Archives 2019

    • Séminaire Nouveaux Paradigmes de l’Archive. Séance 4 – Instruments de recherche et nouvelles formes de narrations
    • Publié le 25 juin 2019 par Claire Scopsi dans
    • Séance 4 –  25 juin, 10h00-12h30 Archives Nationales, Site de Pierrefitte, salles de commission 3 et 4 Informations d’accès Narration 1 –Instruments de recherche et nouvelles formes de narrations Le numérique pose de façon démultipliée la question de la granularité de l’information et l’accès aux fonds d’archives peut en être bouleversé. Lorsque chaque dossier, registre – ou document d’une façon générale – fait l’objet d’une description dans une base de données, le rôle de l’instrument de recherche – ou disons de l’inventaire pour employer un terme plus commun -, outil de mise en évidence de la structure du ou des fonds se redéfinit : la succession de notices de même format, assortie d’un formulaire de recherche pointu, invite le chercheur à faire fi de l’architecture de l’ensemble archivistique. Parallèlement, l’instrument de recherche “traditionnel” tend à être de moins en moins lu dans sa continuité pour être moissonné par des indexations globales qui en font simplement ressortir quelques îlots, au gré des demandes de l’utilisateur à la machine. Se pose alors la question de l’avenir de ce type d’outil :  est-il devenu obsolète ou, au contraire, doit-il être renforcé pour évoluer vers un outil de narration du passé ou d’édition critique, conférant un sens à un ensemble de documents organisés ? Cette seconde hypothèse conduit à se demander si l’on peut envisager une convergence entre les instruments de recherche papier et numériques actuels et les outils d’éditorialisation et d’exposition en ligne. Se pose également la question des méthodes d’exploitation des instruments de recherche en ligne lors des opérations de numérisation de fonds : jusqu’où l’image du document doit-elle être ancrée à sa description ? Ces questions que les archivistes sont amenés à se poser dans leurs pratiques méritent également d’être abordées du point de vue de la perception que le chercheur a de la narration transmise et de l’histoire que lui-même commence à générer à partir de la fréquentation des outils de description mis à sa disposition. Participants – Yann Potin , Archives Nationales – Jérôme Denis, professeur à Mines-Paris Tech, auteur du livre Le travail invisible des données (http://www.csi.mines-paristech.fr/equipe/chercheurs/jerome-denis/)  nous parlera en sociologue de l’écrit et de l’information des manières dont l’imaginaire totalisant des données affecte ou commande leur perception sociale. – Louis Hincker, professeur d’histoire contemporaine à Clermont-Ferrand (http://chec.uca.fr/article540.html) nous parlera de la manière dont “les” chercheurs et chercheuses en histoire perçoivent comment se racontent les inventaires d’archives.   Animation : Claire Scopsi et Clotilde Roullier  
    • La communication à l’épreuve et au secours de la santé au travail : regards académiques sur la prévention des risques professionnels
    • Publié le 20 juin 2019 par Lucile Desmoulins dans
    • JOURNEE D’ÉTUDES DICEN-IDF – 20 JUIN 2019 – 9H30 / 17H Programme complet : 2019_JournéedétudesDICEN-Idf_CommunicationSantéTravail_20juin2019V3 Pour plus de détails pratiques et mieux connaître le programme et les objectifs de la journée, téléchargez le pdf ci-dessus. Inscription gratuite et obligatoire. La priorité est donnée aux membres du DICEN-Idf, ainsi qu’aux adhérents des organisations partenaires. Merci de confirmer votre présence avant le 8 juin à l’adresse: UPEM.DICEN.ComSST20juin @ gmail.com 9h30 Mot d’accueil, Christian Bourret (UPEM, DICEN-Idf) Conférence introductive : Histoire des regards académiques sur les communications au travail et le management, la construction de problèmes et de solutions, Pierre Delcambre (Univ. de Lille, GERIICO) 10H30/12H30 L’INFORMATION SUR LA SANTE AU TRAVAIL Paysage et usages des sources d’information sur les risques professionnels, Séverine Hanriot-Colin (ingénieur de prévention, OPPBTP), Héloïse Ducrocq (formatrice HSE, professeur de l’EN de Biotechnologies) Fabriquer et diffuser des fiches-métiers sur les risques professionnels d’une association de médecins du travail et de préventeurs, Pierrette Trilhe, Gérard Gâches et Daniel Thuaire pour