateformes de contenus (livres, musiques, films) et par les sites de ventes en ligne, les systèmes de recommandation sont des éléments-clés des stratégies numériques. Si leur développement visait à l’origine la performance des systèmes d’information, les enjeux se sont aujourd’hui massivement déplacés sur des logiques d’optimisation de la relation client, avec comme objectif principal de maximiser les ventes potentielles. D’approche transdisciplinaire, Les moteurs et systèmes de recommandation réunit des contributions liant sciences de l’information et de la communication, marketing, sociologie, mathématiques et informatique. Il traite de la compréhension des modèles sous-jacents aux systèmes de recommandation et détaille leur mise en perspective historique. Il analyse également leur développement dans les offres de contenus et évalue leur impact sur le comportement des usagers. Sommaire Avant ProposPar Imad Saleh Introduction générale aux systèmes de recommandationPar Ghislaine Chartron et Gérald Kembellec Partir des usages pour analyser les systèmes de recommandation : le cas des médias sociaux Par Jean-Claude Domenget et Alexandre Coutant. Systèmes de recommandation et réseaux sociaux, quelles implications pour le marketing digital ?Par Maria Mercanti-Guérin Recommandeurs et diversité : exploitation de la longue traîne et diversité des listes de recommandations Par Muriel Foulonneau, Valentin Grouès, Yannick Naudet, et Max Chevalier iSoNTRE : transformateur intelligent de réseaux sociaux en environnement de moteurs de recommandationPar Rana Chamsi Abu Quba, Salima Hassas, Usama Fayyad, Hammam Chamsi et Christine Gertosio Une approche de recommandation par niveau de classification à facettes pour la recherche documentairePar Manel Hmimida et Rushed Kanawati Combiner configuration et recommandation afin de permettre un guidage interactif de configuration par ligne de produitsPar Raouia Triki, Raúl Mazo et Camille Salinesi Espace sémiocognitifs : les frontières des systèmes de recommandationPar Hakim Hachour, Samuel Szoniecky et Safia Abouad Le marché francophone de la prescription littéraire en réseauxPar Louis Wiart Présentation de l’offre de services : Babelio, un moteur de recommandation dédié aux livresPar Vassil Stefanov, Guillaume Teisseire et Pierre Frémaux Présentation de l’offre de services : Nomao, systèmes de recommandation et recherche d’informationPar Estelle Delpech, Laurent Candillier et Étienne Chai Le comité de lecture Évelyne Broudoux Camille Prime Claverie Orélie Desfriches Doria Lucile Desmoulins Widad Mustafa el Hadi Camille Paloque-Berges Sahbi Sidhom Isis Truck Les coordonnateurs Gérald Kembellec, Ghislaine Chartron et Imad Saleh (Laboratoire Paragraphe).
    • Soutenance de thèse d’Eric Sotto
    • Publié le 2 septembre 2014 par Webmaster dans
    • « Les nouvelles formes de participation dans les forums publics de consommateurs. Vers un dispositif de co-innovation » Conservatoire National des Arts et Métiers / 2, rue Conté – 75003 Paris Salle Boris VIAN / 37.2.43 / Accès 37 – 2e étage
    • Journées d’été du réseau INTI
    • Publié le 11 juillet 2014 par Lucile Desmoulins dans
    • Journées d’été du réseau INTI International Network for Territorial Intelligence TIC et développement territorial. L’émergence d’une société collaborative? Le cas du Val d’Europe (Paris Est) Comme beaucoup de territoires français, le territoire de Val d’Europe se questionne sur la diffusion et l’usage des TIC.  Les TIC sont au cœur des enjeux économiques, sociaux, humains et politiques du territoire et constituent un puissant levier de transformation et de développement. Comment contribuent-elles à l’émergence d’une nouvelle société davantage collaborative ? Comment ce levier s’exprime- t-il sur ce territoire de l’Île-de-France ?  Comment le territoire se transforme-t-il ? Quels sont les rôles des acteurs politiques, économiques, de la société civile ? Comment le numérique participe au développement des zones urbaines et  à leurs articulations avec le reste du territoire notamment avec les zones rurales ? Le travail en ateliers « IT et territoires numériques » permettront d’explorer ces questions en s’appuyant notamment sur des expériences conduites en 2014 à l’IFIS au sein des masters MITIC (Management de l’Intégration des Technologies de l’Information et de la Communication) et MIPI (Patrimoine Immobilier) et des questionnements initiés par les récentes journées UNICAMP. Nous proposons tout d’abord de faire un point sur les zones urbaines et de constater l’avancée de ce qu’il est convenu d’appeler la « ville numérique » tant en terme de projets que de motivations ou de gouvernance. Nous observerons ensuite le réseau très actif des télécentres et espaces de « coworking » du département de la Seine-et-Marne (IT77) dans lequel se pose particulièrement le problème de la ruralité, de ses besoins spécifiques  et de la possible articulation avec les initiatives urbaines du fait notamment des TIC. Et enfin, Lucile Desmoulins présentera les méthodologies utilisées dans le cadre d’un projet en cours de recherche-action intitulé : « Dynamiser, développer l’attractivité et l’image d’un territoire via le numérique : l’intelligence territoriale du Val d’Europe (Seine-et-Marne) ». La présentation s’attachera à montrer les atouts et limites des méthodes reposant sur l’analyse des médias sociaux à travers le prisme des concepts propres à l’analyse des réseaux. Christian Bourret, Claudie Meyer et Sylvie Mercier   Programme prévisionnel – Jeudi 10 juillet Accueil à partir de 9h à l’IFIS sur le site de Val d’Europe 10 h : Ouverture des journées. 10 h – 12 h : Conférences introductives. Déjeuner 14 h – 17 h : Travaux en ateliers et restitution. 20 h : repas festif – Vendredi 11 juillet 9h – 12 h : Intelligence Territoriale et site du Val d’Europe organisé en partenariat avec le SAN Val d’Europe Déjeuner 14h – 16 h : Perspectives du réseau  INTI Lieu: Université de Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) – Site du Val d’Europe – 6 cours du Danube à SERRIS. Accès par le RER A – Destination Marne-la-Vallée Chessy – Descendre station Val d’Europe (tête du train), tout de suite à droite de l’entrée du centre commercial, bâtiment qui jouxte la poste. Cf : plan.   Contacts : Christian Bourret : – tél. : + 33 6 78 21 49 16 Marie-France Goncalvès : – tél. : + 33 1 60 95 78 04
    • Journées d’été du réseau INTI
    • Publié le 30 juin 2014 par Webmaster dans
    • Journées d’été du réseau INTI International Network for Territorial Intelligence TIC et développement territorial. L’émergence d’une société collaborative? Le cas du Val d’Europe (Paris Est) Comme beaucoup de territoires français, le territoire de Val d’Europe se questionne sur la diffusion et l’usage des TIC.  Les TIC sont au cœur des enjeux économiques, sociaux, humains et politiques du territoire et constituent un puissant levier de transformation et de développement. Comment contribuent-elles à l’émergence d’une nouvelle société davantage collaborative ? Comment ce levier s’exprime- t-il sur ce territoire de l’Île-de-France ?  Comment le territoire se transforme-t-il ? Quels sont les rôles des acteurs politiques, économiques, de la société civile ? Comment le numérique participe au développement des zones urbaines et  à leurs articulations avec le reste du territoire notamment avec les zones rurales ? Le travail en ateliers « IT et territoires numériques » permettront d’explorer ces questions en s’appuyant notamment sur des expériences conduites en 2014 à l’IFIS au sein des masters MITIC (Management de l’Intégration des Technologies de l’Information et de la Communication) et MIPI (Patrimoine Immobilier) et des questionnements initiés par les récentes journées UNICAMP. Nous proposons tout d’abord de faire un point sur les zones urbaines et de constater l’avancée de ce qu’il est convenu d’appeler la « ville numérique » tant en terme de projets que de motivations ou de gouvernance. Nous observerons ensuite le réseau très actif des télécentres et espaces de « coworking » du département de la Seine-et-Marne (IT77) dans lequel se pose particulièrement le problème de la ruralité, de ses besoins spécifiques  et de la possible articulation avec les initiatives urbaines du fait notamment des TIC. Et enfin, Lucile Desmoulins présentera les méthodologies utilisées dans le cadre d’un projet en cours de recherche-action intitulé : « Dynamiser, développer l’attractivité et l’image d’un territoire via le numérique : l’intelligence territoriale du Val d’Europe (Seine-et-Marne) ». La présentation s’attachera à montrer les atouts et limites des méthodes reposant sur l’analyse des médias sociaux à travers le prisme des concepts propres à l’analyse des réseaux. Christian Bourret, Claudie Meyer et Sylvie Mercier   Programme prévisionnel – Jeudi 10 juillet Accueil à partir de 9h à l’IFIS sur le site de Val d’Europe 10 h : Ouverture des journées. 10 h – 12 h : Conférences introductives. Déjeuner 14 h – 17 h : Travaux en ateliers et restitution. 20 h : repas festif – Vendredi 11 juillet 9h – 12 h : Intelligence Territoriale et site du Val d’Europe organisé en partenariat avec le SAN Val d’Europe Déjeuner 14h – 16 h : Perspectives du réseau  INTI Lieu: Université de Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) – Site du Val d’Europe – 6 cours du Danube à SERRIS. Accès par le RER A – Destination Marne-la-Vallée Chessy – Descendre station Val d’Europe (tête du train), tout de suite à droite de l’entrée du centre commercial, bâtiment qui jouxte la poste. Cf : plan. Contacts : Christian Bourret :  – tél. : + 33 6 78 21 49 16 Marie-France Goncalvès :  – tél. : + 33 1 60 95 78 04  
    • Séminaire interne de fin d’année
    • Publié le 30 juin 2014 par Webmaster dans
    • Séminaire de fin d’année de 10h à 17h (attention, toute la journée) Salles : 17.1.12 — Réunion Axe 1 + Réunion plénière l’après-midi 17.1.15 — Réunion Axe 2 17.1.17 — Réunion Axe 3 17.1.19 — Réunion Axe 4
    • Séminaire « L’offre de livres numériques à destination des bibliothèques publiques : un regard international » : séance 2
    • Publié le 27 juin 2014 par Hans Dillaerts dans
    • Cet événement international analyse la situation du livre numérique en bibliothèque de lecture publique en France et à l’étranger. Plusieurs experts du domaine partageront les résultats d’études réalisées en Amérique du Nord et en Europe. Ce séminaire est ouvert à tous, professionnels et chercheurs, intéressés par ces questions. La séance du 27 juin est consacrée à l’analyse de la situation au Québec avec Jean François Cusson, Directeur général chez Bibliopresto, comme invité. URL de l’annonce du séminaire (et pour s’inscrire): http://www.enssib.fr/agenda/seminaire-loffre-de-livres-numeriques-destination-des-bibliotheques-de-lecture-publique-un
    • Appel à communications: « Open data, Big data : quelles valeurs, quels enjeux ? »
    • Publié le 18 juin 2014 par Hans Dillaerts dans
    • Il s’agit de la 5e conférence de « Document numérique et Société ». Elle aura lieu le 4-5 mai 2015 à Rabat (Maroc). Sont concernées par ce colloque les recherches théoriques et expérimentales qui s’inscrivent dans la perspective des études sur le phénomène du Big Data en termes d’enjeux pour nos sociétés et de création de valeurs. Sans être limitatives, voici quelques thématiques sur lesquelles pourraient porter les communications des auteurs : Nouveaux rôles pour les bibliothécaires et documentalistes (data scientist, digital curation librarian, data manager…) Data-journalisme Applications du « Big Data » notamment dans  le domaine de l’intelligence compétitive Big Data et open governement Big Data et open science : impact sur la recherche scientifique Cadre juridique du Big Data (protection des données personnelles, copyright, droits d’auteurs Comportement des usagers face à l’open data, le big data Ethique informationnelle Innovation de services et open data Data-visusalisation Tendances émergentes en sciences de l’information induites par le Big Data Adaptation des normes et des standards (taxonomies, schémas de métadonnées…) Management des données du SI (SIGB, dépôts institutionnels, plateformes d’e-learning) Big data et pilotage des fonctions de l’entreprise Epistémologie du big data… Calendrier : 10 août 2014 : date limite de réception des propositions sous la forme d’une ou deux pages (à charger sur la plate-forme) 6 octobre 2014 : notification aux auteurs 5 janvier 2015 : date limite de réception des articles 9 mars 2015 : notification aux auteurs 29 mars 2015: date limite de réception des versions définitives des articles Site officiel de la conférence : http://docsoc2015.sciencesconf.org/  
