Archives 2019

    • Séminaire Dicen « Data, médiation, valorisation »
    • Publié le 27 mars 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Au Conservatoire National des Arts et Métiers 292 Rue Saint-Martin 75003 Paris Salle 17.2.14, de 13h30 à 17h30. 13h30 – Session 1 : Les données de la recherche, problématiques de production et d’usage (modératrice : Camille Claverie) – 13h30 – Gérald Kembellec : Quelques rappels sur les questions institutionnelles liées à la collecte, la l’analyse, la transformation et le partage des données de la recherche. (10 minutes de présentation et 5 de discussion) ; – 13h45 – Joumana Boustany : Nous présentera les résultats de son enquête sur les données de la recherche ; (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 14h25 – Olivier Champalle : Les traces numériques comme objet de connaissances. Quels moyens pour : l’analyse de traces, la capitalisation et l’extraction automatique des connaissances sur le terrain des learning analytics (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 15h15 – Pause 15h30 Session 2 – Autorité de la donnée, les algorithmes au service de la gouvernance, de l’influence et du marketing (modératrice : Béa Arruabarréna) – 15h30 – Karim Fraoua : La datascience appliquée au domaine du marketing : la décision aidée par les données (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h10 – Lucile Desmoulins, Camille Alloing (IAE de Poitiers) et Vanessa Mohli (Les Bornées Digital Company) : Une analyse de l’imbrication entre influence et donnée(s) : Médiations et négociations dans les agences de communication « influenceurs » (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h50 – Maryse Carmes : L’instauration de l’algorithmie dans l’action publique (20 minites de présentation et 10 de discussion) ; 17h30 précise – Clôture
    • Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ?
    • Publié le 26 mars 2019 par Manuel Zacklad dans
    • Séminaire « Approches croisées en sciences de l’information et de la communication pour aborder les enjeux contemporains » le 26 mars 2019 au CNAM sur le thème : Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? Organisé par les laboratoires en SIC : Dicen-IdF (Paris), CIMEOS (Dijon), IMS-Rudii (Bordeaux), Préfics (Rennes) Coordonné par les Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène CNAM – 292, rue St Martin – salle 21.2.23 (accès 21 – 2eme étage – n° 23) – Participation libre Programme 9h30 – Accueil des participants 9h45 – 10h00 – Mot d’introduction et présentation de la journée : Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène ***** 10.00-11h30 – Première table ronde : Réseaux sociaux et plateformes : comment la socialité est conditionnée par les plateformes et réciproquement Olivier Galibert (CIMEOS, Dijon) Transition numérique : vers la fin du lien communautaire en ligne ? Tama Rchicka (IL&C, Université catholique de Louvain) Plateformes collaboratives : Et si on traitait des angles morts de leur conception ? Marta Severo (Dicen-IdF, Paris Nanterre)  Plateformes contributives culturelles à travers un regard info-communicationnel. Camille Imhoff (Dicen-IdF, CNAM) Ce que la plateforme de réseau social d’entreprise nous apprend sur l’innovation collaborative dans les grandes organisations contemporaines : confrontation des attentes et des pratiques Antoine Henry (IRSIC, université Aix-Marseille) La construction d’un dispositif info-communicationnel comme catalyseur de transformations organisationnelles ***** 11h30-13h – Deuxième table ronde : Innovation collaborative et rôle de la participation dans la transformation  Manuel Zacklad (Dicen-IdF, CNAM) L’innovation collaborative condition de la transformation numérique Ingrid Fasshauer (Dicen-IdF, UPEM) Living lab : collaborer pour démocratiser l’innovation ? Clément Mabi (Costech/Equipe EPIN, UTC Compiègne) Pour une approche « écologique » des technologies numériques. Analyse communicationnelle des nouveaux écosystèmes de l’intérêt général Benjamin Lorre (LabSIC, Université Paris 13) Mutations du travail à l’ère du numérique : le cas des espaces de co-working Mei Menassel (Laboratoire DEVISU – Université Polytechnique des Hauts de France) Le projet C2L3PLAY : Entre nouveaux espaces collaboratifs et démarches créatives 13h-14h15 – Pause Déjeuner ***** 14h15-15h45 – Troisième table ronde : Complémentarité de points de vue pour appréhender la transformation numérique des organisations Sylvie Alemanno (Dicen-IdF, CNAM) Information organisationnelle transitive numérique : transformation des pratiques professionnelles et des sociabilités professionnelles Madjid Ihadjadene, Dijana Lekic et Anna Lezon (Paragraphe, Paris8) La dimension documentaire de la transformation numérique des organisations Marc-Eric Bobiller Chaumon  (CRTD, CNAM) L’acceptation des technologies dans les transitions numériques Etienne-Armand Amato (Dicen-IdF, Paris-Est, Marne-La-Vallée) Les décideurs face à la transition numérique : quelles approches différenciées des représentations et discours pour des formations-recherches transformatrices Nathalie Pinède (MICA, Université de Bordeaux) Les dimensions humaines de l’industrie du futur : perspectives de recherche transdisciplinaire 15h45-16h00 – Clôture de la journée °°°°°° Présentation du séminaire La « transition numérique » des organisations est une tendance lourde depuis plusieurs années. Elle ne se confond pas avec le long procès d’informatisation de la production industrielle et tertiaire qui se poursuit en parallèle. Elle correspond à une triple transformation des filières, du management et du travail : Au niveau des filières de production, l’irruption des nouveaux acteurs du numérique dont les fameux GAFAM, impose […]
    • Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ?
    • Publié le 6 mars 2019 par Benjamin Lorre dans
    • Appel à contribution : Séminaire « Approches croisées en sciences de l’information et de la communication pour aborder les enjeux contemporains » le 26 mars 2019 au CNAM sur le thème : Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? Organisé par les laboratoires en SIC : Dicen-IdF (Paris), CIMEOS (Dijon), IMS-Rudii (Bordeaux), Préfics (Rennes) Coordonné par les Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène Présentation La « transition numérique » des organisations est une tendance lourde depuis plusieurs années. Elle ne se confond pas avec le long procès d’informatisation de la production industrielle et tertiaire qui se poursuit en parallèle. Elle correspond à une triple transformation des filières, du management et du travail : Au niveau des filières de production, l’irruption des nouveaux acteurs du numérique dont les fameux GAFAM, impose un repositionnement stratégique à de très nombreuses entreprises privées, publiques, sociales et solidaires. Celle-ci doivent transformer leurs modèles d’affaire et repenser leurs relations au sein de nouvelles dynamiques servicielles exploitant les réseaux numériques. Au niveau du management – entendu ici comme relatif à l’organisation des entreprises et aux modalités de coordination, de contrôle, de régulation et d’incitation des salariés et des partenaires – la généralisation des dispositifs info-communicationnels numériques et les transformations culturelles associées ont changé la donne comme en témoignent les nombreuses publications professionnelles sur les « nouvelles générations » et l’agilité. Le management doit aujourd’hui s’appuyer sur des agencements collectifs explicitement revendiqués, réseaux, communautés d’intérêt, de pratique ou d’action (Galibert 2016), groupes de travail en mode agile, qui utilisent ces dispositifs pour renouveler les formes d’influence et de coopération (Alemanno 2015, Zacklad 2015). Enfin, au niveau du travail et de l’activité, médiatisés sur les plans cognitif et affectif par des dispositifs info-communicationnels mêlant des aspects liés à la tâche et les aspects sociaux, de nombreuses évolutions apparaissent. Elles mettent l’accent sur les dimensions créatives et relationnelles des performances professionnelles via des médiations sensibles ancrées dans des dispositifs transmédia de plus en plus sophistiqués (espaces collaboratifs, laboratoires d’innovation, etc.) qui articulent outils numériques et ancrage dans les espaces des milieux