Archives 2014

    • 7th International Conference on Qualitative and Quantitative Methods in Libraries
    • Publié le 26 mai 2015 par Joumana Boustany dans axe2
    • Qualitative and Quantitative Methods (QQM) are proved more and more popular tools for Librarians, because of their usefulness to the everyday professional life. QQM aim to the assessment and improvement of the services, to the measurement of the functional effectiveness and efficiency. QQM are the mean to make decisions on fund allocation and financial alternatives. Librarians use also QQM in order to determine why and when their users appreciate their services. This is the start point of the innovation involvement and the ongoing procedure of the excellent performance. Systematic development of quality management in libraries requires a detailed framework, including the quality management standards, the measurement indicators, the self-appraisal schedules and the operational rules. These standards are practice-oriented tools and a benchmarking result. Their basic function is to express responsibly the customer (library user) -supplier (library services) relationship and provide a systematic approach to the continuous change onto excellence. The indoor and outdoor relationships of libraries are dependent of their communication and marketing capabilities, challenges, opportunities and implementation programmes. Site de la conférence : http://www.isast.org/qqml2015.html
    • 5e conférence « Document numérique et Société »
    • Publié le 4 mai 2015 par Gérald Kembellec dans axe2
    • Open data, Big data : quelles valeurs, quels enjeux ? 4 et 5 mai 2015 – Rabat – Maroc. L’internet des objets, l’interconnexion généralisée transformant les services et les comportements des internautes en fournisseurs de données et d’une manière générale les évolutions technologiques liées aux capacités computationnelles qui traitent l’information sur toute sa chaîne de transformation nous pressent d’interroger l’effervescence actuelle autour du « Big Data », qui anime autant les milieux d’affaires que les gouvernements et les scientifiques d’origine disciplinaire variée. Buzzword ayant le vent en poupe ces trois dernières années, le « Big Data » souvent désigné comme une « mine d’or » qualifiant un « océan mondial de données » révèle la prise de conscience de l’expansion rapide d’un nouvel univers constitué par des données dont le traitement formerait un monnayable eldorado. Le « Big Data » vise ainsi l’exploitation massive de données informationnelles présentes, fabriquées ou générées en ligne, dans des cadres juridiques en cours de définition et de négociation. Au terme « Big Data », se trouve fréquemment associé « Open Data » qui apparaît comme une condition associée, au moins dans la sphère publique. Dans le domaine de la recherche, le mouvement du libre accès aux résultats scientifiques – que ce soit les textes ou les données – est en phase avec cet enjeu majeur d’exploration et d’interconnexion sans limites de ces données, au cœur des promesses du datamining. Les démocraties se sont emparées elles-aussi de cet idéal d’ouverture et construisent un accès renouvelé aux données publiques projetant des valeurs de transparence, de participation citoyenne,  de soutien à l’innovation économique. Ceci démarre en 2009 par l’ouverture du site data.gov de l’Open Government d’Obama, puis encouragé par l’Union Européenne le mouvement se traduit en France par le développement actuel de la « Plateforme ouverte des données publiques françaises », data.gouv.fr. Il en est de même pour le Maroc à travers sa plateforme dédiée aux données publiques (data.gov.ma). Ainsi, la France se classe 10e sur 77 dans le baromètre 2013 de l’Open Data Institute  et le Maroc 40e . Enfin, autre phéno­mène et non des moindres en terme de prolifération des données, celles livrées gratuitement par les internautes sur les réseaux sociaux, services, blogs, sites web d’agrégation d’informations vidéos, images, textes…et potentiellement exploitables par le marketing et tous les services dont les objectifs reposent sur la réalisation de prévisions. Au sein des entreprises, de nombreux projets voient le jour dont les visées vont d’une simple optimisation des performances à une transformation profonde des modèles d’affaires. La visualisation de données devient un enjeu associé à l’efficience du pilotage. La possibilité d’une prise de décision en temps réel et l’enrichissement des données habituelles par de nouvelles sources de granularités plus fines permettent d’ajuster la relation continue avec le client, de concevoir des produits et services affinés en fonction du profil et des besoins. Enfin, nombreuses sont les opportunités liées à l’accès, au volume et à la nature des données pour les gouvernements à travers la santé, la sécurité, le climat, l’urbanisme, les médias, l’emploi et autres domaines qui structurent profondément une société, voire les […]
    • Séminaire interne
    • Publié le 13 avril 2015 par Webmaster
    • 14h-17h — Salle 31.2.85 Cnam, 2 rue Conté (accès 31 à gauche en rentrant dans la cour, 2e étage puis tout de suite à droite)  
    • Séminaire « Organisation : risque professionnel et surveillance »
    • Publié le 13 mars 2015 par Webmaster
    • Lieu : Cnam, 2 rue Conté, Salle des conseils (1er étage accès 39, plan d’accès ci-dessous) « De la sousveillance à l’interveillance expertale et citoyenne en matière d’évaluation des risques. Autour de l’accessibilité des données » François ALLARD-HUVER, CELSA-GRIPIC. François est ATER et doctorant en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paris-Sorbonne, CELSA. Ses recherches portent sur la transparence dans les dispositifs sociotechniques d’évaluation et de gestion du risque, en particulier lors de l’« Affaire Séralini », ainsi que sur la question de la parrhesia dans les médias informatisés. « Big brother et small brothers: intrusion et éthique à l’heure du numérique » François SILVA, DICEN-IDF « Régime de connectivité et discrimination numérique dans l’entreprise » Maryse CARMES, DICEN-IDF « La vidéosurveillance, l’image et la donnée » Bruno GIRARD, UNICE-I3M. Bruno est chercheur au sein du laboratoire de recherche i3M, Information Milieux Médias Médiations à l’Université Nice Sophia Antipolis – Université de Toulon. Il travaille sur la supervision du travail et la super-vision des comportements, ainsi que sur les risques propres aux systèmes de vidéosurveillance à partir d’un double ancrage théorique dans les SIC et les études cinématographiques.