    • UNICAMP 2014 – Fablab, Open Data, Villes et Quartiers Numériques
    • Publié le 18 juin 2014 par Claudie Meyer dans
    • UNICAMP 2014 : 2 jours pour réfléchir ensemble et créer la société collaborative de demain Professionnels, académiques et étudiants,venez chercher et trouver ensemble, dans un temps limité, des solutions aux questions posées par la nouvelle société collaborative. En s’appuyant sur toutes les compétences en présence, vous créerez prototypes & maquettes de produits et de services pour réaliser vos idées. Thèmes de l’édition 2014 :             Mercredi 18 Juin            Jeudi 19 juin Du coworking au fablab pour quels services ? Comment le numérique va changer la ville : entre projets et réalités Quartier numérique #1 : Quelle place pour l’écologie dans l’immobilier d’entrerpise ? Open data : exploiter la donnée publique Quartier numérique #2 : Innovation dans les services immobiliers ? Quartier numérique #3 : l’immobilier comme signe de culture et d’identité Depuis 3 ans, les Masters MIPI (immobilier d’entreprise) et MITIC (technologies de l’information) organisent à l’UNIversité le barCAMP UNICAMP. Dans l’édition 2014, avec 6 ateliers collaboratifs, UNICAMP est l’occasion : D’approfondir le faire ensemble, D’explorer les nouveaux horizons de la ville et des quartiers de demain, D’exploiter le gisement des open data, D’imaginer les nouveaux espaces et modes de collaboration. UNICAMP des Masters Mipi-Mitic offre une expérience intense de la collaboration tout azimut dans un esprit créatif, ouvert et concret.  Événement Futur en Seine en partenariat avec le SAN du Val d’Europe  
    • Séminaire « Big Data, fouille de données dans les domaines scientifiques »
    • Publié le 28 mai 2014 par Hans Dillaerts dans
    • Le programme de ce séminaire est le suivant : Introduction : Ghislaine CHARTRON (Chaire d’ingénierie documentaire – CNAM) Epistémologie Big Data : Anna NESVIJEVSKAIA  (doctorante KPMG-DICEN/CNAM) Comprendre le datamining et les méthodologies scientifiques associées: Michel BERA (Chaire de Modélisation statistique du risque – CNAM) Big data et datamining en médecine:  Alexandre TEMPLIER de la société QUINTEN Utilisation des données météo en assurance : Gabriel GROSS de la société METEOPROTECT Lieu : Amphi Fabry-Perot (A), accès 4 292 rue Saint-Martin 75003 Paris
    • Séminaire « L’offre de livres numérique à destination des bibliothèques de lecture publique : un regard international »
    • Publié le 21 mai 2014 par Hans Dillaerts dans
    • Ce séminaire est organisé en partenariat avec les laboratoires DICEM-CNAM (Paris) et ELICO (Lyon) et l’ARALD (Agence pour le livre et la documentation en Rhône-Alpes). Cet événement international analysera la situation du livre numérique en bibliothèque de lecture publique en France et à l’étranger. Plusieurs experts du domaine partageront les résultats d’études réalisées en Amérique du Nord (États-Unis, Canada) et en Europe (Suisse, Italie, France, Royaume-Uni, Suède). Ce séminaire interrogera : L’articulation entre l’offre éditoriale commerciale et celles des bibliothèques : à l’instar du livre papier, quels modèles économiques et législatifs seront nouvellement définis pour le livre numérique ? Quel dialogue entre éditeurs et bibliothèques ? Les modalités d’acquisitions : dans le marché du livre numérique, quelle place tiendront les librairies ? Le financement des acquisitions de livres numériques, les modalités de l’intervention publique ; Les compétences professionnelles des bibliothécaires : technicité, formats, supports de lecture mais aussi politiques d’acquisition modifient la profession ; La bibliothèque comme acteur politique et culturel de la médiation de collections de livres numériques. Organisées et animées par Benoît EPRON (enssib-ELICO), Hans DILLAERTS (enssib-ELICO/DICEN), Antoine FAUCHIÉ (ARALD) et Ghislaine CHARTRON (DICEN-CNAM), toutes les séances seront construites autour de l’intervention d’une personnalité invitée suivie d’un débat avec les organisateurs puis d’une séance de questions-réponses. PROGRAMME : 21 mai 2014 / 14h-17h : Situation en France Sébastien Respingue-Perrin  chargé de la communication, de la formation et du secteur droit au SCD Paris-Dauphine. Co-animateur de la cellule ebook de Couperin. 27 juin 2014 / 14h-17h : Situation au Québec Jean François Cusson, Directeur général chez Bibliopresto 2 octobre 2014 / 14h-17h : Situation aux USA (intervenants à venir) 6 novembre 2014 / 14h-17h : Situation en Suisse (intervenants à venir) 11 décembre 2014 / 14h-17h : Situation en Norvège (intervenants à venir) Entrée libre et gratuite sur inscription. Consulter l’annonce du séminaire sur le site de l’Enssib
    • Ateliers des possibles
    • Publié le 15 mai 2014 par Webmaster dans
    • Ces deux journées que nous co-organisons autour des hackerspaces, fablabs, makerspaces ont pour but de réunir des acteurs de ce mouvement et des chercheurs qui s’y intéressent, afin de réfléchir ensemble aux différents enjeux propres au développement effervescent de ces ateliers ouverts, en suivant quatre angles d’interrogation.
    • Numéro thématique « Politiques du libre accès en sciences humaines et sociales »
    • Publié le 5 mai 2014 par Hans Dillaerts dans
    • La revue européenne des sciences sociales a consacré un numéro thématique au Libre Accès. Ce numéro thématique s’intitule « Politiques du libre accès en sciences humaines et sociales ». 2 chercheurs de DICEN-IDF ont publié un article dans ce numéro thématique, à savoir Ghislaine Chartron et Hans Dillaerts. Sommaire POLITIQUES DU LIBRE ACCÈS EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES -La place des revues dans la communication scientifique en régime de libre accès. Retour sur le débat français en SHS. Ivan Jaffrin & Thomas Parisot –Open Access et SHS : Controverses. Ghislaine Chartron. Consultable également sur @rchiveSIC -Les enjeux normatifs et politiques de la diffusion de la recherche. Bénéfices sociaux et libre accès. Xavier Landes -Copyright et économie des revues académiques.Olivier Bomsel –Le libre accès et le financement de projets de recherche transversaux : des vecteurs d’interdisciplinarité dans l’économie de la connaissance ?. Hans Dillaerts VARIA -Cognition et formation académique. Les professeurs de science de la vie et de la terre face au « problème des éléphants ». Gérald Bronner -Extériorité et objectivité du religieux. Un point de vue réaliste. Jean-Noël Ferrié -L’antinomie individu/société dans les sciences humaines et sociales. Genèse(s) et usages Marc Joly -L’influence de la « théorie du sujet pluriel » de Margaret Gilbert dans les sciences sociales. Sébastien Urbanski Note critique.Barton J. Bernstein: Considering John Lewis Gaddis’s Kennan biography – questionable interpretations and unpursued evidence and issues Ce numéro thématique peut être commandé sur le site de DROZ      
    • Séminaire ‘Information et communication des organisations’ – Axe 1 GERIICO Lille 3
    • Publié le 15 avril 2014 par Lucile Desmoulins dans
    • 9h30 – Olivier CHANTRAINE (Lille3, GERIICO) Vie et mort au pays des pseudos. (Dé)publication et temporalité de l’écriture… 14h  – Lucile DESMOULINS (UPEM, DICEN-IDF) Les normes de prévention des risques. Vie privée, loisirs et ludification de la vie professionnelle: le théâtre d’entreprise, l’INRS et le domaine « QHSSE ». Thomas HELLER (Lille3, GERIICO) Le loisir et le divertissement comme enjeu de management. Diversité des formes et ressort de la gouvernementalité.
    • « Médiateurs de la mémoire » Journée d’étude franco-italienne
    • Publié le 10 avril 2014 par Claire Scopsi dans
    •   Nouvelles figures professionnelles Médiateurs de la mémoire Journée d’étude franco-italienne Cette journée de rencontre entre chercheurs et associations d’Italie et de France, s’inscrit dans le projet « Nuove figure professionali: “mediatori della memoria » financée par la Région Emilie-Romagne.  L’entrée est gratuite et soumise à inscription à l’adressesuivante : Programme 9.00-9.30 Allocution de bienvenue,  M. Andrea Cavallari, Consul Général d’Italie Un mot d’introduction /Claire Scopsi, Laboratoire Dicen, Conservatoire National Arts et Métiers   L’oreille et le regard: l’histoire et les sources orales / Modérateur Antonio Canovi, Laboratoire d’Histoire des Migrations-Université de Modène et Reggio Emilia 9.30-10.00 Du militantisme à l’histoire: le recueil des oralités dans le scénario italien – Giovanni Contini, Président  de l’Associazione Italiana di Storia Orale  10.00-10.30      Caractéristiques de l’Histoire Orale Française (titre provisoire) –  Florence Descamps Maître de conférence à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. 10.40-11.00 Pause 11.00-11.30 Le réseau des musées et collections techniques (RéMuT) et la participation du public : le projet Wiki OSNI (Objet scientifique non identifié) /Isabelle Proux , Musée des arts et métier, réseau RéMut (www.remut.fr/). 11.30 -12.00  Trajectoires de recherche et chercheurs entre histoire et ethnographie du travail à Milano/Sara Zanisi  –  Associazione AVoce, ethnographie et histoire du travail, des entreprises et du territoire (www.avoce.eu) 12.00-12.30 Débat 12.30-14.00 Pause Après-midi Mémoires : enregistrer, filmer, documenter / Modératrice Claire Scopsi, Conservatoire National Arts et Métiers   14.15-15.15 L’histoire en documentaire : quelques considérations sur le fonctionnement de la mémoire collective/ -Lorenzo Bertucelli, Président Fossoli Camp Foundation, Carpi   *Crocevia Fossoli -Antonio Canovi, Laboratoire d’Histoire des Migrations-Université de Modène et Reggio Emilia      *Rondinelle d’Italia / Italiens à Rebeq / Mirella et Giuliana : « les gènes de l’antifascisme »   15.15-15.45 La collecte d’archives orales filmées « Mémoires des Algériens du Souf à Nanterre »/ Rosa Olmos, Responsable du service audiovisuel et archives orales de la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine. 15.45-16.15  « Du témoignage à la scène : Sur les traces de l’émigration italienne, voyage théâtral et musical »/Anna Andreotti, comédienne, chanteuse et ethnomusicologue, Cie Arsenal Fragile/Maggese. 16.15-16.30  Débat 16.45-17.00 pause 17.00-17.30 Mise en scène de la mémoire par la conception et la réalisation de l’exposition Archéologie d’un rêve (Maison du peuple de Saint-Claude)/  Alain Mélo (Historien, archiviste, archéologue).  17.30-18.00  Voyageurs virtuels et réels dans les mémoires   /    www.resistenti et http://memorias.faceef.fr  Associazione Emilia Romagna –  Jardins numériques  18.00-18.30  Débat
    • Séminaire interne – Thème : dispositifs numériques et pratiques de lecture savante
    • Publié le 7 avril 2014 par Webmaster dans
    • Pratique socioculturelle incontournable, la lecture est sujette à de nombreuses représentations tant du lecteur que de la manière dont elle doit être pratiquée. L’arrivée des dispositifs dits « de lecture numérique » fait évoluer ces représentations et incite à faire abstraction du but de lecture, qui détermine pourtant la manière de lire. Pour mieux comprendre les tensions entre lecteur, concepteur et dispositif, nous nous interrogeons sur un contexte de lecture particulier, la lecture savante, dans une perspective sociotechnique. Intervenants : Louise Merzeau : introduction Alexandre COUTANT (MCF à l’université de Franche-Comté, membre de l’équipe OUN – objets et usages numériques – du laboratoire ELLIADD) et Delphine TIROL (doctorante) présenteront une enquête portant sur les pratiques de lecture des enseignants-chercheurs Cheick BA présentera une enquête qui s’inscrit dans le travail de thèse qu’il conduit sous ma direction « Le neìo-document et ses meìdiations : usages des tablettes tactiles dans les pratiques d’eìtude et de recherche » (questionnaire en ligne accessible ici : https://docs.google.com/forms/d/1wBNjgO-QeB_FLeooI6De4ucT0gdB7zKp09M9vBEV3io/viewform ; les chercheurs de Dicen-IDF peuvent y participer…). Salle 21.2.40 par le 292 rue Saint Martin au fond de la 2e cour de gauche
    • Premier atelier du programme « Légitimations du savoir » : La légitimation du savoir : une question légitime ?
