Archives octobre 2013

    • Soutenance de thèse d’Orélie Desfriches Doria
    • Publié le 26 novembre 2013 par Webmaster dans axe1
    • Orélie Desfriches Doria soutiendra sa thèse intitulée La classification à facettes pour la gestion des connaissances métier, Méthodologie d’élaboration de FolkClassifications à facettes Résumé long Dans le cadre du projet ANR Miipa-Doc (Méthode et services Intégrés Institutionnels et Participatifs pour la Classification à Facettes des Contenus Documentaires Complexes) en partenariat avec EDF R&D, l’UTT (Université de Technologie de Troyes), l’entreprise Cogniva, et la JEU (Jeune Entreprise Universitaire) Sémiotag, nous avons développé une méthodologie d’élaboration de FolkClassifications à facettes pour la gestion des connaissances métier dans les organisations. Mon rôle dans ce projeta consisté, en dialogue avec les développeurs, à définir les concepts qui structurent les principes des FolkClassifications à Facettes implémentés dans le prototype, et à articuler l’analyse des scénarios d’usage avec leur mise en œuvre dans l’Interface Homme-Machine. Au commencement de cette recherche, nous nous sommes interrogés sur la pertinence de l’utilisation des classifications à l’heure où les moteurs de recherche sont largement déployés. Le savoir étant contenu en partie dans les documents, les questions d’organisation du savoir sont des questions d’accès au contenu du savoir, des questions de représentation et de description du contenu de ces documents. Ce sont ces fonctions que remplissent les Systèmes d’Organisation des Connaissances (SOC). Traditionnellement, les classifications ont été des outils d’organisation du savoir. Dans le numérique, les moteurs de recherche sont largement déployés,mais les classifications transférées sous forme numérique restent utiles pour situer un sujet dans une discipline, et pour la découverte d’autres sujets. Elles ont une organisation systématique et prévisible que les moteurs ne peuvent pas proposer.Enfin, elles sont généralement construites par des experts du monde des bibliothèques ou de la documentation qui ont une bonne connaissance de leur fond documentaire. Une organisation dispose en général d’un Système d’Information (SI) qui peut contenir un ou plusieurs SOC pour des visées différentes qui peuvent être la GED, l’archivage, la gestion personnelle de l’information, le travail collaboratif…Les SOC de nature institués, personnel et collaboratifs contribuent à l’activité de gestion de l’information, qui est un moyen pour la réalisation des missions des métiers de l’entreprise, et la pérennité de l’entreprise dépend de la bonne conduite de ces activités métier. Les approches traditionnelles des SOC sont dans une forme d’implicite de la portée des activités informationnelles sur les activités métier. D’autre part, l’appropriation des SOC par les utilisateurs est difficile, elle nécessite des efforts de la part des utilisateurs, en termes d’apprentissage, d’acquisition d’une vision globale du SOC et de connaissance de la couverture du champ. Elle nécessite aussi des compromis sur le sens et l’usage des termes du SOC, en particulier l’apprentissage des conventions d’usage du SOC. Des études démontrent que la cohérence entre plusieurs utilisateurs dans l’usage des SOC est peu satisfaisante. Ainsi, le classement ou l’ajout de métadonnées sont des activités qui impliquent des aspects interprétatifs, qu’il faut instrumenter, et l’activité d’utilisation d’un SOC est constituée d’une myriade de micro-décisions, sur lesquelles l’utilisateur doit arbitrer. Les questions de recherche que nous avons traitées consistent donc à évaluer en quoi des caractéristiques spécifiques de […]
    • Conférence de Serge Proulx : Enfants, Ados, Adultes, Web… Pour une éducation critique au monde numérique
    • Publié le 18 novembre 2013 par Louise Merzeau dans axe4
    • Avec la dissémination d’Internet, la sphère publique a pénétré dans l’espace privé des enfants et des adolescents. Cet état de fait représente-t-il une menace ou plutôt une opportunité? La dernière décennie a vu émerger l’expression médiatique d’une « panique morale » entourant l’accès des enfants à Internet. Nous sommes placés devant le paradoxe des Digital Natives : les enfants et les ados sont construits discursivement comme « experts numériques » (Net Generation, Cyberkids) et en même temps, certaines autorités visent à les éloigner du Web. Ceci pose un défi à la gouvernance d’Internet: nous avons un devoir de protéger les enfants tout en ne les excluant pas du Web. De toute manière, les jeunes sont aujourd’hui des agents actifs du Web. En questionnant nos propres pratiques d’adultes, nous pouvons développer ensemble – jeunes et adultes – des points de vue critiques sur Internet et l’univers numérique. Une éducation critique au monde numérique passe par une sensibilisation des jeunes et des adultes aux cadrages cognitifs opérés par les plateformes sociotechniques du Web. S.P. [mise à jour 19 novembre 2013] : résumés de la conférence et de la discussion qui l’a suivie : storify réalisé par Louise Merzeau infographie réalisée par Anastasia Selivanova
    • Conférence de Serge Proulx
    • Publié le 28 octobre 2013 par Louise Merzeau dans axe4
    • À l'initiative de l'axe 4, Dicen-IDF accueillera le 18 novembre prochain Serge Proulx, pour une conférence intitulée "Enfants, Ados, Adultes, Web…Pour une éducation critique au monde numérique".
    • Livre « Guide de gestion stratégique de l’information pour les PME », Christophe Bisson
    • Publié le 18 octobre 2013 par Lucile Desmoulins dans axe3
    • Les PME sont aujourd’hui les principaux moteurs de l’économie, en France comme dans le monde. Ces acteurs évoluent dans un environnement compétitif de plus en plus féroce marqué par le changement permanent comme seule certitude. De plus, ils doivent faire face à la mondialisation avec des moyens limités par rapport aux grandes entreprises. Christophe Bisson montre qu'elles ont donc besoin d’exceller dans la gestion stratégique de leur information, ce qui constitue l’Intelligence Économique.
    • Livre « Les débats du Numérique », Maryse Carmes et Jean-Max Noyer
    • Publié le 15 octobre 2013 par Webmaster dans axe1
    • Carmes M, Noyer JM, Les débats du Numérique, collection Territoires numériques, Presses des Mines, 2013, 280 pages, SBN : 9782356710550
      Le « plissement numérique » du monde est en cours et ce processus affecte les socles anthropologiques de nos sociétés. Ces transformations sont loin d’être consensuelles et elles mettent en tension les agencements socio-techniques, cognitifs, économiques, environnementaux, culturels, professionnels… Cet ouvrage a pour but d’appréhender des « débats du numérique » en les éclairant de regards issus de champs disciplinaires différents.
    • Conférence Org&Co 2013
    • Publié le 3 octobre 2013 par Lucile Desmoulins dans axe3
    • Conférence Org&Co 2013 : COMMUNICATIONS ORGANISATIONNELLES ET MANAGEMENT EN CONTEXTE NUMERIQUE GENERALISE, Nice (ISEM, Campus de St Jean d’Angély) Manuel Zacklad : « Paradigmes de la coopération pour l’action collective médiatisée » Claudie Meyer, Ingrid Fasshauer, Christian Bourret : « Un espace de coworking à l’université comme nouvel espace d’interactions entre acteurs ? » Lucile Desmoulins : « Forger des discours managériaux «capitalistes – humanistes» : la communication évènementielle et sur twitter des business think tanks » Tatiana Domingues-Aguiar, Manuel Zacklad : « Le rôle de communicologue dans le processus de co-construction de nouvelles pratiques de veille à l’aide d’une plateforme numérique »