    • Journée d’étude « Dispositifs de lecture savante (humanisme et numérique) »
    • Publié le 22 janvier 2015 par Webmaster
    • Qu’est-ce qu’une pratique savante de lecture au XXIe siècle ? Quels sont les dispositifs qui la rendent possible ? Comment se redéfinit-elle dans la culture de l’internet et des données ? Autant de questions qui seront posées lors de cette rencontre sur l’évolution de nos pratiques de lecture, autour des effets de rupture ou de continuité avec les modèles hérités de l’ordre des livres. Organisée par le laboratoire Dicen-IDF (axe 4), l‘UMR 7041 ArScAn-THEMAM et l’UFR Phillia de Paris ouest Nanterre La Défense, en partenariat avec l’Iri, Sens Public et l’université de Montréal, cette journée d’étude tiendra lieu de séminaire du laboratoire Dicen-IDF. À partir de 17h, la rencontre sera prolongée par le séminaire Écritures numériques et éditorialisation (Iri / Sens Public / Université de Montréal) en liaison vidéo avec le Canada. → Programme et argumentaire Accès En voiture : – Tunnel de La Défense par le Pont de Neuilly – Sortie direction La Garenne-Colombes – 1er feu tout droit, départementale D992 Boulevard de la Mission Marchand – 3ème rue à gauche, avenue Léonard de Vinci – Parking : 8, avenue Léonard de Vinci – 92400 Courbevoie En Bus : – Ligne 73, Arrêt Léonard de vinci, – Lignes 45, 141, 144, 159, 160, 161, 174, 178, 246, 258, 262, 272, 275, 276, 278, 360, 378, 541, Arrêt « La Défense Grande Arche » En RER A : Arrêt La Défense – Grande Arche En Tramway : ligne T2, arrêt Faubourg de l’Arche ou La Défense En train : Lignes J, L, U, arrêt La Défense – Grande Arche En Métro : Ligne 1, arrêt La Défense – Grande Arche Orientation Une fois arrivé à La Défense, passer entre la Grande Arche et le Cnit, puis prendre la passerelle à gauche : l’entrée du Pôle est en face
    • Le travail académique du chercheur dans différents contextes
    • Publié le 10 décembre 2014 par Lisa Chupin
    • Intervention de Jean-François Blanchette, professeur associé au département Information Studies de l’UCLA, dans le cadre du séminaire des doctorants DICEN IdF L’intervention sera centrée sur les pratiques académiques  (le peer review, l’écriture, la lecture, la gouvernance des institutions, le financement, etc.), notamment en sciences de l’information et de la communication. La séance s’adresse tout particulièrement aux doctorants en SIC quel que soit leur laboratoire de rattachement. Elle a pour objectif de favoriser les échanges sur les pratiques académiques dans différents contextes et de mutualiser des ressources documentant en particulier le cas français. Plus d’informations sur le blog des doctorants DICEN IdF : http://2didf.blogspot.fr
    • Séminaire inter axes « Tangibilité et intangibilité du numérique »
    • Publié le 26 novembre 2014 par Webmaster
    • Tangibilité et intangibilité du numérique : matérialité des abstractions logicielles et travailleurs invisibles de la donnée 26 novembre 2014 de 14h00 à 16h45 au Cnam, 292 rue Saint-Martin, salle 21.1.13 (plan accès ci-dessous) La dématérialisation n’aura pas lieu: pratiques de l’abstraction dans les piles logicielles 14h00 – 15h15 Jean-François Blanchette, Associate Professeur Dept. of Information Studies, UCLA – Professeur invité DICEN-IDF Organiser le partage de données en SHS : du travail invisible au digital labor 15h30 – 16h45 Jean-Christophe Plantin, Chercheur postdoctoral, School of Information & Dept. of Communication Studies, University of Michigan
    • Séminaire doctorants
    • Publié le 14 novembre 2014 par Webmaster
    • Journée des doctorants du laboratoire Lieu : Cnam, 2 rue Conté, Amphi Planté, Accès 35, 1er étage (plan accès ci-dessous) 1/ Synthèse des propositions pour le séminaire des doctorants DICEN pour 2014-2015. 2/ Présentation des travaux des doctorants présents, notamment : Victoria Pérès-Labourdette Lembé : L’exploitation des traces dans les lieux de savoirs numériques : discours, processus et pratiques de l’anonymat. Tatiana Domingues : La coopération et l’organizing dans la veille collaborative Cheikh Ba : Pratiques de lecture savante et tablettes. Klara Sok : Autour du bitcoin Badara Diallo : Falsifiabilité des documents et identité numérique Anne-Laure Reboul. Lisa Chupin : Appréhender les pratiques liées aux collections naturalistes numérisées. 3/ Échange avec les permanents, en vue de l’organisation du séminaire des doctorants avec entre autres des séances associant chacune des doctorants et un chercheur permanent de DICEN. 4/ Démonstration-spectacle autour de l’illusion numérique : Thierry Collet (plus d’info sur http://www.lephalene.com/#about)  
    • L’offre de livres numériques à destination des bibliothèques de lecture publique : un regard international
    • Publié le 6 novembre 2014 par Gérald Kembellec dans axe2
    • Séance 4 : la situation en Suisse Date de l’événement:Jeudi, 6. Novembre 2014 – 13:00 Organisateur(s):  enssib, laboratoires DICEN-CNAM et ELICO, Arald Type d’événement:  Séminaires Cet événement international analysera la situation du livre numérique en bibliothèque de lecture publique en France et à l’étranger.Plusieurs experts du domaine partageront les résultats d’études réalisées en Amérique du Nord et en Europe. Organisées et animées par Benoît EPRON (enssib-ELICO), Hans DILLAERTS (Université Paul Valéry – LERASS CERIC), Antoine FAUCHIÉ (ARALD) et Ghislaine CHARTRON (DICEN-CNAM), toutes les séances seront construites autour de l’intervention d’une personnalité invitée suivie d’un débat avec les organisateurs puis d’un temps de questions-réponses. Ce séminaire interrogera : L’articulation entre l’offre éditoriale commerciale et celles des bibliothèques : à l’instar du livre papier, quels modèles économiques et législatifs seront nouvellement définis pour le livre numérique ? Quel dialogue entre éditeurs et bibliothèques ? Les modalités d’acquisitions : dans le marché du livre numérique, quelle place tiendront les librairies ? Le financement des acquisitions de livres numériques, les modalités de l’intervention publique ; Les compétences professionnelles des bibliothécaires : technicité, formats, supports de lecture mais aussi politiques d’acquisition ; La bibliothèque comme acteur politique et culturel de la médiation de collections de livres numériques. Ce séminaire est ouvert à tous, professionnels et chercheurs, intéressés par ces questions. Il se déroule à l’enssib (pour s’y rendre). Programme complet
    • Venez tester les herbiers numériques collaboratifs !