Bossons futé Le travail invisible derrière les fiches Bossons-futé, Étudiants de la Licence professionnelle QHSSE encadrés par Eloria Vigouroux-Zugasti (UPEM-Ifis) Les articles sur la SST sur le wikipedia francophone : ‘convergence agonistique’ entre communication institutionnelle et vulgarisation scientifique d’utilité publique, Marie-Noëlle Doutreix (Univ. de Lorraine-Metz, CREM), Lucile Desmoulins (UPEM-Ifis, DICEN-Idf)          Pause déjeuner : 12h30/14h 14H /17H COMMUNICATION, SANTE PHYSIQUE ET PSYCHIQUE AU TRAVAIL Une approche communicationnelle de la santé au travail ? Autour de la sortie du n°106 de la Revue Sciences de la sociét, Laurent Morillon (Univ. de Toulouse, LERASS, animateur de l’équipe Organicom et de l’axe santé) Techniques d’influence et de communication dans le domaine de la prévention des risques professionnels : quels usages, et pour quelles fins ?, Odile Camus & Virginie Althaus (Univ. de Rouen, CRFDP, équipe Risques Psycho-Sociaux) Miser sur le levier de la promesse de QVT et de bien-être en entreprise pour recruter des profils « digital natives », Camille Coulon, Sarah Brémond (étudiantes Master 2 IE-ILMS, UPEM-IFIS) Performance économique dans les approches et démarches Qualité de Vie au Travail, Lucile Desmoulins (UPEM-Ifis, DICEN-Idf)
    • Wikipédia et les wikis, objets de médiation et de transmission des savoirs
    • Publié le 26 mai 2019 par Marta Severo dans
    • 18 juin 2019, amphithéâtre Gaston Planté, CNAM, Paris Journée d’étude portée par l’EA DICEN, dans le cadre des projets ANR Collabora et Wikipatrimoine (Labex Les Passés dans le présent) 9h30 – Introduction, Lionel Barbe, Université Paris Nanterre, et Marta Severo, Université Paris Nanterre/IUF 9h45 – Première session. Wikipédia : outil d’innovation pédagogique. Utiliser Wikipédia en classe, Mathieu Denel, Wikimédia France Projet collaboratif sur Wikipédia comme moteur de l’ouverture des données : l’exemple des voies de Lyon, Benoît Prieur, Université Paris Nanterre 10h30 – 15 ans après. Pratique et analyse subjectives d’un contributeur et chercheur sur Wikipédia,Alexandre Moatti, Université Paris-Diderot 11h15 – Pause 11h45 – Deuxième session. Citer Wikipédia : de bons et des mauvais usages. Que révèle l’usage de références à Wikipédia dans les billets de blog des chercheurs ? Camille Claverie, Université Paris Nanterre et Elsa Poupardin, Université de Strasbourg Wikipédia a-t-elle droit de cité à l’université ? Barbara Sémel, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Cartographie des chaînes de télévision en continu dans le monde à partir des données de Wikipedia, Denis Teyssou, Medialab R&D Agence France-Presse 12h45 – Pause déjeuner 14h15 – Troisième session. Construction et transmission des savoirs. Enjeux institutionnels et normatifs de contribution aux notices Wikipédia sur les risques professionnels : une symbiose entre innovation pédagogique et recherche-action, Marie-Noëlle Doutreix, Université Paris 3, et Lucile Desmoulins, Université Paris-Est Marne-la-Vallée Constituer et valoriser des corpus littéraires numériques avec Wikisource, Philippe Gambette, Université Paris-Est Marne-la-Vallée Nadège Lechevrel, Eptica, Caroline Trotot, Université Paris-Est Marne-la-Vallée Devenir wikipédien : des carrières de contributeurs ?, Léo Joubert, Aix-Marseille Université 15h15 – Quatrième session. Usages controversés de Wikipédia. Collaborative Authorship and Neutral Point of View. Ideological Biases of Wikipedia, Krzysztof Gajewski, Polish Academy of Sciences Controversial scientific issues in Wikipedia: a comparative study across language versions,Eduard Aibar, Universitat Oberta de Catalunya Y a-t-il de l’espace pour les climato-sceptiques sur Wikipédia? Une étude de cas sur 93 articles de Wikipédia en portugais, Bernardo Esteves Gonçalves da Costa, Universidade Federal do Rio de Janeiro, et Henrique Luiz Cukierman, Universidade Federal do Rio de Janeiro Wikipedia, le cours STS que chacun peut améliorer, Alexandre Hocquet, Université de Lorraine 16h30 Conclusion, Lionel Barbe, Université Paris Nanterre Lieu : Amphithéâtre Gaston Planté, CNAM2 rue Conté, 75003 ParisMétro Arts et Métiers Inscriptions : https://www.eventbrite.com/e/wikipedia-et-les-wikis-objets-de-mediation-et-de-transmission-des-savoirs-journee-detudes-tickets-62255442705 Programme : Télécharger le programme en version pdf
