Chargement Événements

2eme Séance Séminaire Fabriques de mémoires

22 septembre 2015 @ 16 h 30 min - 18 h 30 min
CNAM

Le Dicen-idf  Cnam Paris (EA 7339) a le plaisir de vous annoncer la 2ème séance du séminaire fabriques de mémoires (fab’mem) consacré aux méthodes et techniques des collectes de mémoires à l’ère numérique.

Le Mardi 22 Septembre  2015,  16h30-19h00
Au Conservatoire des Arts et Métiers,
Amphi C (Abbé Grégoire ) !!!!ATTENTION salle susceptible de changer !!!!!!!!!!!!!
292 rue Saint Martin – 75003 Paris M° Arts et Métiers ou Réaumur-Sébastopol

Accès libre, merci de confirmer votre inscription à : claire.scopsi@cnam.fr

 Invitée : Michèle Gellereau* :  De la collecte de la mémoire des amateurs aux pratiques de médiation : témoignages autour des objets de guerre en musée, l’exemple des projets TEMICS et TEMUSE 14-45″.

 *Professeur émérite en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Lille3. Membre du laboratoire GERiiCO.

Par  « collectes de mémoires, nous désignons toute action individuelle ou collective visant à recueillir des témoignages du passé ou du présent pour les conserver, les partager, les transmettre, les mettre en valeur.

En raison de plusieurs facteurs ( popularité des matériels de captation numérique, développement du concept de patrimoine immatériel par l’UNESCO, émergence des applications de gestion de contenu et de publication multimédia sur le web), de nombreuses collectes sont lancées par des professionnels des archives, des musées ou des bibliothèques, des professionnels indépendants (historiens privés, « écrivains publics », biographes) ou des amateurs dans le cadre de projets associatifs ou familiaux.

Ces collectes peuvent être patrimonialisées par des institutions comme le sont par exemple les films de famille (Ciclic, Cinémathèque de Bretagne), ou la galerie des dons  du Musée de l’histoire de l’immigration à Paris où « chaque visiteur souhaitant confier le parcours migratoire de sa famille est invité à offrir au musée une part de son histoire personnelle, qu’elle soit individuelle ou collective, intime et singulière. »

Elles peuvent être valorisées pour créer des expositions, documentaires, livres ou animations artistiques, ou s’intégrer la scénographie d’un musée.

Avec Michèle Gellereau, nous nous interrogerons sur le rôle des amateurs et collectionneurs d’objets et leur relation avec l’institution mémorielle ou patrimoniale. Quel rôle jouent-ils dans la conservation et la sauvegarde des objets, la transmission du sens attaché aux objets, et la médiation entre le public et l’institution ?