    • Publié le 10 octobre 2014 par Lisa Chupin dans axe1
    • Le 10 octobre 2014, à l’occasion du 220e anniversaire du CNAM, seront présentés les dispositifs de science participative étudiés par le laboratoire DICEN, partenaire de l’infrastructure eRecolnat. Il s’agit autant de faire découvrir ces sites que d’appuyer nos développements ultérieurs sur des retours des usagers. Juniperus Virgiana. A découvrir sur le site américain Notes From Nature… Le projet sera présenté plus précisément à 11h30, 12h30 et 18h, mais pour pourrez découvrir les sites tout l’après-midi.      
    • Séminaire « L’offre de livres numériques à destination des bibliothèques publiques » – Situation aux USA
    • Publié le 2 octobre 2014 par Gérald Kembellec dans axe2
    • Cet événement international analysera la situation du livre numérique en bibliothèque de lecture publique en France et à l'étranger. Plusieurs experts du domaine partageront les résultats d’études réalisées en Amérique du Nord et en Europe. Organisées et animées par Benoît EPRON (enssib-ELICO), Hans DILLAERTS (Université Paul Valéry - LERASS CERIC), Antoine FAUCHIÉ (ARALD) et Ghislaine CHARTRON (DICEN-CNAM), toutes les séances seront construites autour de l’intervention d’une personnalité invitée suivie d’un débat avec les organisateurs puis d’un temps de questions-réponses. Ce séminaire interrogera : L’articulation entre l’offre éditoriale commerciale et celles des bibliothèques : à l’instar du livre papier, quels modèles économiques et législatifs seront nouvellement définis pour le livre numérique ? Quel dialogue entre éditeurs et bibliothèques ? Les modalités d’acquisitions : dans le marché du livre numérique, quelle place tiendront les librairies ? Le financement des acquisitions de livres numériques, les modalités de l’intervention publique ; Les compétences professionnelles des bibliothécaires : technicité, formats, supports de lecture mais aussi politiques d’acquisition ; La bibliothèque comme acteur politique et culturel de la médiation de collections de livres numériques. Ce séminaire est ouvert à tous, professionnels et chercheurs, intéressés par ces questions. I
    • Nouvel ouvrage : Les moteurs et systèmes de recommandation
    • Publié le 5 septembre 2014 par Gérald Kembellec dans axe2
    • Couverture de la version française de l'ouvrage
      Parution d’un ouvrage sous la direction de Gérald Kembellec, Ghislaine Chartron et Imad Saleh chez ISTE Éditions dans la collection « Systèmes d’information, web et informatique ubiquitaire ». 228 pages. ISBN : 978-1-78405-041-2 (papier) ISBN : 978-1-78406-041-1 (ebook) cet ouvrage a été traduit en anglais ISBN : 978-1-84821-768-3 (paper) ISBN : 978-1-11905-425-2 (Online) DOI : 10.1002/9781119054252 Résumé Plébiscités par les différentes plateformes de contenus (livres, musiques, films) et par les sites de ventes en ligne, les systèmes de recommandation sont des éléments-clés des stratégies numériques. Si leur développement visait à l’origine la performance des systèmes d’information, les enjeux se sont aujourd’hui massivement déplacés sur des logiques d’optimisation de la relation client, avec comme objectif principal de maximiser les ventes potentielles. D’approche transdisciplinaire, Les moteurs et systèmes de recommandation réunit des contributions liant sciences de l’information et de la communication, marketing, sociologie, mathématiques et informatique. Il traite de la compréhension des modèles sous-jacents aux systèmes de recommandation et détaille leur mise en perspective historique. Il analyse également leur développement dans les offres de contenus et évalue leur impact sur le comportement des usagers. Sommaire Avant ProposPar Imad Saleh Introduction générale aux systèmes de recommandationPar Ghislaine Chartron et Gérald Kembellec Partir des usages pour analyser les systèmes de recommandation : le cas des médias sociaux Par Jean-Claude Domenget et Alexandre Coutant. Systèmes de recommandation et réseaux sociaux, quelles implications pour le marketing digital ?Par Maria Mercanti-Guérin Recommandeurs et diversité : exploitation de la longue traîne et diversité des listes de recommandations Par Muriel Foulonneau, Valentin Grouès, Yannick Naudet, et Max Chevalier iSoNTRE : transformateur intelligent de réseaux sociaux en environnement de moteurs de recommandationPar Rana Chamsi Abu Quba, Salima Hassas, Usama Fayyad, Hammam Chamsi et Christine Gertosio Une approche de recommandation par niveau de classification à facettes pour la recherche documentairePar Manel Hmimida et Rushed Kanawati Combiner configuration et recommandation afin de permettre un guidage interactif de configuration par ligne de produitsPar Raouia Triki, Raúl Mazo et Camille Salinesi Espace sémiocognitifs : les frontières des systèmes de recommandationPar Hakim Hachour, Samuel Szoniecky et Safia Abouad Le marché francophone de la prescription littéraire en réseauxPar Louis Wiart Présentation de l’offre de services : Babelio, un moteur de recommandation dédié aux livresPar Vassil Stefanov, Guillaume Teisseire et Pierre Frémaux Présentation de l’offre de services : Nomao, systèmes de recommandation et recherche d’informationPar Estelle Delpech, Laurent Candillier et Étienne Chai Le comité de lecture Évelyne Broudoux Camille Prime Claverie Orélie Desfriches Doria Lucile Desmoulins Widad Mustafa el Hadi Camille Paloque-Berges Sahbi Sidhom Isis Truck Les coordonnateurs Gérald Kembellec, Ghislaine Chartron et Imad Saleh (Laboratoire Paragraphe).