    • Les nouveaux paradigmes de l’archive : Permanence des missions et nouvelles techniques de la preuve
    • Publié le 22 mai 2019 par Claire Scopsi dans
    • visuel du séminaire Les Nouveaux paradigmes de l'Archive
      Séance 3 – Mercredi 22 mai, 10h00-12h30 Amphithéâtre Abbé Grégoire Cnam Paris, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris  télécharger le plan d’accès Entrée libre sur inscription auprès de Rappel les programmes et captations du séminaire sont diffusées sur le blog : https://nparchive.hypotheses.org/ A l’heure du numérique et de ses réseaux, l’authenticité du document, la fiabilité de ses copies, qui constituent la preuve par l’original réinterrogent ce qui fait autorité. La technologie Blockchain qui représente une nouvelle manière d’administrer la preuve est un modèle de désintermédiation décentralisée reposant sur un protocole de cryptographie et qui permet à des organisations autonomes distribuées de réaliser des transactions infalsifiables. La blockchain est un réseau ouvert et décentralisé. Cette décentralisation qui repose sur la confiance est susceptible de poser des problèmes d’autorité lorsque des conflits surviennent, par exemple au sujet des contenus illégaux ou mettant en danger la vie privée des individus. Une gouvernance de la blockchain est donc indispensable avant d’envisager sa mise en place. Quel retour d’expérience au sein des Archives ? La question de l’articulation de cette technologie avec la stratégie d’archivage de l’Etat sera posée. Le séminaire examinera comment s’établit la confiance dans la sphère publique, depuis le processus d’authentification de la décision politique, jusqu’à la fiabilisation de l’information administrative, au long des opérations d’organisation, de sélection et de transfert et de réutilisation des objets à archiver. Comment garantir une base documentaire et informationnelle de qualité pour appuyer la prise de décision administrative ? Quels sont les besoins qui caractérisent les différents groupes d’utilisateurs, au-delà du trio initial « administration, citoyen, chercheur » ? Ces interrogations, bien que d’ordre technique, ont des incidences sur les conditions de la transmission d’informations de référence et sur l’exercice de la citoyenneté face au développement l’e-administration. Participants ·       Evelyne Broudoux, Chercheuse au Dicen-IDF, introduction scientifique : « Ce qui fait autorité dans la blockchain. » ·       Antoine Meissonnier, Conservateur du patrimoine, Chef du service des archives du ministère de la Justice)  ·       Klara Sok, doctorante au Dicen-IDF, Cnam Paris (thème de la thèse : La technologie blockchain et les évolutions de l’intermédiation : intermédiation, désintermédiation, réintermédiation) . Animation : Evelyne Broudoux et Françoise Lemaire
    • Revue ATIC – Appel à communication
    • Publié le 22 avril 2019 par Manuel Zacklad dans
    • Suite au séminaire Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? La revue à comité de lecture Approches Théoriques en Information Communication  ATIC lance deux appels à contribution : Transition numérique, une approche info-communicationnelle L’innovation collaborative aux prises avec les dispositifs info-communicationnels
    • Revue ATIC – appel à Communication
    • Publié le 22 avril 2019 par Manuel Zacklad dans
    • Suite au séminaire Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? La revue à comité de lecture ATIC lance deux appels à contribution Transition numérique, une approche info-communicationnelle L’innovation collaborative en débat
    • UNIVCAMP 2019
    • Publié le 9 avril 2019 par Chloé Terminarias dans
    • Édition 2019 Les services pour fabriquer les écosystèmes responsables de la ville de demain UNIVCAMP 2019 se déroulera le mardi 09 avril à l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services (IFIS) de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) de 09h00 à 16h00. L’ouverture se fera à la médiathèque du Val d’Europe. UNIVCAMP adresse les défis de la société collaborative dans le domaines du numérique et de l’immobilier. UNIVCAMP est à la fois un : évènement collaboratif organisé par les étudiants des Masters Innovation de l’Université Paris Est Marne-La-Vallée pour répondre aux défis sociétaux dans les domaines du numérique et de l’immobilier. incubateur d’idées, un espace intermédiaire entre l’enseignement et la recherche. espace interactif pour l’expérimentation et l’innovation favorisant de nouvelles interactions autour de la coopération qui repose sur le développement de projets multidisciplinaires. Découvrez les projets TIPI 2019 *TIPI : T pour Technologies, I pour Immobiliers et PI pour Projets d’Innovation      Déroulé de la journée      Accès RER A – Station Val d’Europe Consultez le plan d’accès      Plus d’informations Rendez vous sur WWW.UNIVCAMP.FR
