Archives 2016

    • Atelier interdisciplinaire sur les systèmes de recommandation / Interdisciplinary Workshop on Recommender Systems
    • Publié le 22 mai 2017 par Gérald Kembellec dans axe2
    • AISR 2017 ( en | fr ) Partenaires I. Appel à participations Voir sur le site de l’événement [Date étendue au 8 mars 2017] Les systèmes de recommandation atteignent aujourd’hui leur maturité avec une indéniable omniprésence tant sur les médias sociaux, que dans les plateformes collaboratives ou de vente en ligne. Après deux journées d’études interdisciplinaires au Cnam sur le sujet en 2012 et 2015, nous sommes heureux de vous convier à proposer une contribution à notre premier atelier interdisciplinaire sur les systèmes de recommandation qui aura lieu à Paris les 22 et 23 mai 2017. Les actes seront édités à l’issue de la tenue de cet atelier. Le format des communications est un format court : 20 000 signes en français, ou en anglais, pour un article (6 pages max. avec les illustrations en format IEEE) et 6 000 signes pour les présentations accompagnant les posters (recto-verso IEEE). Les formats de fichiers acceptés seront les .pdf, .doc, .docx, .rtf. Les axes thématiques seront principalement (mais non exclusivement) les suivants : Culture, médias et systèmes de recommandation ; Marketing numérique ; Publicité ciblée ; Profil d’utilisateurs et personnalisation ; Recommandation sociale ; Recommandation contextualisée et mobile ; Mesures d’évaluation et explication de recommandations ; Algorithmes des systèmes de recommandation ; Interface et interactions avec l’utilisateur Plates-formes et implémentation de systèmes ; Aide à la décision et temps réel ; II. Axes Thématiques : Systèmes de recommandation et digital marketing ; Algorithmes des systèmes de recommandation ; Plates-formes et implémentation de systèmes ; Aide à la décision et temps réel ; Culture, médias et systèmes de recommandation. III. Nature et format des communications Les actes seront édités à l’issue de la tenue du Workshop. Sont acceptées pour ce Workshop des communications courtes : 20 000 signes pour un article (6 pages max. en format IEEE) et 6 000 signes pour des posters (recto-verso IEEE). Les formats de fichiers acceptés seront les .pdf, .doc, .docx, .rtf. IV. Comité organisationnel Raphaël Fournier-S’niehotta (Cnam, Cédric) Gérald Kembellec (Cnam, Dicen) Maria Mercanti (IAE de Paris, Dicen) Fatma Siala (Université de la Manouba, ISAMM) Tiphaine Viard (Cnam, Cédric) V. Comité scientifique (en cours) Anne Boyer (Université de Lorraine, LORIA équipe Kiwi) Armelle Brun (Université de Lorraine, LORIA équipe Kiwi) Laurent Candillier (expert R&D indépendant, agréé par le ministère de la Recherche) Ghislaine Chartron (Cnam, Dicen-IdF) Rachid Chelouah (École Internationale du Traitement de l’Information, LARIS) Raja Chiky (Institut Supérieur d’Électronique de Paris, LISITE-RDI) Max Chevalier (Toulouse 3, Irit) Estelle Delpech (NLP Specialist Airbus, département Human Factors & Ergonomics in Design) François Debruyne (Lille 3, Geriico) Damien Dudognon (Overblog – Groupe Webedia) Raphaël Fournier-S’niehotta (Cnam, Cédric) Rushed Kanawati (Paris 13, LIPN) Gérald Kembellec (Cnam, Dicen-IdF) Maria Mercanti (IAE, Dicen-IdF) Frank Meyer (Orange Labs Products and Services – IMT) Elsa Negre (Paris-Dauphine, LAMSADE) Imad Saleh (Paris 8, Paragraphe) Camille Salinesi (Paris 1, CRI) Fatma Siala (Université de la Manouba, ISAMM) Mariem Siala (Institut des Hautes Études Commerciales de Carthage) Sahbi Sidhom (Université de Lorraine, LORIA équipe Kiwi) Maurice Tchuente […]
    • Séminaire Fab’mem mardi 17 janvier 2017 : « Crowdsourcing, crowdfunding et bibliothèques numériques» avec Mathieu Andro
    • Publié le 17 janvier 2017 par Claire Scopsi dans axe1
    • Le mardi  17 janvier 2017,  16h30-18h30 Au Conservatoire des Arts et Métiers, Amphi Paul Painlevé 292 rue Saint – Martin – 75003 Paris, M°Réaumur-Sébastopol Accès libre, merci de confirmer votre inscription à :  Invité : Mathieu Andro, Ingénieur gestion des connaissances, text mining à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). Docteur en sciences de l’information, Laboratoire Paragraphe, Paris 8. « Crowdsourcing, crowdfunding et bibliothèques numériques». Documenter  les fonds photographiques du débarquement (PhotosNormandie) en ligne sur Flick’R, Parrainer la numérisation de précieux enregistrements sonores (association des amis de la BNF), contribuer à la création d’une base de données scientifique à partir des millions de photos des plantes provenant des herbiers français (Herbonautes), apporter une contribution financière via Kiss Kiss Bank Bank pour la valorisation du fonds Ricoeur (Fondation Paul Ricoeur). Les internautes se voient de plus en plus invités à participer selon des modalités diverses à des projets patrimoniaux et les institutions culturelles n’hésitent plus à se lancer. Pourquoi et comment associer les internautes à un projet  de mémoires numériques ? Comment financer  un projet par le crowdfunding ? Que peut-on en attendre ? Autour de l’exemple du projet de numérisation à la demande par crowdfunding Numalire, Mathieu Andro analyse les différentes méthodes développées dans le domaine des sciences et de la culture pour  faire appel à la participation des internautes. Il s’interroge sur la rentabilité de ces pratiques et leur évolution sociale : assiste-ton  à une « uberisation » du secteur de la culture ?