    • Soutenance de thèse d’Eric Sotto
    • Publié le 2 septembre 2014 par Webmaster dans axe3
    • « Les nouvelles formes de participation dans les forums publics de consommateurs. Vers un dispositif de co-innovation » Conservatoire National des Arts et Métiers / 2, rue Conté – 75003 Paris Salle Boris VIAN / 37.2.43 / Accès 37 – 2e étage
    • Journées d’été du réseau INTI
    • Publié le 11 juillet 2014 par Lucile Desmoulins dans axe3
    • Journées d’été du réseau INTI International Network for Territorial Intelligence TIC et développement territorial. L’émergence d’une société collaborative? Le cas du Val d’Europe (Paris Est) Comme beaucoup de territoires français, le territoire de Val d’Europe se questionne sur la diffusion et l’usage des TIC.  Les TIC sont au cœur des enjeux économiques, sociaux, humains et politiques du territoire et constituent un puissant levier de transformation et de développement. Comment contribuent-elles à l’émergence d’une nouvelle société davantage collaborative ? Comment ce levier s’exprime- t-il sur ce territoire de l’Île-de-France ?  Comment le territoire se transforme-t-il ? Quels sont les rôles des acteurs politiques, économiques, de la société civile ? Comment le numérique participe au développement des zones urbaines et  à leurs articulations avec le reste du territoire notamment avec les zones rurales ? Le travail en ateliers « IT et territoires numériques » permettront d’explorer ces questions en s’appuyant notamment sur des expériences conduites en 2014 à l’IFIS au sein des masters MITIC (Management de l’Intégration des Technologies de l’Information et de la Communication) et MIPI (Patrimoine Immobilier) et des questionnements initiés par les récentes journées UNICAMP. Nous proposons tout d’abord de faire un point sur les zones urbaines et de constater l’avancée de ce qu’il est convenu d’appeler la « ville numérique » tant en terme de projets que de motivations ou de gouvernance. Nous observerons ensuite le réseau très actif des télécentres et espaces de « coworking » du département de la Seine-et-Marne (IT77) dans lequel se pose particulièrement le problème de la ruralité, de ses besoins spécifiques  et de la possible articulation avec les initiatives urbaines du fait notamment des TIC. Et enfin, Lucile Desmoulins présentera les méthodologies utilisées dans le cadre d’un projet en cours de recherche-action intitulé : « Dynamiser, développer l’attractivité et l’image d’un territoire via le numérique : l’intelligence territoriale du Val d’Europe (Seine-et-Marne) ». La présentation s’attachera à montrer les atouts et limites des méthodes reposant sur l’analyse des médias sociaux à travers le prisme des concepts propres à l’analyse des réseaux. Christian Bourret, Claudie Meyer et Sylvie Mercier   Programme prévisionnel – Jeudi 10 juillet Accueil à partir de 9h à l’IFIS sur le site de Val d’Europe 10 h : Ouverture des journées. 10 h – 12 h : Conférences introductives. Déjeuner 14 h – 17 h : Travaux en ateliers et restitution. 20 h : repas festif – Vendredi 11 juillet 9h – 12 h : Intelligence Territoriale et site du Val d’Europe organisé en partenariat avec le SAN Val d’Europe Déjeuner 14h – 16 h : Perspectives du réseau  INTI Lieu: Université de Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) – Site du Val d’Europe – 6 cours du Danube à SERRIS. Accès par le RER A – Destination Marne-la-Vallée Chessy – Descendre station Val d’Europe (tête du train), tout de suite à droite de l’entrée du centre commercial, bâtiment qui jouxte la poste. Cf : plan.   Contacts : Christian Bourret : – tél. : + 33 6 78 21 49 16 Marie-France Goncalvès : – tél. : + 33 1 60 95 78 04
    • Journées d’été du réseau INTI
    • Publié le 30 juin 2014 par Webmaster dans axe3
    • Journées d’été du réseau INTI International Network for Territorial Intelligence TIC et développement territorial. L’émergence d’une société collaborative? Le cas du Val d’Europe (Paris Est) Comme beaucoup de territoires français, le territoire de Val d’Europe se questionne sur la diffusion et l’usage des TIC.  Les TIC sont au cœur des enjeux économiques, sociaux, humains et politiques du territoire et constituent un puissant levier de transformation et de développement. Comment contribuent-elles à l’émergence d’une nouvelle société davantage collaborative ? Comment ce levier s’exprime- t-il sur ce territoire de l’Île-de-France ?  