Archives de l’auteur : Claire Scopsi

A propos Claire Scopsi

Thèmes de recherche : A - Technologies de l'information et identités locales - les téléboutiques des quartiers ethniques parisiens (Château-Rouge) , modèle de commerce venu du Sud et totalement intégré au commerce ethnique, et leur rôle dans la communication des migrants,  les sites web créés par les migrants, et la relation entre l'émergence des réseaux numériques et la multiplication des communautés se revendiquant comme diaspora.  Les dispositifs socio- techniques de collecte de mémoires et de témoignage dans les quartiers : caractéristiques de ces dispositifs de médiation et leur rôle dans l’activation d’un identité territoriale commune. B- Structure et méthodologie des projets d'implantation des logiciels libres en bibliothèque et documentation. - Usage des sigb libres dans les bibliothèques françaises. - Spécificité du modèle de développement libre dans les communautés métier. - Evolution des offres de SIGB libres en France et conséquence sur l’offre des éditeurs propriétaires.

Séminaire Fab’mem mardi 17 janvier 2017 : « Crowdsourcing, crowdfunding et bibliothèques numériques» avec Mathieu Andro

prochaine séance du séminaire fabriques de mémoires (fab’mem) consacré aux méthodes et techniques des collectes de mémoires à l’ère numérique.

Le mardi  17 janvier 2017,  16h30-18h30

Au Conservatoire des Arts et Métiers, Amphi Paul Painlevé

292 rue Saint – Martin – 75003 Paris, M°Réaumur-Sébastopol

Accès libre, merci de confirmer votre inscription à : claire.scopsi@lecnam.net

 Invité : Mathieu Andro, Ingénieur gestion des connaissances, text mining à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). Docteur en sciences de l’information, Laboratoire Paragraphe, Paris 8.

« Crowdsourcing, crowdfunding et bibliothèques numériques».

Documenter  les fonds photographiques du débarquement (PhotosNormandie) en ligne sur Flick’R, Parrainer la numérisation de précieux enregistrements sonores (association des amis de la BNF), contribuer à la création d’une base de données scientifique à partir des millions de photos des plantes provenant des herbiers français (Herbonautes), apporter une contribution financière via Kiss Kiss Bank Bank pour la valorisation du fonds Ricoeur (Fondation Paul Ricoeur). Les internautes se voient de plus en plus invités à participer selon des modalités diverses à des projets patrimoniaux et les institutions culturelles n’hésitent plus à se lancer.

Pourquoi et comment associer les internautes à un projet  de mémoires numériques ? Comment financer  un projet par le crowdfunding ? Que peut-on en attendre ? Autour de l’exemple du projet de numérisation à la demande par crowdfunding Numalire, Mathieu Andro analyse les différentes méthodes développées dans le domaine des sciences et de la culture pour  faire appel à la participation des internautes. Il s’interroge sur la rentabilité de ces pratiques et leur évolution sociale : assiste-ton  à une « uberisation » du secteur de la culture ?

Publication : La médiation des mémoires en ligne. Les Cahiers du numérique vol 12/3

 

La médiation des mémoires en ligne
sous la direction de Rémy Besson, Claire Scopsihttp://lcn.revuesonline.com/resnum.jsp?editionId=3147
 LISTE DES ARTICLES POUR LE VOL 12/3 – 2016
Sommaire  [GRATUIT]
– pp.5-6
Les auteurs  [GRATUIT]
– pp.7-8
Introduction  [GRATUIT]
Rémy BESSON, Claire SCOPSI – pp.9-13
Mise en exposition et mobilisation numériques des mémoires des bastides du sud-ouest
Jessica DE BIDERAN, Patrick FRAYSSE – pp.15-29
Stimuler la patrimonialisation socio-culturelle par des plateformes du web. Étude de cas du site lyonnais de Montluc
Christine MICHEL, Marie-Thérèse TÉTU, Pierre-Antoine CHAMPIN,, Laetitia POT – pp.31-50
Enregistrement et diffusion numérique de témoignages. Approche historiographique et exemple en contexte muséal
Alain LAMBOUX-DURAND – pp.51-73
Mémoires végétales informatisées. Ou comment les banques d’archives orales en ligne transforment les modalités de la transmission
Maëlle MÉRIAUX – pp.75-91
Mémoires d’une culture vidéoludique sur la plateforme YouTube. Expériences de vidéastes amateurs et patrimonialisation du jeu vidéo
Boris URBAS – pp.93-114
Les mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français de 1999 à 2014
Sophie GEBEIL – pp.115-138
Archivage de répétitions et médiations du spectable vivant. Le cas du projet spectable en ligne(s)
Joëlle LE MAREC, Nicolas SAURET – pp.139-164
Summary/Abstracts  [GRATUIT]
– pp.165-168

 

10 novembre : Nouvelles formes de coopération à l’ère du numérique Enjeux, défis et perspectives pour le XXIème siècle

illustration graphique pour nouvelles coopérations

Nouvelles formes de coopération à l’ère du numérique.Enjeux, défis et perspectives pour le XXIème siècle/New forms of cooperation for the digital age Issues, challenges & perspectives of the XXIst century


