Archives pour la catégorie Séminaire

Séminaire Écritures numériques et éditorialisation : saison 2017-18

Thématique : Éditorialisation

Environnement, milieu, espace et architecture

Inscription au séminaire « Ecritures numériques et éditorialisation » (cycle 2017-18)

Télécharger le programme

Site web du séminaire http://seminaire.sens-public.org/

Wiki du séminaire http://www.dicen-idf.org/wiki/doku.php?id=editorialisation:seminaire_edito:accueil

Les précédents cycles du séminaire se sont attachés à articuler la notion d’éditorialisation avec différentes pratiques de l’édition numérique, en questionnant tant la production et la diffusion des savoirs (archive, bibliothèque, édition savante) que le journalisme ou les grandes plateformes du web.
En éclairant de manière récurrente les liens entre espace, environnement et éditorialisation, ces séances sont venues interroger les travaux récents de définition et de conceptualisation de l’éditorialisation. Pour Marcello Vitali-Rosati, « l’éditorialisation désigne l’ensemble des dynamiques qui produisent et structurent l’espace numérique. Ces dynamiques sont les interactions des actions individuelles et collectives avec un environnement numérique particulier. » [1]. Dans cette définition, l’éditorialisation participe à la structuration de l’espace numérique et dès lors aux conditions même de la construction de connaissances, rejoignant en quelque sorte ce que Jeffrey Schnapp a conceptualisé avec le knowledge design [2].
Louise Merzeau a montré de son côté le lien entre les dispositifs d’éditorialisation et l’arrangement de milieux transitionnels, qu’elle associe à un environnement-support [3], et au milieu transmédiatique.

« Outre qu’il réintroduit du temps sédimenté dans le geste collaboratif, cet « étoilement applicatif » met en évidence la structure transmédiatique du milieu dans lequel les formes de la participation sont désormais appelées à s’exercer. […] Entre média et boîte à outils, cet « environnement-support » (Zacklad, 2013) marque l’avènement de pratiques d’écriture-lecture spécifiquement numériques, où nous voyons la marque d’une culture digitale en train de se constituer. » [4]

En l’articulant avec les notions de milieu, d’espace, de territoire, d’écosystème, nous chercherons à déterminer en quoi l’éditorialisation permet de mieux comprendre cette « culture digitale ».
Notre exploration théorique investira ainsi deux champs d’étude :

  1. environnement, écosystème, milieu
  2. territoire, espace, architecture

Nous souhaitons proposer une formule en ateliers, invitant les participants au séminaire à un travail proactif d’annotation collaborative autour d’un corpus de textes récents. Il s’agira de mettre ces textes en perspective avec la théorie de l’éditorialisation et d’inscrire celle-ci dans une pensée du milieu et de l’espace « comme une perspective possible pour une refondation du collectif à l’ère des réseaux ».
Nous nous emploierons en particulier à éclairer l’œuvre que nous a laissé Louise Merzeau et à poursuivre ainsi la contribution toujours lumineuse et inspirante de notre collègue.
Chaque champ sera clôturé par une séance de conférence.

Calendrier

Les séances se dérouleront en duplex au CNAM de 17h30 à 19h30 et à l’Université de Montréal de 11h30 à 13h30, aux dates suivantes :

Champ environnement, écosystème, milieu

13 novembre 2017 : atelier 1
Organisateurs : Nicolas Sauret & Gérard Wormser

4 décembre 2017 : atelier 2
Organisateurs : Servanne Monjour & Matteo Treleani

23 janvier 2018 : atelier 3
Organisateurs : Chloé Girard & Jérôme Valluy

13 mars 2018 : conférence de Thierry Bardini

Champ territoire, espace, architecture

10 avril 2018 : atelier 4
Organisateurs : Emmanuel Château-Dutier & Enrico Agostini Marchese

15 mai 2018 : atelier 5
Organisateurs : Marcello Vitali-Rosati & Évelyne Broudoux

5 juin 2018 : conférence Lionel Ruffel

Informations pratiques

CNAM
salle 33.3.20
(entrée par la 2 rue Conté, Paris 3ème)
les jeudis de 17h30 à 19h30

Protocole des ateliers

Les ateliers s’organisent autour de la lecture de un ou deux textes de références (ou enregistrement vidéo de communication). L’œuvre de Louise Merzeau fera l’objet d’une attention particulière pour être intégrée au corpus d’étude.
Les participants seront invités à annoter les textes en amont de la séance à l’aide de l’outil d’annotation en ligne Hypothes.is [5]. L’objectif de ces annotations sera d’identifier les éléments clés du texte en lien avec la problématique et d’initier un débat parmi les participants.
Les responsables de séance auront la charge de synthétiser les débats pour proposer en début de séance des pistes de discussion.
Un document en ligne sera également à disposition des participants pour une prise de note collaborative pendant et en amont de la séance.
Les ateliers donneront lieu à la production de différents textes : minutes des prises de paroles, synthèses des discussions, notices de notions théoriques. Ces textes sur wiki, préparés par les responsables de séance, sont destinés à être librement amendés et enrichis par les participants.