Comment le territoire se transforme-t-il ? Quels sont les rôles des acteurs politiques, économiques, de la société civile ? Comment le numérique participe au développement des zones urbaines et  à leurs articulations avec le reste du territoire notamment avec les zones rurales ? Le travail en ateliers « IT et territoires numériques » permettront d’explorer ces questions en s’appuyant notamment sur des expériences conduites en 2014 à l’IFIS au sein des masters MITIC (Management de l’Intégration des Technologies de l’Information et de la Communication) et MIPI (Patrimoine Immobilier) et des questionnements initiés par les récentes journées UNICAMP. Nous proposons tout d’abord de faire un point sur les zones urbaines et de constater l’avancée de ce qu’il est convenu d’appeler la « ville numérique » tant en terme de projets que de motivations ou de gouvernance. Nous observerons ensuite le réseau très actif des télécentres et espaces de « coworking » du département de la Seine-et-Marne (IT77) dans lequel se pose particulièrement le problème de la ruralité, de ses besoins spécifiques  et de la possible articulation avec les initiatives urbaines du fait notamment des TIC. Et enfin, Lucile Desmoulins présentera les méthodologies utilisées dans le cadre d’un projet en cours de recherche-action intitulé : « Dynamiser, développer l’attractivité et l’image d’un territoire via le numérique : l’intelligence territoriale du Val d’Europe (Seine-et-Marne) ». La présentation s’attachera à montrer les atouts et limites des méthodes reposant sur l’analyse des médias sociaux à travers le prisme des concepts propres à l’analyse des réseaux. Christian Bourret, Claudie Meyer et Sylvie Mercier   Programme prévisionnel – Jeudi 10 juillet Accueil à partir de 9h à l’IFIS sur le site de Val d’Europe 10 h : Ouverture des journées. 10 h – 12 h : Conférences introductives. Déjeuner 14 h – 17 h : Travaux en ateliers et restitution. 20 h : repas festif – Vendredi 11 juillet 9h – 12 h : Intelligence Territoriale et site du Val d’Europe organisé en partenariat avec le SAN Val d’Europe Déjeuner 14h – 16 h : Perspectives du réseau  INTI Lieu: Université de Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM) – Site du Val d’Europe – 6 cours du Danube à SERRIS. Accès par le RER A – Destination Marne-la-Vallée Chessy – Descendre station Val d’Europe (tête du train), tout de suite à droite de l’entrée du centre commercial, bâtiment qui jouxte la poste. Cf : plan. Contacts : Christian Bourret :  – tél. : + 33 6 78 21 49 16 Marie-France Goncalvès :  – tél. : + 33 1 60 95 78 04  
    • Séminaire « L’offre de livres numériques à destination des bibliothèques publiques : un regard international » : séance 2
    • Publié le 27 juin 2014 par Hans Dillaerts dans axe2
    • Cet événement international analyse la situation du livre numérique en bibliothèque de lecture publique en France et à l’étranger. Plusieurs experts du domaine partageront les résultats d’études réalisées en Amérique du Nord et en Europe. Ce séminaire est ouvert à tous, professionnels et chercheurs, intéressés par ces questions. La séance du 27 juin est consacrée à l’analyse de la situation au Québec avec Jean François Cusson, Directeur général chez Bibliopresto, comme invité. URL de l’annonce du séminaire (et pour s’inscrire): http://www.enssib.fr/agenda/seminaire-loffre-de-livres-numeriques-destination-des-bibliotheques-de-lecture-publique-un
    • Appel à communications: « Open data, Big data : quelles valeurs, quels enjeux ? »
    • Publié le 18 juin 2014 par Hans Dillaerts dans axe2
    • Il s’agit de la 5e conférence de « Document numérique et Société ». Elle aura lieu le 4-5 mai 2015 à Rabat (Maroc). Sont concernées par ce colloque les recherches théoriques et expérimentales qui s’inscrivent dans la perspective des études sur le phénomène du Big Data en termes d’enjeux pour nos sociétés et de création de valeurs. Sans être limitatives, voici quelques thématiques sur lesquelles pourraient porter les communications des auteurs : Nouveaux rôles pour les bibliothécaires et documentalistes (data scientist, digital curation librarian, data manager…) Data-journalisme Applications du « Big Data » notamment dans  le domaine de l’intelligence compétitive Big Data et open governement Big Data et open science : impact sur la recherche scientifique Cadre juridique du Big Data (protection des données personnelles, copyright, droits d’auteurs Comportement des usagers face à l’open data, le big data Ethique informationnelle Innovation de services et open data Data-visusalisation Tendances émergentes en sciences de l’information induites par le Big Data Adaptation des normes et des standards (taxonomies, schémas de métadonnées…) Management des données du SI (SIGB, dépôts institutionnels, plateformes d’e-learning) Big data et pilotage des fonctions de l’entreprise Epistémologie du big data… Calendrier : 10 août 2014 : date limite de réception des propositions sous la forme d’une ou deux pages (à charger sur la plate-forme) 6 octobre 2014 : notification aux auteurs 5 janvier 2015 : date limite de réception des articles 9 mars 2015 : notification aux auteurs 29 mars 2015: date limite de réception des versions définitives des articles Site officiel de la conférence : http://docsoc2015.sciencesconf.org/  
    • UNICAMP 2014 – Fablab, Open Data, Villes et Quartiers Numériques
    • Publié le 18 juin 2014 par Claudie Meyer dans axe3