10 novembre 2016, 14h à 17h
Conservatoire national des arts et métiers
2, rue Conté, Paris 3e

1er décembre 2016, 9h à 19h
Institut des sciences de la communication
20 rue Berbier-du-Mets, Paris 13e

Lire la suite

Journée d’étude – Former aux collectes de Mémoires – vendredi 18 mars 2016

 Vendredi 18 mars 2016

9h30-17h00

Conservatoire National des Arts et Métiers

 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris

M° Réaumur-Sébastopol

Amphi Robert Faure (Z)

Entrée libre sur inscription par mail à claire.scopsi@lecnam.net

 

Constituer un réseau d’échange, de réflexion sur les méthodes des collectes de mémoires

Le 10 avril 2014 le projet Mediatore della Memoria, financé par la région Emilie Romagne, a permis d’organiser une première journée d ‘étude consacrée à une rencontre entre chercheurs et associations français et italiens, afin de partager et comparer les expériences et les méthodes de collectes de témoignages oraux. Les textes des deux conférences introductives sont publiés dans le numéro 41 du Bulletin de l’AFAS http://afas.revues.org/2936. Cette première expérience a confirmé la richesse d’une confrontation des expériences françaises et étrangères et la présence d’un public varié d’étudiants, historiens, associations, archivistes ou documentalistes audiovisuels, a montré la pertinence d’une approche plurielle ouverte aux milieux académiques institutionnels et associatifs.

La collaboration se poursuit dans le cadre du projet « Passerelle de Mémoires » qui bénéficie d’un financement de la région Ile-de-France pour la réalisation d’une plateforme web de formation en ligne, destinée aux associations porteuses de projets de mémoire http://passerelle.hypotheses.org/.

Cette seconde session a pour thème « former aux témoignages oraux et collectes de mémoire ». Nous souhaitons y faire le point sur les compétences et méthodes des acteurs des projets de mémoire, en questionnant les programmes des formations universitaires diplômantes, des stages de formation continue et des guides méthodologiques.

En septembre 2015, l’université Paris Est Créteil Val de Marne annonce l’ouverture d’un  Master « Histoire Publique ». Au même moment l’université de Modène et Reggio Emilia annonce l’ouverture du premier Master d’Histoire publique italien. Il nous semble important de profiter de cette occasion pour comparer les deux approches et d’évoquer comment les historiens des deux pays répondent à la demande sociale et médiatique de mémoire. Nous ferons ensuite le point sur les formations destinées aux enseignants, associations et particuliers en Belgique, Italie et France : quelles compétences transférer pour favoriser la collaboration entre les citoyens et les professionnels de la mémoire et du patrimoine ? Quels sont les enjeux d’une transmission éducative auprès des jeunes ?

Programme :

9h30  Accueil des participants

10h00 M. Lorenzo Bertucelli (Universita degli studi di Modena e Reggio Emilia) – ouverture du Master2 d’histoire publique, le contexte italien.

10h40 Mme Catherine Brice (université de Paris Est Créteil Val de Marne) – ouverture du Master2 d’histoire publique, le contexte français.

11h20 Pause

11h30 Romain THOMAS, (Maitre de conférences Université Paris-Ouest) et Rosa Olmos (BDIC) Le Diplôme universitaire « Médiations du passé : histoire, patrimoine, mémoire » du Labex les passés dans le présent. Quelles compétences mobiliser dans la conduite des politiques culturelles et de citoyenneté ?

12h10 Jean-Luc Delon (Aexpmil – Les Jardins Numériques) Présentation de la plateforme MUSEOCUBE : les expositions interactives du « Centre virtuel d’Histoire orale et populaire de l’Immigration italienne ».

12h30 Déjeuner autour d’un buffet

14h00 Claire Scopsi (Laboratoire Dicen-Idf Cnam) Le projet Passerelle de Mémoires d’île de France : une plateforme audiovisuelle pédagogiques pour sensibiliser les associations à la conduite de projets de mémoire durables.

14h40 Philippe Marchal association Les Territoires de la Mémoire (Belgique) : quelles actions pédagogiques auprès des jeunes et des enseignants

15h20 Pause

15h30 Laurence Bourgade, Archives départementales du Val de Marne. Quels savoir-faire et compétences pour les acteurs des Archives orales ?

16h10 Antonio Canovi, « Laboratorio Geostorico Tempo Presente » de Reggio Emilia » : Explorations géohistoriques et transmission éducative.

17H00 Fin de la journée.

 

Appel à communications : Médiation des mémoires en ligne

Appel à publication pour un numéro de  Les Cahiers du Numérique (http://lcn.revuesonline.com)

Médiation des mémoires en ligne

sous la direction de Claire Scopsi et Rémy Besson

Intention de soumission : 25/09/2015

Ce numéro des Cahiers du Numérique propose de questionner, à l’heure du numérique, l’évolution des pratiques professionnelles et amateur de collecte et de valorisation des mémoires filmées qu’elles concernent l’histoire contemporaine, la sociologie, l’anthropologie, l’ethnomusicologie ou encore l’action culturelle et l’intermédialité (liste non exhaustive).

