Axe 4 : Traçabilité, identités et mémoires numériques

Responsable de l'axe : Louise Merzeau

Membres | Publications

Cet axe s’intéresse au processus de traçabilité numérique et à ses enjeux éthiques, politiques, économiques, culturels, symboliques et sociétaux, en particulier sous l’angle des questionnements qu’il soulève autour de la mémoire et l’identité. En savoir plus  

Actualités axe4

    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation : saison 2016-17
    •   Fondé par Sens Public en 2008, à l’initiative de Gérard Wormser et Marcello Vitali Rosati, le séminaire a bénéficié du soutien de l’Iri pendant plusieurs années. Depuis la rentrée 2015, le laboratoire Dicen-IDF, dans le cadre des travaux de l’axe 4, a rejoint l’organisation du séminaire, qui se déroulera désormais au Cnam pour sa partie parisienne.  Informations pratiques Les séances ont lieu le jeudi de 17h30 à 19h30 (heure de Paris) – de 11h30 à 13h30 (heure québécoise) À Paris : Cnam 2 rue Conté, 75003 Paris, M° Arts-et-Métiers Salle 33.3.20 (au fond à gauche de la cour, 3e étage, porte en face de l’ascenseur) À Montréal : Université de Montréal – salle C-8041 (Pavillon Lionel-Groulx) Une captation vidéo des interventions et des échanges sera visible en direct et en différé sur Youtube et sur le site de Dicen-IDF. Contacts Nicolas Sauret Louise Merzeau
    • Atelier Pratiques et enjeux de l’éditorialisation pour les “passés dans le présent”
    • • 6e Atelier du labex Les Passés dans le Présent • Une partie substantielle des travaux du labex Les passés dans le présent porte sur l’exploitation de fonds numérisés ou nativement numériques. Une fois numérisées, les ressources ne peuvent être simplement diffusées sur Internet : elles doivent être formatées, indexées, enrichies, agrégées, partagées… en un mot éditorialisées. Afin d’accompagner ces travaux, le labex souhaite donc entamer une réflexion sur l’éditorialisation, conçue comme l’ensemble des opérations, dispositifs, acteurs ou médiations nécessaires à l’intégration et la valorisation des ressources au sein de l’environnement numérique. C’est pour initier cette réflexion que nous vous invitons à cet Atelier labex destiné à croiser vos pratiques, vos questions, vos terrains avec ceux d’intervenants ayant mené à bien des projets d’éditorialisation dans différents domaines. Autour de quelques opérations clés (annotation, scénarisation, appropriation, représentation), chaque session sera l’occasion de présenter des cas concrets, d’échanger sur les bonnes pratiques et d’esquisser ensemble des réponses pratiques et théoriques. Comité scientifique Ghislaine Glasson Deschaumes (Labex Les Passés dans le présent), Lionel Maurel, université Paris Lumières), Louise Merzeau (université Paris Ouest – Dicen-IDF), Nicolas Sauret (Paris Ouest – Dicen-IDF – Labex Les Passés dans le présent). → Site du labex Passés dans le présent → Fil Twitter de la journée #editoPP Programme Session #1 Annotation Les pratiques d’annotation sont au cœur de l’activité du chercheur, que ce soit l’annotation de données, de textes ou d’archives. Dans la mesure où l’annotation constitue un lien de continuité entre la lecture et l’écriture, les dispositifs d’annotation dans l’environnement numérique incarnent un rôle particulier dans l’éditorialisation des ressources, favorisant la circulation et l’interprétation de ces ressources. Bertrand Lafont, Projet Assyronline Humanités numériques et assyriologie Cuneiform digital library cdli wiki Vincent Puig (Iri), Dispositif Polemictweet Polemictweet Ligne de temps Digital studies PolemicTweet: Video Annotation and Analysis through Tagged Tweets Digital Studies, Organologie des savoirs et technologies de la connaissances, sous la direction de Bernard Stiegler. Fyp 2014 Paul-Emile Geoffroy, Bernard Stiegler : Protocole d’une pratique de catégorisation contributive à l’attention des étudiants de pharmakon.fr. Atelier Edition contributive 2014 Vincent Puig : Pratiques contributives à l’âge des données. Le tournant numérique des Sciences Humaines et Sociales, Pessac, MSHA, 2015 Louise Merzeau (2013). Éditorialisation collaborative d’un événement. Communication et organisation, (43), 105–122. Session #2 Scénarisation L’indexation fine et la fragmentation des contenus numériques ont ouvert de nouvelles pistes d’écriture qui consistent