    • Séminaire Dicen « Data, médiation, valorisation »
    • Publié le 27 mars 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Au Conservatoire National des Arts et Métiers 292 Rue Saint-Martin 75003 Paris Salle 17.2.14, de 13h30 à 17h30. 13h30 – Session 1 : Les données de la recherche, problématiques de production et d’usage (modératrice : Camille Claverie) – 13h30 – Gérald Kembellec : Quelques rappels sur les questions institutionnelles liées à la collecte, la l’analyse, la transformation et le partage des données de la recherche. (10 minutes de présentation et 5 de discussion) ; – 13h45 – Joumana Boustany : Nous présentera les résultats de son enquête sur les données de la recherche ; (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 14h25 – Olivier Champalle : Les traces numériques comme objet de connaissances. Quels moyens pour : l’analyse de traces, la capitalisation et l’extraction automatique des connaissances sur le terrain des learning analytics (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 15h15 – Pause 15h30 Session 2 – Autorité de la donnée, les algorithmes au service de la gouvernance, de l’influence et du marketing (modératrice : Béa Arruabarréna) – 15h30 – Karim Fraoua : La datascience appliquée au domaine du marketing : la décision aidée par les données (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h10 – Lucile Desmoulins, Camille Alloing (IAE de Poitiers) et Vanessa Mohli (Les Bornées Digital Company) : Une analyse de l’imbrication entre influence et donnée(s) : Médiations et négociations dans les agences de communication « influenceurs » (20 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h50 – Maryse Carmes : L’instauration de l’algorithmie dans l’action publique (20 minites de présentation et 10 de discussion) ; 17h30 précise – Clôture
    • Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ?
    • Publié le 26 mars 2019 par Manuel Zacklad dans
    • Revue ATIC – Approches Théoriques en Information Communication Séminaire « Approches croisées en sciences de l’information et de la communication pour aborder les enjeux contemporains » le 26 mars 2019 au CNAM sur le thème : Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? Organisé par les laboratoires en SIC : Dicen-IdF (Paris), CIMEOS (Dijon), IMS-Rudii (Bordeaux), Préfics (Rennes) Coordonné par les Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène CNAM – 292, rue St Martin – salle 21.2.23 (accès 21 – 2eme étage – n° 23) – Participation libre Programme 9h30 – Accueil des participants 9h45 – 10h00 – Mot d’introduction et présentation de la journée : Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène ***** 10.00-11h30 – Première table ronde : Réseaux sociaux et plateformes : comment la socialité est conditionnée par les plateformes et réciproquement Olivier Galibert (CIMEOS, Dijon) Transition numérique : vers la fin du lien communautaire en ligne ? Tama Rchicka (IL&C, Université catholique de Louvain) Plateformes collaboratives : Et si on traitait des angles morts de leur conception ? Marta Severo (Dicen-IdF, Paris Nanterre)  Plateformes contributives culturelles à travers un regard info-communicationnel. Camille Imhoff (Dicen-IdF, CNAM) Ce que la plateforme de réseau social d’entreprise nous apprend sur l’innovation collaborative dans les grandes organisations contemporaines : confrontation des attentes et des pratiques Antoine Henry (IRSIC, université Aix-Marseille) La construction d’un dispositif info-communicationnel comme catalyseur de transformations organisationnelles ***** 11h30-13h – Deuxième table ronde : Innovation collaborative et rôle de la participation dans la transformation  Manuel Zacklad (Dicen-IdF, CNAM) L’innovation