    • Séminaire Fab’mem mardi 17 janvier 2017 : « Crowdsourcing, crowdfunding et bibliothèques numériques» avec Mathieu Andro
    • Publié le 22 décembre 2016 par Claire Scopsi dans axe1
    • prochaine séance du séminaire fabriques de mémoires (fab’mem) consacré aux méthodes et techniques des collectes de mémoires à l’ère numérique. Le mardi  17 janvier 2017,  16h30-18h30 Au Conservatoire des Arts et Métiers, Amphi Paul Painlevé 292 rue Saint – Martin – 75003 Paris, M°Réaumur-Sébastopol Accès libre, merci de confirmer votre inscription à :  Invité : Mathieu Andro, Ingénieur gestion des connaissances, text mining à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). Docteur en sciences de l’information, Laboratoire Paragraphe, Paris 8. « Crowdsourcing, crowdfunding et bibliothèques numériques». Documenter  les fonds photographiques du débarquement (PhotosNormandie) en ligne sur Flick’R, Parrainer la numérisation de précieux enregistrements sonores (association des amis de la BNF), contribuer à la création d’une base de données scientifique à partir des millions de photos des plantes provenant des herbiers français (Herbonautes), apporter une contribution financière via Kiss Kiss Bank Bank pour la valorisation du fonds Ricoeur (Fondation Paul Ricoeur). Les internautes se voient de plus en plus invités à participer selon des modalités diverses à des projets patrimoniaux et les institutions culturelles n’hésitent plus à se lancer. Pourquoi et comment associer les internautes à un projet  de mémoires numériques ? Comment financer  un projet par le crowdfunding ? Que peut-on en attendre ? Autour de l’exemple du projet de numérisation à la demande par crowdfunding Numalire, Mathieu Andro analyse les différentes méthodes développées dans le domaine des sciences et de la culture pour  faire appel à la participation des internautes. Il s’interroge sur la rentabilité de ces pratiques et leur évolution sociale : assiste-ton  à une « uberisation » du secteur de la culture ?
    • Séminaire recherche Dicen IDF / IFIS
    • Publié le 13 décembre 2016 par Chloé Terminarias dans axe3
    • PROGRAMME 09h00              Accueil 09h10              Ouverture de Christian BOURRET 09h15              Étienne-Armand AMATO Recherche-innovation et formation-recherche : des méthodologies d’investigation des réalités numériques OU comment et pourquoi étudier les représentations du « numérique » grâce aux ateliers d’investigation pédagogique et installations de réalité virtuelle 09h35              Kaouther AZOUZ Le web de données et la mutation de données et la mutation des lieux de savoir. Étude de cas d’Alexandre-Olivier Exquemelin et Abu Al-Qasim Al-Sabbi 10h15              Questions 10h40              Pause 09h55              Karina BARRANTES Réseaux Sociaux, Communautés de Pratique et Apprentissage Informel en entreprise. Quels enjeux de partage ? Étude de cas comparative chez AXA France et AXA Mexique 10h50              Émeline SEIGNOBOS Rhétorique, performativité et influence des écrits professionnels du conseil (intelligence économique, relations publiques, lobbying) 11h10             Solange KURPIEL Modes de gestion des médias alternatifs web : vers l’économie de l’information en réseau et la multiplication des sources de revenus 11h30              Zhao HUANG Le renouveau de la diplomatie de la Chine en Afrique à l’ère numérique 11h50              Questions et conclusion LIEU Institut Francilien d’Ingénierie des Services 6-8 Cours du Danube 77700 SERRIS Station Val d’Europe – RER A INFOS Pour plus d’informations, contacter Chloé Terminarias,
    • Parution: Publier,éditer, éditorialiser (DeBoeck)
    • Publié le 20 novembre 2016 par Ghislaine Chartron dans axe2
    • Nouveaux enjeux de la production numérique Directeur d´ouvrage : Lisette Calderan, Pascale Laurent, Hélène Lowinger, Jacques Millet 2016 – 176 pages En différentes contributions, cet ouvrage propose un regard sur les spécificités de la publication aujourd’hui, et notamment celles liées au numérique.  http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807306653-publier-editer-editorialiser Contribution Dicen-Idf :  Edition et publication des contenus : regard transversal sur la transformation des modèles (G. Chartron), chapitre 1
    • Le web de données pour les professionnels de l’information
    • Publié le 10 novembre 2016 par Gérald Kembellec dans axe2
    • Le web sémantique permet d’identifier et d’interconnecter les documents et les objets et d’offrir une meilleure interopérabilité, réutilisation et ré-exploitation des informations. Ce web de données est déjà très présent dans différents secteurs comme la médecine, le droit, la culture et les bibliothèques. Dans cet univers, comment se positionnement les professionnels de l’information et de documentation ? Ces technologies se traduisent-elles par de nouvelles pratiques et de nouvelles missions ?