    • Publié le 21 mars 2014 par Hans Dillaerts dans
    • Nous ouvrirons le débat en le replaçant dans la réflexion des SHS des trente dernières années sur la définition des savoirs et connaissances en tant qu’ils sont liés à leurs conditions de production et à leurs procédures (perspectives convoquées : épistémologie constructiviste, socio-histoire et histoire des sciences et des techniques, anthropologie des savoirs et des techniques, sociologie des connaissances, des sciences et études en science, techniques, société, sciences de l’information et de la communication, sciences de gestion et théorie des organisations). Jean-Claude Ruano-Borbalan : état de l’art sur la problématique de la légitimation des savoirs Qu’implique, au niveau théorique et méthodologique, une réflexion sur la légitimation des savoirs ? Discussion entre les partenaires porteurs du projet : Jean-Philippe Bouilloud, Ghislaine Chartron, Anne-Françoise Garçon et Jean-Claude Ruano-Borbalan autour du questionnement suivant : quels sont les connaissances scientifiques et techniques qui ont émergé depuis l’époque moderne comme des savoirs légitimes ? Quelles sont les techniques qui ont permis de les rendre légitimes ? Ce questionnement impliquera des réflexions sur : – la mise en discipline d’anciens et nouveaux savoirs ; les rapports entre spécialisation des savoirs et culture générale ; les processus de légitimation des savoirs opérationnels face aux savoirs théoriques ; – les dispositifs institutionnels de construction de la légitimité : formation, recherche, diffusion et vulgarisation ; comment valide-t-on les savoirs ? – les rapports entre savoirs experts et savoirs profanes, entre savoir scientifique et savoirs de l’innovation ; – la légitimation, mais de quoi ou de qui ? Acteurs, connaissances, institutions. Pour en savoir plus sur le programme Légitimations du savoir » : http://technique-societe.cnam.fr/recherche/legitimations-du-savoir-641102.kjsp
    • Séminaire «Les MOOC au milieu du gué : opportunités et menaces d’un modèle à inventer »
    • Publié le 19 mars 2014 par Webmaster dans
    • Accessible sans inscription préalable, vous pouvez nous informez de votre venue par contact. Organisation : STEF (ENS Cachan et Ifé), pôle e-éducation de l’Institut de la Société Numérique (université Paris-Saclay) et laboratoire du DICEN-IDF (CNAM). Le séminaire a lieu au CNAM (infos pratiques ci-dessous) et sera organisé autour de 2 tables rondes animées par les Pr Eric Bruillard (ENS/STEF) et Manuel Zacklad (CNAM/DICEN-IDF) 14h30 h – 16 h : actualité des Mooc français et francophones Pierre Dubuc (Open Classrooms) Matthieu Cisel (ENS Cachan) Philippe Dedieu (CNAM) Présentations suivies de débat avec la salle. 16h-16h30 Pause 16h30-18h30 : Mooc, quels modèles économiques ? Quelles perspectives ? Sir John Daniel Alain Derycke (Université Lille 1) Pierre Moeglin (Université Paris 13) Présentations suivies de débat avec la salle. 18h30 : Échange convivial  
    • Séminaire interne – Thème : légitimité
    • Publié le 18 mars 2014 par Webmaster dans
    • Communication scientifique et transformations numériques : interroger la légitimité, légitimation, autorité Questions épistémologiques autour de l’autorité, la légitimité : l’exemple de Wikipédia par Evelyne Broudoux Légitimité des Altmetrics Offres des réseaux sociaux scientifiques numériques : acteurs et légitimité par Emma Bester La légitimité du discours sur l’open access pour les SHS: controverses par Ghislaine Chartron Circonscrire les problèmes de légitimité pour construire un corpus de controverses scientifiques sur Wikipédia par Camille Paloque-Bergès. Salle 21.2.31 Entrée principale du Cnam, 292 rue Saint Martin, cloître de gauche, tout au fond.
    • L’architecture de l’information : quelle réalité conceptuelle ?
    • Publié le 18 février 2014 par Hans Dillaerts dans
    • Cet article a été publié par Évelyne Broudoux, Ghislaine Chartron et Stéphane Chaudiron  dans la revue « Etudes de communication » dans le cadre du numéro thématique « L’Architecture de l’information : un concept opératoire ». Résumé de l’article : Cet article interroge le concept d’architecture de l’information dans son contexte historique d’émergence et son croisement avec différents champs disciplinaires. Du point de vue des SIC, nous retenons ici deux enjeux partagés à savoir l’organisation des connaissances pour une qualité et une fluidité d’accès ainsi que la référence à la métaphore spatiale déjà ancienne. L’actualité du concept est, selon nous, en grande partie conjoncturel au changement d’échelle et à la focalisation sur l’expérience de l’utilisateur dans son interactivité avec le Web sur différents supports. L’article conclut sur la réalité professionnelle en émergence, soulignant la dimension d’équipe projet rassemblant des compétences diversifiées en technologie, gestion des connaissances et en Web design, ces dernières étant particulièrement plébiscitées aujourd’hui.
    • Numéro thématique « L’Architecture de l’information : un concept opératoire »
    • Publié le 18 février 2014 par Hans Dillaerts dans
    • Ce numéro  thématique de la revue « Etudes de communication » est sous la direction de Ghislaine Chartron, Stéphane Chaudiron et Madjid Ihadjadene. Il a pour objectif d’étudier la dimension opératoire du concept d’« architecture de l’information» qui s’est installé depuis peu dans le champ des sciences de l’information et de la communication. Au-delà de la seule présentation de méthodes de conception ou de réalisations, le numéro vise analyser la pertinence scientifique de ce concept dans une perspective critique. Par analogie avec l’architecture physique des bâtiments construits dans le monde réel, l’architecture de l’information relève des modes d’organisation spatiale et temporelle de l’information, de la structuration et des interactions des différents contenus et du design informationnel. L’architecture de l’information se présente ainsi comme la structure d’organisation sous-jacente à un système de contenu (textes, images, vidéos…). Si le Web est le cadre principal où elle s’inscrit, l’architecture de l’information peut cependant s’appliquer à tout écosystème informationnel complexe, notamment les dispositifs numériques mobiles tels que les smartphones, les livres électroniques, les jeux vidéos ou les serious games. Plus généralement, cette question de l’architecture de l’information se trouve questionnée dans le champ des humanités numériques (Digital Humanities), notamment dans les domaines de l’art et de la culture numérique, de l’exposition des collections muséographiques sous forme électronique, de la représentation et de la mise en scène d’objets archéologiques, etc.
    • Actes du colloque “La médiation numérique : Renouvellement et diversification des pratiques”
    • Publié le 13 décembre 2013 par Hans Dillaerts dans
    • L’ouvrage est publié sous la direction de Joumana Boustany, Evelyne  Broudoux et Ghislaine Chartron et fait suite à la 4ème édition de la conférence “Document numérique et Société”. Cette conférence a eu lieu les 29 et 30 avril 2013 à l’université de Zagreb (faculté des sciences humaines et sociales). Quatrième de couverture : Depuis 2006, la conférence « Document numérique et société » se donne pour mission d’apporter des éclairages sur les transformations des dispositifs d’information à l’ère numérique, en privilégiant la dimension sociale. Cet ouvrage rassemble les contributions de chercheur(e)s sélectionné(e)s pour la quatrième conférence qui s’est déroulée à l’Université de Zagreb (Croatie) les 29 et 30 avril 2013 et qui interrogeait la diversification actuelle des médiations de ressources numériques de plus en plus nombreuses et hétérogènes. Le recueil associe des études de cas dans des contextes variés (archive, entreprise, administration, enseignement, recherche) en prise, notamment, avec les paradigmes des réseaux sociaux, de l’open access, de la gamification, ainsi que des réflexions théoriques sur les transformations en cours. La question de l’évolution des savoir-faire et des métiers associés à la fonction documentaire est sous-jacente à l’ensemble des contributions. Les défis sont nombreux: surcharge informationnelle, filtrage, usabilité, architecture de l’information, performance des outils, croissance des contenus audiovisuels… Informations sur l’ouvrage : Editeur: De Boeck ISBN 978-2-804-18227-4 Nb. de pages : 288 pages Acheter l’ouvrage sur le site de l’éditeur : http://www.decitre.fr/livres/la-mediation-numerique-renouvellement-et-diversification-des-pratiques-actes-du-colloque-document-9782804182274.html
    • Soutenance de Philippe BOURDENET
    • Publié le 5 décembre 2013 par Hans Dillaerts dans
    • Intitulé de la thèse :   L’espace documentaire en restructuration : évolution des services des bibliothèques universitaires   Résumé de la thèse : Le catalogue occupe une place privilégiée dans l’offre de service des bibliothèques universitaires, pivot de l’intermédiation. Depuis 10 ans, il traverse une crise grave, voyant les usagers le délaisser à la faveur des moteurs de recherche généralistes. Le web, plus qu’un sérieux concurrent, devance aujourd’hui les systèmes d’information documentaires, et devient le point d’entrée principal pour la recherche d’information. Les bibliothèques tentent de structurer un espace documentaire qui soit habité par les usagers, au sein duquel se développe l’offre de service, mais celle-ci se présente encore comme une série de silos inertes, sans grande possibilité de navigation, malgré de considérables efforts d’ingénierie et des pistes d’évolution vers les outils de découverte. La profession, consciente de cette crise profonde, après avoir accusé les remous occasionnés par la dimension disruptive du numérique, cherche des moyens pour adapter et diversifier son offre, fluidifier la diffusion de l’information, et se réinvente un rôle d’intermédiation en cherchant à tirer profit des nouvelles pratiques des usagers, de leurs nouvelles attentes, et de nouvelles perspectives. Les bibliothèques placent leur espoir dans de nouveaux modèles de données, tentent d’y ajouter un niveau d’abstraction favorisant les liaisons avec l’univers de la connaissance. L’évolution vers le web sémantique semble une opportunité à saisir pour valoriser les collections et les rendre exploitables dans un autre contexte, au prix d’importants efforts que cette analyse tente de mesurer. Une approche constructiviste fondée sur l’observation participante et le recueil de données offre une vision issue de l’intérieur de la communauté des bibliothèques sur l’évolution des catalogues et des outils d’intermédiation, et ouvre des perspectives sur leurs enjeux. Mise à jour le mardi 10 décembre 2013 En souvenir du 5 décembre :
    • Séminaire sur l’Écologie de l’attention au Centre Pompidou
    • Publié le 4 décembre 2013 par Webmaster dans
    • Thème de la séance : « L’impact des environnements multimédiatiques sur le développement du syndrome de saturation cognitive. » Inscription gratuite et obligatoire : http://iri.tw/49 (accès direct depuis la piazza du Centre Pompidou) Présentation : Le syndrome de saturation cognitive engendré par la prolifération des dispositifs technologiques cognitifs saturent nos capacités attentionnelles et réflexives. Dans la mesure où il existe aujourd’hui dans nos environnements professionnels, domestiques et urbains, un immense réseau de flux audiovisuels – c’est-à-dire de canaux et d’industries de programmes, qui, nous environnant, se disputent sans relâche notre attention – chaque dispositif et chaque programme lutte pour capter, arracher et conserver l’attention du spectateur ou de l’utilisateur dans son propre univers. L’accumulation des dispositifs et sollicitations audiovisuels, informatiques et de télécommunication, construit un écosystème toxique propice à l’apparition du syndrome de saturation cognitive, qui est autant la conséquence des industries de services que des industries culturelles et des industries de loisirs. Quelles répercussions ce syndrome a-t-il sur nos facultés cognitives et attentionnelles sur le long terme ? Quelles sont les pistes actuellement poursuivies par la recherche scientifique et technologique pour remédier à cette psychopathologie ? Intervenants : Charles Lenay : Directeur de l’unité de recherche COSTECH et anciennement directeur de la thématique de recherche Cognitive Overflow syndrom à l’Université Technologique de Compiègne. Manuel Zacklad : Professeur titulaire de la Chaire Expression et Cultures du travail du CNAM et directeur du laboratoire DICEN (Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère Numérique).  