Organisateurs : Nicolas Sauret, Marcello Vitali-Rosati, Marta Severo, Evelyne Broudoux

Le séminaire est organisé conjointement par la Chaire de Recherche du Canada sur les écritures numériques et par le Dicen-IDF (thématique « Éditorialisation, Documentarisation, Traçabilité »).

[1Vitali Rosati, Marcello. « Qu’est-ce que l’éditorialisation  ? » Sens Public, 18 mars 2016. http://www.sens-public.org/article1184.html.

[2Schnapp, Jeffrey. « Knowledge Design Incubating New Knowledge Forms / Genres / Spaces in the Laboratory of the Digital Humanities ». Lecture présenté à Herrenhausen Conference « (Digital) Humanities Revisited – Challenges and Opportunities in the Digital Age », December 5-7, 2013, Hannover. https://www.volkswagenstiftung.de/en/news/news-details/news/detail/artikel/herrenhausen-lecture-knowledge-design-1/marginal/4296.html.

[3Zacklad, Manuel. « Organisation et architecture des connaissances dans un contexte de transmédia documentaire  : les enjeux de la pervasivité ». Études de communication. langages, information, médiations, no 39 (1 décembre 2012), 41 63. doi:10.4000/edc.4017.

[4Merzeau, Louise. « Entre événement et document  : vers l’environnement-support ». Les Cahiers de la SFSIC, no 9 (janvier 2014), 230 33.

[5Un groupe d’annotation sera créé à l’occasion, auquel seront invités les participants qui devront communiquer un identifiant hypothes.is.

« 180 secondes pour Louise » : comité d’organisation

Le comité d’organisation de la Cérémonie d’hommage à Louise Merzeau est composé de :

  • Marta Severo (Dicen-IDF/ Université Paris Nanterre)  — Coprésidente du comité
  • Manuel Zacklad (Dicen-IDF / CNAM) — Coprésident du comité
  • Claude Mussou (INA)
  • Gilles Bertin (Dicen-IDF / CNAM)
  • Claire Scopsi (Dicen-IDF / CNAM)
  • Evelyne Broudoux (Dicen-IDF / CNAM)
  • Lucile Desmoulins (Dicen-IDF / UPEM)
  • Chloé Girard (Dicen-IDF / Nanterre)
  • Gérald Kembellec (Dicen-IDF / CNAM)
  • Chloé Terminarias (Dicen-IDF / UPEM)

Et aussi…

  • Béatrice Arruabarrena (Dicen-IDF / CNAM) 
  • Christian Bourret (Dicen-IDF / UPEM)
  • Camille Claverie (Dicen-IDF / Nanterre) 
  • Claudie Meyer (Dicen-IDF / UPEM) 
  • Sylvie Alemanno (Dicen-IDF / CNAM) 
  • Camille Paloque-Berges (HT2S / CNAM)
  • Nicolas Sauret (Dicen-IDF / Nanterre) 
  • Etienne-Armand Amato (Dicen-IDF / UPEM)

« 180 secondes pour Louise » : liste des intervenants

Ouverture de la cérémonie

(animation, Marta Severo et Manuel Zacklad)

 

Olivier Faron – 17h10 – Administrateur du Cnam

Jean-François Balaudé – 17h15 – Président de Paris Nanterre

Laurent Vallet – 17h20 – Président de l’Ina

 

Participants

 