    • Séminaire Écritures numériques et éditorialisation : saison 2016-17
    • Publié le 5 octobre 2016 par Louise Merzeau dans axe4
    •   Fondé par Sens Public en 2008, à l’initiative de Gérard Wormser et Marcello Vitali Rosati, le séminaire a bénéficié du soutien de l’Iri pendant plusieurs années. Depuis la rentrée 2015, le laboratoire Dicen-IDF, dans le cadre des travaux de l’axe 4, a rejoint l’organisation du séminaire, qui se déroulera désormais au Cnam pour sa partie parisienne.  Informations pratiques Les séances ont lieu le jeudi de 17h30 à 19h30 (heure de Paris) – de 11h30 à 13h30 (heure québécoise) À Paris : Cnam 2 rue Conté, 75003 Paris, M° Arts-et-Métiers Salle 33.3.20 (au fond à gauche de la cour, 3e étage, porte en face de l’ascenseur) À Montréal : Université de Montréal – salle C-8041 (Pavillon Lionel-Groulx) Une captation vidéo des interventions et des échanges sera visible en direct et en différé sur Youtube et sur le site de Dicen-IDF. Contacts Marcello Vitali Rosati → Consulter le site du séminaire → télécharger l’affiche Argumentaire saison 2016-2017 : L’éditorialisation, entre maîtrise et déprise Grâce à l’intervention de nombreux chercheurs et praticiens du numérique, et en adoptant chaque année une grille de lecture particulière (la notion de profil l’année dernière, les dynamiques d’élaboration et de circulation des savoirs l’année précédente, ou encore les écritures numériques avec une approche littéraire), notre séminaire a questionné la notion d’éditorialisation et a évalué l’étendue de ses implications. L’ayant défini comme l’ensemble des opérations, dispositifs, acteurs ou médiations nécessaires à l’intégration et la valorisation des ressources au sein de l’environnement numérique, nous nous sommes plus particulièrement intéressés à l’interaction entre contenus (ou  ressources), environnement technique (réseau, serveurs, plateformes, CMS, algorithmes, moteurs de recherche…), aspects formels et structurels (hypertexte, multimédia, métadonnées) et pratiques (annotation, commentaires, recommandations). D’année en année, le séminaire a élargi l’acception du mot, allant jusqu’à lui conférer une dimension ontologique, en considérant que l’éditorialisation permet de penser l’espace numérique et plus largement de renouveler une pensée de la production du réel. Nous cherchons désormais à poursuivre l’exploration de ces processus d’édition ouverts dans l’espace et le temps, pour mieux comprendre comment ils renouvellent l’élaboration et la transmission des savoirs. Parmi les différents enjeux que nous souhaitons interroger, la place des usagers dans les processus d’éditorialisation fera l’objet d’une attention particulière. Quels sont les nouveaux rapports entre individus, collectifs et producteurs de contenus (entreprises, institutions, développeurs etc.) ? Qu’est-ce qui relève encore d’une maîtrise des dispositifs dans l’éditorialisation, et faut-il accorder une valeur aux formes de “déprise” qu’elle impose aux utilisateurs ? Quelle est la marge de l’usage face aux logiques normatives qui structurent l’environnement ? Afin d’écarter toute essentialisation du fait numérique, le séminaire de cette année voudrait mener ces questionnements à travers l’analyse d’expériences concrètes. Nous tenons en effet à considérer la matérialité des traces et des écritures, en même temps que la réalité des pratiques et des contextes, pour mettre en relief la variété des processus d’éditorialisation. On examinera notamment comment ces processus sont susceptibles de transformer ou révoquer les sectorialisations traditionnelles (ex : séparation entre les domaines de la musique et de la […]
    • Publication : La médiation des mémoires en ligne. Les Cahiers du numérique vol 12/3
    • Publié le 28 septembre 2016 par Claire Scopsi dans axe1