collaborative condition de la transformation numérique Ingrid Fasshauer (Dicen-IdF, UPEM) Living lab : collaborer pour démocratiser l’innovation ? Clément Mabi (Costech/Equipe EPIN, UTC Compiègne) Pour une approche « écologique » des technologies numériques. Analyse communicationnelle des nouveaux écosystèmes de l’intérêt général Benjamin Lorre (LabSIC, Université Paris 13) Mutations du travail à l’ère du numérique : le cas des espaces de co-working Mei Menassel (Laboratoire DEVISU – Université Polytechnique des Hauts de France) Le projet C2L3PLAY : Entre nouveaux espaces collaboratifs et démarches créatives 13h-14h15 – Pause Déjeuner ***** 14h15-15h45 – Troisième table ronde : Complémentarité de points de vue pour appréhender la transformation numérique des organisations Sylvie Alemanno (Dicen-IdF, CNAM) Information organisationnelle transitive numérique : transformation des pratiques professionnelles et des sociabilités professionnelles Madjid Ihadjadene, Dijana Lekic et Anna Lezon (Paragraphe, Paris8) La dimension documentaire de la transformation numérique des organisations Marc-Eric Bobiller Chaumon  (CRTD, CNAM) L’acceptation des technologies dans les transitions numériques Etienne-Armand Amato (Dicen-IdF, Paris-Est, Marne-La-Vallée) Les décideurs face à la transition numérique : quelles approches différenciées des représentations et discours pour des formations-recherches transformatrices Nathalie Pinède (MICA, Université de Bordeaux) Les dimensions humaines de l’industrie du futur : perspectives de recherche transdisciplinaire 15h45-16h00 – Clôture de la journée °°°°°° Présentation du séminaire La « transition numérique » des organisations est une tendance lourde depuis plusieurs années. Elle ne se confond pas avec le long procès d’informatisation de la production industrielle et tertiaire qui se poursuit en parallèle. Elle correspond à une triple transformation des filières, du management et du travail : Au niveau des filières de production, l’irruption des nouveaux […]
    • Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ?
    • Publié le 6 mars 2019 par Benjamin Lorre dans
    • Appel à contribution (préparant un appel de la revue ATIC) Séminaire « Approches croisées en sciences de l’information et de la communication pour aborder les enjeux contemporains » le 26 mars 2019 au CNAM sur le thème : Transition numérique et innovation collaborative : une approche info-communicationnelle ? Organisé par les laboratoires en SIC : Dicen-IdF (Paris), CIMEOS (Dijon), IMS-Rudii (Bordeaux), Préfics (Rennes) Coordonné par les Professeurs.es Manuel Zacklad, Sylvie Alemanno, Madjid Ihadjadène Présentation La « transition numérique » des organisations est une tendance lourde depuis plusieurs années. Elle ne se confond pas avec le long procès d’informatisation de la production industrielle et tertiaire qui se poursuit en parallèle. Elle correspond à une triple transformation des filières, du management et du travail : Au niveau des filières de production, l’irruption des nouveaux acteurs du numérique dont les fameux GAFAM, impose un repositionnement stratégique à de très nombreuses entreprises privées, publiques, sociales et solidaires. Celle-ci doivent transformer leurs modèles d’affaire et repenser leurs relations au sein de nouvelles dynamiques servicielles exploitant les réseaux numériques. Au niveau du management – entendu ici comme relatif à l’organisation des entreprises et aux modalités de coordination, de contrôle, de régulation et d’incitation des salariés et des partenaires – la généralisation des dispositifs info-communicationnels numériques et les transformations culturelles associées ont changé la donne comme en témoignent les nombreuses publications professionnelles sur les « nouvelles générations » et l’agilité. Le management doit aujourd’hui s’appuyer sur des agencements collectifs explicitement revendiqués, réseaux, communautés d’intérêt, de pratique ou d’action (Galibert 2016), groupes de travail en mode agile, qui utilisent ces dispositifs pour renouveler les formes d’influence et de coopération (Alemanno 2015, Zacklad 2015). Enfin, au niveau du travail et de l’activité, médiatisés sur les plans cognitif et affectif par des dispositifs info-communicationnels mêlant des aspects liés à la tâche et les aspects sociaux, de