    • Le Labex CAP lance son Programme International – Patrimoines, patrimonialisation et créations : enjeux contemporains
    • Publié le 27 novembre 2013 par Webmaster dans
    • Le Labex CAP (dont est membre DICEN-IdF) lance son Programme International Patrimoines, patrimonialisation et créations : enjeux contemporains par les rencontres du 27 – 28 novembre 2013, Galerie Colbert, INHA, Auditorium L’extension des protections patrimoniales aux productions et aux témoignages de toutes les périodes historiques et à toutes les catégories d’objet, n’a pas seulement induit une inflation du nombre et une diversification du type des biens et des pratiques voués à la conservation, elle a aussi donné à la notion de patrimoine un caractère de plus en plus polysémique, au risque de sa dissolution, dans l’infini variété des domaines qu’elle recouvre. Cette extension générale s’accompagne d’un brouillage des définitions et d’une variabilité des pratiques d’inventaire, de collecte, d’enregistrement, de protection, de restauration ou d’exposition. Des approches, des méthodes et des doctrines, initialement élaborées dans un contexte déterminé par une conception fortement hiérarchique des civilisations, des périodes et des arts ont été peu à peu confrontées au traitement de corpus toujours plus étendus et divers, que n’organisent plus désormais ni la grille d’une histoire universelle, ni l’assurance d’une échelle des valeurs artistiques. À ce mouvement marquant l’approche européenne s’ajoute le déclin des valeurs nationales, souvent à l’origine des politiques patrimoniales, au bénéfice d’un universalisme ou d’un regard mondialisé, mais aussi de la revendication d’identités locales, religieuses, politiques, ethniques. Les communautés qui s’identifient aux patrimoines contemporains ne sont plus définies par les frontières des états ; elles sont mouvantes et à géométries variables, voire même dématérialisées. Enfin, à ces nouvelles communautés et ces nouvelles valeurs patrimoniales, à ces nouveaux corpus et ces nouveaux publics s’ajoutent des outils qui n’ont cessé, du milieu du XIXe siècle à nos jours, de l’invention de la photographie au développement des techniques numériques et du Web, d’apporter de nouvelles possibilités de reproduction, de conservation, d’indexation, de diffusion et d’échange, impliquant de nouvelles possibilités et de nouvelles méthodes. Ces questions actuelles, portant sur les définitions et les enjeux du patrimoine, sont au coeur du programme du Labex CAP « Patrimoines, patrimonialisation et créations : enjeux contemporains », dont ces deux journées de rencontres marquent le point de départ. Programme des rencontres ci-joint. Mercredi 27 novembre 2013 Galerie Colbert – Auditorium 9h30 : Accueil des participants 9h45 : Introduction Philippe Dagen (directeur du Labex CAP), Jean-Philippe Garric (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) — Session 1 : Patrimonialiser 10h00 : Agnès Callu (École Nationale des Chartes / Musée des Arts Décoratifs / IHTP), Laurent Le Bon (Centre Pompidou Metz), Xavier Veilhan (artiste) De la création contemporaine dans les musées : la patrimonialisation de l’art vivant dans les musées français et européens / américains, des années 1960 à nos jours. 11h15 : Antonella Tufano (Ensa Paris-La Villette), Mark Kramer (Boston University), Bertrand Lemoine (Académie d’Architecture), Christine Colin (Ministère de la culture et de la communication) et Philippe Goergen (Centre de recherche et de restauration des musées de France) Patrimonialiser les objets techniques ? 12h30 : Pause déjeuner — Session 2 : Usages du patrimoine 14h00 : Karen Bowie (Ensa Paris-la Villette), Marie-Noëlle […]
    • Séminaire interne – Thème : confiance
    • Publié le 26 novembre 2013 par Webmaster dans
    • Salle 17.2.07 (entrée 292 rue Saint Martin) Ordre du jour : 14h30 à 16h15 : séminaire 16h30 à 17h30 : point d’information et d’échange Séminaire sur le thème de la « confiance » avec Patrick Watier, professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg (son profil sur hypotheses.org), et auteur de Éloge de la confiance, Paris, éd. Belin, 2008. Spécialiste de la sociologie allemande, et en particulier Simmel et Luhmann. Il montrera comment la question de la confiance se pose aujourd’hui en rapport à l’environnement numérique.  
    • Soutenance de thèse d’Orélie Desfriches Doria
    • Publié le 26 novembre 2013 par Webmaster dans
    • Orélie Desfriches Doria soutiendra sa thèse intitulée La classification à facettes pour la gestion des connaissances métier, Méthodologie d’élaboration de FolkClassifications à facettes Résumé long Dans le cadre du projet ANR Miipa-Doc (Méthode et services Intégrés Institutionnels et Participatifs pour la Classification à Facettes des Contenus Documentaires Complexes) en partenariat avec EDF R&D, l’UTT (Université de Technologie de Troyes), l’entreprise Cogniva, et la JEU (Jeune Entreprise Universitaire) Sémiotag, nous avons développé une méthodologie d’élaboration de FolkClassifications à facettes pour la gestion des connaissances métier dans les organisations. Mon rôle dans ce projeta consisté, en dialogue avec les développeurs, à définir les concepts qui structurent les principes des FolkClassifications à Facettes implémentés dans le prototype, et à articuler l’analyse des scénarios d’usage avec leur mise en œuvre dans l’Interface Homme-Machine. Au commencement de cette recherche, nous nous sommes interrogés sur la pertinence de l’utilisation des classifications à l’heure où les moteurs de recherche sont largement déployés. Le savoir étant contenu en partie dans les documents, les questions d’organisation du savoir sont des questions d’accès au contenu du savoir, des questions de représentation et de description du contenu de ces documents. Ce sont ces fonctions que remplissent les Systèmes d’Organisation des Connaissances (SOC). Traditionnellement, les classifications ont été des outils d’organisation du savoir. Dans le numérique, les moteurs de recherche sont largement déployés,mais les classifications transférées sous forme numérique restent utiles pour situer un sujet dans une discipline, et pour la découverte d’autres sujets. Elles ont une organisation systématique et prévisible que les moteurs ne peuvent pas proposer.Enfin, elles sont généralement construites par des experts du monde des bibliothèques ou de la documentation qui ont une bonne connaissance de leur fond documentaire. Une organisation dispose en général d’un Système d’Information (SI) qui peut contenir un ou plusieurs SOC pour des visées différentes qui peuvent être la GED, l’archivage, la gestion personnelle de l’information, le travail collaboratif…Les SOC de nature institués, personnel et collaboratifs contribuent à l’activité de gestion de l’information, qui est un moyen pour la réalisation des missions des métiers de l’entreprise, et la pérennité de l’entreprise dépend de la bonne conduite de ces activités métier. Les approches traditionnelles des SOC sont dans une forme d’implicite de la portée des activités informationnelles sur les activités métier. D’autre part, l’appropriation des SOC par les utilisateurs est difficile, elle nécessite des efforts de la part des utilisateurs, en termes d’apprentissage, d’acquisition d’une vision globale du SOC et de connaissance de la couverture du champ. Elle nécessite aussi des compromis sur le sens et l’usage des termes du SOC, en particulier l’apprentissage des conventions d’usage du SOC. Des études démontrent que la cohérence entre plusieurs utilisateurs dans l’usage des SOC est peu satisfaisante. Ainsi, le classement ou l’ajout de métadonnées sont des activités qui impliquent des aspects interprétatifs, qu’il faut instrumenter, et l’activité d’utilisation d’un SOC est constituée d’une myriade de micro-décisions, sur lesquelles l’utilisateur doit arbitrer. Les questions de recherche que nous avons traitées consistent donc à évaluer en quoi des caractéristiques spécifiques de […]
    • Conférence de Serge Proulx : Enfants, Ados, Adultes, Web… Pour une éducation critique au monde numérique
    • Publié le 18 novembre 2013 par Louise Merzeau dans
    • Avec la dissémination d’Internet, la sphère publique a pénétré dans l’espace privé des enfants et des adolescents. Cet état de fait représente-t-il une menace ou plutôt une opportunité? La dernière décennie a vu émerger l’expression médiatique d’une « panique morale » entourant l’accès des enfants à Internet. Nous sommes placés devant le paradoxe des Digital Natives : les enfants et les ados sont construits discursivement comme « experts numériques » (Net Generation, Cyberkids) et en même temps, certaines autorités visent à les éloigner du Web. Ceci pose un défi à la gouvernance d’Internet: nous avons un devoir de protéger les enfants tout en ne les excluant pas du Web. De toute manière, les jeunes sont aujourd’hui des agents actifs du Web. En questionnant nos propres pratiques d’adultes, nous pouvons développer ensemble – jeunes et adultes – des points de vue critiques sur Internet et l’univers numérique. Une éducation critique au monde numérique passe par une sensibilisation des jeunes et des adultes aux cadrages cognitifs opérés par les plateformes sociotechniques du Web. S.P. [mise à jour 19 novembre 2013] : résumés de la conférence et de la discussion qui l’a suivie : storify réalisé par Louise Merzeau infographie réalisée par Anastasia Selivanova
    • Soutenance de thèse de Nathalie Tingry
    • Publié le 15 novembre 2013 par Nathalie Tingry dans
    • Nathalie Tingry soutiendra sa thèse de thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication intitulée De la logique de l’usage à l’apprenance. Etude des usages des ressources numériques chez les jeunes de 16 à 25 ans. Vendredi 15 novembre 2013 à 14h à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, salle des thèses Batiment B salle René Remond B015. Le jury sera composé de : Jacques PERRIAULT Professeur des Universités émérite – Université Paris Ouest Nanterre la Défense (co directeur de thèse) Michel ARNAUD Professeur des Universités – Université Paris Ouest Nanterre la Défense (co directeur de thèse) Christian BOURRET Professeur des Universités – Université Paris Est Marne la vallée Christian DEPOVER Professeur – Université de Mons-Hainaut, Belgique Serge PROULX Professeur – Ecoles des médias – Université du Québec à Montréal – Canada Manuel ZACKLAD Professeur des Universités – Conservatoire national des arts et métiers- Paris  
    • Séminaire Digital Humanities à l’EHESS
    • Publié le 6 novembre 2013 par Webmaster dans
    • La prochaine séance du séminaire Digital Humanities à l'EHESS reçoit Manuel Zacklad, Professeur au CNAM et Directeur du laboratoire DICEN. Son intervention portera sur le thème suivant : "Rôle de l’épistémologie, de la théorie du document et de l’organisation des connaissances dans les projets de DH"
    • Conférence de Serge Proulx
    • Publié le 28 octobre 2013 par Louise Merzeau dans
    • À l'initiative de l'axe 4, Dicen-IDF accueillera le 18 novembre prochain Serge Proulx, pour une conférence intitulée "Enfants, Ados, Adultes, Web…Pour une éducation critique au monde numérique".
    • Livre « Guide de gestion stratégique de l’information pour les PME », Christophe Bisson
    • Publié le 18 octobre 2013 par Lucile Desmoulins dans
    • Les PME sont aujourd’hui les principaux moteurs de l’économie, en France comme dans le monde. Ces acteurs évoluent dans un environnement compétitif de plus en plus féroce marqué par le changement permanent comme seule certitude. De plus, ils doivent faire face à la mondialisation avec des moyens limités par rapport aux grandes entreprises. Christophe Bisson montre qu'elles ont donc besoin d’exceller dans la gestion stratégique de leur information, ce qui constitue l’Intelligence Économique.