    •   La médiation des mémoires en ligne sous la direction de Rémy Besson, Claire Scopsihttp://lcn.revuesonline.com/resnum.jsp?editionId=3147  LISTE DES ARTICLES POUR LE VOL 12/3 – 2016 • Sommaire  [GRATUIT] – pp.5-6 • Les auteurs  [GRATUIT] – pp.7-8 • Introduction  [GRATUIT] Rémy BESSON, Claire SCOPSI – pp.9-13 • Mise en exposition et mobilisation numériques des mémoires des bastides du sud-ouest Jessica DE BIDERAN, Patrick FRAYSSE – pp.15-29 • Stimuler la patrimonialisation socio-culturelle par des plateformes du web. Étude de cas du site lyonnais de Montluc Christine MICHEL, Marie-Thérèse TÉTU, Pierre-Antoine CHAMPIN,, Laetitia POT – pp.31-50 • Enregistrement et diffusion numérique de témoignages. Approche historiographique et exemple en contexte muséal Alain LAMBOUX-DURAND – pp.51-73 • Mémoires végétales informatisées. Ou comment les banques d’archives orales en ligne transforment les modalités de la transmission Maëlle MÉRIAUX – pp.75-91 • Mémoires d’une culture vidéoludique sur la plateforme YouTube. Expériences de vidéastes amateurs et patrimonialisation du jeu vidéo Boris URBAS – pp.93-114 • Les mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français de 1999 à 2014 Sophie GEBEIL – pp.115-138 • Archivage de répétitions et médiations du spectable vivant. Le cas du projet spectable en ligne(s) Joëlle LE MAREC, Nicolas SAURET – pp.139-164 • Summary/Abstracts  [GRATUIT] – pp.165-168  
    • Séminaire interne
    • Publié le 21 septembre 2016 par Webmaster
    • Nous aurons notre séminaire de rentrée (consacré en grande partie au projet de notre nouvelle organisation) mercredi 21 septembre de 9h30 à 14h : 31.2.85 2, rue Conté – accès 31 sur le plan ci-dessous, à gauche en entrant dans la cour, 2ième étage Il sera suivi d’un déjeuner en commun : inscriptions closes à ce repas (pour vérifier la vôtre, voir doodle que Manuel vous a envoyé le 11 juillet à 8h44) Attention, ne vous inscrivez au repas que si vous êtes certain-e d’y participer (budget labo !)
    • Parution d’un numéro de la revue I2D, avec un dossier thématique sur le Web de données
    • Publié le 6 juillet 2016 par Gérald Kembellec dans axe2
    • Parution d’un numéro de la revue I2D, avec un dossier thématique sur le Web de données sous la co-direction de Gérald Kembellec et Camille Claverie pour l’ADBS. DOSSIER. Web de données et création de valeurs : le champ des possibles, Dossier réalisé sous la direction de Camille PRIME-CLAVERIE (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) et Gérald KEMBELLEC (Cnam), introduction page(s) 28 à 29 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – WEB DE DONNÉES, UN ENJEU POUR LES BIBLIOTHÈQUES, page(s) 30 à 41 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Le web de données en contexte bibliothécaire, Gérald KEMBELLEC, page(s) 30-31 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Comprendre les standards du web de données, Bruno MENON, page(s) 32-34 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – De la SDN à la Nuit debout : les métadonnées et les enjeux de gouvernance internationale, Vincent BOULET, page(s) 35-36 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Web de données et bibliothèques : l’évolution du modèle d’agrégation des données, Emmanuelle BERMÈS, page(s) 37 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Démarche et usage de données liées pour le registre ReLIRE, Benjamin DUHAMEL, page(s) 38-39 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 1 – Des APIs Istex et Base pour les bibliothèques d’enseignement supérieur de Saint-Étienne, Caroline BRULEY, David VARENNE, page(s) 40-41 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – WEB DE DONNÉES, CULTURE ET RECHERCHE, page(s) 42 à 53 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – Linked science et web de données, Camille PRIME-CLAVERIE, page(s) 42-43 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – Isidore Suggestion, des recommandations de lecture pour les blogs de science, Stéphane POUYLLAU, page(s) 44 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – Des textes augmentés avec les données du Web, Thomas FRANCART, page(s) 45 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – Le développement du web des données culturelles. Les enjeux pour le ministère de la Culture et de la Communication, Bertrand SAJUS, Marie-Véronique LEROI, page(s) 46-47 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – L’enjeu du web de données pour les éditeurs, Jean-Paul JORDA, page(s) 48 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – L’enjeu du web de données pour l’édition scientifique, Lise VERLAET, Hans DILLAERTS, page(s) 49 Web de données et création de valeurs : le champ des possibles. Pôle 2 – DBpédia.fr : retour sur la publication de données de la culture française, […]
    • Colloque : Une nouvelle histoire de la critique d’art à la lumière des humanités numériques ?