nombreuses évolutions apparaissent. Elles mettent l’accent sur les dimensions créatives et relationnelles des performances professionnelles via des médiations sensibles ancrées dans des dispositifs transmédia de plus en plus sophistiqués (espaces collaboratifs, laboratoires d’innovation, etc.) qui articulent outils numériques et ancrage dans les espaces des milieux d’activité (Zacklad 2018). C’est aussi à ce niveau que se lisent les enjeux d’acceptabilité située (Bobiller-Chaumon & Clot 2016) et que l’on peut évaluer ce que les dispositifs numériques apportent à l’activité mais aussi ce qu’ils empêchent et défont. Les sciences de l’information et de la communication sont idéalement placées pour rendre compte des bouleversements introduits par la transition numérique et ce à différents niveaux. En effet, la généralisation du numérique rend totalement inséparables les enjeux qui étaient traditionnellement ceux de l’information, de la mise en forme du savoir, de son classement, de la découverte de nouveaux domaines et ceux de la communication, de l’engagement des interlocuteurs, de la compréhension réciproque, de la diffusion à large échelle de systèmes de représentation au service de messages politiques, citoyens, commerciaux. Mais il ne s’agit pas que d’une juxtaposition des problématiques. Nous pensons que l’époque actuelle offre l’opportunité de nouvelles articulations conceptuelles entre ces deux courants qui permettent d’offrir un éclairage original sur […]
    • Séminaire Dicen : Le triangle de l’intelligence à l’ère numérique: Remédier Franklin Ford
    • Publié le 27 février 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Dominique Trudel
      Le 27 février, présentation du chercheur canadien Dominique Trudel[1] au Cnam d’une intervention : « Le triangle de l’intelligence à l’ère numérique: Remédier Franklin Ford ». Gratuit, sur inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-seminaire-dicen-le-triangle-de-lintelligence-a-lere-numerique-remedier-franklin-ford-56703070410   Ses recherches, ancrées en sciences de l’information et de la communication, abordent des problématiques info communicationnelles très présentes au laboratoire Dicen (analyse de médias sociaux, valorisation de données, archivistique, médiation, archive mémorielle…), qui peuvent entrer en résonance avec les thématiques « Éditorialisation, patrimonialisation, autorité » et « Data, médiation, valorisation ». Son projet de recherche actuel porte sur les travaux de Franklin Ford (1849-1918) [2], philosophe, essayiste et journaliste qui fut un proche de John Dewey avec qui il élabora le projet journalistique Thought News. L’originalité de la démarche consiste en un travail de ré-éditorialisation et de remédiation des écrits du penseur au moyen d’un bot micro-blogueur sur Twitter[3]. Anatomy of a bot Our « bot » is a couple of simple Python scripts. It feeds on textual data, the collection of which required a fair amount of legwork: we have patiently gathered what we could find of Ford’s written production, thanks to the magic of inter-library loan; and digitized it with the help of high-tech marvels such as dusty microfilm scanners and smartphone OCR apps. @franklinfordbot’s home in Montreal A first script parses that textual data into sentences that are subsequently filtered according to a list of keywords (which is indebted to our close reading of the texts). Going from distant to close reading, we then proceed to read all those sentences and edit them slightly for readability and to make sure that they fit with Twitter 140-character format. A second script then tweets the selected sentences, at random intervals, geolocated with the pieces of information we could assemble from Ford’s biography (for instance, excerpts from his correspondence with Holmes are tagged with the GPS coordinates of Columbia University; snippets from the Draft of Action, with that of the University of Michigan campus at Ann Arbor). A complete list of the sources used is available here , and it will be updated along the way. Les chercheurs en info-doc, plus généralement en info-com, ceux en Histoire des sciences, les curieux de toutes sortes sont les bienvenus à ce séminaire du laboratoire. [1] Dominique Trudel est McF au Département des arts et lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi où il enseigne dans le domaine des médias émergents. Ses recherches portent notamment sur l’histoire de la recherche en communication, sur l’histoire des médias et les théories médiatiques. [2] https://www.franklinford.org/about-1 [3] id Twitter: @franklinfordbot , documentation du projet https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/21670811.2018.1514273