    • H2PTM au Cnam
    • Publié le 16 octobre 2013 par Webmaster dans
    • Notre laboratoire Dicen-IdF accueille le colloque international H2PTM 2013 dans les locaux du Cnam, 292 rue Saint Martin à Paris. Informations complètes : http://h2ptm.univ-paris8.fr/ Plan d’accès :  
    • Livre « Les débats du Numérique », Maryse Carmes et Jean-Max Noyer
    • Publié le 15 octobre 2013 par Webmaster dans
    • Carmes M, Noyer JM, Les débats du Numérique, collection Territoires numériques, Presses des Mines, 2013, 280 pages, SBN : 9782356710550
      Le « plissement numérique » du monde est en cours et ce processus affecte les socles anthropologiques de nos sociétés. Ces transformations sont loin d’être consensuelles et elles mettent en tension les agencements socio-techniques, cognitifs, économiques, environnementaux, culturels, professionnels… Cet ouvrage a pour but d’appréhender des « débats du numérique » en les éclairant de regards issus de champs disciplinaires différents.
    • Biennale du numérique – table ronde : Editeurs et bibliothèques
    • Publié le 15 octobre 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    •  La Biennale du Numérique organisée par l’ENSSIB aura pour thème « Le numérique et ses usages » et se déroulera à Lyon (Campus La Doua) les 13 et 15 octobre 2013. Ghislaine Chartron y interviendra le 15 octobre aux côtés de François Gèze pour une discussion intitulée « Editeurs et bibliothèques : compétences en convergence? » Plus d’informations ici.
    • Conférence Org&Co 2013
    • Publié le 3 octobre 2013 par Lucile Desmoulins dans
    • Conférence Org&Co 2013 : COMMUNICATIONS ORGANISATIONNELLES ET MANAGEMENT EN CONTEXTE NUMERIQUE GENERALISE, Nice (ISEM, Campus de St Jean d’Angély) Manuel Zacklad : « Paradigmes de la coopération pour l’action collective médiatisée » Claudie Meyer, Ingrid Fasshauer, Christian Bourret : « Un espace de coworking à l’université comme nouvel espace d’interactions entre acteurs ? » Lucile Desmoulins : « Forger des discours managériaux «capitalistes – humanistes» : la communication évènementielle et sur twitter des business think tanks » Tatiana Domingues-Aguiar, Manuel Zacklad : « Le rôle de communicologue dans le processus de co-construction de nouvelles pratiques de veille à l’aide d’une plateforme numérique »
    • Séminaire labo
    • Publié le 26 septembre 2013 par Webmaster dans
    • Séminaire interne du laboratoire à 14h30. Réunion conseil provisoire de laboratoire à 13h45 même salle.  
    • Séminaire équipe
    • Publié le 8 juillet 2013 par Webmaster dans
    • Programme provisoire : Participation, Contribution, Collaboration Matinée séance de travail des AXE (salles séparées) : travail des axes notamment sur leur contribution à la problématique du dossier SFSIC (heure de fin à préciser) Déjeuner en commun Après-midi discussion et restitution du travail avec peut-être invité et autre points (heure à préciser).
    • Ecole thématique Identité numérique
    • Publié le 4 juillet 2013 par Louise Merzeau dans
    • Portée par le laboratoire CNRS Praxiling, l’école thématique pluridisciplinaire Identité numérique s’inscrit dans le prolongement du séminaire Identités numériques de l’ISCC. Elle entend contribuer à la construction d’une communauté de chercheurs et d’experts en créant les conditions favorables à la mise en œuvre de projets collaboratifs. 4 juillet à 10h30 : Conférence de Louise Merzeau : “Identité, mémoire, document : redocumentariser nos traces” télécharger le programme
    • Journées d’été de l’Intelligence Territoriale
    • Publié le 4 juillet 2013 par Sophie Lacour dans
    • Université de Paris-Est Marne-la-Vallee, 4 et 5 juillet 2013 Pour la quatrième année consécutive, l’IFIS, Université Paris-Est Marne-la-Vallée propose les « journées d’été de l’Intelligence Territoriale » les jeudi 4 et vendredi  5 juillet 2013. Cette année deux lieux : l’IFIS à SERRIS le jeudi  et au CNAM à PARIS le vendredi. Jeudi 4 juillet à Val d’Europe 9h30 : accueil des participants 10h30-11h point INTI 11h-11h30 méthode Catalyse 11h45-12h30 Présentation du travail du Professeur Mohamed Oudada, Professeur assistant de l’enseignement supérieur en géographie, Faculté Polydisciplinaire de Ouarzazate. 14h-15h45 ateliers analyse / interprétation sur base données Ouarzazate 16h-17h restitution Vendredi 5 juillet au CNAM 9h-9h30 l’Intelligence territoriale 9h30-10h15 Exemple Movida 10h30-12h30 Ateliers sur base données Movida 14h-15h15 Atelier prise en main Catalyse 15h30-17h  Synthèses ateliers Samedi 6 juillet : un peu de tourisme dans Paris. Pour tous renseignement :
    • Deuxièmes Ateliers du Labex CAP
    • Publié le 21 juin 2013 par Webmaster dans
    • 2ièmes Ateliers du Labex CAP avec DICEN IdF
      À la fois observatoire et laboratoire expérimental, le Labex CAP étudie les arts, la création et les patrimoines et les prend comme points d’appui pour comprendre et accompagner les mutations de la société contemporaine, connectées à la mondialisation de la vie économique et des moyens de communications mais aussi des cultures. Le Labex CAP mobilise des compétences scientifiques variées, dans les domaines des théories esthétiques et de la philosophie de l’art, de l’histoire de l’art, de l’architecture et du patrimoine, des études musicales, de la poétique, de l’anthropologie culturelle, de la sociologie de l’art, de l’histoire des techniques mais aussi des techniques de communication et d’information, du design, de la conservation et de la restauration. L’association du Labex avec de grandes institutions patrimoniales et muséales extérieures au PRES héSam, représente l’un des points forts du projet ; l’une de ses ambitions étant de développer des collaborations innovantes entre, d’une part, des entités de recherche relevant du domaine de l’enseignement supérieur, et d’autre part, des organismes n’y étant pas affiliés. Au moyen de cette ouverture sur les champs extra-universitaires, le Labex affiche la volonté de favoriser le croisement des regards, des questions, des pratiques et des modalités de recherche. Il s’agit de décloisonner les différentes approches de l’art, de la création et du patrimoine, et, par-delà, les compétences et professions diverses qui ont trait à ces domaines. PARTENAIRES DU LABEX CAP : BnF, Centre Georges Pompidou, CNAM – CEDRIC et DICEN, Musée des Arts et Métiers, ENC, EHESS – CRAL et Centre Georg Simmel, ENSAPLV – GERPHAU, ENSCI, EPHE – HISTARA, ESCP Europe, Fondation Campus Condorcet, IIAC, INHA, INP, IRCAM, LCPI Paritech – ENSAM, musée du quai Branly, Les Arts décoratifs, Sèvres – Cité de la céramique, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – ACTE et HiCSA COMITÉ SCIENTIFIQUE : Agnes Callu, Jean-Philippe Garric, Pierre Wat ORGANISATION DES ATELIERS : Zinaïda Polimenova et Alexandra Liarsou

  • Warning: Parameter 1 to Page_columnist_page_transition::_exec_cspc_trans_ordinary() expected to be a reference, value given in /var/alternc/html/c/cnam/dicenidf.org/wp-content/plugins/page-columnist/page-columnist.php on line 155
    • Conférence DOCAM’13
    • Publié le 19 juin 2013 par Manuel Zacklad dans
    • Conférence invité de Manuel Zacklad Programme préliminaire http://site.uit.no/docam13/sample-page/keynote-speakers/ Welcome to Tromsø! DOCAM13 is the tenth annual meeting of the Document Academy, an international network of scholars, artists and professionals in various fields, who are interested in the exploration of the concept of the document as a resource for scholarly, artistic, and professional work. The Document Academy originated as a co-sponsored effort by the Program of Documentation Studies, University of Tromsø, Norway, and the School of Information, University of California, Berkeley. The 2013 conference is hosted by the Institute of Culture and Literature at the University of Tromsø, Norway, from 19 to 22 June, 2013.
    • Communication and the City: Voices, Spaces, Media
    • Publié le 14 juin 2013 par Lucile Desmoulins dans
    • An international conference organized by the Urban Communication Foundation and the Institute of Communications Studies in association with the ECREA Media and the City Temporary Working Group. Where: Institute of Communications Studies, University of Leeds, England When: June 14-15 2013
    • Congrès i-expo « Information, Veille et Connaissance »
    • Publié le 13 juin 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • Le Cnam et l’INTD sont partenaires du Congrès i-expo 2013 Ghislaine Chartron y interviendra aux côtés de Serge Chambaud, Dominique Wolton et Serge Libmann au sein du panel « P4 – La culture d’information, du flux contrôlé à l’inondation ». Lire le synopsis. Quand ? Jeudi 13 Juin 2013, de 14h30 à 16h30 Où ? Congrès i-expo, Salle des plénières (accès libre) L’intégralité du programme et les informations pratiques sont consultables ici.
    • Séminaire animé par Christophe BISSON
    • Publié le 12 juin 2013 par Lucile Desmoulins dans
    • Mercredi 12 juin 14h/17h, l’axe 3 de DICEN organise à l’IFIS – campus du Val d’Europe un séminaire interne avec un spécialiste français de l’IE en poste dans une Université turque  : CHRISTOPHE BISSON. Ses travaux de recherche portent sur : MIS (Impact of IT on Competitiveness, Management & Organization; Data Mining), E-Business (Business model) / Internet Marketing (social e-atmospherics), Competitive Intelligence. Il présentera ses résultats récents sur les « Strategic early warning systems ».
    • Atelier dépôt légal du Web à l’Ina : la fabrique numérique de l’histoire
    • Publié le 31 mai 2013 par Louise Merzeau dans
    • Que peuvent nous apprendre les historiens sur l’usage du Web comme ressource ? De l’historicisation du réseau à l’extraction de données historiques, de l’observation des pratiques aux corpus inédits – par leur taille ou leur format –, la fabrique numérique de l’histoire est l’un des premiers chantiers où l’archivage du Web modifie les conditions d’écriture et de savoir. Intervenants : Philippe Rygiel, (Maitre de conférences, Paris 1) : les sources numériques de l’historien (titre indicatif) Emmanuel Laurentin (journaliste, animateur de l’émission La Fabrique de l’histoire sur France culture) : l’histoire en ligne (titre indicatif) Benjamin Thierry (PRCE Paris Sorbonne, IUFM de Paris, Centre de Recherche en Histoire de l’Innovation) : histoire des usages interactifs  (titre indicatif) Atelier conçu et animé par Claude Mussou (Ina, Direction Déléguée aux Collections Dépôt Légal du Web et Louise Merzeau (MCF-HDR en SIC à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, directrice du laboratoire Tactic). Entrée libre sous réserve des places disponibles
    • Doctorales SFSIC 2013
    • Publié le 30 mai 2013 par Manuel Zacklad dans
    • Programme et infos pratiques : http://doctorales-sfsic.dicen-idf.org/ Journées doctorales de la Société française des Sciences de l’Information et de la Communication  30-31 Mai 2013 Les doctorales SFSIC sont un moment fort de la vie de la discipline. Tous les deux ans, elles donnent aux doctorants déjà avancés dans leur thèse l’occasion de présenter leurs travaux en cours devant la communauté des chercheurs et enseignants-chercheurs. Elles offrent aussi à tous l’opportunité de ressaisir comment évoluent les sciences de l’information et de la communication : thématiques explorées dans les thèses, méthodes mises en œuvre, perspectives ouvertes.   Au cours des Doctorales 2013, un accent particulier sera mis sur le rôle des revues et des collections spécialisées en information-communication. Il s’agit d’inciter les doctorants à les utiliser et à s’y référer davantage, mais aussi de les aider à y publier. Une séance plénière sera consacrée aux modes de sélection des revues et à leur dynamique. Un espace de présentation sera mis en place. La réflexion sera élargie aux revues d’autres disciplines susceptibles d’accueillir aussi des articles des doctorants en SIC. Les Doctorales seront accueillies au CNAM (Conservatoire des Arts et Métiers de Paris) par le laboratoire DICEN (Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère du Numérique, EA 4420, site : http://dicen.cnam.fr/). L’école doctorale en information et communication des Universités belges francophones (regroupant l’Université Catholique de Louvain, l’Université Libre de Bruxelles, l’Université de Liège, l’Université de Namur et l’Université Saint-Louis – Bruxelles, etc.) sera l’invitée d’honneur de cette manifestation scientifique.