    • Publié le 6 juillet 2016 par Gérald Kembellec dans axe2
    • Logo du projet critiques
      Une nouvelle histoire de la critique d’art à la lumière des humanités numériques ? (du milieu du XIXe siècle à l’Entre-deux-guerres) Lien sur Calenda Colloque organisé par Anne-Sophie Aguilar (Paris 1, HiCSA), Eléonore Challine (ENS Cachan), Christophe Gauthier (Ecole nationale des Chartes), Marie Gispert (Paris 1, HiCSA), Gérald Kembellec (CNAM, Dicen-IdF), Lucie Lachenal (Paris 1, HiCSA), Eléonore Marantz (Paris 1, HiCSA), Catherine Méneux (Paris 1, HiCSA). Paris, galerie Colbert de l’INHA le 18 mai 2017 et École des Chartes le 19 mai 2017 LE PROGRAMME DE RECHERCHE « BIBLIOGRAPHIES DE CRITIQUES D’ART FRANCOPHONES » Initié en 2014 et soutenu par le Labex CAP, la Comue Hésam, l’HiCSA et l’Université Paris 1, le programme de recherche « Bibliographies de critiques d’art francophones » réunit une équipe interdisciplinaire d’historiens de l’art, de l’architecture, du cinéma, de la photographie et de spécialistes des sciences de la communication et de l’information. Il a pour objectif de valoriser la recherche dans le domaine de la critique d’art en mettant à disposition des chercheurs les bibliographies primaires de critiques d’art existantes. Les références bibliographiques seront relatives aussi bien aux beaux-arts qu’à l’architecture, aux arts décoratifs, à l’affiche, à la photographie, au cinéma, mais aussi à la littérature ou à la politique si les critiques ont écrit sur ces sujets. Le socle de ce programme est la réalisation d’un site internet. Ce site contiendra un répertoire monographique permettant d’accéder à une page par critique, comprenant des documents .pdf téléchargeables (bibliographie primaire du critique, bibliographie sur le critique, sources d’archives), signés par les chercheurs qui les ont élaborés et édités par l’équipe du programme de recherche ; il ouvrira également sur une base de données répertoriant l’ensemble des références présentes dans les bibliographies primaires des critiques d’art mises en ligne ; enfin, le site proposera un annuaire des chercheurs ayant collaboré au projet. Ce site internet sera lancé fin décembre 2016 et sera présenté au public et aux spécialistes lors d’une journée d’étude inaugurale le 3 février 2017. Outil pratique mis à disposition des chercheurs, il soulève également un certain nombre de questionnements théoriques. Ce colloque souhaite donc à la fois exploiter les possibilités de la base et réfléchir à ses répercussions dans l’approche de la critique d’art. APPEL A COMMUNICATIONS Compris dans un premier temps comme un simple outil d’une histoire de la réception des œuvres, les écrits relevant de la critique d’art ont souvent été cités sans tenir compte du contexte de leur énonciation et surtout de l’identité de leurs auteurs. Si les études monographiques de qualité se sont récemment multipliées, on observe que la médiation des connaissances sur la critique d’art continue de passer par des corpus fragmentés et des anthologies. Aujourd’hui, les outils numériques permettent d’aller plus loin, et de proposer des modèles d’organisation et de diffusion du savoir qui envisagent différemment la critique d’art, loin de son statut de simple marginalia de l’œuvre commentée. Partant de ce constat, le programme de recherche Bibliographies de critiques d’art francophones (Labex CAP, HeSam université, Université Paris […]
    • Place de la virtualité et du relationnel et synthèse des séances — Séminaires « Émergence des nouveaux collectifs de travail »
    • Publié le 7 juin 2016 par Webmaster dans axe1
    • Les séances s’organiseront comme suit : Introduction sur l’émergence des nouveaux collectifs de travail : quelles gouvernances et quels managements ? Quelles régulations ? (mercredi 9 mars) (François Silva et Camille Imhoff). Salle 37.1.49, salle des conseils. Don et contre don dans le relationnel managérial (mardi 29 mars) (Jean Edouard Grésy). Salle 31.2.85. Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques (mardi 17 mai) (Manuel Zacklad). Salle 31.2.87. Espaces et lieux : place de la virtualité et du relationnel et Synthèse des séminaires (mardi 7 juin). Salle 31.2.85. À chaque fois ce séminaire aura lieu de 9h30 à 12h30 au CNAM, 2 rue Conté, Paris 3e, métro Arts-et-métiers ou Réaumur Sébastopol.
    • Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques — Séminaires « Émergence des nouveaux collectifs de travail »
    • Publié le 17 mai 2016 par Webmaster dans axe1
    • Les séances s’organiseront comme suit : Introduction sur l’émergence des nouveaux collectifs de travail : quelles gouvernances et quels managements ? Quelles régulations ? (mercredi 9 mars) (François Silva et Camille Imhoff). Salle 37.1.49, salle des conseils. Don et contre don dans le relationnel managérial (mardi 29 mars) (Jean Edouard Grésy). Salle 31.2.85. Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques (mardi 17 mai) (Manuel Zacklad). Salle 31.2.87. Espaces et lieux : place de la virtualité et du relationnel et Synthèse des séminaires (mardi 7 juin). Salle 31.2.85. À chaque fois ce séminaire aura lieu de 9h30 à 12h30 au CNAM, 2 rue Conté, Paris 3e, métro Arts-et-métiers ou Réaumur Sébastopol.
    • Journée doctorale
    • Publié le 9 mai 2016 par Lisa Chupin
    • L’objectif de cette journée organise le 9 mai 2016 au CNAM dans le cadre du séminaire doctoral est de faire un point sur l’avancée des travaux de chaque doctorant et de faire bénéficier les doctorants des retours des permanents du laboratoire. La participation est obligatoire sauf autorisation expresse du directeur (notamment pour les doctorants à l’étranger). Il sera demandé à tous les doctorants une communication orale sur l’avancée de leur recherche. Cette communication peut porter sur un état de l’art, la construction d’une problématique, des analyses empiriques, ou encore exposer un chapitre de thèse… Les doctorants à partir de la deuxième année devront produire un texte de quelques pages (entre 15 000 et 20 000 signes) qui sera relu par un ou deux membres permanents du laboratoire. Les doctorants de première année peuvent se contenter de leur présentation orale (10 à 15’). Envoi des communications au plus tard le 21 mars 2016.
    • Atelier Pratiques et enjeux de l’éditorialisation pour les “passés dans le présent”
    • Publié le 11 avril 2016 par Louise Merzeau dans axe4
    • • 6e Atelier du labex Les Passés dans le Présent • Une partie substantielle des travaux du labex Les passés dans le présent porte sur l’exploitation de fonds numérisés ou nativement numériques. Une fois numérisées, les ressources ne peuvent être simplement diffusées sur Internet : elles doivent être formatées, indexées, enrichies, agrégées, partagées… en un mot éditorialisées. Afin d’accompagner ces travaux, le labex souhaite donc entamer une réflexion sur l’éditorialisation, conçue comme l’ensemble des opérations, dispositifs, acteurs ou médiations nécessaires à l’intégration et la valorisation des ressources au sein de l’environnement numérique. C’est pour initier cette réflexion que nous vous invitons à cet Atelier labex destiné à croiser vos pratiques, vos questions, vos terrains avec ceux d’intervenants ayant mené à bien des projets d’éditorialisation dans différents domaines. Autour de quelques opérations clés (annotation, scénarisation, appropriation, représentation), chaque session sera l’occasion de présenter des cas concrets, d’échanger sur les bonnes pratiques et d’esquisser ensemble des réponses pratiques et théoriques. Comité scientifique Ghislaine Glasson Deschaumes (Labex Les Passés dans le présent), Lionel Maurel, université Paris Lumières), Louise Merzeau (université Paris Ouest – Dicen-IDF), Nicolas Sauret (Paris Ouest – Dicen-IDF – Labex Les Passés dans le présent). → Site du labex Passés dans le présent → Fil Twitter de la journée #editoPP Programme Session #1 Annotation Les pratiques d’annotation sont au cœur de l’activité du chercheur, que ce soit l’annotation de données, de textes ou d’archives. Dans la mesure où l’annotation constitue un lien de continuité entre la lecture et l’écriture, les dispositifs d’annotation dans l’environnement numérique incarnent un rôle particulier dans l’éditorialisation des ressources, favorisant la circulation et l’interprétation de ces ressources. Bertrand Lafont, Projet Assyronline Humanités numériques et assyriologie Cuneiform digital library cdli wiki Vincent Puig (Iri), Dispositif Polemictweet Polemictweet Ligne de temps Digital studies PolemicTweet: Video Annotation and Analysis through Tagged Tweets Digital Studies, Organologie des savoirs et technologies de la connaissances, sous la direction de Bernard Stiegler. Fyp 2014 Paul-Emile Geoffroy, Bernard Stiegler : Protocole d’une pratique de catégorisation contributive à l’attention des étudiants de pharmakon.fr. Atelier Edition contributive 2014 Vincent Puig : Pratiques contributives à l’âge des données. Le tournant numérique des Sciences Humaines et Sociales, Pessac, MSHA, 2015 Louise Merzeau (2013). Éditorialisation collaborative d’un événement. Communication et organisation, (43), 105–122. Session #2 Scénarisation L’indexation fine et la fragmentation des contenus numériques ont ouvert de nouvelles pistes d’écriture qui consistent en l’agencement spatial et temporel d’éléments multimodaux (ou multimédia) dans un même document. Du CD-ROM au webdocumentaire, ce premier niveau d’éditorialisation relève dans une certaine mesure du montage (editing). Si cette écriture scénarisée organise effectivement l’accès et la consultation des ressources, elle ne constitue cependant qu’un aspect de l’éditorialisation, au risque de se figer dans un objet clos. Céline Lèvre (BDIC), Cartable numérique Bibliothèque numérique de la BDIC Cartable virtuel Images actives du CRDP de Versailles Nicolas Prévôt, Webdocumentaire Inouï, projet Patrimoine musical des Nanterriens projet labex Le patrimoine musical des Nanterriens Centre de Recherche en Ethnomusicologie Session #3 Appropriation L’appropriation constitue le véritable enjeu de l’éditorialisation. Au-delà […]
