Archives 2018

    • Séminaire Dicen – « L’open science en Europe : politiques, dispositifs, usages »
    • Publié le 12 octobre 2018 par Emile Gayoso dans
    • Le Dicen-IdF a répondu à l’Appel à manifestation d’intérêt publié par le Ministère de l’Enseignement et de la Recherche le 16 juin 2017 sur le « suivi de l’édition scientifique en France dans le contexte de la Loi pour une République numérique », et le projet de recherche proposé par Ghislaine Chartron et défendu par Emile Gayoso a été retenu par le Comité de suivi de l’édition scientifique (CSES). L’enquête doit permettre de mesurer la disponibilité en libre accès des publications scientifiques françaises en SHS, de mieux comprendre le rôle des différents services des Universités dans la promotion de l’auto-archivage ainsi que l’évolution des pratiques des chercheurs vis-à-vis de Hal mais aussi des sites de réseaux sociaux académiques (ResearchGate, Academia). Une des dimensions du travail avec le Comité de suivi de l’édition scientifique consiste à réaliser une veille sur les politiques de l’open access en Europe. Cette matinée d’étude sera ainsi l’occasion de restituer ce travail de veille (ce sera l’objet de la communication d’Emile Gayoso) tout en faisant le lien entre cette collaboration avec le CSES et les thématiques de recherche du laboratoire Dicen IdF. Ainsi, Ghislaine Chartron proposera une rétrospective des différentes initiatives et cadrages européens en matière d’open science jusqu’aux plus récentes liées notamment au « Plan S ». L’analyse chronologique conduira  à discuter de façon critique les politiques engagées. Camille Claverie et Annaïg Mahé quant à elles proposeront une étude de la présence en ligne des chercheurs en sciences sociales en comparant les usages de deux plateformes : Hal-ShS et Hypotheses. Les deux intervenantes ont d’ailleurs publié en 2017 dans la Revue française des sciences de l’information et de la communication un article concernant les « Pratiques de dépôts en libre accès en sciences humaines et sociales » qui peut être librement consulté ici : Lien vers article en ligne 9h-9h30 : Café et accueil des participants 9H30 : « L’Open Science au prisme de la Commission européenne », Ghislaine Chartron, Professeur de sciences de l’information et de la communication, titulaire de la Chaire « Ingénierie doculentaire » du CNAM, laboratoire Dicen IdF. 10h15 : « Etat des lieux des politiques de l’open access en Europe », Emile Gayoso, postdoctorant Dicen IdF (CNAM) – CSES (MESRI). 11h : « Science ouverte et présence numérique des chercheurs en sciences humaines et sociales. Une étude exploratoire à partir de deux plateformes en ligne : Hal-Shs et Hypotheses.org » Camille Claverie, maître de conférences à Paris X Nanterre, Dicen IdF et Annaïg Mahé, maître de conférence au CNAM, Dicen IdF. 11h45-12h30 : Débat général avec la salle.  
    • Avis de soutenance de thèse de doctorat – Khardiatou Kane
    • Publié le 25 septembre 2018 par Benjamin Lorre dans
    • Documentation numérique en Afrique: Évaluation de l’offre et des usages en sciences humaines à l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Présentée et soutenue publiquement le mardi 25 Septembre,de 14h à 18h par Khardiatou Kane. Au CNAM, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris, salle visio 17.1.07 (accés, 17 au 1er étage, salle 7) Membres du jury : Mme Ghislaine CHARTRON – Conservatoire National des Arts et Métiers – Directrice de la thèse M. Mohamed HASSOUN – Université de Lyon – École Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques (ENSSIB) – Rapporteur M. Ahmeth NDIAYE – Ecole de Bibliothècaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) – Rapporteur Mme Dominique CARTELLIER – IUT2 – Université Grenoble Alpes – Examinatrice M. Bernard DIONE – Ecole de Biblitohècaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) – Examinateur Résumé de la thèse : Les bibliothèques universitaires des pays d’Afrique francophone sont confrontées à un défi en matière d’offre documentaire dans un contexte marqué par un manque de moyens financiers, une augmentation des coûts de la documentation, et certaines formes organisationnelles peu efficientes. Cette thèse vise dans un premier temps, à partir d’enquêtes et de recueils de données diversifiées, à dresser l’état de l’offre documentaire papier et numérique à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, en Sciences humaines et sociales (SHS), tout en soulignant des points de comparaison avec d’autres universités francophones subsahariennes. Les résultats visent à quantifier et à qualifier cette offre, à pointer les nouvelles dynamiques dans le cadre de la documentation numérique avec différents types d’acteurs. Par ailleurs, les bibliothécaires cherchent à s’appuyer pleinement sur l’Open Access tant au niveau de l’accès à des ressources qu’au niveau de la valorisation des fonds locaux. L’information numérique est de plus en plus perçue comme le meilleur moyen de satisfaire les besoins en information de la communauté universitaire de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Néanmoins, elle est souvent confrontée à des problèmes d’accès à l’information mais également d’usage des ressources documentaires. Cette recherche s’intéresse, dans une seconde partie, à l’appréciation de l’usage des ressources numériques, une appréciation qui se fera comparativement entre plusieurs disciplines de l’UCAD et entre enseignants et étudiants de ladite université. Des recommandations sont formulées pour tenter d’y améliorer les services documentaires. Mots clés : Offre documentaire,Evaluation des ressources documentaires,Évaluation des usages,libre Accés,Afrique subsaharienne,Bibliothèque Universitaire de Dakar Page de Khardiatou Kane
    • Séminaire Dicen – « L’open science en Europe : politiques, dispositifs, usages »
    • Publié le 21 septembre 2018 par Emile Gayoso dans
    • Le Dicen-IdF a répondu à l’Appel à manifestation d’intérêt publié par le Ministère de l’Enseignement et de la Recherche le 16 juin 2017 sur le « suivi de l’édition scientifique en France dans le contexte de la Loi pour une République numérique », et le projet de recherche proposé par Ghislaine Chartron et défendu par Emile Gayoso a été retenu par le Comité de suivi de l’édition scientifique (CSES). L’enquête doit permettre de mesurer la disponibilité en libre accès des publications scientifiques françaises en SHS, de mieux comprendre le rôle des différents services des Universités dans la promotion de l’auto-archivage ainsi que l’évolution des pratiques des chercheurs vis-à-vis de Hal mais aussi des sites de réseaux sociaux académiques (ResearchGate, Academia). Une des dimensions du travail avec le Comité de suivi de l’édition scientifique consiste à réaliser une veille sur les politiques de l’open access en Europe. Cette matinée d’étude sera ainsi l’occasion de restituer ce travail de veille (ce sera l’objet de la communication d’Emile Gayoso) tout en faisant le lien entre cette collaboration avec le CSES et les thématiques de recherche du laboratoire Dicen IdF. Ainsi, Ghislaine Chartron proposera une rétrospective des différentes initiatives et cadrages européens en matière d’open science jusqu’aux plus récentes liées notamment au « Plan S ». L’analyse chronologique conduira  à discuter de façon critique les politiques engagées. Camille Claverie et Annaïg Mahé quant à elles proposeront une étude de la présence en ligne des chercheurs en sciences sociales en comparant les usages de deux plateformes : Hal-ShS et Hypotheses. Les deux intervenantes ont d’ailleurs publié en 2017 dans la Revue française des sciences de l’information et de la communication un article concernant les « Pratiques de dépôts en libre accès en sciences humaines et sociales » qui peut être librement consulté ici : Lien vers article en ligne 9h-9h30 : Café et accueil des participants 9H30 : « L’Open Science au prisme de la Commission européenne », Ghislaine Chartron, Professeur de sciences de l’information et de la communication, titulaire de la Chaire « Ingénierie doculentaire » du CNAM, laboratoire Dicen IdF. 10h15 : « Etat des lieux des politiques de l’open access en Europe », Emile Gayoso, postdoctorant Dicen IdF (CNAM) – CSES (MESRI). 11h : « Science ouverte et présence numérique des chercheurs en sciences humaines et sociales. Une étude exploratoire à partir de deux plateformes en ligne : Hal-Shs et Hypotheses.org » Camille Claverie, maître de conférences à Paris X Nanterre, Dicen IdF et Annaïg Mahé, maître de conférence au CNAM, Dicen IdF. 11h45-12h30 : Débat général avec la salle.