    • PROGRAMME | 14 & 15 mars | Conférence Data Value Chain in Science & Territories
    • Publié le 26 février 2019 par Chloé Terminarias dans
    • Conférence Data Value Chain in Science and Territories organisée par le laboratoire Dicen-IDF, le comité Codata France, l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services La conférence se déroulera les 14 et 15 mars 2019 sur le site de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et la médiathèque du Val d’Europe. Les journées s’organiseront autour des sessions : PROGRAMME & AFFICHE Consulter le programme de la conférence Data Value Chain in Science & Territories Consulter l’affiche de la conférence Data Value Chain in Science & Territories DATES & HORAIRES Du jeudi 14 au vendredi 15 mars 2019 De 09h00 à 17h00 ACCÈS Ouverture à la Médiathèque du Val d’Europe & Sessions à l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée Station Val d’Europe RER A (direction Marne-la-Vallée Chessy) PLUS D’INFORMATIONS CONTACTEZ NOUS RENDEZ VOUS SUR WWW.CODATA-FRANCE.ORG
    • Programme de la demi-journée du 27 mars de séminaire Dicen pour la Thématique « Data, médiation, valorisation »
    • Publié le 15 janvier 2019 par Gérald Kembellec dans
    • Au Conservatoire National des Arts et Métiers 292 Rue Saint-Martin 75003 Paris Salle 17.2.14, de 13h30 à 17h30. 13h30 – Session 1 : Les données de la recherche, problématiques de production et d’usage (modératrice : Camille Claverie) – 13h30 – Gérald Kembellec : Quelques rappels sur les questions institutionnelles liées à la collecte, la l’analyse, la transformation et le partage des données de la recherche. (10 minutes de présentation et 5 de discussion) ; – 13h45 – Joumana Boustany : Nous présentera les résultats de son enquête sur les données de la recherche ; (entre 20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 14h25 – Olivier Champalle : Les traces numériques comme objet de connaissances. Quels moyens pour : l’analyse de traces, la capitalisation et l’extraction automatique des connaissances sur le terrain des learning analytics (entre 20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 15h15 – Pause 15h30 Session 2 – Autorité de la donnée, les algorithmes au service de la gouvernance, de l’influence et du marketing (modératrice : Béa Arruabarréna) – 15h30 – Karim Fraoua : La datascience appliquée au domaine du marketing : la décision aidée par les données (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h10 – Lucile Desmoulins, Camille Alloing (IAE de Poitiers) et Vanessa Mohli (Les Bornées Digital Company) : Une analyse de l’imbrication entre influence et donnée(s) : Médiations et négociations dans les agences de communication « influenceurs » (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; – 16h50 – Maryse Carmes : L’instauration de l’algorithmie dans l’action publique (20 et 25 minutes de présentation et 10 de discussion) ; 17h30 précise – Clôture
    • 17 janvier – Séminaire Editorialisation, patrimonialisation, autorité
    • Publié le 7 janvier 2019 par Chloé Terminarias dans
    • 17 janvier 2019, 15h – 17h, CNAM Salle 35.1.53 Politiques d’autorité de la mémoire A travers l’observation de deux dispositifs « image comme document » et « encyclopédie comme document », ce séminaire vise à explorer les différentes politiques d’autorité à l’oeuvre dans le design d’un récit sur le passé. 15h Introduction 15h15 Wikipédia comme dispositif d’autorité mémoriel, Gilles Sahut, LERASS, Université de Toulouse 2 16h Document comme preuve numérique :  circulation et réutilisation (titre provisoire), André Gunthert, EHESS, Paris   17h30 – 19h30, CNAM, Salle 31.2.85 Séminaire Editorialisation et écritures numériques (séance animée par DICEN en visioconférence avec l’Université de Montréal) Dario Rodighiero (EPFL), Architectures et connaissances : cartographier une communauté scientifique Inscriptions : https://goo.gl/forms/AiB448axiFLrWVTb2