    • Don et contre don dans le relationnel managérial — Séminaires « Émergence des nouveaux collectifs de travail »
    • Publié le 29 mars 2016 par Webmaster dans axe1
    • Les séances s’organiseront comme suit : Introduction sur l’émergence des nouveaux collectifs de travail : quelles gouvernances et quels managements ? Quelles régulations ? (mercredi 9 mars) (François Silva et Camille Imhoff). Salle 37.1.49, salle des conseils. Don et contre don dans le relationnel managérial (mardi 29 mars) (Jean Edouard Grésy). Salle 31.2.85. Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques (mardi 17 mai) (Manuel Zacklad). Salle 31.2.87. Espaces et lieux : place de la virtualité et du relationnel et Synthèse des séminaires (mardi 7 juin). Salle 31.2.85. À chaque fois ce séminaire aura lieu de 9h30 à 12h30 au CNAM, 2 rue Conté, Paris 3e, métro Arts-et-métiers ou Réaumur Sébastopol.
    • Séminaire : avatars jouables et environnements temps réels : quels partages à l’intersection des mondes ?
    • Publié le 17 mars 2016 par Étienne Armand Amato dans axe4
    • JEUDI 17 MARS 17H30-20H30 CNAM, 2 RUE CONTE, SALON D’HONNEUR Dans le cadre du programme Confluence « Avatar interactif en réalité virtuelle » http://www.hesam.eu/blog/2015/06/19/avatar-immersif-en-realite-simulee/ Les avatars sont des figures potentiellement fédératrices en ce qu’ils conjuguent divers enjeux d’usage collectif, avec de nouvelles interactions professionnelles ou de loisirs et des questions identitaires plus personnelles. En rassemblant des publics et en invitant des points issus aussi bien du grand public que des spécialistes, ce séminaire offre un moment de partage propice à la construction d’une autre culture commune du numérique.   La modalité originale de ce séminaire est d’être de libre parole, sans invité annoncé, bien que plusieurs personnalités de la culture numérique s’y retrouveront. Cela, afin que s’affirme une expression des réflexions et des besoins d’éclairage que suscite cette thématique. Inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-avatars-jouables-et-environnements-temps-reels-quels-partages-a-lintersection-des-mondes-22742172450 Public(s) visé(s) : Chercheurs, mastérants, professionnels de la création 3D, du design, de la communication, amateurs du numériques ILLUSTRATION DE YANN MINH Mettre un hologramme flottant devant son visage, avec le portrait d’un autre
    • Avatars jouables et environnements temps réels : quels partages à l’intersection des mondes ?
    • Publié le 14 mars 2016 par Étienne Armand Amato dans axe3
    • JEUDI 17 MARS 17H30-20H30 CNAM, 2 RUE CONTE, SALON D’HONNEUR Dans le cadre du programme Confluence « Avatar interactif en réalité virtuelle » http://www.hesam.eu/blog/2015/06/19/avatar-immersif-en-realite-simulee/ Les avatars sont des figures potentiellement fédératrices en ce qu’ils conjuguent divers enjeux d’usage collectif, avec de nouvelles interactions professionnelles ou de loisirs et des questions identitaires plus personnelles. En rassemblant des publics et en invitant des points issus aussi bien du grand public que des spécialistes, ce séminaire offre un moment de partage propice à la construction d’une autre culture commune du numérique. Inscription : https://www.eventbrite.fr/e/billets-avatars-jouables-et-environnements-temps-reels-quels-partages-a-lintersection-des-mondes-22742172450 Public(s) visé(s) : Chercheurs, mastérants, professionnels de la création 3D, du design, de la communication, amateurs du numériques  
    • Émergence des nouveaux collectifs/communautés de travail dans les organisations à l’ère du numérique — Introduction
    • Publié le 9 mars 2016 par Webmaster dans axe1
    • Les séances s’organiseront comme suit : Introduction sur l’émergence des nouveaux collectifs de travail : quelles gouvernances et quels managements ? Quelles régulations ? (mercredi 9 mars) (François Silva et Camille Imhoff). Salle 37.1.49, salle des conseils. Don et contre don dans le relationnel managérial (mardi 29 mars) (Jean Edouard Grésy). Salle 31.2.85. Artefacts et Réseaux Sociaux Numériques (mardi 17 mai) (Manuel Zacklad). Salle 31.2.87. Espaces et lieux : place de la virtualité et du relationnel et Synthèse des séminaires (mardi 7 juin). Salle 31.2.85. À chaque fois ce séminaire aura lieu de 9h30 à 12h30 au CNAM, 2 rue Conté, Paris 3e, métro Arts-et-métiers ou Réaumur Sébastopol.