    • APPEL A COMMUNICATIONS – Data Value Chain in Science & Territories
    • Publié le 7 septembre 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Conférence Data Value Chain in Science and Territories organisée par le laboratoire Dicen-IDF, le comité Codata France, l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services La conférence se déroulera les 14 et 15 mars 2019 sur le site de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et la médiathèque du Val d’Europe. Les contributions interdisciplinaires, en ingénierie ou en sciences humaines et sociales, devraient discuter du paradigme des données en tant que source d’information, de connaissances et de divers indicateurs. Si vous le souhaitez, vous pouvez nous faire part de vos propositions (5 000 à 6 000 caractères) jusqu’au 15 octobre 2018 via Conftool   DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – THÈMES PRINCIPAUX Acquisition de données: IoT (Internet des objets), réseaux intelligents, open data, capteurs, qualité des données, sécurité des données, protection des données et confidentialité, … Typologies de données: caractérisation des différents types de données Qualité des données: référentiels de données, nettoyage des données, validation des données, éthique, données manquantes Traitement des données: normalisation, interopérabilité, modélisation des données, visualisation Extraction de connaissances: data mining, data analytics Médiation des données: interopérabilité, gestion des données dans les organisations, interfaces Data services: plateformes de traitement de données, industrialisation du traitement des données, data literacy Domaines d’application: santé publique et politique sociale, santé intelligente, tourisme intelligent, génie civil, … DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – COMITÉS D’ORGANISATION & SCIENTIFIQUE Consulter la liste des membres des comités d’organisation et scientifique   DATA VALUE CHAIN CONFERENCE – TÉLÉCHARGER L’APPEL A COMMUNICATIONS Télécharger l’AAC en français Télécharger l’AAC en anglais PLUS D’INFORMATIONS Cliquer ici
    • Bulletin de l’AFAS. Sonorités n° 44 : dossier spécial « Mémoires Immigrées »
    • Publié le 8 juillet 2018 par Claire Scopsi dans
    • Sonorités – le Bulletin de l’AFAS est une publication semestrielle qui rassemble articles, brèves et informations destinés aux membres de l’Association française des détenteurs de documents sonores et  audiovisuels. La revue s’intéresse à  l’utilisation de la source orale à travers l’ensemble des sciences humaines, aux acquis scientifiques et culturels du témoignage oral, à ses enjeux. Accédez au numéro 44 sur la palteforme 0penEdition : https://journals.openedition.org/afas/3134  
    • DOCTORIALES 2018 DU LABORATOIRE DICEN‐IDF
    • Publié le 4 juillet 2018 par Chloé Terminarias dans
    • DOCTORIALES 2018 DU LABORATOIRE DICEN-­IDF Mercredi 4 juillet 2018 Salle 21.2.31 Cnam, 292 Rue Saint-­‐Martin 75003 PARIS PARTICIPEZ A LA JOURNÉE Consulter le lien Hangout Code wifi : Compte: dicen / Mot de passe: D1c3n04! PROGRAMME 9h30 Accueil Café (Merci à Eva et Gisèle) 10h Ouverture Pr Manuel Zacklad, Directeur du laboratoire DICEN-­IDF 10h10 Denis Teisseire, première inscription en thèse, 2015 Approche de la genèse instrumentale des « objets numériques » dans le discours des préfets : Principaux résultats Manuel Zacklad Directeur à DICEN-­IDF Maryse Carmes Relecteur-­‐discutant proposé 10h45 Majda Nabigh (Hangout), première inscription en thèse, 2015 Intelligence territoriale & développement régional : Vers un dispositif au profit de la région de Dakhla­‐Oued Ed‐Dahab Ghislaine Chartron Responsable à DICEN‐IDF Evelyne Broudoux Relecteur-­‐discutant proposé 11h20 Chloé Girard, première inscription en thèse, 2016 Fabrication numérique et assignabilité du discours. L’exemple du texte logiciel Année de Manuel Zacklad Directeur Gérald Kembellec Relecteur-­‐discutant proposé 11h55 Jean-­Louis Soubret, première inscription en thèse, 2016 An ontology of design thinking for book publishing and books Ghislaine Chartron Responsable à DICEN­‐IDF Gilles Garel Relecteur-­‐discutant proposé Déjeuner 12h30-­14h au LABORATOIRE DICEN-IDF Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ere Numérique 14h00 Eva YAO, première inscription en thèse, 2016 L’environnement de travail digital et la communication intra-­organisationelle Sylvie Alemanno Responsable à DICEN­‐IDF François Silva Relecteur-­‐discutant proposé 14h35 Joumana Younis, première inscription en thèse, 2016 Apports et limites des technologies numériques dans l’émergence des nouvelles pratiques managériales François Silva Responsable à DICEN­‐IDF Sylvie Alemanno Relecteur-­‐discutant proposé 15h10 Gruez Lucas, première inscription en thèse, 2015 La salle de classe, une arène publique traversée par le numérique Sophie Pène Responsable à DICEN­‐IDF Relecteur-­‐discutant proposé en attente 15h45 Jessica Gheller, première inscription en thèse, 2015 L’évaluation des parcours de soin : un levier pour l’amélioration contributive des écosystèmes, intégrant les émotions des patients. Christian Bourret Directeur Adjoint à DICEN-­IDF Sylvie Alemanno Relecteur-­‐discutant proposé 16h20 Carisia ONDO, première inscription en thèse, 2016 Place de la FRH face au développement des communautés de pratiques s’appuyant sur les notions de collaboratifs. Quelles démarches expérientielles de bricolage et d’apprentissage? François Silva Responsable à DICEN‐IDF Christian Bourret Relecteur-­‐discutant proposé 17h10 Clôture par le Pr Christian Bourret Directeur Adjoint du laboratoire DICEN-­IDF TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME Cliquez ici pour télécharger en pdf le programme des doctoriales 2018 du laboratoire DICEN-IDF
    • JOURNÉE ÉTUDE RECHERCHE Transformations numériques dans l’entreprise
