Appel à communication 4e conférence internationale de Document numérique et Société

Diversification et renouvellement des médiations

APPEL A COMMUNICATIONS 4e conférence internationale de Document numérique et Société Diversification et renouvellement des médiations — 29-30 avril 2013, Zagreb, Croatie 

doc-soc-vf_1341227175599
Titre: doc-soc-vf_1341227175599 (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: doc-soc-vf_1341227175599.doc
Taille: 41 KB
doc-soc-vf_1341227185332
Titre: doc-soc-vf_1341227185332 (0 clic)
Légende:
Nom du fichier: doc-soc-vf_1341227185332.pdf
Taille: 195 KB

Date limite de soumission des propositions : 31 juillet 2012

Depuis 2006, la conférence « Document numérique et Société » s’est donnée pour mission d’apporter des éclairages sur les dimensions économiques et sociétales de la notion de « document numérique » à travers l’observation de la boucle reliant la production à la réception, de l’analyse de l’offre à celle des usages.

Après avoir favorisé en 2008 les observations et les retours des pratiques de terrain mais aussi les réflexions plus théoriques sur les concepts et les modèles qui continuent de renouveler l’étude du champ documentaire, la conférence de 2010 avait choisi d’approfondir la dimension politique du document.

La quatrième conférence qui se tiendra 29 et 30 avril 2013 à l’Université de Zagreb (Croatie) se donne plus spécifiquement pour objectif d’examiner les évolutions en phase avec le développement sociotechnique du web habituellement défini selon trois couches :

  • le web1 en tant que portail : « read only » que l’on peut résumer au web d’accès aux documents ;
  • le web2 en tant que plate-forme participative : « read and write », qui hybride publication et conversation et qui interconnecte les internautes, que l’on nomme le web social ;
  • le web3 en tant qu’écosystème informationnel : « linked data », où les objets traitent et génèrent des données qu’ils communiquent. Les ressources concernées sont intra et extradocumentaires (documents et fragments documentaires, individus, entités, conversations, logiciels, etc.) ; il s’agit du web des objets documentaires communicants.