    • Séminaire Ecritures en réseau, systèmes techniques et faire autorité
    • Publié le 23 mai 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • Sixième séance du séminaire “Autorités calculées” du laboratoire DICEN (Cnam) : “Médiations du calcul à l’écran : des figures du classement ordinaire aux prétentions d’une ‘métrique sociale’” avec Gustavo Gomez-Mejia (IUT de Tours) et Etienne Candel (Celsa) Jeudi 23 mai, 17h-19h Salle 85 (CNAM, 2 rue Conté, accès 31 au 2ème étage) Dans le cadre théorique d’une approche techno-sémiotique des écrits d’écran, l’appréhension de la problématique de l’« autorité » sur Internet est indissociable d’une prise en compte des standards et des signes qui sont censés la manifester à l’écran. Quelles sont ces « petites formes » préfabriquées pour indiquer une certaine autorité sur le Web ? Plus d’informations sur le carnet Hypothèses.org : ici.
    • Politique de l’IST et documentation des sciences
    • Publié le 20 mai 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • Les journées "ANF Documentation Mathématique 2013" se dérouleront du 21 au 24 mai au CIRM à Marseille. La première journée accueillera un panel sur la Politique de l'Information scientifique et technique, dans lequel Ghislaine Chartron interviendra sur la question du "Changement de périmètre pour l’IST", aux côtés de Frédéric Hélein (Directeur adjoint RNBM), Guy Métivier (Directeur de l’INSMI), et Francesca Leinardi, (Directrice RNBM).
    • Conférence sur l’Open Access au Forum du GFII
    • Publié le 20 mai 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • « Open Acess : où en est-on ? » Ghislaine Chartron, professeur titulaire de la chaire d’ingénierie documentaire, au CNAM et responsable de l’axe 2 du DICEN, interviendra aux côtés de Herbert Grettemeier, responsable des relations internationales, INIST-CNRS au Forum du GFII pour un état de l’art sur les nouveaux enjeux de l’information scientifique pour la recherche. Quand ? Jeudi 30 Mai 2013, de 11h à 13h Où ? Forum du GFII, Salle plénière, Espace Eurosites George V, 28, avenue George V, 75008 Paris Résumé des interventions : Les derniers mois ont été marqués par une riche actualité sur le thème de l’Open Access. Débat clé dans le secteur de la recherche, les controverses autour des modèles Open Access semblaient s’être apaisées depuis deux ans. Mais les récentes initiatives de la Commission européenne, comme celles des gouvernements britanniques et américains, ont ravivé le débat au niveau international. Cette session proposera un point d’étape sur le déploiement des politiques de libre accès en Europe, sur les enjeux associés, sur les différentes voies ainsi qu’une réflexion sur le calendrier et les modalités de mise en oeuvre, en tenant compte des spécificités disciplinaires. Plus de détails sur les interventions et sur le Forum du GFII : ici.
    • Séminaire interne DICEN-Atttention changement de salle
    • Publié le 14 mai 2013 par Sophie Lacour dans
    • Séminaire interne DICEN Mardi 14 Mai 2013 14h/17h30 : Séminaire interne. Salle : 17.1.16 – Points divers d’organisation – Conférence invitée de Pascal Marchand directeur du LERASS : « Comment analyser des gros corpus sur le web: le cas de l’identité nationale » http://pascal-marchand.fr/      
    • 4ème Colloque International Document Numérique et Société
    • Publié le 29 avril 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • Le programme du Colloque Document numérique et Société, organisé par des membres du laboratoire DICEN en collaboration avec l’Université de Zagreb (Croatie) et avec le soutien du LabEx HASTEC et du CNAM, aura lieu le 29 et 30 avril 2013 à l’Université de Zagreb. Programme et informations pratiques sur le site du colloque. Depuis 2006, la conférence « Document numérique et Société » s’est donnée pour mission d’apporter des éclairages sur les dimensions économiques et sociétales de la notion de « document numérique » à travers l’observation de la boucle reliant la production à la réception, de l’analyse de l’offre à celle des usages. Après avoir favorisé en 2008 les observations et les retours des pratiques de terrain mais aussi les réflexions plus théoriques sur les concepts et les modèles qui continuent de renouveler l’étude du champ documentaire, la conférence de 2010 avait choisi d’approfondir la dimension politique du document. Cette conférence se focalisera sur la diversification de la fonction médiation qui consiste à mettre en relation des ressources et des usagers en revenant sur trois moments du Web (Web 1, portail « read only », Web 2, plateforme participative « read and write » et Web 3, écosystème informationnel de « linked data »). De nouvelles facettes aux métiers (curation, animation de communautés) viennent renforcer le rôle éditorial dans la recherche et la communication des ressources, la construction et la présentation des collections, la mise à disposition des archives numériques. RESPONSABLES Mihaela Banek Zorica (Zaghreb University) Ghislaine Chartron (Cnam, Paris) Joumana Boustany (Paris Descartes University) Evelyne Broudoux (Cnam, Paris)
    • Séminaire Ecritures en réseau, systèmes techniques et faire autorité
    • Publié le 25 avril 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • La 5ème séance du séminaire Ecritures, systèmes techniques et faire autorité aura lieu le  25 avril de 17h à 19h en salle en salle 21.2.43. Nous accueillerons Aurélien Lauf pour une intervention intitulée « Identification et qualification des émetteurs sur le Web dans le cadre d’une application de veille » Dans un cadre de veille sur le Web, il est crucial d’être en mesure de qualifier les émetteurs et de se constituer un bouquet de sources pertinentes sur une thématique donnée. Il peut s’agir de sources influentes ou alors réactives par rapport à l’actualité. Un  commentaire positif ou négatif ne présentera pas le même intérêt pour le veilleur selon que l’émetteur est influent ou non. Après un bref rappel du fonctionnement du cycle de veille et de ses enjeux, nous aborderons des méthodes d’analyse topologique du Web inspirées principalement de l’algorithme HITS de J. Kleinberg. A travers une analyse conjointe du contenu textuel et des sous-graphes du Web, ces approches visent à proposer un calcul d’autorité selon une thématique donnée. Des exemples ainsi que les limites théoriques et applicatives seront présentées. Plus d’informations sur le carnet Hypothèses du séminaire.
    • Journée des jeunes chercheurs du LabEx Hastec
    • Publié le 12 avril 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • Journée d’étude des doctorants et post-doctorants du LabEx Hastec: présentation des travaux en cours. Camille Paloque-Berges, associée au DICEN, y présentera ses travaux de post-doctorat sur les archives de listes et groupes de discussion pour l’histoire d’Internet. Programme (à télécharger en Pdf) Lieu: Ecole Pratique des Hautes Etudes – 46 rue de Lille, 75007 Paris, salle de réunion du 4ème étage .
    • Séminaire animé par Klaus SOLBERG (IFIS, campus du Val d’Europe)
    • Publié le 3 avril 2013 par Lucile Desmoulins dans
    • Mercredi 3 avril 11h/13h, l’axe 3 de DICEN organise à l’IFIS – campus du Val d’Europe un séminaire interne avec un spécialiste suédois de l’IE : KLAUS SOLBERG. Les thèmes qui seront abordés en français et en anglais sont : non French BI traditions, theories, strategies, actions, the heritage of Stevan Dedijer, the management implementation of business intelligence systems », the concept of Geoeconomics, and M. Solberg latest books : http://bookboon.com/en/textbooks/economics/geoeconomics.
    • Séminaire GERIICO / DICEN-IDF : Valorisations économiques et symboliques du SECRET
    • Publié le 29 mars 2013 par Lucile Desmoulins dans
    • Olivier CHANTRAINE, professeur membre du groupe COPI (Communication, Organisation, Processus d’Innovation) du laboratoire GERIICO et Lucile DESMOULINS, maître de conférence associée à GERIICO et membre de l’axe 3 du laboratoire DICEN-IDF (TIC et innovations de services, intelligence économique et territoriale) ont le plaisir de vous inviter à un séminaire sur le thème du secret. Ce séminaire de l’équipe COPI est organisé à l’attention des étudiants en M2 Recherche en communication est ouvert aux doctorants et autres étudiants de Master relevant de l’UFR DECCID, et aux collègues enseignants-chercheurs de toutes disciplines. Il est aussi ouvert aux consultants en IE et aux professionnels de l’information, de la documentation et de la communication qui s’intéressent à la thématique du secret. Valorisations économiques et symboliques du SECRET : Pratiques de dissimulation et révélation en intelligence économique Vendredi 29 mars, 14h00/17h30 – Université Lille 3 – Département Infocom -Rue Vincent Auriol à ROUBAIX – Métro Ligne 2 (rouge) Dir. CH Dron Arrêt Eurotéléport Olivier CHANTRAINE – Introduction autour du duo publicité / secret et de l’opposition contenu / pratique sociale, à partir d’André Petitat, Secret et formes sociales, PUF, 1998 et Georg Simmel, Secret et société secrète, Circé, 1991. Olivier CHOPIN, docteur en science politique, enseignant à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines – Institut Catholique de Lille, chargé de cours à Sciences Po (Paris), chercheur associé à l’EHESS/IRSEM. La raison d’État et la morale démocratique, la relation obscure qui relie la violence et le droit, notamment à travers l’usage du secret. Lucile DESMOULINS, et Patrick CANSELL, docteur en SIC, directeur du cabinet de conseil et formation en IE ARTEM-IS, PAST à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM), Institut francilien d’ingénierie des services (IFIS), campus du Val d’Europe. L’intelligence économique et le secret et à l’ère du web 2.0. : renouveau des savoir-faire, savoir-être et discours professionnels Jérôme BONDU, directeur du cabinet INTER-LIGERE d’études, de conseil et de formation en intelligence économique. Exemples concrets de rétention d’informations en contexte professionnel, analyse des vecteurs de la rétention, et réflexion sur les actions pratiques pour promouvoir une meilleure confiance entre collaborateurs. Christian BOURRET, professeur en SIC, responsable de l’axe 3 de DICEN-IDF (TIC et innovations de services, intelligence économique et territoriale) et directeur de l’IFIS à l’UPEM. Le secret, un enjeu majeur des nouveaux dispositifs TIC du secteur santé : DMP, centres d’appels France et NHS.    
    • Séminaire GERIICO / DICEN-IDF : L’enquête en SHS sur Internet depuis les « origines » jusqu’au web 2.0.
    • Publié le 28 mars 2013 par Lucile Desmoulins dans
    • Organisation, Processus d’Innovation) et Lucile DESMOULINS, maître de conférence associée à GERIICO et membre de l’axe 3 du laboratoire DICEN-IDF (TIC et innovations de services, intelligence économique et territoriale) ont le plaisir de vous inviter à un séminaire sur le thème de la place des corpus liés à Internet et des méthodes d’analyse afférentes. Ce séminaire de l’équipe COPI est organisé à l’attention des étudiants en M2 Recherche en communication est ouvert aux doctorants et autres étudiants de Master relevant de l’UFR DECCID, et aux collègues enseignants-chercheurs intéressés. Il est aussi ouvert aux consultants et aux professionnels de l’information, de la documentation et de la communication qui s’intéressent à ce qu’Internet a changé à leurs pratiques professionnelles de recherche, de veille informationnelle, d’archivage. L’enquête en SHS sur Internet depuis les « origines » jusqu’au web 2.0. Quels corpus et quelles méthodes ?  Jeudi 28 mars, 9h30/12h30 Université Lille 3 – Département Infocom Rue Vincent Auriol à ROUBAIX- Métro Ligne 2 Direction CH Dron Arrêt Eurotéléport Lucile DESMOULINS – Introduction de la problématique du séminaire à partir des terrains personnels abordés (survolés, labourés, fantasmés, subis) et d’une revue de la littérature. Élodie SEVIN –  Observation ethnographique en ligne et consumer research : étudier les pratiques et les discours des consommateurs sur le web. Camille PALOQUES-BERGES – chercheuse post-doctorante en SIC au laboratoire DICEN-IDF, travaillant courageusement sur des corpus de listes de discussions en activité pré-1995 (!), réunissant des communautés liées à l’informatique (experts ou non), et accordant une place à la thématique d’Internet dans les débats. Problèmes de fouille dans l’archéologie du web social : anciens corpus d’Internet archivés sur le Web. Nathalie TINGRY, doctorante en SIC sous la direction de Jacques PERRIAULT et Michel ARNAUD au sein du laboratoire DICEN-IDF (De la logique de l’usage à l’apprenance : les usages des ressources numériques par les jeunes de 16 à 25 ans dans le cadre de l’apprentissage), ATER à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (IFIS). Triangulation des méthodes pour analyser les logiques d’usage des ressources numériques par les jeunes. Gersende BLANCHARD – maître de conférence en SIC rattachée à l’équipe Meddiatics de GERIICO, co-auteur avec Stéphanie WOJCIK et Simon GADRAS d’un chapitre sur « L’analyse de la participation politique en ligne : des traces numériques aux pratiques sociales » dans l’ouvrage « Manuel d’analyse du web en Sciences Humaines et Sociales » dirigé par Christine BARATS. Quelques partis pris méthodologiques de l’analyse du web politique dans le cadre du projet enpolitique.com. Séverine ARSENE – chercheuse post-doctorante en sciences politiques au laboratoire CNRS Communication et politique (LCP), de retour de WENG’AN (GUIZHOU), chercheuse associée à GERIICO, équipe Meddiatics. Comment faire une étude du web sans aller sur le web dans le cadre d’une thèse sur la prise de parole des internautes chinois ?