    • Publié le 15 juin 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Transformations numériques dans l’entreprise : Pratiques, objectifs, conditions de réussite Thématiques croisées DICEN-IDF: Dispositifs numériques d’action collective et de coopération Intelligence Économique et Stratégique, Data, Décision (IES2D) Territoire, Interactions, Médiations Mardi 19 juin de 9h30 à 12h30 CNAM, 292 rue Saint Martin Paris 3ème M° Arts et Métiers Salle 21.1.05 L’Institut Erasme et le laboratoire DICEN du CNAM souhaitent engager un travail d’observation auprès de responsables d’entreprises engagées dans des phases de transformation, et notamment de développement de projets numériques. Dans ce cadre, ils organisent un premier séminaire sur le thème : Transformations numérique : pratiques, objectifs, conditions de réussite. Ce séminaire s’adresse à des responsables d’entreprise désireux de prendre du recul sur les expériences qu’ils mènent et à des chercheurs travaillant sur les transformations dans les entreprises en lien avec le numérique. Ce séminaire leur propose de les confronter à celles conduites dans d’autres entreprises et au regard d’universitaires experts dans le domaine numérique, en vue d’approfondir et d’enrichir leurs pratiques. Des responsables de plusieurs entreprises (Orange, Shiseido, ENGIE, Vinci, ….) ont été sollicités pour témoigner. Trois universitaires, François Silva et Sylvie Alemanno du CNAM-DICEN, chercheur/se au Laboratoire du Dicen-CNAM, Olivier Galibert du labo CIMEOS de l’Université de Dijon, réagiront aux témoignages et dégageront quelques éléments clés sur la base de leurs travaux de recherche. A l’issue de cette matinée, un document soulignant les convergences, les enseignements utiles et les points d’attention pourra être élaboré, dans le respect de la confidentialité des échanges. A travers ce séminaire, nous souhaitons expérimenter une forme nouvelle de recherche-action afin de donner des grilles de lecture pour comprendre ce nouveau phénomène d’émergence de pratiques innovantes dans les organisations. Si nous trouvons probant l’expérience de ce séminaire, nous développerons avec la même méthode un cycle de séminaires programmés au cours de la prochaine année qui pourrait déboucher sur différentes actions : colloques, projets éditoriaux… GRILLE D’ÉCHANGE Les apports de chacun pourront concerner une fonction ou un service dans lesquels des tâches ont été ou vont être automatisées/numérisées et s’organiser autour des questions suivantes : Quelle est l’origine du projet ? Comment a-t-il été mis en place ? Avec quelles intentions et quels objectifs ? Dans le contexte économique / concurrentiel, quel avantage va apporter le numérique ? Quelles tâches ont été automatisées / numérisées / dématérialisées ? Quelles tâches demeurent ? Quelles nouvelles tâches sont apparues ? Quel redéploiement vers du conseil ou des fonctions relationnelles ? Sur quoi se fait la productivité ? Quels gains ont été réalisés (confidentialité, temps, sécurité, fiabilité, capitalisation des données, lien social interne, …) ? Quels gains constatés en matière de relations clients, rapidité et niveau de service ? Jusqu’où se fait l’automatisation ? Qui a accès aux données automatisées ? L’automatisation facilite-t-elle une externalisation ? Place et rôle du management dans ces changements ? Comment ce projet modifie-t-il les pratiques managériales ? Ce projet change t il les pratiques, voire des métiers ? Comment le changement a été vécu par les salariés concernés ? Quelles formations ont été mises […]
    • 3e séminaire « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 14 juin 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 3e séminaire (CNAM, Paris) : jeudi 14 juin 2018 (10h-13h) Salle 35.1.53. 2 rue Conté, 75003 Paris (accès 35, 1e étage, salle 53). Présence numérique dans l’écosystème scientifique : autorialité et les carnets d’Hypothèses. Discussion introduite par Evelyne Broudoux (CNAM) avec Annaïg Mahé (Urfist-ENC), Elsa Poupardin (Urfist-université de Strasbourg) et Camille Prime-Claverie (université Paris-Nanterre) Les formes sémantisées automatisables des citations scientifiques, par Gérald Kembellec (CNAM)
    • Colloque international « Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle »
    • Publié le 11 juin 2018 par Webmaster dans
    • Colloque international « Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle » Les 11 et 12 juin 2018 Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) – Paris 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, France Salle des TEXTILES-Entrée 3-1er étage Ce colloque international propose d’interroger les interactions entre chercheurs et communicateurs à partir de quatre axes : « Des tensions aux accords épistémologiques », « Quand la science est mobilisée par les communicateurs », « Les compromis lors des recherches impliquées, appliquées et actions » et « Éthique du chercheur impliqué ». Le colloque présentera à la fois le point de vue de chercheurs et de professionnels de la communication sur ces questions. Programme : Inscription, incluant les pauses café et les déjeuners pour les deux jours : 50 € pour les doctorants, 100 € pour les enseignants, chercheurs et professionnels. Inscription au : https://resiproc2018.sciencesconf.org/ Pour plus d’informations, se référer au site resiproc.org
    • Séminaire « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 6 juin 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 3e séminaire (Hastec-CNAM, Paris) : jeudi 14 juin 2018 (10h-13h) Salle 35.1.53. 2 rue Conté, 75003 Paris (accès 35, 1e étage, salle 53). Présence numérique dans l’écosystème scientifique : autorialité et les carnets d’Hypothèses. Discussion introduite par Evelyne Broudoux (CNAM) avec Annaïg Mahé (Urfist-ENC), Elsa Poupardin (Urfist-université de Strasbourg) et Camille Prime-Claverie (université Paris-Nanterre) Les formes sémantisées automatisables des citations scientifiques, par Gérald Kembellec (CNAM) Avec la participation d’Aurélien Berra (Université de Paris-Nanterre) et Pierre-Antoine Fabre (Ehess)
    • COLLOQUE INTERNATIONAL Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle
    • Publié le 5 juin 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Colloque international Ce que la « pratique » fait à la recherche en communication organisationnelle Les 11 et 12 juin 2018 Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) – Paris 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris, France Arts et Métiers, Réaumur-Sébastopol Salle des TEXTILES-Entrée 3-1er étage Ce colloque international propose d’interroger les interactions entre chercheurs et communicateurs à partir de quatre axes : « Des tensions aux accords épistémologiques », « Quand la science est mobilisée par les communicateurs », « Les compromis lors des recherches impliquées, appliquées et actions » et « Éthique du chercheur impliqué ». Le colloque présentera à la fois le point de vue de chercheurs et de professionnels de la communication sur ces questions. INSCRIPTIONS Inscription, incluant les pauses café et les déjeuners pour les deux jours : 50 € pour les doctorants, 100 € pour les enseignants, chercheurs et professionnels. Inscription au : https://resiproc2018.sciencesconf.org/ PROGRAMME Consultez ICI le programme de l’évènement. PLUS D’INFOS Pour plus d’informations, se référer au site resiproc.org
    • La collecte de mémoires comme acte militant ?