en l’agencement spatial et temporel d’éléments multimodaux (ou multimédia) dans un même document. Du CD-ROM au webdocumentaire, ce premier niveau d’éditorialisation relève dans une certaine mesure du montage (editing). Si cette écriture scénarisée organise effectivement l’accès et la consultation des ressources, elle ne constitue cependant qu’un aspect de l’éditorialisation, au risque de se figer dans un objet clos. Céline Lèvre (BDIC), Cartable numérique Bibliothèque numérique de la BDIC Cartable virtuel Images actives du CRDP de Versailles Nicolas Prévôt, Webdocumentaire Inouï, projet Patrimoine musical des Nanterriens projet labex Le patrimoine musical des Nanterriens Centre de Recherche en Ethnomusicologie Session #3 Appropriation L’appropriation constitue le véritable enjeu de l’éditorialisation. Au-delà […]
    • Séminaire : avatars jouables et environnements temps réels : quels partages à l’intersection des mondes ?
    • JEUDI 17 MARS 17H30-20H30 CNAM, 2 RUE CONTE, SALON D’HONNEUR Dans le cadre du programme Confluence « Avatar interactif en réalité virtuelle » http://www.hesam.eu/blog/2015/06/19/avatar-immersif-en-realite-simulee/ Les avatars sont des figures potentiellement fédératrices en ce qu’ils conjuguent divers enjeux d’usage collectif, avec de nouvelles interactions professionnelles ou de loisirs et des questions identitaires plus personnelles. En rassemblant des publics et en invitant des points issus aussi bien du grand public que des spécialistes, ce séminaire offre un moment de partage propice à la construction d’une autre culture commune du numérique.   La modalité originale de ce séminaire est d’être de libre parole, sans invité annoncé, bien que plusieurs personnalités de la culture numérique s’y retrouveront. Cela, afin que s’affirme une expression des réflexions et des besoins d’éclairage que suscite cette thématique. Inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-avatars-jouables-et-environnements-temps-reels-quels-partages-a-lintersection-des-mondes-22742172450 Public(s) visé(s) : Chercheurs, mastérants, professionnels de la création 3D, du design, de la communication, amateurs du numériques ILLUSTRATION DE YANN MINH Mettre un hologramme flottant devant son visage, avec le portrait d’un autre
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation
    • Les technologies numériques ont profondément changé notre culture. Il ne s’agit pas simplement de nouveaux outils mis à notre disposition : les pratiques numériques ont modifié notre façon d’habiter le monde. L’analyse du monde numérique doit donc être en premier lieu une réflexion sur la culture numérique et non seulement sur les outils. Pareillement, avec le changement des supports, des modalités de publication, des mécanismes de visibilité, d’accessibilité et de circulation des contenus, c’est l’ensemble de notre rapport au savoir qui se trouve remis en question. En particulier, dans l’espace d’action qu’est aujourd’hui Internet, l’écriture occupe une place centrale. L’espace du web est un espace d’écriture. Interroger les pratiques d’écriture à l’ère numérique devient donc fondamental. Qu’est-ce qu’écrire ? Quelles sont aujourd’hui les modalités de l’écriture ? Quels sont les dispositifs de structuration et d’agencement des contenus en ligne ? Que devient l’auteur ? Quels modèles économiques faut-il imaginer ? Autant de questions auxquelles le séminaire voudra apporter réponse, en développant une réflexion théorique qui s’appuiera sur l’examen d’un certain nombre de cas d’étude significatifs dans le domaine des pratiques de l’écriture numérique. L’équipe de recherche responsable du séminaire a été fondée en 2008 par Gérard Wormser et Marcello Vitali Rosati. Le laboratoire Dicen-IDF, dans le cadre des travaux de l’axe 4, a rejoint l’organisation et l’animation du séminaire depuis la rentrée 2015. L’activité du séminaire a contribué à la définition et à la diffusion du terme « éditorialisation ». Éditorialisation : Ensemble des pratiques d’organisation et de structuration de contenus sur le web. Ces pratiques sont les principes de l’actuelle production et circulation du savoir. La différence principale entre le concept d’édition et celui d’éditorialisation et que le dernier met l’accent sur les dispositifs technologiques qui déterminent le contexte d’un contenu et son accessibilité. Toutes les séances sont conduites en duplex avec l’université de Montréal, et le séminaire recourt au dispositif PolemicTweet, qu permet de suivre le fil Twitter, de le catégoriser et le synchroniser avec la captation vidéo. Programme Le site du séminaire les archives PolemicTweet du séminaire