    • Séminaire interne organisé par l’axe 2
    • Publié le 21 mars 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • Séminaire interne le 21 MARS de 13h30 à 17h organisé par l’AXE 2. Programme : – 13h30 : – réunion des responsables d’axe – réunion des permanents du labo (nouvelles d’intérêt général) – 14h30 : – séminaire en formation complète avec invités axe 2 : Nathalie Pinède, MCF à Bordeaux 3- laboratoire MICA Titre de l’intervention: « Méthodologies d’analyse des sites web : regards croisés ». et « Taxonomie de liens hypertextes ». Camille Paloque-Berges,post-doctorante DICEN et Gérald Kembellec, ATER CNAM, Paragraphe « Les communications en réseau comme documents et sources pour l’histoire d’Internet. Problème de corpus et d’archives numériques ». SALLE : 30-1.05
    • Colloque Document numérique et Société
    • Publié le 21 mars 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • Programme du Colloque Document numérique et Société, organisé par des membres du laboratoire DICEN en collaboration avec l'Université de Zagreb (Croatie) et avec le soutien du LabEx HASTEC et du CNAM, aura lieu le 29 et 30 avril 2013 à l’Université de Zagreb.
    • Introduction aux enjeux de l’E-réputation
    • Publié le 21 mars 2013 par Louise Merzeau dans
    • Louise Merzeau, conférence d’ouverture à la séance plénière du colloque international E-réputation et traces numériques : Dimensions instrumentales et enjeux de société, organisé par l’équipe Médias, Culture et Communication du laboratoire interdisciplinaire IDETCOM de l’Université Toulouse 1 Capitole.
    • Atelier sur l’écoute flottante dans l’action collective
    • Publié le 20 mars 2013 par Claudie Meyer dans
    • L’organisation est pétrie de règles et de normes qui la rendent parfois « malade de la gestion» si elles sont prises au pied de la lettre. L’atelier du 20 mars, se propose d’échanger et de réfléchir sur les initiatives qui permettent d’interpréter ces dispositifs normatifs pour les assouplir et favoriser les modes de coopération dans les organisations. Après s’être intéressée aux normes de travail induites par les outils de gestion, Béatrice Vacher, Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, se propose d’explorer et de discuter  le rôle de l’écoute flottante dans le décodage, le repérage, l’interprétation et la compréhension de ces normes. Elle voit dans cette écoute, orientée vers celui qui parle et non pas seulement sur ce qui est dit, une alternative pour adoucir les règles et normes et ainsi, offrir une marge de manœuvre et d’action aux individus. Son approche est dans la veine interactionniste symbolique et interprétative.
    • Webinaire Pédauque : L’intelligence des traces
    • Publié le 7 mars 2013 par Louise Merzeau dans
    • Intervention de Louise Merzeau dans le cadre du webinaire Pédauque « Le web sous tension » dirigé par Jean-Michel Salaün. L’article de Louise Merzeau, « L’Intelligence des traces », à paraître dans la revue Intellectica, sera discuté par Alain Mille. Séminaire en ligne avec visioconférence.
    • Autorités calculées :
    • Publié le 27 février 2013 par Evelyne Broudoux dans
    • Autorités calculées : du web aux documents internes des organisations par Franck Ghitalla, maitre de conférences à l’UTC,  le 27 février de 17h à 19h. Salle 17.2.14.
    • Atelier Dépôt légal du Web : art et archive du Web
    • Publié le 22 février 2013 par Louise Merzeau dans
    • L’archivage du Web vu depuis la création artistique Ce que l’art fait à l’archive, et réciproquement, dans un contexte de traçabilité généralisée, de flux de données mondialisés et d’instabilité des contenus… Nombreux sont les artistes qui interrogent la dimension mémorielle du Web, soit pour y puiser des traces comme matière première de leur création, soit pour proposer eux-mêmes des formes de mémoire alternatives. Dans tous les cas, leur pratique éclaire d’un jour particulier le questionnement que nous poursuivons dans nos ateliers. Il est donc grand temps de leur donner la parole ! Avec des interventions de : Christophe Bruno, artiste, curateur et chercheur, dont l’œuvre propose une réflexion critique sur les phénomènes de réseau et de globalisation ; David Guez, artiste, dont l’œuvre interroge notamment la dimension sociale des technologies à travers le rapport au temps, les usages collaboratifs de l’internet, et les questions d’archivage. Cécile Portier, écrivain, auteure notamment du blog petiteracine, qui explore à travers une constellation de projets le Web comme champ de création. Nicolas Thély, professeur des universités en Art, Esthétique et Humanités Numériques à l’université Rennes 2, auteur de Le tournant numérique de l’esthétique paru chez Publie.net en 2011.
    • Bourses postdoctorales Fernand Braudel / Labex Hastec
    • Publié le 15 février 2013 par Camille Paloque-Berges dans
    • Fondation Maison des sciences de l'homme
      La Fondation Maison des sciences de l’homme offre des bourses de recherche postdoctorales en sciences humaines et sociales d’une durée de 9 mois dans le cadre de son programme «Fernand Braudel-IFER» (International Fellowships for Experienced Researchers), soutenu par l’Union européenne (Programme Action Marie Curie COFUND – 7ème PCRD).
    • Séminaire CNAM – DICEN : Données, information, connaissance et performance à l’aune de l’économie servicielle avec le Professeur Christian du Tertre
    • Publié le 14 février 2013 par Webmaster dans
    • Séminaire CNAM – DICEN : Travail informationnel numérique et dimensions cachées de la performance Animé par le Pr Manuel Zacklad (CNAM, DICEN) avec le soutien d’EDF R&D Séance du 14 février 2013 : Données, information, connaissance et performance à l’aune de l’économie  servicielle Professeur Christian du Tertre, économiste, professeur à l’Université Paris 7, LADYSS-CNRS, directeur scientifique d’ATEMIS Discutant : Manuel Zacklad Inscription gratuite par formulaire ci-dessous ou par mail à : Présentation du séminaire Le séminaire « Travail numérique et dimensions cachées de la performance » est un séminaire de recherche pluriannuel organisé par le laboratoire en sciences de l’information et de la communication DICEN (Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ere Numérique, EA 4420), qui vise à faire le point sur les nouvelles approches du système d’information induites par les mutations profondes liées à : la prise en compte des dimensions immatérielles du travail tertiaire et la difficulté d’en évaluer la performance (innovation, conception, service immatériel et relationnel, travail en réseau, gestion des connaissances…) ; les nouvelles technologies de l’information portées par le Web (documents numériques et multimédia, généralisation des usages de la messagerie asynchrone et instantanée, blog, wiki, plateformes collaboratives et de réseaux sociaux, mobilité, mode cloud…) ; les nouvelles formes de participation qu’elles suscitent de la part des usagers hors du monde professionnel et en son sein (intelligence collective, présence numérique, mode communautaire, archivage personnel et partagé…). Face à ces mutations, il part du constat de l’absence cruelle de mise à jour des doctrines classiques du Système d’Information et corollairement de l’offre des prestataires, qui se traduit par de nombreux dysfonctionnement au sein des entreprises : équipements inadaptés aux besoins, investissements mal orientés, coupure entre l’environnement numérique personnel et professionnel, performance collective dégradée, non reconnaissance des compétences numériques déployées par les collaborateurs, sentiment d’inefficacité des outils et inconfort pouvant générer dans certains cas une véritable « souffrance », difficultés de gestion des connaissances, mauvaise anticipation des compétences requises, difficulté d’intégration des jeunes collaborateurs dans l’environnement numérique des entreprises, etc. Par ailleurs, les enjeux liés à la performance du SI renvoient directement à ceux liés à la performance des activités intellectuelles dans l’environnement tertiaire. Les difficultés liées à la prise en compte de cette forme de travail ne sont pas nouvelles. Les principes de mesure de l’activité mis en œuvre par le contrôle de gestion ont été entièrement conçus dans l’univers de la fabrication de biens matériels et s’avèrent largement inadaptés dans la sphère des activités tertiaires liées aux régimes de l’innovation intensive et des services immatériels et relationnels des économies contemporaines. Je m’inscris au séminaire Plan d’accès interne L’amphithéâtre Fabry-Pérot est situé à l’accès 4 (à droite en entrant).  
    • Copie, Open Data et Propriété intellectuelle face au Dépôt légal
    • Publié le 25 janvier 2013 par Louise Merzeau dans
    • Ateliers du dépôt légal du Web à l’Ina, saison 4, séance #1 Dans un contexte d’intense débat autour de l’ouverture des données publiques et culturelles, nous confronterons les notions de bien public et de « commons »  aux modalités d’accès imposées par le Dépôt Légal. Ce sera l’occasion de souligner les politiques mises en œuvre pour un accès démultiplié aux collections de l’Ina. Philippe Aigrain, chercheur informaticien, co-fondateur de la Quadrature du net et du site Nonfiction proposera une intervention intitulée « L’internet libre : condition, moyen et impératif pour le Dépot légal » ; Rémi Mathis, archiviste paléographe, conservateur des bibliothèques et président de Wikimedia france enrichira le débat autour des enjeux de partage et échange des métadonnées ; Emmanuel Cauvin, juriste spécialisé en droit des technologies de l’information, auteur de deux articles parus dans Le Débat sur Internet et le droit d’auteur et auteur du blog etherciel s’interrogera sur l’adéquation de l’esprit des lois avec l’écosystème numérique. La séance sera aussi l’occasion d’une présenterons des dernières avancées d’accès et de navigation dans l’archive web de l’Ina. Accès libre
    • Wikipédia : objet scientifique non identifié
    • Publié le 23 janvier 2013 par Louise Merzeau dans
    • Wikipedia et la science : journée d'étude WEUSC à l'ISCC le mercredi 5 juin 2013, avec Antonio Casilli, Dominique Cardon, Evelyne Broudoux... Consultez les minutes de la journée à travers le storify réalisé par Stéphanie de Vanssay (live tweet collectif).
    • LabEx Hastec, attribution crédits ANR 2013
    • Publié le 21 janvier 2013 par Webmaster dans
    • Dans une démarche de transparence quant aux procédures d’attribution des crédits ANR, le LabEx Hastec communique le tableau récapitulant les décisions sur l’attribution des crédits destiné aux opérations 2013.