    • UNICAMP 2014 : 2 jours pour réfléchir ensemble et créer la société collaborative de demain Professionnels, académiques et étudiants,venez chercher et trouver ensemble, dans un temps limité, des solutions aux questions posées par la nouvelle société collaborative. En s’appuyant sur toutes les compétences en présence, vous créerez prototypes & maquettes de produits et de services pour réaliser vos idées. Thèmes de l’édition 2014 :             Mercredi 18 Juin            Jeudi 19 juin Du coworking au fablab pour quels services ? Comment le numérique va changer la ville : entre projets et réalités Quartier numérique #1 : Quelle place pour l’écologie dans l’immobilier d’entrerpise ? Open data : exploiter la donnée publique Quartier numérique #2 : Innovation dans les services immobiliers ? Quartier numérique #3 : l’immobilier comme signe de culture et d’identité Depuis 3 ans, les Masters MIPI (immobilier d’entreprise) et MITIC (technologies de l’information) organisent à l’UNIversité le barCAMP UNICAMP. Dans l’édition 2014, avec 6 ateliers collaboratifs, UNICAMP est l’occasion : D’approfondir le faire ensemble, D’explorer les nouveaux horizons de la ville et des quartiers de demain, D’exploiter le gisement des open data, D’imaginer les nouveaux espaces et modes de collaboration. UNICAMP des Masters Mipi-Mitic offre une expérience intense de la collaboration tout azimut dans un esprit créatif, ouvert et concret.  Événement Futur en Seine en partenariat avec le SAN du Val d’Europe  
    • Séminaire « Big Data, fouille de données dans les domaines scientifiques »
    • Publié le 28 mai 2014 par Hans Dillaerts dans axe2
    • Le programme de ce séminaire est le suivant : Introduction : Ghislaine CHARTRON (Chaire d’ingénierie documentaire – CNAM) Epistémologie Big Data : Anna NESVIJEVSKAIA  (doctorante KPMG-DICEN/CNAM) Comprendre le datamining et les méthodologies scientifiques associées: Michel BERA (Chaire de Modélisation statistique du risque – CNAM) Big data et datamining en médecine:  Alexandre TEMPLIER de la société QUINTEN Utilisation des données météo en assurance : Gabriel GROSS de la société METEOPROTECT Lieu : Amphi Fabry-Perot (A), accès 4 292 rue Saint-Martin 75003 Paris
    • Séminaire « L’offre de livres numérique à destination des bibliothèques de lecture publique : un regard international »
    • Publié le 21 mai 2014 par Hans Dillaerts dans axe2
    • Ce séminaire est organisé en partenariat avec les laboratoires DICEM-CNAM (Paris) et ELICO (Lyon) et l’ARALD (Agence pour le livre et la documentation en Rhône-Alpes). Cet événement international analysera la situation du livre numérique en bibliothèque de lecture publique en France et à l’étranger. Plusieurs experts du domaine partageront les résultats d’études réalisées en Amérique du Nord (États-Unis, Canada) et en Europe (Suisse, Italie, France, Royaume-Uni, Suède). Ce séminaire interrogera : L’articulation entre l’offre éditoriale commerciale et celles des bibliothèques : à l’instar du livre papier, quels modèles économiques et législatifs seront nouvellement définis pour le livre numérique ? Quel dialogue entre éditeurs et bibliothèques ? Les modalités d’acquisitions : dans le marché du livre numérique, quelle place tiendront les librairies ? Le financement des acquisitions de livres numériques, les modalités de l’intervention publique ; Les compétences professionnelles des bibliothécaires : technicité, formats, supports de lecture mais aussi politiques d’acquisition modifient la profession ; La bibliothèque comme acteur politique et culturel de la médiation de collections de livres numériques. Organisées et animées par Benoît EPRON (enssib-ELICO), Hans DILLAERTS (enssib-ELICO/DICEN), Antoine FAUCHIÉ (ARALD) et Ghislaine CHARTRON (DICEN-CNAM), toutes les séances seront construites autour de l’intervention d’une personnalité invitée suivie d’un débat avec les organisateurs puis d’une séance de questions-réponses. PROGRAMME : 21 mai 2014 / 14h-17h : Situation en France Sébastien Respingue-Perrin  chargé de la communication, de la formation et du secteur droit au SCD Paris-Dauphine. Co-animateur de la cellule ebook de Couperin. 27 juin 2014 / 14h-17h : Situation au Québec Jean François Cusson, Directeur général chez Bibliopresto 2 octobre 2014 / 14h-17h : Situation aux USA (intervenants à venir) 6 novembre 2014 / 14h-17h : Situation en Suisse (intervenants à venir) 11 décembre 2014 / 14h-17h : Situation en Norvège (intervenants à venir) Entrée libre et gratuite sur inscription. Consulter l’annonce du séminaire sur le site de l’Enssib
    • Ateliers des possibles
    • Publié le 15 mai 2014 par Webmaster dans axe1
    • Ces deux journées que nous co-organisons autour des hackerspaces, fablabs, makerspaces ont pour but de réunir des acteurs de ce mouvement et des chercheurs qui s’y intéressent, afin de réfléchir ensemble aux différents enjeux propres au développement effervescent de ces ateliers ouverts, en suivant quatre angles d’interrogation.