    • Publié le 30 mai 2018 par Claire Scopsi dans
    • abstraction rouge
      Séminaire joint Fab’mem (Dicen-idf Cnam/Paris) et Cité des mémoires étudiantes Le jeudi 31 mai 2018 de 15h00 à 17h00 A la Maison des Sciences de l‘Homme Paris Nord , salle 40720, avenue George Sand – 93210 La Plaine St-Denis Mo Front Populaire (ligne 12) Plan Entrée libre sur inscription à   Collecter des traces de passé, les archiver, les exposer, les publier en ligne ou dans une émission de radio, peut être la manifestation d’un acte militant. C’est l’occasion de relayer un message, d’animer un réseau, mais lesquels ? C’est aussi l’occasion de réactiver des liens et des causes. Comment gère-t-on cet aspect des collectes, tout en préservant l’éthique archivistique ? Autour des cas pratiques et des témoignages des associations Génériques (archives et mémoires de l’immigration), Bobines féministes (Mouvement de Libération des Femmes) nous tenterons de dresser un état de lieux des fonds militants en France et de répondre aux questions suivantes :  Les archives des mouvements militants sont-elles des archives comme les autres ? Les fonds des mouvements militants ont-ils des compositions particulières : éphémères, documents amateurs, document numériques, captations, témoignages oraux… Nécessitent-ils un traitement particulier ? Quels types de valorisation peut-on réaliser ? Les archivistes des mouvements militants sont-ils-elles des archivistes comme les autres ? : Faut-il être militant pour archiver les mouvements militants ? Sinon, quelle empathie et quelle déontologie ? Quelles méthodes spécifiques développe-t-on pour collecter et conserver ce type d’archives (recours aux réseaux, méthodes participatives…) ? Quelle collaboration avec les institutions patrimoniales ? Performativité des collectes de mémoires des mouvements militants : Qu’apportent les collectes de mémoires militantes et leur valorisation aux mouvements eux-mêmes? Permettent-ils de relancer un réseau, une action ? De transmettre les causes aux plus jeunes ? Collecter et archiver les mémoires peut-il changer le regard (du public, des institutions) porté sur le mouvement ? Programme de la table ronde : 15h00 -15h20 Introduction Claire Scopsi (Dicen-idf)- Jean Philippe Legois(CME) 15h20-16h00 Tatiana Sagatni, archiviste – chargée de projets association Génériques.- discutante Ioanna Kasapi (CME) 16h00 16h40 : Hélène Fleckinger et Nadja Ringart (Bobines Féministes) – discutante Claire Scopsi Portail Studens des mémoires étudiantes : http://www.studens.info/ Site de Génériques : http://www.generiques.org/ Présentation de Bobines féministes : http://www.labex-arts-h2h.fr/IMG/pdf/bobines.pdf  
    • Amateurs et institutions. Des Académies aux plateformes numériques.
    • Publié le 29 mai 2018 par Marta Severo dans
    • ette journée d’étude vise à réunir des chercheur.e.s de différentes disciplines pour réfléchir sur les rapports entre institutions et amateurs d’art, de patrimoine et de culture. La comparaison entre différents contextes historiques, sociaux, politiques et techniques permettra de construire un regard transversal et de tisser un fil rouge entre le rôle de l’amateur face aux institutions académiques à l’époque moderne et les passionnés qui interviennent aujourd’hui sur les réseaux sociaux.
    • 2e séminaire Hastec « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 4 mai 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 2e séminaire (URFIST-ENC, Paris) : vendredi 4 mai 2018 (10h-13h) Salle Jules-Quicherat (1er étage), Ecole nationale des chartes L’autorité des textes quand les humanités deviennent numériques. Comment le travail avec des corpus numériques, en particulier lorsqu’ils sont mis en ligne, change-t-il le statut des sources ? Discussion introduite par Martin Morard (IRHT), avec la participation notamment d’Aurélien Berra Wikipédia et les liens unissant confiance, crédibilité et autorité des sources, par Gilles Sahut (Université de Toulouse) Autorité et constitution des savoirs sur la plateforme de carnets de recherche Hypothèses. Quel est le régime d’autorité des billets publiés sur un blog scientifique en sciences humaines et sociales et comment l’étudier ? Discussion introduite par Pierre Mounier (OpenEdition)
    • Séminaire « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 30 avril 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 2e séminaire (URFIST-ENC, Paris) : vendredi 4 mai 2018 (10h-13h) Salle Jules-Quicherat (1er étage), Ecole nationale des chartes, 65 rue de Richelieu, 75002 Paris. L’autorité des textes quand les humanités deviennent numériques. Comment le travail avec des corpus numériques, en particulier lorsqu’ils sont mis en ligne, change-t-il le statut des sources ? Discussion introduite par Martin Morard (IRHT), avec la participation notamment d’Aurélien Berra Wikipédia et les liens unissant confiance, crédibilité et autorité des sources, par Gilles Sahut (Université de Toulouse) Autorité et constitution des savoirs sur la plateforme de carnets de recherche Hypothèses. Quel est le régime d’autorité des billets publiés sur un blog scientifique en sciences humaines et sociales et comment l’étudier ? Discussion introduite par Pierre Mounier (OpenEdition)
    • Séminaire – Interfaces – Visualisation de la donnée
    • Publié le 22 mars 2018 par Gérald Kembellec dans
    • Programme du séminaire Interfaces – 22 mars 2018 – Visualisation de la donnée Au Cnam, accès 21 (on peut y arriver par l’accès 17) étage 1, salle 05 (21.1.05) salle 24 (21.1.24), 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris. Avec l’appel national à la gréve, nous proposons à ceux qui le souhaitent de nous rejoindre à l’url suivante : https://appear.in/dicen-idf. Nous essaierons également d’enregistrer les interventions et de mettre à disposition les présentations. (Plan d’accès) Introduction (Gérald Kembellec, Camille Claverie 5 minutes) (1) Enjeux et opportunités de la datavisualisation, approches épistémologique et historique, interagir avec les données (Etienne Armand Amato, 45 min avec questions) (2) L’écosystème de la datavisualisation (Béa Arruabarrena, 45 min avec questions) (3) Data Journalisme et/ou systèmes de recommandation, traitement et visualisation, cartographie (Marzia Antenore, 45 min avec questions); (4) Cartographie des compétences en milieux professionnels (Serge Casasus, 45 min avec questions)
    • Séminaire Valorisation de la donnée
    • Publié le 22 mars 2018 par Chloé Terminarias dans