    • Journée d’études « Talents’dicaps »
    • Publié le 6 décembre 2012 par Claudie Meyer dans
    • Journée d’études  « Talents’dicaps » Le 6 décembre 2012 14h-17h30 Sous la direction de Christian Bourret, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université Paris-Est Marne-La Vallée (laboratoire DICEN-idf), Karine Gros, maître de conférences en littérature à l’Université Paris-Est Créteil, (Equipe d’accueil Lettres, Idées, Savoirs – LIS), et Claudie Meyer, maître de conférences en sciences de Gestion à l’université Paris-Est Marne-La Vallée (laboratoire DICEN-idf) L’insertion des personnes en situation de handicap physique, mental ou sensoriel est un enjeu de société dont l’université doit se saisir et pour lequel elle doit faire figure d’exemple par ses pratiques en interne notamment,  par son accueil des étudiants et par une bonne préparation des futurs acteurs de la vie économique. Cette journée a pour objectif d’explorer et de mettre en perspective des talents artistiques, culturels et sportifs et professionnels de personnes en situation de handicap pour dynamiser les pratiques d’insertion professionnelle tant du côté de la personne en situation de handicap que du côté de l’organisation d’accueil. Ouvert aux étudiants, personnels de l’université, associations, collectivités, entreprises Conférence filmée par Laurent Bastide, chargé de mission audiovisuel et multimédia (UPEC IUFM) Partenaires : Université Paris Est Marne-La-Vallée, IFIS, Université Paris-Est Créteil, IUFM Créteil
    • Soutenance de thèse de Hans Dillaerts
    • Publié le 6 décembre 2012 par Webmaster dans
    • Intitulée Libre accès à la communication scientifique et contexte français : prospective, développement et enjeux pour la créativité et l'interdisciplinarité ? Hans Dillaerts soutiendra sa thèse lle 6 décembre 2012 au Cnam.
    • Colloque sur les valeurs publiques à l’initiative de l’association Airmap
    • Publié le 5 décembre 2012 par Lucile Desmoulins dans
    • Le colloque « Valeurs publiques » se déroulera les 5 et 6 décembre 2012 -à l’université de Paris 2, à la Maison des Sciences de Gestion,1 rue Guy de la Brosse – 75005 Paris. Le colloque « Valeurs publiques » offre  : des séances plénières de regards disciplinaires croisés (D.Schnapper, J.Chevallier, Ph.Lorino, Ch.Morel, A.Orléan) ; des tables rondes d’acteurs professionnels (Etat, collectivités locales, MEDEF, cabinets de conseil…) ; un débat original sur la concurrence Etat-entreprises dans la production de valeurs. Pour s’inscrire au colloque, s’enregistrer en ligne et voir le programme complet : http://www.airmap.fr/. L’atelier 11 porte sur l’Intelligence économique, l’influence et les valeurs publiques, il se déroulera le 6 décembre de 9h à 11h30. Lucile Desmoulins et Thomas Lamarche présenteront une communication sur « Des think tanks producteurs de « valeurs publiques » et de légitimités privées : discours et stratégies de communication sur la RSE ».  
    • Soutenance de thèse de Noémie Musnik : La gestion de l’information en contexte
    • Publié le 30 novembre 2012 par Manuel Zacklad dans
    • « La gestion de l’information en contexte – Enquête sur les pratiques informationnelles des ingénieurs-chercheurs d’EDF-R&D », qui se tiendra vendredi 30 novembre 2012, à 14h au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM). L’entrée la plus « directe » est au numéro 5 de la rue Vaucanson, 75003 Paris (Métro Arts et Métiers) : accès 17, 2ème étage, salle 23 (21.2.23) – vous pourrez vous aux murs peints en rouge.  
    • BarCamp sur l’archivage du web
    • Publié le 22 novembre 2012 par Louise Merzeau dans
    • 1er BarCamp sur l’archivage du Web organisé par l’association WebArchivist (C. Paloque Berges), auquel s’associent les les ateliers méthodologiques du dépôt légal du Web à l’Ina, pilotés par Louise Merzeau (séances hors les murs).
    • Colloque organisé par CIMEOS COSMOS (EA 4177) – Acteurs, auteurs, spectateurs ?
    • Publié le 21 novembre 2012 par Lucile Desmoulins dans
    •   Acteurs, auteurs, spectateurs ? Quelle place et quel(s) rôle(s) pour les individus et les groupes au sein des dispositifs et des processus communicationnels ? Colloque organisé par CIMEOS COSMOS (EA 4177) avec le soutien des Laboratoires SPMS (Uni. Bourgogne) et  MICA-COS Uni. Bordeaux 3 (EA 4426) – 21-22 novembre 2012, Dijon Participations de Cécile Payeur et Lucile Desmoulins  
    • Soutenance de thèse de Hans Dillaerts
    • Publié le 15 novembre 2012 par Evelyne Broudoux dans
    • Dans le cadre du développement international du mouvement du libre accès aux publications scientifiques, cette thèse analyse plus précisément la situation française dans le contexte européen.
    • Ateliers du dépôt légal du Web
    • Publié le 17 octobre 2012 par Louise Merzeau dans
    • Pour la 3e année consécutive, l'axe 4 "Traçabilité, identités et mémoires numériques" reconduit son partenariat avec l'Ina pour le pilotage des ateliers de recherche méthodologique sur le dépôt légal du web dans le domaine de l'audiovisuel.
    • Conférence Open access, services, interdisciplinarité et expertise (Oasie)
    • Publié le 28 mars 2012 par Webmaster dans
    • Le libre accès aux publications scientifiques est un mouvement enclenché depuis plus de 20 ans, il se traduit notamment aujourd’hui par le développement d’archives ouvertes (de type Hyper archives en ligne – HAL – pour la France) où sont engrangées les publications des chercheurs, d’autres modalités de libre accès sont aussi possibles : revues financées en amont, revues en accès libre après un certain délai, revues financées selon un modèle freemium, revues hybrides… Ce séminaire, qui s’inscrit dans le programme Action interdisciplinaire de recherche (Air) de l’Institut des sciences de la communication (ISCC), interroge deux dimensions particulière de ce mouvement : d’une part le lien entre ces ressources en libre accès et l’interdisciplinarité dans les pratiques de recherche et, d’autre part, la mise en visibilité des chercheurs et de leurs domaines d’expertise par le biais des archives ouvertes. Développement de l’interdisciplinarité ? Le développement des plateformes en libre accès favorise un accès ouvert à la littérature scientifique. Cet accès plus facile aux connaissances et à l’information scientifique est-il un facteur positif pour le développement des pratiques de recherche interdisciplinaires ? De façon plus large, quel est l’impact des TIC et des plateformes éditoriales pluridisciplinaires sur la posture pluridisciplinaire et interdisciplinaire du chercheur ? Renouvellement de l’expertise scientifique ? Les archives ouvertes sont devenues des dispositifs significatifs de la communication scientifique et des politiques de mandat obligatoire se développent par exemple en Europe avec le projet OpenAire. Ces dispositifs sont au cœur des problématiques d’évaluation et de valorisation de l’information scientifique. Dans quelle mesure favorisent-ils aujourd’hui le repérage de l’expertise scientifique ? Quel est l’apport spécifique des archives ouvertes alors même que les services numériques de mise en visibilité des chercheurs se multiplient (e.g. réseaux socionumériques, banques d’experts, portefolios…) ? Programme Matinée Libre accès et interdisciplinarité Modérateur : Hans Dillaerts 9h15 : Accueil et ouverture du séminaire Ghislaine Chartron, professeur du Cnam, laboratoire Dispositifs d’information et de communication de l’ère numérique (Dicen). 9h30-10h : L’interdisciplinarité : nouveau style de pensée à l’ère digitale Avec Frédéric Darbellay, maître d’enseignement et de recherche à l’Institut Universitaire Kurt Bösch (IUKB). 10h15-10h45 : Interdisciplinarité et découverte de connaissances dans le domaine bio-médical. Serendipity & Drug discovery Avec Éric Boutin, maître de conférences, Université du Sud Toulon-Var. 11h-11h30 : « Libre accès », « Accès sans barrière », vecteur de la créativité, de la pluridisciplinarité et de l’interdisciplinarité ? Avec Hans Dillaerts, doctorant Dicen, Attaché temporaire d’enseignement et de recherche (Ater), Université Paul-Valéry Montpellier 3. 11h45-12h15 : Posture pluridisciplinaire et interdisciplinaire du chercheur dans la consultation d’une plateforme d’éditeur : l’exemple de ScienceDirect Avec Chérifa Boukacem-Zeghmouri, maître de conférences à l’Unité régionale de formation à l’information scientifique et technique (Urfist) Lyon1. Après-midi Renouvellement pour le repérage de l’expertise scientifique? Modératrice : Emma Bester 14h-14h30 : Le format CERIF du projet euroCRIS : un cadre de référence pour l’identification des chercheurs et les archives institutionnelles ? Avec Joachim Schopfel, maître de conférences, Université Lille 3 14h45-15h15 : ProdINRA / VOA3R, une approche complémentaire dans le repérage de l’expertise en agronomie Avec Diane […]
    • Séminaire Travail informationnel numérique et dimensions cachées de la performance
    • Publié le 26 mars 2012 par Webmaster dans
    • Animé par le Pr Manuel Zacklad (CNAM, DICEN) avec le soutien d’EDF R&D Des systèmes d’information aux agencements numériques: nouveaux services, intelligence territoriale et smart grid Pr Eddie Soulier, Enseignant-Chercheur au Pôle HETIC Université de Technologie de Troyes – ICD Laboratoire Tech-CICO. Le numérique dans l’organisation du travail : du capital humain au capital social, émergence d’un nouveau paradigme Pr François Silva, Directeur de l’Institut des Nouvelles Pratiques Managériales à l’ESCEM Tours/Poitiers, professeur associé au Cnam – Laboratoire DICEN Présentation du séminaire Le séminaire « Travail numérique et dimensions cachées de la performance » est un séminaire de recherche pluriannuel organisé par le laboratoire en sciences de l’information et de la communication DICEN (Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ere Numérique, EA 4420), qui vise à faire le point sur les nouvelles approches du système d’information induites par les mutations profondes liées à : la prise en compte des dimensions immatérielles du travail tertiaire et la difficulté d’en évaluer la performance (innovation, conception, service immatériel et relationnel, travail en réseau, gestion des connaissances…) les nouvelles technologies de l’information portées par le Web (documents numériques et multimédia, généralisation des usages de la messagerie asynchrone et instantanée, blog, wiki, plateformes collaboratives et de réseaux sociaux, mobilité, mode cloud…) ; les nouvelles formes de participation qu’elles suscitent de la part des usagers hors du monde professionnel et en son sein (intelligence collective, présence numérique, mode communautaire, archivage personnel et partagé…). Face à ces mutations, il part du constat de l’absence cruelle de mise à jour des doctrines classiques du Système d’Information et corollairement de l’offre des prestataires, qui se traduit par de nombreux dysfonctionnement au sein des entreprises : équipements inadaptés aux besoins, investissements mal orientés, coupure entre l’environnement numérique personnel et professionnel, performance collective dégradée, non reconnaissance des compétences numériques déployées par les collaborateurs, sentiment d’inefficacité des outils et inconfort pouvant générer dans certains cas une véritable « souffrance », difficultés de gestion des connaissances, mauvaise anticipation des compétences requises, difficulté d’intégration des jeunes collaborateurs dans l’environnement numérique des entreprises, etc. Par ailleurs, les enjeux liés à la performance du SI renvoient directement à ceux liés à la performance des activités intellectuelles dans l’environnement tertiaire. Les difficultés liées à la prise en compte de cette forme de travail ne sont pas nouvelles. Les principes de mesure de l’activité mis en œuvre par le contrôle de gestion ont été entièrement conçus dans l’univers de la fabrication de biens matériels et s’avèrent largement inadaptés dans la sphère des activités tertiaires liées aux régimes de l’innovation intensive et des services immatériels et relationnels des économies contemporaines. Séances de l’année 2012 Chaque séance réunira un chercheur en science de l’information et de la communication et un chercheur d’une autre discipline susceptible d’apporter un éclairage complémentaire sur la problématique du travail informationnel numérique et de son rôle dans la performance de l’activité.
    • Interaction et NTIC : changement de paradigme et rupture méthodologique
    • Publié le 26 mars 2012 par Webmaster dans
    • Des systèmes d’information aux agencements numériques: nouveaux services, intelligence territoriale et smart grid. Pr Eddie Soulier, Enseignant-Chercheur au Pôle HETIC Université de Technologie de Troyes – ICD Laboratoire Tech-CICO. Le numérique dans l’organisation du travail : du capital humain au capital social, émergence d’un nouveau paradigme. Pr François Silva, Directeur de l’Institut des Nouvelles Pratiques Managériales à l’ESCEM Tours/Poitiers, professeur associé au Cnam – Laboratoire DICEN. Inscription gratuite au séminaire par mail à :