Archives septembre 2018

    • Avis de soutenance de thèse de doctorat – Khardiatou Kane
    • Publié le 25 septembre 2018 par Benjamin Lorre dans
    • Documentation numérique en Afrique: Évaluation de l’offre et des usages en sciences humaines à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Présentée et soutenue publiquement le mardi 25 Septembre,de 14h à 18h par Khardiatou Kane. Au CNAM, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris, salle visio 17.1.07 (accés, 17 au 1er étage, salle 7) Membres du jury : Mme Ghislaine CHARTRON – Conservatoire National des Arts et Métiers – Directrice de la thèse M. Mohamed HASSOUN – Université de Lyon – École Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques (ENSSIB) – Rapporteur M. Ahmeth NDIAYE – Ecole de Bibliothècaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) – Rapporteur Mme Dominique CARTELLIER – IUT2 – Université Grenoble Alpes – Examinatrice M. Bernard DIONE – Ecole de Biblitohècaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) – Examinateur Résumé de la thèse : Les bibliothèques universitaires des pays d’Afrique francophone sont confrontées à un défi en matière d’offre documentaire dans un contexte marqué par un manque de moyens financiers, une augmentation des coûts de la documentation, et certaines formes organisationnelles peu efficientes. Cette thèse vise dans un premier temps, à partir d’enquêtes et de recueils de données diversifiées, à dresser l’état de l’offre documentaire papier et numérique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, en Sciences humaines et sociales (SHS), tout en soulignant des points de comparaison avec d’autres universités francophones subsahariennes. Les résultats visent à quantifier et à qualifier cette offre, à pointer les nouvelles dynamiques dans le cadre de la documentation numérique avec différents types d’acteurs. Par ailleurs, les bibliothécaires cherchent à s’appuyer pleinement sur l’Open Access tant au niveau de l’accès à des ressources qu’au niveau de la valorisation des fonds locaux. L’information numérique est de plus en plus perçue comme le meilleur moyen de satisfaire les besoins en information de la communauté universitaire de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Néanmoins, elle est souvent confrontée à des problèmes d’accès à l’information mais également d’usage des ressources documentaires. Cette recherche s’intéresse, dans une seconde partie, à l’appréciation de l’usage des ressources numériques, une appréciation qui se fera comparativement entre plusieurs disciplines de l’UCAD et entre enseignants et étudiants de ladite université. Des recommandations sont formulées pour tenter d’y améliorer les services documentaires. Mots clés : Offre documentaire,Evaluation des ressources documentaires,Évaluation des usages,libre Accés,Afrique subsaharienne,Bibliothèque Universitaire de Dakar Page de Khardiatou Kane
    • Séminaire Dicen – « L’open science en Europe : politiques, dispositifs, usages »
    • Publié le 21 septembre 2018 par Emile Gayoso dans
    • Le Dicen-IdF a répondu à l’Appel à manifestation d’intérêt publié par le Ministère de l’Enseignement et de la Recherche le 16 juin 2017 sur le « suivi de l’édition scientifique en France dans le contexte de la Loi pour une République numérique », et le projet de recherche proposé par Ghislaine Chartron et défendu par Emile Gayoso a été retenu par le Comité de suivi de l’édition scientifique (CSES). L’enquête doit permettre de mesurer la disponibilité en libre accès des publications scientifiques françaises en SHS, de mieux comprendre le rôle des différents services des Universités dans la promotion de l’auto-archivage ainsi que l’évolution des pratiques des chercheurs vis-à-vis de Hal mais aussi des sites de réseaux sociaux académiques (ResearchGate, Academia). Une des dimensions du travail avec le Comité de suivi de l’édition scientifique consiste à réaliser une veille sur les politiques de l’open access en Europe. Cette matinée d’étude sera ainsi l’occasion de restituer ce travail de veille (ce sera l’objet de la communication d’Emile Gayoso) tout en faisant le lien entre cette collaboration avec le CSES et les thématiques de recherche du laboratoire Dicen IdF. Ainsi, Ghislaine Chartron proposera une rétrospective des différentes initiatives et cadrages européens en matière d’open science jusqu’aux plus récentes liées notamment au « Plan S ». L’analyse chronologique conduira  à discuter de façon critique les politiques engagées. Camille Claverie et Annaïg Mahé quant à elles proposeront une étude des pratiques de dépôt en ligne des chercheurs en sciences sociales en comparant les usages de deux plateformes : Hal-ShS et Hypotheses. Les deux intervenantes ont d’ailleurs publié en 2017 dans la Revue française des sciences de l’information et de la communication un article concernant les « Pratiques de dépôts en libre accès en sciences humaines et sociales » qui peut être librement consulté ici : Lien vers article en ligne 9h-9h30 : Café et accueil des participants 9H30 : « L’Open Science au prisme de la Commission européenne », Ghislaine Chartron, Professeur de sciences de l’information et de la communication, titulaire de la Chaire « Ingénierie doculentaire » du CNAM, laboratoire Dicen IdF. 10h15 : « Etat des lieux des politiques de l’open access en Europe », Emile Gayoso, postdoctorant Dicen IdF (CNAM) – CSES (MESRI). 11h : « Science ouverte et présence numérique des chercheurs en sciences humaines et sociales. Une étude exploratoire à partir de deux plateformes en ligne : Hal-Shs et Hypotheses.org » Camille Claverie, maître de conférences à Paris X Nanterre, Dicen IdF et Annaïg Mahé, maître de conférence au CNAM, Dicen IdF. 11h45-12h30 : Débat général avec la salle.
    • APPEL A COMMUNICATIONS – Data Value Chain in Science & Territories
    • Publié le 7 septembre 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Conférence Data Value Chain in Science and Territories organisée par le laboratoire Dicen-IDF, le comité Codata France, l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services La conférence se déroulera les 14 et 15 mars 2019 sur le site de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et la médiathèque du Val d’Europe. Les contributions interdisciplinaires, en ingénierie ou en sciences humaines et sociales, devraient discuter du paradigme des données en tant que source d’information, de connaissances et de divers indicateurs. Si vous le souhaitez, vous pouvez nous faire part de vos propositions (5 000 à 6 000 caractères) jusqu’au 15 octobre 2018 via Conftool   DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – THÈMES PRINCIPAUX Acquisition de données: IoT (Internet des objets), réseaux intelligents, open data, capteurs, qualité des données, sécurité des données, protection des données et confidentialité, … Typologies de données: caractérisation des différents types de données Qualité des données: référentiels de données, nettoyage des données, validation des données, éthique, données manquantes Traitement des données: normalisation, interopérabilité, modélisation des données, visualisation Extraction de connaissances: data mining, data analytics Médiation des données: interopérabilité, gestion des données dans les organisations, interfaces Data services: plateformes de traitement de données, industrialisation du traitement des données, data literacy Domaines d’application: santé publique et politique sociale, santé intelligente, tourisme intelligent, génie civil, … DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – COMITÉS D’ORGANISATION & SCIENTIFIQUE Consulter la liste des membres des comités d’organisation et scientifique   DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – TÉLÉCHARGER L’APPEL A COMMUNICATIONS Télécharger l’AAC en français Télécharger l’AAC en anglais PLUS D’INFORMATIONS Cliquer ici