  1. Manuel Zacklad – Directeur du laboratoire Dicen-IDF
  2. Christian Bourret – Directeur adjoint du laboratoire Dicen-IDF
  3. Milad Douéihi  – Titulaire de la chaire d’humanisme numérique, collège des Bernardins
  4. David Buxton – Directeur du département Info-Com à Paris Nanterre
  5. Marc Hiver – Enseignant-Chercheur HDR département Info-Com Nanterre
  6. Nicole Boulestreau – Professeur de lettre de Louise à l’Université (texte lu par Sylvie Deschâtres)
  7. Françoise Gaillard – Philosophe et Médiologue
  8. Claude Mussou – Responsable de l’Inathèque, Ina (enregistrement vidéo)
  9. Bruno Bachimont – Professeur à l’UTC
  10. Ana Doldan Montiel – Collectif SavoirCom1
  11. Lionel Barbe – Enseignant-Chercheur au département Info-Com à Paris Nanterre
  12. Béatrice Galinon-Mélénec – Professeur en SIC (texte lu par David Douyère)
  13. Rahima Ait-Hamouda – Etudiante de Louise et doctorante
  14. Camille Paloque-Berges –  Chercheuse Cnam, pour le groupe Web 90 (ISCC)
  15. Nicolas Sauret – Doctorant de Louise
  16. Vincent Puig – Directeur exécutif de l’IRI
  17. David Douyere – Professeur en SIC (CPDirSic)
  18. Carole Masson et Sylvie Deschâtres – Amies très proches de Louise – projection de photos

« 180 secondes pour Louise »

« 180 secondes pour Louise »

Cérémonie d’hommages à Louise Merzeau

Autoportrait Louise Merzeau

Mercredi 27 septembre de 17h00 à 21h15

au CNAM, Amphithéâtre Abbé Grégoire, 292, rue St Martin, 75003 Paris

Lors de cette cérémonie, des membres de sa famille, ainsi que de ses nombreux cercles professionnels et amicaux, lui rendront hommage.

Louise aimait les gageures et les facéties. Brillante rhéteuse, elle aurait souri de l’exercice imposé pour cet hommage. 

Parce que nous sommes si nombreux à chérir sa mémoire, le temps de parole sera compté.

« Je me souviens… »

Proches, amis, collègues, collaborateurs, doctorants, étudiants…  tous ceux à qui elle manque tant sont invités à faire le portrait de « leur Louise » en 3 minutes chrono.

Liste des prises de paroles actualisée

Si vous souhaitez proposer un témoignage, merci d’adresser un mail à : 180secondespourlouise@caramail.com

La cérémonie d’hommages sera suivie d’un pot de l’amitié.

L’inscription pour participer ou assister à la cérémonie est obligatoire. Elle s’effectue à l’adresse suivante https://www.weezevent.com/180secondespourlouise ou en remplissant le formulaire ci-dessous.

Le comité d’organisation est présidé par Manuel Zacklad (Dicen-IDF / CNAM) et Marta Severo (Dicen-IDF/ Paris Nanterre).

Vous pouvez télécharger le carton d’invitation ici.

Maurizio Ferraris : Documentalité et documedialité, Le 9 juin de 14h00 à 17h00

Thématique : Patrimoines

Maurizio Ferraris : Documentalité et documedialité

Maurizio FerrarisLe 9 juin de 14h à 17h
Cnam, rue Saint-Martin, Paris 3e, Studio de Cours 21.1.16
M° Arts-et-Métiers

Le 9 juin nous recevons le Pr Maurizio Ferraris, philosophe théoréticien, directeur du Centre interuniversitaire d’ontologie théorique et appliquée de l’Université de Turin. Grammatologue – il a collaboré avec Jacques Derrida –, il développe une vision de la société actuelle comme une société de l’enregistrement fondée sur le document écrit bien plus que sur la communication. Il conçoit l’époque actuelle, marquée par le web, comme une période d’intensification des actions d’enregistrements sous forme de traces qui engagent les individus.

Maurizio Ferraris est responsable pour le  Collège d’études mondiales de la Fondation Maison des sciences de l’homme du projet DOCUMEDIALITY : WEB, NEW MEDIA, AND NEW PERSPECTIVES IN ONTOLOGY, auquel Dicen-idf est associé pour le chapitre 5 The Archives of the Future.

Cette séance est l’occasion de confronter nos concepts de document, de trace, d’enregistrement, de preuve avec la vision originale du philosophe.