    • Du chamanisme aux avatars numériques : gestes et passages entre les mondes
    • Séance commune entre le séminaire « Indian Gestothèque » de l’ENSCI-Les Ateliers et le projet thématique « Avatar immersif en réalité simulée » (Confluence, heSam, DICEN-IDF) Mercredi 16 décembre 2015 de 17h à 20h A  l’ENSCI, Les Ateliers 48 Rue Saint-Sabin, 75011 Paris * Accès gratuit sur simple réservation :  http://bit.ly/1lIDeeW «Du chamanisme aux avatars numériques : gestes et passages entre les mondes » 17h : Ouverture et présentation de la séance par Armand Behar, artiste, enseignant et directeur des programmes Création et Technologie contemporaine, ENSCI-Les Ateliers. http://www.ensci.com/blog/phenorama 17h15 : « A propos d’Andrea – gestes et récits », par Natacha Nisic, artiste plasticienne et cinéaste, auteure du « catalogue de gestes » (1995) 17h35 : « Du chamanisme aux avatars numériques, quels passages entre les mondes ? » par Anne Dubos, anthropologue (Lutin-Userlab) et Visual Artist (Little Heart Movement), dont la recherche problématise la transmission du geste et ses possibles représentations numériques. 17h55 : Discussion intermédiaire suivie d’une pause 18h30 : « Esthétique du passage entre le réel et le virtuel : illusionnisme et présence » par Judith Guez, artiste – chercheuse en réalité virtuelle et mixte, associée à l’équipe Image Numérique et Réalité Virtuelle (INREV) de l’Université Paris 8. 18h50: « Performer la condition numérique par l’avatar : de l’immersion intensive au jumelage des corps », par Claire Sistach, artiste numérique et cyberexploratrice et Soizic Sanson, artiste numérique et vidéaste. 19h10-20h : Discussion finale suivie d’un dialogue avec la salle Questionnement de cet interséminaire Depuis l’aube de l’humanité, le voyage imaginaire ou symbolique des mondes parallèles par l’intermédiaire d’entités secondes ou originales semble une constante chez l’homme. Mobilisant des gestes et des pratiques aux techniques corporelles adaptées, les cultures humaines nous offrent un panel d’exemples qui interrogent la relation à des objets de médiation entre les mondes. Ce séminaire sera l’occasion de présenter des cas d’observation ethnographiques où les techniques du corps les plus traditionnelles seront mises en regard des performances immersives les plus connectées. Il sera dans ce contexte utile de saisir en quoi la démarche artistique, en observation ethnographique ou expérimentation numérique, peuvent ouvrir de nouvelles perspectives à la production de savoirs, voire régénérer l’investigation universitaire ou la création industrielle. Indian Gestothèque
 : archive du geste théâtral entre notation et captation numérique http://www.ensci.com/blog/phenorama/2015/11/01/nouveau-programme-indian-gesthoteque/   L’étude des théâtres indiens met en évidence la variation des techniques de jeu de l’acteur dans le temps et dans l’espace. D’une ville à l’autre, d’une école à l’autre, on observe des modulations dans les techniques de jeu. La recherche d’Anne Dubos, anthropologue et artiste, accueillie en résidence au sein de la plateforme d’expérimentations phénOrama/Ensci – Les Ateliers, tend à mesurer les conséquences et les enjeux de traçabilité du geste de l’acteur au sein des politiques patrimoniales de conservation. Au-delà de la conception d’une méthode d’analyse graphique appliquée à la transmission du geste de l’acteur, l’enjeu de son travail repose sur la génération de nouveaux outils d’archivage en 2, 3 ou 4 dimensions du geste de l’acteur. Elle a pour objectif de constituer une bibliothèque interactive de gestes numériques. A la croisée des compétences disciplinaires (anthropologie, performance, arts visuels, arts numériques, biomécanique, informatique, neurosciences, psychologie cognitive, géographie), le séminaire de recherche Indian Gesthothèque, permettra à une équipe transdisciplinaire de collaborer en vue d’enrichir les capacités de chacun dans la conception d’un problème commun : la captation du geste […]
Page 1 sur 612345Dernière page »