    • De 09h30 à 12h30 Cnam Paris 292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris Accès 21, 1er étage, salle 05 (21.1.05) SÉMINAIRE VALORISATION DE LA DONNÉE Programme de la matinée INTRODUCTION Ghislaine CHARTRON, Professeur, CNAM Chaîne de valeur de la donnée et nouveaux défis de la médiation   INTERVENTIONS Stéphane DONNÉ, Responsable du pôle des statistiques de prestations légales à la ‎Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF) Big Data & protection sociale Anna NESVIJEVSKAIA, Doctorante (CNAM) Thème de recherche : Quel est l’impact du phénomène Big Data sur l’évolution des métriques pour la stratégie des organisations ?   TEMPS D’ÉCHANGES En présence de Christian BOURRET, Joumana BOUSTANY, Ghislaine CHARTRON, Stéphane DONNÉ & Anna NESVIJEVSKAIA  
    • Conférence : Journals publishing in the UK
    • Publié le 21 mars 2018 par Jean-Louis Soubret dans
    • Chers collègues   Le laboratoire DIicen IDF accueillera Angus Phillips, Director of the Centre for Publishing ay Oxford Brookes University pour une conférence qu’il donnera sur « Journals publishing in the UK » Nous serions heureux de vous y accueillir
    • Calendrier 2018/2019 Conseils Dicen-IdF
    • Publié le 21 mars 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Conseils d’octobre 2018 à septembre 2019 au Cnam Paris PROCHAINS CONSEILS MERCREDI 19 DÉCEMBRE 2018 De 14h30 à 16h30 – salle 31.2.85 MERCREDI 30 JANVIER 2019 De 14h30 à 16h30 – salle 21.2.31 MERCREDI 27 MARS 2019 De 09h30 à 12h30 MERCREDI 05 JUIN 2019 De 14h30 à 16h30 – salle 31.2.85 DERNIER CONSEIL MERCREDI 10 OCTOBRE 2018 De 14h30 à 16h30 – Salle 31.2.85    
    • Journée d’étude Org&Co
    • Publié le 19 mars 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Journée d’étude Org&Co « Intelligence stratégique et territoire » Organisée par le laboratoire Dicen-IdF et le groupe de recherche Org&Co de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication le 11 Octobre 2017 à 08h45 à Marne-La Vallée IFIS – 6, cours du Danube 77700 SERRIS RER A – Station Val d’Europe L’équipe de MARNE-LA-VALLÉE du laboratoire Dicen-IdF, en association avec le groupe de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication Org&Co de la SFSIC, organise une journée d’étude sur l’Intelligence Stratégique et le territoire Il s’agit de rendre compte des réflexions théoriques, épistémologiques et méthodologiques dans le champ de la communication organisationnelle de ce courant des SIC. Ce séminaire, co-organisé avec le groupe de la SFSIC Org&Co, présente certains développements contemporains de ces approches L’accès au séminaire est gratuit sur inscription dans la limite des places disponibles. Programme 09h00-09h30 Accueil 09h30 – 10h00 Introduction : Christian BOURRET, Directeur adjoint de DICEN IDF, Sylvie PARRINI ALEMANO, animatrice scientifique Org&Co, Nathalie FABRY Directrice de l’IFIS 10h00-10h30 Philippe CLERC Intelligence Economique et coopération internationale 10h30-11h00 Discussion 11h00-11h30 Nicolas MOINET L’Intelligence Economique territoriale : une histoire de Communauté stratégique de connaissance. 11h30-12h00 Discussion 12h00 – 14h00 Pause déjeuner 14h00-14h30 Estibaliz HERNANDEZ ELENO Un exemple de smart city : Bilbao 14h30-14h45 Discussion 14h45-15h15 Claudie MEYER, Christian BOURRET, Joumana BOUSTANY Plates-formes et territoires : le cas de la protection sociale 15h15-15h30 Discussion 15h30-16h00 Nathalie FABRY Tourisme et smart destinations 16h00-16h15 Discussion 16h15-16h30 Pause 16h 30-17h00: Clôture de la journée Christian BOURRET, Directeur adjoint DICEN IDF, Sylvie PARRINI ALEMANO, animatrice scientifique Org&Co, Nathalie FABRY, Directrice de l’IFIS Vous pouvez télécharger le programme et la présentation des intervenants ICI
    • Soutenance de thèse de Camille Imhoff
    • Publié le 16 mars 2018 par Webmaster dans
    • « Penser la collaboration dans les organisations à partir des communautés virtuelles sur le réseau social d’entreprise. Rapports sociaux et modes de régulation émergents : continuités, contradictions et/ou ruptures ». Présentée et soutenue publiquement le vendredi 16 mars, à 9h, par Camille Imhoff au CNAM, 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris, salle 21.1.08 (accès 21, 1er étage, salle 08) Membres du jury : M. Jean-Luc BOUILLON, Professeur, Université de Rennes 2, Examinateur M. Franck FISCHBACH, Professeur, Université de Strasbourg, Rapporteur M. Olivier GALIBERT, Professeur, Université de Bourgogne, Rapporteur M. Stéphane HABER, Professeur, Université Paris Nanterre, Co-directeur de thèse M. Luca PALTRINIERI, Maître de conférences, Université de Rennes 1, Examinateur Mme Sylvie PARRINI-ALEMANNO, Professeure, Cnam, Examinatrice M. François SILVA, Professeur, Kedge et Chercheur, Cnam, Co-directeur de thèse La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement convié.e.s. Je vous remercie de m’informer de votre présence afin d’en faciliter l’organisation. RESUME : Il semble admis aujourd’hui, tant dans les discours d’entreprise, la littérature managériale et de conseil que dans les études scientifiques, que la performance des organisations repose essentiellement sur la capacité à innover, à constituer une intelligence collective, à capitaliser sur les savoirs et pratiques des collaborateurs dans une société de l’information. Pour cela, les plateformes collaboratives de type réseau social d’entreprise (RSE) se déploient massivement afin d’offrir un outil performant pour la formalisation, la centralisation et la gestion des connaissances. Les plateformes de RSE s’inscrivent dans la continuité des transformations des organisations vers des organisations collaboratives, dans le sens où la collaboration désigne un mode d’activité collective où les interactions se font directement, sans intermédiaire, par opposition à la coordination extérieure des tâches. Mais si les RSE et les pratiques communautaires en ligne sont au cœur des problématiques stratégiques des organisations contemporaines du fait de leur dimension informationnelle et cognitive, nous pensons que ce n’est que parce qu’ils permettent prioritairement et plus fondamentalement la construction de nouvelles formes communicationnelles, relationnelles et subjectives comme condition d’émergence d’une intelligence collective. Cependant, la collaboration au sein de communautés en ligne semble à première vue relativement spécifique et cela pour deux raisons. Premièrement parce qu’il s’agit de pratiques collaboratives se référant à un idéal communautaire dans un contexte organisé, hiérarchisé avec des règles instituées. Dès lors, nous nous demanderons ce que la catégorie de communauté virtuelle désigne dans un contexte organisé, sur le réseau social d’entreprise, entre cadre institutionnel résurgent et pratiques émergentes. Fonctionne-t-elle comme une catégorie descriptive et/ou normative et/ou performative ? Deuxièmement, il s’agit de pratiques collaboratives spécifiques parce qu’il s’agit d’une collaboration animée et que les problématiques d’animation sur les communautés en ligne semblent être prioritaires pour permettre et assurer la collaboration. En effet, le rôle du community manager, manager / animateur / gestionnaire de la communauté virtuelle apparaît comme central dans les stratégies de collaboration en organisation et cela non seulement dans le lancement, l’alimentation, l’incitation à la logique collaborative, derrière l’apparence de spontanéité et de prise en main par les acteurs, mais également et de façon plus structurelle, dans l’instrumentalisation marketing et managériale de la socialisation. Nous reviendrons, dans un premier moment, sur le cadre […]