Pour mieux connaitre Maurizio Ferraris et son œuvre : https://maurizioferraris.it/

Pour préparer cette séance, Maurizio Ferraris nous recommande la lecture de son ouvrage :

Nous vous signalons également :

Programme de la séance

14h00 -15h00
Introduction par Claire Scopsi et Marta Severo
Présentation de quelques concepts de la documentalité

15h00 pause

15h15 : intervention de Maurizio Ferraris : Documentalité et documedialité

Copernic a révélé la structure de l’univers, Darwin l’origine de l’homme et Freud les fondements de la conscience. Le Web, ce révolutionnaire sans père fondateur, (le « père » du Web, n’est assurément pas Tim Berners-Lee) a révélé les structures profondes de la réalité sociale, avec une évidence jamais encore atteinte. Il a montré que la réalité sociale n’a pas seulement besoin de communications mais, plus encore d’enregistrements, en portant à notre regard, précisément depuis l’explosion de l’écriture à laquelle nous assistons depuis 3 décennies, le rôle non pas accessoire, mais constitutif, que jouent les documents dans la construction de la réalité sociale. J’appelle « documédialité » cette situation car elle est la fusion entre la dimension des média, qui sont désormais individualisés par les média sociaux (chacun étant devenu un « broadcaster » potentiel), et de la « documentalité », la couche documentaire qui est à la base de la construction de la réalité sociale.

Se Copernico ha rivelato la struttura dell’universo, Darwin le origini dell’uomo, e Freud i fondamenti della coscienza, il Web, questo rivoluzionario senza padre fondatore (il “padre” del Web non è certo Tim Berners-Lee) ha rivelato le strutture profonde della realtà sociale, con una evidenza mai prima raggiunta. Ha mostrato che la realtà sociale non ha bisogno solo di comunicazioni, ma, ancor più, di registrazioni, mettendoci sotto gli occhi, per l’appunto con esplosione della scrittura a cui assistiamo da tre decenni a questa parte, il ruolo non accessorio, ma costitutivo, che i documenti svolgono nella costruzione della realtà sociale. Chiamo “documedialità” questa situazione giacché comporta la fusione tra la dimensione dei media, che ora sono individualizzati dai social media (ogni soggetto è potenzialmente un broadcaster), e della “documentalità”, lo strato di documenti che sta alla base della costruzione della realtà sociale.

16h00-17h00 : discussion avec Maurizio Ferraris.

 

Production et transmission des savoirs à l’ère du numérique et de l’économie de la contribution – Séminaire doctoral ED139

Thématique : Éditorialisation

Séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED139 de Paris Nanterre

Séance organisée par le laboratoire Dicen-IDF

Rencontre avec Vincent Puig
Co-fondateur et directeur exécutif de l’IRI

Mardi 25 avril 2017, 14h-16h
Université Paris Nanterre
Bâtiment A, salle A 304
RER A Nanterre université
Ouvert à tous – chercheurs, doctorants, étudiants

À l’occasion de la publication du rapport Réseaux de savoirs. Production et transmission des savoirs à l’ère du numérique et de l’économie de la contribution réalisé par l’Institut de recherche et d’innovation  du Centre Pompidou (IRI) pour l’UNSA, nous avons invité Vincent Puig à venir présenter cette recherche dans le cadre du séminaire transversal de l’ED139 « Connaissance, langage, modélisation », consacré cette année à la recherche(en)action.

« Dans le contexte d’une mutation globale de la société à travers la technologie numérique, l’enjeu contemporain majeur pour les institutions du savoir (à commencer par l’école) est double. Il s’agit d’une part d’évaluer dans quelle mesure ces institutions peuvent être réinventées dans le sens d’une acculturation et d’une appropriation de ces nouveaux outils. Mais il s’agit aussi d’investir une réflexion inter-institutionnelle et transdisciplinaire autour des transformations épistémologiques et épistémiques dont s’accompagne la révolution technologique que nous vivons aujourd’hui. [lire la suite]

Au vu des analyses et conclusions très riches de cette étude, nous pensons que vous pourriez avoir plaisir à venir discuter avec nous des perspectives que le numérique autorise ou exige dans le domaine de la formation. Ce pourrait être également l’occasion de découvrir d’autres projets conduits par l’IRI dans le domaine de l’innovation pédagogique ou plus généralement de l’organologie des connaissances.

version intégrale du rapport


IMPORTANT :

Pour les doctorants de Dicen-IDF, ce séminaire peut être validé au titre de la formation doctorale auprès de l’ED 139 de Paris Nanterre ou de l’ED Abbé Grégoire du Cnam (crédits alloués pour toute participation).