d’activité (Zacklad 2018). C’est aussi à ce niveau que se lisent les enjeux d’acceptabilité située (Bobiller-Chaumon & Clot 2016) et que l’on peut évaluer ce que les dispositifs numériques apportent à l’activité mais aussi ce qu’ils empêchent et défont. Les sciences de l’information et de la communication sont idéalement placées pour rendre compte des bouleversements introduits par la transition numérique et ce à différents niveaux. En effet, la généralisation du numérique rend totalement inséparables les enjeux qui étaient traditionnellement ceux de l’information, de la mise en forme du savoir, de son classement, de la découverte de nouveaux domaines et ceux de la communication, de l’engagement des interlocuteurs, de la compréhension réciproque, de la diffusion à large échelle de systèmes de représentation au service de messages politiques, citoyens, commerciaux. Mais il ne s’agit pas que d’une juxtaposition des problématiques. Nous pensons que l’époque actuelle offre l’opportunité de nouvelles articulations conceptuelles entre ces deux courants qui permettent d’offrir un éclairage original sur les phénomènes étudiés. Par exemple, dans le […]
    • Séminaire Dicen : Le triangle de l’intelligence à l’ère numérique: Remédier Franklin Ford
    • Publié le 27 février 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Dominique Trudel
      Le 27 février, le chercheur canadien Dominique Trudel[1] présentera au Cnam une intervention : “Le triangle de l’intelligence à l’ère numérique: Remédier Franklin Ford ». Gratuit, sur inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-seminaire-dicen-le-triangle-de-lintelligence-a-lere-numerique-remedier-franklin-ford-56703070410 Ses recherches, ancrées en sciences de l’information et de la communication, abordent des problématiques info communicationnelles très présentes au laboratoire Dicen (analyse de médias sociaux, valorisation de données, archivistique, médiation, archive mémorielle…), qui peuvent entrer en résonance avec les thématiques « Éditorialisation, patrimonialisation, autorité » et « Data, médiation, valorisation ». Son projet de recherche actuel porte sur les travaux de Franklin Ford (1849-1918) [2], philosophe, essayiste et journaliste qui fut un proche de John Dewey avec qui il élabora le projet journalistique Thought News. L’originalité de la démarche consiste en un travail de ré-éditorialisation et de remédiation des écrits du penseur au moyen d’un bot micro-blogueur sur Twitter[3]. Anatomy of a bot Our « bot » is a couple of simple Python scripts. It feeds on textual data, the collection of which required a fair amount of legwork: we have patiently gathered what we could find of Ford’s written production, thanks to the magic of inter-library loan; and digitized it with the help of high-tech marvels such as dusty microfilm scanners and smartphone OCR apps. @franklinfordbot’s home in Montreal A first script parses that textual data into sentences that are subsequently filtered according to a list of keywords (which is indebted to our close reading of the texts). Going from distant to close reading, we then proceed to read all those sentences and edit them slightly for readability and to make sure that they fit with Twitter 140-character format. A second script then tweets the selected sentences, at random intervals, geolocated with the pieces of information we could assemble from Ford’s biography (for instance, excerpts from his correspondence with Holmes are tagged with the GPS coordinates of Columbia University; snippets from the Draft of Action, with that of the University of Michigan campus at Ann Arbor). A complete list of the sources used is available here , and it will be updated along the way. Les chercheurs en info-doc, plus généralement en info-com, ceux en Histoire des sciences, les curieux de toutes sortes sont les bienvenus à ce séminaire du laboratoire. [1] Dominique Trudel est McF au Département des arts et lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi où il enseigne dans le domaine des médias émergents. Ses recherches portent notamment sur l’histoire de la recherche en communication, sur l’histoire des médias et les théories médiatiques. [2] https://www.franklinford.org/about-1 [3] id Twitter: @franklinfordbot , documentation du projet https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/21670811.2018.1514273