    • Séminaire Nouvelles pratiques managériales
    • Publié le 15 mars 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Séminaire Nouvelles communautés numériques : vers des pratiques managériales émancipatrices ? Entre émergence et rationalisation Co-organisé avec le laboratoire du CIMEOS de l’Université de Dijon Deux journées : Jeudi 15 mars au Cnam Paris Les outils collaboratifs comme vecteurs du commun : quelles nouvelles pratiques ? Jeudi 05 juillet à Dijon Communautés en ligne et néo management : le commun en tension Présentation Les organisations développent de nouvelles pratiques managériales dont les technologies numériques constituent un levier. Utilisant les intranets et parfois des Réseaux Socio-Numériques Hors les murs de l’entreprise, de nouvelles communautés en ligne ont émergé depuis quelques années dans le monde professionnel, entrainant parfois des processus de professionnalisation autour de nouveaux métiers (Community Manager par exemple), tout comme de nouvelles pratiques managériales. Ces pratiques managériales s’accompagnent de discours prescripteurs de rupture mettant en avant des dimensions conviviales et émancipatrices qui doivent nous interroger, notamment dans l’analyse de leur contenu et de leur pouvoir performatif. La question de l’instrumentalisation communautaire managériale à l’ère du numérique nous interroge ainsi sur l’émergence de communs correspondants à chaque fois à l’existence de nouveaux collectifs plus ou moins organisés, disposant parfois de leur propre gouvernance, instituant de nouvelles formes de socialisation au travail. Questionnements Les deux journées de recherche autour de l’émergence des communautés numériques permettront d’approfondir les notions de commun, de communautés et de nouvelles pratiques managériales à l’œuvre. Au-delà du nécessaire cadrage théorique entre l’idée de communauté et l’idée du commun à l’ère du numérique, nous interrogerons les nouvelles pratiques managériales qui opérationnalisent cette tension « commun-communautaire », particulièrement dans les champs scientifiques  des sciences de la gestion, du management et de la communication organisationnelle. Quel partage de connaissance ? Quels sont ces nouveaux collectifs de travail ? Comment fonctionnent-ils ? Quelles en sont les formes participatives, coopératives et les nouveaux modes de régulation, de coordination, de gouvernance ? Quelles nouvelles compétences, quels nouveaux métiers apparaissent dans ce contexte ? Chercheurs et professionnels L’objectif de ce séminaire est qu’à partir d’un cadrage conceptuel apporté par les chercheurs et de leurs approches critiques, des professionnels d’entreprises donneront un retour critique afin de valider un certain nombre de concepts et de démarche qui sont en train d’émerger dans le monde du travail autour des communautés numériques.      
    • Construction de l’autorité numérique
    • Publié le 14 mars 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 1er séminaire (CNAM, Paris) : mercredi 14 mars 2018 de 10h à 13h – Salle Boris Vian : salle 37.2.43. Cnam – 2, rue Conté – 75003 Paris Accès 37 – 2ème étage – salle 43 Les composantes de l’autorité : confiance, croyance, fiabilité. Discussion introduite par Gloria Origgi (EHESS). L’autorité des textes prémodernes. Quels sont les facteurs linguistiques, textuels, culturels et sociaux de la confiance accordée à l’écrit ? Discussion introduite par Paul Bertrand (Université de Louvain), avec la participation notamment de Stéphane Lamassé, Yann Potin et Pierre-Antoine Fabre.
    • Séminaire Editorialisation
    • Publié le 12 mars 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • La prochaine séance du séminaire Edito18 sera ce mardi 13 mars avec la conférence de Thierry Bardini (Professeur, Département de communication, Université de Montréal), intitulée “Pour une médiologie critique : Prémisses d’une archéologie médiatique du temps réel” (ci-dessous le résumé). Rendez-vous au CNAM (2, rue conté) à 17h30 en salle C.33.3.20. Le wiki de la séance : http://dicen-idf.org/wiki/doku.php?id=seminiaire:18:programme#conference_1 Prise de note : https://mypads.framapad.org/mypads/?/mypads/group/edito17-18-8y6xot7v6/pad/view/edito18-conference-13mars-2018-xw6xtt78c Pour une médiologie critique : Prémisses d’une archéologie médiatique du temps réelCette contribution propose d’articuler une médiologie critique autour de trois concepts centraux : mode/modalité/modulation, récursivité, et cause formelle. Cependant, le sens de « critique » mobilisé ici ne renvoie pas exclusivement à celui associé aux travaux fondateurs de l’école de Francfort. En fait, il s’agit plutôt de référer le sens que la thermodynamique donne à ce terme : pour celle-ci, un état critique correspond à une transition de phase de deuxième ordre, où, au point critique, on ne peut distinguer les deux phases du corps affecté par la transition de phase (Bardini 2014). L’introduction de ce vocabulaire hérité de la physique suit les intuitions de Gilbert Simondon (1958, 2005), qu’il s’agira ici de mettre à jour.Ceci consiste à réévaluer et à compléter son modèle ontogénétique à la lueur de phénomènes contemporains dont il ne pouvait certes pas avoir conscience. Il s’agit en particulier de se demander dans quelle mesure l’écologie médiatique contemporaine nécessite sa mise à jour par l’introduction de deux modes d’existence distincts, mais de plus en plus miscibles, pour qualifier les formes de vie (individuations vitales, psychiques et collectives) : les modes d’existence analogues et numériques. L’état critique de l’écologie médiatique contemporaine qui me préoccupe particulièrement, c’est ce moment où, justement, les phases ou modalités analogiques et numériques de nos existences se mêlent et se confondent en une seule réalité. Alors que nous pensons encore la réalité comme susceptible d’être « virtuelle » ou « augmentée » par les moyens technologiques d’une panoplie de media informatisés, il me semble crucial de nous interroger sur l’espace-temps particulier et sur les singuliers entrelacs de présence et d’absence, que ces appareils médiatiques rendent possibles.