Visiter le site de l’ED 139 « Connaissance, langage, modélisation »
Visiter le site de LIRI

Pouvoir d’agir – Séminaire doctoral ED139

Thématique : Éditorialisation

Séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED139 de Paris Nanterre

Séance organisée par le laboratoire Dicen-IDF

Pouvoir d’agir : Rencontre avec Jacques-François Marchandise

Cofondateur, directeur de la recherche et de la prospective de la Fing et délégué général depuis le 1e janvier 2017.

Focalisant sur la question du pouvoir d’agir, Jacques-François Marchandise présentera la Fing sous l’angle de son postulat « le potentiel transformateur des technologies quand elles sont entre les mains du plus grand nombre ».
À titre d’exemple, il reviendra sur la démarche annuelle, collective et créative, qui convie depuis 2010 décideurs, chercheurs et innovateurs à formuler ensemble les Questions Numériques des années à venir – et à imaginer les manières d’y répondre.
Le cycle de cette année, consacré au ThinkSmall, fournira quelques cas démontrant l’utilité de faire travailler ensemble des chercheurs de différentes disciplines et d’identifier des questions d’acteurs (Etat, collectivités, grandes entreprises, startups, acteurs associatifs, acteurs de l’ESR…).


Mardi 25 avril 2017, 14h-16h
Université Paris Nanterre
Bâtiment A, salle A 304
RER A Nanterre université

Ouvert à tous – chercheurs, doctorants, étudiants – sans inscription

IMPORTANT :

Pour les doctorants de Dicen-IDF, ce séminaire peut être validé au titre de la formation doctorale auprès de l’ED 139 de Paris Nanterre ou de l’ED Abbé Grégoire du Cnam (crédits alloués pour toute participation).

Visiter le site de l’ED 139 « Connaissance, langage, modélisation »
Visiter le site de La Fing

Séminaire transdisciplinaire de l’École doctorale ED139 : La recherche (en) action

Thématique : Éditorialisation

Argumentaire

La recherche-action se donne pour objectif, en plus de la compréhension, l’action et la transformation des pratiques dans les champs concernés : transformer la réalité tout en produisant des connaissances qui questionnent et documentent ces transformations.
Elle vise à combiner la recherche fondamentale – travail sur les concepts, les aspects théoriques, les controverses scientifiques… – avec une démarche applicative – préconisations, prototypage, conception d’objets et réalisation de démonstrateurs.
En sciences humaines et sociales, cette méthode de recherche défend l’idée d’une spécificité par rapport à ceux des sciences exactes, notamment dans leur rapport à la contextualisation des expérimentations, à l’implication des acteurs et aux finalités mêmes de la science. Du côté des sciences dures, elle est envisagée comme une introduction au monde de la recherche et développement (R&D) dans les entreprises et l’industrie.
Apparue dans les années 1930 avec l’École de Chicago, cette démarche a depuis évolué, dans ses protocoles comme dans ses enjeux. Elle connaît aujourd’hui un regain d’intérêt, en particulier parce qu’elle représente une alternative aux discours de l’expertise, que la société en crise réclame, mais qui éloignent la recherche de sa visée d’émancipation et d’autonomisation des individus. La recherche (en) action s’avère plus que jamais importante pour assurer à la recherche française un leadership au plan européen ou international, sans renoncer à l’excellence académique. Elle s’inscrit dans une tendance à la professionnalisation des formations, tout en réitérant leur attachement aux travaux des équipes et laboratoires de recherche au sein de l’université.
Traversant des domaines très variés, ce séminaire présentera quelques exemples de recherche (en) action, en mettant à chaque fois en évidence la nature du tressage entre questionnement épistémologique et modalités d’intervention. Qu’il s’agisse de son espace-temps, de ses ressources, de ses dispositifs ou de ses régimes d’autorités, la recherche (en) action présente des spécificités dont la recherche doctorale demeure encore trop souvent éloignée.
Ce séminaire donnera la parole à différents types d’intervenants : chercheurs, directeurs scientifiques de grandes entreprises R&D, ingénieurs, représentants d’institutions, doctorants. Ils présenteront leur expérience et leur point de vue sur des projets mettant en collaboration monde industriel, monde académique et société civile.
Ces séances permettront ainsi de comprendre comment la recherche (en) action permet de conduire des projets scientifiques d’envergure – en créant de la connaissance fondamentale, des théories, des modèles, de nouvelles méthodologies d’analyse et d’expérimentation, en levant des verrous technologiques et en développant de nouveaux bancs expérimentaux.
L’ambition de ce séminaire est d’amener ainsi les doctorants de diverses disciplines à entrevoir les activités de recherche et la conduite de projets scientifiques dans une logique de collaboration avec le monde non académique. Ce faisant, nous pensons qu’il pourra également contribuer à une meilleure intégration des nouveaux ingénieurs et docteurs dans les entreprises et les laboratoires R&D.