Les contributions, transdisciplinaires,    éclaireront la manière dont le numérique conduit à reconsidérer les différentes étapes de cette mise en mémoire. Qu’est‐ce qui change quant la valorisation des entretiens est à la portée du plus grand nombre ? Qu’est‐ce qui évolue quand les récits mémoriels filmés sont intégrés à des plateformes plurimédia ? Quels usages sont fait de ces images par les individus, par les groupes de mémoires et par les institutions ? Est‐ce que cela transforme la façon dont les communautés mobilisent le support mémoriel qu’est l’acteur de l’histoire filmé ? Quels matériaux pour l’histoire ou la sociologie peuvent être ainsi produits ? Cela n’est pas uniquement à interroger d’un point de vue technologique, mais aussi en termes de pratiques et d’usages artistiques, culturels et sociaux desdites technologies. Il s’agira ainsi, de se demander ce qui fait rupture au tournant du XXIème siècle, ainsi que ce qui relève de l’ordre de la continuité. 

 AXES DE PROPOSITIONS POSSIBLES (LISTE NON EXHAUSTIVE)

Pour exemple, les contributions proposées pourront porter sur : 

  ‐ Des dispositifs socio‐techniques de collecte ou de valorisation (archives ouvertes, scénographies muséales, pratiques d’amateurs).

‐ Des interprétations sémiopragmatiques et/ou génétiques de corpus d’entretiens filmés créés au format numérique ou numérisés.

‐ Des enjeux mémoriels qui se sont cristallisés autours d’usages artistiques, culturels ou sociaux des images animées partagées sur le web.

‐ Des pratiques et usages amateurs de ces images animées portant sur la mémoire.

‐ Des réflexions méthodologiques, épistémologiques ou historiographiques impliquant une prise en compte des effets de rupture et continuité impliquées par l’émergence de l’époque du numérique dans le domaine de la captation d’entretiens filmés avec des acteurs de l’histoire.  

Texte complet de l’appel sur le site de la revue (suivez le lien)

Comité de lecture du numéro

  • Michael Bourgatte (Institut Catholique de Paris, Atelier du Numérique) / EA 7403,
  • Evelyne Broudoux (Conservatoire National des Arts et Métiers, Dicen-IDF)
  • Florence Descamps(Ecole Pratique des Hautes Etudes, Histara)
  • Michèle Gellereau (Université de Lille3, Geriico)
  • Véronique Ginouves (Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme)
  • Louise Merzeau (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Dicen-IDF)
  • Roger Odin (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, IRCAV)
  • Viva Paci (Université du Québec à Montréal)
  • Marcelo Vitali-Rosati (Université de Montréal)

Calendrier

Intention de soumission :                                              25/09/2015

Notification aux auteurs :                                              10/10/2015

Date limite de soumission :                                           20/12/2015

Date de notification d’acceptation aux auteurs :      1/02/2016

Date de la version finale :                                              15/03/2016

Remise éditeur :                                                              avril 2016

Parution du numéro spécial :                                       juin 2016

Recommandations aux auteurs

  • Les intentions de soumission (6000 caractères, espaces compris, plan et références bibliographiques non compris) sont à envoyer à Claire Scopsi : claire.scopsi@cnam.fr avant le 25/09/2015. Elles doivent comporter prénom et nom, institution d’attache, adresse électronique, titre de l’article, 3 à 5 mots clefs. Elles seront envoyées en deux versions : 1 version PDF de référence et 1 version word ou odt modifiables pour permettre l’anonymisation. Les deux versions doivent être identiques.
  • Les soumissions sont à envoyer à Claire Scopsi : claire.scopsi@cnam.fr avant le 20/12/2015 et doivent respecter la feuille de style de la revue disponible sur le serveur http://lcn.revuesonline.com (ou sur demande à : lcn@lavoisier.fr).

Les articles font entre 20 à 25 pages (50 000 signes environ, espaces, notes de bas de page et bibliographie compris). Ils sont acceptés en français .

Les soumissions seront envoyées en deux versions : 1 version PDF de référence et 1 version word ou odt modifiables pour permettre l’anonymisation. Les deux versions doivent être identiques.

  • les versions finales seront acceptées au format word.

Les soumissions seront évaluées en double aveugle.

Contact

Claire Scopsi (Maitre de Conférences, Dicen-Idf CNAM Paris) : claire.scopsi@cnam.fr

Rémy Besson (Postdoctorant à l’Université de Montréal): remybesson@gmail.com

Si vous avez manqué la journée Fulbi : »Bib Data, Smart Culture : Exploiter des données dans les bibliothèques, centres de doc, archives et musées. »

Si vous avez manqué la Journée Fulbi du 22 janvier 2015, co-organisée par la Fédération des utilisateurs de logiciels pour Bibliothèque, Information et documentation et le Dicen-Idf (Claire Scopsi), vous trouverez les supports des intervenants  et les comptes-rendus en ligne sur le site de la Fulbi:

http://www.fulbi.fr/bib-data-smart-culture-exploiter-des-donnees-dans-les-bibliotheques-centres-de-doc-archives-et-musees/