    • Journée d’étude – Former aux collectes de Mémoires – vendredi 18 mars 2016
    • Publié le 23 février 2016 par Claire Scopsi dans axe1
    •  Vendredi 18 mars 2016 9h30-17h00 Conservatoire National des Arts et Métiers  292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris M° Réaumur-Sébastopol Amphi Robert Faure (Z) Entrée libre sur inscription par mail à   Constituer un réseau d’échange, de réflexion sur les méthodes des collectes de mémoires Le 10 avril 2014 le projet Mediatore della Memoria, financé par la région Emilie Romagne, a permis d’organiser une première journée d ‘étude consacrée à une rencontre entre chercheurs et associations français et italiens, afin de partager et comparer les expériences et les méthodes de collectes de témoignages oraux. Les textes des deux conférences introductives sont publiés dans le numéro 41 du Bulletin de l’AFAS http://afas.revues.org/2936. Cette première expérience a confirmé la richesse d’une confrontation des expériences françaises et étrangères et la présence d’un public varié d’étudiants, historiens, associations, archivistes ou documentalistes audiovisuels, a montré la pertinence d’une approche plurielle ouverte aux milieux académiques institutionnels et associatifs. La collaboration se poursuit dans le cadre du projet « Passerelle de Mémoires » qui bénéficie d’un financement de la région Ile-de-France pour la réalisation d’une plateforme web de formation en ligne, destinée aux associations porteuses de projets de mémoire http://passerelle.hypotheses.org/. Cette seconde session a pour thème « former aux témoignages oraux et collectes de mémoire ». Nous souhaitons y faire le point sur les compétences et méthodes des acteurs des projets de mémoire, en questionnant les programmes des formations universitaires diplômantes, des stages de formation continue et des guides méthodologiques. En septembre 2015, l’université Paris Est Créteil Val de Marne annonce l’ouverture d’un  Master « Histoire Publique ». Au même moment l’université de Modène et Reggio Emilia annonce l’ouverture du premier Master d’Histoire publique italien. Il nous semble important de profiter de cette occasion pour comparer les deux approches et d’évoquer comment les historiens des deux pays répondent à la demande sociale et médiatique de mémoire. Nous ferons ensuite le point sur les formations destinées aux enseignants, associations et particuliers en Belgique, Italie et France : quelles compétences transférer pour favoriser la collaboration entre les citoyens et les professionnels de la mémoire et du patrimoine ? Quels sont les enjeux d’une transmission éducative auprès des jeunes ? Programme : 9h30  Accueil des participants 10h00 M. Lorenzo Bertucelli (Universita degli studi di Modena e Reggio Emilia) – ouverture du Master2 d’histoire publique, le contexte italien. 10h40 Mme Catherine Brice (université de Paris Est Créteil Val de Marne) – ouverture du Master2 d’histoire publique, le contexte français. 11h20 Pause 11h30 Romain THOMAS, (Maitre de conférences Université Paris-Ouest) et Rosa Olmos (BDIC) Le Diplôme universitaire « Médiations du passé : histoire, patrimoine, mémoire » du Labex les passés dans le présent. Quelles compétences mobiliser dans la conduite des politiques culturelles et de citoyenneté ? 12h10 Jean-Luc Delon (Aexpmil – Les Jardins Numériques) Présentation de la plateforme MUSEOCUBE : les expositions interactives du « Centre virtuel d’Histoire orale et populaire de l’Immigration italienne ». 12h30 Déjeuner autour d’un buffet 14h00 Claire Scopsi (Laboratoire Dicen-Idf Cnam) Le projet Passerelle de Mémoires d’île de France : une plateforme audiovisuelle pédagogiques pour sensibiliser les associations à la conduite de projets de mémoire durables. 14h40 Philippe Marchal association Les Territoires […]