Programme

– mardi 24 janvier 2017 #1 – 14h-16h – Salle A305
Science participative en botanique : l’expérience des herbonautes
Intervenante : Lisa Chupin (Doctorante au laboratoire Dicen-IDF sous la direction de Manuel Zacklad).

mardi 24 janvier 2017 #2 – 16h-18h – Salle A305
Le haut débit. 5G : Will it be ready by 2010 ?
Intervenant : Dr. Ing. Marouane Debbah, Vice-President of the Huawei France R&D center and director of the Mathematical and Algorithmic Sciences Lab, Full Professor at CentraleSupelec (Gif-sur-Yvette, France) since 2007, From 2007 to 2014, he was the director of the Alcatel-Lucent Chair on Flexible Radio.

– mardi 31 janvier 2017
– 14h-16h – Salle A305
Mécanique – Automobiles : Place des doctorants au sein du groupe PSA
Intervenant : Dr. Ing. Mihai SOCOLIUC Responsable des communautés scientifiques, PSA Groupe DRD/DRIA/DSTF – Direction Scientifique et Technologies Futures, Centre Technique de Vélizy

– mardi 21 février 2017
– (Horaire à confirmer) – Salle A304
The Challenge of energy efficiency in future networks
Intervenante : Azeddine GATI (Professeur des universités, chair d’Orange Lab).

– mardi 28 février 2017 – 16h30-18h30 – Salle A304
Chercher avec/dans les archives du web
Intervenantes
– Claude Mussou (Ina, Cheffe du service Inathèque – Direction déléguée aux Collections)
– Valérie Schafer (chargée de recherche à l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC), Docteure HDR en histoire, spécialiste de l’histoire des réseaux de télécommunication), Lauréate du Prix de l’Inathèque.

– mardi 7 mars 2017 #1 – 14h-16h – Salle A304
Radiofréquences et communications
Intervenants
– Jean-Yves DADEN de THALES COM. Responsable du laboratoire et hyperfréquences (Site de GENNEVILLIERS)

– mardi 7 mars 2017 #2
– 16h-18h – Salle A 304
La recherche pour le Défense
Intervenant : Dr. Ing. Thomas Merlet de Thales TOSA, responsable des activités missiles (Site d’Elancourt).

mardi 18 avril 2017 – 14-16h – Salle A304
Recherche-action dans le champ de l’éducation et du travail social – bases épistémologiques, visées et démarches employées
Intervenants :
– Marie-Anne Hugon, Alain Vulbeau (Professeurs en Sciences de l’Éducation, Équipe : Crise, école, terrain sensible, CREF (EA 1589) : Recherche action dans les classes et dans les institutions de la jeunesse (titre à confirmer)
– Anna Rurka (MCF), Patrick Rousseau (chercheur associé) Equipe : Education familiale et intervention sociale auprès des familles, CREF EA 1589) : La spécificité des recherche-actions en protection de l’enfance
– Roberta Carvalho Romagnoli, Professeure de psychologie, Université Pontificale Catholique du Minas Gerais (UPCMG) – Brésil (membre du réseau Recherche Avec) Pratiques de recherche venant d’ailleurs. (Titre à préciser)

– mardi 25 avril 2017 – 14h-16h – Salle A 304
Questions numériques : une initiative de la Fing
Intervenant : Jacques-François Marchandise, cofondateur et directeur de la recherche et de la prospective de la Fing

– mardi 2 mai 2017 – 14h-16h (séance à confirmer) – Salle A304
Projets pédagogiques de l’Institut de recherche et d’innovation (IRI)
Intervenants :
– Vincent Puig (co-fondateur et directeur exécutif de l’IRI / Centre Pompidou)

Télécharger le programme

Validation au titre de la formation doctorale

Pour les doctorants de Dicen-IDF, ce séminaire peut être validé au titre de la formation doctorale auprès de l’ED 139 de Nanterre (crédits alloués pour toute participation).

Accès

Le séminaire a lieu sur le campus de Paris Nanterre au bâtiment A
200 avenue de la République – 92000 Nanterre
RER ou SNCF Nanterre université
télécharger le plan du campus

Référente Dicen-IDF à l’ED139 : Louise Merzeau