    • PROGRAMME | 14 & 15 mars | Conférence Data Value Chain in Science & Territories
    • Publié le 26 février 2019 par Chloé Terminarias dans
    • Conférence Data Value Chain in Science and Territories organisée par le laboratoire Dicen-IDF, le comité Codata France, l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services La conférence se déroulera les 14 et 15 mars 2019 sur le site de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et la médiathèque du Val d’Europe. Les journées s’organiseront autour des sessions : PROGRAMME & AFFICHE Consulter le programme de la conférence Data Value Chain in Science & Territories Consulter l’affiche de la conférence Data Value Chain in Science & Territories DATES & HORAIRES Du jeudi 14 au vendredi 15 mars 2019 De 09h00 à 17h00 ACCÈS Ouverture à la Médiathèque du Val d’Europe & Sessions à l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée Station Val d’Europe RER A (direction Marne-la-Vallée Chessy) PLUS D’INFORMATIONS CONTACTEZ NOUS RENDEZ VOUS SUR WWW.CODATA-FRANCE.ORG
    • Programme de la demi-journée du 27 mars de séminaire Dicen pour la Thématique « Data, médiation, valorisation »
    • Publié le 15 janvier 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Au Conservatoire National des Arts et Métiers 292 Rue Saint-Martin 75003 Paris Salle 17.2.14, de 13h30 à 17h30. 13h30 – Session 1 : Les données de la recherche, problématiques de production et d’usage (modératrice : Camille Claverie) – 13h30 – Gérald Kembellec : Quelques rappels sur les questions institutionnelles liées à la collecte, la l’analyse, la transformation et le partage des données de la recherche. (10 minutes de présentation et 5 de discussion) ; – 13h45 – Joumana Boustany : Nous présentera les résultats de son enquête sur les données de la recherche ; (entre 20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 14h25 – Olivier Champalle : Les traces numériques comme objet de connaissances. Quels moyens pour : l’analyse de traces, la capitalisation et l’extraction automatique des connaissances sur le terrain des learning analytics (entre 20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 15h15 – Pause 15h30 Session 2 – Autorité de la donnée, les algorithmes au service de la gouvernance, de l’influence et du marketing (modératrice : Béa Arruabarréna) – 15h30 – Karim Fraoua : La datascience appliquée au domaine du marketing : la décision aidée par les données (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h10 – Lucile Desmoulins, Camille Alloing (IAE de Poitiers) et Vanessa Mohli (Les Bornées Digital Company) : Une analyse de l’imbrication entre influence et donnée(s) : Médiations et négociations dans les agences de communication « influenceurs » (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h50 – Maryse Carmes : L’instauration de l’algorithmie dans l’action publique (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 17h30 précise – Clôture
    • 17 janvier – Séminaire Editorialisation, patrimonialisation, autorité
    • Publié le 7 janvier 2019 par Chloé Terminarias dans
    • 17 janvier 2019, 15h – 17h, CNAM Salle 35.1.53 Politiques d’autorité de la mémoire A travers l’observation de deux dispositifs « image comme document » et « encyclopédie comme document », ce séminaire vise à explorer les différentes politiques d’autorité à l’oeuvre dans le design d’un récit sur le passé. 15h Introduction 15h15 Wikipédia comme dispositif d’autorité mémoriel, Gilles Sahut, LERASS, Université de Toulouse 2 16h Document comme preuve numérique :  circulation et réutilisation (titre provisoire), André Gunthert, EHESS, Paris   17h30 – 19h30, CNAM, Salle 31.2.85 Séminaire Editorialisation et écritures numériques (séance animée par DICEN en visioconférence avec l’Université de Montréal) Dario Rodighiero (EPFL), Architectures et connaissances : cartographier une communauté scientifique Inscriptions : https://goo.gl/forms/AiB448axiFLrWVTb2