    • Numéro thématique « Politiques du libre accès en sciences humaines et sociales »
    • Publié le 5 mai 2014 par Hans Dillaerts dans axe2
    • La revue européenne des sciences sociales a consacré un numéro thématique au Libre Accès. Ce numéro thématique s’intitule « Politiques du libre accès en sciences humaines et sociales ». 2 chercheurs de DICEN-IDF ont publié un article dans ce numéro thématique, à savoir Ghislaine Chartron et Hans Dillaerts. Sommaire POLITIQUES DU LIBRE ACCÈS EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES -La place des revues dans la communication scientifique en régime de libre accès. Retour sur le débat français en SHS. Ivan Jaffrin & Thomas Parisot –Open Access et SHS : Controverses. Ghislaine Chartron. Consultable également sur @rchiveSIC -Les enjeux normatifs et politiques de la diffusion de la recherche. Bénéfices sociaux et libre accès. Xavier Landes -Copyright et économie des revues académiques.Olivier Bomsel –Le libre accès et le financement de projets de recherche transversaux : des vecteurs d’interdisciplinarité dans l’économie de la connaissance ?. Hans Dillaerts VARIA -Cognition et formation académique. Les professeurs de science de la vie et de la terre face au « problème des éléphants ». Gérald Bronner -Extériorité et objectivité du religieux. Un point de vue réaliste. Jean-Noël Ferrié -L’antinomie individu/société dans les sciences humaines et sociales. Genèse(s) et usages Marc Joly -L’influence de la « théorie du sujet pluriel » de Margaret Gilbert dans les sciences sociales. Sébastien Urbanski Note critique.Barton J. Bernstein: Considering John Lewis Gaddis’s Kennan biography – questionable interpretations and unpursued evidence and issues Ce numéro thématique peut être commandé sur le site de DROZ      
    • Séminaire ‘Information et communication des organisations’ – Axe 1 GERIICO Lille 3
    • Publié le 15 avril 2014 par Lucile Desmoulins dans axe3
    • 9h30 – Olivier CHANTRAINE (Lille3, GERIICO) Vie et mort au pays des pseudos. (Dé)publication et temporalité de l’écriture… 14h  – Lucile DESMOULINS (UPEM, DICEN-IDF) Les normes de prévention des risques. Vie privée, loisirs et ludification de la vie professionnelle: le théâtre d’entreprise, l’INRS et le domaine « QHSSE ». Thomas HELLER (Lille3, GERIICO) Le loisir et le divertissement comme enjeu de management. Diversité des formes et ressort de la gouvernementalité.
    • « Médiateurs de la mémoire » Journée d’étude franco-italienne
    • Publié le 10 avril 2014 par Claire Scopsi dans axe1
    •   Nouvelles figures professionnelles Médiateurs de la mémoire Journée d’étude franco-italienne Cette journée de rencontre entre chercheurs et associations d’Italie et de France, s’inscrit dans le projet « Nuove figure professionali: “mediatori della memoria » financée par la Région Emilie-Romagne.  L’entrée est gratuite et soumise à inscription à l’adressesuivante : Programme 9.00-9.30 Allocution de bienvenue,  M. Andrea Cavallari, Consul Général d’Italie Un mot d’introduction /Claire Scopsi, Laboratoire Dicen, Conservatoire National Arts et Métiers   L’oreille et le regard: l’histoire et les sources orales / Modérateur Antonio Canovi, Laboratoire d’Histoire des Migrations-Université de Modène et Reggio Emilia 9.30-10.00 Du militantisme à l’histoire: le recueil des oralités dans le scénario italien – Giovanni Contini, Président  de l’Associazione Italiana di Storia Orale  10.00-10.30      Caractéristiques de l’Histoire Orale Française (titre provisoire) –  Florence Descamps Maître de conférence à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. 10.40-11.00 Pause 11.00-11.30 Le réseau des musées et collections techniques (RéMuT) et la participation du public : le projet Wiki OSNI (Objet scientifique non identifié) /Isabelle Proux , Musée des arts et métier, réseau RéMut (www.remut.fr/). 11.30 -12.00  Trajectoires de recherche et chercheurs entre histoire et ethnographie du travail à Milano/Sara Zanisi  –  Associazione AVoce, ethnographie et histoire du travail, des entreprises et du territoire (www.avoce.eu) 12.00-12.30 Débat 12.30-14.00 Pause Après-midi Mémoires : enregistrer, filmer, documenter / Modératrice Claire Scopsi, Conservatoire National Arts et Métiers   14.15-15.15 L’histoire en documentaire : quelques considérations sur le fonctionnement de la mémoire collective/ -Lorenzo Bertucelli, Président Fossoli Camp Foundation, Carpi   *Crocevia Fossoli -Antonio Canovi, Laboratoire d’Histoire des Migrations-Université de Modène et Reggio Emilia      *Rondinelle d’Italia / Italiens à Rebeq / Mirella et Giuliana : « les gènes de l’antifascisme »   15.15-15.45 La collecte d’archives orales filmées « Mémoires des Algériens du Souf à Nanterre »/ Rosa Olmos, Responsable du service audiovisuel et archives orales de la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine. 15.45-16.15  « Du témoignage à la scène : Sur les traces de l’émigration italienne, voyage théâtral et musical »/Anna Andreotti, comédienne, chanteuse et ethnomusicologue, Cie Arsenal Fragile/Maggese. 16.15-16.30  Débat 16.45-17.00 pause 17.00-17.30 Mise en scène de la mémoire par la conception et la réalisation de l’exposition Archéologie d’un rêve (Maison du peuple de Saint-Claude)/  Alain Mélo (Historien, archiviste, archéologue).  17.30-18.00  Voyageurs virtuels et réels dans les mémoires   /    www.resistenti et http://memorias.faceef.fr  Associazione Emilia Romagna –  Jardins numériques  18.00-18.30  Débat
    • Premier atelier du programme « Légitimations du savoir » : La légitimation du savoir : une question légitime ?