    • Séminaire « Construction de l’autorité numérique »
    • Publié le 2 mars 2018 par Evelyne Broudoux dans
    • 1er séminaire (CNAM, Paris) : mercredi 14 mars 2018 de 10h à 13h – Salle Boris Vian : salle 37.2.43. Cnam – 2, rue Conté – 75003 Paris Accès 37 – 2ème étage – salle 43 Les composantes de l’autorité : confiance, croyance, fiabilité. Discussion introduite par Gloria Origgi (EHESS). L’autorité des textes prémodernes. Quels sont les facteurs linguistiques, textuels, culturels et sociaux de la confiance accordée à l’écrit ? Discussion introduite par Paul Bertrand (Université de Louvain), avec la participation notamment de Stéphane Lamassé, Yann Potin et Pierre-Antoine Fabre.
    • SÉMINAIRE Urgence, Hyperconnexion et laisse électronique des cadres
    • Publié le 8 février 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Vous souhaitez vous rendre au séminaire ? Consultez notre plan d’accès Le jeudi 08 février prochain, se tiendra, sur le site du Val d’Europe, à l’Institut Francilien d’Ingénierie des Services (IFIS) de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, le séminaire « Urgence, hyperconnexion et laisse électronique des cadres ». Présenté par Valérie CARAYOL, ce séminaire traitera notamment de notre dépendance aux technologies.
    • Atelier 3 – séminaire Ecritures numériques et editorialisation
    • Publié le 23 janvier 2018 par Marta Severo dans
    • Le troisième atelier Edito18, coordonné par Chloé Girard et Jérôme Valluy, sera autour de l’article « Les fake news, miroir grossissant de luttes d’influences » de Louise Merzeau (Ina Global, mai 2017). Pour que la discussion soit des plus intéressantes, je vous rappelle qu’il est essentiel que chacun lise et annote le texte en amont de la séance, en suivant les orientations proposées par Chloé et Jérôme : L’article de Louise part des fake news mais ça n’est pas son sujet ni le nôtre ici : “Quel que soit l’angle sous lequel on les observe, c’est sur l’énigme du médium que ces fausses nouvelles conduisent notre regard. Corps conducteur, milieu, organe : comment les idées se propagent-elles, comment leur circulation transforme-t-elle la réalité, comment le pouvoir s’incarne-t-il dans cette puissance de propagation ?”. “Avant d’être un effondrement de la vérité, la crise des fake news est le signe d’une redistribution des circuits de la confiance”. Nous nous en tiendrons ici à “comment les idées se propagent-elles”, à “la source et le lit” par lesquels naissent et se propagent les (dés)information dans le numérique. Comment schématiser l’une et l’autre dans ce milieu ? Environnement-source : autorités centralisées : les plus nombreuses (sites classiques, d’information et autres, blogs et comptes Twitter) délibératives : archétype de Wikipedia, pas forcément très reproduit.* auteurs : nommés anonymes : part très très amplifiée dans le numérique, culture du pseudo. Environnement-lit : schéma affinitaire (bouche à oreille, rumeur) : part très, très amplifiée dans le numérique, culture du rebond, schéma radial : encore très important, information allant des sources centralisées vers les lecteurs. Relativement au schéma des média classiques et mass media les nouveautés du milieu numérique semblent concerner surtout : l’amplification de l’anonymat de la source, l’amplification de rebond de lecteur à réseau affinitaire. Comment construire la confiance dans ce milieu ? Il semble que Louise se contredise dans cet article : elle écrit d’abord “Plus encore que la source, c’est le lit par où s’écoule l’information qui conditionne sa crédibilité” pour en arriver à la notion de co-construction délibérative de la “vérité” qui montre au contraire que c’est le mode de construction de la source qui est important. Peut-on donc imaginer des “journaux d’information” (au sens le plus large) délibératifs ? Est-ce qu’une rédaction, nommée, n’est pas déjà une source délibérative à petite échelle ? Est-ce que ça n’est pas la culture de la source qu’il faut développer ? Les blogs persos comme les comptes de réseaux sociaux ont donné la parole à chacun, ce qui est très certainement à saluer, mais ce sont des paroles parfois anonymes et la plupart de temps hors réseau, au sens où elles s’expriment sans aucune délibération avant parution (co-auteurs, responsables éditoriaux, correcteurs, relecteurs…) ? Cela nous amène à nuancer la notion de réseau, qui possède au moins deux facettes : réseau de co-auteurs, relecteurs, éditeurs (qui sont aussi des relecteurs), correcteur, etc. réseau de lecteurs. Un grand nombre de discours, dans le numérique, n’ont peu ou pas de la première. D’où l’importance de soutenir […]
    • CALENDRIER 2018/2019 des séminaires Dicen-IdF
    • Publié le 15 janvier 2018 par Chloé Terminarias dans
    • Nos membres organisent une série de séminaires chaque année. Pour l’année 2019, ils sont les suivants : • JANVIER 2019 SÉMINAIRE ÉDITORIALISATION  Jeudi 17 janvier 2019 14h00 / 17h30 au Cnam Paris Thématique : Éditorialisation, patrimonialisation, auctorialité   • MARS 2019 CONFERENCE DATA VALUE CHAIN IN SCIENCE & TERRITORIES Jeudi 14 & Vendredi 15 mars 2019 09h30 / 17h30 à Val d’Europe Thématique: Intelligence économique, décision & Territoires Plus d’infos ICI Site Internet de la conférence: WWW.CODATA-FRANCE.ORG SÉMINAIRE DATA Mercredi 27 mars 2019 13h30 / 17h30 au Cnam Paris Thématique : Data, médiation, valorisation   • AVRIL 2019 SÉMINAIRE PUBLICATION Mercredi 17 avril 2018 – sous réserve 09h00 / 17h00 au Cnam Paris Thématique : Publication et communication scientifique   • MAI 2019 SÉMINAIRE COOPÉRATION Mercredi 09 mai 2019 09h30 / 12h30 au Cnam Paris Thématique : Coopération et action collective médiatisée   • JUIN 2019 DOCTORIALES DICEN Mercredi 04 juin 2019 09h30 / 17h00 au Cnam Paris RÉSILIENCE & ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES Jeudi 27 juin 2019 09H30 / 17h00 au Cnam Paris Thématique : Intelligence économique, décision & Territoires   • JUILLET 2019 SÉMINAIRE DE FIN D’ANNÉE Jeudi 04 juillet 2019 09h30 / 17h30 au Cnam Paris
    • Inscription au congrès DTU et programme
    • Publié le 4 janvier 2018 par Gérald Kembellec dans
    • Visuel de la conférence