    • Publié le 21 mars 2014 par Hans Dillaerts dans axe2
    • Nous ouvrirons le débat en le replaçant dans la réflexion des SHS des trente dernières années sur la définition des savoirs et connaissances en tant qu’ils sont liés à leurs conditions de production et à leurs procédures (perspectives convoquées : épistémologie constructiviste, socio-histoire et histoire des sciences et des techniques, anthropologie des savoirs et des techniques, sociologie des connaissances, des sciences et études en science, techniques, société, sciences de l’information et de la communication, sciences de gestion et théorie des organisations). Jean-Claude Ruano-Borbalan : état de l’art sur la problématique de la légitimation des savoirs Qu’implique, au niveau théorique et méthodologique, une réflexion sur la légitimation des savoirs ? Discussion entre les partenaires porteurs du projet : Jean-Philippe Bouilloud, Ghislaine Chartron, Anne-Françoise Garçon et Jean-Claude Ruano-Borbalan autour du questionnement suivant : quels sont les connaissances scientifiques et techniques qui ont émergé depuis l’époque moderne comme des savoirs légitimes ? Quelles sont les techniques qui ont permis de les rendre légitimes ? Ce questionnement impliquera des réflexions sur : – la mise en discipline d’anciens et nouveaux savoirs ; les rapports entre spécialisation des savoirs et culture générale ; les processus de légitimation des savoirs opérationnels face aux savoirs théoriques ; – les dispositifs institutionnels de construction de la légitimité : formation, recherche, diffusion et vulgarisation ; comment valide-t-on les savoirs ? – les rapports entre savoirs experts et savoirs profanes, entre savoir scientifique et savoirs de l’innovation ; – la légitimation, mais de quoi ou de qui ? Acteurs, connaissances, institutions. Pour en savoir plus sur le programme Légitimations du savoir » : http://technique-societe.cnam.fr/recherche/legitimations-du-savoir-641102.kjsp
    • Séminaire «Les MOOC au milieu du gué : opportunités et menaces d’un modèle à inventer »
    • Publié le 19 mars 2014 par Webmaster dans axe1
    • Accessible sans inscription préalable, vous pouvez nous informez de votre venue par contact. Organisation : STEF (ENS Cachan et Ifé), pôle e-éducation de l’Institut de la Société Numérique (université Paris-Saclay) et laboratoire du DICEN-IDF (CNAM). Le séminaire a lieu au CNAM (infos pratiques ci-dessous) et sera organisé autour de 2 tables rondes animées par les Pr Eric Bruillard (ENS/STEF) et Manuel Zacklad (CNAM/DICEN-IDF) 14h30 h – 16 h : actualité des Mooc français et francophones Pierre Dubuc (Open Classrooms) Matthieu Cisel (ENS Cachan) Philippe Dedieu (CNAM) Présentations suivies de débat avec la salle. 16h-16h30 Pause 16h30-18h30 : Mooc, quels modèles économiques ? Quelles perspectives ? Sir John Daniel Alain Derycke (Université Lille 1) Pierre Moeglin (Université Paris 13) Présentations suivies de débat avec la salle. 18h30 : Échange convivial  
    • L’architecture de l’information : quelle réalité conceptuelle ?
    • Publié le 18 février 2014 par Hans Dillaerts dans axe2
    • Cet article a été publié par Évelyne Broudoux, Ghislaine Chartron et Stéphane Chaudiron  dans la revue « Etudes de communication » dans le cadre du numéro thématique « L’Architecture de l’information : un concept opératoire ». Résumé de l’article : Cet article interroge le concept d’architecture de l’information dans son contexte historique d’émergence et son croisement avec différents champs disciplinaires. Du point de vue des SIC, nous retenons ici deux enjeux partagés à savoir l’organisation des connaissances pour une qualité et une fluidité d’accès ainsi que la référence à la métaphore spatiale déjà ancienne. L’actualité du concept est, selon nous, en grande partie conjoncturel au changement d’échelle et à la focalisation sur l’expérience de l’utilisateur dans son interactivité avec le Web sur différents supports. L’article conclut sur la réalité professionnelle en émergence, soulignant la dimension d’équipe projet rassemblant des compétences diversifiées en technologie, gestion des connaissances et en Web design, ces dernières étant particulièrement plébiscitées aujourd’hui.
    • Numéro thématique « L’Architecture de l’information : un concept opératoire »
    • Publié le 18 février 2014 par Hans Dillaerts dans axe2
    • Ce numéro  thématique de la revue « Etudes de communication » est sous la direction de Ghislaine Chartron, Stéphane Chaudiron et Madjid Ihadjadene. Il a pour objectif d’étudier la dimension opératoire du concept d’« architecture de l’information» qui s’est installé depuis peu dans le champ des sciences de l’information et de la communication. Au-delà de la seule présentation de méthodes de conception ou de réalisations, le numéro vise analyser la pertinence scientifique de ce concept dans une perspective critique. Par analogie avec l’architecture physique des bâtiments construits dans le monde réel, l’architecture de l’information relève des modes d’organisation spatiale et temporelle de l’information, de la structuration et des interactions des différents contenus et du design informationnel. L’architecture de l’information se présente ainsi comme la structure d’organisation sous-jacente à un système de contenu (textes, images, vidéos…). Si le Web est le cadre principal où elle s’inscrit, l’architecture de l’information peut cependant s’appliquer à tout écosystème informationnel complexe, notamment les dispositifs numériques mobiles tels que les smartphones, les livres électroniques, les jeux vidéos ou les serious games. Plus généralement, cette question de l’architecture de l’information se trouve questionnée dans le champ des humanités numériques (Digital Humanities), notamment dans les domaines de l’art et de la culture numérique, de l’exposition des collections muséographiques sous forme électronique, de la représentation et de la mise en scène d’objets archéologiques, etc.