      Inscription à DTU Programme Programme de la conférence A propos Les inscriptions sont ourvertes ici (gratuit). Le premier congrès international Digital Tools & Uses est une conférence multidisciplinaire internationale consacrée à l’étude des usages et du développement des outils numériques. Sur Twitter : #dtucparis Il vise à réunir 4 symposiums interdépendants: 1) les études sur le Web (digital studies), 2) les défis de l’IoT (IoT challenges), 3) les systèmes de recommandation (Interdisciplinary Workshop on Recommender Systems aka InWoRS’2018), 4) les archives, bibliothèques et les réseaux sociaux (International conference on Libraries and Archives in the Digital Humanities Era aka CIBAHN’2018), et L’intention de ce congrès est d’aborder un objet d’étude commun à partir de différentes perspectives afin d’enrichir la discussion et la collaboration entre les participants. Chacun des congrès susmentionnés a déjà eu lieu séparément les années passées. L’objectif est maintenant de consolider les relations qui rassemblent la théorie et la pratique, les techniques et les humanités, les agents humains et artificiels, les sciences et les arts. Les chercheurs et les praticiens se réuniront et apprendront les uns des autres dans un environnement accueillant, gommant les frontières entre les disciplines et les écoles. Pour cette raison, chacun des cinq symposiums indépendants est présenté ci-dessous comme une axe du Congrès Digital Tools & Uses et aura lieu simultanément pendant les trois jours du congrès. Nous sommes reconnaissants envers les partenaires exceptionnels et les collègues internationaux qui ont accepté de nous accompagner dans cette entreprise. Nous nous attendons à ce que cette première édition du Digital Tools & Uses Congress offre une grande variété d’idées et de développements scientifiques à l’intersection des STM et des Sciences humaines. Publication Programme de la conférence Une sélection des meilleurs articles seront invités à publier des versions étendues sous la forme de chapitres de livres sous la série Digital Tools & Uses à ISTE & Wiley (index par http://onlinelibrary.wiley.com/). Il est à noter que le laboratoire Dicen-IdF est étroitement associé à l’organisation et à la tenue globale du congrès et plus particulièrement aux thématiques Libraries and Archives in the Digital Humanities Era et Interdisciplinary Workshop on Recommender Systems
    • Atelier 2 – Séminaire Écritures numériques et éditorialisation
    • Publié le 4 décembre 2017 par Chloé Terminarias dans
    • Atelier animé par Servanne Monjour & Mattéo Tréléani (à distance de Montréal) – Lundi 4 décembre : 17h30 – 19h30 – CNAM, accès rue Conté, salle 33.3.20 En préparation du deuxième atelier edito18, Servanne Monjour et Matteo Treleani nous proposent de travailler autour de l’article « L’intelligence des traces » de Louise Merzeau (Intellectica, 2013). Dans cet article, Louise Merzeau encourage à penser la trace numérique au-delà du seul paradigme indiciaire : nos traces ne sont plus seulement un symptôme ou le résultat d’un impensé (utilisé afin de tracer et de mesurer l’usager), mais elles constituent une écriture à part entière. Ainsi envisagée selon un paradigme performatif, la trace apparaît comme un élément d’agencement, comme une sorte de brique pouvant œuvrer à la « construction d’espaces communs de connaissance et de mémoire ». C’est à partir de cette conception de la trace numérique que nous souhaitons orienter les débats autour de la problématique spatiale posée dans le séminaire : entre risque d’expropriation (identitaire, notamment) et possibilités d’aménagement (d’un territoire (?) numérique), comment la trace permet-elle de penser les modalités d’un environnement ou d’un habitat numérique?
    • Quelles plateformes numériques pour la collecte et la valorisation des mémoires, de la culture et du patrimoine?
    • Publié le 21 septembre 2017 par Chloé Terminarias dans
    • 21 septembre 2017 Au Conservatoire National des Arts et Métiers 292 rue Saint Martin -75003 Paris Amphithéâtre Jean Fourastié Entrée libre sur inscription par mail à envoyer à  :  Réunir des documents numérisés, audiovisuels ou iconographiques et enregistrer des témoignages pour rendre compte du passé, valoriser un patrimoine bâti ou immatériel, promouvoir les savoir-faire et les valeurs d’une entreprise ou d’une institution est une pratique aujourd’hui courante Il existe une véritable demande sociale de ces mémoires  et un réel débouché économique pour ces recueils de témoignages du passé, mais il n’existe pas d’offre technologique intégrée permettant d’organiser, de classifier, et de publier ces recueils sur le web  sous forme de parcours 3D, de web-documentaires, d’expositions, diffusées ou de les intégrer en réalité augmentée à des visites de lieux, et de développer la participation des visiteurs à l’enrichissement et l’annotation de ces collectes multimedia. II n’y  a pas de solution entre le « bricolage » à l’aide des cms standards (Spip, Joomla ou WordPress, imparfaitement adaptés, et les systèmes développés sur-mesure et non réutilisables. Nous proposons dans cette journée de faire dialoguer les praticiens des collectes de mémoires, les chercheurs en humanités numériques et les sociétés de développement du numérique et du multimedia, pour poser l’état de l’art international dans le domaine de la modélisation du patrimoine mémoriel, les plateformes participatives et les expositions multimedia afin de susciter des partenariats pour le montage de projets de développement d’une plateforme intégrée. intervenants :   9h30 Claire Scopsi (Maitre de conférences au Dicen-IDF Cnam Paris) Introduction 9h40 – Stéphane Pouyllau (Ingénieur de recherche au CNRS, directeur technique d’Huma-Num) : L’édition de bibliothèques numériques en SHS : le service NAKALONA d’Huma-Num (www.nakalona.fr) 10h20  – Bastien Guerry (Service du Patrimoine, ministère de la Cultur – https://bzg.fr/) et Marta Severo (Maitre de conférences au Dicen-IDF Paris Nanterre) : Un Inventaire participatif du patrimoine national des orgues. 11h00-11h30 pause et présentations libres  des applications Muséocube – Passerelle de mémoires- et Passerelle des Mémoires. 11h30 – Gerald Kembellec (Maitre de conférences au Dicen-IDF Cnam Paris) et Lucie Lachenal (doctorante en Histoire de l’Art à Paris 1) : Modélisation et développement d’un dispositif d’accès aux bibliographies de critiques d’art francophones orienté prosopographie par le Web de données. http://www.dicen-idf.org/membre/gerald-kembellec/ 12h10 – 12h10 Sébastien Caquard Associate Professor of Geography and Director of the Geomedia Lab (https://www.concordia.ca/artsci/geography-planning-environment/faculty.html?fpid=sebastien-caquard) and  Rodolphe Gonzales post-doctoral fellow at The Center for Oral History (CHORN) and at the Geomedia lab (Concordia University Montreal). Mapping  “histoires de vie“ 12h50-14h30 Pause déjeuner  14h30  Julien BROUILLARD (Chargé de développement Innovation numérique & urbaine –Dédale) CityTelling / Lire, comprendre et écrire la ville avec ses habitants www.citytelling.fr 15h10 -. Philippe Hanus  (fondation FACIM, coordinateur éditorial du projet Traverse, chercheur associé au LARHRA) et Ulrich Fischer( Memoways, vidéaste et assistant maîtrise d’ouvrage du projet Traverse) : Présentation du projet Traverse : patrimoines franco-suisses en partage https://www.traverse-patrimoines.com. 15h50 -16h10 pause et présentations libres  des applications Muséocube – Passerelle de mémoires- et Passerelle des Mémoires. 16h10 – Alessandro Cattunar : Présentation de projets d’histoire orales et de leur valorisation multimedia : Le […]